Les capteurs des prochaines montres de sport et trackers d’activité

Capteurs trackers d'activité
 

Vous mesurez déjà votre vitesse et le dénivelé, vous connaissez votre fréquence cardiaque (et peut-être même votre fréquence cardiaque au repos avec la Forerunner 235), vous surveillez votre sommeil ; si vous êtes à la pointe avec la Forerunner 630, vous connaissez votre seuil lactique.

Tout ça, c’est ce que font les montres de sport aujourd’hui, avec une puce GPS, un accéléromètre 3D, un gyroscope, un baromètre (qui sert aussi d’altimètre), un capteur cardio (optique ou pas). Et si vous vous êtes intéressé aux fonctionnalités des montres de sport, alors vous connaissez tous ces capteurs.

Mais même si elles ont bien progressé depuis la première montre cardio de Polar, ce n’est que le début. Pour aller plus loin dans le coaching sportif, les wearables vont devoir se doter de nouveaux capteurs. Avec plus d’infos sur notre corps, on saura mieux comment le nourrir, quand le faire récupérer, et comment lui faire dépasser ses limites.

Il faudra de tels capteurs biométriques pour sortir une vraie innovation dans le domaine des wearables pour le sport.

 

Détection du glucose

Pour le moment, aucune marque n’a introduit de capteur permettant le suivi de la nutrition. L’application MyFitnessPal existe, mais c’est à l’utilisateur de rentrer manuellement ce qu’il mange. Ca demande du temps et ce n’est pas si facile à faire (surtout quand vous ne mangez pas chez vous) car il faut tout peser.

Même s’il serait utile de mesurer les lipides, les protides et les glucides pour une question d’équilibre alimentaire, il semble plus simple de commencer par mesurer le taux de glucose dans le sang. Car les capteurs existent déjà.

GlucosAlarm a essayé de développer un capteur pour mesurer le glucose dans l’urine (à destination des diabétiques). Mais le crowdfunding n’a pas marché. Il y a aussi HealBe qui a présenté au CES 2016 un bracelet qui peut compter les calories. Mais les tests indépendants mettent en doute sa fiabilité. Heureusement, Scripps Health a un capteur qui fonctionne : il s’agit d’un nanocapteur injecté dans les veines, qui mesure le taux de glucose dans le sang et le transmet à une application sur smartphone. Mais bon, là, ce sera difficile de l’intégrer dans une montre…

 

Puissance

Le capteur de puissance est un capteur bien connu des cyclistes. Il leur permet de changer de vitesse au bon moment pour rester dans l’intervalle optimal de puissance développée. On commence à entendre parler de capteur de puissance pour la course à pied. Ca parait intéressant : donner une indication qui vous indiquerait par exemple de réduire la longueur de votre foulée dans une côte pour ne pas griller vos jambes. Ou alors au contraire d’augmenter la longueur de votre foulée (et donc votre vitesse) parce que vous avez le vent dans le dos et que vous êtes ‘facile’.

Début 2015, Stryd a sorti le premier capteur de puissance pour la course à pied, compatible avec des montres GPS Suunto. Oui mais voilà, ce n’est pas vraiment un capteur de puissance, c’est plus du marketing. Le capteur est intégré dans une ceinture cardio. Alors comment est-ce qu’il peut détecter la direction et la vitesse du vent ? Comment est-ce qu’il peut savoir si vous courrez sur du bitume, de la terre ou sur une plage ? Ben en fait il n’en sait rien. C’est juste un algorithme qui sort une donnée à partir d’informations qu’il peut mesurer. Mais ce n’est pas une valeur de puissance.

Electrocardiogramme

L’électrocardiogramme (ECG) mesure l’activité électrique de votre cœur grâce à des électrodes posées sur la peau de votre thorax. Vous pensez que votre ceinture cardio fait déjà ça depuis des années ? Ben en fait non. Votre ceinture cardio est une version simplifiée des électrodes de l’ECG et elle ne mesure que le rythme cardiaque. Alors que l’ECG est capable de détecter des déficiences cardiaques comme un souffle au cœur. Hyper important pour faire du sport à haut niveau.

Bionym est une compagnie qui développe un capteur de ce style, non pas pour le sport, mais pour remplacer les mots de passe (il se trouve que nos battements cardiaques sont uniques et peuvent servir de sécurité comme nos empreintes digitales). Sans parler de cette application très spécifique, le capteur pourrait être intégré à une ceinture cardio dans l’avenir pour donner plus de données sur votre coeur.

 

Electromyographie

Encore un système de capteur qui mesure l’activité électrique de votre corps, mais cette fois, c’est celle de vos muscles. Vos neurones stimulent électriquement des groupes musculaires. Plus le signal est intense et plus la contraction sera forte.

Bien que les sports d’endurance sont plus basés sur les performances cardiovasculaires, ceux qui se pratiquent en salle de muscu sont plus intéressés par les performances de leurs muscles.

Des entreprises comme Athos et Myontech ont déjà créé des vêtements avec des capteurs d’électromyographie (EMG) intégrés sur les zones qui vous intéressent et qui donnent des infos en direct sur votre effort musculaire. Ils peuvent aussi servir à éviter les surcharges et donc les blessures.

 

Analyse de la sueur

Lorsque vous faites du sport, vous transpirez (oh le scoop). Attention, second scoop : quand vous glandez sur Internet, vous ne transpirez pas.

Une équipe de chercheurs des universités de Berkeley et de Stanford ont mis au point un capteur qui est capable d’analyser la sueur et la transformer en données utiles. Le capteur est intégré à un bracelet et permet de mesurer la température de la peau, le glucose, le lactate, le sodium et le potassium. Ce capteur pourrait donner des alertes en temps réel sur la fatigue, la déshydratation, la surchauffe.

 

Analyse de l’haleine

Voilà probablement un capteur auquel ni Fitbit ni Jawbone n’ont pensé. Levl a mis 5 ans à développer un fitness tracker qui dispose d’un capteur d’haleine (non, ce n’est pas un poisson d’avril). Le nanocapteur est capable de détecter l’acétone, un sous-produit du métabolisme humain qui est libéré lorsque l’on respire.

A quoi ça peut servir ? Ben ça peut servir à dire si votre corps brûle des graisses ou pas. Ha ouais, intéressant, non ? Le capteur analyse la concentration d’acétone dans l’haleine, le transpose en graisses brûlées, information qui peut ensuite être visualisée en temps réel via l’application.

 

Electroencéphalogramme

L’électroencéphalogramme (EEG) mesure l’activité électrique de votre cerveau (un peu comme l’électrocardiogramme pour le cœur). Pour le moment, il faut aller dans un laboratoire et mettre un bonnet de bain couvert d’électrodes sur la tête. Ces électrodes captent les changements de tension à l’intérieur de votre tête, ce qui permet de visualiser quelles parties de votre cortex sont plus actives que d’autres à un moment donné. Ca permet aussi d’identifier des états de stress ou de relaxation.

En tant que wearable, personne ne porterait un bonnet de bain 24h/24. Mais des compagnies travaillent sur ce type de capteur. Comme Muse qui a un capteur qui prend des mesures aux tempes et Kokoon un capteur intégré dans des écouteurs qui modulent la musique à la façon de Spotify mais en fonction de votre EEG.

Ces capteurs peuvent déceler des périodes de relaxation et des périodes de stress. Avec encore un peu de développement, il sera possible de détecter le plaisir. Avec tout ça, on peut imaginer tout un tas de contrôles possibles pour ajuster un programme d’entrainement par exemple.

 

Qui d’autre ne veut rien rater ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûr de ne pas rater les nouveaux articles et les résultats des nouveaux tests. Et recevez en bonus la checklist des 40 questions à se poser avant d’acheter une montre GPS.

3 commentaires

  • Avoir beaucoup d’information peut-être très intéressant, encore faut-il comprendre ce qu’elles veulent dire et comment réagir face à ces données.

    Par contre, il va falloir se motiver à aller courir car quand tu as enfilé ta montre, ta ceinture cardio, ton bonnet de bain encéphalo, une sonde dans la bouche, une sonde urinaire, une puce sous la peau, une éponge je ne sais pas où pour la sueur… Et ben t’as mis 1h, t’es trempé, stressé, le coeur bat à 200 et t’as qu’une envie, retourné dans le canapé lol

    • Jérôme

      Salut
      Hé mais t’es hyper créatif, une sonde urinaire, j’y avais pas pensé ;o)
      Blague à part, je suis d’accord avec toi. Déjà rien qu’avec les advanced running dynamics de la FR630/Fenix 3, je pense que moins de 1% des gens les utilisent vraiment pour leur entrainement.

  • Perez

    L’électrocardiogramme ne détecte pas de souffle au cœur ! Il y a la consultation médicale (hautement recommandable pour faire du sport) pour cela. En revanche il peut détecter des troubles du rythme éventuellement annonciateurs de malaises voire de risque de mort subite à l’effort ! Autant dire que l’intérêt d’avoir un ECG « embarqué » est certain. Pour l’instant il y a des T-shirts qui sont à l’essai car il faut que les càpteurs soient relativement distants sur le corps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *