Test du Garmin Vivosmart HR : oscar aux Innovation Awards du CES 2016

Test Vivosmart HR
 

Garmin a sorti de nombreux nouveaux produits en 2015, tout en faisant évoluer des versions plus anciennes. C’est le cas du Vivosmart (sorti en 2014), qui s’est vu intégrer le capteur cardio optique Elevate juste avant noël. Et aussi plein de nouvelles fonctionnalités.

Et il faudra bien ça pour rivaliser contre tous les trackers d’activité avec capteur cardio optique qui sont maintenant sur le marché : du Fitbit Charge HR qui domine le marché au Polar A360 qui est vraiment joli, en passant par le Mio Fuse ou le Jawbone UP3, etc.

 

Présentation du Garmin Vivosmart HRMétéo Vivosmart HR

La première chose qu’on remarque en voyant le Vivosmart HR, c’est qu’il ne ressemble pas au Vivosmart (1e génération). Alors certes c’est un bracelet noir, mais c’est à peu près le seul point commun. En fait il ressemble plus au Fivofit 2. C’est pas de chance, car je trouve le design du Vivofit 2 plus fin, plus réussi. Alors que le Vivosmart HR n’est pas franchement élégant.

L’écran 160×68 pixels du Vivosmart HR est tactile, mais en noir & blanc. Il fait pâle figure comparé au superbe écran du Polar A360. Mais il reste clair et lisible. Par contre, le rétro éclairage est vraiment faiblard. On le déclenche simplement en plaçant la main par-dessus l’écran. En fait, en pleine journée, vous ne verrez même pas la différence entre l’écran allumé et l’écran éteint.Ecran Vivosmart HR

Il est possible de choisir l’orientation du texte sur l’écran : soit horizontalement, soit verticalement. Il n’y a pas vraiment d’avantage ou d’inconvénient pour l’un ou l’autre. C’est une préférence personnelle. Essayez les 2 et choisissez celui que vous préférez. Moi j’ai conservé l’affichage par défaut horizontal.

Ensuite, on peut configurer différentes options d’affichage selon ce qu’on veut ou ne veut pas voir à l’écran :

  • Heure/date
  • Nombre de pas
  • Nombre de calories
  • Distance
  • Fréquence cardiaque
  • Caméra VIRB (l’action cam de Garmin, type GoPro)
  • Musique
  • Smart notifications
  • Nombre d’étages gravis
  • Minutes d’activité
  • Météo

Enfin, il est possible de choisir parmi n’importe toute cette liste l’écran que vous souhaitez avoir en écran par défaut.

Il n’y a qu’un bouton sur le Vivosmart HR, qui se situe sous l’écran. Il sert à ouvrir le menu ou lancer une activité. Pour le reste de la navigation, on utilise l’écran tactique.

De l’autre côté de l’écran se trouve le capteur cardio optique Garmin Elevate. Le même que sur la Forerunner 235. Il est facile à identifier, avec 3 LEDs vertes qui entourent le capteur au centre. Cette configuration limite peut-être les perturbations dues à la lumière extérieure en ‘entourant’ le capteur de lumière verte. Le capteur dépasse beaucoup du boitier, ça permet de bien toujours plaquer le capteur sur la peau. Je vous rassure, on n’en ressent aucune gêne.

Le bracelet est en silicone légèrement extensible. Garmin a fait le choix d’une fermeture classique de montre pour le Vivosmart HR, alors que presque tous les autres fabricants de bracelet tracker d’activité l’ont remplacé par un système de clip ou de tétons. L’avantage, c’est que vous pouvez être sûr que ça ne se détachera pas (ce qui est souvent reproché aux autres systèmes, comme sur le Polar A360).

Nouveau produit et… Nouveau chargeur ! Celui du Vivosmart HR est bien fait, tien bien en place. Mais ça parait incroyable que Garmin n’ait pas encore réussi à standardiser un peu ses chargeurs. Garmin a un nombre incroyable de montres GPS et bracelets tracker d’activité et ils en vendent des millions. Mais à chaque fois, le chargeur est différent. Je sais pas, peut-être qu’ils gagnent trop de sous. Au niveau de l’autonomie, comptez entre 2 jours et 1 semaine, selon votre utilisation (Bluetooth, activités).

Il est étanche à 5ATM, vous pourrez donc le garder 24h/24 sans problème, dans le bain ou à la piscine. Tant mieux, parce que c’est justement le but de le garder 24h/24.

Les alertes se font par vibration. La fréquence est si élevée qu’elles émettent un son aiguë façon roulette de dentiste pas très agréable.

Vous arrivez au bout de cette présentation et non, il n’y a pas de GPS. La puissance du Vivosmart HR par rapport à ses concurrents réside dans la quantité de paramètres qu’il est possible de configurer.

 

Capteur cardio optiqueBroadcast Vivosmart HR

Le capteur mesure la fréquence cardiaque 24h/24, mais aussi lorsqu’on lance une activité. Le suivi 24h/24 permet de :

– consulter son rythme cardiaque en direct

– mesurer le rythme cardiaque toutes les 10 minutes (ou plus rapproché en fonction de vos mouvements)

– calculer le rythme cardio au repos (ce que les autres trackers ne font pas), ce qui est plus utile que d’avoir son rythme cardio moyen.

Le rythme cardiaque au repos, ou plutôt son évolution au fil du temps, est un excellent indicateur de la forme du système cardiovasculaire.

Le Vivosmart HR peut aussi servir de capteur cardio optique pour un autre appareil, grâce au broadcast via ANT+. Cette fonctionnalité permet d’utiliser le Vivosmart HR pour mesurer la fréquence cardiaque et ensuite la transférer vers un autre appareil Garmin qu’on utilisera comme écran pendant l’activité. Ca peut être utile avec un compteur de vélo par exemple, ce qui évite d’avoir à utiliser une ceinture cardio. Mais ça pompe plus de batterie.

Cependant, Garmin a joué perso sur ce coup-là. Comme la diffusion se fait via ANT+, vous ne pourrez vous en servir qu’avec un autre appareil Garmin (montre GPS ou compteur). Pas Polar ou Suunto, puisque ces marques sont passées au Bluetooth depuis 2 ans. Pas non plus vers une appli de votre smartphone comme RunKeeper.

Côté précision (parce que ça ne sert à rien de diffuser une fréquence cardiaque erronée à une autre montre), c’est du classique pour un capteur cardio optique. Mais à vrai dire, je m’attendais à pire. Le fait que le bracelet soit fin (par rapport au boitier d’une montre) me laissait penser que le capteur serait beaucoup plus perturbé par de la lumière extérieure. Mais globalement, il s’est bien comporté.

Précision Vivosmart HRIl y a très peu de différence avec la précision du capteur Elevate de la Forerunner 235. Bien sûr, il faut bien serrer le bracelet, accepter un délai de latence quelques secondes et savoir que ça ne sera jamais génial pour du fractionné. Pour le suivi 24h/24, les mouvements de manches de pull, de manteau, perturbent le capteur. Mais en activité, ça se passe mieux.

Précision cardio Vivosmart HR

 

Tracker d’activitéTracker d'activité Vivosmart HR

On bascule d’une page à l’autre en faisant simplement glisser le doigt sur l’écran, vers la gauche ou la droite.

En plus des données que les trackers d’activité mesurent habituellement (nombre de pas, distance, nombre de calories et sommeil), le Vivosmart HR compte le nombre d’étages gravis. Et là, je dois dire que j’ai été impressionné par la précision du capteur barométrique. Sur mon trajet domicile-travail, il me félicite d’avoir atteint mon objectif toujours dans le même escalier. Belle régularité.

Avec la mesure du rythme cardiaque en continu, le calcul des calories dépensées devrait être plus précis et intègre les calories dépensées par votre métabolisme de base.

Il mesure aussi le temps d’activité. Toute cette batterie de données doit vous permettre de mieux évaluer votre activité quotidienne. Si vous n’êtes pas bon élève, une alerte viendra vous demander de vous bouger au bout d’une heure d’inactivité. On retrouve sur l’écran d’accueil la barre d’inactivité propre à Garmin. Au bout d’une heure d’inactivité, la moitié de la barre s’affiche. Elle s’allonge d’un chevron à chaque quart d’heure supplémentaire. Et il faudra marcher un peu pour la réinitialiser et la faire disparaitre.

 

Activité sportiveDonnées Vivosmart HR

A sa sortie, il n’y avait qu’un profil d’activité sportive (course à pied), qu’il fallait utiliser pour toutes les activités, qu’elles soient en intérieur ou en extérieur (de toute façon, il n’y a pas de GPS). Mais une mise à jour est sortie la dernière semaine de mon test, et on a maintenant le choix parmi 3 profils : course, cardio et autre.

Garmin a essayé de faire oublier l’absence de GPS en utilisant l’accéléromètre interne pour mesurer (ou plutôt estimer) la distance, comme sur la Mio Alpha. Ca fonctionne relativement bien tant que votre longueur de foulée ne change pas. En gros, en footing à allure constante (l’erreur est quand même de 10 à 15%), mais beaucoup moins bien en fractionné.

Malgré le fait que ce ne soit qu’un tracker d’activité, il est possible de définir un tour automatique de 1km (pas d’autres choix possibles). On peut aussi configurer les écrans de données : 4 pages (quand même !) de 1 ou 2 données, plus un 5e écran avec l’heure et la date. Toutes les montres GPS de Garmin ne permettent pas autant de personnalisation.

Je regrette simplement de ne pas avoir la possibilité de coupler une ceinture cardio classique, pour des séances nécessitant plus de réactivité dans la mesure du rythme cardiaque. D’autant que cette possibilité existait sur le Vivosmart 1er du nom. Mais bon, ça viendra peut-être sur une prochaine mise à jour si suffisamment de monde râle sur les forums Garmin à ce sujet.

La mémoire interne permet de stocker 2 semaines d’activité et jusqu’à 7 activités, que vous pouvez consulter dans l’historique. Après, il faudra faire une synchronisation pour faire de la place.

 

Bracelet connectéBracelet connecté Vivosmart HR

Le Vivosmart HR reçoit un large panel de smart notifications depuis votre téléphone : appels, SMS, emails et notifications en push d’applications tierces. Quand on est notifié d’un appel, on peut décrocher, mais pas parler à son bracelet (à la façon James Bond). Et contrairement à certains bracelets, ici on n’est pas limité au début du message, on peut tout le message en faisant défiler les écrans simplement d’un clic. Il faut quand même avoir une bonne vue, parce que c’est écrit petit.

Une fonction permet de retrouver votre téléphone (pour peu que vous ayez couplé votre Vivosmart HR avant de le perdre) en le faisant sonner à distance. Perso, je n’utilise cette fonctionnalité que pendant les tests.

Le bracelet peut servir de télécommande pour le lecteur de musique de votre smartphone et pour la caméra Garmin Virb.

Plus utile, une page affiche la météo : température du moment, minimale et maximale de la journée et la tendance pour le temps constitué d’un icône et de la probabilité de précipitation.

 

Montre de tous les joursPrésentation Vivosmart HR

On peut activer un mode ‘ne pas déranger’ si besoin et définir une période de nuit durant laquelle les smart notifications seront également désactivées (ça évite d’avoir un bracelet qui vibre quand des potes bourrés décident de vous envoyer des textos pour savoir si vous dormez). Il est aussi possible de régler une alarme de réveil. Mais il faut le faire dans l’application Garmin Connect et ensuite synchroniser votre appareil. Ce n’est pas possible de le faire directement sur le Vivosmart HR. Pas très pratique.

 

Site web et application

Garmin Connect a été mis à jour courant 2015 pour afficher toutes les nouvelles données comme le nombre d’étages, les minutes d’activité ou la qualité du sommeil. L’appli et le site sont vraiment complets, puisqu’ils servent pour tous les wearables de Garmin. Ca implique une certaine complexité, parce qu’il y a de nombreuses pages et des graphs et des données partout. Avec un peu d’habitude, on trouve quand même beaucoup d’info.

 

ConclusionVivosmart HR cardio

Je ne comprends pas pourquoi il ne s’appelle pas Vivofit 3 HR. Toutefois, Garmin a fait du bon travail avec ce Vivosmart HR. On peut déplorer l’absence de GPS ou ne pas aimer son design. Mais pour le reste, il surclasse tous les concurrents au niveau des fonctionnalités. L’écran est toujours allumé, sans que l’autonomie n’en devienne ridicule. Et il est même intéressant au niveau du prix (à 150€, c’est 50€ de moins que le Polar A360).

Bref, le Garmin Vivosmart HR fait partie d’une niche parmi les wearables : le bracelet connecté qui embarque un max de techno et fait plus que juste compter les pas. Par étonnant qu’il ait remporté un oscar aux Innovation Awards du CES 2016. Après, on ne peut pas tout avoir. Il faudra choisir entre la technologie ou le look. Si vous privilégiez le look, choisissez le Polar A360 ; si vous préférez les performances, optez pour le Vivosmart HR. Après, ça reste un tracker d’activité et un capteur optique, qui ne rivalisera pas avec une vraie montre cardio GPS comme la Forerunner 235.

 

Vous avez trouvé ce test utile ? Vous souhaitez acheter un Garmin Vivosmart HR ?

J’espère que vous avez trouvé cet article utile. Je suis un sportif comme vous qui cherche à avoir le plus de détails possibles avant d’acheter un nouveau matériel de sport.

Donc mon compte-rendu de test retranscrit la façon dont j’ai utilisé ce tracker d’activité. J’y passe généralement plusieurs heures, c’est pas mal de boulot.

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire ci-dessous. Je prendrai le temps d’y répondre.

Si vous êtes intéressé par l’achat d’un Vivosmart HR, vous pouvez le trouver sur Amazon et profiter de la livraison gratuite :

Garmin Vivosmart HR 148€ Bouton commander amazon

9 commentaires

  • aziz

    Bonjour,

    Fait-il la détection automatique de l’activité ‘ vélo, coursrse etc ) comme Vivofit 3 ?

    ENtre Vivofit 3& Vivosmart HR , quel est le mieux ?

    • Jérôme

      Bonjour
      Je ne suis pas sûr. La détection automatique s’appelle Move IQ chez Garmin.
      Le Vivosmart HR+ (la nouvelle version avec GPS en est équipée), mais je ne sais pas si cette fonctionnalité a été transférée sur le Vivosmart HR avec une mise à jour.
      Le Vivosmart HR fait clairement beaucoup plus que le Vivofit 3.

  • RAYNAL Philippe

    Bonjour,
    J’apprécie également les performances techniques du vivosmart, mais j’ai un problème majeur avec ce produit: impossible de le coupler avec mn smartphone Samsung Galaxy A5 2016. Malgré une tentative de dépannage avec la hotline et un retour au SAV Garmin qui m’a fourni un nouvel appareil. C’est tout de même frustrant d’acheter un bracelet connecté qui ne se connecte pas.
    Si quelqu’un a une solution pour me venir en aide, j’accepte avec plaisir et remercie d’avance.

  • Demika

    Votre arctile m’a beauoup aidé MR Jérome

    grand merci à vous:::

  • Stéphane

    Bonjour,
    Je viens d’avoir la Garmin HR également. Le suivi au niveau du Cardio m’indique n’importe quoi et je ne comprend pas pourquoi. Pendant une séance de tennis, j’avais le cardio qui oscillait entre 90 et 100 battements… Là au repos je vois afficher 65, puis si j’affiche l’heure et je reviens je vois 53 (Ce qui est plus plausible pour mon cas) et à un moment je vois afficher 88 par exemple. Faut-il paramétrer quelque chose ?
    Merci par avance pour votre réponse.

    • Jérôme

      Bonsoir
      La précision des capteurs cardio optique dépend en grande partie de la manière dont on le porte. Il y a 2 recommandations à respecter. Il doit être bien plaqué contre votre peau, donc il faut donc serrer un peu plus le bracelet. Et il doit être placé environ 1cm au dessus de l’os saillant de votre poignet.

  • Lefevre dany

    Bonjour
    Je viens de m’équiper du HR+. Très content jusqu’ici, mais je me pose une question, côté efficacité du relevé cardio: vaut il mieux porter le capteur côté intérieur ou extérieur du poignet ? c’est vrai que mon médecin sent mon pouls à l’intérieur … mais ça vaut il aussi pour le capteur du bracelet ? Merci d’avance

    • Jérôme

      Bonsoir
      La question peut se poser. J’ai déjà lu sur des forums des gens qui disent que ça marche mieux. Je n’ai jamais testé.
      Mais d’après ce que j’en sais, le docteur et le capteur cardio ne mesurent pas la même chose. Le docteur cherche une artère pour prendre le poult, qui est plus marqué. Alors que le capteur cardio optique mesure les variations de flux sanguin dans les petits vaisseaux en surface de la peau. A mon avis, ils ne prennent pas leur mesure au même endroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *