Les 10 meilleures montres GPS triathlon 2022 (et Ironman)

Pour un triathlète non professionnel, la montre GPS est un appareil qui l’accompagnera à chaque entrainement, que ce soit dans l’eau, sur des roues ou en baskets, de la première séance jusqu’au jour de la course. Donc trouver la meilleure montre GPS de triathlon, celle qui convient à vos besoins et vos objectifs, est crucial.

Autrefois réservé au haut de gamme, on trouve en 2022 des montres GPS avec un mode triathlon à moins de 150€. Après, quand on monte en gamme, on gagne en capacité d’analyse et de conseil.

Pour cette sélection 2022 des meilleures montres GPS de triathlon, je suis parti d’une liste de 25 montres GPS possédant un mode triathlon (avec gestion des transitions) que j’ai passée au crible de 80 critères de comparaison. Compte tenu des spécificités du triathlon, j’ai fait ressortir plusieurs critères pour orienter le classement.

Le résultat est là : la liste des 10 meilleures montres GPS triathlon 2022 (dont la plupart ont une autonomie qui les rendent capables de couvrir un Ironman)

Les 10 meilleures montres GPS de triathlon en 2022

  • Garmin Forerunner 945 LTE
  • Fenix 7S/7/7X Sapphire et Epix 2 Sapphire 
  • Polar Vantage V2
  • Garmin Forerunner 745
  • Coros Pace 2
  • Wahoo Elemnt Rival
  • Kiprun 500 by Coros
  • Polar Vantage V
  • Suunto 9 Peak

Garmin Forerunner 945 LTE : la meilleure

Test Forerunner 945 LTE
  • Taille de boitier : 44mm x 13,9mm
  • Poids : 49g
  • Alti : barométrique
  • Cardio : optique + ceinture ANT+/Bluetooth
  • Puissance en course à pied : Stryd ou ceinture HRM-Run/HRM-Tri/HRM-Pro
  • Puissance à vélo : capteur ANT+/Bluetooth
  • Autonomie : 35h

Mon test de la Garmin Forerunner 945 LTE

Garmin a rénové sa Forerunner 945 en une version plus connectée. Mais avant de parler du LTE, attardons-nous sur les évolutions du design de la Forerunner 945 LTE : un boitier plus petit tout en conserver le même écran et sans perdre d’autonomie. Pourquoi s’en priver ? La Forerunner 945 LTE intègre aussi le dernier capteur cardio de Garmin (Gen 4).

Comme toutes les montres GPS triathlon haut de gamme de Garmin, la Forerunner 945 LTE dispose de tout un panel d’outils d’entrainements, d’analyse et de conseils pour suivre une saison de triathlète : détection du seuil lactique, charge d’entrainement aérobie et anaérobie, programmation de séances complexes, mode piste d’athlé, body battery. Les suggestions quotidiennes d’entrainement permettront d’assurer la période entre 2 saisons. Sans oublier cartographie et lecteur de musique. La densité des réglages permet de tout personnaliser.

Le LTE offre des capacités de suivi en direct LiveTrack sans téléphone, d’envoi de notifications à des proches, de réception de messages d’encouragements, ainsi que d’envoi manuel ou automatique d’alerte SOS en cas d’accident.

Garmin Forerunner 945 LTE Bouton commander i-run

Fenix 7S/7/7X Sapphire et Epix 2 Sapphire : les plus précises

Série Fenix 7
  • Taille de boitier : 42 à 51mm x 14,1 à 14,9mm
  • Poids : 63 à 96g
  • Alti : barométrique
  • Cardio : optique + ceinture ANT+/Bluetooth
  • Puissance en course à pied : Stryd ou ceinture HRM-Run/HRM-Tri/HRM-Pro
  • Puissance à vélo : capteur ANT+/Bluetooth
  • Autonomie : 37 à 122h

Mon test de la Garmin Fenix 7X Sapphire

Mon test de l’Epix 2 Sapphire

Mes tests l’ont démontré : quelles que soient les conditions, le géopositionnement en mode multi GNSS double bande des Fenix 7 Sapphire et Epix 2 Sapphire en font actuellement les montres GPS le plus précises du marché. Quand il s’agit de gérer sa course, c’est un paramètre important de savoir qu’on peut faire confiance à ce qui est affiché à l’écran. Attention toutefois au surplus de consommation que cela implique, qui rapport l’autonomie de 16 à 42h pour les Fenix 7S/7/7X et 15 à 20h pour les Epix 2.

La nouvelle fonctionnalité Stamina va par ailleurs permettre de doser encore mieux les séances de fractionné en s’assurant que le nombre de répétitions et l’intensité de la séance étaient bien optimums par rapport au niveau de forme du jour.

Garmin Fenix 7S Sapphire Bouton commander i-run
Garmin Fenix 7 Sapphire Bouton commander i-run
Garmin Fenix 7X Sapphire Bouton commander i-run
Garmin Epix Sapphire Bouton commander i-run

Polar Vantage V2 : pour se passer de coach

Test Vantage V2
  •     Taille de boitier : 46mm x 13mm
  •     Poids : 62g
  •     Alti : barométrique
  •     Cardio : optique + ceinture Bluetooth
  •     Puissance en course à pied : Stryd ou au poignet
  •     Puissance à vélo : capteur Bluetooth
  •     Autonomie : 40h

Mon test de la Polar Vantage V2

La Polar Vantage V2 se distingue visuellement par un boitier en aluminium qui apporte une finition esthétique parfaite sans pour autant ajouter trop de poids sur la balance. Le premier domaine sur lequel la Vantage V2 domine tout le marché, c’est celui des tests guidés (tests de performance et de récupération, en running ou à vélo) qui permettent de faire des points d’étape précis dans vos performances. L’autre domaine, c’est celui de la récupération, avec training load pro (suivi des charges d’entrainement cardio, musculaire et du ressenti) et nightly recharge (qualité de la récupération pendant le sommeil). L’interface de Polar Flow est selon mois la meilleure pour suivre la charge d’entrainement sur une saison.

Côté entrainement, FitSpark propose chaque jour des séances de cardio, de musculation et d’étirements adaptées au niveau physique et prenant en compte la récupération. Ces recommandations viennent en complément des possibilités de programmation de séances. La Vantage V2 mesure la puissance au poignet en course à pied et on peut programmer des séances à la puissance. Et si vous faites du triathlon longue distance ou un Ironman, Fuelwise vous assistera pour vous ravitailler au bon moment en fonction de l’effort.

Polar Vantage V2 Bouton commander i-run

Garmin Forerunner 745 : la précision sans superflu

Forerunner 745 test
  •     Taille de boitier : 44mm x 13,3mm
  •     Poids : 47g
  •     Alti : barométrique
  •     Cardio : optique + ceinture Bluetooth/ANT+
  •     Puissance en course à pied : Stryd ou ceinture HRM-Run/HRM-Tri/HRM-Pro
  •     Puissance à vélo : capteur ANT+/Bluetooth
  •     Autonomie : 16h

Mon test de la Garmin Forerunner 745

L’année dernière, c’était pour moi la meilleure montre GPS pour le triathlon. C’est la montre GPS la plus précise du marché : la meilleure trace GPS (sauf double fréquence) et le meilleur capteur cardio optique. Le mode piste d’athlétisme arrive à une précision presque ultime pour les entrainements sur pite. On peut ajouter à cela une batterie de capteurs externes qui apporteront des données supplémentaires : capteurs de puissance vélo et course à pied.

Tout ça s’accompagne de nombreux outils d’entrainement : de la programmation d’entrainements complexes à la charge d’entrainement, en passant par le VO2max, la suggestion quotidienne d’entrainement et le statut d’entrainement. Pas de cartographie ! La plus-value se trouve bien dans la précision des données mesurées pendant les entrainements afin d’assurer la fiabilité des résultats des algorithmes d’aide à l’entrainement.

Attention à son autonomie, qui pourra être limite pour certains sur Ironman.

Garmin Forerunner 745 Bouton commander i-run

Coros Pace 2 : les outils avancés pour pas cher

Test Coros Pace 2
  •     Taille de boitier : 47mm x 13,7mm
  •     Poids : 29g
  •     Alti : barométrique
  •     Cardio : optique + ceinture ANT+/Bluetooth
  •     Puissance en course à pied : Stryd ou au poignet
  •     Puissance à vélo : capteur ANT+/Bluetooth
  •     Autonomie : 30h

Mon test de la Coros Pace 2

La Coros Pace 2 est une montre GPS qui est un game changer dans le segment des montres GPS pour le triathlon. Coros a tout simplement décidé de dynamiter ce secteur en proposant tous les outils des montres très haut de gamme à seulement 200€. La Pace 2 possède donc des outils avancés pour la course à pied : un mode piste d’athlétisme dont la précision est irréprochable, la puissance au poignet en course à pied (en plus de la compatibilité avec Stryd) et la programmation de séances d’entrainement complexes, y compris basées sur la puissance. Elle est compatible avec tous les capteurs pour le vélo, en ANT+ ou en Bluetooth. Et Coros est, selon moi, la marque qui a développé le meilleur algorithme de mesure de la distance en natation en piscine. Elle est petite, ultra légère et facile à utiliser grâce à son interface qui intègre un bouton-molette.

Au fil du temps, Coros a développé en parallèle ses outils d’analyse des performances : Evolab sur son application et Training Hub sur son site web.

Coros Pace 2 Bouton commander i-run

Wahoo Elemnt Rival : aucune prise de tête

Test Wahoo Elemnt Rival
  •     Taille de boitier : 46mm x 15,3mm
  •     Poids : 53g
  •     Alti : barométrique
  •     Cardio : optique + ceinture ANT+/Bluetooth
  •     Puissance en course à pied : Stryd
  •     Puissance à vélo : capteur ANT+/Bluetooth
  •     Autonomie : 24h

Mon test de la Wahoo Elemnt Rival

Wahoo a appliqué à sa première montre GPS de triathlon sa marque de fabrique éprouvée sur les compteurs vélo : la simplicité d’utilisation. La fonctionnalité la plus innovante, c’est la transition automatique entre les sports en triathlon. Wahoo est la seule marque capable de concurrencer Garmin sur le LiveTrack.

Au fil des mises à jour depuis sa sortie, Wahoo a ajouté la compatibilité avec Stryd, la programmation des entrainements via TrainingPeaks ainsi que le recalage de la distance en direct sur les points kilométriques le jour de course.

Wahoo Elemnt Rival Bouton commander amazon

Kiprun 500 by Coros

Test Décathlon Kiprun 500 by Coros
  •     Taille de boitier : 47mm x 13,7mm
  •     Poids : 29g
  •     Alti : GPS
  •     Cardio : optique + ceinture ANT+/Bluetooth
  •     Puissance en course à pied : Stryd (edit : ce n’est plus possible avec les versions de série 2)
  •     Puissance à vélo : capteur ANT+/Bluetooth
  •     Autonomie : 30h

Mon test de la Kiprun 500 by Coros

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il s’agit d’une montre GPS Décathlon. Conçue et produite par Coros mais vendue par et chez Décathlon. Son prix ne laisse pas transparaître l’étendu de ses capacités sportives pour un triathlète : programmation d’entrainements complexes, compatibilité avec les capteurs de puissance vélo, mode piste d’athlétisme, bonne autonomie. La Kiprun 500 s’exploite avec l’écosystème Coros : les algorithmes d’analyse de l’entrainement Evolab sur l’application et les outils du site web Training Hub.

Dans le cadre d’un budget contraint, le prix réduit de la Kiprun 500 permettra d’y coupler une ceinture cardio et un capteur Stryd (edit : ce n’est plus possible avec les versions de série 2) pour aboutir à un package avec une précision des données surclassant toutes les autres montres GPS haut de gamme.

Kiprun 500 by Coros Bouton commander décathlon

Polar Vantage V : une opportunité pour le rapport qualité / prix

Test Vantage V
  •     Taille de boitier : 46mm x 13mm
  •     Poids : 68g
  •     Alti : barométrique
  •     Cardio : optique + ceinture Bluetooth
  •     Puissance en course à pied : Stryd ou au poignet
  •     Puissance à vélo : capteur Bluetooth
  •     Autonomie : 40h

Mon test de la Polar Vantage V

Il y a quelques mois encore, j’aurais opté pour la Vantage M2. Mais depuis, Polar a divisé le prix de la Vantage V par 2 et là, c’est la bonne affaire. Ca permet de bénéficier d’une montre GPS aux finissions élégantes avec un boitier en métal, mais surtout un alti baro, le suivi d’itinéraire, tous les outils d’entrainement, de suivi de la charge d’entrainement Training load pro et de la récupération Recovery pro. Elle intègre aussi les recommandations quotidiennes FitSpark et l’analyse du sommeil Nightly recharge.

Vraiment bonne occasion. Alors c’est sûr, la Vantage V ne recevra plus de nouvelle fonctionnalité par mise à jour. Mais d’un autre côté, Polar ne lui retirera plus rien, donc vous savez ce que vous achetez. Et pour le prix, elle offre plus de fonctionnalités sportives que la Vantage M2.

Vantage V
Bouton commander i-run

Suunto 9 Peak : pour un design épuré

Test Suunto 9 Peak
  •     Taille de boitier : 43mm x 10,5mm
  •     Poids : 62g
  •     Alti : barométrique
  •     Cardio : optique + ceinture Bluetooth/ANT+
  •     Puissance en course à pied : Stryd
  •     Puissance à vélo : capteur Bluetooth
  •     Autonomie : 25h

Mon test de la Suunto 9 Peak 

Suunto a opéré un virage depuis 1 an en proposant des montres GPS plus fines (donc plus pratiques à utiliser lorsqu’il faut retirer une combi de natation) et en intégrant des applications partenaires pour la programmation d’entrainements complexes.

La Suunto 9 Peak est plutôt à considérer comme un instrument de mesure qu’il vaut mieux exploiter dans le cadre d’une planification d’entrainement ou un coaching via Nolio ou TrainingPeaks. La montre intègre le même algorithme que le body battery de Garmin et l’application Suunto intègre l’algorithme de suivi de la charge d’entrainement de TrainingPeaks.

Suunto 9 Peak Bouton commander i-run

Critères de choix pour une montre GPS de triathlon

Mode triathlon : ça parait trivial, mais je reçois encore des messages de gens qui se sont trompés dans leur choix. Pour pouvoir l’utiliser en triathlon, il faut que la montre GPS soit capable de gérer l’enchainement de plusieurs disciplines dans le même enregistrement d’activité (et en intégrant les transitions !). Donc ce n’est pas parce qu’une montre GPS a un mode natation, un mode course à pied et un mode vélo qu’elle pourra être utilisée en triathlon.

Le boitier : une montre GPS de triathlon doit être étanche, fine (pour ne pas gêner le retrait de la combinaison de natation), légère, avec un écran suffisamment grand et lisible.

Les fonctionnalités qui intéressent le triathlète peuvent aller de la programmation de séances d’entrainement au couplage d’un capteur de puissance, en passant par les alertes, les métriques physiologiques (VO2max, récupération, charge d’entrainement, seuil lactique, etc). Tout ce qui permet d’optimiser son entrainement, d’améliorer sa technique (avec le SWOLF en natation, l’équilibre de puissance à vélo et les running dynamics en course à pied) et mieux gérer sa course.

Le cardio dans l’eau : toutes les marques ont activé le capteur cardio optique de leurs montres dans l’eau pour des résultats plus ou moins fiables. Je recommande toujours d’utiliser plutôt une ceinture cardio car les résultats sont alors plus fiables. Or, gardez bien à l’esprit que ces résultats sont les données d’entrée de bon nombre d’algorithmes physiologiques comme le training effect et la charge d’entrainement.

L’autonomie est aussi un critère important. Même si les montres GPS récentes sont presque toutes capables de tenir un Ironman, il vaut mieux prendre un peu de marge par rapport à ce qu’annonce le constructeur. Et puis une grosse autonomie permettra de la recharger moins souvent.

Toutes les montres GPS sont aussi des montres connectées. L’usage quotidien est donc aussi un aspect à prendre en compte dans votre comparaison. Certaines montres GPS de triathlon peuvent aussi intégrer un lecteur de musique, le paiement sans contact.

4 commentaires

  • Antoine

    la montre Kiprun 500 by Coros ne dispose pas d’un alti barométrique (cf ton test et la page decathlon)

  • Cedric

    Intéressé par la Vantage V au vu du rapport qualité-prix

    Avez-vous pu voir si le cardio-optique était meilleur que ce vous avez constaté lors de votre test ?

    Dans les commentaires, il semble que ce capteur est soit défectueux soit très mauvais.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.