Forerunner 30 : Garmin élague dans l’entrée de gamme

Garmin Forerunner 30
 

Malgré sa gamme pléthorique de montres GPS, Garmin est encore capable de sortir de nouveaux produits sur des segments du marché. En tout cas, en voilà une qu’on n’attendait pas. On connaissait la Forerunner 35, sortie en septembre 2016 ; elle aura désormais sa petite sœur la Forerunner 30.

En réalité, il s’agit simplement d’une déclinaison en entrée de gamme running. Mais ne laissez pas son nom vous induire en erreur, elle est bien dotée d’un capteur cardio optique. Du coup, qu’est-ce qu’il peut bien y avoir de nouveau ?

 

Présentation de la Garmin Forerunner 30

Garmin a repris le design de la Forerunner 35 (un boitier noir avec un écran carré et un bracelet coloré). Mais les outils pour l’entrainement ont été élagués (sauf le VO2max) pour créer une montre GPS simple d’utilisation et un peu moins chère.

Durant une activité, elle affichera les données classiques comme la distance, l’allure et la fréquence cardiaque. En gros, l’essentiel pour un sportif débutant ou modéré. Pause et tours automatiques permettent d’améliorer l’expérience utilisateur sans ajouter en complexité. Au cours de l’élagage, Garmin a carrément retiré la possibilité de coupler une ceinture cardio (ça, c’est fait), tous les profils sportifs à l’exception de celui pour la course à pied (oui oui, pas de mode vélo, marche, etc, 1 seul profil pour la course à pied avec GPS et 1 autre sans GPS pour l’intérieur) et même la configuration de l’affichage des données sur les écrans.

Il faudra aussi être vigilent, car le journal d’entrainement ne pourra pas stocker plus de 7 activités en mémoire. Il faudra penser à les transférer sur Garmin Connect avant de la saturer.

On note quand même que l’autonomie passe de 13h sur la Forerunner 35 à 8h sur la Forerunner 30 (5 jours en utilisation montre simple). Malheureusement, cette réduction d’autonomie ne se traduit pas par un gain de poids, même minime. Elle reste étanche à 5ATM.

Garmin a ensuite intégré pas mal de fonctionnalités pour le suivi 24h/24. Il ne manque que la mesure du niveau de stress. Mais on retrouve : Move IQ (qui détecte automatiquement une demi-douzaine d’activités sportives), la fréquence cardiaque, la distance, le nombre de pas, les calories, les minutes intensives et les alertes inactivité.

Et il y a bien sûr la base des fonctions connectées, j’ai nommé : les smart notifications. Et le LiveTrack aussi, qui permet à votre entourage de suivre en direct où vous en êtes.

 

 

 

Prix et date de sortie

La Forerunner 30 sera vendue 149€ à partir de… maintenant.

Il y a plusieurs choix de couleur de bracelet : noir, turquoise ou violet.

 

Mon avis

Lorsque j’ai vu le titre du communiqué de presse, j’ai cru que la nouveauté serait dans la disparition du capteur cardio optique : FR235, FR35, FR735XT, FR935 = avec / FR30 = sans ? Hé bien non. Garmin a fait un autre choix, celui d’alléger les fonctionnalités logicielles. Moins de fonctionnalités, moins de paramétrages, moins d’options, moins de widgets connectés = une montre GPS plus simple d’utilisation.

Je ne trouve pas le choix des numéros très pertinent dans l’entrée de gamme Garmin par rapport au reste de la gamme running. La Forerunner 25 n’a pas de cardio optique, la Forerunner 30 en a un et la Forerunner 35 aussi. Mais bon, j’imagine que Garmin n’avait pas vraiment le choix. Ils ne pouvaient pas appeler cette montre Forerunner 40, ce qui l’aurait placé au-dessus de la Forerunner 35 alors qu’elle a moins de fonctionnalités.

Mais revenons à l’élagage qu’a fait Garmin. Ou plutôt au tronçonnage, car ils n’y sont pas allé de main morte. Pas de personnalisation des écrans de données ? Wahoo, il doit falloir remonter 3 ans en arrière pour trouver une Garmin sur laquelle on ne peut pas personnaliser l’affichage…

On l’a compris, l’idée de Garmin est de proposer une montre cardio GPS sans ceinture simple d’utilisation. Ca ne vous rappelle pas quelque chose ça ? Ben oui, c’est la définition d base d’une TomTom Runner 2 ou 3. Sauf que Garmin a quand même conservé un prix de 149€, là où l’entrée de gamme commence à 99€ avec la Geonaute OnMove 500 HRM. A 149€, elle sort au même prix que la Polar M200 et un tout petit peu moins chère que la TomTom Runner 2 (dans sa version sans lecteur de musique). Sauf que ces 3 montres ont un point commun : elles ont toutes plus de fonctionnalités que la Forerunner 30 !

Garmin a quand même plusieurs avantages pour faire la différence :

  • sa réputation (ben ouais)
  • son interface (pour rappel, je n’ai pas trop aimé celles de la OnMove 500 et c’était encore pire avec la M200). Reste l’interface de la TomTOm qui est très bien, oui mais elle est un tout petit peu plus chère, ce qui pourra peut-être faire la différence sur un segment d’entrée de gamme

 

Qui d’autre ne veut rien rater ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûr de ne pas rater les nouveaux articles et les résultats des nouveaux tests. Et recevez en bonus la checklist des 40 questions à se poser avant d’acheter une montre GPS.

* indicates required



Vous pouvez aussi suivre :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *