Après la Stratos, voici l’Amazfit Verge (avec électrocardiogramme ?)

 

La communauté (et du contenu complémentaire) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube et Instagram.

Cliquez ici pour passer commande chez mon partenaire i-Run et soutenir ainsi le blog. Profitez-en pour utiliser le code IRUN15, qui offre 15% de réduction sur les nouveautés chaussure et textile.

Après avoir été épaté par ses capacités, j’avais pointé lors de mon test de l’Amazfit Stratos que l’association avec Firstbeat augurait du sérieux avec lequel la marque attaquait le marché des montres de sport connectées. Mais avec ce nouvel acteur, il était difficile de faire une prédiction sur le cycle de développement de leurs produits.
Il y a 2 jours, un lecteur m’informe de rumeurs sur la sortie prochaine d’une nouvelle montre GPS Amazfit. Le temps de creuser le sujet (on parle d’une Amazfit IOT par-ci, d’une Amazfit X par-là), voilà que le géant chinois de l’électronique dévoile la Verge, sa nouvelle montre connectée.

Rapidement, la tension monte : elle est annoncée avec un électrocardiogramme. Comme l’Apple Watch 4 ! Et puis finalement, le soufflé redescend et je suis un peu déçu. Vous allez comprendre pourquoi.

 

Présentation de l’Amazfit VergePrésentation Amazfit Verge

La première chose qui saute aux yeux, c’est ce super écran… Euh non, la première chose qui saute aux yeux, c’est ce design digne d’une Swatch. Un boitier en plastique, une lunette en plastique plutôt proéminente, il est où le beau design de la Stratos avec la finition simili-carbone ? Visiblement, Amazfit a une cible sportive plutôt que fashion/geek.

Revenons à l’écran : 360 x 360 pixels ! C’est mieux que les Spartan et même 50% de plus que les Fenix 5 Plus. L’écran est certainement tactile, puisqu’il n’y a plus qu’un seul bouton sur le côté (comme la Vivoactive 3 Music). La vitre est en Gorilla Glass 3 (verre renforcé contre les rayures).

Avec 12,6mm d’épaisseur, le tout ne pèse que 46g. Le plastique, c’est fantastique !

La batterie des capteurs annonce du bon : puce GPS/GLONASS, capteur cardio optique, alti baro et boussole magnétique. Ajoutez à cela une connexion Bluetooth, le Wifi, 4Go de mémoire (ce qui permet de stoker de la musique), une puce NFC pour le paiement sans contact et un micro pour interagir avec l’assistant Xiao.

La grosse surprise, ce n’est pas le paiement sans contact (tous les smartphones récents le font)  ou le lecteur de musique (la Stratos le faisait déjà). Non, c’est que le capteur cardio optique sera capable de faire la même chose que l’Apple Watch 4, c’est-à-dire détecter les rythmes cardiaques irréguliers et la fibrillation atriale. Amazfit annonce une fiabilité de 98% pour 80% de consommation en moins. Difficile sur la vue d’artiste du capteur cardio de dire s’il est bien combiné à des électrodes.

La différence avec l’Apple Watch 4, c’est que le capteur cardio de la Verge n’a reçu aucune certification d’une agence médicale. C’est pourquoi ils parlent de détecter les rythmes cardiaques anormaux mais pas de fonction d’électrocardiogramme.

Il y a 11 profils sportifs mais à priori pas de natation. D’ailleurs la résistance à l’eau IP68 ne permet pas de faire des folies dans l’eau avec la montre au poignet.

L’autonomie est annoncée à 5 jours en mode montre connectée, sans qu’on connaisse le détail de l’autonomie en modes GPS et GPS + musique. Le chargeur s’aimante au dos de la montre.

L’assistant Xiao pourra être utilisé pour contrôler aussi bien des applications connectées à Internet que d’autres objets connectés Xiaomi (de l’IoT). D’ailleurs, Amazfit communique sur le fait que la Verge sera le premier wearable à intégrer un réseau de neurones artificiels.

 

Prix et date de sortie

L’Amazfit Verge sort aujourd’hui au prix de 115$… en Chine. C’est la stratégie déjà éprouvée de Xiaomi/Amazfit : sortir leurs produits en Chine, en faire un bestseller direct en l’écoulant à des millions d’exemplaires, puis ouvrir la vente au reste au monde en augmentant le prix. Hé oui, vous ne verrez pas de Verge à 115€ en Europe ou aux USA. Son prix sera probablement plus proche des 200€.

 

Mon avis

Mince, je suis déçu. Ce n’est pas la Stratos 2 que j’avais espérée. Tout simplement parce que les nouvelles fonctionnalités semblent orientées vers le connecté et la santé, pas le sport. La même orientation qu’a prise Apple ; l’opposé de l’orientation qu’a choisi Polar.

Les motifs de déception :

  • 1 seul bouton : on sait qu’il faut plus de boutons pour une montre de sport efficace
  • Pas de mode natation
  • Design : très plastique
  • Aucune mention de fonctionnalités Firstbeat

Le motif d’espoir : Amazfit est un géant de l’électronique grand publique. Il a certainement les capacités pour développer une gamme complète de montre connectées. Actuellement, il propose la Pace (running), Statos (multisports) et la Bip (montre connectée plus basique). On peut imaginer un renouvellement complet, où la Stratos 2 serait le haut de gamme sport, la Verge le haut de gamme connecté, avec même quelques modèles intermédiaires.

 

Qui d’autre ne veut rien rater ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûr de ne pas rater les nouveaux articles et les résultats des nouveaux tests. Et recevez en bonus la checklist des 40 questions à se poser avant d’acheter une montre GPS.

* requis



 

Vous pouvez aussi suivre la page Facebook , Twitter, Youtube, Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.