Test Garmin Fenix 5 : parfaite à 1 détail près

Test Fenix 5
 

La communauté (et du contenu complémentaire) sur les réseaux sociaux : Facebook , Twitter, Youtube, Instagram ou Pinterest.

Après les rumeurs, l’imbroglio autour de l’absence de Fenix 4, Garmin a présenté début janvier au salon CES 2017 de Las Vegas la Fenix 5. Une annonce qui a été suivie d’un bang supersonique. L’engouement autour de son lancement a été très perceptible.

En réalité, la Fenix 5 n’apporte que de légères améliorations par rapport à la Fenix 3 HR. Bon, il faut dire que la Fenix 3 HR était, et est toujours, une montre cardio GPS ultra puissante. Du coup, pour la Fenix 5, Garmin s’est surtout concentré sur des améliorations de design, de confort et d’interface utilisateur. Par contre, Garmin n’a pas oublié de bien corser les prix. Une Fenix 5, c’est le prix d’un smartphone dernier cri maintenant.

Mais Garmin a réussi un grand coup en reprenant le design qui avait fait la réussite de la Fenix 3 (la montre outdoor qu’on n’hésite pas à porter en ville) et en élargissant la base de clients potentiels en créant une version plus petite à destination des femmes. Et le tour de force, c’est d’être arrivé à créer un nouvel engouement autour des fonctions de cartographie de la Fenix 5X, après le flop de l’Epix en 2015.

Rappelons les promesses de la Fenix 5 par rapport à la Fenix 3 HR : un boitier plus petit, un meilleur écran et +50% d’autonomie. Maintenant, passons au test pour voir si les objectifs ont été atteints.

 

Un mot sur les différentes versions de Fenix 5Fenix 5 Garmin

Il y a 3 modèles de Fenix 5, qui se déclinent en 14 versions différentes si l’on prend en compte les critères de type de verre et de couleurs. Il me semble donc important de vous présenter toutes ces options avant de commencer le test.

A l’exception de la petite spécificité de la Fenix 5X (qui est la seule à proposer la cartographie riche), toutes les Fenix 5 utilisent le même logiciel. Elles ont donc les mêmes fonctionnalités et elles recevront les mêmes mises à jour au même moment.

Voici donc la procédure à suivre pour choisir votre Fenix 5 (hors considération de cartographie) :

  • Taille du boitier: il y a 3 tailles de boitier différentes.

Fenix 5S : 42mm de diamètre

Fenix 5 : 47mm de diamètre

Fenix 5X : 51mm de diamètre (la même taille que la Fenix 3 HR)

  • Ecran saphir ou verre minéral: le saphir est plus résistant aux rayures, mais c’est 100€ de plus. Ce choix détermine aussi la présence ou non du WiFi. Les versions saphir sont équipées du WiFi, les autres en sont dépourvues.

Fenix 5S : verre minéral ou saphir

Fenix 5 : verre minéral ou saphir

Fenix 5X : saphir uniquement

  • Combinaison de couleurs: différents choix de couleur du boitier, de couleur de la couronne, de couleur et de matière du bracelet.

Fenix 5S, couronne grise, boitier blanc, bracelet silicone blanc

Fenix 5S, couronne grise, boitier gris, bracelet silicone turquoise (ma préférée)

Fenix 5S, couronne grise, boitier noir, bracelet silicone noir

Fenix 5S saphir, couronne noire, boitier noir, bracelet silicone noir (+1 bracelet silicone jaune)

Fenix 5S saphir, couronne champagne, boitier blanc, bracelet en daim gris (+1 bracelet silicone blanc)

Fenix 5S saphir, couronne champagne, boitier noir, bracelet métal (+1 bracelet silicone noir)

Fenix 5, couronne grise, boitier noir, bracelet silicone noir

Fenix 5, couronne grise, boitier gris, bracelet silicone jaune

Fenix 5, couronne silver, boitier gris, bracelet silicone bleu granit (ma préférée)

Fenix 5 saphir, couronne noire, boitier noir, bracelet silicone noir (+1 bracelet silicone jaune)

Fenix 5 saphir, couronne grise, boitier noir, bracelet métal (+1 bracelet silicone noir)

Fenix 5X saphir, couronne grise, boitier noir, bracelet silicone noir

Fenix 5X saphir, couronne grise, boitier noir, bracelet métal (+1 bracelet silicone noir)

 

Un mot sur les bracelets QuickFitFenix 5 bracelet QuickFit

C’est une nouveauté de plus introduite avec la Fenix 5 : le système de montage/démontage rapide du bracelet, qui permet de le remplacer en une dizaine de secondes (sérieusement). Il suffit de retirer la montre, appuyer sur une encoche avec le bout du doigt (c’est mieux si vous avez des ongles) et le bracelet se détache de la tige.

C’est un pas de plus vers le port 24h/24 de la Fenix 5. Il est très facile d’utiliser un bracelet métal quotidiennement et le remplacer par un bracelet silicone juste le temps d’une séance de sport.

Il y a différentes matières et couleurs (et aussi de prix). Le seul détail auquel il faut faire attention, c’est la largeur du bracelet :

Fenix 5S : 20mm

Fenix 5 : 22mm

Fenix 5X : 26mm

A noter que 26mm, c’est aussi la largeur du bracelet de la Fenix 3 HR. C’est-à-dire que vous pouvez tout à fait acheter un bracelet QuickFit pour votre Fenix 3 HR. Il vous suffira de démonter votre ancien bracelet, remonter les 2 petites tiges de fixation et y accrocher votre nouveau bracelet.

J’ai testé la solidité des attaches en tirant et tordant de toutes mes forces, ça ne bouge pas. J’avais peur qu’il y ait un risque de perdre la montre mais toutes mes craintes ont été dissipées. C’est un système parfaitement fiable.

 

Présentation de la Fenix 5Fenix 5 présentation

Elle remplace : Fenix 3 HR

Au-dessus dans la gamme : Fenix 5X

En-dessous dans la gamme : Forerunner 935

Il y a donc 3 Fenix 5 : la Fenix 5S (pour les femmes, ou plus largement les petits poignets), la Fenix 5X (avec la fonction de cartographie topographique complète) et la Fenix 5 standard. Ah et il y a aussi la Forerunner 935 (la Fenix 5 plus fine et plus légère pour le triathlon). Ben oui, parce que la Forerunner 935 possède exactement toutes les fonctionnalités de la Fenix 5. A part le design, il n’y a aucune différence.

C’est la Fenix 5 standard que j’ai testée. La première impression après le déballage c’est ‘wahoo qu’est-ce qu’elle est lourde’. En fait, on verra que ce n’est qu’une impression puisqu’elle pèse le même poids que la Fenix 3 HR ; mais comme elle est plus petite, ça donne l’impression qu’elle est plus lourde.

Débutons par la description physique des 3 modèles. Le plus simple, c’est de commencer par la Fenix 5X, car son format est le même que celui de la Fenix 3 HR, c’est-à-dire un boitier de 51mm de diamètre, avec un écran rond de 30mm, dont la résolution passe de 218×218 à 240×240 pixels. Ce n’est pas encore aussi bien que les 320×300 pixels de la Spartan Ultra, mais c’est suffisant pour avoir une watchface analogique dont les aiguilles ne sont pixelisées. Mais pour augmenter l’autonomie, il faut embarquer une plus grosse batterie, donc la Fenix 5X pèse 12g de plus que la Fenix 3 HR et s’approche du quintal (98g pour être exact) !

Il y a ensuite la Fenix 5, avec le même écran mais une couronne plus étroite et un boitier plus petit (47mm de diamètre) pour 87g. Et puis la Fenix 5S, qui n’a de Fenix 5 que le nom en fait, puis qu’elle n’a pas la même couronne, ni le même écran. Désolé mesdames. La Fenix 5S a un boitier de 42mm de diamètre, mais un écran lui aussi plus petit (28mm de diamètre et une résolution de 218×218 pixels), pour un poids de 67g (moins lourde que la V800 ou l’Ambit3 Peak).

Le dos et la couronne sont en acier, mais le reste du boitier est en composite. Actuellement, il n’y a que la Fenix Chronos qui possède un boitier entièrement en acier ou titane. Je pense que ça restera la petite spécificité de ce modèle premium.

Pas d’écran tactile, l’interface se fait toujours via 5 boutons qui permettent la navigation dans les menus et les écrans d’activité. Notez qu’il existe des raccourcis (dont 6 peuvent être personnalisés) en appuyant longtemps sur certains boutons (3 possibilités : start, back et down), et même des combinaisons de 2 boutons (4 possibilités : start+down, start+up, back+light, back+up).

Ensuite, il y a aussi le ‘menu de contrôle’, une roue d’icônes qu’on appelle par une pression longue du bouton light et qui permet d’accéder aux fonctions suivantes (ce menu est entièrement personnalisable, en activant les icônes que vous voulez et désactivant les autres, mais aussi en choisissant l’ordre dans lequel ils apparaissent) :

  • téléphone (activer la connexion Bluetooth avec le téléphone)
  • synchroniser
  • ne pas déranger
  • verrouiller les boutons
  • enregistrer la position
  • détecter mon téléphone
  • commandes musicales
  • éteindre (notez au passage qu’on peut éteindre la Fenix 5)
  • VIRB (l’action cam de Garmin)
  • définir l’heure avec GPS
  • chronomètre
  • compte à rebours

Elles sont toutes les 3 étanches à 100m (le maximum qui se fait actuellement sur les montres de sport autre que la plongée) et embarquent une puce GPS qui est également compatible GLONASS. Il y a 2 modes de fonctionnement GPS, plus 3 modes de précision. Il est possible d’utiliser le GPS seul ou le GPS + GLONASS. Attention, le GLONASS n’améliore pas forcément la qualité de la trace (ça c’est ce que les gens du marketing de Garmin veulent vous faire croire). Intrinsèquement, le GLONASS est moins précis que le GPS. Il n’y a que dans les environnements difficiles, là où votre montre GPS décroche d’habitude, qu’il est utile d’activer le GLONASS. Ensuite, il y a 3 mode d’enregistrement : 1s (1 point par seconde), intelligent (1 point par seconde quand vous tournez, 1 point toutes les 7-8 secondes en ligne droite), UltraTrac (1 point toutes les 60 secondes).

Au dos, le capteur cardio optique est le même que celui de la Fenix Chronos (capteur Garmin Elevate) mais son intégration est différente. La bosse a disparue et a été remplacée par un dos plus bombé et une pastille en polymère noir translucide. On n’a pas d’explication sur cette évolution, peut-être que la pastille noire joue le rôle de vitre fumée pour limiter les perturbations de lumière extérieure sur le capteur.

Juste à côté, se trouve le nouveau connecteur de recharge. Il est un peu plus encastré que sur la Fenix 3. Ce n’est plus un chargeur à pince, ni un chargeur aimanté, mais un connecteur qui vient se ficher directement perpendiculairement au dos de la montre. OK, il tient bien. Mais j’ai 2 critiques au sujet du système. La première, c’est qu’il est manifestement impossible de porter la montre tout en la rechargeant. C’est con, parce qu’on peut la recharger en cours d’enregistrement d’activité mais je le répète : vous ne pourrez pas porter la Fenix 5 au poignet pendant que vous la rechargez à cause de ce nouveau connecteur. Ma deuxième critique, c’est que la position naturelle d’équilibre de l’ensemble montre + câble, c’est de la poser écran tourné vers le sol. Et ça, ben c’est une source de rayures possibles sur la couronne…

Trois tailles de boitier = trois tailles de batteries = trois autonomies différentes. Non, plutôt 6 autonomies différentes, avec le mode UltraTrac (1 point GPS toutes les 60s). Garmin annonce donc :

  • Fenix 5 : 24h / 60h
  • Fenix 5S : 14h / 35h
  • Fenix 5X : 20h / 35h

Pour mémoire, l’autonomie de la Fenix 3 HR était de 16h / 40h. Il y a donc une amélioration substantielle des performances de la Fenix 5 (+50%), qui dépassent même celles de la Fenix 3, pourtant dépourvue de capteur cardio. Par contre, le petit boitier de la Fenix 5S n’a pas permis d’améliorer son autonomie. Et on se rend compte que le quintal de la Fenix 5X ne lui permet malgré tout pas d’afficher la même autonomie que la Fenix 5, la cartographie, ça consomme de l’énergie. Dans la pratique, en utilisant le GPS et le cardio, j’ai plutôt mesuré 19-20h d’autonomie réelle.

Malgré des prix faramineux, Garmin a fait quelques économies de bouts de chandelle, particulièrement sur le WiFi. Il n’y a que les modèles Saphir (+100€) qui en sont équipés. Ca veut dire qu’il n’y a que la Fenix 5X qui en est dotée de base. Pour les autres, il faudra se contenter du Bluetooth pour le transfert des données sans fil vers un smartphone.

Au niveau des capteurs, la combo GPS + GLONASS + cardio optique + altimètre + baromètre + boussole + thermomètre est maintenant de série. C’est ça, vous ne pourrez pas économiser 50€ en achetant une Fenix 5 sans cardio optique. Ca n’existe pas. D’accord il y a un engouement pour le cardio optique, mais tout le monde n’en a pas l’utilité ou n’en veulent tout simplement pas. Mais bon, Garmin ne vous laisse pas le choix.

La révolution, c’est que pour la première fois sur une montre Garmin, le Bluetooth est aussi utilisé pour coupler des accessoires ! Polar et Suunto ont déjà fait la bascule de l’ANT+ vers le Bluetooth il y a quelques années ; Garmin est plus prudent et propose une double compatibilité Bluetooth/ANT+. C’est-à-dire que vous pourrez utiliser avec la Fenix 5 une ceinture cardio, un footpod ou un capteur de cadence ANT+ ou Bluetooth. C’est super, ça évite de changer de capteur quand on change de montre ou inversement.

Si le cardio optique ne vous convient pas, vous pourrez donc utiliser n’importe quelle ceinture cardio et plus particulièrement les ceintures HRM-Swim et HRM-Tri (qui enregistrent la fréquence cardiaque sous l’eau) incluses dans le pack triathlon. Mais attention, il n’y a qu’avec les ceintures HRM-Run et HRM-Tri que vous aurez toutes les running dynamics. Pas tout à fait, si vous voulez définitivement vous passer de ceinture pectorale et quand même bénéficier des advanced running dynamics, vous pouvez utiliser le tout nouveau Running dynamics pod de Garmin.

Petite précision sur le fonctionnement du capteur cardio optique. Il est possible de l’activer ou le désactiver dans le menu. Si vous utilisez une ceinture cardio, celle-ci est prioritaire sur le capteur optique. C’est-à-dire qu’il va se désactiver tant que la ceinture est couplée. D’ailleurs, dans le menu, on ne choisit pas l’option ‘activé’ mais ‘automatique’, ce qui qualifie bien le mode de fonctionnement du cardio optique.

La Fenix 5 est une montre GPS multisports outdoor. C’est-à-dire que vous pourrez l’utiliser pour une gamme de sports très complète, des classiques course à pied (route, trail ou tapis), vélo (route, VTT ou home trainer), natation (piscine ou eau libre), jusqu’à des sports un peu plus originaux comme le golf, le ski, le rameur, le parachutisme, ou encore des combinaisons de sports comme pour du triathlon et même créer vos propres profils perso. Pour vous aider à vous y retrouver, Garmin a mis en place des favoris, qui permettent d’afficher en premier les profils que vous utilisez le plus et de laisser en bas de la liste l’accès aux autres profils. Il est ensuite possible de faire de la navigation de long d’itinéraires téléchargés sur la montre ou de points d’intérêts (waypoints).

La Fenix 5 a également récupéré l’intégration des segments Strava apparue sur la Forerunner 735XT (valable en course à pied et vélo). Si vous avez un compte Strava Premium, vous pouvez définir des segments favoris et les transférer dans la montre. Pendant votre séance, vous serez prévenu par une alerte environ 60m avant le début du segment, puis un écran spécifique s’affichera durant toute la durée du segment, indiquant la distance qu’il reste à couvrir et votre avance/retard.

Une nouveauté totalement geek, c’est la capture d’écran. On peut configurer dans le menu un raccourci pour faire une capture d’écran. Ensuite, lorsqu’on branche la Fenix 5 avec le câble USB, on peut aller récupérer les fichiers bitmap (.bmp) au format 240 x 240 pixels.

 

Personnalisation des widgets

Fenix 5 widgetsSi vous n’êtes pas un habitué du vocabulaire Garmin, laissez-moi vous expliquer les 2 plans de menus :

  • Les widgets sont les écrans qui défilent à partir de l’écran d’heure en appuyant sur les boutons haut ou bas.

Les menus de paramétrage, auxquels on accède par une pression longue sur le bouton menu et qui permettent de faire des réglages ou des choix de personnalisation. Les menus de paramétrages sont contextuels. C’est-à-dire qu’il ne s’ouvre pas sur les mêmes options en fonction du widget à partir duquel vous avez fait un appui long sur le bouton menu. Ca fait gagner du temps.

Dans le menu de paramétrage, on peut décider quels widgets activer et quels widgets désactiver. Et aussi personnaliser leur ordre d’apparition. Voici la liste complète des widgets que j’utilise :

  • Fréquence cardiaque : affiche la fréquence cardiaque instantanée ainsi qu’un tracé du cardio sur les 4 dernières heures. Un appui sur start bascule sur un 2e écran qui donne la fréquence cardiaque au repos sur les 7 derniers jours.
  • Statut d’entrainement. Un appui sur start permet d’accéder à plusieurs écrans complémentaires : VO2max, temps de récupération, effort d’entrainement sur les 7 derniers jours, prédiction des temps de course.
  • Dernier sport. Un appui sur start ouvre le journal d’activités.
  • Tracker d’activité (nombre de pas et objectif). Un appui sur start bascule vers 2 écrans d’histogrammes : nombre de pas sur les 7 derniers jours et distance sur les 7 derniers jours.
  • Altimètre, baromètre, boussole. Un appui sur start affiche l’altitude sur les 4 dernières heures, la pression atmosphérique sur les 6, 12, 24 ou 48 dernières heures, boussole.
  • Un appui sur start permet de faire défiler tous les événements.
  • Smart notifications. Un appui sur start permet d’arriver aux détails des notifications.
  • Météo

Maintenant, ceux que je n’utilise pas :

  • Dernière course
  • Dernier parcours vélo
  • Dernière nage
  • Golf
  • Etages gravis
  • Ma journée
  • Calories
  • Minutes d’intensité
  • Altimètre
  • Baromètre
  • Boussole
  • Température
  • DogTrack
  • VIRB
  • Commandes musicales
  • Ecoute bébé (nan, je déconne)

Pour moi, il n’en manque qu’un : le chronomètre. Il y a bien un chrono et un compte à rebours, mais ils se trouvent dans le menu horloge. Je trouve dommage de ne pas avoir le chrono à portée de main dans un widget.

 

Champs de donnéeFenix 5 champs de donnée

Temps : durée, durée moy circuit, destination finale, prochain waypoint, circuit, d’arrêt, dans zone, intervalle, total pour plusieurs sports repos (natation)

Distance : parcourue, circuit, dernier circuit, jusqu’au waypoint, par coup de rame, par mouvement (natation), nautique, restante

Allure : instantanée, moy, circuit, dernier circuit, intervalle

Cardio : instantanée, moy, circuit, instantanée intervalle, zone, %FC max intervalle, max intervalle, moy intervalle, % FC max, %FC max circuit, %RFC (réserve de fréquence cardiaque), %RFC circuit, %RFC moy

Altitude : baro, GPS, max, min

Dénivelé + : total, circuit, dernier circuit, max, moy

Dénivelé – : total, circuit, dernier circuit, max, moy

Vitesse verticale

Pente

Cadence (vélo) : instantanée, circuit, dernier circuit, moy

Cadence (running) : instantanée, circuit, dernier circuit, moy

Calories

Cap : boussole, GPS

Circuit : nombre de circuits réalisés

Condition physique

Soleil : lever, coucher

Coups de rame : total, circuit dernier circuit, fréquence, fréquence circuit, fréquence dernier circuit

Foulée : longueur, longueur circuit, longueur moy

Oscillation verticale : instantanée, moy, circuit

Temps de contact au sol : instantané, circuit, moyen

Equilibre temps de contact au sol : équilibre G/D, équilibre G/D circuit, équilibre G/Dmoy

Rapport vertical : instantané, circuit, moyen

Taux plané : instantané, circuit, moyen

Allure (natation) : 500m, moy 500m, 500m circuit, dernière longueur

Type de mouvements (natation) : dernière longueur, intervalle

Mouvements (natation) : total, total circuit, total dernier circuit, dernière longueur, circuit, dernier circuit, moy, intervalle, fréquence, fréquence moy, nombre/longueur, nombre/longueur intervalle

SWOLF : dernier circuit, dernière longueur, moy, intervalle, circuit

Heure : locale, arrivée destination finale, arrivée waypoint

Position : latitude, longitude

Longueurs (natation) : nombre, intervalle

Température : instantanée, max 24h, min 24h

GPS : intensité signal

Batterie : niveau de charge

PCO

Pression : ambiante (non étalonnée), barométrique (étalonnée)

Relèvement

Training effect : aérobie, anaérobie

Training stress score

Vitesse : instantanée, circuit, dernier circuit, moy, max, nautique

Pédalage : efficacité, équilibre G/D, équilibre G/D circuit, équilibre G/D moy, équilibre G/D moy 3s, équilibre G/D 10s, équilibre G/D 30s, fluidité

Puissance (vélo) : instantanée, circuit, dernier circuit, max, max circuit, moy, moy 3s, moy 10s, moy 30s, rapport poids/puissance, zone

FTP : %FTP

Oxygénation musculaire : O2 musculaire, %saturation O2 musc

Dérailleur : pignon arrière, plateau avant, combinaison, rapport de transmission

Di2 : batterie

Phase de puissance à gauche/à droite : PP, PP circuit, PP moy, PPP, PPP circuit, PPP moy

Normalized power (NP) : instantané, circuit, dernier circuit

Temps assis (vélo) : total, circuit

Temps en danseuse (vélo) : total, circuit

 

Mesures physiologiquesFenix 5 training effect

En plus des données classiques telles que la distance, la vitesse ou le cardio, la Fenix 5 mesure pas mal de données qui peuvent aider à découvrir le potentiel de votre corps. Alors bien sûr, je ne suis pas en mesure de garantir la fiabilité de ces données et il faudra toujours continuer à écouter vos sensations (la Fenix 5 ne doit pas remplacer votre cerveau). Mais ça peut aider à ajuster un plan d’entrainement ou l’enchainement des séances.

La plupart ne sont pas développées par Garmin mais par Firstbeat, une entreprise spécialisée là-dedans et qui travaille aussi avec Suunto (entre autres).

  • VO2max: un bon indicateur sur vos capacités cardio-pulmonaires qui est utilisé comme base pour le calcul d’autres données, comme les prédictions de temps de course. Le calcul du VO2max s’affine avec le temps. Il est donc possible/normal d’avoir des résultats un peu farfelus les premiers temps.
  • Temps de récupération: la durée qu’il est conseillé d’attendre avant de refaire une séance de haute intensité. Mais vous pouvez quand même faire un peu de sport pendant cette période, c’est pas interdit.
  • Training effect 2.0: il fait désormais la distinction entre les bénéfices aérobie et anaérobie, alors qu’avant on n’avait qu’une seule métrique. Ca devrait permettre de bien comprendre ce que vous apporte chaque type de séance. Et de travailler ainsi l’aérobie tant que votre objectif et loin et progressivement chercher plus d’anaérobie quand l’échéance se rapproche.
  • Charge d’entrainement: la somme des données d’EPOC (Post-Exercice Oxygen Consumption) sur les 7 derniers jours. C’est une métrique du volume d’entrainement, à utiliser pour éviter le surentrainement.
  • Statut d’entrainement: 2 indicateurs donnant la tendance de la durée d’activité et de l’effort fourni. Donne une idée de l’utilité (ou pas) de vos séances d’entrainement.
  • Conditions de performances: une mesure effectuée dans les premières minutes d’une activité (à partir de votre allure, FC et variabilité de FC) et qui vous indique dans quel état de forme vous êtes par rapport à vos performances habituelles (de -20 à +20).
  • Seuil lactique: la FC et la vitesse au-dessus desquelles votre corps passe en mode de production lactique d’énergie. C’est un point de bascule dans le mode de fonctionnement de votre corps pendant un effort. Il y a un seuil lactique pour le running et un autre pour le cyclisme.
  • FTP (Funtional Threshold Power) : une mesure propre au cyclisme qui nécessite un capteur de puissance.

Il faut 2 entrainements (course à pied ou vélo) pour avoir les premières mesures physiologiques (pas avec le profil trail par exemple) et FirstBeat dit qu’il faut ensuite 2 semaines pour que les données se calent correctement. Par contre, aucune de ces données ne nécessite une ceinture cardio, elles peuvent toutes être calculées à partir du cardio optique (et donc mises à jour à chaque entrainement).

On retrouve toutes ces données soit dans le widget Statut d’entrainement (constitué de 5 écrans en fait), soit dans l’historique de chaque activité.

 

Course à piedFenix 5 running

Pour la course à pied, la Fenix 5 fait aussi bien ou mieux que n’importe laquelle des Forerunner. Elle possède toutes les fonctionnalités et métriques développées par Garmin. Il va falloir prendre quelques minutes avant de partir pour configurer tout ça.

En plus des métriques affichées sur les écrans de données, la montre fait tout un tas de tâches de fond pour analyser votre technique de course et vos performances. Au bout de 5-6 minutes, elle vous donnera une indication sur votre condition de performance du jour (est-ce que vous êtes plus ou moins en forme que d’habitude). Et puis elle enregistre et affiche les 6 Advanced Running Dynamics (si vous utilisez une ceinture cardio HRM-Run ou le Running Dynamics Pod) que vous pouvez afficher sur 2 écrans.

Parmi les options du profil, on peut définir un tour et une pause automatiques, la vitesse et la distance 3D (je vous ai déjà dit que ça servait à rien, hein ?), une alerte pour les segments Strava, plein d’alarmes (cardio, distance, allure, temps, voire perso), la précision GPS et GLONASS, un métronome (pour des séances spécifiques sur la cadence).

La Fenix 5 est compatible avec n’importe quel footpod (ANT+ ou Bluetooth), ce qui améliorera la mesure de votre allure. Elle n’est en revanche pas compatible avec le capteur de puissance Stryd. C’est étonnant. Mais il y a moyen de contourner cette faiblesse grâce à une appli de Connect IQ.

Au départ, on choisit le mode (course, trail ou tapis), puis on attend le cardio et GPS fix. Le cardio est capté très vite, puisque la montre le mesure en permanence toutes les quelques secondes. Il faut aussi quelques secondes pour acquérir le signal GPS (il faut attendre que le cercle entourant l’écran devienne vert et surtout ne pas partir tant qu’il est rouge ou orange).

Je l’ai trouvée mieux ajustée que la Fenix 3 HR (ça dépend de la taille du poignet) et du coup plus confortable à porter, bien qu’elle fasse le même poids.

Quand on est sous les arbres, l’allure instantanée est fluctuante. C’est plus marqué en vélo, mais on le voit aussi un peu en running. Pas de problème en terrain ouvert, mais c’est systématique sous les arbres.

C’est pour ça que je recommande de nouveau d’utiliser l’allure moyenne au tour, avec un tour automatique de 1km. C’est beaucoup plus exploitable qu’une allure instantanée fluctuante. Ou un footpod. De plus, sachez que vous pouvez configurer les 2 données de l’écran qui s’affiche pendant quelques secondes après la vibration qui vous indique la fin d’un tour.

Pour votre profil trail, il est possible d’activer un écran spécifique déclenché par votre vitesse ascensionnelle. En gros, vous personnalisez un écran avec les champs de données que vous voulez et réglez une vitesse verticale au-delà de laquelle cet écran remplacera votre écran principal (avec un affichage inversé, histoire de vite repérer que l’écran n’est plus celui de base). Ca fonctionnait bien sur la Fenix 3 HR. Là, avec la Fenix 5, j’ai parfois rencontré des soucis, avec une vitesse ascensionnelle fafelue (jusqu’à 1200m/h, Kilian n’a qu’à bien se tenir), ce qui déclenchait l’affichage intempestif de cet écran. Et le souci supplémentaire, c’est que quand cet écran disparait, l’affichage revient sur l’écran de base et pas sur l’écran qui était affiché au moment de la bascule. C’est un peu énervant.

Il y a plusieurs façons de faire des séances d’entrainement spécifiques.

  • Vous pouvez programmer une ou plusieurs séance(s) d’entrainement dans Connect et les synchroniser dans le calendrier de la montre.
  • Ou programmer une séance de fractionné directement sur la montre.
  • Ou fixer un objectif (distance, distance et temps, distance et allure).
  • Ou faire la course avec une activité enregistrée dans l’historique de la montre.
  • Ou courir après les segments Strava

En plus de tout ça, il est possible de configurer des alarmes basées sur :

  • La fréquence cardiaque (limite haute et limite basse)
  • L’allure (limite haute et limite basse)
  • Le temps
  • La distance
  • L’altitude
  • Certaines métriques (cadence, puissance, etc)
  • Les calories
  • La proximité d’un point GPS
  • Autre (rappel pour manger, boire ou faire demi-tour)

Il y a aussi un bouton pour marquer des tours manuels, mais ils ne sont pas compatibles avec tout. Par exemple, sur une séance d’intervalles, un tour manuel arrête tout. Et Garmin ne fait toujours pas la différence entre tours automatiques et tours manuels pour l’analyse post-entrainement des données.

Restons dans les bip bip bip avec le métronome, une fonctionnalité qu’on peut activer pour travailler la cadence de la foulée. Biomécaniquement parlant, la cadence idéale, celle qui minimise les dépenses d’énergie se situe autour de 180 pas par minute. Sur un 10km, il n’est probablement pas utile de s’intéresser à cette métrique. Mais sur un ultra, c’est à vous de voir. La première étape est de courir de façon libre, comme vous avez l’habitude et regarder dans Garmin Connect la valeur de votre cadence (calculée à partir de l’accéléromètre interne de la Fenix 5). Si elle est trop éloignée de 180 (souvent le cas des coureurs qui sont grands, qui ont tendance à faire de plus grandes enjambées), alors réglez un métronome à 180 battements par minutes. Réglez ensuite à 1 bip pour 4 battements (sinon ça va être une cacophonie) et entrainez-vous à ce que votre pied gauche (ou droit), tombe, une fois sur deux, en rythme avec le bip.

Après une séance, votre VO2max sera mis à jour et la Fenix 5 vous indiquera le temps de récupération qu’il vous est conseillé d’observer. Au départ, il ne faut pas s’alarmer, la récupération est surgonflée. Il faut quelques sorties pour que la montre s’adapte à vos capacités. Et puis, la récupération n’interdit pas le sport. C’est juste qu’il faut éviter durant cette période de faire un nouvel effort intense. Vous pouvez ainsi tout à fait faire une séance en zone cardio 3 alors qu’il vous reste 19h de récupération à faire. Il y a une nouveauté, dans le training benefit 2.0 : le bénéfice d’entrainement est maintenant scindé en bénéfice aérobique et anaérobique. C’est la première montre cardio qui est capable de faire cette différence.

 

VéloFenix 5 vélo

Les possibilités offertes en vélo recoupent celles de la course à pied. C’est-à-dire qu’il y a plein de capteurs compatibles, que ce soit Bluetooth ou ANT+ : capteurs de cadence, vitesse et puissance, mais aussi des smartlight (comme la gamme Varia), des dispositifs de visualisation tête haute (comme le Varia Vision) ou encore le dérailleur Shimano Di2. Garmin reste accroché à l’ANT+ mais la compatibilité Bluetooth va permettre de vous faire plaisir avec des équipements connectés d’autres marques.

Il y a aussi plein de possibilités de personnalisation (écrans, alarmes, etc) et de séances d’entrainement (intervalles, segments Strava et tout).  Sauf qu’en plus, il y a plein de métriques de puissance (moyennes 3s, 10s, 30s, balance gauche/droite, fluidité du pédalage), des infos sur le dérailleur électrique (batterie, pédalier, pignon), FTP (en combinant une ceinture cardio et un capteur de puissance).

Le cyclisme est la seule activité où je vois l’utilité de la diffusion de la fréquence cardiaque (attention, uniquement en ANT+), qui peut être faite de la Fenix 5 (capteur optique) vers un compteur. Il y a 2 modes de fonctionnement. Dans le mode de diffusion simple, la Fenix 5 est considérée comme un simple capteur cardio, elle n’enregistre rien. Le second mode permet d’enregistrer une activité avec la Fenix 5 et simplement utiliser un autre appareil pour visualiser les données (dont la fréquence cardiaque mesurée par la Fenix 5). Mais dans tous mes tests, les capteurs cardio optiques ont généralement moins bons en vélo qu’en course à pied. Donc ne jetez pas encore votre ceinture cardio à la poubelle, faites un test avant.

Si vous avez des potes équipés en Fenix 5 / Forerunner 935 / Edge 820, vous allez pouvoir utiliser le GroupTrack, qui permet de visualiser sur l’écran la position d’une cinquantaine de coureurs connectés. Et si vous êtes tout seul, vous pourrez vous essayer sur les segments Strava.

La vitesse instantanée fait les montagnes russes en forêt. Je l’ai vue passer de 20km/h à 26 puis à 21 en quelques dizaines de mètres. On va voir dans le paragraphe concernant la précision GPS que la trace en forêt peut partir en sucette au moment d’entrer en forêt. Alors qu’en terrain découvert, elle est bien stable. Mettons ça sur le compte de la jeunesse et espérons que Garmin arrange ça dans les mises à jour à venir.

 

NatationFenix 5 natation

La Fenix 5, sur ses 2 modes de natation (piscine et eau libre), est au top des fonctionnalités, notamment parce que c’est une des rares montres qui permet de programmer des séances d’entrainement. Oui, oui, comme en course à pied.

Vous programmez votre séance sur Connect, et vous la retrouvez dans l’eau sur la montre. Entre les séries, il est possible d’afficher un écran de repos, identifiable par son affichage inversé et pour lequel on peut configurer les champs de données. Si vous faites des séries de travail spécifique où l’accéléromètre de la montre ne peut pas faire son travail (comme des séries avec planche), il faudra alors utiliser le mode Drill et enregistrer manuellement le nombre de longueurs pour qu’elles soient totalisées dans vos statistiques.

De façon plus classique, elle détecte le type de nage et compte les mouvements et les longueurs (que vous pouvez régler entre 17m et 150m). Elle mesure ensuite toutes les métriques avec des variations entre les données instantanées, de la dernière longueur ou sur les 500 derniers mètres. Tout à l’exception d’une : le cardio.

Le capteur cardio optique est désactivé dans les modes natation. Si vous voulez suivre votre cardio, il faudra utiliser une des 2 ceintures HRM-Swim ou HRM-Tri. Elles ne vous donneront pas le cardio en direct, mais les données seront enregistrées et synchronisées avec la montre en fin de séance. Du coup, si vous comptez faire un triathlon et voulez un suivi cardio du début à la fin, il vous faudra quand même une ceinture.

 

Autres sportsFenix 5 sport

La Fenix 5 offre de base une liste de 24 profils sportifs différents, plus 2 profils composés (triathlon et swimrun) :

  • Course à pied, trail, tapis de course
  • Cyclisme, VTT, vélo en salle
  • Piscine, natation eau libre
  • Randonnée, marche, alpinisme
  • Circuit training, cardio
  • Ski, snowboard, ski de fond
  • Stand up paddle, aviron, rameur en salle
  • Golf
  • Musculation
  • Saut en parachute, tactique
  • Bateau

Si besoin, on peut aussi en créer de nouveaux manuellement directement depuis la montre. Et pendant une activité, il est possible de basculer sur un autre profil à n’importe quel moment. Ensuite, libre à vous de composer les écrans de données comme bon vous semble (avec 1 à 4 données par écran).

 

Outdoor / NavigationFenix 5 outdoor

La Fenix 5 embarque un paquet d’outils pour l’outdoor : suivi d’itinéraire, points d’intérêt, enregistrement de position GPS, altimètre, baromètre, boussole, mode UltraTrac pour augmenter l’autonomie, alerte orage. Et éventuellement cartographie complète si vous choisissez la Fenix 5X.

Pour créer un itinéraire, il suffit de le tracer dans Garmin Connect (sur un ordinateur, on ne peut pas le faire à partir de l’application pour smartphone), de l’enregistrer et de ne pas oublier de l’envoyer vers la montre. On peut spécifier une allure/vitesse moyenne pour le parcours, qui sera utilisée dans l’écran de partenaire virtuel pour vous indiquer si vous êtes en avance/retard et quel est votre temps final estimé. On peut aussi utiliser un fichier GPX déjà tout fait importé d’une autre plateforme ou encore le tracé d’une activité déjà enregistrée (pour refaire le même itinéraire).

Initialement, en suivi d’itinéraire, j’ai trouvé l’auto-zoom assez mal configuré. Par défaut, il se fixe sur une échelle de 300m (d’habitude, sur les montres GPS, le zoom max est à 100m). Or, ce niveau-là ne permet pas de voir assez finement les détails du tracé et c’est parfois difficile en forêt de trouver le bon chemin. Grrr… J’ai donc cherché dans les menus et trouvé comment le désactiver. Et puis j’ai revu mon jugement. Qu’est-ce qui m’a fait changer d’avis ? Les indications pour tourner. La Fenix 5 fonctionne un peu comme un GPS de voiture en fait : à 60-40m d’un virage, une alerte vous prévient qu’il va bientôt y avoir un changement de direction et une petite flèche s’affiche à l’écran, puis au moment de tourner une nouvelle alerte vous prévient. Ca rate rarement et finalement, j’ai réactivé le zoom automatique.

Quel que soit l’écran affiché, une petite flèche rouge indique la direction à suivre. C’est un peu plus hasardeux que d’afficher et de suivre le tracé, mais ça permet de garder un œil sur la direction à suivre tout en consultant les autres pages de données. Eventuellement, si vous vous écartez de trop de l’itinéraire, une alerte vous indique que vous êtes hors parcours. Et une nouvelle alerte vous indiquera quand vous l’aurez retrouvé.

Sinon, on peut naviguer manuellement sur l’écran. Mais comme il n’est pas tactile, il faut utiliser le bouton start pour basculer d’une fonction à l’autre (zoom, déplacement haut/bas, déplacement gauche/droite) et ensuite les boutons haut et bas pour ajuster (zoom + ou zoom -, aller à gauche ou à droite, aller en haut ou en bas). Pas très rapide…

On a aussi un écran de suivi sur profil d’altitude. C’est comme si vous faisiez un suivi d’itinéraire dans le plan vertical au lieu de le faire dans le plan horizontal. On visualise le profil d’altitude de l’itinéraire, avec une barre verticale qui indique notre position actuelle. La partie gauche coloriée en bleue est la portion déjà effectuée, celle de droite, en vert, la portion qui reste à faire. En haut, on a le dénivelé déjà avalé et celui qui reste à faire.

Il y a aussi un écran qui affiche sous forme graphique l’altitude sur les 4 dernières heures. Si vous utilisez le suivi d’itinéraire, il ne sert à rien, car l’écran cité précédemment est plus riche en informations. Mais si vous ne faites pas de suivi d’itinéraire, ça permet de visualiser le profil d’altitude déjà couvert.

Il est ensuite possible d’enregistrer des waypoints. On peut même configurer un raccourci pour enregistrer la position actuelle. Une fois les coordonnées enregistrées, on peut éditer directement sur la montre le nom (par défaut, c’est la date), les coordonnées (des fois que vous n’ayez pas confiance), ou l’altitude.

 

Précision GPS / cardio / alti

J’ai déjà testé pas loin d’une vingtaine de montres cardio sans ceinture, dont pas mal de Garmin (Forerunner 235, Forerunner 35, Forerunner 735XT, Fenix 3 HR, Vivoactive HR et Vivosmart HR). Le capteur cardio optique Elevate de la Fenix 5 est légèrement différent et je sais que l’intégration dans une montre n’est jamais facile. J’ai donc refait beaucoup de tests comparatifs avec une autre montre couplée à une ceinture cardio.

Les résultats ont été… catastrophiques ! Je sais d’expérience qu’il faut quelques minutes à un capteur optique pour accrocher la bonne fréquence cardiaque. Je sais aussi comment bien le positionner, puisque j’ai déjà obtenu de belles courbes avec d’autres montres. Mais là, ça a été impossible. J’ai tout essayé, serrer plus ou moins le bracelet, changer de bras, tester sur différentes activités, je n’ai pas réussi à avoir un tracé de qualité acceptable.

Voilà le meilleur suivi que j’ai pu obtenir. Mais c’est pas top. Je ne sais pas à quoi sont dus les décrochages brutaux, mais c’est régulier en course à pied.

Cardio Fenix 5C’est un peu différent en vélo. Il y a des moments où c’est mieux, mais on a aussi des décrochés ou des pics d’erreur, jusqu’à 60bpm de différence.

Cardio Fenix 5 véloAllez, pour le fun, je vous montre un des pires.

Fenix 5 cardio catastrophiqueLa première explication, c’est que Garmin doit retravailler l’exploitation des données du capteur. La deuxième, c’est que ma Fenix 5 a un souci et qu’elle a besoin d’un retour SAV.

Les premiers temps, je n’ai pas été impressionné par la précision de la trace GPS. Mais l’autonomie autour de 30h m’a mis la puce à l’oreille (elle est annoncée à 24h, donc c’était louche de mesurer plus en réel qu’en théorique). J’ai donc découvert que par défaut, le mode GPS intelligent est activé (au lieu du mode 1s plus précis). Et ce réglage est situé à un endroit bizarre du menu, pas au même endroit que le choix GPS/GLONASS/Ultratrac (voir ma vidéo sur les réglages des profils sportifs de la Fenix 5).

Quand on regarde les traces GPS, on retrouve le souci en forêt, alors que tout se passe bien ailleurs. C’est surtout à l’entrée d’une forêt que ça se manifeste. Sur cette activité, je viens de la gauche vers la droite et on voit qu’après quelques dizaines de mètres sous les arbres, alors que les 3 traces se superposaient parfaitement avant, celle de la Fenix 5 part en vrille sur la gauche sans aucune raison apparente pendant une centaine de mètres.

Fenix 5 précision GPS sous les arbresAutre exemple, encore plus marqué, en allant cette fois-ci de la droite vers la gauche. La trace est parfaite en ville, puis j’entre dans un parc planté de grands arbres (genre arboretum avec cèdres et séquoias) et la qualité de la trace se dégrade d’un seul coup.

Fenix 5 trace GPSEt des fois, elle dévie même à droite puis à gauche.

Fenix 5 GPSMais ça reste assez ponctuel, sur une centaine de mètres. Après, elle raccroche bien le chemin. Sinon, même en pleine forêt, on a quand même une trace plus que correcte, avec des virages qui sont bien marqués, même si on la compare à la Spartan Ultra ou la M430.

Fenix 5 trace GPS forêtEn terrain découvert, c’est sûr, la précision GPS est là. Ainsi, on voit très bien ici le changement de trottoir.

Changement côté route

Alors j’ai resorti ma Fenix 3 HR pour comparer avec la Fenix 5. Les observations sont les mêmes. Sur cet exemple, je me déplaçais de la droite vers la gauche. On voit que les 3 traces GPS étaient parfaitement superposées, jusqu’à l’apparition d’arbres. Ensuite, la Fenix 5 se met à dévier alors que la Fenix 3 HR continue de produire une trace se superposant très bien avec celle de la Spartan Ultra.

Comparaison GPS Fenix 5 Fenix 3Un domaine où la Fenix 5 se comporte bien, c’est en environnement difficile, avec le GLONASS activé. Je suis allé courir au bord de falaises et la trace est fidèle à mon parcours (un sentier en forêt, avec 2 écarts pour aller juste au bord de la falaise prendre une photo). Sur la même sortie, la Spartan Ultra, pourtant elle aussi en mode GPS + GLONASS est beaucoup plus approximative, avec une trace qui louvoie et qui passe même parfois au bas de la paroi. Je pense que cette différence peut s’expliquer par la plus grande expérience qu’a Garmin avec le système GLONASS, qui est déjà implémenté sur plusieurs montres depuis 2 ans, alors que la Spartan est la première de Suunto avec cette double compatibilité.

Fenix 5 trace GLONASS GPSPlus étonnant, même sans GLONASS, la Fenix 5 a mieux performé en bord de falaise que la Spartan Ultra.

Trace Fenix 5 falaiseGlobalement, je crois qu’on peut dire que la trace n’est pas très propre et souvent hésitante en forêt. Mais bon, parfois, entre la Fenix 5 et la Spartan Ultra, il n’y en a pas une qui vaut mieux que l’autre.

Comparaison précision GPS fenix 5Du côté de l’altimètre, tout est nominal et j’ai toujours obtenu des tracés identiques à ceux de la Spartan Ultra.

Fenix 5 altimètre

Tracker d’activitéFenix 5 tracker d'activité

La Fenix 5 mesure plusieurs indicateurs pour capter les indices de votre activité physique. Il y a d’abord ce qu’on retrouve sur la plupart des trackers d’activité : le nombre de pas, la distance parcourue et le nombre d’étages gravis. C’est la première génération d’indicateurs. Il est intéressant de noter que Garmin est passé par défaut à l’objectif auto-adaptatif. C’est-à-dire que l’objectif du nombre de pas n’est pas fixe (genre 10 000 pas par jour) mais varie chaque jour en fonction du nombre de pas réalisés la veille.

Garmin a ensuite développé une 2e génération d’indicateurs, cherchant à mesurer plus finement l’intensité de l’activité plutôt que la quantité d’activité (le constat étant qu’une heure de zumba n’est pas équivalente à une heure de marche). C’est l’objectif des minutes intensives, qui sont mesurées sur la semaine.

Il y a ensuite la fonction de 3e génération : MoveIQ, qui détecte automatiquement les activités que vous pratiquez, même si vous n’avez pas lancé un enregistrement GPS. Il pourra par exemple détecter, sur votre trajet domicile-travail, 10 minutes de marche et 20 minutes de Vélib. Bon, ça reste très approximatif, tant dans le type d’activité détecté (il y a des loupés) que dans la précision des données (car le GPS n’est pas activé, les mesures de distance se font avec l’accéléromètre). Et en plus ces activités MoveIQ ne sont pas visibles dans le même onglet que les activités normales dans Garmin Connect.

En tâche de fond, votre rythme cardiaque est enregistré. Apparemment, Garmin a amélioré la fréquence des mesures, pour avoir des relevés plus fiables. Aussi anodin que cela puisse paraitre, l’intérêt est de mesurer plus finement la fréquence cardiaque au repos, une donnée qui pourra être ensuite utilisée pour ajuster les zones cardio (avec la FCmax) dans votre profil.

Enfin, quand tout ça est fini, la Fenix 5 ne s’arrête pas pour autant et continue ses enregistrements pendant la nuit. Elle détectera automatiquement votre heure de coucher et votre heure de réveil, ainsi que vos agitations nocturnes. Le tout donne une indication sur la qualité de votre sommeil. Mais Garmin ne va pas jusqu’à mesurer la qualité de votre récupération, c’est légèrement différent quand même. Pour mesurer la récupération, il faudrait que le capteur cardio optique mesure la variabilité de fréquence cardiaque et donne une note au réveil.

Au fil de la journée, 2 barres se remplissent ou se vident : une barre d’activité (blanche, qui marque votre progression vers votre objectif) et une barre d’inactivité (rouge, qui marque votre durée d’inactivité). La barre d’inactivité se charge une première fois au bout d’une heure (avec une alerte à la clé), puis un chevron supplémentaire chaque quart d’heure pendant une heure supplémentaire.

Il y a diverses façons de fixer un objectif, soit de façon fixe (nombre de pas, nombre de calories, etc), soit en mode automatique qui s’adapte automatiquement jour après jour. On peut ensuite activer ou désactiver les alertes.

Notez qu’il est possible d’utiliser plusieurs montres/bracelets Garmin et de combiner leurs données d’activités. Ca permet d’utiliser une montre GPS un peu grosse ou un compteur vélo pour les activités de sport et un bracelet plus discret pour la journée (encore que je trouve les Vivosmart pas très beaux).

 

SmartwatchFenix 5 smartwatch

La connexion via Bluetooth se fait facilement grâce à l’icone de l’écran de commandes. On utilise le raccourci, puis on peut activer le Bluetooth et faire une synchro manuelle. La Fenix 5 gère bien les smart notifications (email, SMS, applications comme WhatsApp, Instagram ou Twitter, appels entrants). Tout d’abord, une alerte vous prévient, et un extrait s’affiche à l’écran. Le petit plus de cette version, c’est qu’elle supporte les émoticônes. Ensuite, si le message est long et que vous voulez le lire en détail, il suffit d’appuyer sur start et de faire défiler les écrans. Et si jamais vous avez raté la notification, il est toujours possible d’aller faire un tour sur le widget des smart notifications pour voir la liste des messages reçus et lire celui qui vous intéresse.

Dans le cas d’un appel, le nom de l’appelant s’affiche et il est possible de décrocher ou raccrocher en appuyant simplement sur un bouton.

Le widget musique permet de contrôler le lecteur de musique de votre smartphone s’il est connecté. Il n’est pas possible d’écouter de la musique avec la Fenix 5 seule. Le widget météo fonctionne de la même manière mais affiche la météo. Il n’affiche rien si la montre n’est pas couplée à votre smartphone. Idem pour le widget de contrôle de la mini-caméra Garmin VIRB.

La plateforme Garmin Connect IQ permet ensuite d’ajouter les quelques fonctionnalités qui pourraient vous manquer, en téléchargeant des applications, des widgets ou des champs de données ; ou plus simplement faire un peu de personnalisation visuelle en téléchargeant des watchfaces.

Malgré tout ça, la Fenix 5 ne fait pas jeu égal avec une Apple Watch ou une smartwatch Android Wear. Il n’est pas possible d’installer des applications comme Allociné ou Strava. Mais bon, il faut choisir entre l’autonomie ou les appli…

 

Personnaliser l’écran d’heure (watchface)Fenix 5 watchface

Pfiou, il y a tellement de possibilités (on peut configurer jusqu’à la longueur des aiguilles !) que j’ai décidé d’en faire un paragraphe séparé (c’est une première).

  • Pour commencer, vous pouvez essayer une des watchfaces de Garmin.

Première option : analogique (avec aiguilles) ou numérique (avec des chiffres).

Deuxième option : disposition (heure, barre d’activité, barre d’inactivité).

Troisième option : secondes ou taille et forme des aiguilles.

Quatrième option : les données affichées en haut, en bas, à gauche ou à droite du cadran (icone, date, nombre de pas, calories brûlées, nombre d’étages, minutes d’activité, temps de récupération, batterie, heure du coucher de soleil, altitude, tendance baromètre, rappels calendrier, notifications, distance parcourue, fénix).

Cinquième option : couleur de nuance.

Sixième option : couleur de fond.

  • Si ça ne convient pas, vous pouvez chercher votre bonheur parmi les milliers de watchfaces disponibles sur Connect IQ. Voir mon article sur les meilleures applications de Connect IQ pour voir celles que je préfère, ainsi que la procédure à suivre pour les télécharger.
  • La troisième possibilité, c’est d’utiliser l’application pour smartphone Garmin FaceIt, qui permet de créer une watchface pour votre montre GPS Garmin à partir de n’importe quelle photo de votre choix. Voilà celle que j’ai utilisée pour mon mariage.

Fenix 5 watchface mariage

ConclusionFenix 5 avis

Je connaissais bien la Fenix 3 HR ; j’ai quand même pris le temps de tester à fond cette Fenix 5. Il n’y a pas de révolution, mais c’est la montre cardio GPS la plus riche en fonctionnalités jamais construite.

Et on peut dire que Garmin a vraiment fait des bons choix pour développer la série des Fenix 5. Les bracelets QuickFit sont une innovation confortable. L’interface est intuitive et facile à utiliser, notamment parce qu’on peut désactiver tout ce qu’on n’utilise pas. La double compatibilité ANT+/Bluetooth avec les capteurs externes va ouvrir de nombreuses possibilités.

Et il faut se dire que ce n’est qu’une base de départ. Garmin va apporter de nouvelles fonctionnalités au fil des mises à jour pendant au moins 2 ans. Après, ne me demandez pas lesquelles…

Il y a quand même une ombre au tableau : le connecteur du câble de rechargement. OK, je comprends que les coureurs qui font de l’ultra sont une niche sur le marché visé par Garmin. Mais quand même, pourquoi est-ce qu’on revient en arrière comme ça ? La Fenix 3, les dernières séries de Forerunner, Garmin sortait de plus en plus de montres capables d’être rechargées en course sans interrompre l’enregistrement. Et d’un seul coup, sur le modèle le plus haut de gamme, Garmin fait un retour en arrière et revient à une montre qui ne peut pas être rechargée pendant son utilisation.

Pour être honnête, sur le papier, je ne voyais pas assez de nouveautés sur la Fenix 5 par rapport à la Fenix 3 HR. Je dois avouer que ce test m’a presque fait tomber amoureux tellement elle offre de possibilités. J’ai notamment bien apprécié les aides à l’entrainement du widget Statut d’entrainement. Avec un peu de recul, je pense quand même que c’est le budget qui fera choisir l’une ou l’autre.

Aujourd’hui, le seul argument qui pourrait me faire ne pas recommander la Fenix 5, c’est son capteur cardio optique. Mais bon, je ne me fais pas trop de souci, car je sais que Garmin peut arranger ça un de ces jours avec une mise à jour (un peu comme avec la précision GPS de la Fenix 3 au premier semestre 2015) et tout rentrera dans l’ordre.

 

Vous avez trouvé ce test utile ? Vous souhaitez acheter une Fenix 5 ?

J’espère que vous avez trouvé cet article utile. Je suis un sportif comme vous qui cherche à avoir le plus de détails possibles avant d’acheter un nouveau matériel de sport. Je passe généralement plusieurs heures pour faire ces tests, c’est pas mal de boulot.

Si vous êtes intéressé par l’achat d’une Fenix 5 et que vous passez par un des liens ci-dessous, je toucherai une commission sur votre commande, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire. Je prendrai le temps d’y répondre.

Garmin Fenix 5X EUR 699,00 Bouton commander amazon
Garmin Fenix 5 599€ Bouton commander amazon
Garmin Fenix 5 EUR 599,99 Bouton commander amazon
Garmin Fenix 5 Sapphire 699€ Bouton commander i-run
Garmin Fenix 5S 599€ Bouton commander i-run
Garmin Fenix 5S EUR 599,99 Bouton commander amazon
Garmin Fenix 3 HR EUR 479,00 Bouton commander amazon

97 commentaires

  • Maxime

    as-tu fait un comparatif précision du tracé entre la 3hr et la 5, juste par curiosité?

    • Jérôme

      Bonsoir
      Non, tant que j’avais la M430 et la Fenix 5 à tester, c’était dur de loger une Fenix 3 en plus sur mon poignet. Mais j’essaie ça dès demain.

    • Freddy

      Bonjour,
      Merci pour le test et les vidéos, le tout est très instructif. Je rebondis sur la remarque de Maxime. Vous dites que la précision du GPS devrait s’améliorer avec les prochaines MAJ. Je me demande donc pourquoi la Fenix 5 ne bénéficie pas déjà des données accumulées par la Fenix 3 concernant la précision du GPS ? De plus, sur le fonctionnement du GPS, quand vous réalisez vos tests comparatifs avec deux montres, est-il possible que les montres ne captent pas le même signal GPS (ou les mêmes satellites) ? Auquel cas les traces sont différentes selon les montres, voire même selon les jours, car elles dépendent de l’instant T du test… Merci.

      • Jérôme

        Bonsoir
        Ah ben ça… C’est une surprise à chaque fois.
        Sinon, il est fort probable que les montres GPS, même utilisées en même temps, n’utilisent pas les mêmes signaux GPS. Ca dépend de leur antenne, leur orientation, leur algorithme. C’est pour ça que je ne publie pas un test 3 jours après avoir reçu la montre, mais que je me laisse 1 mois pour faire différents essais.

  • Fred

    Dossier complet comme d’habitude. Juste une précision pour ma part qui ne remet pas ton test en question bien sur, je ne permettrai pas.
    J’ai une F5 (saphir) et j’ai fait des tests durant deux semaines avec mon ancienne montre et sa ceinture. Car si pour ma part le cardio poignet est intéressant, j’avais quelques doutes sur sa fiabilité.
    Je n’ai pas observé ce type de décrochage, sur des mesures basées sur l’auto lap entre le mini, le maxi et la moyenne j’étais sur des mesures identiques ou à + ou – 1 pulsation.
    La seule différence que j’ai noté c’est une latence pour arriver sur les pulsations max. Car en effet, la ceinture est plus réactive que le capteur au poignet.
    Le seul souci rencontré est un entrainement bras nus par temps frais et en effet la j’ai perdu le cardio au poignet pour des raisons évidentes, mais mais sinon ras.
    Mais encore une fois félicitation pour le travail accompli utile et intéressant pour ceux qui souhaite s’y mettre.

    • Flodel

      Tout a fait d’accord, j’ai fait un test d’effort en clinique en ayant la fenix 5x au poignet et il n’y a pas de gros ecarts. Seulement effectivement une petite latence generale, mais pour moi sans consequences.

  • Fred

    Pour mon commentaire précédent ne pouvant corriger mon post : « pour ceux qui souhaitent et non souhaite » merci 😉

  • Olivier

    Bonjour,
    Merci pour le test très complet 😉 excellent boulot comme d’hab…
    Petite question : il est mentionné que l’info sur le seuil lactique n’est possible qu’avec la ceinture pectorale et pas le capteur cardio poignet. Sais-tu s’il est possible d’avoir cette fonctionnalité avec le dynamics Pod ?

    • Jérôme

      Bonjour
      Non, le Running dynamics pod ne permet de mesurer que les métriques de foulée (les advanced running dynamics). Il ne remplace pas la ceinture pour la mesure de la variabilité de la fréquence cardiaque.

  • Viphicleme

    Bonjour,
    Que pensez-vous de la luminosité de la Fenix 5 ?
    J’ai précédemment acheté une Fenix 3 que j’ai rendu car écran pas assez lisible.

  • Soenen

    Bonjour

    Excellent dossier comme d’Habitude.
    Je viens de me séparer de ma Fenix 3 pour une Fenix 5.
    Pouvez vous me dire ce qu’apporte la dernière version du logiciel ? Merci !

  • MrNolihe

    Bonjour,
    Super test comme d’habitude, un grand merci à toi.
    J’ai bien envie de passer à la Fenix 5 maintenant que je me suis remis au sport quotidiennement (CAP et natation pour le moment mais le vélo devrait bientôt arriver). Actuellement j’ai la Vivoactive HR que je trouve très bien pour débutant/intermédiaire mais qui montre ses limites lorsque l’on pratique le sport « intensément » (manque par exemple VO2Max, fractionné…).
    Seul le prix me freine pour le moment.

  • Will

    Salut Jérôme,

    Merci pour le test, et beau boulot pour avoir quelque chose de relativement complet !

    Première chose, tu annonces la F5S comme une montre pour les dames… mais non ! Elle convient aussi très bien aux hommes souhaitant quelque chose de plus discret qu’une « grosse » F5 au quotidien.
    Personnellement, j’ai essayé la F5 sous une manche de chemise avant de me jeter sur la F5S début avril.
    A savoir que 42mm de diamètre, c’est une côte très standard de la montre masculine dans l’horlogerie de luxe. Au delà on parle de « grosse montre ».

    Deuxième point : ça serait de bon goût que de préciser que l’écran de la F5S a exactement la même définition (finesse de pixels) que celui de la F5, car présenté tel quel on pourrait penser qu’il est moins qualitatif (ce qui n’est pas le cas).

    Troisième point : de même que Fred dans son commentaire, je n’ai pas de cas de décrochages tels que les tiens dans mes mesures de FC en course ni même en VTT (et pourtant ce ne sont pas les meilleures conditions).
    Je dirais même qu’en VTT ça se passe bien mieux qu’avec ma précédente Vivoactive HR. Le capteur semble mieux répondre aux variabilités fortes de FC.

    • Jérôme

      Bonsoir
      Je suis d’accord avec tes 2 premiers points.
      Pour le 3e, mes courbes de cardio sont tellement éloignées de la réalité que je suspecte un défaut qui mériterait un retour SAV.

  • Freddy

    Bonjour,
    Concernant les écrans de protection, avez-vous une marque ou un modèle à me recommander ? Merci.

  • will laurent

    Bravo pour ce test ultra complet!!!
    J’ai bien vu que mon profil ne correspondait pas trop à cette montre (je fais 2/3 runs par semaine en forêt,).
    Que mon conseilleriez vous? J’aimerais éviter le bracelet cardio, et avoir une montre assez complète pour progresser.
    Merci beaucoup et encore bravo!

    Cordialement,
    LW

  • sylvie

    bonjour
    merci pour le test
    je suis tombée amoureuse de la fenix 5s mais j ai un peu de mal a la régler
    comme: le nombre de calorie brûlé par jour sans activité précise , garder la fonction Bluetooth avec mon téléphone
    merci de me donner qq infos pour le réglage.

    • Jérôme

      Bonsoir
      Sur Garmin Connect, on ne peut fixer un objectif que pour le nombre de pas, d’étages ou de minutes intensives. Pas de calories brûlées.
      Pour jouer avec le Bluetooth, le plus pratique c’est d’ouvrir le menu de contrôle (pression longue sur le bouton light) et d’aller sur l’icône en question (un téléphone avec le symbole Bluetooth).

  • Soenen

    Bonjour

    La batterie de ma Fenix 5 ne charge plus. L’information reste bloquée sur 90 %
    Quelqu’un a t il déjà eu ce problème et comment peut-on le résoudre
    J’ai fait une réinitialisation totale ….En vain !
    Merci par avance.

  • Sebastien

    Bonjour Jérôme
    J’ai la Fenix 5 depuis quelques semaines, j’en suis très content à un détail près, mais cela doit provenir de mon manque de connaissance complet encore sur ma montre.
    Je suis assez multisport , aurai tu des spécificités (mode ou réglages) pour du sport en indoor ?
    Je fais entre autres du squash et je n’arrive pas à trouver les bons réglages pour avoir la distance (estimation avec le nombre de pas). Dois je me créer un profil sport indoor copié à partir du mode « course tapis » ?

    • Jérôme

      Bonsoir
      C’est ça, tu peux copier le profil course tapis (ou créer un nouveau profil) et lui donner le nom de squash. Pense à supprimer d’éventuels tours automatiques ou ce genre de choses.

  • MAYER

    Bonjour,

    Je me tâte à faire ma première acquisition. Je suis assez sportive et fais du sport tous les jours. Je pratique, la piscine (brasse et palmes), randonnées, paddle, surf, course à pieds et musculation en salle pour la forme.

    J’hésite entre une Suunto Spartan Wrist et une Garmin 5S. Pourrais tu, compte tenu des activités que je pratique me donner ton avis sur ces 2 modèles et celui qui serait le plus adapté.

    A ce jour, je ne mesure mes activités qu’en temps et n’ai aucune notion des efforts fournis réellement, calories brulées, distances parcourues, etc,…il est peut être que je m’y mette ce qui me permettra peut être d’évaluer mes efforts, de faire de meilleurs exercices (et de travailler mieux) et de m’améliorer.

    T’en remerciant par avance,

    • Jérôme

      Bonsoir
      Pour avoir testé la Fenix 5 et tester en ce moment la Spartan WHR, le cardio est bien plus précis sur la Garmin. Donc si c’est pour un achat bientôt, je te conseille la Fenix 5S.

  • Fred

    Bonjour,
    J’ai une question de néophyte. Dans le widget « Baromètre », l’option « Mode montre » donne le choix entre « Auto »/ « Altimètre »/ »Baromètre ». Qui signifient ces trois choix ? Par avance merci.

    • Jérôme

      Bonsoir
      Hum, j’avoue que je ne sais pas. Il y a un réglage similaire sur la Suunto Spartan Ultra, mais c’est pour les activités, pas pour le mode montre. Et en essayant sur la mienne, je n’ai aps réussi à trouver de différence.

      • Flodel

        Ce n’est pas pour définir l’altitude? Soit par rapport a la position, soit par rapport a la pression, soit par rapport a la carte puis variation par rapport a la pression?

  • Stéphane

    Bonjour,
    Merci pour ce test hyper complet qui a contribué à me décider.
    J’ai acheté la Fenix 5 Sapphire Edition.
    J’ai 2 problèmes cependant.
    1- La connexion WiFi ne fonctionne pas. Je doute avoir fait une mauvaise configuration parce que très simple (Saisie du SSID et de la clé dans Garmin Express). La montre cherche, cherche et cherche, et n’arrive pas à se connecter.
    2- La commande musicale. J’ai défini dans l’appli Garmin Connect le lecteur de base de mon Android et ça fonctionne, mais aucun autre, et notamment Deezer que je cherche à utiliser.
    Il y a t il des personnes chez qui ça fonctionne ?
    Merci.

    • stevens

      bonjour,

      pour moi la musique fonctionne avec deezer sur iphone.
      par contre en activité de course par exemple, les commandes ne fonctionne plus, je ne peux qu’afficher la musique en cours

  • Jean-François Mino

    Bonjour,

    Merci pour ces tests et les explications très complètes. J’ai une Fenix 5 depuis une dizaine de jours, ce week-end premier trail, en mode Ultra, la distance mesurée par la Fenix 90km alors que la course en fait 61km!

    Avez-vous une explication?

    Merci d’avance.

  • MABIRE JOEL

    Bonjour
    Je découvre votre site c’est effectivement une mine d’informations.
    Personnellement je cherche une montre pour des treck randonnées à la journée ou sur plusieurs jours. Mon but est de tracer mon parcours et de le mettre dans la montre afin que celle-ci me guide et surtout me prévienne si je m’écarte du chemin. Avec baro et alti.
    Peux tu me dire quel model font cela très bien ? Au début je pensais prendre la suunto ambit 3 peak mais au regard des commentaires sur l’application Android de suunto ça me fait douter.

    Merci de ton aide.

    • Jérôme

      Bonsoir
      Ah, j’allais justement vous proposer l’Ambit3 Peak. Sur les autres marques, il y a la TomTom Adventurer, la Polar V800 et les Garmin Forerunner 920XT et 935 et Fenix 3 et 5.

  • Francky

    Bonjour,
    Je ne comprends pas, la montre est parfaitement rechargeable en cours d’utilisation (seul point pas pratique avec la forme du câble  » droit  » qui gêne pour la porter au poignet pendant cette période).
    Francky

    • Jérôme

      Bonsoir
      J’ai pas dit qu’elle n’était pas rechargeable, j’ai dit qu’elle n’était pas utilisable pendant qu’on la recharge (précisément à cause du connecteur du câble de recharge). Mais vous avez raison, il est tout à fait possible de la recharger pendant l’enregistrement d’une activité (en la fixant sur un sac à dos ou en la tenant à la main par exemple).

  • Nicolas

    Bonjour,

    J’ai deux questions plus sur l’environnement Garmin Connect que spécifiquement la fenix 5 :

    – je fais du vélo de route et vtt, dans garmin connect, je peu assigner un équipement par défaut à un sport (ici cyclisme) mais est-il possible de différentier le vélo sur route et le vtt car forcement l’équipement n’est pas le même… en attendant j’ai retirer l’assignation par défaut sur le cyclisme et je vais le renseigner en manuel.

    – question annexe, la montre étant prévu pour gérer un suivi d’activité on peut suivre ces périodes de sommeil mais on à pas moyen de déclarer une sieste. Je trouve ça un peu idiot, je me réveil suivant tôt (4h30). Au lieu de tourner 2h dans mon lit pour pas grand chose, je me lève et je vais courir (30 à 1h). Pour rattraper ce sommeil je fais une sieste après manger à midi après (de 30min à 1h parfois). C’est dommage de ne pas pouvoir le renseigner en manuel.

    Merci

    Cdt

    Nico

    • Jérôme

      Bonjour
      Je n’ai jamais creusé la partie gestion du matériel dans Connect.
      Concernant la sieste, il faut passer la montre en mode sommeil manuellement et arrêter le mode sommeil après. Il n’y aura pas de graphique dans Connect mais le temps de sommeil sera bien pris en compte.

      • Nico29

        Merci pour t’as réponse.
        Pour le matériel, la seule façon que j’ai trouvé est de ne pas attribué d’équipement sur le mode cyclisme, puis après chaque activité je selection le bon vélo.
        Franchement ça va vite me lasser.
        C’est dommage car çà me donne une bonne indication du temps d’utilisation du matériel et donc facilite la maintenance (vidange de fourche vtt, changement de chaine et cassette…)

        Pour la siestr, je pense qu’il n’est plus possible de passer en mode sommeil avec la fenix 5. Elle le détecte automatiquement pour le soir. c’est ce que je comprends dans la notice « Les siestes ne sont pas intégrées à vos statistiques de sommeil. » le fait de sélectionner le mode ne pas déranger n’est en rien une indication de sieste.

        En clair. Il reste encore des détails à optimiser sur garmin connect !

        Bon sport à tous
        A+
        Nico

        • Jérôme

          Pourtant, je porte le Vivosmart 3 en ce moment et il est possible de paser en mode sommeil manuellement. Mais j’ai pas la Fenix 5 sous la main.

  • Greg

    Bonjour et merci pour la qualité du test. Je suis actuellement possesseur depuis de nombreuses années d’une Garmin 310 xt,un modèle assez vieux mais fiable, mais qui n’offre pas toutes les fonctionnalités que peux nous offrir la fenix 5 . J’aimerais sauté le pas , ma question fenix5 ou5x ?? Quel est l’avantage d’une 5x par rapport à une 5?

    • Jérôme

      Bonjour
      La Fenix 5X est plus grosse et peut afficher la cartographie complète pour la navigation. C’est une fonctionnalité bien particulière dont tout le monde n’a pas l’usage.

  • Antoine

    Bonsoir,le problème d’altimètre/baromètre est régler sur la fénix 5 contrairement a la fénix 3 hr?le nombre d’étage gravis fonctionne t’il bien?
    cordialement

  • Hello,
    Question autonomie, la 5X est visiblement en retrait par rapport à la 5 mais si on l’utilise parfois sans sa fonction cartographie est ce qu’on revient à niveau ?

    • Jérôme

      Bonjour
      Je devrais pas tarder à la recevoir, je te dirai. Mais j’ai bien peur que non (il y a peut-être un processeur plus puissant pour générer la carto et qui du coup consomme plus tout le temps).

  • Eric

    Bonjour à tous les sportifs,

    Alors je vais peut être faire grincer des dents certains, mais sortant de la forerunner 235 qui m’avait véritablement ébloui, je me suis laissé tenté par la Fenix 5 que j’utilise maintenant depuis 1.5 mois, et là, grosse déception. Au prix de vente affiché, je m’attendait à bien mieux du point de vu de la fiabilité des données mais également de la stabilité software de la montre.
    Je n’ai pas tout testé bien évidemment, mais après un mois 1/2 de test, vola mon opinion et ma comparaison avec la 235.
    – Latence trop longue des données de fréquence cardiaque (une bonne 15zaine de secondes de retard en montée de fréquence comme en descente.) Quasi instantané pour 235
    – Fréquence cardiaque qui varie bcp en fonction de la position de la montre sur le poignée (quelle position est fiable ??) – Jamais eu ce soucis sur 235. De plus il me faut serrer la montre a mort sur le poignée pour le pas avoir une valeur farfelue – bcp moins serré avec 235
    – Fréquence cardiaque imprécise lors d’activités cardio (velo elliptique, rameur, etc..)
    – Fréquence cardiaque a l’ouest complet en mode musculation (reste dramatiquement positionné entre 60 et 70 puls, même si le coeur monte dans les tours pendant les séries (160 et +). La 235 s’en tirait nettement mieux.
    – Calage GPS plus long que sur la 235, et moins fiable surtout car en terrain couvert le signal se perd facilement.
    – Mvt poigné de retro eclairage un peu erratique
    – Obligé de reboot la montre 2 ou 3 fois par semaine pour des écrans qui freeze (courbe cardio principalement, mais aussi indicateur de « bouger » qui ne disparaît pas après affichage)
    – Capteur de température faux, et donc inutile.
    – tracking en piscine – pas trop mal, mais il ne faut pas s’arrêter qqes secondes au milieu du bassin (pour repositionner ses lunettes par exemple) sinon il y a des chances que la longueur ne soit pas comptabilisée.

    Voila à peu près tout. Sinon pour le reste (convivialité, affichage, etc..) c’est pas mal du tout….

    MA Conclusion: Si vous devez acheter votre première montre de sport et que vous en avez le moyens, alors la Fenix 5 est certainement un bon choix car très complète, sympa à utiliser et avec une autonomie acceptable.
    Par contre si comme moi vous possédez déja une montre qui vous donne déjà satisfaction, alors passez votre chemin car les petits plus ( mais aussi les gros -) ne justifient pas l’investissement.

    En espérant des correctifs rapides de la part de Garmin..

    Sportivement,
    Eric

    • Jérôme

      Bonsoir
      Merci pour cet avis complémentaire. j’apporte quelques compléments :
      – Concernant la précision du cardio, je l’ai mentionné, j’ai moi aussi été déçu. Je pense que c’est le poids de la montre qui fait la différence par rapport à la Forerunner 235 qui elle, ne ballote pas.
      – 2-3 reboot par semaine, pas normal. Si j’étais vous, je contacterais le SAV pour un éventuel échange.
      – capteur de température : normal, et c’est pareil sur toutes les montres. Le capteur est influencé par la chaleur du poignet.
      – piscine : le problème sera le même avec totues les montres. Même cause, même effet.

    • Pierre

      J’ai moi aussi cette Fenix 5 depuis la mi juillet, j’avais une Vivoactive HR avant.
      Si je vous rejoins sur la fiabilité du cardio, encore dans une moindre mesure car sur des activités où la FC varie peut, je trouve le capteur correct quand même. Mais qui ne vaudra de toute façon jamais une ceinture et ce souci est valable pour toute les montre cardio poignet, donc c’est un paramètre que l’on connait déjà avant d’acheter la montre.
      Par contre, concernant votre souci de redémarrage de montre, ou encore le fixe du GPS lent, cela fait quand même penser que votre montre a peut être un souci. Car très honnêtement, je n’ai jamais rencontré le moindre freeze, et l’acquisition du GPS avant une activité est de l’ordre de quelques secondes avant qu’il passe au vert.
      Votre montre est à jour? la version du firmware actuelle est 5.30.

      • Eric

        Oui Pierre, je suis bien au firmware 5.30.
        Comme le mentionne Jerome à juste titre, le poids de la montre joue contre elle. De plus, en étant sur la version Sapphire, cela doit encore ajouter qqes grammes d’inconfort durant les séances d’activités.
        Concernant le freeze, comme je reboot ‘en préventif’ tous les 3 jours environ, je n’ai plus eu l’occasion de le constater ce problème. Je ne vais plus rebooter et voir ce qui arrive puis je laisserai un petit commentaire par la suite.
        Sportivement

    • Ellia

      Bonjour,
      Merci à Eric pour son test clair et complet. Je m’intéresse en particulier à la natation. L’appréciation d’Eric est assez positive et tranche avec un avis que j’ai vu sur un autre site, lui, très négatif. J’en fais ci-dessous un copier-coller. Eric a-t-il un commentaire sur cette appréciation?
      Merci par avance.
      « Je ne l’avais achetée quasiment que pour ça, je ne cours pas, je nage, dans une piscine qui fait 25 mètres, j’ai bien mentionné l’intervalle de 25 mètres avant ma première activité, et j’ai eu la très désagréable surprise de me voir compter 96 longueurs soit 2400 mètres au lieu des 74 longueurs réellement effectuées, je voyais la montre me décompter un nouvel intervalle en plein milieu d’une longueur sans aucune raison. La montre me confirme entre autre un record de 100 mètres en 42 secondes, toutes les stats de l’activité sont donc fausses, j’adorerais que ce soit vrai, mais il faut être lucide!! Pour une montre de ce prix, j’espérais qu’a minima je n’aurais plus à faire le travail fastidieux de compter les longueurs, c’est raté. Et je ne trouve ça pas acceptable sur le plan de la promesse commerciale.
      Autre point très gênant pour moi: j’ai envoyé un mail à l’assistance de Garmin dimanche soir, je n’ai après quatre jours aucun retour malgré une promesse de 24 heures de délai.

      MODIFICATION : jeudi 13/04 matin, je viens de recevoir la réponse de Garmin…:
      Bonjour,
      Madame, Monsieur,
      Nous vous informons avoir bien pris en compte votre demande.
      Vu que le GPS ne marche pas en intérieur, la montre calcule la distance grâce aux mouvements de natation. Si les mouvements ne sont pas correctement exécutés il arrive que la montre sous ou sur estime la distance.
      Merci d’avoir contacté GARMIN France. Nous restons à votre disposition pour de plus amples renseignements et vous remercions pour l’intérêt que vous portez à nos produits.
      Sincères salutations,
      GARMIN France
      Donc on peut en tirer la conclusion suivante: la montre n’est pas faite pour la natation en piscine, puisque je nage trois fois par semaine 50 minutes depuis longtemps et que je sais effectuer mes mouvements………. »

      • Eric

        Bonjour Ellia, La montre n’est pas fiable a 100%, c’est clair. La moindre variation dans les séquences (ex: changement de nage en cours de longueur, ou si vous devez vous arrêter car quelqu’un est devant vous, vous ralenti ou croise votre chemin) va a coup sur engendrer la perte d’une longueur. Et, sauf si vous avez une piscine privée de 25m, c’est le genre d’inconvénient qui arrive tout le temps. Donc, si vous n’allez utiliser la montre qu’en natation piscine, c’est du gâchis, et je vous conseil plutôt de passer sur un simple compteur de doigt, plus précis et nettement moins cher).
        Voila,
        Sportivement,
        Eric

        • Ellia

          Merci Eric.
          Je note l’existence des compteurs de doigts que je ne connaissais pas.
          J’aurais aimé profiter des comptages de mouvement de bras et du SWOLF car je change parfois de façon de nager, par exemple pour augmenter la durée de ma coulée ou mon étirement (parfois volontairement, mais aussi parfois involontairement).
          Un autre aspect est l’usage pour le golf que je pratique assez souvent.
          Comme elle indique aussi l’heure (!!!!!) j’ai l’occasion d’avoir une seule montre tout-en-un assez jolie. Je dois reconnaître qu’elle est chère et le fait que son fonctionnement en natation semble erratique est un peu dissuasif.

  • sylvie

    bonsoir
    j ai une fenix 5s saphir et en randonnée l autonomie est de 5h-6h max sans couplage avec telephone c est bien dommage et l altimètre ne correspond pas au panneau indiqué en montagne et a plusieurs reprise !!
    peut être un réglage a faire ?

  • Merci beaucoup pour ce test très bien fait !

    Je n’ai encore jamais utilisé de montre gps et j’ai décidé de me mettre à la course à pied.

    Connaissez vous un site expliquant les bases, une sorte de tutoriel pour débutant pour utiliser au mieux ces montres quand on est en même temps « débutant » en course à pied ?

    Merci.

    • Jérôme

      Bonjour
      Wahoo, débuter la course à pied avec une Fenix 5, c’est comme acheter une Ferrari juste après avoir eu son permis. Je vous conseille de commencer par une montre plus simple et surtout moins chère, comme la Polar M430 ou la Forerunner 35.

  • Michel

    Bonjour et merci pour cet article.

    J’ai juste deux questions:
    – est-il possible avec une F5 couplée à un smartphone d’utiliser le GPS de la F5 avec la cartographie du smartphone. C’est pour un smartphone avec un GPS de mauvaise qualité (fix très long et très gourmand en en énergie).
    – lorsqu’on envoie les données de suivi (trace, relevé d’altitude, fréquence cardiaque..). de la F5 à l’application sur le smartphone, celui-ci doit être-il connecté à internet (via wifi, 3G ou 4G) ou peut-il les stocker localement en attendant la prochaine connexion?

    Les deux questions sont relatives à une utilisation sur plusieurs jours en zone non couverte par la 3-4G et sans possibilité de recharge de batterie (sauf panneaux solaire)

    Merci par avance.

    • Jérôme

      Bonjour
      – Non.
      – Oui, le smartphone sert à faire le transfert vers la plateforme Garmin Connect, donc connexion Internet indispensable. Mais la Fenix 5 gardera les infos dans sa mémoire pendant plusieurs jours (et même semaines) sans problème.

      • Michel

        Bonjour,
        Merci pour ces réponses.
        En complément:
        – dommage. Une idée d’une montre qui pourrais faire cela? (Android accepte les récepteurs GPS externe via bluetooth)
        – acceptable si la capacité mémoire est suffisante (disons 100h avec un enregistrement trace, HR et altitude à la seconde). Et dans l’autres sens? C-à-d stocker des traces sur le smartphone et les transférer sur la montre en cas de besoin (plan B, C…) en étant hors ligne?

  • Lud

    Bonjour, tout d’abord merci pour ces différents tests.
    Je viens vers vous car je suis un peu perdu avec toutes ces montres, j’aurais besoin de conseils.
    Je cherche une montre GPS pouvant me servir pour faire de la course d’orientation sur carte UTM.
    Il me faudrait donc au minimum les données UTM affichés en temps réel, l’idéal serait une carte affichés et bien détaillé sur la montre. Est-ce que vous avez pu tester cette montre sur ces parametres ?
    Pour l’instant j’hésite entre la Fénix 5 et la Tactix, auriez-vous des conseils ? Un autre choix ? Merci
    Cordialement

    • Jérôme

      Bonjour
      Afficher les coordonnées, toutes les Fenix le font. Afficher les cartes, seule la Fenix 5X le fait. Le problème sera probablement l’échelle à laquelle vous voulez travailler, je ne pense pas que la définition descende à du 1/5000.
      La Tactix, c’est une Fenix 3 avec juste une modification du design et un éclairage rouge.

      • Vidailhet

        Bonjour,
        Merci pour votre réponse.
        Sur la Fénix 5 a-t-on un affichage qui permet d’avoir les coordonnées et la carte en temps réel et le tout en UTM ? La carte descend jusqu’à quel échelle ?
        Donc entre la tactix et la fenix 5 laquelle serait plus intéressante pour faire des sortes de courses d’orientation avec des coordonnes UTM et une carte type 1/50 000 pour aide supplémentaire ? Merci

  • BERGEON

    Bonjour
    Je vien de passer à une fénix 5 HR Sapphire après avoir eu une 310 XT.
    Avec la 310 XT j’utilisais un impédencemetre Tanita BC 1000.
    Comment continuer d’utiliser ma Tanita avec ma fénix 5?
    Question idem avec une Garmin 235, (celle de mon épouse)?

    Merci pour votre aide

  • Issam

    Salut à tous!

    J’ai besoin d’un avis éclairé.
    J’ai vu la Fénix 5X à 520EUROS.
    Sur le site de eglobal , est ce que certains d’entre vous ont fait leur achat sur ce site?
    Est il fiable?

    Je vous remercie par avance.

    • Jérôme

      Bonsoir
      J’ai déjà vu plein de retours positifs de eglobal. La seule chose à savoir, c’est que la garantie Garmin de 2 ans ne fonctionnera pas. A vous de voir si le risque en vaut la peine.

      • Flodel

        J’ai acheté sur eglobal, avant de voir que c’était un site chinois. J’avoue que j’ai eu une petite frayeur quand je m’en suis aperçu mais tout s’est bien passe et j’ai donc récupéré ma fenix 5x dans un temps raisonnable et a un prix imbattable.
        J’en suis d’ailleurs vraiment content, que ce soit pour mes entrainement de course et de trail, quand je fait du bateau ou même comme montre connectée de tous les jours.
        En ce qui concerne la garantie, j’en ai parlé vite fait a un ami avocat qui m’a dit que selon lui la garantie devrait marcher car garmin se doit de faire des garanties mondiales.
        Perso je ne vais pas casser ma montre pour vérifier que la garantie marche bien ..

  • Romain

    Bonjour,

    Tout d’abord un grand merci pour tout ces tests!

    Je suis à ctuellement en possession d’une fēnix 2, qui ne me convient plus trop Car j’ai des erreurs de tracés si Bien qu’une fois synchronisé je n’ai pas les segments strava que je devrais avoir….
    De plus je n’ai pas non plus l’annonce de ces segments.
    J’aimerai Le suivi d’activité, et Le design de la montre trop baroudeur ne passe plus dans Ma vie de tout les jours.
    À savoir que je recherche une montre avec beaucoup d’éléments d’analyse de l’entraînement pour éviter le surentraînement, tout En etant Le plus performant possible à ces entraînements.

    J’ai couru un 100kms il y a quelques mois, et vais En refaire un d’ici 9 mois, entre-temps ma préparation se fait de plusieurs sorties par semaine, presque exclusivement en forêt, et avec des courses longues (test) prévu pendant c’est 9 mois.

    Je voulais savoir quelle montre vous me conseilleriez? À savoir que je suis un fan de l’interface Garmin.
    Que je suis conquis par la fēnix 5 et son optique au poignet pour le suivi d’activité, et la conso d’O2 après effort…
    Son model 5 safir m’attire pour son autonomie, la 5X pour son easy clip, et la 3 pour son mode de rechargement et son prix.

    J’ai lu Beaucoup de tests sur le sujet, et En ce moment, et je pense m’arrêter sur une fēnix 5X. Serait ce Le bon choix selon vous?

    • Jérôme

      Bonjour
      Hum, le seul point qui me fait hésiter, c’est votre volonté de vous éloigner d’un look baroudeur. C’est pas que la Fenix 5X ait un look baroudeur, mais elle est quand même bien grosse. La 5 serait un peu plus discrète et vous gagneriez 4h d’autonomie.

      • Romain

        Oui En effet, c’est surtout l’interface et l’affichage de la fēnix 2 qui me fait dire baroudeur, chose que je n’ai pas sur 5/5X, l’affichage est vraiment très joli/classe. Mais bon c’est subjectif!

        Bon En tout cas Merci Car j’étais pas certain de mon choix! Ca me conforte!

  • Quentin

    Bonjour,

    Tout d’abord un grand merci pour ce test.

    La F5 version Sapphire apporte un écran plus résistant et le WiFi. Cependant, en lisant un peu sur internet il semblerait qu’une protection d’écran à ~10€ puisse suffire et que le WiFi ne serve qu’à pouvoir s’éloigner un peu plus loin de son smartphone par rapport au Bluetooth.

    Pouvez-vous me confirmer ces informations ? Ou avez-vous remarqué d’autres différences entre les deux versions de la montre ?

    Je vous en remercie d’avance.

    • Jérôme

      Bonjour
      La protection d’écran fonctionne très bien. Le WiFi ne sert pas à s’éloigner mais à transférer plus rapidement les données sans fil. Pas d’autre différence.

  • Nicolas Laigle

    Bonjour, merci pour les tests et très bonnes infos sur la Fenix. J’ai la 5s et j’aimerais bien savoir si la fonction « GPS de voiture » avec flèche et distance restante est disponible car j’ai testé en navigation mais je n’ai pas cette zone pourtant très pratique. Est-ce uniquement disponible pour la 5 et 5x? Comment activer cette fonction?

    Merci et bonne journée

    Nicolas

    • Jérôme

      Bonjour
      C’est rare, mais je vais avouer que je ne me souviens plus de tête comment faire. Et je n’ai plus de Fenix 5 sous la main. Faut soit chercher dans les paramètres, soit attendre qu’un possesseur de Fenix 5 vienne répondre.

  • David

    Bonjour,
    Je vais enterrer ma 310XT dans les prochains jours, je recherche une montre polyvalente sport (CAP, vélo, rando montagne) et ville donc je lis attentivement les avis sur la FENIX 5, en revanche comment déterminer la taille du verre ? 42,47, 50 mm ? merci de votre aide, pour info tour de poignet de 17 cm. Sportivement

    • Jérôme

      Bonjour
      Ben la taille du verre dépend du modèle. Fenix 5, 47mm ; Fenix 5S, 42mm ; Fenix 5X, 50mm. Mais il n’y a pas plus de configurations que ça.

  • CHAREYRON

    Bonjour
    y a t’il les coordonnées mgrs sur la fenix 5 comme sur les suunto ?
    DIDIER

  • DURIF

    Bonjour test très sympa par contre je suis surpris sur d’autre test de le fenix 5 j’ai lu qu’elle pouvait se recharger sans couper l’enregistrement de données peux tu me confirmer cela stp.

    • Jérôme

      Bonjour
      C’est tout à fait correct. On peut la recharger sans couper l’enregistrement. Par contre, quand on le fait, on ne peut plus la porter au poignet, il faut l’accrocher quelque part (un sac à dos par exemple).

  • Alain

    Bonjour Jérôme et merci pour ce test très complet en effet comme beaucoup l’ont déjà noté.

    Je voudrais une montre polyvalente à la fois montagne, alpi, ski de rando et running. Même si je ne suis pas si sportif et que la complexité des réglages et possibilités m’attire et m’effraie à la fois, je me dis que la Fenix 5 est sans doute la montre qu’il me faut.

    J’aime particulièrement la simplicité du capteur de fréquence cardiaque au poignet. C’est là que ça se corse ; j’aimerai tout de même avoir quelque chose d’assez fiable, ce qui ne semble pas être le cas dans ton test.
    Est- ce que tu as du nouveau sur ce capteur et sur les défaillances du premier modèle testé ? As tu fait un autre test avec un autre modèle ? Est ce que le problème pouvait en effet venir du poids plus important du modèle combiné à une fixation inadéquate ? Après avoir lu tout et son contraire dans ces commentaires j’avoue être perplexe et plutôt refroidi !!! Et donc aussi à la recherche de nouvelles fraiches s’il y en a !
    Merci

  • Stéphane

    Bonjour Jérôme, (bonjour à tous)

    Tout d’abord merci pour tous tes articles passionnants à lire ! J’ai longuement lu ou relu pour faire mon choix de futur montre. Je partais sur une 935 et finalement je souhaite pouvoir profiter pleinement de ma montre pour la porter tous les jours avec le joli style qu’offre la fenix 5. Du coup je vais partir sur la S.

    Je vais l’acheter d’ici fin d’année. Penses tu que d’ici là les prix vont légèrement baissé notamment avec l’arrivée de la nouvelle Spartan ou il n’y aura pas d’évolution de prix ?

    Merci

  • jean yves

    Bonjour (bravo pour votre descriptif de la fénix 5), je suis désolé de vous interpeller sur les FLÈCHES DIRECTIONNELLES de la fenix 5 et votre vidéo mais j’ai beau chercher, je n’arrive pas à les mettre en service, mais comment faites vous ? c’est pourtant simple à vous lire :
    « Les indications pour tourner. La Fenix 5 fonctionne un peu comme un GPS de voiture en fait : à 60-40m d’un virage, une alerte vous prévient qu’il va bientôt y avoir un changement de direction et une petite flèche s’affiche à l’écran, puis au moment de tourner une nouvelle alerte vous prévient ».
    Je suis allé naviguer ce matin avec ma fenix 5 RIEN A FAIRE ! J’ai fait par la suite un circuit avec Garmin Connect et naviguée avec elle, TOUJOURS RIEN ! Je trouve rien non plus dans les paramètres. D’avance merci, si vous avez quelques minutes à me consacrer. Cordialement.

    • Jérôme

      Bonsoir
      C’est vraiment étonnant. Vous devez être le 3e ou 4e qui me demande comment activer le bandeau avec les flèches d’alerte de virage. Et moi, je ne me souviens plus comment j’ai activé cette option. Et comme je n’ai plus de Fenix 5 sous la main, je ne peux plus rechercher dans les menus. Reste à contater le support Garmin pour leur demander.

  • jean yves

    Bonsoir,
    Je vous remercie pour la rapidité de votre réponse… En fouillant et en lisant les différents forums, j’ai l’impression que seuls les parcours configurés ou établis avec GARMIN CONNECT ont ces flèches directionnelles… Oui, mais alors pourquoi je n’ai pas vu CELLES CI quand j’ai navigué avec mon parcours que j’ai fait sur Garmin Connect ? Cela vous dit peut être quelque chose ! Dans tous les cas merci et je continue mes recherches.

  • jean yves

    Bonjour,
    Pour info… On vient de me répondre en me disant ceci « LES FLÈCHES DIRECTIONNELLES DE NAVIGATION NE SONT OPÉRATIONNELLES QUE SUR LA FENIX 5X (pas la fénix 5)… Avez vous testé de fait une FENIX 5X ?
    Cordialement

  • Eric

    Bonjour, moi qui voulais acheter la fenix 5 pour le contrôle du cardio au poignet, je pense que je vais abandonner ce projet. Alors vous me conseillez quoi?
    Cordialement.
    Eric

  • Eric

    Si quelqu’un peut me dire quelle montre est la plus précise niveau cardio?
    Ou si le capteur Polar OH1 est fiable à 100%?
    Sportivement
    Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *