Test Forerunner 645 : nouvelle meilleure montre GPS running

Test Forerunner 645
 

La communauté (et du contenu complémentaire) sur les réseaux sociaux : Facebook , Twitter, Youtube ou Instagram.

Ce n’est pas que la Forerunner 630 nécessitait un remplacement rapide parce qu’elle était dépassée par la concurrence. Mais c’est qu’avec la Forerunner 645, Garmin propose enfin une montre GPS avec lecteur de musique intégré.

TomTom le fait déjà depuis 2015 avec la Runner 2, de nombreuses montres GPS Android Wear (comme la M600) le font et alors que Garmin est d’habitude si prompt à intégrer des nouveautés (les premiers avec le GLONASS, les premiers avec les running dynamics), on a du mal à expliquer le temps qu’il aura fallu attendre pour voir enfin une montre GPS Garmin avec la musique.

La Forerunner 645 a d’ailleurs reçu le 2e prix de l’innovation au salon du running 2018 et je trouve honnêtement que c’est un peu volé.  Innovation pour quoi ? Le lecteur de musique, on connait depuis 2015. Le paiement sans contact, déjà sorti sur la Vivoactive 3. Les advanced running dynamics, déjà sur la Forerunner 630. Le widget statut d’entrainement, déjà sur les Fenix 5 et Forerunner 935. Ben non en fait, il n’y a rien de nouveau sur cette Forerunner 645. Elle est où l’innovation ?

Cela dit, la Forerunner 645 a tout pour devenir dès sa sortie la meilleure montre GPS running 2018. Et ce test va le confirmer.

Dites-moi dans les commentaires si toutes ces fonctionnalités vous tentent ou si c’est trop.

 

Forerunner 645 / Forerunner 645 MusicForerunner 645 Music

Parfois, il faut que je commence un test par vous expliquer les différentes versions pour vous aider à vous y retrouver. Sans parler des différentes couleurs ou des bracelets, il y a 2 versions de Forerunner 645 :

Dans ce test, j’ai utilisé une Forerunner 645 pour tester la partie sportive de cette montre cardio GPS. La photo ci-dessus est l’écran de contrôle du lecteur de smartphone, pas un lecteur de musique intégré. Un prochain article se focalisera sur les fonctionnalités musicales de la Forerunner 645 Music, étant données qu’elles ne sont pas encore toutes disponibles actuellement (il manque notamment l’application Deezer).

 

Présentation Garmin Forerunner 645Présentation Forerunner 645

Elle remplace : Forerunner 630

Au-dessus dans la gamme : Foreruner 935 (multisports)

En-dessous dans la gamme : Forerunner 235

Le format de la Forerunner 645 est plus petit que celui des générations précédentes Forerunner 620 et 630 (42,5mm de diamètre contre 45). La différence est encore plus marquée quand on la compare à la Forerunner 235 (45mm) ou la Forerunner 935 (47mm). Par contre, elle gagne 2mm en épaisseur, probablement en partie à cause de l’intégration du capteur cardio optique à l’arrière du boitier et pour conserver une batterie délivrant une autonomie acceptable.

Elle est plus jolie aussi, plus passe partout comme montre de ville, avec l’ajout d’une lunette acier. En fait elle ressemble fortement à la Vivoactive 3 (avec 4 boutons en plus). Garmin porte maintenant une attention particulière au design de ses montres, pour couvrir un peu le côté sportif et faciliter leur port comme montre de tous les jours. On pourra quand même reprocher les inscriptions devant chacun des boutons (light, up, down, start-stop, back) qui cassent l’aspect visuel épuré. Au final, je ne suis pas emballé par ce design qui fait assez basique et sans âme (chacun ses goûts).

Malgré cette réduction de taille globale, l’écran de 30mm est conservé. Ce n’est pas le top de ce qu’on peut trouver en 2018, mais il y a très peu d’espace perdu entre le bord de l’écran et l’extérieur du boitier. Et c’est quand même ahurissant de se dire que c’est le même écran résolution 240 x 240 pixels que la Fenix 5 (boitier de 47mm) ! C’est un écran LCD transréflectif, c’est-à-dire que plus il y a de lumière directe et plus il est lumineux. Ca donne de super résultats en extérieur, même en plein soleil, mais c’est difficilement lisible dans la pénombre (si vous courez tôt ou tard l’hiver, ça oblige à allumer le retro éclairage en permanence).

Il n’est pas tactile, ce qui n’est pas une surprise pour une montre GPS ciblant des runners aguerris, qui préféreront tous la manipulation des boutons plutôt que d’un écran tactile pendant leur course ou leurs entrainements.

Sur la balance, Garmin a encore réussi à l’alléger. Je ne sais pas comment ils font, mais ils sont très fort pour ça. La Forerunner 645 pèse 42g, c’est 2g de moins que la Forerunner 630 et même 7g de moins que la Forerunner 935. Face à elle, la M430 pèse 51g et la Spartan Trainer 56g.

Sans que je ne sache/comprenne pourquoi, Garmin a abandonné le chargeur qui se plante verticalement à l’arrière du boitier (celui qu’on trouvait sur toutes les montres GPS Garmin sorties depuis 2017) pour revenir au chargeur pince sur le côté. On ne va pas s’en plaindre, on peut maintenant porter sa montre au poignet pendant qu’on la recharge.

Au dos, on trouve le capteur cardio optique de la marque. Ca semble évident si l’on considère que Garmin n’a plus sorti de montre sans capteur cardio optique depuis… la Forerunner 630. Mais ce n’est pas si évident que ça si l’on considère les imprécisions de la mesure de la fréquence cardiaque par un capteur optique et la destination running haut de gamme de la Forerunner 645. D’ailleurs, c’est bien parce que Garmin hésitait en 2015 qu’ils ont sorti une Forerunner 235 et pas de Forerunner 635…

Au niveau des capteurs, la grande nouveauté pour la gamme running de Garmin, c’est l’apparition d’un altimètre barométrique, jusqu’à maintenant réservé aux montres outdoor et triathlon. Mais comme c’est un prérequis pour l’application Garmin Power (mesure de la puissance en course à pied), ça semblait évidant de l’intégrer sur la Forerunner 645. Il y a cependant une différence notable avec les montres GPS outdoor : on ne peut pas calibrer manuellement l’altimètre. Les données d’altitude proviennent d’une combinaison GPS/baromètre, mais on ne peut pas calibrer manuellement l’altitude de départ.

En plus de l’alti baro, on trouve un thermomètre (nécessaire pour faire une correction de l’alti baro), un accéléromètre, un gyroscope, une puce GPS/GLONASS et 2 liaisons de données : Wifi et Bluetooth. Là, il y a de quoi dégouter tous ceux qui ont acheté une Fenix 5 pas Sapphire qui du coup n’a pas de Wifi. Le Bluetooth sert autant pour coupler un smartphone que des écouteurs pour la musique. Pour coupler des capteurs externes (footpod ou autre), on a le choix entre ANT+ et Bluetooth, double compatibilité. Du coup, il est possible d’appairer différents types de capteurs cardio en remplacement du capteur cardio optique, que ce soit une ceinture ou un brassard cardio optique.

C’est sensé être le haut de la gamme de montres GPS running et pourtant, le système de changement rapide de bracelet (20mm) est celui à tirette de la Vivoactive 3, pas le système QuickFit des Fenix 5 qui est plus pratique à utiliser. Le bracelet silicone a des stries en surface. J’aime bien ça, car en général l’usure de surface sera moins visible que lorsque le bracelet est lisse. Le bracelet est assez court et il ne faut pas compter porter la Forerunner 645 par-dessus une veste de ski l’hiver.

En termes de fonctionnalités, la Forerunner 645 n’introduit rien de nouveau (à part la musique pour la Forerunner 645 Music). Pas de nouvelle métrique, pas de nouveau truc sexy, rien. C’est juste une mise à niveau de la montre GPS running haut de gamme de Garmin en intégrant tout ce qu’on a vu sortir depuis 2017 sur la Fenix 5 et la Vivoactive 3. C’est-à-dire : le widget Statut d’entrainement de Firstbeat, la double compatibilité ANT+/Bluetooth pour les accessoires, le widget de mesure du stress, les segments Strava Live, la puissance en course à pied (avec l’appli Garmin Power) et la compatibilité avec les applications de la dernière version de la plateforme de téléchargement Connect IQ 3.0.

L’autonomie se trouve réduite par rapport à la génération précédente, d’une part par l’ajout d’un capteur optique et d’autre part par la diminution de la taille du boitier. Garmin annonce donc 14h en enregistrement GPS. D’après mes tests, en précision GPS 1s (la meilleure) et cardio optique, je dirais que vous pouvez compter sur 12-13h.

La surprise, c’est l’apparition sur cette montre GPS running d’un mode natation en piscine et de profils pour le ski, snowboard, ski de fond, SUP, aviron. Tant mieux, ça rend la montre un peu plus polyvalente. D’autant qu’on peut créer des profils perso en plus. Mais d’un autre côté, c’est quelque chose qui va encore brouiller la lisibilité des gammes Garmin au moment de choisir une montre GPS (au besoin, aidez-vous de mon outil de sélection).

Et il y a aussi le suivi d’itinéraire ! Le retour au point de départ, c’est devenu du classique. Mais la Forerunner 645 possède aussi maintenant la navigation le long d’itinéraires tracés préalablement sur Garmin Connect ou une autre plateforme. Simplement, elle ne possède pas tous les autres outils de navigation qu’on peut trouver sur une montre GPS outdoor comme la Fenix 5 (points d’intérêt, cap). Mais on peut quand même enregistrer une position et afficher ses coordonnées GPS. Mais bon, pour le runner, voire le trailer, le principal c’est d’avoir le suivi d’itinéraire.

Dans chaque profil sportif, on peut configurer beaucoup d’écrans de données, avec 1 à 4 données par écran. Par défaut, le dernier écran donne l’heure et on peut ajouter quelques écrans particuliers :

  • Jauge de FC
  • 3 running dynamics + 3 advanced running dynamics (2 écrans)
  • Altimètre (graphique d’altitude)
  • Navigation (trace et suivi en mode Petit Poucet)
  • Partenaire virtuel
  • Boussole
  • Commandes musicales

 

L’interface se fait via les 5 boutons habituels de Garmin. Une pression longue sur le bouton Light appelle le menu des commandes qui rassemble pas mal de raccourcis vers différentes fonctionnalités sous forme de pictogrammes organisés en cercles (ça fait assez montre connectée). On peut configurer les commandes à faire apparaitre, ainsi que leur ordre.

La Forerunner 645 mesure un grand nombre de mesures physiologiques et intègre plusieurs algorithmes basés sur la variabilité de fréquence cardiaque de Firtsbeat :

  • FCmax et FC au repos
  • Seuil lactique
  • VO2max
  • Training effect 2.0 (aérobique et anaérobique)
  • Condition de performance
  • Statut d’entrainement
  • Charge d’entrainement
  • Temps de récupération
  • Prédiction des temps de course (5km, 10km, semi-marathon et marathon)

 

Pour ce qui est de personnaliser votre montre jusqu’au bout des ongles, Garmin sait faire ça très bien (c’est même les meilleurs). On peut tout personnaliser depuis la montre, que ce soit dans les profils sportifs, dans le mode montre ou les différents widgets. D’ailleurs, voici la longue liste des widgets que l’on peut afficher (ou pas) sur la Forerunner 645, certains étant constitués de 2 ou 3 écrans si on demande plus de détails :

  • Heure
  • Cardio
  • Statut d’entrainement
  • Nombre de pas
  • Notifications
  • Calendrier
  • Météo
  • Stress
  • Boussole
  • Température
  • Musique
  • Dernier sport
  • Dernière course (ou dernier parcours à vélo, ou dernière nage)
  • Etages gravis
  • Calories
  • Minutes d’intensité
  • Télécommande VIRB

 

Champs de donnée

Temps : durée, durée moy circuit, destination finale, prochain waypoint, circuit, d’arrêt, dans zone, intervalle, total pour plusieurs sports repos (natation)

Distance : parcourue, circuit, dernier circuit, jusqu’au waypoint, par coup de rame, par mouvement (natation), nautique, restante

Allure : instantanée, moy, circuit, dernier circuit, intervalle

Cardio : instantanée, moy, circuit, instantanée intervalle, zone, %FC max intervalle, max intervalle, moy intervalle, % FC max, %FC max circuit, %RFC (réserve de fréquence cardiaque), %RFC circuit, %RFC moy

Altitude : baro, GPS, max, min

Dénivelé + : total, circuit, dernier circuit, max, moy

Dénivelé – : total, circuit, dernier circuit, max, moy

Vitesse verticale

Pente

Cadence (vélo) : instantanée, circuit, dernier circuit, moy

Cadence (running) : instantanée, circuit, dernier circuit, moy

Calories

Cap : boussole, GPS

Circuit : nombre de circuits réalisés

Condition physique

Soleil : lever, coucher

Coups de rame : total, circuit dernier circuit, fréquence, fréquence circuit, fréquence dernier circuit

Foulée : longueur, longueur circuit, longueur moy

Oscillation verticale : instantanée, moy, circuit

Temps de contact au sol : instantané, circuit, moyen

Equilibre temps de contact au sol : équilibre G/D, équilibre G/D circuit, équilibre G/Dmoy

Rapport vertical : instantané, circuit, moyen

Taux plané : instantané, circuit, moyen

Allure (natation) : 500m, moy 500m, 500m circuit, dernière longueur

Type de mouvements (natation) : dernière longueur, intervalle

Mouvements (natation) : total, total circuit, total dernier circuit, dernière longueur, circuit, dernier circuit, moy, intervalle, fréquence, fréquence moy, nombre/longueur, nombre/longueur intervalle

SWOLF : dernier circuit, dernière longueur, moy, intervalle, circuit

Heure : locale, arrivée destination finale, arrivée waypoint

Position : latitude, longitude

Longueurs (natation) : nombre, intervalle

Température : instantanée, max 24h, min 24h

GPS : intensité signal

Batterie : niveau de charge

Pression : ambiante (non étalonnée), barométrique (étalonnée)

Training effect : aérobie, anaérobie

Training stress score

Vitesse : instantanée, circuit, dernier circuit, moy, max

Oxygénation musculaire : O2 musculaire, %saturation O2 musc

 

Course à piedForerunner 645 running

On peut utiliser plusieurs profils pour courir avec la Forerunner 645 : course, trail run, course tapis, circuit intérieur (piste), le GPS étant désactivé sur les 2 derniers.

Il est possible de programmer depuis Garmin Connect n’importe quelle séance d’entrainement, quel que soit son niveau de complexité. Ou alors, une simple séance de fractionné depuis la montre. C’est vous qui voyez.

On peut aussi se fixer différents objectifs de temps, distance ou allure. Et des alertes de FC, d’allure, de temps, de distance, de cadence, de calories ou de proximité de segment Strava.

En plus de tout ça, on peut activer une pause automatique et des tours automatiques, un métronome (pour travailler la cadence).

Les 6 champs de donnée des advanced running dynamics (longueur de foulée, oscillation verticale, cadence, temps de contact au sol, équilibre TCS gauche/droite, ratio vertical) ne sont mesurés qu’en ajoutant un capteur externe compatible :

Les fonctionnalités Firstbeat sont des vrais outils d’entrainement dont il faut suivre l’évolution. Le VO2max sert de base pour mesurer la condition physique et définir un objectif de niveau sur la préparation d’une course. La condition de performance est un indicateur ponctuel au bout de 6 minutes qui indique comment vous performez en ce moment par rapport à d’habitude. Le training effect sert à caler ses entrainements en aérobique longtemps avant l’échéance d’une course et si la course est longue, et chercher plus d’anaérobique pour travailler la vitesse en se rapprochant de l’échéance.

Le seuil lactique et la FCmax servent à personnaliser les zones cardio. Le seuil lactique peut être détecté de 2 manières différentes : soit en effectuant un test d’une vingtaine de minutes, soit en mode automatique en faisant simplement vos séances de running habituelles.

Et le statut d’entrainement sert à optimiser votre charge d’entrainement et les efforts que vous fournissez pendant votre préparation (nécessite 2 sorties en mode course à pied pour être initialisé).

Toutes ces fonctionnalités importées de Firstbeat s’affinent avec le temps et il faut compter environ 4 semaines pour arriver à l’optimum. Ne paniquez donc pas si la Forerunner 645 vous indique 42h de récupération après votre première sortie de 10km.

Avec la Forerunner 645, on a plusieurs possibilités de travailler en puissance en course à pied. Mais aucune n’est native, il faut télécharger une application spécifique sur Connect IQ :

La seule limite au fait qu’aucun capteur de puissance ne soit supporté nativement, c’est qu’on ne peut pas par exemple fixer des alertes de puissance comme on le fait avec la fréquence cardiaque.

L’allure instantanée est lissée à mort. L’autre jour, l’allure instantanée à l’écran restait sur 5:40/km. Ca me paraissait suspect qu’il n’y ait aucune variation. Alors j’ai fait un test (en forêt, certes). Je suis passé d’une allure de 5:30/km à la marche, voilà ce qui s’est passé à l’écran :

  • Pendant 4s, aucun changement, allure 5:30
  • Les 4s secondes suivantes, l’allure augmente progressivement de 00:05 à 00:10 à chaque seconde
  • Pendant 2s, le champ d’allure affiche –:–, carrément rien
  • Après 10s, l’allure revient et affiche 22:00/km. Or, la marche à pied, c’est environ 5km/h, donc plus ou moins 12:00/km
  • Après 12s, le champ d’allure affiche 11:50

Rendez-vous compte : 12 secondes pour prendre en compte mon changement d’allure ! Alors qu’on soit bien d’accord, je sais bien qu’aucune montre n’est parfaitement réactive. Mais là, quand même, 12 secondes pour passer de 5:30 à 11:50…

Ca pose aussi un autre problème. Le calcul de la puissance en course à pied dépend principalement de… l’allure instantanée. Donc avec une allure instantanée aussi peu réactive, on peut se demander quel crédit donner à la valeur donnée par l’application Running Power.

Conclusion : si vous souhaitez vous entrainer avec la puissance, utilisez un capteur de puissance sous forme de footpod. Ainsi, l’allure instantanée sera plus précise et vous pourrez faire un peu plus confiance au calcul de votre puissance.

Si on l’active, l’écran de navigation affichera tout le temps la trace que vous venez d’effectuer. Et si vous utilisez le suivi d’itinéraire, alors il y aura en plus une ligne verte, qui est l’itinéraire à suivre et une ligne bleue qui marque le chemin que vous avez emprunté. Le guidage se fait ensuite en turn by turn, c’est à dire qu’un bandeau en bas de l’écran indique la configuration du prochain virage (gauche/droite, virage serré ou pas) et sa distance.

Après une séance, on peut visualiser beaucoup de statistiques relatives à cette activité sportive : de la distance au dénivelé positif, en passant par le training effect et la FCmax. Mais aussi les stats par tour automatique/manuel, la trace GPS, les zones cardio, le profil d’altitude et le temps de récupération. Toutes ces infos sont ensuite accessibles pour chaque activité dans l’historique.

Notez que sur le profil trail (parce que c’est sur celui-là que c’est généralement utilisé), on ne peut pas activer la distance 3D, la vitesse 3D ou l’écran de vitesse verticale (qui fait apparaître un écran personnalisé à l’affichage inversé dès qu’on passe au-dessus d’un certain seuil de vitesse verticale. Encore une petite différence entre la Forerunner 645 orientée running et les montres GPS orientées outdoor.

 

Autres sportsForerunner 645 natation

Dans le menu, il est possible de sélectionner quelques profils sportifs affichés en favoris, les autres étant accessibles dans une seconde liste. Car la liste est longue :

  • Vélo, vélo en salle
  • Natation
  • Ski, snowboard, ski de fond
  • SUP, aviron, rameur intérieur
  • Marche
  • Cardio, yoga, step, vélo elliptique, musculation

En vélo, les métriques sont similaires à ce qu’on trouve en course à pied, à 2 exceptions près :

  • On peut afficher la vitesse à la place de l’allure
  • Il faut ajouter un capteur de cadence pour mesurer la cadence de pédalage

La Forerunner 645 n’est pas compatible avec les capteurs de puissance de vélo.

Le guidage turn by turn est un vrai plus en vélo. Sur ma dernière sortie vélo, il m’indique par exemple que le prochain virage est à 11,58km. Ben là, il n’y a pas trop de question à se poser et surtout on comprend que ce n’est pas la peine de regarder sa montre toutes les 30 secondes pour vérifier l’itinéraire.

Deux différences entre la Forerunner 645 et la Forerunner 935 niveau natation :

  • La Forerunner 645 n’a pas de mode natation en eau libre
  • Elle n’est pas compatible avec les ceintures spéciales natation HRM-Swim et HRM-Tri

Contrairement aux montres GPS Suunto et Polar, les Garmin désactivent leur capteur cardio optique en mode natation. Il n’y a donc pas moyen d’enregistrer la fréquence cardiaque dans l’eau.

Du coup, comme la montre n’a pas de donnée pour mesurer votre effort en natation (pas de mesure de la fréquence cardiaque), la natation n’incrémente pas le Statut d’entrainement (même si vous faites une séance de 3800m à 1:50 aux 100m). Dommage quand même.

Garmin a annoncé l’arrivée sous peu d’une mise à jour qui permettra de combiner les différentes activités sportives enregistrées sur plusieurs appareils Garmin pour incrémenter le training load. Typiquement, aujourd’hui, si vous faites de la course à pied avec une Forerunner 645 et des sorties vélo avec un compteur vélo, l’effort de vélo ne sera pas pris en compte dans le calcul du training load. Après cette mise à jour, les données des appareils suivants pourront être combinées : Fenix 5/5S/5X, Forerunner 645/645 Music, Forerunner 935, Vivoactive 3.

Le mode musculation intègre la détection des mouvements et le comptage des séries qu’on a découvert à la sortie de la Vivoactive 3. Tout est automatique.

 

Précision GPS, cardio et alti

J’ai un peu tout essayé et j’ai malgré tout eu du mal à me faire un avis tranché sur la précision GPS de la Forerunner 645. Parfois, il suffit de quelques arbres pour mettre la Forerunner 645 en difficulté. Et parfois, on peut repasser au même endroit à 2 jours d’écart et avoir des résultats complètement différents.

Assez rapidement dans mes tests, j’ai remarqué le même genre de dérive que la Fenix 5 dès qu’on passe sous des arbres. Sur l’exemple suivant, je viens de la droite, la trace est propre et dès qu’on approche la zone avec des arbres, la trace se met à dévier. Même si au final ça ne crée pas une énorme erreur sur la mesure de la distance (12,4km comme pour la V800), c’est quand même loin d’être nickel.

Forerunner 645 écart 2Le lendemain, sur les bords de Seine, la trace aller (en bas) fait un énorme écart cette fois, alors que la trace retour (en haut) nickel.

Forerunner 645 écartSur l’exemple suivant, j’ai mis en parallèle 2 traces prises au même endroit sur 2 sorties running différentes. A droite, la trace de la Forerunner 645 est quasiment aussi propre que celle de la V800. Par contre, à gauche, elle ne doit même pas être 50% du temps sur le chemin dans le parc, en faisant un petit crochet par la pelouse de l’Aquaboulevard.

Trace GPS Forerunner 645Passons à la forêt maintenant. Là encore, on peut avoir des jours où la Forerunner 645 sort de bonnes traces même sur un chemin sinueux avec du dénivelé (on cumule les difficultés).

Trace GPS forêt Forerunner 645Et parfois, comme sur cette épingle, avoir une trace qui s’écarte franchement du chemin suivi (cf la trace de la V800). Là, elle a bien dû couper 20m.

Trace GPS virage épingleJ’ai une petite allée couverte d’arbres pas trop loin de chez moi où il y a très peu de circulation et je vais systématiquement y faire un test en aller-retour (en courant bien au milieu de la route). L’objectif là est de voir si les traces aller et retour vont bien se superposer. On voit que ça ne pose aucun problème à la V800, mais que les traces de la Forerunner 645 sont plutôt sur les côtés de la route. Là encore, ce genre de dérive ne crée pas trop d’erreur sur la distance mesurée. Mais bon, ça démontre quand même une précision GPS pas au top.

Trace GPS aller retour Forerunner 645Dans Paris, j’ai soumis mes montres à des décrochages GPS en passant sous les coursives des Tuileries (déplacement du haut vers le bas). Et il y a du bon et du mauvais. La trace de la Forerunner 645 est celle qui dévie le plus lorsqu’elle perd le signal GPS. Par contre, elle raccroche très vite le chemin que j’ai suivi dès qu’elle retrouve le signal GPS en traversant la route.

Forerunner 645 sortie tuileriesEn vélo, même en ville, pas de problème.

Forerunner 645 GPS véloPassons à la précision du cardio de la Forerunner 645 maintenant. Honnêtement, je partais avec un apriori. J’avais trouvé le capteur cardio sur les Fenix 5, Fenix 5X et Forerunner 935 pas terrible. En tout cas pas au niveau qu’on pourrait attendre d’une montre cardio GPS haut de gamme. Et je m’attendais à retrouver le même genre de résultat avec la Forerunner 645.

Or, je vous rappelle que la précision du cardio est encore plus importante sur ces montres GPS haut de gamme. Car ça n’impacte pas seulement les zones d’entrainement cardio, mais aussi tous les algorithmes Firstbeat dont la FC est une des principales données d’entrée.

Hé bien elle montré qu’elle était capable de faire bien mieux et c’est pour moi la montre Garmin avec le capteur cardio le plus fiable depuis 2017.

Démonstration avec un tracé qui frôle la perfection.

Cardio Forerunner 645Sur une autre sortie, en groupe, durant laquelle on s’est arrêté à 2 reprises pour faire des photos, elle a même été très réactive pour suivre aussi bien la redescente que remontée en fréquence cardiaque.

Forerunner 645 cardio course a piedAlors avant d’arriver à ça, j’ai un peu tâtonné pour trouver le bon réglage. Si l’on sert trop le bracelet (2 crans plus serré que le réglage confortable du quotidien), le résultat est tout pourri. Du coup, sur moi, le meilleur réglage, c’est poignet droit et 1 cran resserré.

Forerunner 645 cardioGlobalement, sur tous mes tests, je dirais que le capteur cardio optique est fiable jusqu’à environ 160bmp (sur moi). Et donc je recommenderais l’utilisation d’une ceinture cardio dès que sentez que vous allez monter au-dessus sur votre séance running (trail, fractionné, etc).

L’exemple suivant en est l’illustration. Sur un terrain valloné, le suivi cardio est parfait, sauf sur les 2 grosses côtes aux 16e et 24e minutes.

Précision cardio Forerunner 645En vélo, les résultats sont plus difficiles à analyser mais les capteurs cardio au poignet donnent de mauvais résultats. En général, les FC moyennes sont à peu près identiques avec une ceinture cardio. Mais l’analyse plus fine montre qu’en fait le capteur cardio optique mesure plein de valeurs fausses et c’est donc un peu un hasard si les FCmoy sont identiques.

Forerunner 645 cardio véloCardio vélo Forerunner 645Sur la sortie suivante, j’ai fait 10 boucles sur une côte, du 15e au 35e kilomètre. On peut facilement compte les 10 pics de FC de la ceinture H10 associée à la V800. Sur la courbe de la Forerunner 645, on peut éventuellement en compter 2…

Forerunner 645 cardio 10 tours véloPar contre, je n’ai rien à redire sur l’altimètre barométrique. Quelle que soit le dénivelé, quelle que soit l’activité, il a toujours été impeccable pour mesurer le dénivelé. Pour l’altitude de départ, la différence vient de l’absence de calibrage manuel.

Alti runningAltimètre

Tracker d’activitéForerunner 645 tracker activité

En plus de toutes les métriques sportives, la Forerunner 645 mesure votre activité quotidienne de différentes manières :

  • Votre activité physique même quand vous ne faites pas de sport : nombre de pas, nombre d’étages, distance, détection automatique de certaines activités physique grâce à Move IQ
  • Votre fréquence cardiaque 24h/24
  • Votre sommeil : profond ou léger
  • Votre dépense énergétique en additionnant votre métabolisme de base (la dépense énergétique de vos organes simplement pour maintenir votre corps en vie) et l’activité physique (la consommation de vos muscles)

On peut visualiser ces données directement sur les widgets de la montre, soit pour la journée en cours, soit un récapitulatif sur les 7 derniers jours. Mais ensuite, toutes ces données sont envoyées sur Garmin Connect pour encore plus d’analyse des statistiques (jusqu’à 12 mois en arrière).

Les différentes données me semblent à peu près correctes. Même si je sais pertinemment qu’elles ne sont pas parfaites. Il faut bien comprendre qu’on demande à une montre placée sur un poignet de compter par l’opération du saint esprit les mouvements de nos jambes. Il y aura forcément toujours des imperfections : des faux pas comptés sous la douche et au contraire des pas qui ne sont pas comptés quand on pousse une poussette. Mais bon, globalement, elle n’indiquera jamais 12 000 si vous avez fait 8 000 pas. Et l’important c’est que vous pourrez comparer votre nombre de pas d’aujourd’hui à celui d’hier.

On peut activer différents objectifs (nombre de pas, nombre d’étages, nombre de minutes intensives, etc) et des alertes d’inactivité. On peut aussi laisser Garmin Connect calculer chaque jour un nouvel objectif en fonction de nos performances des derniers jours.

La détection du sommeil (début et fin) fonctionne bien. Le seul reproche que je pourrais faire, qui permettrait d’avoir un suivi vraiment complet, c’est qu’elle ne détecte pas les siestes et qu’il n’est pas possible de les rentrer manuellement.

Le suivi de la fréquence cardiaque tout au long de la journée, en soi, n’a pas vraiment d’intérêt. En revanche, la détection de la fréquence cardiaque au repos est un indicateur de votre état de forme (pour en savoir plus, lisez la fin de mon compte-rendu du triathlon de Cannes).

 

Montre connectéeForerunner 645 montre connectée

Je ne sais pas comment se débrouille Garmin, mais à chaque nouvelle montre, ils arrivent à sortir une nouvelle watchface de base (je parle même pas de celles dans Connect IQ) qui me plait. J’ai bien aimé celle de la Fenix 5, pareil pour celle de la Vivoactive 3 et re-pareil pour celle de la Forerunner 645. Tout est configurable, la couleur, l’agencement des éléments, ainsi que les données qu’on souhaite afficher à chaque endroit.

La Forerunner 645 est une montre GPS running, mais elle se défend aussi plutôt bien côté montre connectée. Elle reçoit toutes les notifications de votre smartphone (même les émoticônes dans les messages), propose des centaines de watchfaces différentes, se connecte à la plateforme de téléchargement d’applications Connect IQ, intègre un lecteur de musique (dans sa version Forerunner 645 Music) et une puce NFC pour le paiement sans contact.

What else ?

Bon, à l’heure où j’écris ces lignes, le paiement sans contact avec la Forerunner 645 doit encore probablement être limité à moins de 1% de la population française. Certes, la montre est compatible avec ce service, mais Garmin doit encore négocier avec chaque banque et chaque fournisseur de carte bleue. La liste est donc ridiculement courte pour la France : Mastercard uniquement et 6 banques partenaires. Voici la liste des partenariats mise à jour sur le site Garmin.

Actuellement, il y a plus de 1600 applications, champs de données, widgets et watchfaces sur Connect IQ. Initialement très orientées ‘sport’, on trouve de plus en plus d’applications tierces qui ne sont pas dédiées au sport, comme Uber ou les objets connectés de domotique Samsung Smart Home.

Je mets tous les soirs mon smartphone en mode avion et la reconnexion Bluetooth avec la Forerunner 645 s’est effectuée automatiquement chaque matin sans jamais un seul problème.

 

ConclusionAvis Forerunner 645

La Forerunner 645 s’inscrit dans la lignée des précédentes montres GPS running de Garmin : beaucoup de fonctionnalités pour l’entrainement, beaucoup de possibilités de personnalisation, mais pas forcément le top de la précision.

L’ajout d’un mode natation (avec le profil vélo) est intéressant pour faire des entrainements croisés. Et avec les métriques de course à pied, les outils d’entrainement et la recharge en course, je ne vois rien qu’un coureur puisse désirer et que la Forerunner 645 n’a pas. Je recommande simplement d’ajouter une ceinture cardio et un footpod (ou un capteur de puissance) au prix de la montre de base.

Est-ce que ça vaut le coup de changer ma Forerunner 630 ?

Honnêtement ? Oui. Ne serait-ce que pour l’alti baro, le suivi d’itinéraire et le mode natation, je trouve que la Forerunner 645 est vraiment supérieure à la Forerunner 630.

Et puis il y a l’écran avec une bien meilleure lisibilité (taille, résolution, couleurs, tout), les quelques nouvelles fonctionnalités Firstbeat (seuil lactique, statut d’entrainement) et la compatibilité avec les dernières (et les prochaines) applications Connect IQ 3.0.

 

Vous avez trouvé ce test utile ? Vous souhaitez acheter une Forerunner 645 ?

J’espère que vous avez trouvé cet article utile. Je suis un sportif comme vous qui cherche à avoir le plus de détails possibles avant d’acheter un nouveau matériel de sport. Je passe généralement plusieurs heures pour faire ces tests, c’est pas mal de boulot.

Si vous êtes intéressé par l’achat d’une Forerunner 645 et que vous passez par un des liens ci-dessous, je toucherai une commission sur votre commande, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire. Je prendrai le temps d’y répondre.

Forerunner 645 noire399€Bouton commander i-run
Forerunner 645 beige399€Bouton commander i-run
Forerunner 645 Music noire449€Bouton commander i-run
Forerunner 645 Music rouge449€Bouton commander i-run
Ceinture cardio HRM-Run99€Bouton commander i-run
Footpod Garmin80€Bouton commander i-run
Footpod Garmin69€Bouton commander i-run

26 commentaires

  • SIVIEUDE

    Super ta vidéo . Tout est bien expliqué . Je possède une garmin 235 et je compte acheter une 645 mais j’attends une promo intéressante car actuellement elle est encore un cher pour ma bourse

  • Jérôme

    Étrange de ne pas pouvoir calibrer le gps manuellement, idéal avant une randonnée ou un trail

  • Eric

    Bonjour Jérôme.

    Merci pour ce test toujours au top . effectivement cette 645 semble être la montre ultime pour le running et elle offre quelques fonctions outdoor intéressantes voire indispensables. Alti baro suivi d’itinéraire etc… par contre je n’ai pas vu dans ton test le profil d’altitude affiché que je trouve top.
    Seul bemol la précision des capteurs vraiment dommage (ma tom tom au dessus niveau gps et ma polar m430 au top sur le cardio pour moitié moins chères) Mais bon je pense que cette 645 est une tres bonne synthèse.

    ps : rien à voir mais ca me pique les yeux à chaque fois et souvent sur ton blog. Est ce que tu pourrais éviter de faire la faute de francais (tellement commune!) de dire « en vélo » au lieu de « à vélo » ( on se déplace en voiture en train car on rentre dedans, à pied à velo à cheval car on monte dessus : est ce que tu rentres dans ton cheval toi ? 😉 Merci beaucoup d’avance !

  • fab

    bonjour Jérôme

    merci pour ce test

    j’ai fait l’acquisition d’une Garmin 645 (non musique) et j’ai reçu une autre montre gps aussi je revends la mienne

    voilà à bon entendeur

    et vive ton blog

  • Brice

    Bonjour Jérôme,
    Je possède une 935 que j’utilise uniquement pour la course à pieds. A part la musique, la 645 apporte t elle un intérêt quelconque ?
    Merci d’avance.

  • cvanquick

    Super test.
    Mais la précision des capteurs laissent quand même à désirer de par son côté aléatoire et cela reste la fonction première de la montre.
    Un vrai gros bémol et une des faiblesses récurrentes de Garmin ces dernières années.

    • Gab

      Salut Jérôme,
      Merci pour ce test, encore une fois très complet.
      Pour rebondir sur le message de cvanquick : comment se fait-il que l’on ne retrouve pas les mêmes perfos (GPS et Cardio) que les montres de « même génération » et de même marque (par exemple avec la FR935) ? Est-ce que les capteurs qui les composent sont différents ? Est-ce que les softs qui interprètent les données de ces capteurs sont différents d’une montre à une autre (si c’était le cas et qu’il y avait vraiment un écart de performance entre 2 méthodes/algos, pourquoi ne pas dupliquer la meilleur sur toutes les montres) ?
      Bref, je ne sais pas vraiment s’il faut prendre ces tests de perfo comme « argent comptant ». Pour le cardio, tu précises bien que c’est utilisateur-dépendant. Par contre, pour le GPS, il y a tellement de paramètres qui rentrent aussi en compte que je ne sais pas si on peut vraiment comparer 2 courbes si elles n’ont pas été mesurées en même temps : 2 montres de marques différentes, je peux comprendre les écarts, mais par exemple une FR645 Vs un FR935 …
      bonne continuation
      Gab

      • Jérôme

        Bonjour
        Ben en fait, rien ne garantit que 2 Forerunner sorties à 1 an d’intervalle ont la même puce GPS. C’est une info que les fabricants communiquent rarement. Mais tu as raison, mes tests ne se déroulent pas dans des conditions « scientifiques », il y a tellement de paramètres à prendre en compte.

  • Salut et merci pour ton article très complet, je me pose cependant la question de l’autonomie. Peut elle vraiment être améliorée en modifiant l’échantillonnage du GPS avec le mode Ultra track ? Je ne trouve que peu d’infos à ce sujet…
    Merci !

    • Jérôme

      Bonsoir
      Il n’y a pas de mode Ultratrack.

      • Tu en parles pourtant dans la une de tes vidéos, dans la section réglage gps là où on choisit gps, gps et glonass….

        • Olivier

          Bonjour, ayant depuis hier la 645M
          Je confirme qu’il y a bien un mode ultratrack (FW. 3.30).
          PS : pour le moment je suis très content de mon achat. J’avais une forerunner 235 avant.

      • Bonjour Jerome,
        Je parlais de cete video, https://youtu.be/BB6IIVcsTLU à 12:32.
        j’ai lu la doc garmin de la 645 page 25, il s disent seulement que ca preserve l’autonomie mais que ca influe negativement sur la precision du tracé… ce que je comprend mais je ne sais pas de combien l’autonomie peut etre préservée ni si nous avons la main sur le réglage de l’echantillonnage (en secondes par exemple) 1, 2, 5 , 10 secondes..

        • Jérôme

          Bonjour
          C’est un peu plus compliqué en fait. En mode intelligent, la montre va prendre 1 point GPS toutes les secondes. Donc les informations affichées en direct sur l’écran sont aussi précises qu’en mode 1s. Par contre elles sont enregistrées dans la mémoire à intervalle variable (entre 1 et 10s en gros). Du coup, les informations visualisées post enregistrement (comme la trace GPS) sont moins précises.

  • Fabrice

    645 vs fenix 3 ?
    La 645 est elle au dessus ?

    • Jérôme

      Bonjour
      Elle est surtout plus récente et donc compatible avec la dernière version de Connect IQ. Bientôt, les nouvelles applications téléchargeables ne seront plus compatibles avec la Fenix 3.

  • Patricia

    Bonjour ,
    Après avoir visionné toutes tes vidéos et aussi celles de nakan ch qui au passage ne tire pas les mêmes conclusions que toi concernant les traces gps et le cardio optique , j’ai décidé de l’acheter sur iRun , donc je pense que tout cela est assez individuel et dépend beaucoup de l’utilisation qu’on en fait .
    J’ai la 630 depuis plusieurs années et je peux dire qu’au niveau autonomie elle est top .
    Je la recharge en moyenne tous les 15 jours mais j’ai désactivé les alertes sms , téléphone .je trouve que pour courir ce n’est pas très utile et chez moi j’ai mon smartphone .
    Par contre j’en ai un peu marre de la ceinture cardio e5 en plus j’utilise très peu toutes les données concernant la cadence etc…ce que Garmin. Appelle les running dynamics .

    • Jérôme

      Bonjour
      Le cardio optique est particulièrement dépendent de l’utilisateur. Ça marche mieux chez certains que chez les autres. C’est pour ça que c’est bien de prendre plusieurs avis.
      N’hesite Pas à nous faire un petit retour de ton expérience, on verra de quel côté tu feras pencher la balance.

  • Patricia

    Bonjour,
    En fait je lorgne aussi sur la Vivoactive 3 , je n’arrive d’ailleurs pas à voir des comparaisons entre les deux sur you tube sauf en anglais .
    Car à part quelques données en plus peut être utiles pour des coureurs très pointus sur leurs allures , je ne vois pas beaucoup de différences avec la 645 si ce n’est l’ecran Tactile ,
    L’ergonomie générale notamment les champs de données qui sont plus complets sur la 645 , le son ( sur la vivo il n’y a que les vibrations ) , c’est un peu à la marge .
    La roue crantée qu’on tourne et qui fait double emploi sur la vivo me rappelle la Garmin 405 qui n’etait équipe que d’un anneau tactile fort pratique au demeurant .
    Et bien sûr la vivo vaut 100 euros de moins .

  • Fabrice

    Bonjour
    Testé hier soir la 645 en mode fractionné. « Tout de la Fenix 5 », peux monter jusqu’à 12h sans musique etc…, tiens sur un marathon avec chrono, gps et musique soit 5 heure pour les plus lents comme moi 🙂
    Test (ça va être rapide) à première vu ça parait une montre classique, très légère, idéal pour les petits poignets. J’ai aimé le bracelet extensible qui permet un très bon contact pour le cardio au poignet, pour ceux qui déteste le carcan des montre typé trail, vous allez adoré, pour le reste c’est à dire toute la partie ergo, c’est comme la fénix.
    Conclusion, c’est une Fenix sans le look un peu plus racé (couronne, etc…). Elle sera parfaite pour la route et trail de 40km, après ça risque de coincé, un bon investissement pour les débutants et coureur courant pour le plaisir hors competitions.

  • Patricia

    Ben je suis pas trop d’accord , pour les débutants je trouve que la gamme des Garmin 230
    235 est très bien ,
    Alors que la gamme des 630 ´ 645 est vraiment complète .
    Même pour les compétitions hors trail a cause de l’autonomie , la 645 a même le virtual partner , fonction que j’ai Toujours trouvé très utile .
    Au niveau gps c’est quand même assez précis sinon ne met pas la vitesse instantanée mais ça c’est pareil pour tous les gps et c’est une montre qui est même assez précise au niveau cardio , je l’ai testé chez moi avec la ceinture hrm run et c’est quasi pareil .
    Cette montre demande de beaucoup lire le mode d’emploi pour utiliser toutes les fonctions au mieux .
    Il’y a aussi des fonctions secondaires mais qu’il faut quand même regarder par ex le très éclairage , sur la Vivoactive 3 , il est activé tout le temps!!!!!, du coup si on veut préserver la batterie il faut le désactiver et le remettre en route quand on en a besoin mais c’est pas pratique ,la il faut juste appuyer sur un bouton .
    La mise en mémoire des parcours avec retour au point de départ est aussi très bien sûr la 645 , qui es5 souvent oublié par Garmin selon les modèles .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.