Test Garmin Fenix 5X : bien plus que « juste la carto en plus »

Test Fenix 5X
 

La communauté (et du contenu complémentaire) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube, Instagram ou Pinterest.

C’est quoi une Fenix 5X ? La définition facile est généralement : « c’est une Fenix 5 avec la cartographie ». Quand on a dit ça, est-ce qu’on a vraiment tout dit ? Vous allez voir à travers ce test que c’est en fait plus que ça.

La Fenix 5X, c’est actuellement le fleuron de Garmin, la montre GPS la plus évoluée du marché. Je dis pas « la meilleure », car vous allez voir qu’elle a aussi ses défauts. Mais c’est sans conteste la montre GPS qui rassemble le plus de fonctionnalités.

Cet article est assez long, mais va se concentrer sur les fonctionnalités de cartographie et de navigation. C’est un choix que j’ai fait pour éviter que cet article soit monstrueusement long, avec de larges passages de redite. Je vais quand même commencer par un paragraphe détaillant les différences entre Fenix 5 et Fenix 5X.

  • Si vous ne connaissez pas la gamme Fenix 5, commencez par lire le test de la Fenix 5 pour en savoir plus, notamment sur les fonctionnalités sportives
  • Si vous connaissez les Fenix 5 et que vous recherchez plus d’info sur la cartographie de la Fenix 5X, lisez la suite

 

Présentation de la Garmin Fenix 5X : les différences avec la Fenix 5Présentation Fenix 5X

Elle remplace : Epix

Au-dessus dans la gamme : aucune

En-dessous dans la gamme : Fenix 5

Visuellement, une Fenix 5X, c’est une Fenix 5 de la taille d’une Fenix 3 HR. On retrouve à peu près le même design de la couronne, mais le format du boitier est plus grand. Et parce que ça va avec, le bracelet est plus large.

Fenix 5

  • Taille du boitier : 47mm
  • Epaisseur : 15,5mm
  • Poids : 85g
  • Largeur bracelet : 22m

Fenix 5X

  • Taille du boitier : 51mm
  • Epaisseur : 17,5mm
  • Poids : 98g
  • Largeur bracelet : 26mm

Malgré cette augmentation de gabarit, l’autonomie de la Fenix 5X est plus réduite que celle de la Fenix 5 : 20h au lieu de 24h. Sur la Fenix 5X, il n’y a pas de version Sapphire car le saphir est installé de série pour protéger l’écran (ce qui explique en partie son prix gonflé).

Le cœur de la Fenix 5X, c’est la cartographie et tout le jeu des fonctionnalités qui va avec :

  • Afficher des cartes topo à l’écran
  • Ajouter des cartes perso
  • Navigation ‘turn by turn’ détaillée (itinéraire, flèche de direction, nom des rues à emprunter)
  • Recherche de l’itinéraire le plus court pour le retour vers le point de départ
  • Créer des itinéraires en boucle automatiquement
  • Rechercher des points d’intérêt autour de la position

Et pour permettre tout ça, Garmin a pourvu la Fenix 5X de 16Go de mémoire. Mais cet espace ne pourra être utilisé que pour stocker des cartes et des itinéraires, pas de musique…

Aussi surprenant que ça puisse paraître, elle affiche une autonomie réduite par rapport à la Fenix 5 (20h contre 24). Dans mes tests, j’ai plutôt relevé 18h max, en utilisant le GPS et le capteur cardio optique. Mais attention, ça varie beaucoup en fonction de l’utilisation de la cartographie. Il faut diviser ce nombre par 2 si l’on affiche la carto en haute définition à l’écran 100% du temps. On a toujours la possibilité de la recharger avec une batterie externe pendant l’enregistrement. Pensez bien à changer le réglage du mode USB.

 

Ajouter des cartesFenix 5X cartographie

Avant de me plonger dans les détails de la cartographie pour préparer ce test, je ne voyais pas l’intérêt de pouvoir ajouter des cartes à la Fenix 5X. En sortie d’usine, les cartes topo de toute l’Europe sont déjà stockées dans la mémoire (la carte Garmin TopoActive).

Hé puis je suis parti randonner. Alors l’énormité m’a enfin sauté aux yeux : il n’y a pas de courbes de niveau sur la carte topo Garmin. A mon retour, j’ai alors étudié les différentes possibilités offertes pour ajouter des cartes.

 

Open Sreet Map

La première solution, c’est d’utiliser Open Street Map. On peut ajouter des cartes de n’importe quel endroit du monde. Et ça a l’avantage d’être gratuit. Se faisant, gardez quand même un œil sur la taille des cartes que vous voulez ajouter (rappel : 16Go de stockage maxi sur la Fenix 5X).

Il suffit d’aller sur le site Open Street Map for Garmin.

On choisit les morceaux de carte soit en sélectionnant un pays…

Open Street Map Fenix 5X options…Soit en sélectionnant les tuiles manuellement (sélectionnez « Enable manual tile selection » puis choisissez les tuiles qui vous intéressent).

Open Street Map Fenix 5X sélectionCliquez ensuite sur « Download map now! ».

Open Street Map Fenix 5X téléchargerLe téléchargement d’un fichier compressé commence. Décompressez-le et placez le fichier de la carte (le fichier en .img) dans le répertoire « Garmin » de votre Fenix 5X.

Fenix 5X dossier GarminLe petit détail, c’est que si vous modifiez le nom du fichier de la carte pour qu’il soit un peu plus lisible, pas de bol, ce nom ne sera pas celui pris en compte dans le menu de la Fenix 5X.

Bon, à l’usage, j’ai pas trop aimé les cartes d’Open Street Map. La façon doit est traitée la forêt (des petits pâtés verts censés représenter des arbres vus du ciel) rendent en fait la lecture de la carte difficile, notamment pour repérer les petits sentiers en forêt.

 

BirdsEye Satellite Imagery

C’est la solution Garmin pour transférer des vues par satellite, disponible ici. Pour pouvoir l’activer, il faut que votre Fenix 5X soit enregistrée sur myGarmin. De base, il y a certaines zones couvertes, comme le mont Blanc.

L’abonnement de 25€ par an m’a un peu refroidi.

 

Topo France Pro

Là, on va dire que c’est le top : l’ensemble des cartes topo IGN 1/25 000. Heu, 299€ rien que pour la France.

 

BirdsEye Select France

C’est un peu la version Topo IGN Light : 19,99€ pour une sélection personnelle de 1500km2. Ca fait à peu près un carré de 40km de côté (mais vous n’êtes pas obligé de faire une sélection par carré). Selon vos terrains de jeu, ça peut convenir. Mais si vous vadrouillez un peu, ça va vite devenir cher.

 

Talkytoaster

Dans mes recherches, j’ai découvert qu’on pouvait éventuellement tout faire soi-même, mais c’est quand même un peu technique. Ca demande de télécharger 2 programmes, de récupérer un fond de carte et le calque de dénivellation géoréférencé, puis de les intégrer manuellement. Si ça vous intéresse, allez voir ce forum.

J’ai donc trouvé mon bonheur sur un Talkytoaster, qui combine un fond de carte avec un calque de dénivellation. La concession est que ces cartes ne sont pas gratuites, mais vendues £11 par pays. Vu le budget investi dans votre Fenix 5X, ça serait bête de s’en priver juste pour économiser 12,89€.

Une fois la commande passée, on reçoit un fichier .zip. Il suffit de le décompresser et de placer le fichier de carto (.img) dans le répertoire « Garmin » de la Fenix 5X.

Et là, quelle différence !

On trouve sur la carte :

  • Les routes : jaune/blanc selon la taille, avec le nom des principales routes (en fonction du niveau de zoom)
  • Les chemins : carrossables (pointillés oranges), empruntables en vélo (pointillés bleus), pointillés rouges)
  • Les bâtiments (en gris)
  • Les zones boisées (petits sapins)
  • Les courbes de niveau
  • Les cours d’eau
  • Certains éléments caractéristiques : noms des villes, écoles, prisons, etc

C’est une carte vectorielle. C’est-à-dire qu’on peut zoomer jusqu’à 1cm à l’écran = 5m sur le terrain. Autant dire que c’est impossible de rater le moindre détail.

 

Comparaison

Pour bien vous représenter la différence que ça fait, j’ai fait quelques captures d’écran (comment ça tu ne sais pas faire de capture d’écran avec une Fenix 5 ? Non mais allo quoi ?). Le point central est toujours le même, l’orientation diffère un peu de l’une à l’autre (regardez la flèche rouge, elle indique le nord). J’ai fait à chaque fois 3 captures d’écran, à 3 niveaux de zoom différents (50m, 200m et 500m).

On commence par la carte TopoActive, celle qui est chargée de base dans la Fenix 5X.

TopoactiveEnsuite, l’essai non concluant de Open Street Map.

OpenStreetMapEt enfin Talkytoaster.

Talkytoaster

Créer des itinéraires

Il est bien sûr possible de chercher son chemin avec la carte, mais avec la taille limitée de l’écran, ce n’est pas si facile que ça. C’est possible en randonnée, faisable en running ou trail en s’arrêtant, mais impossible en vélo.

Il vaut mieux tracer un itinéraire et s’en servir pour faire de la navigation. C’est une fonctionnalité qui est connue depuis des années, mais vous allez voir que la Fenix 5X introduit une nouveauté, puisqu’on n’est plus obligé de préparer son itinéraire à l’avance.

 

Depuis l’ordinateur

La première possibilité, celle à privilégier pour peu qu’on ait un peu de temps, c’est de tracer son itinéraire sur son ordinateur. On a déjà vu avec la Fenix 5 qu’il fallait obligatoirement tracer son itinéraire sur Garmin Connect pour avoir les flèches d’indication de direction. Si vous le faites par tout autre moyen, vous pourrez suivre le tracé de l’itinéraire, mais vous n’aurez pas les indications de navigation turn by turn.

Dans Garmin Connect, rendez-vous dans Entrainement > Parcours. Tracez votre itinéraire.

Tracer parcours Garmin ConnectEnregistrez-le, sélectionnez la montre GPS sur laquelle l’envoyer.

Fenix 5X parcours Garmin ConnectEnsuite, faites une synchro. Votre itinéraire sera disponible :

  • Pour faire de la navigation (Start > Naviguer)
  • Pour faire du suivi d’itinéraire durant l’enregistrement de n’importe quelle activité avec GPS (Start > l’activité que vous choisissez > pression longue sur le bouton du milieu > Navigation > Parcours > le parcours que vous voulez faire)

Sinon, si jamais un jours vous êtes à l’arrache ou si Garmin Connect ne fonctionne pas, vous pouvez toujours récupérer le fichier .gpx et le déposer dans le répertoire de la montre qui s’appelle Garmin\Newfiles.

Vous pouvez ainsi utiliser n’importe quelle moyen pour créer votre fichier .gpx :

  • Le télécharger tout fait (le parcours de votre prochaine course est peut-être disponible en téléchargement sur le site web)
  • N’importe quel autre logiciel (Basecamp, Suunto Movescount ou autre)

Petite astuce : si vous importez une itinéraire GPX depuis une autre source que Garmin Connect et que vous voulez lui donner un autre nom, la montre ne prendra pas en compte le nom du fichier. Ouvrez-le avec un éditeur de texte (Bloc-notes par exemple), et modifcier le nom qui se trouve entre les balises <name>xxx</name>. Remplacez les ‘xxx’ par le nom que vous voulez voir apparaître dans la montre.

 

Depuis la montre

C’est une nouveauté disponible uniquement sur la Fenix 5X : la création d’itinéraire automatiquement depuis la montre, puisque la Fenix 5X dispose de cartes routables (sur lesquelles les routes sont tracées). C’est facile, relativement rapide (de 10 secondes à 1 minute) et super pratique pour les vacances !

Avant de lancer la création d’un itinéraire, il faut régler quelques paramètres dans le profil sportif que vous voulez utiliser. Allez dans « Défin. Itinéraires ».

  • Activité : auto, moto, cyclotourisme, VTT, piéton, randonnée, alpinisme, véhicules tout terrain. Ca sert à autoriser ou interdire certains chemins en fonction de l’activité.
  • Méthode de calcul : réduire la durée, réduire la distance, réduire l’ascension. Ca servira pour calculer un itinéraire, notamment pour un itinéraire de retour au point de départ.
  • Contournements : routes sans revêtement, ferrys. Sur une activité vélo, vous pouvez activer le contournement des routes sans revêtement, désactivez-le pour du running ou VTT.

Ensuite, juste avant de lancer votre activité, ouvrez le menu (appui long sur le bouton du milieu) > navigation > Déf itin en boucle. Choisissez la distance (approximative) du parcours que vous voulez faire. Validez. Eventuellement, choisissez une direction (ou pas). D’expérience, le calcul d’itinéraire va plus vite si on choisit une direction (ça doit faire moins de possibilités à calculer pour la montre).

Un premier itinéraire s’affiche à l’écran (Parcours 1).

  • Si ça ne vous convient pas, appuyez vers le bas pour lancer le calcul d’un Parcours 2
  • Si ça vous convient, appuyez sur Start

Vous pouvez alors voir l’itinéraire sur la carte, afficher le guidage détaillé pour savoir par quelle route commander et voir le profil d’altitude.

Vous avez alors 2 possibilités :

  • Lancer tout de suite le suivi d’itinéraire
  • Enregistrer l’itinéraire pour le conserver

 

Depuis son smartphone

Actuellement, on ne peut pas tracer un itinéraire depuis l’application Garmin Connect. Mais j’ai trouvé une solution pour le faire. Gratuitement ! Il vous faudra télécharger une application sur votre smartphone (ViewRanger) et une application sur Garmin Connect IQ (Route Course).

Toute la procédure à suivre est détaillée dans cet article : Comment créer un itinéraire pour une Garmin depuis son smartphone.

 

Les options de carto

Sans écran tactile, ce n’est pas forcément facile de faire défiler la carte. Il faut faire un appui long sur le bouton du milieu, puis choisir Zoom/cadrage. Chaque pression sur start permet de faire défiler les commandes : zoom, haut/bas, gauche/droite ; et les boutons haut et bas sont utiliser pour bouger la carte.

Dans Menu > Paramètres > Carte, on peut régler :

  • Orientation de la carte : nord en haut ou tracé vers le haut
  • Position de l’utilisateur : afficher/masquer
  • Zoom auto : activé (bien si vous faites du suivi d’itinéraire), désactivé (mieux si vous cherchez votre chemin)
  • Verrouillage sur route : activé/désactivé (voir paragraphe précision GPS)
  • Détail : haut, normal, moins (moins de détail permet de bouger la carte plus rapidement)
  • Marine : carte marine

On a vu qu’on pouvait charger des cartes supplémentaires dans la montre. Pour chaque activité, vous allez pouvoir choisir quelle carte utiliser. Paramètres d’activité > Carte > Configurer les cartes > activez/désactivez celle que vous voulez.

Lorsqu’on utilise l’affichage détail haut, ça rame pour explorer la carte. Ca ne pose pas de problème pour faire du suivi d’itinéraire, car on ne bouge pas très vite. Mais si on cherche à explorer la carte et qu’on fait un gros décalage, alors il faut souvent quelques secondes pour que la montre arrive à charger la nouvelle partie de la carto.

 

Les différentes possibilités de navigation

La navigation, c’est une des caractéristiques qui démarque les montres GPS outdoor des autres. Et la Fenix 5X offre de nombreuses possibilités de navigation. Pas seulement du suivi d’itinéraire.

 

Points d’intérêt

Il s’agit de points particuliers qui sont référencés sur la cartographie. Ils sont classés par type : villes, restaurants, stations-service, hébergement, tourisme/culture, divertissement, loisirs, commerces, transports, services auto, communauté, hôpitaux, autres, points géographiques, marées, services maritimes.

Je ne les ai pas tous explorés. Et je ne suis pas sûr que 10% de ces points d’intérêts soient vraiment utiles.

Le seul type que j’ai utilisé, c’est en rando, on voit sur la carte un icône d’appareil photo là où il y a un point de vue. Dans le cas d’une sortie sur votre lieu de vacances, ce genre d’info peut vous permettre de faire un petit crochet pour aller admirer ce point de vue.

 

Autour de moiFenix 5X autour de moi

Lorsqu’on sélectionne « Autour de moi », l’écran bascule sur l’affichage de la cartographie sur laquelle apparaissent des icônes de points d’intérêt. Un secteur de 45° apparait alors, avec la possibilité de le faire tourner pour pointer la zone qui nous intéresse.

On peut alors afficher tous les points d’intérêts (avec leur distance et leur direction) dans le secteur sélectionné.

 

 

Retour départFenix 5X retour départ

Le retour au point de départ, c’est souvent l’option dégradée de la navigation qu’on trouve sur les montres GPS de milieu de gamme. Ca ne permet pas de suivre un itinéraire mais de savoir à quelle distance et dans quelle direction se trouve le point de départ.

Avec la carto de la Fenix 5X, c’est bien plus puissant.

Vous pouvez partir n’importe où, sur n’importe quelle activité, lorsque vous lancez le retour départ, la Fenix 5X va trouver le chemin le plus court et vous ramener à votre point de départ en vous guidant virage après virage.

 

ParcoursFenix 5X parcours

Ca, c’est le suivi d’itinéraire classique, sauf que le tracé apparaitra sur la carte. On a vu plus haut comment tracer un itinéraire et l’envoyer sur la montre.

Pour chaque itinéraire, sur la montre, on peut voir :

  • La distance
  • L’itinéraire sur la carte
  • Le profil d’altitude
  • Le nom

On peut lancer le suivi d’itinéraire de manière indépendante depuis le menu « Naviguer » ou alors s’en servir durant l’enregistrement d’une activité (lancez le GPS fix, appui long sur le bouton du milieu pour ouvrir le menu, Navigation).

On voit alors à l’écran :

  • La carte
  • En violet, l’itinéraire à suivre
  • En bleu, la trace effectuée
  • Une flèche bleue, la position où l’on se trouve
  • Une flèche rouge, la direction du nord

Fenix 5X guidage turn by turn

La Fenix 5X est la seule montre GPS qui possède un mode de navigation détaillé, dans lequel elle va vous indiquer le nom de la rue à emprunter au prochain carrefour.

En suivi d’itinéraire, une alerte vous préviendra si vous vous écartez de l’itinéraire à suivre. Une nouvelle alerte retentira lorsque vous retrouverez l’itinéraire.

En bas de l’écran, un bandeau affiche la distance et la configuration du prochain virage. A environ 50m du virage, une première vibration vous alerte et une seconde marque le moment où il faut tourner.

Je précise qu’il n’y a pas de paramètre pour masquer de bandeau. Si vous avez transféré l’itinéraire par Garmin Connect, ce bandeau sera présent. Si vous avez transféré votre itinéraire par un autre moyen, il n’apparaitra pas.

Fenix 5X profil d'altitudeUn autre écran qui peut se révéler utile en trail, particulièrement sur une course, c’est l’écran de profil d’altitude, qui permet de visualiser où l’on en est dans un plan vertical.

Une ligne verticale sépare la partie gauche en vert (partie déjà parcourue) de la partie droite en bleue (partie qui reste à faire). Au-dessus du profil d’altitude, on a, à gauche, le dénivelé positif déjà effectué ; à droite, le dénivelé positif qui reste à faire. Et en bas, la distance totale.

La ligne vertical évolue de la gauche vers la droite au fur et à mesure qu’on avance sur le parcours. Evidemment, cet écran n’est disponible qu’en suivi d’itinéraire. Sans ça, elle ne peut pas deviner le profil de la sortie que vous allez faire.

 

Itinéraire en boucle

J’en ai déjà parlé dans la section Créer des itinéraires. C’est la solution de dernière minute, quand vous n’avez rien préparé et que vous ne connaissez pas la région.

On dit quelle distance on veut faire et la Fenix 5X se charge de tout : la création de l’itinéraire puis le guidage sur l’itinéraire.

 

ActivitésFenix 5X itinéraire

Cette option permet de suivre l’itinéraire d’une activité que vous avez déjà enregistrée avec votre Fenix 5X. Je ne sais pas combien d ‘activités elle peut conserver en mémoire mais dans mon cas, je peux remonter au mois de mai (on est en novembre au moment de l’écriture de ce test).

C’est différent du mode ‘fantôme’ qui permet de faire la course virtuelle avec une activité déjà enregistrée. Là, on parle de suivi de trace GPS.

 

Positions enregistréesFenix 5X enregistrer position

A tout moment, vous avez la possibilité d’afficher les coordonnées géographiques du point où vous vous trouvez. Lancez le menu de commandes et choisissez le petit icône rouge qui ressemble à un ‘vous êtes ici’. La Fenix 5X active le GPS et affiche les coordonnées en quelques secondes.

Il est possible d’enregistrer ces coordonnées, ce qui permettra plus tard de retrouver ce point grâce à une navigation vers la position enregistrée.

 

Voir & rallier

Utilisez votre Fenix 5X un peu comme une boussole sans même savoir vous servir d’une boussole. Orientez la montre dans une direction (l’écran affiche une boussole) et appuyez sur start. La montre conserve cette direction en mémoire et va tracer un trait tout droit sur la carte. Vous aurez ensuite plusieurs écrans à disposition (pour ce citer que les écrans utiles) :

  • Une flèche indiquant la direction à suivre
  • Le profil d’altitude sur cette direction (à vol d’oiseau)
  • La carte avec un trait violet matérialisant la direction

 

Coordonnées

Si vous êtes perdu, que vous connaissez les coordonnées du lieu que vous cherchez à atteindre et que vous avez un peu de temps devant vous, vous pouvez utiliser le mode « Coordonnées ».

Il faudra rentrer les coordonnées à la main (2 fois 1 lettre et 8 chiffres).

La Fenix 5X va ensuite tracer un trait tout droit entre votre position et la position à atteindre pour vous guider à vol d’oiseau vers votre destination.

 

Utiliser carte

Dans ce mode, vous allez pouvoir explorer la carte, zoomer/dézoomer et la déplacer nord/sud/est/ouest. Un curseur reste au milieu de l’écran.

A partir de là, un appui long sur start va vous permettre de :

  • Lancer la navigation vers ce point
  • Enregistrer ce point
  • Consulter des informations sur ce point (nom de la rue, altitude, distance, coordonnées

 

Sendpoints

Sendpoints est une application à télécharger sur Connect IQ et qui va permettre de créer un itinéraire à partir de l’adresse de la destination.

Après avoir téléchargé l’application et connecté votre montre à votre smartphone en Bluetooth, il faut aller sur le site web de l’application (depuis un ordinateur ou un smartphone) et saisir l’adresse.

Sendpoints adresseLe site renvoie un code à 4 chiffres. Il suffit alors de lancer l’application Sendpoints sur la montre, d’entrer le code à 4 chiffres et la destination est ajoutée dans les positions enregistrées.

Sendpoints adresse ajoutéeSendpoints position enregistréeJe vous renvoie au paragraphe « Positions enregistrées » de cette section pour lancer la navigation vers cette position.

PS : cette application est compatible avec les Fenix 3 et 3 HR, Forerunner 935, Fenix 5/5S/5X.

 

Précision cardio / GPS

Une nouvelle option fait son apparition sur la Fenix 5X : le verrouillage sur route permet de forcer la trace à rester sur les routes/chemins. Même si vous ne faites pas de suivi d’itinéraire, la montre peut savoir, grâce à la cartographie, l’emplacement des routes. L’idée est donc d’intégrer ces données dans l’algorithme de traitement du signal GPS pour éviter que la trace ne dévie de trop.

Dans les faits, voici ce que ça donne. Cette trace est en fait constituée de 2 traces (le chemin aller et le chemin retour) qui se superposent parfaitement. Je n’ai jamais vu 2 traces se superposer aussi parfaitement, ni même des tracés aussi propres.

Fenix 5X verrouillage sur routeImpressionnant, non ?

Vu comme ça, ça semble être la solution ultime pour la précision GPS. En fait non. Il suffit qu’on se décale un peu trop ou qu’on s’arrête et que le signal GPS se mette à devenir erratique pour que ce système crée de grosses erreurs. Des erreurs bien pires qu’une trace qui louvoie un peu.

Fenix 5X erreur verrouiller routeSur cette sortie dans une forêt de grands arbres, les 2 autres montres GPS galèrent un peu pour créer la trace. Mais in fine, la distance mesurée est assez proche (8.8 et 8.7km). Alors que celle mesurée par la Fenix 5X affiche un net décallage (+300/400m).

Du coup, je suis un peu dubitatif quant à l’utilisation de ce réglage. Il fonctionne parfaitement 99% du temps, mais génère de grosses erreurs sur les 1% restant.

Sinon, pour le reste, j’ai quand même été déçu de la précision GPS de la Fenix 5X. Comparé à ses concurrents, Garmin s’est depuis quelques années concentré sur le développement de nombreuses fonctionnalités, sans prêter d’importance particulière à la précision de ses produits. On le remarque une nouvelle fois avec ce fleuron de la marque Garmin, qui ne fait pas mieux que n’importe quelle montre GPS d’entrée de gamme.

Voilà une illustration en course à pied, sur une zone qui ne devrait être que moyennement difficile (des arbres plantés en bord de chemin et quelques maisons).

Trace GPS Fenix 5X cheminDu coup, ce genre d’erreurs aboutissent parfois à un écart de distance totale.

Champs de mars Fenix 5XCette imprécision GPS est visible quel que soit le terrain. En ville, c’est pareil, la trace GPS n’est vraiment pas propre. Même si ça n’a pas forcément une incidence énorme sur la distance mesurée, c’est quand même dommage d’arriver à critiquer à ce point la montre GPS qui est sensée être la « meilleure » du moment.

Fenix 5X en villeBon, là, je vous ai montré beaucoup de situations où la Fenix 5X n’a pas une précision GPS terrible. Mais il faut être honnête et préciser que ça n’arrive pas non plus dans 100% des cas. Certaines fois, elle donne parfaitement satisfaction. Sur le cas suivant, les 4 traces des 4 boucles sont assez resserrées et plutôt fidèles aux chemins empruntés.

Trace GPS parcAlors bien sûr, il y a différents réglages de précision sur la Fenix 5X. J’ai donc fait 4 boucles identiques pour les comparer. Les réglages 1s et smart sont les meilleurs. Comme je le dis dans tous mes tests, activer le GLONASS est en fait pire que d’utiliser le GPS seul. Et l’UltraTrac vise à augmenter l’autonomie, donc c’est normal que la précision on soit affectée.

Fenix 5X Ultra Trac GLONASSPour ce qui est du cardio, même chose, on ne peut pas dire que ce soit le meilleur capteur cardio optique que j’ai testé. Sur une sortie relativement régulière en running, il s’en sort et la précision du cardio est acceptable.

Fenix 5X bon cardio runningMais sur une sortie dans Paris par exemple, les grosses variations de fréquence cardiaque dues à des arrêts aux feux rouges pour traverser (sur le milieu de cette sortie, entre 18 et 35min) ont perturbé le capteur. Et on retrouve les mêmes envoluées aléatoires que sur la Vivoactive 3 (vers 17 et 37min).

Cardio Fenix 5X runningAprès, on n’est aps non plus à la meilleure saison pour la fiabilité des capteurs optiques. Et peut-être que la sortie suivante est une illustration de l’effet du froid. On voit clairement une différence entre les 16 premières minutes, où le suivi est plutôt correct et le reste de la sortie où les écarts sont quand même marqués. Il est possible dans ce cas qu’avec le froid, le flux sanguin en surface de ma peau ait été réduit, ce qui a compliqué la tâche du capteur optique.

Cardio Fenix 5XSur une sortie en vélo, on peut clairement conclure que le capteur cardio optique n’est pas du tout adapté. On retrouve les mêmes effets que les feux rouges en sortie running, mais en pire. A chaque descente, à chaque feu rouge, les erreurs sont énormes.

Fenix 5X cardio vélo taf

ConclusionFenix 5X avis

Au-delà de la cartographie, la construction automatique d’itinéraires en boucle est probablement une des meilleures nouveautés qui distingues la Fenix 5X de toutes les autres montres GPS. C’est sa force principale : pouvoir créer un itinéraire directement depuis la montre.

Avec la carto embarquée, elle fait figure d’accessoire de rêve pour la randonnée. Mais son autonomie posera problème dès qu’on attaque un trek de 2 jours. Une autonomie de 17h en enregistrement et 9-10h si on affiche la carto en permanence, ça obligera à prendre une batterie externe.

Si vous vous sentez l’âme d’un aventurier, que vous pratiquez assidument la randonnée, la montagne, éventuellement le trail, alors c’est la montre GPS faite pour vous. Mais si vous cherchez la meilleure montre GPS pour améliorer vos performances sportives, il vaudra mieux se tourner vers la Forerunner 935.

Si j’avais à choisir une montre GPS pour noël, je risquerais bien de craquer pour la Fenix 5X. Reste la ligne rouge du budget, 750€ ce n’est pas rien. Il est peu probable que vous hésitiez entre une Forerunner 235 et une Fenix 5X. Si vous hésitez, c’est plus entre la Fenix 5 (600€) et la Fenix 5X (750€). Donc la question à se poser est de savoir si vous allez utiliser la cartographie au point de mettre 150€ de plus dans votre achat.

Si vous étiez prêt à mettre 700€ dans la version Fenix 5 Sapphire, alors n’hésitez même plus et prenez la Fenix 5X.

 

Vous avez trouvé ce test utile ? Vous souhaitez acheter une Fenix 5X ?

J’espère que vous avez trouvé cet article utile. Je suis un sportif comme vous qui cherche à avoir le plus de détails possibles avant d’acheter un nouveau matériel de sport. Je passe généralement plusieurs heures pour faire ces tests, c’est pas mal de boulot.

Si vous êtes intéressé par l’achat d’une Fenix 5X et que vous passez par un des liens ci-dessous, je toucherai une commission sur votre commande, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire. Je prendrai le temps d’y répondre.

Fenix 5XEUR 749,00Bouton commander amazon
Fenix 5X749€Bouton commander i-run

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *