Test Garmin Forerunner 35 : ne la classez pas trop vite dans l’entrée de gamme

test-forerunner-35
 

En 2015, Garmin avait abordé la dernière ligne droite vers les achats de noël avec un trio de montres sœurs : la Forerunner 630 pour les fondus de running, la Forerunner 235 avec cardio optique et la Forerunner 230 un peu moins évoluée.

Evidemment, noël est une période cruciale pour les ventes de gadgets comme les montres GPS. Cette année, Garmin a encore misé sur son capteur cardio optique, intégré dans sa série de montres GPS d’entrée de gamme. L’idée stratégique est bien sûr de tenter de toucher le public le plus large possible en l’intégrant dans une montre simple et abordable. Car le cardio optique, c’est la grosse demande du moment. Succédant à la Forerunner 25 (qui, malgré le ‘5’ de son nom n’est pas dotée du cardio optique), elle se nomme Forerunner 35.

Elle devient la montre cardio GPS sans ceinture la moins chère de la gamme Garmin (après la Forerunner 235, la Fenix 3 HR, la Vivoactive HR, la Forerunner 735XT et la Fenix Chronos). Mais en fait, il ne faut pas croire que la Forerunner 35 est une montre d’entrée de gamme. Et ce pour 2 raisons :

  • Elle coute 200€ (quand même).
  • Elle a, comme vous allez le voir, une large panoplie de fonctionnalités, bien plus que ce qu’on attend d’une montre GPS d’entrée de gamme.

 

Présentation de la Garmin Forerunner 35presentation-forerunner-35

La Forerunner 35 a l’allure d’une petite montre, carrée aux bords arrondis. Certains n’aimeront peut-être pas le large encadrement autour de l’écran. C’est un écran monochromatique et Garmin a joué un peu sur les modes d’affichage : blanc sur noir en utilisation ‘montre’ et noir sur blanc (généralement plus lisible) en utilisation ‘séance de sport’. Contrairement aux écrans couleurs, il reste parfaitement lisible dans la pénombre.

Les boutons sont escamotés, légèrement encastrés dans une rainure du boitier, ce qui fait qu’ils ne dépassent presque pas visuellement quand on regarde la montre de face. Ils sont au nombre de 4 et un petit symbole sur la face avant indique leur utilité : lumière, retour (menu), exercice (valider), bas. Et oui, surprise : il n’y a pas de bouton ‘haut’. En pratique, il faut faire défiler les menus vers le bas jusqu’à boucler et revenir au début. Alors parfois, quand on rate la ligne qu’on vise dans un menu, c’est un peu pénible de devoir faire tout le tour pour y revenir.

Le menu est constitué de plusieurs widgets (heure, cardio, notifications, tracker d’activité, calories, minutes intensives, dernière activité, météo), qui sont tous activable/désactivable individuellement. C’est un réglage que vous pouvez faire sur Garmin Connect et qui permet de n’afficher que les écrans que vous utilisez. C’est appréciable d’avoir cette possibilité.

J’ai déjà écrit plusieurs fois dans des tests de montre GPS Garmin qu’ils sont capables de faire très fort sur le poids, mais là, ils ont réussi à faire encore plus fort que d’habitude. Sur la balance, la petite affiche 37 grammes. C’est-à-dire 2g de moins que la Forerunner 25 (qui n’avait pourtant pas de capteur cardio optique) ou 4g de moins que la Forerunner 220. C’est même 1g de moins que la toute petite Vivoactive (elle aussi sans capteur cardio optique). Alors c’est sûr que pour ce poids, tout est en plastique : boitier, boutons et même boucle de serrage du bracelet.

Pourtant, quand on l’a au poignet, elle parait assez épaisse. Et pour cause, elle mesure 13mm d’épaisseur. Pour comparer, la Vivoactive mesure 8mm. Et même la Forerunner 235, pourtant dans la catégorie au-dessus et avec elle aussi un capteur cardio optique, fait un peu moins de 12mm d’épaisseur.

Mais cette épaisseur est utilisée à bon escient pour loger la batterie. Une batterie qui donne 13 heures d’autonomie en enregistrement GPS + cardio. J’allais dire que c’est une bonne performance, mais en fait c’est même mieux que la Forerunner 235 (11h).

Le bracelet est complètement nouveau. Il est strié sur le dessus (j’ai testé la version vert/jaune, je ne sais pas s’ils sont tous texturés de la même façon). Il est surtout beaucoup plus élastique que les bracelets habituels. Je pense que l’idée de Garmin est d’améliorer le confort quand on serre un peu plus le bracelet pour bien plaquer le capteur contre la peau (je vous rappelle que pour bien fonctionner, il faut placer le capteur cardio en arrière des os du poignet et bien plaqué contre la peau).

D’ailleurs, il s’agit du capteur cardio Elevate de Garmin. Mais si on regarde de près, on se rend compte que ce n’est pas le même que sur ma Fenix 3 HR. Mais pas d’inquiétude ! C’est le même que sur la Fenix Chronos et la Forerunner 735XT, plus récentes que la Fenix 3 HR. Il semblerait que Garmin a fait évoluer son capteur cardio sorti en 2015 sur la Forerunner 235. La Forerunner 35 reste malgré tout compatible avec une ceinture cardio ANT+ si vous en ressentiez l’utilité pour des séances de fractionné par exemple. Et à l’inverse, elle peut être utilisée comme capteur cardio optique pour un autre dispositif. On peut activer la diffusion des données cardio par ANT+ vers un autre appareil ANT+ (une autre montre ou un compteur vélo par exemple).

Sa catégorisation en entrée de gamme explique l’absence d’altimètre, mais ne fait pas l’impasse sur les alertes par vibration, ni sur l’étanchéité (50m) qui vous autorise à vous baigner sans problème avec. La connexion sans fil par Bluetooth est également incluse, un classique désormais sur les montres Garmin.

 

Course à piedforerunner-35-course-pied

Avant de partir, on peut personnaliser l’affichage des données sur chaque profil sportif, soit depuis la montre soit depuis Garmin Connect. On peut aller jusqu’à 4 pages affichant 1, 2 ou 3 données (présentées superposées les unes aux autres). Et le choix pour chaque champ est large : temps, distance, allure/vitesse, calories, fréquence cardiaque, zone cardio, temps au tour, distance au tour, allure au tour, allure moyenne et cadence. Garmin a ensuite ajouté une cinquième page affichant l’heure. C’est une bonne idée. Perso, je crée toujours un dernier écran qui affiche l’heure (pour savoir quand rentrer  ou combien de temps il me reste avant le coucher du soleil sur des sorties longues). Ben là, c’est pas la peine, cet écran existe déjà.

Malgré son étiquette ‘entrée de gamme’, elle dispose d’une belle palette de fonctionnalités pour la course à pied : pause automatique, tours automatiques, virtual pacer, alarmes (temps, distance et fréquence cardiaque), entrainement en fractionné, mode course/marche. L’accéléromètre est même utilisé pour calculer la cadence (nombre de pas /minute), ce qui est rare dans cette gamme de prix. Et si besoin, on peut l’appairer avec un footpod.

Le mode fractionné est même très complet. On peut régler l’intervalle de travail (en temps ou en distance), l’intervalle de récupération (en temps ou en distance), le nombre de série, une période d’échauffement et une de retour au calme en fin de séance.

Ce que je trouve intéressant, c’est la polyvalence que tout ça offre à la Forerunner 35 à travers toutes les étapes de progression de l’entrainement. Du débutant qui va faire sa première séance en alternant course et marche, jusqu’au coureur qui va se préparer à une course avec des séances de fractionné, des séances d’allure et des séances au cardio. Tout ça pour l’amener à établir un chrono sur une course du 5km au marathon. Et en plus, elle enregistrera vos records personnels (super pour la motivation).

J’ai trouvé le GPS fix (le temps d’accroche du signal GPS quand on lance une activité) un peu plus long que ce à quoi je suis habitué. On est de l’ordre de 10 secondes. Ca reste acceptable, mais certaines montres GPS accrochent régulièrement en 3 secondes (bon OK, elles coutent plus cher).

Sur le widget d’activités, il est possible de consulter un journal de bord assez complet des dernières séances. Ca permet d’être moins dépendant de Garmin Connect. On peut consulter rapidement les statistiques des activités enregistrées (temps, distance, allure, cardio, cadence, etc). On peut aussi consulter ses records personnels (meilleur km, meilleur 5km, meilleur 10km, plus longue distance, etc).

 

Autres sportsforerunner-35-montre-gps

La Forerunner 35 est plutôt orienté pour la course à pied, mais elle dispose quand même de 5 profils sportifs qui vous permettront de différencier vos activités lorsque vous les enregistrerez : course en extérieur, course en salle (sans GPS et utilisant l’accéléromètre interne), vélo, cardio (un mode sans GPS qui sert un peu à tous les sports cardio en salle) et marche. C’est tout. Ben oui, on retrouve quand même quelques travers de Garmin, qui a tendance à brider le logiciel de ses montres pour catégoriser ses produits. A titre de comparaison, la Polar M200, pourtant moins chère (150€) donne accès à toute la liste des 80 profils de Polar Flow.

Ce n’est pas une montre multisports, les options sont limitées. On ne peut en tout cas pas enregistrer de séance de natation, même si la montre est étanche. Avec le profil vélo, on peut remplacer l’affichage de l’allure par la vitesse et appairer un capteur de cadence/vitesse, un type d’accessoire rarement supporté par les montres GPS d’entrée de gamme. Mais par contre, il n’y a pas de profil vélo en salle, pour utiliser un home trainer. On pourra à la rigueur utiliser le profil ‘cardio’.

Le profil marche permettra de faire de la randonnée et de profiter à plein des 13h d’autonomie.

Le profil cardio sera utilisé pour tous les sports en salle autre que le tapis de course. Le risque c’est de tout mélanger si vous pratiquer plusieurs types de sport en salle, sans pouvoir différencier les séances de musculation, de rameur, de zumba, de circuit training, etc.

 

Précision GPS / cardio

Le bon point vient de la fréquence d’enregistrement des positions GPS. On dirait que Garmin a abandonné le mode ‘smart’, qui permettait d’économiser la batterie sur les petites montres en ayant un intervalle d’enregistrement variable, entre 1 et 7-8s. Là, les fichiers GPX confirment qu’elle enregistre une position toutes les secondes, ce qui permet d’avoir une meilleure précision des traces.

La Foreunner 35 est précise en terrain ouvert, les virages sont propres et pas rabotés. Mais cette précision GPS est amoindrie en forêt. Là, on voit des divergences de la trace sur les côtés (il y a 8 passages sur la trace ci-dessous).

forerunner-35-8-aller-retourCe qui m’a surpris (dans le bon sens du terme), c’est qu’elle arrive à raccrocher très rapidement dès qu’on sort des couverts. Ci-dessous, on voit bien la trace violette divaguer 2 dans les 2 passages sous les arbres, puis retrouver rapidement le chemin à peine sorti.

forerunner-35-precision-gpsAu niveau du cardio, on retrouve les points faibles classiques de l’optique. Il fonctionne généralement bien, même comparé à une Fenix 3 avec ceinture cardio, mais il peut parfois partir en vrille pendant une période de quelques minutes. Si on ne regarde que la fréquence moyenne que chaque séance, l’écart avec une ceinture cardio ne dépasse jamais 4 battements par minute.

Par contre, surtout quand il fait froid et souvent au départ, il peut y avoir de plus grosses différences en plus ou en moins.

forerunner-35-cardio-1Mais quand on place bien le capteur, qu’on ne le tripatouille pas tout le temps, on arrive à des tracés qui se superposent presque avec ceux obtenus avec une ceinture cardio.

forerunner-35-cardio-3En gros, si vous faites plutôt de l’endurance, pas de problème. Il commence à avoir des difficultés sur des séances à haute intensité, particulièrement en fractionné. Et il peut indiquer n’importe quoi si vous pratiquez un sport qui implique de serrer quelque chose (rameur, vélo, tennis). Dans ces utilisations, la combinaison de vibrations, mouvements de la main, muscles du poignet bandés rend très difficile le travail d’analyse des faibles variations de lumière réfléchie par les couche de la peau.

 

Tracker d’activitéforerunner-35-tracker-dactivite

Le suivi d’activité de la Forerunner 35 inclut le nombre de pas, la distance, les calories dépensées, les minutes actives, la fréquence cardiaque et le sommeil. Ca fait déjà un moment que le suivi d’activité quotidienne de Garmin est au point. Aussi bien du côté des algorithmes sur la montre que sur les pages de présentation des données sur l’appli Garmin Connect.

Il y a donc plusieurs façons de mesurer votre activité physique quotidienne : soit par un objectif fixe (disons 10 000 pas par jour), soit par un objectif auto-adaptatif (Garmin Connect augmente/diminue légèrement votre objectif du lendemain chaque fois que vous atteignez/ou pas votre objectif), soit par un nombre de minutes d’intensité cardiaque par semaine (150 par défaut).

Sur la montre, un widget spécifique sert au suivi du cardio. Et il donne les mêmes infos que sur la Fenix 3 HR : fréquence cardiaque instantanée, fréquence cardiaque au repos, fréquence cardiaque maximale, graphique de suivi sur les 4 dernières heures. Ces données peuvent être un peu approximatives, du fait qu’on ne porte généralement pas sa montre de tous les jours assez serrée pour que chaque mesure soit très précise. C’est la quantité de données et l’évolution dans le temps qui est intéressante. Ainsi, après quelques jours d’utilisation, on peut se dire que les valeurs de fréquence max et fréquence au repos seront fiables. Et elles pourront ensuite être utilisées pour affiner les zones d’entrainement cardio.

Toutes ces données peuvent être retrouvées avec un suivi graphique à plus long terme sur Garmin Connect (le site web ou l’appli). Mais elles sont aussi consultables directement sur la montre, avec un historique des 8 derniers jours.

 

Smart notificationsforerunner-35-smart-notifications

Une fois connectée en Bluetooth à votre smartphone, l’éventail de des fonctions connectées est assez large, comme sur toutes les montres GPS Garmin récentes. La Forerunner 35 peut recevoir les notifications pour des appels entrants, des SMS et tout un tas d’applications comme WhatsApp, Facebook ou Twitter.

Le widget météo me paraissait très intéressant, car rare sur une montre de cette gamme de prix (on trouve ça plutôt sur les montres GPS outdoor bien plus chères). Mais je l’ai trouvé assez capricieux, souvent en attente de données, même après plusieurs synchronisations. Bref, avant de sortir courir ou rouler, vous aurez plus vite fait de consulter votre appli préférée sur votre smartphone que de consulter le widget météo.

Garmin a aussi intégré une fonction ‘retrouver mon téléphone’. Je n’ai jamais trouvé ça utile, mais si vous êtes plus distrait que moi, on sait jamais.

Par contre, même si c’est une toute nouvelle montre, elle n’est pas compatible avec la plateforme Garmin Connect IQ, qui permet de télécharger des applications et d’ajouter des fonctionnalités à la montre.

 

Montre de tous les jours

La Forerunner 35 a un design suffisamment sobre (en fonction de la couleur du bracelet, parce que le jaune peut être un peu flashy) pour être portée comme montre de tous les jours.

L’écran est bien lisible en toute circonstance. En fait, après avoir testé plusieurs montres GPS à écran couleur difficile à lire par manque de luminosité, je retrouve un petit plaisir de l’écran noir & blanc. La nuit, le bouton en haut à gauche allume le rétroéclairage. Il fonctionne bien, est bien uniforme, mais on ne peut pas régler son intensité.

Il est possible de régler une alarme de réveil directement depuis la montre. Et on peut changer l’apparence de l’écran (watchface), soit analogique (avec aiguille), soit numérique.

 

Conclusionforerunner-35-garmin-connect

Au bilan, j’ai trouvé cette petite montre très réussie. Elle m’a rappelé la Vivoactive, dont j’aimais le design. Ce design qui n’a pas été repris sur la Vivoactive HR (avec cardio optique) que je trouve assez laide. Alors hormis le fait que la Forerunner 35 n’est pas multisports, c’est plus à ça que j’aurais aimé que la Vivoactive HR ressemble.

La plupart des présentations qu’on peut lire de la Forerunner 35 la classent comme la nouvelle Garmin d’entrée de gamme. Il ne faut pas se tromper. C’est bien la Garmin la moins chère dotée d’un capteur cardio optique. Mais, ce n’est pas une montre GPS d’entrée de gamme ! Ni par son prix, ni par ses fonctionnalités.

La Forerunnrer 35 est sortie au prix de 200€. Comparé aux 130€ de la Forerunner 25, ça fait 70€ le capteur cardio. Si vous voulez une montre cardio GPS sans ceinture vraiment pas chère, regardez plutôt du côté de la Polar M200 ou la TomTom Runner 2 (sans fonction musique).

Mais comme j’ai essayé de le faire ressortir dans cet article de test, la Forerunner 35 a quand même une palette de fonctionnalités qui font qu’elle surclasse n’importe quelle montre GPS d’entrée de gamme. En fait, elle vient plus se placer entre la Forerunner 25 et la Forerunner 235. Un genre de place intermédiaire. L’avantage, si vous débutez en course à pied par exemple, c’est que la Forerunner 35 vous accompagnera tout au long de votre progression. Vous n’aurez pas besoin de changer de montre dans 1 an parce que vous avez progressé et que vous voulez plus de fonctionnalités.

Mais du coup, la question du budget se re-pose. Car depuis sa sortie en octobre 2015, le prix de la Forerunner 235 est passé de 350 à 270€. Pour 70€ de plus, elle apporte quand même plus de possibilités pour l’entrainement (entrainements avancés, estimation VO2max, récupération, calendrier d’entrainement) et de personnalisation (watchfaces, Connect IQ).

Finalement, l’autre concurrente de la Forerunner 35 va peut-être être la Vivoactive HR, dont le prix vient de passer en dessous de 200€ (270 à sa sortie) et qui permet une utilisation multisports qui inclue la natation (en piscine), un altimètre barométrique et divers possibilités avec les applis Connect IQ.

 

Vous avez trouvé ce test utile ? Vous souhaitez acheter une Forerunner 35 ?

J’espère que vous avez trouvé cet article utile. Je suis un sportif comme vous qui cherche à avoir le plus de détails possibles avant d’acheter un nouveau matériel de sport. Je passe généralement plusieurs heures pour faire ces tests, c’est pas mal de boulot.

Si vous êtes intéressé par l’achat d’une Forerunner 35, vous pouvez la trouver sur Amazon et profiter de la livraison gratuite. En même temps, en utilisant un des liens ci-dessous, Amazon me reversera une commission, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire ci-dessous. Je prendrai le temps d’y répondre.

 

Garmin Forerunner 35 noire 199€ Bouton commander amazon
Garmin Forerunner 35 turquoise 199€ Bouton commander amazon
Garmin Forerunner 35 blanche 199€ Bouton commander amazon
Garmin Forerunner 35 vert/jaune 199€ Bouton commander amazon

16 commentaires

  • LRE

    j ai eu toute les montresemaines gps GARMIN du forer un foreruneur 920xt au premier fouineur pro 101… qui était en forme ovale.

    bref le foreruneur 35 est extra:
    1 cardio poignet
    2 longévité bat
    3 capteur activités
    4 logiciel garmin connect

    conclusion:
    il vaut mieux utiliser sa montre gps cardio à 100/100 et que ccelle-ci vous aide tous les jours.

    que ne pas exploiter des tas options et être tributaire des options.. de l appareil.

  • jean-Yves

    Et pour la recharger, est ce avec un cordon USB propriétaire qu’il faudra racheter (très cher) si on le perd ou s’il se casse? Ou bien est ce avec un cordon standard (le même que celui avec lequel on recharge un Smartphone), ce qui évite de devoir emporter plusieurs cordons lorsque l’on part en voyage….

    • Jérôme

      Bonsoir
      Oui, c’est un cordon spécial. Le système de cordon de smartphone ne conviendrait pas par rapport à l’étanchéité (50m).
      Mais Garmin a fait un effort, puisque c’est le même cordon que pour les Forerunner 230, 235 et 630.

  • Alexandre

    Bonjour,
    Est-ce que la Forerunner 35 est-elle compatible avec l’application Strava ?

  • BEATRICE

    Bonjour et merci pour cet article !

    Je débute en running et je cherche à investir dans une montre connectée/cardio. Celle-ci me semble très adaptée à mes besoins. Pour le moment j’utilise une montre chrono premier prix, mon téléphone (appli RunStatic) et je n’ai pas de cardio.

    Cependant, je me demandais si les fonctions absentes de cette montre (estimation VO2 max, alerte allure, connect IQ, etc…) vont vite me faire regretter mon achat d’ici 1 an / 2 ans ou pas ?
    Mes besoins actuels sont :
    – pendant le run : visu de mon allure instantanée/moyenne, de la distance parcourue, du temps de course, du rythme cardiaque
    – après le run: synchroniser mes courses avec mon iPhone et mon Mac afin d’avoir un historique d’entraînements et analyser mes courses, pouvoir partager avec mes amis.

    Merci pour votre retour.

  • le foll

    pour le réglage du fractionné, on peut régler les temps par tranche de combien de secondes 15 secondes ou 30 secondes

  • Gilles

    Bonjour

    Merci pour votre test qui est très intéressant ! J’envisage d’acheter cette montre, les fonctions running me conviennent parfaitement.

    Cependant, dans la fonction d’affichage de l’heure, il me faut un affichage permanent des secondes. Est ce possible en mode numerique ? ou dans l’affichage en mode aiguille ?

    Autre question : y a t il une fonction chrono ?

    Merci de votre retour

    • Jérôme

      Bonjour
      Non, pas d’affichage des secondes, juste heure et minute.
      Pas de chrono non plus, sauf si vous lancez l’enregistrement d’une activité

  • Lououdo

    Bonjour Jérôme et merci pour votre investissement dans ce blog,

    J’envisage d’acheter cette montre pour ma femme qui se met à la course.
    J’ai une Forerunner 235 pour ma part qui me permet de charger un programme d’entraînement sur la montre via le site Garmin Connect pour un 10km, un semi… Sur ma montre je peux donc voir un calendrier d’entraînement avec les séances échelonnées.

    La Forerunner 35 peut-elle faire de même? Je cherche cette info depuis quelques semaines, mais elle est introuvable.

    Merci d’avance pour votre retour

  • pascal

    bonjour

    merci pour ce test.
    Pour le cardio au poignet, par contre, et pour l’appareil que j’ai, c’est complètement folklorique.
    Si je cours en endurance fondamentale, par exemple, il se met à 150 stable pendant 5 mn, puis redescend à 100, pendant 5 mn.
    Et ainsi de suite.
    Bref çà ne veut rien dire.
    C’est bizarre car j’ai fait quelques entraînements où çà marchait.
    Bref, je ne comprends pas.
    Une question de serrage, de position?
    Elle se porte bien comme une montre normale ou faut-il la mettre côté pouls?
    Moi je la mets en position normale.
    Mis à part cet inconvénient majeur, le reste marche bien.

    • Jérôme

      Bonsoir
      La fiabilité du cardio au poignet dépend beaucoup du positionnement : comme une montre normale, un bon doigt au-dessus de l’os saillant du poignet, un peu plus serré qu’à la normale. Parfois, ça marche mieux sur un poignet que sur un autre.

      • pascal

        merci

        quand tu dis « un bon doigt au dessus » je suppose que c’est en direction du coude?
        enfin c’est sûr car sinon on est sur la main.
        j’avais regardé tes photos de mise en place et effectivement c’est plus haut que je pensais.
        du coup j’ai essayé ce matin et çà a marché!
        avec un bracelet plus serré que d’habitude.
        comme je suis en endurance fondamentale j’ai du courir très lentement mais le cardio ne m’a pas lâché.
        espérons que je tiens le bon bout.
        merci encore pour ton blog et ta réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *