Top 7 des montres cardio GPS pour la natation

Montre GPS natation
 

Certaines fonctionnalités sont maintenant omniprésentes sur les montres de sport (vitesse, distance, cardio) ou les trackers d’activité (nombre de pas, calories brûlées, suivi du sommeil). Mais les fonctionnalités pour la natation ne sont pas forcément détaillées dans les descriptifs produits ou les tests. Souvent, c’est juste une des petites facettes des montres multisports.

Il faut dire que le nombre de nageurs ou de triathlètes est vraiment moins grand que celui pour la course à pied, qui connait un gros boom depuis quelques années (et qui est plus accessible, moins technique). Et pourtant, c’est un sport complet.

 

Les critères pour choisir une montre pour nager

Avant de se jeter sur la dernière montre GPS haut de gamme qui fait tout (et qui coûte cher), il faut savoir ce qu’on veut faire avec. En gros, vous cherchez juste une montre qui comptera les longueurs à votre place ou est-ce que vous voulez vous en servir pour faire des vraies séances d’entrainement ?

 

Le rôle du GPS

Le GPS, c’est plus précis pour mesurer la distance… sauf dans une piscine !

Premier cas : dans une piscine couverte. Là c’est simple, le signal GPS ne traverse pas le toit du bâtiment et la montre GPS est incapable de mesurer la distance de cette manière. La parade imaginée par les constructeurs, c’est d’utiliser un accéléromètre intégré dans la montre pour compter le nombre de longueurs que vous parcourez. Il suffit alors d’indiquer manuellement à la montre la longueur de la piscine ; elle fera ensuite la multiplication pour vous indiquer quelle distance vous avez nagé.

Deuxième cas : dans une piscine en plein air. Là, la montre capte bien un signal GPS. Mais avec autant d’allers-retours sur une aussi courte distance, la précision GPS ne sera pas suffisante pour calculer la distance parcourue de manière fiable. Oubliez le GPS et comptez plutôt de nouveau sur l’accéléromètre interne.

Troisième cas : en eau libre (lac, mer, etc). Là, il ne s’agit plus de longueurs, donc l’accéléromètre ne servira à rien. C’est donc là que le GPS entre en action. Mais ce n’est pas aussi simple qu’en course à pied. En effet, le signal GPS est un signal de faible puissance qui ne pénètre pas dans l’eau. Du coup, votre montre GPS perd le signal à chaque fois que vous plongez la main sous l’eau ; et elle le capte de nouveau, pendant un bref instant, quand elle sort de l’eau. Tout ça complique la tâche de la puce GPS. Et c’est un algorithme complexe qui essaie de s’arranger avec ça.

 

De quelles données avez-vous besoin ?

Quand on commence à utiliser une montre en natation ou sur un autre sport, ce qu’on remarque rapidement, c’est la quantité de données qu’elle mesure. Soit parce qu’il y en a trop, soit parce qu’il n’y en a pas assez.

Il est donc important de savoir de quoi vous allez avoir besoin. Genre est-ce que ça vous intéresse de connaitre votre SWOLF (si vous ne savez pas ce que c’est, c’est probablement que vous n’en avez pas besoin) ? Une autre façon de voir les choses c’est que si vous voulez progresser, alors la technique (et donc le SWOLF) va devenir importante pour vous, même si ce n’est pas encore le cas aujourd’hui.

 

Et le cardio ?

Actuellement, il n’y a pas de capteur cardio optique qui soit fiable dans l’eau. Certaines montres cardio sans ceinture le désactive dans le mode natation (la plupart des cas). D’autres le laissent activé (Cas de la M600 et la M430), mais il est de peu d’utilité, ne comptez pas dessus.

Il existe des ceintures cardio qui fonctionnent très bien dans l’eau (Polar H7 et H10, Suunto Smart Sensor, Garmin HRM-Swim et HRM-Tri). Mais elles ont 1 limite et 1 problème.

La limite des ceintures cardio étanches, c’est qu’elles ne permettent généralement pas d’afficher la fréquence cardiaque en direct sur la montre. Ca vient du fait que les protocoles de communication avec la montre (soit ANT+, soit Bluetooth) ne passent pas dans l’eau. Les constructeurs ont développé 2 parades à cette limite. Suunto et Garmin ont intégré une petite mémoire dans leur capteur cardio. Celle-ci enregistre de manière autonome le rythme cardiaque pendant votre séance de natation. Une fois terminé et sorti de l’eau, elle synchronise ces données avec la montre, qui les remet à leur place. L’autre solution, c’est celle de Polar, qui a ajouté un module supplémentaire de communication basse fréquence (5kHz) qui fonctionne dans l’eau. C’est la seule façon d’afficher le cardio en direct pendant une séance de nage.

Le problème, maintenant, c’est que les ceintures pectorales ont tendances à glisser lors de la poussée sur le mur au bout d’une piscine. Sans rire, même bien serrée, elle ne tiendra pas si vous poussez fort. Vous pouvez vous en accommoder (en poussant pas fort, quoi). Sinon, Garmin a recouvert sa ceinture HRM-Swim dédiée à la natation de plaques de silicone pour augmenter l’accroche.

 

Est-ce qu’une montre est vraiment utile en natation ?

La montre GPS parfaite pour la natation n’existe pas. La critique qu’on rencontre souvent concerne le comptage des longueurs. J’ai déjà testé un paquet de montres différentes et j’ai rarement eu de problème. J’attribue ça au fait que je ne fais pas de culbute et qu’à chaque virage, je touche le mur avec la main du coté où j’ai ma montre. De cette manière, il y a un arrêt net que l’accéléromètre détecte facilement. Bon, ça me pose parfois des soucis lorsque je teste plusieurs montres et que j’en ai sur chaque poignet. Mais à priori, ce n’est pas votre cas.

Malgré cette technique, il arrive que la montre rate la dernière longueur, car le nombre de longueur est généralement incrémenté lors de la poussée. Il suffit de le savoir et de ne pas s’arrêter juste après avoir touché le mur, mais d’effectuer une poussée de plus.

En résumé, mes 2 conseils pour améliorer la fiabilité du compteur de longueur :

  • Touchez le mur avec la main qui porte la montre au moment de faire votre virage
  • Effectuez une dernière poussée avant de vous arrêter pour retourner au vestiaire (ou pour faire une pause)

Bon, ces petits soucis rendent-ils une montre inutile en natation ? La réponse à cette question est largement personnelle, mais pour moi, c’est NON.

Premièrement, le fait de ne pas avoir à compter les longueurs permet de se concentrer sur la technique de nage. Oubliez le VO2max ou la force physique, la natation c’est avant tout une question de technique.

Ensuite, le fait d’enregistrer chacune de vos séances de natation permet de les inclure dans un suivi plus large de vos activités physiques (notamment d’un point de vue récupération).

Et puis il y a une utilité à analyser votre nombre de mouvements par longueur, votre allure, votre rythme cardiaque, vos temps de repos. Au bout de combien de temps fatiguez-vous ? Est-ce que votre technique (l’efficacité de vos mouvements) baisse à ce moment-là ?

 

Ma préférée : Garmin Forerunner 735XT

Forerunner 735XTModes : piscine, eau libre

Longueur piscine : perso (de 17 à 150m)

Etanchéité : 50m

Fonctionnalités : détection du type de nage, drill, entrainements personnalisés, temps (écoulé, repos, dernier intervalle), distance, allure (instantanée, moy, max, dernier intervalle), nombre de mouvements de bras, fréquence mouvements de bras (par longueur ou par minute, moy, dernier intervalle), SWOLF (moy, intervalle, dernier intervalle), fréquence cardiaque (instantanée, moy, max).

La Forerunner 735XT est une des dernières montres GPS Garmin pour le triathlon, toute petite et légère (un critère important car une grosse montre est parfois gênante en natation). Elle reprend toutes les fonctionnalités pour la natation de la Forerunner 920XT, avec la possibilité de configurer de nombreux affichages, y compris un écran spécifique pour les pauses en bout de piscine (dans ce cas, l’affichage est inversé, histoire de ne pas confondre les écrans). La nouveauté qui a été introduite à sa sortie, c’est la possibilité de configurer des entrainements de natation dans Garmin Connect et les synchroniser sur la montre. Ca fonctionne exactement comme un entrainement de course à pied. Vous aurez également la possibilité d’enregistrer des drills manuellement (lorsque vous faites des séries avec une planche par exemple). Quel que soit le mode natation utilisé, le capteur cardio optique est désactivé. Si vous voulez enregistrer votre fréquence cardiaque, il vous faudra utiliser une ceinture HRM-Tri ou HRM-Swim.

Pour le reste, la Forerunner 735XT a de nombreux modes sportifs, dont un mode triathlon. Elle est aussi à la pointe des statistiques avec les Advanced running dynamics. Et si besoin, la plateforme Connect IQ permet de télécharger des applications (comme par exemple Apnea, une application pour l’apnée).

Garmin Forerunner 735XT EUR 389,02 Bouton commander amazon

 

Plus de cardio : Polar V800

V800Modes : piscine, eau libre

Longueur piscine : 25m, 50m, perso (de 20 à 250m)

Etanchéité : 30m

Fonctionnalités : détection du type de nage, temps, distance, allure (instantanée, moy, max), nombre de mouvements de bras, fréquence mouvements de bras (par longueur ou par minute), SWOLF, fréquence cardiaque (instantanée, moy, max).

Je pourrais commencer par vous présenter LA fonctionnalité unique de la V800 : l’affichage de la fréquence cardiaque en direct sur l’écran de la montre, même dans l’eau (avec une ceinture cardio H7 ou H10). C’est simple, c’est la seule qui le permet. L’écran est en noir & blanc, mais avec un bon contraste qui le rend lisible facilement. En piscine, elle détecte automatiquement le crawl, le dos crawlé, la brasse et même le papillon.

Sinon, la V800, c’est pour le moment le top de la gamme de montres GPS Polar, le modèle multisports le plus avancé (avec un mode triathlon). L’autre fonctionnalité unique (indépendamment de la natation), c’est le couplage avec… une GoPro ! Il est possible de contrôler la GoPro depuis la montre et d’ajouter les données comme la vitesse et la fréquence cardiaque en surimpression de votre film. Pour finir, elle fait aussi tracker d’activité et reçoit les smart notifications.

Polar V800 349€ Bouton commander i-run

 

Meilleur rapport fonctionnalités / prix : Suunto Ambit3 Sport

Ambit3 SportModes : piscine, eau libre

Longueur piscine : perso (de 15 à 1200m)

Etanchéité : 50m

Fonctionnalités : détection du type de nage, drill, temps (total, longueur, intervalle), distance, allure, nombre de mouvements de bras, fréquence de mouvements de bras, SWOLF, fréquence cardiaque.

L’Ambit3 Sport est la version aux fonctionnalités réduites de l’Ambit3 Peak, plus orientée triathlon. Elle est compatible avec la ceinture cardio Smart Sensor qui enregistre la fréquence cardiaque dans l’eau et la synchronise avec la montre en fin de séance. Elle reconnait automatiquement le type de nage. Et si ce n’est pas le cas, vous pouvez lui apprendre (sans déconner). Il y a une procédure pour déclarer à la montre quelle nage vous allez faire sur les prochaines longueurs, afin que l’algorithme intègre bien les particularités de vos mouvements. Ainsi, il les reconnaitra plus facilement après. Elle détecte automatiquement les pauses et peut aussi enregistrer vos drills, ce ne sera pas automatique, mais ça permet de ne pas perdre de données (distance ou cardio). Avec sa plage de réglages de longueur, c’est la seule montre que vous pourrez utiliser dans cette piscine de 1km au Chili.

L’Ambit3 Sport est bien une montre GPS multisports, avec un mode triathlon. Elle reçoit les smart notifications, mais ne fait pas tracker d’activité quotidienne (nombre de pas, etc).

Suunto Ambit3 Sport EUR 219,00 Bouton commander amazon

 

Pour toutes les activités dans et sur l’eau : Garmin Quatix 3

Quatix 3Modes : piscine, eau libre

Longueur piscine : 25m, 50m, perso (de 20 à 250m)

Etanchéité : 100m

Fonctionnalités : détection du type de nage, drill, temps (écoulé, repos, dernier intervalle), distance, nombre de longueurs, allure (instantanée, sur 500m, moy, max, dernier intervalle, dernière longueur), nombre de mouvements de bras (total, dernière longueur, dernier intervalle), fréquence mouvements de bras (par longueur ou par minute, moy, dernier intervalle), SWOLF (moy, intervalle, dernier intervalle), fréquence cardiaque (instantanée, moy, max).

Pour faire simple, la Quatix 3 est une Fenix 3 optimisée pour l’eau : natation en piscine et en eau libre, sports d’eau comme le stand up paddle (SUP) ou le surf, pêche en mer et en eau douce, navigation de plaisance et en régate. En bonne Fenix 3 qui se respecte, elle mesure tout. Et encore plus si vous la couplez avec une ceinture cardio HRM-Tri ou HRM-Swim.

Les nombreuses fonctionnalités pour le sport incluent par exemple un mode SUP qui mesurera la fréquence et l’efficacité de vos coups de rame, mais aussi d’autres modes comme la course à pied, la rando ou le vélo. Elle fait aussi tracker d’activité et reçoit de nombreuses smart notifications (SMS, email, appel entrant, appli comme WhatsApp,etc). Si vous faites de la navigation, vous pourrez sauvegarder des positions, marquer une ligne de départ virtuelle, afficher un cap et des distances en miles, connecter un ordinateur de bord de bateau, activer une alerte de dérive.

Garmin Quatix 3 EUR 459,00 Bouton commander amazon

 

Petite et pas chère : Garmin Vivoactive

VivoactiveMode : piscine

Longueur piscine : 25m, 50m, perso (de 17 à 150m)

Etanchéité : 50m

Fonctionnalités : temps, distance, nombre de longueurs, allure (instantanée, moy, dernière longueur), nombre de mouvements de bras (dernière longueur), fréquence mouvements de bras par longueur (moy, dernier intervalle), SWOLF (moy, intervalle, dernière longueur).

La Vivoactive est la plus petite montre GPS de Garmin (ah non, j’ai vérifié et la Forerunner 35 fait 1g de moins). Bon, c’est la plus petite montre GPS multisports : 8mm d’épaisseur. Elle ne dispose pas de mode natation en eau libre mais permet quand même de mesurer pas mal de données avec son accéléromètre, y compris le SWOLF. Attention, elle n’est en revanche pas compatible avec les ceintures cardio natation de Garmin.

La Vivoactive est équipée d’un écran couleur tactile et de fonctions connectées comme la réception des smart notifications et la compatibilité avec les applications téléchargées de Connect IQ. Le panel de fonctionnalités est complété par un tracker d’activité 24h/24.

Garmin Vivoactive EUR 119,99 Bouton commander amazon

 

La musique en plus (pas dans l’eau) : TomTom Runner 2

Runner 2Mode : piscine

Longueur piscine : perso (de 15 à 999m)

Etanchéité : 50m

Fonctionnalités : temps, distance, nombre de longueurs, allure, nombre de mouvements, SWOLF.

Bien que son nom pourrait vous induire en erreur, la Runner 2 a bien un mode natation en piscine. C’est en fait l’héritière de la TomTom Multisport Cardio. Mais elle n’a pas de mode triathlon permettant d’enchainer les 3 épreuves natation – vélo – course à pied. L’écran affiche 3 données de manière inégale : 1 vraiment grosse (donc très lisible) et 2 toutes petites en bas. Sinon, la principale caractéristique de la Runner 2, c’est la simplicité : simplicité des réglages, simplicité de la navigation dans les menus, mais aussi simplicité des statistiques dans l’application TomTom Sports.

La Runner 2 dispose de mode course à pied et vélo, aussi bien en extérieur qu’en salle, du suivi d’activité quotidienne et du sommeil. Mais pas de fonctions connectées avec un smartphone (juste la synchronisation sans fil via Bluetooth). Mais son petit plus, c’est le lecteur de musique MP3 intégré (avec 3 Go de mémoire). Il suffit juste d’avoir un casque sans fil Bluetooth.

TomTom Runner 2 EUR 180,54 Bouton commander amazon

 

Spécialisée pour la piscine : Garmin Swim

SwimMode : piscine

Longueur piscine : 25m, 50m, perso (de 17 à 150m)

Etanchéité : 50m

Fonctionnalités : détection du type de nage, drill, temps, distance, nombre de longueurs, allure, fréquence de mouvements de bras, SWOLF.

OK, ce n’est pas une montre GPS, mais je me suis dit que je ne pouvais pas faire une liste de montres pour la natation sans présenter un modèle spécifique natation. La Garmin Swim, c’est juste ça, une montre pour nager en piscine. Pas besoin de naviguer dans les menus, il y a un bouton spécial pour passer en mode natation et démarrer l’enregistrement de votre séance. Vous pouvez enregistrer manuellement vos drills (lorsque vous faites des mouvements de nage partiels, que la montre ne pourrait pas détecter).

Si vous cherchez une montre de sport polyvalente, il vaut mieux jeter un coup d’œil à mes propositions précédentes. La Garmin Swim n’est utile qu’en piscine, pas en course à pied, ni en triathlon. Elle peut quand même servir de montre. Elle fonctionne avec une pile bouton, ce qui veut dire que vous n’aurez pas besoin de la recharger au bout de 3-4 jours.

Garmin Swim EUR 125,00 Bouton commander amazon

Un commentaire

  • Dominique KOWALSKI

    Bonjour a tous,
    Juste un petit commentaire sur une montre non cité dans l’article. Je pratique la Nage Avec Palmes en milieu naturel (résident en Martinique c’est vrai que c’est plus simple ! 🙂 ).
    J’utilisais jusqu’à peu une « SUUNTO Ambit 2 Sapphire » et j’avais de gros soucis de perte de connexion satellite (le bras quand il passait sous l’eau n’aidait pas…). J’ai fait l’acquisition récemment une « SUUNTO Spartan Sport HR » et c’est vraiment excellent, le tracé est précis et jusqu’à aujourd’hui aucune perte de signal à signaler…
    Bonne Journée à tous.
    Amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *