Descent MK1 : prise en main de l’ordinateur de plongée connecté de Garmin

Test Garmin Descent MK1
 

La communauté (et du contenu complémentaire) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube et Instagram.

Cliquez ici pour passer commande chez mon partenaire i-Run et soutenir ainsi le blog. Profitez-en pour utiliser le code IRUN15, qui offre 15% de réduction sur les nouveautés chaussure et textile.

A partir du succès de la gamme de montres outdoor Fenix, Garmin a développé différentes déclinaisons un peu plus spécialisées. La Garmin Descent MK1 est donc un ordinateur de plongée développé sur la base d’une Fenix 5X. C’est aussi le premier pas de Garmin sur ce marché exigent en termes de fiabilité.

La Descent MK1 est donc un ordinateur de plongée connecté doublé des fonctionnalités qu’apporte le GPS. Ce n’est pas juste une montre GPS avec un mode plongée, vous allez voir que beaucoup de fonctionnalités et de détails ont été spécifiquement pensés pour la pratique de la plongée (avec bouteille ou en apnée).

Je ne pratique pas la plongée sous-marine, donc cet article n’est pas un test complet comme j’ai l’habitude de faire sur ce blog. Initialement, je n’avais même pas prévu de présenter ce modèle, n’étant pas spécialiste du domaine. Mais j’ai rencontré le temps d’un WE quelqu’un qui m’a fait une petite démonstration et j’ai trouvé ça super intéressant.

Du coup, j’ai fait quelques photos et vous allez pouvoir vous rendre mieux compte des capacités de la Descent MK1.

 

Présentation de la Garmin Descent MK1Présentation Garmin Descent MK1

On reconnait aisément le lien de parenté avec la Fenix 5X, même si la lunette a été modifiée (au passage, j’adore celle-ci).

Le boitier est le même : 51mm de diamètre et 18mm d’épaisseur, pour un poids total de 94g avec le bracelet silicone. Oui, c’est une grosse montre. Le tout est étanche à 10ATM (norme EN 13319). L’écran est en couleur, avec un diamètre de 30mm et une résolution de 240 x 240 pixels. Notez qu’elle est lignée avec un second bracelet, plus long que celui d’origine et qui permet de porter la montre par-dessus une combinaison.

Au dos, on trouve un capteur cardio optique et le connecteur pour le câble de recharge.

Et à l’intérieur, toute une batterie de capteurs qui pourront être utilisés en plongée mais pas que :

  • Puce GPS/GLONASS
  • Baromètre
  • Altimètre
  • Profondimètre
  • Boussole
  • Gyroscope
  • Accéléromètre
  • Thermomètre

A cela s’ajoute différentes possibilités de connexion sans fil :

  • Wifi
  • Bluetooth (connexion avec des capteurs externes et smartphones)
  • ANT+ (connexion avec des capteurs externes)

L’autonomie est de 10 jours en mode montre connectée, 20h en enregistrement GPS continu et 40h en plongée.

La particularité de la Descent MK1 en tant qu’ordinateur de plongée, c’est qu’elle embarque en mémoire la cartographie de toute l’Europe. Ce n’est pas quelque chose qui sera utile pendant les phases de plongée, mais qui peut servir tout le reste du temps (notamment pour enregistrer les points d’entrée et de sortie de l’eau ou pour marquer un point d’intérêt).

Cinq modes spécifiques à la plongée ont été ajoutés aux différents profils sportifs habituellement disponibles sur une montre GPS Garmin :

  • Monogaz
  • Multigaz
  • Profondimètre
  • Apnée
  • Chasse en apnée

Chaque mode a ses petites particularités et peut être paramétré différemment des autres. Les 2 modes avec bouteille supportent différents mélanges de gaz : air, nitrox et trimix, jusqu’à 100 % d’O2 ; 1 gaz de fond et jusqu’à 5 gaz de décompression et/ou de secours.

 

Préparer une plongée

Avant de se mettre à l’eau, on peut préparer une plongée directement depuis la Descent MK1. On paramètre le mélange gazeux, la durée ou la profondeur max et elle calcule le NDL et le MOD.

On peut ensuite passer au paramétrage du mode de plongée. On règle le pourcentage de chaque gaz en bouteille et on choisit le conservatisme. Le niveau de conservatisme va venir altérer les tables Bühlmann ZHL-16c. Ca permet soit d’ajouter une marge de sécurité, soit d’adapter les table à votre niveau physique. On choisit ensuite le type d’eau (sale ou pas). On règle l’avertissement de PPO2, le PPO2 critique, la durée du palier de sécurité.

Le seul reproche qu’on peut trouver à la Descent MK1, c’est l’absence d’un widget qui avec les informations des marées, qui aurait pu être utile pour préparer les plongées. Heureusement, c’est là que les fonctions connectées viennent à la rescousse. Car ça existe en téléchargement sur Connect IQ : par exemple cette application ou ce widget.

Descent MK1 préparation de plongée

 

Plonger avec la Descent MK1

L’enregistrement s’active automatiquement dès que l’ordinateur de plongée détecte la mise à l’eau. Dans le même temps, toutes les fonctionnalités inutiles sont désactivées (widgets, applications, GPS, etc). C’est un mode de fonctionnement qui vise à assurer la sécurité en évitant qu’un truc fasse buguer la montre ou qu’une pression de bouton malencontreuse ne déclenche un mini cataclysme. C’est également pour cette raison qu’on ne peut pas ajouter de champs de donnée Connect IQ aux profils de plongée.

Les données sont présentées sur 3 écrans (pour une plongée avec bouteille, les données sont légèrement différentes en apnée) :

  • Durée, température, NDL (no decompression limit), profondeur, PO2, gaz, jauge vitesse verticale, jauge N2
  • Boussole (avec cap et cap inverse), profondeur, NDL, durée
  • Batterie, FC, jauge cardio, heure, température, profondeur, NDL, durée, jauge CNS (central nervous system)

Comme la manipulation des boutons peut être rendue difficile par le port de gants, Garmin a ajouté un double-tap qui peut servir à faire défiler les écrans.

La fréquence cardiaque peut être mesurée soit par le capteur cardio optique soit avec une ceinture cardio. Pour rappel, le capteur cardio optique est désactivé dans les modes natation. Garmin s’est rendu compte lors de tests que la mesure de la FC était faisable avec un capteur optique parce qu’en plongée les bras bougent moins que lorsqu’on nage en surface. Et donc la mesure est plus fiable. L’avantage du cardio optique, c’est que la FC s’affiche en direct à l’écran, alors qu’avec une ceinture cardio les données seront transférées une fois à la surface (car le Bluetooth et l’ANT+ ne passent pas dans l’eau).

On peut activer des alertes à mi-plongée (mi-profondeur ou mi-durée). De même, des alertes peuvent se déclencher en cas de descente ou remontée trop rapide. Le mode d’affichage peut aussi varier automatiquement en fonction de la profondeur (à régler dans les paramètres).

Une fois sortit de l’eau, la montre réactive le GPS pour relever la position et il faut une pression du bouton Start pour mettre fin à l’enregistrement de l’activité. Si le Bluetooth est activé, elle va ensuite transférer les données vers l’application Garmin Connect du smartphone.

Descent MK1 écran de plongée

Le mode apnée va mesurer la durée et la profondeur de chaque plongée. On peut aussi chronométrer le temps passé en surface et être averti par une alarme (si par exemple on veut replonger après 2 minutes de récupération en surface).

Descent MK1 apnée

 

Journal de plongée

Dans le journal de plongée, on retrouve tous les enregistrements de toutes les plongées, avec des données comme la durée, la profondeur max, la température minimale, la fréquence cardiaque, etc.

On peut également visualiser sur la carte les points d’entrée et de sortie de l’eau, ainsi que différents graphique de profondeur ou de température.

Descent MK1 journal de plongée

Dans Garmin Connect

On retrouve dans Garmin Connect (la plateforme web ou l’application pour smartphone) les données de chaque plongée.

Descent MK1 données plongée

Descent MK1 graphiques

Descent MK1 carte

 

Utiliser la Descent MK1 pour faire autre chose que de la plongée

Pour cette partie, je vous renvoie vers mon test de la Fenix 5X. Considérez que tout ce que vous y lisez sera applicable à la Descent MK1 :

  • Applications pour le sport
  • Cartographie
  • Suivi d’activité quotidienne
  • Fonctionnalités connectées

 

ConclusionGarmin Descent MK1 avis

Pour une première sur le marché des ordinateurs de plongée, Garmin a réussi à proposer quelque chose d’unique : un ordinateur de plongée connecté qu’on peut porter 24h/24 au poignet. Pas juste en plongée…

Du coup, ça remet en perspective son prix. Assez élevé en somme, mais pas plus que ce que coûte un bon ordinateur de plongée, avec la possibilité de l’utiliser beaucoup plus souvent. Donc le retour sur investissement est finalement très intéressant.

Reste la question de la confiance. Garmin n’est pas connu sur ce segment et la Descent MK1 va probablement devoir prouver sa fiabilité. Mais je suis assez confiant (je prends pas de risque tant que je ne plonge pas avec me direz-vous), parce que Garmin sait faire des produits fiables dans un autre secteur où ils sont reconnus et qui a les mêmes exigences : l’aviation (le GPS intégré dans un tableau de bord d’un avion, il n’a pas intérêt à buguer).

Descent MK1 bracelet titane1550€Bouton commander amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.