François D’Haene : comment un ultra-trailer pro utilise sa montre GPS ?

François D'Haene interview montre cardio GPS
 

Ca fait 3 ans que je fais des tests, des analyses, des critiques et que je vous donne mes conseils sur les montres cardio GPS avec ce blog (et plus récemment sur la chaine YouTube). Mais ça va changer à partir d’aujourd’hui.

Vous voulez savoir comment les sportifs professionnels utilisent leur montre GPS ?

Pour lancer cette nouvelle rubrique, François D’Haene, recordman de l’UTMB, a bien voulu se prêter au jeu de l’interview et répondre à mes questions pour voir comment il se sert de sa montre. Je vais essayer de vous proposer une interview par mois. D’ailleurs, proposez-moi les noms des sportifs que vous voudriez voir s’exprimer ici la prochaine fois.

François est bien connu dans le monde du trail, c’est un peu le Kilian Jornet français. Il a 2 facettes à son palmarès. C’est d’une part des médailles (vainqueur de l’UTMB en 2012 et 2014, dont il détient le record en 20h 11min 44sec et du Grand Raid en 2013, 2014 et 2016) et d’autre part un record incroyable sur la traversée du GR20 en Corse en 31h 06min pour 180km et 13 000m de dénivelé positif.

 

Jérôme : Pour commencer, pour que les lecteurs cernent un peu mieux ton état d’esprit, peux-tu nous dire comment tu as eu l’idée de te lancer dans des aventures aussi dingues que le record du GR20 ?

François : C’était un défi et une envie très personnelle, car à chaque fois que je suis allé en Corse j’ai été marqué, au-delà du dénivelé et distance du GR20, par sa technicité et difficulté qui sont vraiment extrêmes.

Il n’autorise aucun moment de repos où le corps peut se permettre de se relâcher.  Impossible de dérouler sa foulée tranquillement avec de nouveaux pièges en permanence. Il faut prêter une attention extrême à chaque pas et c’est usant pour les appuis, le corps et l’esprit.

 

Jérôme : Quelle montre utilises-tu régulièrement ?

François : La Suunto Spartan Ultra [François utilise une Spartan Ultra depuis la mise à jour 1.8.26].

 

Jérôme : Es-tu un « early adopter » : quand as-tu commencé à utiliser une montre GPS ?

François : Pas vraiment ☺. J’aime avant tout, en matière de technologie comme avec ma montre GPS, avoir mes repères et avoir confiance à 100% dans le produit.

 

Jérôme : Pourquoi as-tu choisi celle-là particulièrement ?

François : Pour sa facilité d’emploi, sa vitesse de mise en route GPS, son autonomie et sa fiabilité.

 

Jérôme : Qu’est-ce que tu adores sur ta montre ?

François : Sa simplicité d’utilisation, et la durée de vie de la batterie, c’est primordial que je puisse être sûr de pouvoir compter sur les données de ma montre à tout moment.

 

Jérôme : Quel est le défaut qui pourrait t’en faire changer ?

François : Pour le moment, je ne sais pas encore…

 

Jérôme : Est-ce que pour toi c’est un élément important de ton matériel ?

François : C’est un élément important, surtout sur les parcours que je ne connais pas vraiment. Cela me permet de savoir où j’en suis dans celui-ci : combien de km ou de D+ déjà effectué.

Elle me sert aussi beaucoup à l’entrainement afin d’avoir un point sur le cumul de mes sorties [je vous encourage à aller jeter un coup d’œil à son profil Movescount pour vous rendre compte de ce que ça représente] et de pouvoir comparer avec les années précédentes.

 

Jérôme : A quoi est-ce qu’elle te sert pendant les courses ? Est-ce que tu t’y fies vraiment pour adapter ton allure ou est-ce que tu la portes juste pour information ?

François : Je l’utilise surtout en mode ‘informatif’, pour mes km et D+ parcourus. Pour le choix de mon allure, c’est surtout mon énergie et mes jambes qui font le choix ☺.

 

Jérôme : Est-ce que tu l’utilises en dehors de tes courses ? Pour quelle(s) activité(s) ?

François : Oui, très souvent en montagne pour le ski alpi, ou en alpinisme. Là, elle est pour moi vraiment utile, avec une notion sécuritaire (altitude, timing, météo…).

 

Jérôme : As-tu déjà essayé une montre avec un cardio optique ? Que penses-tu de cette nouvelle technologie ?

François : Pas encore, peut-être pour mes prochaines courses. L’idée du cardio optique au poignet est séduisante pour moi, car cela simplifie encore plus l’utilisation de la montre.

 

Jérôme : Est-ce que tu participes au développement des futurs produits avec Suunto ?

François : Pas vraiment en amont, car honnêtement je ne sais pas si je le pourrai. Par contre, ayant la chance d’avoir des produits en avant-première, je peux faire des retours d’utilisation sur ceux-ci.

 

Jérôme : Quelle est la séance d’entrainement que tout runner devrait faire ?

François : Difficile à ne mettre qu’une seule sorte de séance en avant, cela dépend vraiment de la période, et de sa planification.

Pour l’Ultra, l’incontournable serait les longues sorties de plusieurs heures, afin de se tester, et de tester ses produits, en essayant de découvrir quelle est sa bonne allure de croisière en D+.

 

Jérôme : Quel est le pire conseil que tu entends parfois ?

François : Toujours en ultra, sûrement les entrainements trop pointus, où la part d’aventure de l’Ultra (et donc d’improvisation) n’est pas prise en compte.

 

Jérôme : On sort du domaine des montres, avec un budget de 100€, qu’est-ce que tu achètes ?

François : Un bon repas d’après course avec mes amis.

 

Conclusion : ce qui est intéressant dans cette interview, c’est de voir que François passe des heures à courir, mais pas à regarder ses statistiques.

Car c’est selon moi la dérive qui peut se produire avec les dernières montres GPS à la mode : passer / perdre du temps juste pour consulter des statistiques qui ne seront pas exploitées pour avoir un impact les performances. En revanche, en analyse post-entrainement, François utilise bien la plateforme Movescount pour gérer le cumul de ses sorties et sa récupération.

Voilà pour cette première interview et je remercie François d’avoir bien voulu prendre le temps, entre 2 avions, pour répondre à mes questions. Pour en savoir plus sur ses activités, suivez-le sur Facebook.

Pour la prochaine interview, vous pouvez me faire des propositions dans les commentaires ci-dessous. Et si vous souhaitez que je vous interviewe, alors envoyez-moi un message pour qu’on arrange ça.

 

Qui d’autre ne veut rien rater ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûr de ne pas rater les nouveaux articles et les résultats des nouveaux tests. Et recevez en bonus la checklist des 40 questions à se poser avant d’acheter une montre GPS.

* indicates required



 

Vous pouvez aussi suivre la page Facebook , Twitter, Youtube ou Pinterest.

4 commentaires

  • Nicolas mayot

    C’est vraiment une bonne idée de prendre cet angle et avoir le retour d’athlète de haut niveau sur leur rapport aux montres gps. Je pense effectivement que peu regarde les statistiques avancées mais je me trompe peut-être.
    Pour les prochaines interviews, ça serait bien d’avoir un retour d’un coach (Philippe propage) sur la façon dont il regarde justement ses stats.
    Super site by the way

  • EJ

    Interessant mais il serait aussi interessant d’avoir l’avis de runners qui ne sont pas sponsorises par la marque dont ils parlent, juste pour avoir des avis neutres. Simple suggestion..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *