Test de l’Epson Runsense SF-810, montre cardio GPS sans ceinture

Test de l’Epson Runsense SF-810, montre cardio GPS sans ceinture
 

Epson a sorti sans beaucoup de publicité une gamme complète de montres GPS. Bon, « presque » complète puis qu’il manque une montre pour le triathlon.

La SF-310 fait GPS, la SF-510 est dotée d’une puce GPS, d’un accéléromètre et peut supporter une ceinture cardio, la SF-710 dispose de plus de fonctions pour l’entrainement et la SF-810 intègre un capteur cardio optique en plus du GPS et de l’accéléromètre.

Ce compte-rendu de test sera plus long et plus détaillé que les précédents, d’une part parce que cette montre cardio GPS est mal connue des sportifs (pas facile de trouver des infos détaillées) et d’autre part parce que j’ai pu la tester sur une plus longue période.

 

Est-ce que les mecs qui vendent des imprimantes savent faire de bonnes montres GPS ?

En fait, Epson fait partie du groupe Seiko Epson Corporation. Et Seiko sait depuis longtemps faire de très bonnes montres, y compris GPS. Mais pour leur gamme sport, ils ont décidé de l’introduire sous la marque Epson Runsense.

Sur le papier, la Runsense SF-810 promet 30 heures d’autonomie en mode GPS. Déjà rien que ça, ça a de quoi attirer les curieux. Et puis bien sûr, un capteur cardio optique intégré.

Elle propose 3 modes d’activité : course à pied, vélo et marche.

Du côté des fonctionnalités, elle fait plus que le minimum. Elle mesure :

  • Distance (totale et tour)
  • Allure (instantanée, moyenne et tour)
  • Vitesse (instantanée, moyenne et tour)
  • Fréquence cardiaque (instantanée, moyenne, max et tour)
  • Temps passé dans les zones HR
  • Foulée (instantanée, moyenne et tour)
  • Temps (total, tour, intermédiaire)
  • Calories
  • Nombre de pas (total et tour)
  • Altitude
  • Dénivelé (+ et -)
  • Pente

 

Apparence

Epson SF-810 écran

Ecran de la SF-810 avec 3 champs de données, plus la zone cardio en haut et le satellite, la batterie, le cardio en bas.

Contrairement à la tendance design haut de gamme actuelle (Apple Watch, Fenix3), la SF-810 a un boitier tout en plastique noir. Pour sûr, ça ne risque pas d’impressionner grand monde, elle n’a pas le look d’une montre de sport qui vaut cher.

Cependant, vous aurez une montre compacte, qui pèse 52g et qui passera inaperçue comme montre de tous les jours (à comparer avec les 63g de la TomTom Runner Cardio, qui a également un capteur cardio intégré).

Mais retournez-la et vous verrez bien que ce n’est pas une simple Casio. Le capteur cardio est intégré à l’arrière du boitier.

Le bracelet est particulier, avec ces espèces de S qui font la jonction avec le boitier. J’imagine qu’ils agissent un peu comme des amortisseurs qui permettent de garder le capteur cardio bien plaqué contre la peau.

Elle possède 4 boutons, qui ont tous une fonction pour un appui court et un appui long.

L’écran est rond, en noir et blanc et peu afficher 2, 3 ou 4 données. Il n’est pas tactile, mais la fonction « tap screen » permet de déclencher en tapant l’écran d’un doigt une des 3 actions suivantes (au choix) : changement d’écran, changement de tour, rétroéclairage (il est possible de désactiver cette fonction).

Le chargeur donne un peu l’impression d’être celui d’un appareil photo numérique des années 80 (il est gros). Mais faut dire qu’il est bien conçu et que la montre reste fermement accrochée dessus lorsqu’elle est en charge (même lorsque, comme moi, vous la faites tomber en essayant de remettre votre portable sur la table basse).

 

Autonomie

C’est le gros point fort de la gamme Runsense : 30h d’autonomie en mode GPS !

Pour la SF-810, l’activation du capteur cardio fait descendre son autonomie à 20h (cardio + GPS), ce qui reste bien meilleur que la plupart des montres GPS sur le marché. Ca permet de couvrir les besoins de nombreuses activités et pour une grosse majorité des sportifs.

Le mode économie est activé par l’accéléromètre, lorsque celui-ci détecte que la montre ne bouge plus. Alors l’écran s’éteint. Cependant, la batterie se décharge quand même assez vite lorsqu’on la laisse sans l’utiliser.

 

GPS

Une fois qu’on lance le mode entrainement, la montre propose de rechercher le signal GPS ou de le désactiver pour une activité indoor.

Fonctionnalité intéressante : il est possible de sauter la recherche de satellite et de commencer à courir tout de suite. Le chrono se lance et les données s’affichent à l’écran. Mais la montre continue tout de même à rechercher les satellites et fini par trouver le signal GPS. Ca permet de partir tout de suite sans avoir à attendre sous la pluie le signal GPS pour commencer.

Il faut généralement 30s pour obtenir le signal des 4 satellites.

Il est possible de charger les positions des satellites en cache pour améliorer ce délai. C’est franchement efficace (on tombe à 8s), mais ces données ne sont conservées que 2h dans la montre. Donc en gros, vous allez passer plus de temps à jouer avec votre smartphone pour charger ces données qu’à attendre pour trouver les satellites. Cette fonction ne sera utile qu’avant une course, pour être sûr de capter le GPS rapidement.

La précision est franchement bonne. Sur cet itinéraire, il y a un léger shift vers le sud, mais les coins ne sont pas rognés, ce qui est souvent le problème des montres GPS qui compensent une puce GPS moyenne par du software. Donc pour moi, Epson a intégré une bonne puce GPS dans la SF-810.

Map précision GPS

Capteur cardio

C’est un gros plus de cette montre et c’est peut-être le côté frustrant de cette montre.

Epson a choisi de développer son propre capteur cardiaque optique (au contraire de montres comme la TomTom Cardio ou la Garmin Forerunner 225 qui intègre le capteur de Mio qui a déjà fait ses preuves).

Bref, il m’a fallu plusieurs jours pour arriver à avoir une mesure correcte. Pour la première sortie, j’ai obtenu un tracé avec tellement de pics et de gouffres qu’il ne m’a inspiré aucune confiance (genre des chutes et des pointes de +/-30bpm).

J’en suis même arrivé à essayer de porter ma montre sur l’autre poignet pour voir si ça faisait pareil.

En fait, il ne faut pas hésiter à vraiment serrer le bracelet, pour que le capteur reste bien tout le temps plaqué sur la peau et qu’il n’y ait pas d’interférence de la lumière extérieure. Pour moi, ce serrage n’est pas très confortable, donc j’ai un cran serré pour les séances et un cran plus lâche quand je la porte comme montre de tous les jours.

Frequence cardiaque Epson SF-810

55 minutes d’activité et pas un seul décrochage du capteur cardio optique.

Sinon, il faut environ 25 secondes pour capter la fréquence cardiaque (généralement plus rapide que le GPS).

Un bouton permet d’afficher la fréquence cardiaque instantanée sans lancer d’activité, juste à titre d’info, la donnée n’est pas enregistrée.

La montre utilise 5 zones de fréquence cardiaque. Par défaut, elles sont définies comme suit :

  • Zone 1 : 30-100bpm
  • Zone 2 : 101-130bpm
  • Zone 3 : 131 -160bpm
  • Zone 4 : 161-190bpm
  • Zone 5 : 191-240bpm

Il est toutefois possible de les définir manuellement via l’application.

Lors d’une activité, l’écran affiche sous forme de points dans quelle zone on se trouve.

 

Course à pied

C’est vraiment super simple de démarrer un entrainement. Il suffit de presser le bouton start, la montre commence à chercher les satellites et le poult. Elle vibre quand elle est prête et il suffit de rappuyer sur start pour commencer.

Par défaut, le mode auto-pause est activé.

L’écran peut afficher 2, 3 ou 4 données et on peut faire défiler 4 pages de données. Les champs peuvent être configurés via l’application ou directement sur la montre.

La fonction tap screen peut être configurée pour changer d’écran en tapant l’écran du bout du doigt. Je trouvais que c’était une bonne fonction, mais pour être honnête, une fois sur 2, ça ne fonctionne pas. Ca m’a énervé et je suis revenu au bon vieux bouton.

En termes de fonctionnalités pour l’entrainement, elle offre beaucoup de possibilités : zone d’allure, zone de fréquence cardiaque, auto lap et fractionné (avec à chaque fois alarme vibrante ou sonore). La façon de configurer les zones sur les Runsense est bien faite : vous définissez une allure cible (disons 6mn/km) et une marge (+/-20s).

L’accéléromètre mesure la longueur de la foulée en instantané. Ca aurait été super de pouvoir configurer une alerte sur cette donnée, pour travailler sa technique. Genre alerte quand ma foulée fait moins de 70cm.

La fonctionnalité foulée est intelligente, c’est-à-dire qu’après votre première sortie en mode course à pied et en mode marche, la montre va « apprendre » automatiquement la longueur de votre foulée. Elle se servira ensuite de cette donnée si elle perd le signal GPS. J’ai fait le test et elle bascule de GPS vers accéléromètre en 5-6s et dans l’autre sens en une vingtaine de secondes.

En fin de séance, vous pouvez consulter vos données (ainsi que celles de vos précédentes séances directement sur la montre).

 

Tapis de course

La SF-810 peut utiliser son accéléromètre pour mesurer la distance et la vitesse en intérieur.

Cependant, comme sur toutes les montres qui ont cette fonctionnalité, les mesures sont moins précises qu’avec le GPS ou un footpod. La SF-810 va utiliser la donnée auto calibrée de votre longueur de foulée. Sauf que cette façon de faire ne donnera pas une mesure précise de la distance, car en réalité, la longueur de votre foulée va dépendre de la vitesse du tapis de course.

En gros, la distance moyenne devrait être pas très loin de la réalité, mais la vitesse et l’allure instantanées peuvent être fausses.

 

Trail

En plus des fonctionnalités pour la course à pied, la SF-810 mesure le dénivelé +, le dénivelé – et la pente instantanée (comme la Fenix 3). Mais le tout est basé sur des données GPS, pas d’altimètre barométrique.

 

Vélo

La SF-810 n’est pas vraiment une montre faite pour le vélo, mais elle possède un mode vélo, qui donne priorité au GPS. Mais elle ne se connecte à aucun accessoire dédié au vélo (compteur, capteur de vitesse).

Le fait de serrer un guidon, de changer de prise du guidon et les vibrations rendent la tâche du capteur cardio plus difficile.

 

Etanchéité / natation

L’Epson SF-810 est étanche à 50m, on peut donc parfaitement se baigner avec. Cela dit, le manuel déconseille d’appuyer sur les boutons sous l’eau.

Il n’y a pas de mode natation, mais j’ai quand même voulu faire un petit essai.

Map natation Le résultat est surprenant. On obtient une trace GPS, bien que la montre soit plongée dans l’eau. Idem pour la fréquence cardiaque, même si elle n’est pas super régulière. Bon, la trace GPS n’est pas top, puisque sur la droite, je me suis en fait arrêté au niveau du ponton.

J’ai nagé sur le mode marche. Mon idée était que la montre pourrait peut-être compter mes mouvements de nage comme elle le fait pour mes foulées.

Données natation Les 2 décrochages sur les graphiques correspondent à mes points de demi-tour, la montre a du être plongée plus longtemps dans l’eau. Elle a compté une moyenne de 66 mouvements par minutes, avec une allonge de 1m79 par mouvement, ce qui donne une vitesse improbable (avec une pointe à plus de 10km/h).

Je pense que la montre compense les décrochages GPS par l’accéléromètre. Sauf qu’en mode marche, celui-ci avait déjà été auto-calibré. Du coup, le nombre de mouvements doit être correcte, mais la longueur de chaque mouvement est fausse.

Bref, j’y ai cru, mais ce n’est pas une montre pour la natation.

 

Montre de tous les jours

Quand elle n’est pas en mode entrainement, l’écran de la SF-810 affiche l’heure, la date et la charge de la batterie.

L’heure est prise automatiquement sur l’horloge du GPS. Pas de possibilité de régler une alarme de réveil.

Le contraste est ajustable et l’écran s’éteint automatiquement si elle est immobile. Elle possède un rétroéclairage puissant.

 

Tracker d’activité

La Runsense SF-810 n’est pas un tracker d’activité. Mais bon, comme elle a un capteur cardio, un GPS, un accéléromètre et qu’elle mesure les pas et les calories brûlées et qu’en plus sa batterie a une autonomie assez longue, j’ai eu envie de faire un essai.

Je l’ai donc testée sur 24h, avec uniquement le cardio activé, pas le GPS.

Ca passe très bien, sauf pour le suivi précis de la fréquence cardiaque. Comme j’ai porté la SF-810 avec le serrage « montre de tous les jours » et pas « entrainement », le tracé de la fréquence cardiaque et plein d’irrégularités. Mais je me dis que la moyenne doit être à peu près correcte.

FC 24h

Fréquence cardiaque sur 24h, lancée le matin au réveil

Il est intéressant de noter que la nuit, sans pollution lumineuse, le capteur gagne en précision même si le bracelet n’est pas serré (c’est ça qui m’a permis d’identifier le problème).

Tracker activité

Accessoires

Le paragraphe va être court : la SF-810 ne se connecte à aucun accessoire, ni ANT+, ni Bluetooth Smart.

En revanche, les SF-510 et SF-710, qui n’ont pas de capteur cardio intégré, possèdent une connexion Bluetooth Smart pour se connecter à une ceinture cardio.

 

Site web et application

Finalement, c’est peut-être le point faible de la gamme Runsense. Disons que le site web Runsense View et l’appli Epson Run Connect sont un peu brut de fonderie. L’interface n’est pas franchement belle, ni très conviviale.

La synchronisation des données est manuelle et le transfert via Bluetooth avec un smartphone peut prendre quelques minutes pour les grosses activités (ou plusieurs activités).

Pour chaque activité, vous obtenez une carte (sauf pour une activité en mode indoor) et des graphiques de distance, temps, fréquence cardiaque, longueur et rythme de foulée et le temps passé dans chaque zone cardiaque.

Depuis l’application, vous pouvez changer les zones HR et les données personnelles, configurer un fractionné et des alertes de zone. Ca, ça fonctionne très bien.

Il y a aussi la possibilité de configurer des waypoints, qui déclencheront une alarme et un résumé de performance quand vous les atteindrez.

Le tableau de bord affiche l’historique des entrainements. On peut ensuite voir le détail et les graphiques de chaque activité.

On peut exporter facilement ses données sous le format .gpx (contient les infos GPS, temps et cardio)

Vous pouvez synchroniser votre compte Epson avec d’autres sites via Tapiriik, ce qui vous permettra d’exploiter vos données sur une interface un peu plus conviviale.

Dans sa dernière mise à jour, Epson a ajouté la possibilité de synchroniser directement son compte avec Strava, RunKeeper et MapMyFitness. Ca se fait en 3 clics. Et ça permet de contourner le problème de l’interface en utilisant un autre site pour analyser ses données.

Synchronisation

Conclusion

L’Epson Runsense SF-810 est une montre cardio GPS intéressante. Elle a plusieurs modes, mais c’est globalement une montre ce course à pied.

Seiko Epson Corp a du faire pas mal de R&D pour sortir cette montre de sport (même s’ils ont déjà l’expertise GPS depuis longtemps). Et c’est une bonne chose d’avoir un nouvel acteur qui rentre sur ce marché pour disputer un peu les parts de marché à Garmin. Avec un nouvel acteur qui est entré sur le marché des montres cardio GPS sans ceinture (après TomTom), Garmin a finalement décidé de réagir en annonçant la Forerunner 225.

Ses 2 points forts sont la capacité cardio sans ceinture et l’autonomie de 24h en mode GPS (20h en GPS + cardio). Elle a une bonne précision GPS et de nombreuses fonctionnalités pour la course à pied.

Son point faible est le manque de convivialité de ses menus et son application/site web, défaut qui est vite contourné grâce à la possibilité de synchroniser directement son compte avec d’autres sites comme Strava.

 

Vous avez trouvé ce test utile ? Vous souhaitez acheter une Epson SF-810 ?

J’espère que vous avez trouvé cet article utile. Au final, je suis un sportif comme vous qui cherche à avoir le plus de détails possibles avant d’acheter un nouveau matériel de sport.

Donc mon compte-rendu de test retranscrit la façon dont j’ai utilisé cette montre cardio GPS sans ceinture. J’y passe généralement plusieurs heures, c’est pas mal de boulot.

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire ci-dessous. Je prendrai le temps d’y répondre.

Si vous êtes intéressé par l’achat d’une Epson SF-810, vous pouvez la trouver sur Amazon et profiter de la livraison gratuite :

Epson SF-810 noire 299€ Bouton commander amazon
Epson SF-810 noir/violet 299€ Bouton commander amazon

17 commentaires

  • jammet

    Merci pour cet article très détaillé de la Runsense SF810.

    Cela fait maintenant plus d’ une semaine que je l’ utilise et je doit dire que je suis stupéfait quant à la précision de cette montre, le gps, quelques petits décrochages,c est vrai, mais rien de très affolent.
    Le système cardio affiche des données plutot cohérentes mais il faut,comme vous l’ annoncié, la serrer un peu plus lors d’ un entrainement pour récupérer des données sans  »accro »

    Votre recapitulatif reflete tres bien ce modèle qui en plus d etre complet et reste facil à prendre en main, possède de très bon atouts

    Merci pour cet article et ces infos sur ce produit,
    Bonne continuation.
    Sportivement Eric

  • Pascal

    Apres lecture attentive de l’article (et du manuel utilisateur sur le site d’Epson) et avant de craquer pour l’achat, j’ai une question basique, mais essentielle.
    Est-il possible de lancer un mode Chrono tout simple avec auto-lap tous les kms ET surtout une alarme (idealement une vibration) à chaque tour (donc, à chaque km) ?
    Ton article laisse penser que c’est faisable, mais un commentaire dans une video d’un testeur Runsense dit le contraire….
    De plus, lors du passage du km, comment se comporte l’écran : est-ce que les données continuent à être affichées en temps réel ou y a-t-il un ecran de resumé du dernier km parcouru qui resterait figé pendant quelques secondes ?
    Merci d’avance pour tes infos.
    Pascal

  • patricia

    j’ai lu avec attention ton article qui est très détaillé merci pour ce travail fourni j’hésite encore avec les autres marques, je cherche essentiellement pour la course à pied et la marche nordique une montre qui fait cardio, GPS et entrainement avec une utilisation et une lecture facile
    que me conseilles tu?
    merci d’avance pour tes infos
    patricia

    • Jérôme

      Hum, il n’y a qu’un seul hic avec cette montre : il y a mieux pour une « utilisation facile ». Il faut reconnaitre que l’interface avec les boutons n’est pas simple au début.
      Une Forerunner 235 sera plus intuitive.

  • HEllo les coureurs, hello les traileurs,
    Moi aussi je m’attarde à tester en long et en large la SF810 sur mon blog perso de trai. Un passage en revue de ses performances et ses possibilités(test en toute indépendance) sur https://verslesommet.wordpress.com/2015/11/22/test-de-la-montre-epson-gps-cardio-runsense-sf-810/ .
    Arnaud.

  • GUY

    Bonjour

    C’est tout de même insensé que l’on ne parle jamais des coordonnées géographiques affichables ou non sur ce type de montre, il n’y a pas que des sportifs haut niveau dans la population, par contre il y a des gens qui s’intéressent à leur fréquence cardiaque aussi, car ils ont des problèmes de cœur et ne veulent pas faire de dépassement dans les randonnées.
    D’autres personnes, ou les mêmes, qui ne veulent pas s’encombrer d’un GPS aimeraient bien posséder ce type de montre pour en plus, pouvoir matérialiser par coordonnées par exemple certains points intéressants de leurs parcours, (fontaine, source, borne, menhir, chapelle oratoire etc…) et qui ont besoin aussi de ces données , mais ça ne semble intéresser personne, du moins pas ceux qui testent ces montres.
    Si cette montre offre la possibilité d’afficher les coordonnées géographiques et permet de s’en servir ensuite pour retrouver un point précis, j’aimerais bien le savoir, et je remercie d’avance celle ou celui qui me donnera cette précision.

    • Jérôme

      Bonjour
      Ce n’est pas dingue du tout. Il existe tout un éventail de montres cardio GPS et toutes ne peuvent pas répondre aux besoin de tout le monde (ou alors elles vaudraient toutes 500€ et tout le monde paierait 500€ quel quels soit ses besoins).
      L’Epson SF-810 ne répond pas à vos besoins.
      Mais vous pouvez regarder du côté de Suunto (Ambit3 Peak ou Traverse) ou Garmin (Fenix 3 ou Epix) et vous trouverez votre bonheur.

  • Eriazis

    Bonjour,
    Voici mes observations concernant l’Epson SF 810 acheté il y a un an.
    A l’entrainement j’ai rapidement constaté des dysfonctionnements dans la capture de la fréquence cardiaque ce qui s’est révélé problématique car pendant l intégrale des Causses ( 63 km) au bout de 15 minutes je n’avais plus accès à ma fréquence cardiaque. Sur les entrainements suivants j’ai constaté des valeurs complétement faussées ce qui m’a poussé à la renvoyer en SAV ; 4 semaines d’attente , pour rien car le problème n’est pas résolu et de plus sur une petite sortie avec du dénivelé j’ai constaté 110 m d’écart avec un ami possédant une suunto : l’erreur venait bien de ma montre car nous connaissons parfaitement la hauteur de la butte que nous répetons en boucle.
    En résumé cette montre ne fonctionne pas normalement , certes son prix est attractif par rapport à la concurrence mais la qualité n’est pas à la hauteur de ces prétentions , il faut qu’Epson revoit sa copie.

    • Jérôme

      Bonjour
      Merci pour ce retour d’expérience.
      Pour ce qui est du dénivelé, c’est pas étonnant, puisque les données d’altitude de la SF-810 dérivent du GPS et non pas d’un altimètre barométrique.
      Sinon, c’est sûr qu’Epson va devoir devoir faire mieux, surtout au niveau de l’ergonomie des boutons et des menus.

  • BrunoR

    Bonsoir, j’ai depuis peu cette montre et globalement c’est là où j’avais le plus de crainte (la mesure de la Fc) que j’ai le moins de reproche à faire… Chez moi ça fonctionne très bien, certes moins réactif qu’avec une ceinture mais même durant une séance de fractionnés assez musclée pas de décrochage. Par contre durant ce type de séance avec de gros changements d’allure ( 5’15 » à 3’12 » au kilo type 30″-30″) la montre ne réagissait pas « normalement » aux changements d’allures par rapport à ma Polar. J’ai fini par comprendre que l’accéléromètre/capteur de foulée faussait grandement l’allure des fractions rapides (3’32 » au lieu de 3″12″) Je ne comprends pas ce parti pris par Epson de prendre en compte de manière aussi importante ce capteur dans la mesure de l’allure. Il suffit de courir et de faire varier les mouvements du bras qui porte la montre en vitesse et amplitude pour voir à quel point ça joue! Seule solution à ce jour pour ce type de séance avec changement d’allures: passer en activité vélo, mode dans lequel le capteur de foulée n’est pas activé. J’espère un correctif d’Epson pour palier à cela parce que l’entrainement en CAP ça n’est pas de toujours courir à la même allure.

  • biron dominique

    Bonjour,
    J’ai lu avec attention votre article sur l’Epson SF810. J’ai trouvé votre test très utile, tout ce que j’attendais d’un test. Sans langue de bois, sans lèche pour la marque, super boulot !
    J’en suis arrivé à la conclusion suivante : Je ne porterais pas cette montre à mon poignet, même si au départ j’avais flashé dessus. Donc je vais d’un clic de souris voir chez Suunto ou Garmin une bonne montre avec altimètre et tant pis pour le confort, une ceinture pour la FC. Mais avant de franchir le pas de l’achat je reviendrai vers vous et le ou les tests des montres qui pourraient m’intéresser.
    Continuer à faire ce que vous faite comme vous le faites.
    Cordialement
    Dominique Biron

  • Cartier

    Bonjour,
    Même si l’endroit n’est pas dédié à prima-bord pour mon soucis, quelqu’un pourrait-il m’indiquer par quel moyen faire échanger le bracelet de ma montre, qui vient de céder à un des niveaux les plus fins (en forme de 8) ?!
    Impossible d’avoir un quelconque contact sur EPSON. Impossible de me connecter à mon espace.
    Merci beaucoup d’avance.

  • Stéphane

    Bonjour, j’ai lu votre article avec beaucoup d’intérêt, mai je cherche une montre avec un prix plus abordable.
    J’ai vu les sf-310 et sf-510 qui me plaisent.
    Je cherche des fonctionnalités assez basiques: vitesse, vitesse moyenne, distance, altitude,dénivelé à la limite, et pouvoir récupérer la trace et le profil après une sortie vélo ou course à pied.
    Au début de votre article, vous dites que la 310 « fait » GPS alors que la 510 « est dotée d’une puce » GPS, y’a t’il une différence?
    De plus je ne trouve pas beaucoup d’avis sur ces montres, connaissez vous leur fiabilité svp ?
    Sinon, auriez vous une autre montre à me conseiller pour ce que je recherche, pour un prix d’environ 150€.

    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *