8 techniques pour optimiser l’autonomie de sa montre cardio GPS

Autonomie montre GPS
 

La communauté (et du contenu complémentaire) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube et Instagram.

Cliquez ici pour passer commande chez mon partenaire i-Run et soutenir ainsi le blog. Profitez-en pour utiliser le code IRUN15, qui offre 15% de réduction sur les nouveautés chaussure et textile.

Cet été, j’ai conseillé de nombreux lecteurs qui s’inquiétaient de l’autonomie de leur montre GPS. En fait on a d’un côté le développement énorme du trail / ultra trail et de l’autre des montres cardio GPS qui deviennent de plus en plus complexes à paramétrer. Et puis il y a aussi des pratiques plus simples, comme la randonnée sur plusieurs jours sans accès à une prise pour recharger.

On peut résumer les demandes comme ça :

  • J’ai telle montre
  • Je vais faire telle course / je voudrais qu’elle tienne tant d’heures
  • Quels paramètres est-ce que tu me conseilles ?

Alors voici 8 techniques pour optimiser l’autonomie de votre montre GPS pour qu’elle puisse vous accompagner du début à la fin de votre course/rando.

 

Optimiser l’autonomie de sa montre GPS ?Arrivée triathlon Cannes

Ca fait toujours râler lorsqu’on s’aperçoit que sa montre s’est éteinte avant l’arrivée d’une course. C’est même très énervant. Il suffit de consulter un blog running ou quelques comptes de réseaux sociaux pour en voir plein d’exemples.

Vu mon niveau et mes ambitions, je n’ai pas fondamentalement besoin d’une montre avec 24h d’autonomie. Par contre, c’est un critère primordial pour les ultra runners qui recherchent une grosse autonomie ou la possibilité de recharger leur montre en cours de route.

En randonnée itinérante (j’ai traversé la France du nord des Vosges à la Méditerranée, 1200km sur le GR5), je m’en sers beaucoup pour estimer mes temps de passage à différents endroits, du genre « est-ce que j’aurai le temps de passer le col avant la nuit ? » ou « est-ce que j’arriverai à tel village avant la fermeture de la supérette où j’ai prévu de me ravitailler ? ».

Après, plus simplement, optimiser l’autonomie de sa montre GPS, c’est aussi la recharger moins souvent. Je sais pas vous, mais moi j’ai pas envie d’une montre connectée qu’on recharge tous les 2-3 jours (d’autant que j’en ai souvent plusieurs à gérer en même temps). J’estime qu’une fois par semaine, c’est bien.

 

Comment configurer sa montre GPS pour augmenter son autonomie ?Spartan Trainer triathlon

Voici tous les moyens pour optimiser l’autonomie de sa montre GPS. Vous n’êtes pas obligé de les utiliser tous. Peut-être que pour votre objectif, 1 ou 2 bien choisis suffiront à atteindre les x heures dont vous avez besoin.

Aussi, certains de ces réglages sont propres à une marque, même si la majorité sont généraux et s’appliquent à toutes les montres cardio GPS.

Je vous ai fait ici une concaténation de tous les conseils que j’ai pu donner cet été pour aider les gens à paramétrer leur montre GPS avant un ultra.

 

1- Régler la précision GPSSuunto 9 Fusedtrack Ultratrack

C’est le premier réglage auquel on pense : ajuster la fréquence d’enregistrement GPS. Normal, c’est le capteur qui consomme le plus d’énergie. Il est possible depuis déjà plusieurs années, sur certains montres GPS, de modifier ce paramètre. On peut par exemple passer d’un point GPS toutes les 1s à un point GPS toutes les minutes. Vous imaginez ce que ça peut faire gagner en termes d’autonomie ? En général, ça multiplie l’autonomie par 2 à 2,5.

Mais c’est souvent une fausse bonne idée. Parce que diminuer la fréquence de prise de position GPS, c’est aussi réduire la précision GPS. Et ça a des répercutions multiples :

  • Distance totale fausse
  • Allure instantanée fausse
  • Dénivelé (dans le cas d’un altimètre GPS) faux

Du coup, ça devient très problématique de se baser sur des informations fausses quand on compte sur sa montre GPS pour cadencer sa course ou se motiver.

Quand c’est possible techniquement (si ce réglage existe), on peut utiliser un mode intermédiaire (genre 1 point toutes les 2 ou 5s) pour de l’ultra trail, tout simplement parce qu’on ne court en général pas très vite sur ce type d’épreuve. Même chose en rando. Mais évitez le mode 60s.

Il existe toutefois 1 exception : la Suunto 9 et le mode FusedTrack qui porte l’autonomie à 120h avec une précision acceptable en ultra trail (voir le test de la Suunto 9).

Et puis tant qu’on y est, désactivez le GONASS. Depuis 2 ans que je fais des tests, la double compatibilité GPS/GLONASS n’apporte aucune amélioration de précision. Par contre, ça pompe plus de batterie, puisque la montre scanne en permanence plus de fréquences pour capter le signal de 2 fois plus de satellites.

 

2- Activer le mode avion

Le mode avion permet de couper toutes les connexions de la montre : ANT+, Bluetooth, Wifi. Ca permet d’économiser un peu de batterie. Si vous les laissez activés, la montre va continuellement scanner l’environnement électromagnétique à la recherche de nouveaux appareils qui offrent ces connexions.

L’inconvénient dans ce cas, c’est qu’il n’est plus possible d’utiliser d’accessoires externe, pas même une ceinture cardio.

 

3- Désactiver le capteur cardio optique

Toutes les montre cardio gps récentes intègrent désormais un capteur cardio optique. Sur certaines, il est possible de couper le capteur cardio optique. L’autonomie ainsi gagnée ne sera pas énorme (car des LED, ça ne consomme pas beaucoup), mais c’est toujours ça. D’autant qu’en ultra ou en randonnée, c’est rare de courir au cardio.

On me demande souvent ce qui consomme le moins : le cardio optique ou une ceinture cardio couplée en ANT+ ou Bluetooth ?

Honnêtement, j’en sais rien. Je ne dispose pas des appareils nécessaires pour comparer la consommation de quelques LED par rapport à celle d’une connexion Bluetooth. Mais dans les 2 cas, la consommation n’est pas énorme.

 

4- Eteindre l’écran

Sur certaines montres (exemple : les Suunto Spartan), il est possible de programmer une extinction automatique de l’écran au bout de 10 secondes. L’écran sera noir la plupart du temps. Et il suffira d’appuyer sur un bouton pour l’allumer et consulter les informations affichées.

Sur ma Suunto 9, ce seul réglage permet de gagner 5h d’autonomie dans le mode GPS le plus précis (+20%).

 

5- Désactiver les alertes et tours automatiques

On n’y pense pas forcément tout de suite, mais chaque alerte consomme un peu d’énergie. Pour faire vibrer une montre, il faut allumer un petit moteur. Même un ‘bip’ consomme de la batterie.

 

6- Réduire/couper le rétro éclairage

Allumer l’écran à chaque pression de bouton, ça pompe de l’énergie. Et si l’allumage automatique par rotation du poignet est activé, c’est encore pire ! Imaginez sur plus de 30h d’UTMB combien de fois ça va arriver…

Alors pensez à ajuster le rétro éclairage. Par forcément à le désactiver complètement, sinon, vous ne pourrez plus lire votre écran la nuit. Mais réglez au moins la luminosité à 10%.

 

7- Recharger en course

Cette fonctionnalité qui était encore rare et généralement réservée aux montres GPS outdoor il y a 3 ans tend à se démocratiser. Oui, il est possible de recharger sa montre GPS en cours de route, il faut juste s’organiser un petit peu.

Pour se faire, il suffit de se munir d’une batterie externe et du câble de rechargement de la montre. Ensuite, 2 possibilités s’offrent à vous :

  • Mettre un petit coup de recharge sur une zone de ravitaillement (ou lors d’une pause en rando)
  • Recharger la montre pendant la course

Dans la pratique, la 2e solution est un peu plus compliquée à mettre en œuvre, puisqu’il faut gérer le câble qui va relier la montre et la batterie dans votre sac. Ce qui peut devenir agaçant.

Faites attention à 2 choses :

  • La forme de certains connecteurs fait qu’il n’est pas possible de mettre la montre au poignet lorsque le câble est branché (exemple : Fenix 5 Plus). Dans ce cas, il suffit d’accrocher la montre à une boucle sur le sac (ce qui règle en même temps le problème du câble qui se balade).
  • Certaines montres Garmin nécessitent une configuration particulière pour passer dans un mode permettant la recharge en cours de route. Voir le tuto en vidéo.

L’avantage de cette solution, c’est que vous n’êtes pas obligé de dégrader les performances de votre montre GPS pour tenter d’optimiser son autonomie. Vous pouvez tout régler au maximum, particulièrement la précision GPS, le cardio, les alertes, tout, et juste la recharger quand il y a besoin.

Avec cette technique, chaque année, dans mes recommandations de montres GPS, dans la catégorie ultra, je suis partagé entre proposer des montres GPS avec une grosse autonomie ou sélectionner d’autres montres avec une autonomie peut-être un peut plus faible mais qui peuvent être rechargées en course.

Mais attention, cette technique a 1 limite : la taille de la mémoire interne. En gros, si vous la rechargez plein de fois sans arrêter l’enregistrement, votre montre GPS pourrait théoriquement avoir une autonomie illimitée. Mais elle dispose d’une mémoire interne limitée pour enregistrer les données, il est donc certain qu’elle arrivera à saturation au bout d’un moment.

Le problème, c’est qu’on connait rarement la capacité de la mémoire. Quand elle est connue, elle est mesurée en Mo mais il est très difficile de faire la correspondance en heures d’enregistrement GPS.

Petit calcul approximatif à titre d’exemple : une Fenix 5 dispose de 54Mo pour l’enregistrement des activités. Le fichier .FIT d’une activité de 59 minutes tirée de mon historique d’entrainement (GPS 1s et capteur cardio activé) pèse 152 823 octets. On peut donc estimer la limite de la mémoire de la Fenix 5 à 350h d’enregistrement.

Mais il y a 1 astuce avec certaines montres. Chez Suunto, on peut régler la fréquence d’enregistrement à 10s au lieu de 1s ; et chez Garmin, on peut paramétrer un enregistrement intelligent au lieu de 1s. Ca veut dire que les mesures seront toujours prises 1 fois par seconde (ce qui est important pour la précision des données affichées à l’écran), mais qu’elles ne seront pas enregistrées systématiquement dans la mémoire (ce qui permet d’économiser de l’espace de stockage).

 

8- Créer plusieurs profils sportifs

On arrive bientôt à la fin de ce guide sur l’autonomie des montres GPS. Ca commence à faire pas mal de paramètres à configurer, parfois juste pour 1 utilisation dans l’année. Alors voici ma dernière astuce : créez plusieurs profils sportifs.

Personnalisez votre profil running classique. Vous vous en servirez pour vos entrainements toute l’année.

Créez ensuite un profil perso, que vous appellerez ‘Ultra’ et sur lequel vous mettrez des paramètres différents. Vous pouvez même aller plus loin en créant 1 profil ‘Ultra 20h’, 1 autre ‘Ultra 40h’, etc.

Comme ça, vous n’aurez pas à refaire tous vos réglages à chaque fois. Il suffira d’utiliser le profil qui correspond à la sortie que vous vous apprêtez à faire.

Et ça peut avoir une autre utilisation. Certaines montres permettent de changer de profil sportif en cours d’activité, sans arrêter l’enregistrement (exemples : Fenix 5 en paramétrant un raccourci, toutes les Spartan en faisant 1 appui long sur le bouton du haut). Grâce à ça, si jamais vous vous rendez compte en cours de course que vous allez être juste en autonomie pour tenir jusqu’à l’arrivée, changez de profil sportifs et basculez sur un profil ultra plus économe en batterie.

C’est une façon de fonctionner assez maline en fait. Imaginez que votre montre a une autonomie de 12h et que vous vous élancez sur une course de 14h. Créez 2 profils, l’un avec la précision GPS au max et l’autre avec une précision GPS dégradée. Au lieu de faire toute la course avec une précision GPS pas terrible, vous allez commencer avec le profil GPS 1s et avec 10h de course, vous basculerez sur le profil avec une moins bonne précision GPS. Comme ça, sur vos 14h de course, vous aurez quand même profité de la meilleure précision GPS pendant les 10 premières heures de course.

 

Bonus : acheter une meilleure montre GPS ;o)

Les montres GPS d’entrée de gamme tiennent en général autours de 10h. Vous me direz qu’il y a déjà de quoi faire. C’est vrai. Mais pour ceux qui veulent se lancer dans l’ultra, spécialement en trail (où les vitesses moyennes peuvent être très faibles à cause du dénivelé), ça peut ne pas suffire.

Donc la dernière technique pour gagner en autonomie, ben c’est tout simplement d’acheter une meilleure autre GPS. J’ai pas dit plus chère, j’ai dit meilleure. Parce qu’on n’est pas obligé d’acheter la dernière montre GPS à la mode, la plus chère avec un bracelet en titane, pour avoir une grande autonomie. Il faut juste bien faire son choix en ciblant le critère ‘autonomie’ sur cet outil de sélection.

 

Qui d’autre ne veut rien rater ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûr de ne pas rater les nouveaux articles et les résultats des nouveaux tests. Et recevez en bonus la checklist des 40 questions à se poser avant d’acheter une montre GPS.

* requis



 

Vous pouvez aussi suivre la page Facebook , Twitter, Youtube, Instagram.

12 commentaires

  • goofy

    c est bien beau de réduire la précision du GPS surtout sur les garmins qui sont déjà vraiment imprécises il vaut mieux prendre une suunto ou encore mieux la nouvelle polar vantage

  • Philippe

    Bonjour Jérôme,

    Merci de ton article.
    Il est vrai que j’ai hâte de voir les retours sur la polar vantage V.
    Est ce prévu dans tes futurs tests ?

    Phi3

  • Benoit

    Bonjour
    Merci pour ces précisions. Mais sur une Fenix 5, il me semble que l’on ne peut pas changer le mode GPS (auto ou toutes les sec.), en fonction d’un profil. C’est dans les paramètres système.
    Perso, en rando montagne j’utilise le mode auto et en vélo ou run toutes les sec, mais il faut penser à aller dans les paramètres systèmes avant !
    …. A moins que j’ai zappé qq chose dans le mode d’emploi !
    Benoit

    • Jérôme

      Bonjour
      Sur une Garmin, tu peux faire 2 réglages GPS liés au profil sportif :
      – activer ou pas le GLONASS ou Galileo
      – passer en mode UltraTrack (autonomie x2,5 environ)
      La précision du mode UltraTrack et mauvais. Mais tu peux créer un 2e profil sportif en mode UltraTrack, qui peut te servir à changer de mode dans les cas où tu sens que tu vas manquer de batterie pour aller jusqu’au bout.

  • laffuge JEAN LUC

    bonjour sur ma suunto spartan ultra je voudrais avoir un seul ecran avec deniv + deniv – crono km et lheure j ai les 4 premier mais je ne trouve pas comment afficher l heure sur se meme ecran merci

  • Dominique KOWALSKI

    Hello Jérôme, on par dune « gestion intelligente » de la batterie sur la prochaine mise a jour de la SPARTAN (Ultra !?)… En as-tu entendu parlé ? J’ai compris (et oui je te lis 🙂 ) que le FuseTrack était propre a la puce SONY de la S9 alors de quopi pourrait-on parler (si c’est vrai !?)

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.