Coros Apex : la nouvelle petite bombe pour le running ?

Coros Apex
 

La communauté (et du contenu complémentaire) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube et Instagram.

Cliquez ici pour passer commande chez mon partenaire i-Run et soutenir ainsi le blog. Profitez-en pour utiliser le code IRUN15, qui offre 15% de réduction sur les nouveautés chaussure et textile.

Coros est un nouvel entrant sur le marché des montres GPS, mais qui a réussi à faire sensation lors du test de la Coros Pace avec son autonomie incroyable pour une montre GPS de triathlon (20 jours avec smart notifications et 20h d’enregistrement GPS sur une seule charge).

Cette fois, Coros annonce l’Apex, une nouvelle montre GPS running de milieu de gamme, qui n’est pas juste une déclinaison de la Pace dont on aurait bridé le logiciel pour la limiter au running.

Mais le meilleur, c’est qu’elle propose des fonctionnalités alléchantes : training effect aérobie et anaérobie, alti baro, double compatibilité ANT+/Bluetooth, saphir, autonomie jusqu’à 100h. Et 2 tailles de boitier !

 

Présentation de la Coros ApexPrésentation Coros Pace

Pour commencer, il existe en fait 2 Apex. Un modèle grand format (46mm) et un modèle petit format (42mm). Quand on pense que Coros ne fabriquait pas de montres GPS il y a encore 1 an ½, c’est osé de proposer 2 déclinaisons de son 2e essai. Mais bon, il y a effectivement une demande pour des montres pas trop grosses (pour les femmes, mais pas que…), donc c’est peut-être bien vu de leur part.

Outre le format, la lunette est différente : titane pour la 46mm, céramique pour la 42mm. Les 2 modèles sont équipés d’une vitre saphir (inrayable). Titane et saphir ? Oui oui… A la différence de Garmin et Suunto qui vendent leurs modèles Titanium ou Sapphire plus chers, chez Coros, c’est simplement de série pour tout le monde.

L’écran a une résolution de 240 x 240 pixels sur l’Apex 46mm et 218 x 218 sur la 42mm. Ca vous rappelle quelque chose ? C’est les mêmes résolutions que les Fenix 5 et Fenix 5S.

L’interface se fait via 2 boutons, dont l’un (celui du haut) est une molette rotative. Pour le coup, pas sûr que ce soit facile à manipuler sur une course. Car il va falloir tourner la molette pour passer d’un écran de données à l’autre.

Les bracelets sont munis d’un système de remplacement rapide, pour adapter look et couleur.

C’est une montre GPS running, mais elle est néanmoins étanche à 100m. Ce niveau est généralement celui des montres GPS outdoor, les autres se contentant généralement d’un indice 50m, voire 30m.

Côté capteurs, on a (entre autres) une puce GPS/GLONASS, un capteur cardio optique, un alti baro, une boussole. Et on pourra y ajouter des capteurs externes ANT+ et/ou Bluetooth.

Si l’autonomie était un point fort de la Pace, l’Apex fera au moins aussi bien. Et peut-être même mieux. L’autonomie en enregistrement GPS 1s est annoncée à 35h, comme la Pace. Mais l’Apex possède un nouveau mode UltraMx capable de monter à 100h d’enregistrement GPS. Coros ne donne pas de détail sur le fonctionnement de ce mode (intervalle d’enregistrement GPS, capteurs utilisés pour construire la trace). Du coup, difficile de dire si ce sera un mode utilisable sur un ultra trail. Ce qu’il faudra voir lors d’un test en conditions réelles, c’est si l’UltraMx se rapproche plus du FusedTrack de Suunto (bon) ou du UltraTrack de Garmin (moins bon). Pour le modèle 42mm, ces performances sont légèrement réduites : 25h et 80h.

Coros a intégré pas mal de nouvelles fonctionnalités sur l’Apex, dont certaines  sont actuellement disponibles uniquement sur les montres GPS Garmin haut de gamme :

  • VO2max
  • Récupération
  • Training effect aérobie et anaérobie
  • Seuil lactique
  • Charge d’entrainement
  • Stamina

La fonction Stamina est tirée d’un algorithme particulier, qui va analyser la foulée pour détecter la fatigue qui vient avec la durée d’une course. En général, quand on fatigue, notre foulée se dégrade et devient moins efficace. L’indicateur Stamina va permettre de mesurer cet effet. Si on combine Stamina avec un mode UltraMx capable de donner une trace GPS précise, alors l’Apex va peut-être devenir l’arme absolue sur les courses d’ultra.

Il y a plusieurs profils pour la course à pied, en intérieur et en extérieur, mais aussi des modes pour le fractionné, les entrainements aérobiques et les entrainements anaérobiques. Ca permettra d’affiner les réglages en fonction de chaque objectif visé.

L’Apex pourra également construire et proposer des séances d’entrainement clé en main. Chaque séance sera divisée en 3 phases (échauffement, travail et retour au calme) et la montre indiquera pour chaque phase la durée et la zone cardio cible.

Si vous avez lu mon test de la Coros Pace, alors vous savez que la marque ne propose qu’une application sur smartphone pour l’analyse des données d’entrainement, pas de site web. Cela dit, on peut exporter les données vers Strava ou TrainingPeaks.

Côté smartwatch, l’Apex reçoit les smart notifications classiques (SMS, mail, calendrier) et on peut activer ou désactiver individuellement celles des applications tierces (type WhatsApp, Instagram, etc).

 

Prix et date de sortie

La Coros Apex modèle 42mm sera vendue 299€.

La Coros Apex modèle 46mm sera vendue 349€.

Elles seront disponibles courant novembre.

 

Mon avisAvis Coros Pace

Parmi les challengers arrivés récemment sur le marché des montres GPS, Amazfit avait fait très fort en termes de fonctionnalités/prix avec la Stratos. Désormais, il faut également compter sur Coros. Il faut réaliser que chez toutes les autres marques, le modèle avec vitre saphir est vendu 100€ plus cher que le modèle de base. Sur l’Apex, le saphir et la lunette titane sont de série et le prix reste celui d’une montre GPS de milieu de gamme !

Et que dire du paquage de fonctionnalités ? Ben c’est simple, c’est les fonctionnalités d’une Forerunner 645 pour le prix d’une Forerunner 235. En gros… Coros devient la seule marque autre que Garmin a mesurer le seuil lactique et le training effect anaérobie. Or, niveau prix, l’Apex va se retrouver en concurrence avec la Vantage M, la Spartan Trainer et une éventuelle Forerunner 245. Et elle n’aura pas à rougir, ni sur le plan hardware, ni sur le plan des outils d’entrainement.

La seule chose qui pourrait éventuellement me retenir de complètement craquer pour cette montre, c’est le bouton-molette. Il faudra voir en test si c’est pratique à utiliser, si c’est précis pour faire une action.

 

Qui d’autre ne veut rien rater ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûr de ne pas rater les nouveaux articles et les résultats des nouveaux tests. Et recevez en bonus la checklist des 40 questions à se poser avant d’acheter une montre GPS.

* indicates required



Vous pouvez aussi suivre :

9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.