Test Vivoactive 3 : plus belle, plus puissante, plus connectée

Test Vivoactive 3
 

La communauté (et du contenu complémentaire) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube, Instagram ou Pinterest.

Garmin a renouvelé sa montre GPS polyvalente en sortant une 3e version de Vivoactive. Une série qui avait comme principale caractéristique d’offrir une utilisation multi-activités sans outils d’entrainements pour un prix modeste. Une option parfaite pour ceux qui ont un budget réduit et/ou aucune utilité des fonctionnalités pour l’entrainement, pour qui une Fenix 5 serait too much. On verra que la Vivoactive 3 marque quand même une sérieuse évolution.

Si la polyvalence pour le sport est bien conservée, Garmin a renforcé son côté smartwatch avec des fonctionnalités aussi inattendues que le paiement sans contact, pour essayer d’en faire une montre qui sait vraiment tout faire.

Je vous accorde qu’il est difficile de voir un quelconque lien de parenté entre la Vivoactive et la Vivoactive HR, de même qu’entre la Vivoactive HR et la Vivoactive 3. Car le design a été entièrement revu et simplifié.

Beaucoup de monde présente la Vivoactive 3 comme une concurrente de l’Apple Watch. Pas moi. Sur le papier, elle a de quoi être la meilleure montre GPS connectée multi-activités. Mais pas la concurrente de l’Apple Watch.

 

Présentation de la Garmin Vivoactive 3Présentation Vivoactive 3

Elle remplace : Vivoactive HR

Au-dessus dans la gamme : Forerunner 935

En-dessous dans la gamme : Forerunner 35

J’ai toujours dit que je trouvais la Vivoactive HR moche. Son seul défaut selon moi. Garmin a entendu les remarques et revu sa copie. Désormais, la Vivoactive 3 ressemble à une petite sœur de Fenix 5. Elle pourrait même passer pour une Fenix 5S.

Un boitier rond de 43mm de diamètre (1mm de plus que la Fenix 5S), une couronne en métal. Simple mais efficace. Le tout pèse 43g, 5 de moins que la Vivoactive HR. C’est à peine quelques grammes de plus que les Forerunner toutes fines (42g pour la Forerunner 235), mais 1g de moins que la dernière (Forerunner 935). C’est en tout cas bien plus léger que ce qu’on trouve chez les autres marques : 56g pour la Suunto Spartan Trainer, 51g pour la Polar M430, 50g pour la TomTom Runner 3.

Ce n’est probablement pas la principale source d’économie de poids, mais on remarque tout de suite qu’il n’y a plus qu’un seul bouton physique. Hé oui, Suunto est passé de 5 boutons à 3 sur les Spartan, mais Garmin est allé encore plus loin. On en déduit logiquement qu’il y a donc un écran tactile pour arriver à naviguer dans les menus et appeler certaines fonctionnalités. Mais ce n’est pas tout ! De l’autre côté du boitier, il y a une zone tactile (Side swipe), un genre de touchpad qui permet de monter ou descendre dans les menus. Mais ce n’est pas tout ! Pour contenter les gauchers comme les droitiers, il est possible de faire faire une rotation de 180 degrés à la Vivoactive 3 : bouton à droite et Side swipe à gauche ou bouton à gauche et touchpad à droite. C’est vous qui choississez.

Vivoactive 3 side swipeIl y a 3 versions de Vivoactive 3 :

A la première prise en main, on a une impression mitigée. Je ne retrouve pas l’impression que j’avais eu avec la Forerunner 935. Le design fait plus basique. Il n’y a par exemple pas de liseré si joli sous la couronne. La couronne est plus fine, ce qui augmente le ratio taille d’affichage/taille du boitier, mais donne une impression de plus fragile. Les chiffres sont parlant, voici différents ratios taille d’écran/taille de boitier. Forerunner 235 : 31/45 ; Forerunner 935 : 30,5/47 ; Vivoactive 3 : 30,4/43. Globalement, la quasi absence de boutons donne clairement un aspect de smartwatch.

L’écran couleur a une résolution de 240×240 pixels. C’est comme la Fenix 5 / Forerunner 935 et légèrement mieux que la Spartan Trainer. Par contre, il est assez sombre en situation de basse lumière. Rien à voir avec l’écran super lumineux de la Fitbit Ionic. C’est le revers de la médaille des écrans transréflectifs : ça consomme peu, ça reste lisible même en plein soleil, mais il faut activer le rétroéclairage pour lire l’écran par faible luminosité.

L’interface est vraiment une réussite. Simple et efficace. On fait défiler les écrans vers le haut et le bas, on glisse le doigt à droite pour faire un retour, on touche pour sélectionner. L’écran tactile est précis et on n’a aucun problème à sélectionner un icône ne couvrant qu’une petite zone de l’écran (comme dans le menu contrôle). Un appui long ouvre le menu des paramètres de l’écran sur lequel on se trouve. Au début, l’écran tactile fait un peu passer le Side swipe au 2e plan. On peut tout à fait s’en passer en fait. On peut même le désactiver. Avec le temps, ce sera à chacun de trouver ce qu’il préfère.

Puisqu’on en parle, le Side swipe, c’est bien mais pas top. Ca sert à faire défiler vers le haut ou vers le bas, soit les écrans, soit les menus, soit les valeurs d’un champ. Pour les écrans, pas de problème. Pour les 2 autres cas d’usage, il arrive qu’on ait des problèmes pour faire une sélection fine. Parfois, si l’on laisse le doigt sur la zone tactile, entre 2 zones, on perturbe son fonctionnement et on n’arrive pas à arrêter la sélection. Si ça vous semble inutile, vous pouvez le désactiver dans les menus.

Quant à l’écran tactile, j’ai été embêté au début par une activation intempestive du rétroéclairage. Il m’a fallu beaucoup d’essais pour trouver d’où ça venait. Finalement, il s’avère que si on appuie sur une manche qui recouvre l’écran, ça suffit pour activer le rétroéclairage et éventuellement changer de widget. Je précise qu’en utilisation normale, c’est le rétroéclairage qui s’activait ; le coup de changer de widget, c’est en faisant des tas d’essais que ça s’est révélé. Quand on sait combien le rétro-éclairage peut entamer l’autonomie, c’est un peu agaçant. Je vous recommande donc de bien réfléchir aux réglages suivants :

  • Intensité du rétro-éclairage : j’ai mis le mien à 20%, 10% pourraient suffire
  • Activation du rétro-éclairage : activation par mouvement (permanent, pendant une activité, désactivé)
  • Durée d’allumage (courte, moyenne, longue, très longue)
  • Verrouillage de l’écran (désactivé, toujours, lors d’une activité, en mode montre)

L’autre aspect qui pourra ne pas plaire à tout le monde, c’est le bracelet. Il est vraiment très fin, avec une texture de surface. L’ensemble me fait penser au bracelet d’un Fitbit Charge 2. Bon, l’avantage, c’est qu’il est doté d’un système de détache rapide (qui n’est pas le même que celui des Fenix 5) et vous en trouverez plein d’autres versions si celui de base ne vous plait pas.

Au dos, on trouve bien sûr un capteur cardio optique, comme sur toutes les montres cardio GPS Garmin sorties depuis… des mois. Garmin utilise le même capteur et continue de travailler sur l’algorithme pour améliorer sa fiabilité.

La puce GPS est également compatible GLONASS, mais Garmin communique moins sur cette double compatibilité. Et pour cause, sur mes multiples tests, le GLONASS n’a quasiment jamais amélioré la qualité de la trace.

A sa sortie, la Vivoactive 3 a souffert de graves problèmes d’autonomie. Au point que Garmin recommandait à l’époque de la recharger tous les jours. A partir de fin octobre, la mise à jour 2.60 a réglé ce problème. On a donc 7 jours d’autonomie en mode montre et 13 heures en utilisation GPS. En mode montre, je dirais que les 7 jours y sont. Sur ma première charge, j’ai obtenu 5 jours, alors que j’ai fait plein de tests mais peu de sport. Par la suite, je la rechargeais tous les 4-5 jours. Par contre, en utilisation GPS, on est encore loin du compte, puisque j’ai mesuré tout juste 10h d’autonomie sur mes tests. Espérons que le Garmin s’est dépêché d’apporter un correctif rapide et qu’ils arriveront à optimiser ça à la prochaine mise à jour. On la recharge avec le même câble que la Fenix 5, mais elle n’est pas rechargeable en course.

On a beau présenter la Vivoactive 3 comme la plus smartwatch des montres GPS Garmin, il n’en reste pas moins qu’elle embarque un bon gros paquet de fonctionnalités pour le sport. La famille Vivoactive a toujours eu une forte orientation multi-activités (mais pas multisports, au sens triathlon). Voici les profils disponibles (de base, mais on peut créer des profils perso si besoin) :

  • Course à pied : extérieur, sur tapis
  • Vélo : extérieur, intérieur
  • Marche : extérieur, sur tapis
  • Piscine
  • Salle : montée d’étages, musculation, cardio, vélo elliptique, stepper
  • Rame : aviron, rameur (intérieur), SUP
  • Golf
  • Ski : descente, fond, snowboard
  • Yoga

Au passage, remarquez comment Garmin a cherché à différencier la Vivoactive 3 des montres outdoor, en ne créant pas de mode trail ni de mode rando.

Ces profils sont classés en 3 listes : ceux que vous avez définis comme favoris, les autres et ceux qu’on peut ajouter (franchement, je ne sais pas pourquoi les listes 2 et 3 ne sont pas regroupées en une).

L’autre nouveauté majeure par rapport à la Vivoactive HR, c’est qu’on peut maintenant programmer des séances d’entrainement complexes via Garmin Connect. C’est une différenciation par rapport aux smartwatches comme l’Apple Watch 3 ou la Fitbit Ionic. On peut même en arriver à se demander ce qu’il reste maintenant à la Forerunner 235…

Un gros avantage de la famille Vivoactive, considérant le placement en termes de prix, c’est l’inclusion d’un altimètre barométrique (plus précis qu’un altimètre GPS). Quand on pense que les Forerunner 230, 235 et même 630 n’ont qu’un altimètre GPS limité à l’affichage de l’altitude (et pas du dénivelé), la Vivoactive 3 a de quoi faire des jaloux.

Il y a un menu Navigation, mais il faut se méfier : il n’y a pas de suivi d’itinéraire. On peut enregistrer la position où l’on se trouve, naviguer vers une position enregistrée, faire un retour au point de départ, mais pas de suivi d’itinéraire. Si besoin, on pourra quand même utiliser l’application dwMap (à télécharger sur Connect IQ) pour faire du suivi d’itinéraire.

En tant que montre GPS de dernière génération, Garmin y a intégré toutes les nouveautés, quasiment à l’égal de ce qu’on trouve sur une Fenix 5. Le mode musculation possède un compteur automatique de répétitions et de séries, un widget affiche la mesure du stress, on peut lancer un exercice de respiration guidée. La Vivoactive 3 va même encore plus loin, puisque c’est la première montre Garmin (la seule pour le moment) à être équipée d’une puce NFC pour le paiement sans contact (voir le paragraphe dédié à ce sujet).

La liste des widgets s’est encore allongée :

  • Ecran d’heure (personnalisable à foison)
  • Ma journée
  • Dernier sport
  • Météo
  • Notifications
  • Commandes musicales
  • Fréquence cardiaque
  • Stress
  • Calendrier
  • Pas
  • Minutes intensives
  • Etages
  • Calories
  • Dernière course
  • Dernier parcours vélo
  • Dernière nage
  • Golf
  • Dernière session muscu
  • Varia Lights
  • Virb

Il ne manque que le widget pour le collier GPS pour chien de Garmin. On peut choisir d’afficher ou pas chacun de ces widgets, ainsi que modifier leur ordre d’apparition. Certains de ces widgets sont constitués de 2 ou 3 écrans présentant différents niveaux de détail ou des durées différentes. Souvent, le premier affiche les données de la journée, le deuxième affiche les données sur la semaine et le troisième une autre vue.

 

Champs de donnéesVivoactive 3 champs de données

Fréquence cardiaque : instantanée, moyenne, circuit, %FCmax circuit, FCmoy %max

Allure : instantanée, circuit, dernier circuit, intervalle, moyenne

Allure (natation) : dernière longueur

Altitude : altitude, d+, d-

Cadence (course à pied) : instantanée, circuit, dernier circuit, moyenne

Cadence (vélo) : instantanée, circuit, dernier circuit, moyenne

Calories

Cap

Chrono : heure, durée, moyenne circuit, circuit, dernier circuit, total (inclus les pauses), intervalle

Soleil : heure coucher, heure lever

Distance : totale, circuit, dernier circuit, intervalle,

Distance (natation) : moyenne par mouvement, par mouvement, par mouvement intervalle, par mouvement dernier intervalle

Distance nautique

Fréquence de mouvements (natation) : instantanée, dernière longueur, dernier intervalle, moyenne, intervalle

Longueurs : total, intervalle

Température : instantanée, max sur 24h, min sur 24h

Mouvements (natation) : total, par longueur, dernier intervalle, intervalle, moyenne par longueur

Pas : total, circuit

SWOLF : intervalle, dernière longueur, moyen

Vitesse : instantanée, circuit, dernier circuit, max, moy

Vitesse nautique

Vitesse verticale : instantanée, moy sur 30s

Zone cardio : instantanée, temps dans zone

 

Course à piedVivoactive 3 running

Comme il n’y a qu’un seul bouton, il faut s’habituer à une nouvelle interface, même quand on a testé des dizaines de montres Garmin. Une pression courte ouvre le menu des activités, on fait son choix avec l’écran tactile ou le Side swipe, une pression supplémentaire lance le GPS fix (sauf pour la natation, car il y a un écran intermédiaire qui rappelle que le capteur cardio optique est désactivé dans ce mode). A partir de cet écran, on peut accéder à la programmation d’un entrainement ou aux paramètres du profil d’activité.

Pendant l’enregistrement, une pression courte stoppe l’enregistrement. Ensuite, il faut utiliser l’écran tactile pour terminer l’enregistrement.

Sur l’affichage, on peut maintenant configurer 3 écrans de 1 à 4 données (plus la jauge cardio), alors que généralement la limite est de 3 données par page sur les montres GPS de milieu de gamme. Il y a tout de même 2 limites inhabituelles :

  • Le choix du nombre de champs de données s’applique à toutes les pages
  • Sur une disposition à 4 champs, les champs du haut et du bas ont un choix plus limité que les 2 champs du milieu : chrono, FC, calories, distance ou heure uniquement (peut-être une histoire de place, puisque les champs du haut et du bas sont rognés par l’arrondi de l’écran)

Ca peut être gênant, par exemple si vous avez l’habitude d’afficher sur le 2e écran les mêmes données que sur le premier mais sur des moyennes ou des valeurs au tour. Là, ce ne sera pas possible de le faire.

Avant de partir courir, on peut encore configurer plein d’autres paramètres :

  • Des alarmes : fréquence cardiaque (par zone cardio ou personnalisée), allure (seuils haut et bas), temps, distance, cadence, calories, course/marche allure (seuils haut et bas)
  • Un tour automatique (basé sur la distance)
  • Une pause automatique
  • Le défilement automatique des écrans
  • GPS/GLONASS
  • Fond blanc ou fond noir
  • La couleur de nuance

C’est pas que le GPS fix soit long, mais il est en tout cas plus long que sur la Fenix 5 ou la Spartan Ultra. Il y a sûrement une histoire d’antenne là-dessous. Il faut en général une bonne dizaine de secondes avant de pouvoir partir.

Lorsqu’on court, le jeu de couleurs est nouveau. Les 2 champs de données du haut et du bas sont écrits en blanc sur fond noir, tandis que ceux du milieu sont en noir sur fond blanc. Je ne sais pas ce qui justifie ce choix, qu’on ne retrouve sur aucune autre montre Garmin.

On fait défiler les écrans en faisant glisser le doigt sur l’écran ou avec le Side swipe (mais c’est moins pratique). J’ai été surpris de voir que ça fonctionne sans problème sous une pluie fine, avec des gouttes d’eau sur l’écran et les doigts mouillés. Par contre, sous la douche, l’écran est inexploitable.

Selon vos envies, vous pourrez coupler une ceinture cardio et/ou un footpod. Tout comme pour les Fenix 5, vous avez le choix entre la compatibilité ANT+ et Bluetooth. Si vous optez pour la ceinture cardio (plus précise sur des activités à variation d’intensité), alors le capteur cardio optique sera automatiquement désactivé pendant votre activité.

La bonne surprise parmi les nouveautés de la Vivoactive 3 a été de découvrir qu’elle permet de programmer des entrainements. Après le look (et encore, ça dépend des gens), c’était le seul point faible de la Vivoactive HR. Et maintenant, on a les entrainements programmables depuis Garmin Connect. Et quand je dis entrainement programmable, je ne parle pas simplement de fractionné. Sur ce point, la Vivoactive 3 n’a même rien à envier à la Forerunner 630 ! On peut programmer des séances complexes depuis un ordinateur ou la nouvelle appli et les transférer à la montre. Ensuite, après avoir sélectionné l’activité course, en attendant le GPS fix, il suffit de cliquer sur l’écran pour y accéder.

En plus de tout ça, on peut configurer des tours automatiques, des tours manuels (à activer dans les paramètres de l‘activité ; pendant l’activité, il faudra faire un double tap sur l’écran pour les déclencher) et une pause automatique.

En course, l’écran tactile ne se révèle pas si simple à utiliser. Si on le verrouille, il faudra faire un appui long sur le bouton pour le déverrouiller avant de pouvoir l’utiliser. Et si on ne le verrouille pas, le frottement d’une manche peut le déclencher…

 

VéloVivoactive 3 vélo

Les profils dédiés au vélo ne se contentent pas d’afficher la vitesse en km/h à la place de l’allure en min/km. La Vivoactive 3 est compatible avec les capteurs de vitesse et cadence. Mais aussi la gamme d’accessoires Garmin Varia.

Pour le reste, c’est tout pareil que pour la course à pied.

Mais comparé aux dernières montres GPS multisports Garmin, elle ne supporte pas les Segments Live Strava.

 

Natation

La Vivoactive 3 ne dispose que d’un mode natation piscine (sans GPS), qui ne conviendra pas pour nager en eau libre. Mais vous aurez toutes les statistiques qu’on attend d’une montre de sport pour cette activité en piscine (allure, nombre de mouvements, SWOLF, etc).

Le capteur cardio optique est désactivé en mode natation. Et malheureusement, la ceinture HRM-Swim n’est pas compatible.

La manipulation du bouton est différente que pour les autres profils. Pendant l’enregistrement, une pression courte ne stoppe pas l’enregistrement mais marque un tour manuel. Il faut une pression longue pour stopper l’enregistrement et une autre pression longue pour enregistrer les données. Je pense que Garmin a opté pour ce type d’interface particulier parce qu’il évite d’avoir à utiliser l’écran tactile, qui serait difficilement utilisable à cause de l’eau de la piscine. C’est bien pensé.

 

Autres sportsVivoactive 3 Multisport

La Vivoactive 3 supporte de nombreux profils sportifs (déjà listés plus haut).

Le profil musculation est le seul qui diffère complètement des autres. À partir du moment où vous appuyez sur le bouton pour lancer l’enregistrement, il va lancer le chrono et compter automatiquement les répétitions (sachant que le capteur cardio va fonctionner en continu). A la fin d’une série, un double tap sur l’écran (je vous recommande de ne pas verrouiller l’écran tactile sur ce mode) et il va vous demander si son comptage est bon (pour éventuellement le modifier en direct) puis passer sur l’écran repos, qui affiche simplement un chrono et le cardio en tout petit. Un nouveau double tap et c’est parti pour la 2e série.

Le comptage automatique fonctionne relativement bien. Un peut comme le comptage des longueurs en natation quoi. Il arrive parfois qu’elle compte 1 répétition en trop. Je pense que c’est au moment où l’on pose l’haltère qu’elle compte ce mouvement comme une répétition. On peut dans ce cas modifier le décompte avant de passer à l’écran de repos.

Il faut juste bien penser qu’il ne peut compter que ce qui bouge. Si vous faites des pompes en gardant votre montre au poignet, il ne détectera rien.

Si vous avez le temps de vous amuser à ça, vous pouvez programmer vos séances d’entrainement sur Garmin Connect, comme on le fait habituellement en course à pied, puis les télécharger dans la montre.

Pour le golf, la Vivoactive HR donnait la distance jusqu’au trou, mesurait la longueur d’un coup et permettait de compter les points. Avec la Vivoactive 3, il est maintenant possible de compter les coups, voir les détails du green et chronométrer la partie.

 

Précision GPS et cardio

On retrouve sur la Vivoactive 3 le même réglage qui causait des soucis à certains sur la Fenix 5 : par défaut, l’enregistrement GPS est réglé sur le mode ‘intelligent’. C’est un mode qui fait varier dynamiquement la fréquence d’enregistrement de 1 point toutes les 1 à 7 secondes. Il vaut mieux changer ce réglage et passer sur l’enregistrement ‘1 seconde’. Pour se faire : appui long sur l’écran > réglages > système > enr. données > toutes les secondes.

Une fois fait, elle n’a rien à envier à la Fenix 5 côté précision GPS et précision cardio. Sans être parfaite. On va voir quelques illustrations, sur différents terrains, avec du bon et du moins bon.

Pour commencer par du pas trop difficile (mais pas si facile que ça), un chemin bordé de grands arbres, elle s’en sort très bien comparée à 2 montres GPS 2 fois plus chères.

Trace GPS OKMais à côté de ça, elle dévie parfois sans qu’on puisse y trouver d’explication. Voici le pire exemple que j’ai pu relever. La trace dévie en plein champ, un terrain qui devrait n’être qu’une formalité pour une montre GPS.

Vivoactive 3 GPS champsEn forêt, même chose, on peut voir du bon et du moins bon. Ici c’est elle ma plus précise…

Vivoactive 3 GPS forêt… Mais là, on est carrément loin du chemin.

Vivoactive 3 trace GPS forêtEn ville, par contre, je dois dire qu’elle s’est majoritairement bien comportée. Que ça soit dans des rues pavillonnaires (la trace reste bien sur le trottoir du bon côté)…

Vivoactive 3 GPS en ville… Ou en plein centre de Paris (la trace est propre et le retour se superpose presque avec l’aller). Sur cet exemple, c’est encore la Vivoactive 3 qui génère la meilleure trace GPS.

Vivoactive 3 ParisJ’ai parcouru une boucle dans le Morvan 3 fois, pour tester différents réglages GPS (en fait je l’ai faite 4 fois, mais dans la dernière j’ai testé le mode UltraTrac de la Fenix 5X, mode dont la Vivoactive est dépourvue).

On voit d’une part que le mode ‘Smart’ ne dégrade pas tant que ça la précision sur cette section sous les arbres. Par contre, on remarque que l’activation du GLONASS, qui est sensé améliorer la réception du signal de géopositionnement, dégrade en fait la trace en plusieurs endroits. Je fais cette comparaison à chaque test de montre équipée de GLONASS et à chaque fois ma conclusion est la même : le GLONASS n’améliore pas la qualité de la trace. Activez-le en ville, mais nulle part ailleurs.

Vivoactive 3 GLONASS ratéLe capteur cardio de la Vivoactive 3 m’a donné bien du fil à retordre. J’ai obtenu les meilleurs résultats en serrant franchement le bracelet. Généralement, je ressère le bracelet d’un cran quand je fais du sport, pas rapport à la position que j’utilise sur le reste de la journée. Là, j’ai dû le resserrer de 2 crans. Et malgré ça, on peut pas dire que ça a été parfait.

Les premiers résultats, sur les petites boucles de 3km étaient pourtant plutôt encourangeants. On remarque que la courbe fait parfois des bonds de 15bpm (vers le haut comme vers le bas), ce qui lui permet de vite raccrocher la courbe de la ceinture cardio lorsque de besoins.

¨récision cardio Vivoactive 3Mais sur une sortie à allure régulière, on note 6 bonds qui transforment cette sortie en un échec du capteur cardio.

Vivoactive 3 cardioSur une sortie dans Paris, avec quelques arrêts aux feux rouges qui génèrent une forte variabilité de la fréquence cardiaque, cette capacité est un avantage à certains endroits, car elle permet de suivre de brusques variations, mais crée à d’autres moments des erreurs qui durent environ 2 minutes et qui sont loin d’être négligeables.

Cardio running Vivoactive 3Mais bon, peut-être qu’on est entré dans la période où les performances des capteurs cardio optiques sont dégradées par le froid. Lorsqu’il fait très foid, le corps réagit en limitant le flux sanguin à la surface, pour éviter le refroidissement. Or, un capteur cardio optique a précisément besoin de flux sanguin en surface, pour détecter ses variations à chaque battement du coeur.

Cette sortie en est peut-être l’illustration. Le tracé est bien meilleur sur les 16 premières minutes (si on occule la première minute, le temps que tout se mette en place) que sur le reste de la sortie.

Cardio froid Vivoactive 3En vélo, c’est la cata.

Vivoactive 3 cardio vélo

Tracker d’activitéVivoactive 3 tracker activité

Comme toutes les montres de sport depuis quelques années, la Vivoactive 3 intègre des fonctionnalités de suivi d’activité quotidienne. Ou plutôt toutes les fonctionnalités de suivi d’activité quotidienne : nombre de pas, nombre d’étages gravis, calories brûlées, minutes intensives, durée et phases de sommeil, fréquence cardiaque au repos et même stress.

Je ne sais pas pourquoi Garmin n’a toujours pas créé un widget pour afficher les données de sommeil. Il y a un widget Journée qui rassemble une demi-douzaine de statistiques de votre activité quotidienne, mais pas de widget Nuit.

La nouvelle interface de l’application Garmin Connect est bien plus lisible et exploitable qu’avant. On a une présentation globale au premier coup d’œil, avec la possibilité de creuser pour l’analyse des statistiques sur 1 jour, 1 semaine, 1 mois ou 1 année. Je crois qu’ils sont arrivé à faire quelque chose de bien.

Vous pourrez régler dans les menus :

  • Les alarmes d’inactivité
  • Les objectifs (nombre de pas, nombre d’étages et/ou nombre de minutes intensives) : fixes (vous fixez la valeur) ou dynamiques (Garmin Connect fait évoluer chaque jour l’objectif pour coller à votre activité tout en continuant à vous motiver à aller chaque jour un peu plus loin
  • Move IQ (à activer ou pas) : détecte automatiquement certaines activités comme la marche, le vélo ou la course à pied

Difficile de parler de précision dans cette section tant les algorithmes sont différents d’une marque à l’autre (et qu’il est difficile de compter son nombre de pas réels sur une journée). De manière générale, il vaut mieux se concentrer sur une cohérence globale (pour pouvoir voir des évolutions dans le temps) plutôt que sur une précision ponctuelle. De toute façon, aucune montre ne pourra faire de miracles. Il suffit de pousser une pousser pour qu’elles comptent 0 pas (logique, puisque votre poignet est posé sur le guidon et ne bouge pas).

 

Fonctions connectéesVivoactive 3 smart notification

La Vivoactive 3 embarque des fonctions connectées avancées pour une montre de sport. Toutes les notifications de votre téléphone (SMS, Facebook, Instagram, email, appels entrants, etc) apparaitront sur l’écran de votre Vivoactive 3. On peut lire tous les messages écrits en faisant défiler l’écran. Et si vous avez un téléphone Android (ça viendra pour les iPhone), vous pourrez même répondre sans toucher votre téléphone, en utilisant des messages pré-écrits (il n’y a pas de clavier virtuel sur la Vivoactive 3).

Le seul reproche que j’ai à faire, c’est que la vibration de la notification est très brève. C’est pas un problème d’intensité de la vibration (réglable) mais juste que c’est très court. Du coup, il arrive parfois qu’on ne la sente pas. Sur un appel entrant, on peut décrocher ou raccrocher avec l’écran tactile. Mais il n’y a pas de micro pour poursuivre la conversation.

La nouvelle geekerie, c’est Garmin Pay, un service de paiement sans contact (voir paragraphe suivant).

Si vous êtes tête en l’air, vous pourrez retrouver votre téléphone avec votre Vivoactive 3 et retrouver votre montre avec votre téléphone. Pour ça, il faudra évidemment qu’ils soient connectés en Bluetooth.

Si vous avez des groupies, la fonction LiveTrack leur permettra de suivre votre progression tout au long de votre prochaine course.

Et il ne faut pas oublier toutes les possibilités offertes par la plateforme de téléchargement Connect IQ. On y trouve aussi bien des applications pour le sport que des applications de geek, ou même Uber qui permet de suivre l’arrivée de votre voiture Uber une fois que vous l’avez commandée. Et puis aussi des centaines de watchfaces différentes.

 

Garmin PayGarmin Pay

Le fonctionnement est assez simple. On enregistre le numéro de sa carte bleue dans Garmin Connect et ensuite on peut payer (moyennant un code pin à taper sur l’écran) avec la montre. Pas besoin d’avoir le smartphone à portée de Bluetooth, c’est une fonctionnalité sur laquelle la montre est complètement indépendante.

Enfin ça, c’est la théorie. Parce que pour l’instant, le service n’est pas disponible en France. Mais je vous rassure, c’est la même chose sur la Fitbit Ionic. En fait, c’est une histoire de partenariats à conclure avec les banques. Et en France, il n’y a encore rien de fait. Et il y a un risque pour que le service s’ouvre avec toutes les banques sauf la vôtre…

Après, il faudra y trouver une utilité. Si vous avez l’habitude d’acheter des croissants sur le chemin retour de votre sortie running, peut-être. Pour le reste, à voir…

Ne rêvez pas, Garmin Pay ne sera pas transféré aux autres montres Garmin, tout simplement parce qu’une mise à jour logicielle ne suffit pas, ça nécessite un composant hardware dédié (une puce NFC qui garantit la sécurité de la transaction). Mais c’est peut-être ce qu’il faut espérer de la Fenix 5 Plus.

Pour la plupart d’entre vous, Garmin Pay ne remplacera pas un lecteur de musique. Hé bien non, la Vivoactive 3 n’a toujours pas de lecteur de musique intégré. Il y a un widget de contrôle de playlist, mais il faudra emporter votre smartphone et le connecter en Bluetooth.

 

ConclusionVivoactive 3 avis

Garmin suit une trajectoire parallèle à celle de Fitbit. Les 2 marques étant désormais reconnues dans les domaines du sport et du fitness, essaient de porter le combat de la concurrence sur le terrain des smartwatches. L’évolution de design s’inscrit aussi dans cette stratégie de remplacer l’image de montre de sport par celle d’une montre qu’on peut porter 24h/24, en toute occasion.

La Vivoactive 3 est à la fois une évolution de la Vivoactive HR et une révolution. Révolution dans le design, mais évolution basée sur un ADN multi-activités polyvalente. Alors d’un côté elle gomme les 2 seuls points faibles qu’on pouvait reprocher à la Vivoactive HR : le design un peu brut et l’absence d’outils pour l’entrainement. Mais d’un autre côté, l’ajout des nouvelles geekeries (mesure du stress, paiement sans contact, etc) font augmenter la facture et place la Vivoactive 3 au-dessus de la barre psychologique des 300€. On peut se rassurer en se disant que ça reste moitié-prix de la Fenix 5.

Mais il faut insister sur le fait qu’elle est devenue encore plus polyvalente, notamment sur des sports éloignés de la course à pied. Comme par exemple avec le comptage automatique des répétitions et des séries pour la musculation.

Ma petite déception, c’est l’absence de lecteur de musique. Si l’on en croit les rumeurs, Garmin va y venir avec la Forerunner 645 Music. Mais pour moi, ça aurait été plus logique de l’intégrer sur la Vivoactive 3 que sur une montre orientée running de pointe. Mais bon, je ne suis pas spécialiste dans le marketing…

Au bilan, je crois que Garmin est arrivé à une montre GPS polyvalente dotée de nombreuses fonctionnalités pour le sport et un bon compromis entre fonctions connectées, fonctions pour le sport et autonomie. Elle sera forcément comparée à l’Apple Watch 3 et la Fitbit Ionic, qu’elle domine pour une utilisation sportive.

Mais la Vivoactive 3 a des arguments à présenter même pour répondre à des besoins purement sportifs : altimètre barométrique, programmation d’entrainements complexes, multiactivités, le tout pour un budget de milieu de gamme.

 

Vous avez trouvé ce test utile ? Vous souhaitez acheter une Vivoactive 3 ?

J’espère que vous avez trouvé cet article utile. Je suis un sportif comme vous qui cherche à avoir le plus de détails possibles avant d’acheter un nouveau matériel de sport. Je passe généralement plusieurs heures pour faire ces tests, c’est pas mal de boulot.

Si vous êtes intéressé par l’achat d’une Vivoactive 3 et que vous passez par un des liens ci-dessous, je toucherai une commission sur votre commande, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire. Je prendrai le temps d’y répondre.

Vivoactive 3EUR 314,00Bouton commander amazon
Vivoactive 3 GrayEUR 338,03Bouton commander amazon

70 commentaires

  • Yan

    Bonjour,
    J’attendais avec impatience ce test là et je ne suis pas déçu! Félicitations pour la densité de tous les tests du site! J’apprécie!
    Maintenant j’ai une petite question : « empiriquement » quelle montre est la plus aboutie entre la Fenix 3 HR Gray et la Vivoactive 3?

    Merci et bonne continuation.

    Yan

    • Jérôme

      Bonsoir
      Visuellement, et au toucher, la Fenix 3 HR rend quand même mieux. Dans les fonctionnalités, sauf pour un triathlète, elles sont très proches (sauf pour l’interface homme/montre).

      • Yan

        Bonsoir Jérôme,

        et merci pour la réponse! J’ai relu et revu tes deux tests ( Vivoactive 3 et Fénix 3 HR) et malheureusement je n’arrive toujours pas à me décider. Du coup je n’ai pas le choix de te donner mes habitudes et souhaits sportifs pour avoir ton avis. Désolé de t’ennuyer avec ça!

        Je partage ma semaine entre course et musculation ( 3 et 3). En ce qui concerne la musculation je n’ai pas vraiment d’attente mais en ce qui concerne la course à pieds je suis en pleine phase de transformation de ma foulée pour la rendre plus économique et ainsi progresser en vitesse et endurance! C’est pourquoi les Garmin Dynamiques m’intéressent car ma pauvre TomTom Runner 2 me donne juste un chiffre moyen de cadence et c’est tout! (Il me restera toujours la musique…) Je compte aussi me mettre à la compétition pour valider mes 3 séances semaines (environ 30k par semaine).

        D’autre part j’ai la furieuse envie de tester le triathlon sans garantie que j’ai le temps de m’y mettre… Mais au cas où… Dans tous les cas je n’y aurais pas beaucoup d’attente étant donné mon grand âge ( 49! ). Juste l’envie de me dépasser…

        En fait je me dis qu’une montre haut de gamme de 2 ans (Fenix 3 HR) a encore de beaux jours devant elle et qu’au prix actuel ce doit être une bonne affaire! D’un autre côté la Vivoactive 3 est récente et peut encore évoluer!

        Voilà! Merci de m’aider dans mon choix!

    • Gypi

      Bonjour,
      Je suis avant tout intéressé par la fonction golf parmi le choix des sports offerts.
      Est-il exact qu’il n’ai pas possible de télécharger plus de 3 parcours?
      Merci de votre réponse

  • Laurent

    Bonsoir,
    Merci pour ce bel article.
    Je visais la Forerunner 235 pour noël, et j’attendais ce test avec impatience.
    Je penche maintenant plus pour cette Vivoactive 3, surtout pour sa polyvalence et son look sympa pas « trop sport » pour la journée au boulot.
    Maintenant, moi aussi je suis déçu qu’il n’y ai pas le mode lecteur MP3. J’aime courir en musique et il faudra toujours emporter le téléphone lors des sorties, dommage.
    Une question, penses-tu que la Forerunner 645 sortira avant la fin d’année et dans quelle gamme de prix selon toi ?

    Encore merci pour tous tes articles.
    Laurent

    • Jérôme

      Bonsoir
      J’avais pronostiqué une sortie de la Forerunner 645 pour les cadeaux de noël, mais j’avoue que je commence à en douter. Les achats commencent et il sera bientôt trop tard. D’autant qu’il y a souvent un délai entre la date d’annonce et la date de disponibilité effective en boutique.
      Quant à la gamme de prix… cher.

  • Jean-Vincent

    Bonsoir,
    Un grand merci pour ce super test ! Je l’attendais avec impatience et je ne suis pas déçu ! Je crois que cette montre va être ma première montre-connectée ! Je la trouve très jolie et elle me semble « portable » au quotidien sans que cela fasse tâche et mon côté « geek » aimerait bien tester Garmin Pay même si je n’en vois que peu l’utilité en soit.

    J’ai quand même une question concernant le GPS. Sur ce type de montre est-ce qu’il est plus précis que sur notre iPhone et autre Androïde lorsque nous utilisons des Apps comme Runkeeper ?

    En tout cas encore merci !

    • Jérôme

      Bonsoir
      En règle générale, les montres ne sont pas plus précises que les smartphones. Lorsqu’il est sous couverture cellulaire, un smartphone combine le signal du GPS et la triangularisation avec les antennes 2G/3G/4G et donc j’ai confiance dans leur précision. Mais perso, j’ai jamais aimé les brassards au biceps pour emporter un smartphone.

      • Fabian

        Super test!

        Je me posais la même question concernant la fiabilité du gps iPhone/montre. Pour le VTT, mon téléphone est bien au chaud dans mon sac mais c’est un gouffre pour la batterie par contre je déteste également les brassards ou même simplement courir avec mon téléphone en main…

  • Eric

    Bonjour,
    Merci pour cet article qui permet d’éclairer ces idées sur cette nouvelle montre.
    Entre une forerunner 235 et cette montre polyvalente, et avec une différence de l’ordre de 30 euros sur Amazon, quelle est la montre la plus adaptée pour faire du running ?
    Eric

    • Jérôme

      Bonjour
      La Forerunner 235 a 2 outils d’entrainement en plus : le calcul de la récupération et le partenaire virtuel. A vous de voir si ça vous est utile.

      • petitorme

        Merci pour cet essai bien fait Jérôme ainsi que cette dernière comparaison avec la Forerunner 235 que j’ai déjà depuis. 15 mois qui est vraiment très bien mais comme je fais aussi beaucoup d’aviron il me manque cette polyvalence. Bon je crois que je vais acheter la Vivo active 3 et donner la 235 à ma femme qui ne fais que de la course. Dernière constatation plutôt que question pourquoi la vivo active 3 et surtout avec le bort Sylver et est plus chère en noir?

  • Gérard

    C’est vraiment un très mauvais test…

    – 12% d’erreur sur le poids annoncé (48g au lieu de 42g…)
    – Pas un seul mot sur le principal défaut : pas de haut parleur (pratique pour les annonces dans le fractionné par exemple), on est averti que par les vibrations.
    – Enorme connerie en disant qu’on peut désactiver le tactile, c’est faux. On peut juste activer un verrouillage automatique.
    – Pas un mot sur les applications et l’ouverture à de nombreuses possibilités. Rien non plus sur les « Champs de données » téléchargeable sur le market. Seulement les Widgets…

    • Jérôme

      Bonjour
      Merci pour toutes ces remarques, qui vont me permettre de corriger 1 erreur. Je vais me permettre de partager les torts entre vous et moi :
      – Garmin annonce sur son site 43g. On a donc tort tous les 2 (ok moi un peu plus que vous)
      – l’absence de haut parleur, c’est vous qui considérez ça comme le plus gros défaut. Il y a quelques années, les gens se plaignaient de n’avoir que des bips et pas d’alertes par vibration.
      – ce que vous appelez une énorme connerie est en fait une incompréhension de votre part. Relisez le paragraphe, le terme « désactiver » s’applique au Side swipe, pas à l’écran tactile.
      – « Et il ne faut pas oublier toutes les possibilités offertes par la plateforme de téléchargement Connect IQ. » Il y a 150 champs de données compatibles avec la Vivoative 3 dans Connect IQ. Je ne les ai forcément pas tous testés. Mais au besoin, je vous renvois vers cet article http://www.montre-cardio-gps.fr/garmin-connect-iq-guide-complet-et-meilleures-applications-a-telecharger/

  • Amélie

    Bonjour et merci beaucoup pour ce test que j’attendais avec impatience! Toujours aussi précis 🙂
    Dans les activités « de base » proposées, on ne voit effectivement plus les activités comme la randonnées ou les courses en montagne.. Attaché à ces activités, la personnalisation d’affichage me permettra-t-il de suivre ces sports malgré tout ?
    Merci d’avance!

  • Lola

    Bonjour Jérôme
    et Merci pour ce test hyper complet qui ne fait que confirmer mon choix pour cette montre.
    Je me demandais si tu savais pourquoi les site spécialisés running ne la proposait toujours pas ?

  • Carlos

    Bonjour.
    Tout d’abord, merci pour ce test complet difficile de trouver mieux en « Français » !
    On peut aujourd’hui trouver la Fenix 3 HR à 399e, pense-tu qu’avec 50e d’écart il ne vaut pas mieux la privilégier à la Vivoactive 3 ( finitions, fonctionnalités) ?
    Envisages-tu un test de la Fitbit Ionic, personne n’en propose un complet ? Comme tu le précises dans ce test, son écran est magnifique mais difficile de savoir ce qu’elle apporte à des coureurs réguliers.

    • Jérôme

      Bonjour
      Au niveau des finitions, je préfère la Fenix 3. mais bon, les goûts et les couleurs…
      L’Ionic est à mon poignet depuis jeudi dernier ! Le test complet et en français d’ici 2-3 semaines…

  • fabrice

    Bonjour Jérôme,

    une fois de plus bravo pour ton test, voilà je me permets de revenir vers toi car j’hésite beaucoup entre :
    la vivoactive 3 (pour son look, sa légéreté et son côté multi activité,)
    la spatan trainer (pour la précision de son gps et de son cardio)
    la tomtom adventurer (très polyvalente, altimèrtre baro et précision de la trace gps)
    et une fenix3 qui reste une superbe montre multisport outdoor mais que je ne porterai sans doute pas la journée car trop encombrante sur mon poignet

    au secours …..

    je ne sais plus quoi faire (même si j’aime vraiment bien la spartan trainer )

    Merci d’avance pour ton éclairage

  • Marc

    Bonjour Jérôme,
    Merci pour ce test, pour une utilisation running, trail, vélo, natation
    que conseillerais tu entre la spartan trainer, la spartan sport basique et la vivoactive 3 ?
    esthétiquement je préfère la spartan sport mais j’ai peur que son grand écran soit fragile.
    Merci d’avance pour tes précieux conseils
    Marc

    • Jérôme

      Bonjour
      C’est vrai que les 3 pourraient convenir.
      Avantages Vivoactive 3 : alti baro et programmation d’entrainements.
      Avantages Spartan (les 2) : suivi d’itinéraire, triathlon, natation eau libre.
      Différences entre les 2 Spartan : le prix, le look.

  • jorge

    Elle me faisait de l’oeil en remplacement de mon Fitbit Charge 2, la je suis franchement refroidi pour la partie cardio.

  • Capsulomania

    Merci pour votre test

    avec la vivoactive 3, peut on courir contre soi même ?

    Et si oui de quel façon

    Merci

  • Amélie

    Bonjour et merci beaucoup pour ce test que j’attendais avec impatience! Toujours aussi précis 🙂
    Dans les activités « de base » proposées, on ne voit effectivement plus les activités comme la randonnée ou le trail… Attaché à ces activités, la personnalisation d’affichage me permettra-t-il de suivre ces sports malgré tout ?
    Merci d’avance!

    • Cédric

      En effet, que lregret ne n’avoir aucune montre milieu de gamme typé outdoor / rando chez Garmin.
      Comparé à la Suunto Spartan Trainer poignet HR, plus polyvalente coté activité mais sans l’alti baro, quel est la plus appropriée pour une pratique source, montagne, fitness/muscu et suivi quotidien ?

      • Jérôme

        Bonjour
        Vivoactive 3, comptage automatique des répétitions/d*séries en muscu, altimètre barométrique, suivi quotidien plus poussé.
        La seule fonctionnalité de la Spartan Trainer qui pourrait me faire changer d’avis, dans une optique montagne, c’est le suivi d’itinéraire.

    • Jérôme

      Bonjour
      On a toujours la possibilité de créer un/des modes perso.

  • Heike Zoll

    Bonjour Jérôme,

    Avez-vous des retours sur la précision de l’altimètre? J’ai constaté des écarts importants entre les données d’un Smartphone Android et la Vivoactive 3.

    Avec un grand merci pour votre travail.

  • Manu

    Bonsoir,
    Ca devient compliquer de choisir une montre tellement il y a de choix… et vu le cout, on ne veut pas être déçu par l investissement….
    j attendais bcp de ce test, et j avoue que la qualité GPS et le cardio me fait hésiter… il a pas l air si fiable que ça…
    Du coup faisant du Duathlon, je ne sais plus trop vers quelle montre m orienter dans un budget de 300-400 €
    -La vivoactive 3
    -La 735XT
    -La fénix 3HR, qui n est malheureusement plus évolutive
    si tu pouvais m orienter, un grand merci

  • Jeffco

    Bonjour,

    une petite question, entre la vivoactive 3 et la M600?

    BàV

  • Thibaut

    Petite question quant à la détermination des FCmax chez Garmin.
    Sauf erreur la détermination de la FCmax est « automatique » et « dynamique » sur les Fenix (3-5 etc …).
    Comment cela se passe-t-il sur la vivoactive 3, est-ce aussi dynamique et automatique ou alors la FCmax est déterminée selon un algorithme (formule) basé sur l’age, sexe, etc … ?
    A moins que ça ne soit une fonction de Garmin Connect.

    • Jérôme

      Bonjour
      Ce mois-ci, j’ai eu une notification sur la montre pour signaler une nouvelle FCmax détectée. Mais je ne me souviens plus si c’était sur la Vivoactive 3 ou la Fenix 5X, comme je les testais en même temps.

  • Frank

    Bonjour,
    Avec quel type de téléphone la vivoactive 3 est elle la plus compatible? IOS ou Android ?Quelle est la version minimum IOS compatible avec la vivoactive 3
    Merci

  • Raphael

    Bonjour Jerome,
    Merci pour vos analyses et contributions très détaillées!
    Je regarde la vivoactive 3, et je souhaiterais savoir si l’on peut commander l’appli deezer depuis la montre ? (Les basiques au moins : chanson suivante, précédente, play / pause, …)
    Merci !

    • Jérôme

      Bonjour
      Non. Depuis le widget musique, on peut commander le lecteur de son smartphone.

      • Florent

        Hi,
        en réalité on peut commander Deezer, je le fais depuis la montre sur un iPhone 5c.
        J’en profite pour rajouter que je suis très satisfait de cette montre que j’utilise depuis plus d’un mois, pour de la course et du golf.
        C’est ma première, je n’ai que peu de recul donc. Néanmoins je trouve l’écran tactile simple d’utilisation, et les paramètres suffisamment avancés.
        Sur la mesure de la FC je ne fais pas de fractionné c’est manifestement plus simple à calculer, les données me semblent fiables.
        L’autonomie annoncée est à 100% conforme à ce que je constate, avec le GPS à 1s.

        Merci à Jérôme pour son site, étant novice il m’a beaucoup apporté 🙂

  • Paul

    Bonjour,
    Merci pour ce test et tous les autres.
    Je viens d’une Tomtom Multisport Cardio premier modèle (que j’ai perdu…) et j’hésite entre cette vivoactive 3 et la forerunner 935.
    Je fait surtout de la course et du vélo. J’ai comme objectif, plus ou moins lointain, de participer à la saintélyon et aurait donc besoin d’une autonomie correcte pour cette longue course.
    Peut on régler manuellement les intervalles GPS pour améliorer l’autonomie ? L’activation intempestive de l’écran tactile n’est elle pas trop gênante en courant ?
    Que me conseillez vous entre les deux ?
    Merci!

    • Jérôme

      Bonjour
      L’autonomie de la Vivoactive 3 risque d’être limite pour la SaintéLyon, 10h en pratique. Améliorer l’autonomie revient à dégrader la précision GPS, pas top. Et pas de possibilité de la recharger en course. Il vaudrait mieux prendre la Forerunner 935.
      L’écran tactile se verrouille automatiquement, donc pas d’activation intempestive.

      • Paul

        Merci pour la réponse.
        Mais il est donc possible d’espacer un peu la prise de mesure GPS quitte à perdre un peu en précision ? En utilisant le profil marche, la prise de mesure est-elle plus espacée ?
        Merci!

        • Fred

          Il n’y a que 2 mode : mode automatique (moins énergivore mais moins précis) ou le mode 1s (énergivore mais plus précis).
          Il n’y a pas le mode « un point toute les 10s », ça c’est réservé aux Fenix pour l’ultra trail.

  • Benoit

    Bonjour,
    Merci pour ce test.
    Juste une question, est-il possible de la charger pendant l’enregistrement d’une activité?

      • Thibaut

        Hum, j’ai cru lire dans un autre test que c’était possible, alors qui a raison ? (je peux te donner le lien ou si tu m’autorise à le publier ici).

        • Jérôme

          Euh oui, techniquement, c’est possible (erreur de ma part, je m’en suis rendu compte hier en enregistrant la prochaine vidéo sur la Vivoactive 3). Mais il reste le problème du câble de chargement, qui empêche de porter la montre au poignet pendant qu’on la recharge. Donc la réponse est : oui on peut le faire, mais c’est pas pratique.

  • Thibaut

    Bonjour,

    Je penche de plus en plus pour ce modèle (rapport à mon petit poignet) l’autre alternative étant la fenix 5S (mais qui, je pense, overshooterais largement mon utilisation).
    Rapport aux finitions possible (la couleur de la bague), tu as testé la couleur sombre je pense. Elle est plus chère que la version claire, est-ce la seule différence entre les deux boitiers ? L’écart de prix ma parait grand. La version sombre semble plus discrète pour un port au quotidien …

  • Amélie

    Bonjour Jérôme,
    j’ai regardé la dernière vidéo sur la Vivoactive 3 et ta conclusion me laisse perplexe… Bonne montre mais peut être un peu cher. Recherchant une montre avec altimètre barométrique, cardio, pour suivre surtout la course, le trail, la rando et le ski, pour un prix de 350€ maximum, que pourrais-tu me conseiller d’autre/de mieux ?
    Merci d’avance!

    • Jérôme

      Bonjour
      Ben quand je regarde ce que fait une Vivoactive HR qu’on trouve à 200€ (sans parler des promos du Black Friday)… Après tout dépend si les gens auront bien l’utilité des nouveautés (gestion des entrainements, paiement sans contact, stress).
      Cardio optique ou pas ? Avec un cadio optique, la Vivoactive HR, la Fenix 3 HR Silver et l’Adventurer rentreront dans ton budget. Avec une ceinture cardio, il y a bien plus de possibilités.

  • Thibaut

    Bonjour,

    Petite question de dimensions entre la vivoactive 3 et la fenix 5S.
    Les deux montres ont, à priori, des dimensions de cadran très proches, néanmoins la fixation des axes du bracelet de la fenix 5S semble plus éloignée que celle de la vivoactive (qui a un cadran plus grand d’1mm).
    Savez-vous comparer la distance entre les deux axes pour chaque montre ?
    Car pour moi ce sera une des deux montres pour cette fin d’année mais la taille au poignet est également un critère. L’idéal serait de les voir en vrai, mais pas de fenix 5 S (que des f5) ou de vivoactive 3 dans les magasins environnants .. .:'(.

    Merci pour tout ces tests et vidéo (la vidéo d’hier sur les mesures physio m’a (à nouveau) appris des choses, comment savoir les interpréter etc … malheureusement pas forcément dispo sur la vivoactive 3 (a part le VO2max), ce qui ferait bien entendu pencher la balance sur la F5S du point de vue technique, mais à voir pour la taille (je compte la porter aussi comme montre de tous les jours).

  • Mickaël

    Bonjour et merci pour cet article complet et les vidéos.

    Question: est-il possible de paramétrer cette vivoactive 3 pour une utilisation à la voile (planche, catamaran)?
    Peut-on afficher cap et vitesse en noeuds en instantanée? Peut-on enregistrer une trace en mer?
    Ou pour cela doit-on aller selon vous vers une fénix 5 ou quatix 5?

    Merci d’avance de votre retour.

  • petitorme

    Tout d’abord merci pour tout ces essais et comparaisons Jérôme 🙂
    J’ ai une Garmin Forerunner 235 qui est très bien pour courir mais qui ne fonctionne pas correctement pour l’Aviron ( (même avec les applis IQ pour aviron + rameur d’intérieur Concept 2/Incept manque le strock/dacence/min ) que je pratique 3 fois par semaine.
    J’avais pensé à la Vivoactive HR mais il me manque au moins le VO2 max (au passage la fct VO2 Max semble m’indiquer ma forme effectivement mais qu’elle fiabilité avec la vrai Vo2 max médicale?).

    Du coup je m’oriente sur la Vivoactive 3 qui semble plus adaptée pour moi (même si je perd la fct temps de récup merci au passage pour ton info dans un autre FAC) mais j’hésite maintenant avec le garmin Forerunner 735XT mais qui est un peu plus chère?

    De toutes manières je reste chez Garmin mais que prendre pour pour remplacer ma 235 dont je suis très satisfait (sauf passant de montre qui a cassé au bout d’un an et il faut que j’en retrouve un maitemant 🙁

    La Vivoactive 3 ou la Forerunner 735XT (mais un peu plus chère. Est-ce que ça vaut le coup?) ou même une autres Garmin (sachant que j’ai bien vu que a priori la Forerunner 935 était vraiment Top mai le double de prix = trop chère pour moi).?
    Ta comparaison entre ces 3 montres (235, vivoactive 3 et 735XT) et surtout avis Jérome stp.

    Sportivement.

    • Jérôme

      Bonsoir
      Pas facile. En fait si, c’est facile : les 2 t’iraient bien. Du coup, pas facile de les départager. En fait, je ne vois pas ce que t’apporterait la Forerunner 735XT par rapport à la Vivoactive 3 pour justifier de débourser plus.

      • petitorme

        Merci pour ton avis qui me conforte a acheter une Vivoactive3.

        Éventuellement aurais-tu une petite idée de pourquoi ma Forerunner 235 ne fonctionne pas pour l’aviron et rameur d’intérieur (Pas de cadence/Strock,…) alors que des appli IQ d aviron sont prévues pour la 235 ?
        Est-ce que je m’y prends mal pourtant j’ai bien télécharger les bons champs de données qui vont bien ?
        Bien cordialement

  • Jeanne

    Bonjour,
    Pourquoi dites-vous qu’elle ne peut être comparée à une Apple Watch?
    Bien cordialement

    • Jérôme

      Bonjour
      Parce qu’on peut télécharger plein d’applications sur l’Apple Watch, accéder à son carnet de contacts, etc. Ce n’est pas le cas avec la Vivoactive 3, qui a certes accès aux applications de Connect IQ, mais qui est limité à des applications orientées sport (Uber étant peut-être la seule exception).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *