Les meilleures montres GPS triathlon 2020 (et Ironman)

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Aujourd’hui, les montres de triathlon font tout : GPS, cardio (avec et sans ceinture), cartographie, puissance à vélo et en course à pied, programmation d’entrainement et plein de choses encore.

Mais toutes les montres GPS ne se valent pas et toutes ne sont pas optimisée pour faire du triathlon. Certaines sont parfaites pour la course à pied mais il leur manque quelques fonctionnalités pour répondre aux besoins spécifiques d’un triathlon. Il faut déjà un mode spécifique qui permet d’enchainer la natation, le vélo et la course à pied. Et puis pour le haut du panier, il faut qu’elle supporte de nombreux capteurs (puissance vélo, voire puissance en course à pied), avec une autonomie suffisante pour un Ironman.

J’ai déjà testé plus d’une vingtaine montres GPS capables de faire du triathlon. Donc je comprends ceux qui sont un peu perdus devant tant de choix. Le blog est là pour vous dégrossir le travail et vous permettre de trouver la meilleure montre GPS de triathlon pour votre budget.

L’état du marché des montres de triathlon

La position ultra dominante de Garmin sur le marché a tendance à orienter systématiquement le podium vers les Fenix. Mais ces dernières sont taillées pour l’outdoor. N’y voyez pas du Fenix bashing, mais on peut trouver plus adapté pour la recherche de performance sur le triathlon.

Suunto propose le triathlon sur toutes ses montres (à l’exception de la Suunto 7), mais ni l’application, ni le facteur de forme n’y sont favorables. L’application Suunto ne permet pas encore beaucoup d’analyses de séances ou de performances.

Coros a avancé rapidement sur tout ce qui est métriques de course à pied et de charge d’entrainement. Leurs montres GPS sont bien placées en entrée de gamme, mais les dernières (Vertix et Apex Pro) sont plutôt chères.

Polar a progressé dans le domaine de la charge d’entrainement et de l’analyse de récupération. Ils sont selon moi les leaders sur l’équilibre global d’un plan d’entrainement.

Sigma propose une iD-Tri à un prix imbattable, mais au look plus que bof bof.

Amazfit a aussi une gamme conçue pour le triathlon. Mais les bugs apparaissant et disparaissant au fil des mises à jour (capteur cardio, autonomie lorsqu’une ceinture est couplée en Bluetooth, connectivité), j’ai maintenant tendance à m’en méfier.

Critères de choix pour une montre GPS de triathlon

Je suis parti d’une sélection de 25 montres GPS possédant un mode triathlon (avec des transitions), datant de moins de 3 ans et que j’ai passé au crible de 80 critères. Compte tenu des spécificités du triathlon, j’ai fait ressortir plusieurs critères pour orienter le classement.

Le hardware : une montre de triathlon doit être étanche, fine (pour ne pas gêner le retrait de la combinaison de natation), légère, avec un écran suffisamment grand et lisible, etc.

Les fonctionnalités qui intéressent le triathlète peuvent aller de la programmation de séances d’entrainement au couplage d’un capteur de puissance, en passant par les alertes, les métriques physiologiques (VO2max, récupération, charge d’entrainement, seuil lactique, etc). Tout ce qui permet d’optimiser son entrainement, d’améliorer sa technique (avec le SWOLF en natation, l’équilibre de puissance à vélo et les running dynamics en course à pied) et mieux gérer sa course.

Le cardio dans l’eau : toutes les marques ont activé le capteur cardio optique de leurs montres dans l’eau pour des résultats plus ou moins fiables. Je recommande toujours d’utiliser plutôt une ceinture cardio car les résultats sont alors plus fiables. Or, gardez bien à l’esprit que ces résultats sont les données d’entrée de bon nombre d’algorithmes physiologiques comme le training effect et la récupération.

L’autonomie est aussi un critère important. Même si les montres GPS récentes sont presque toutes capables de tenir un Ironman, il vaut mieux prendre un peu de marge par rapport à ce qu’annonce le constructeur. Et puis une grosse autonomie permettra de la recharger moins souvent.

Le confort : une trop grosse montre aura tendance à balloter, ce qui sera vite pénible pendant une course. Mieux vaut donc choisir un boitier adapté à la taille de son poignet. Pour le sport, un bracelet en silicone est préférable. Maintenant, toutes les montres GPS récentes possèdent un système de détache rapide qui permet de remplacer les bracelets pour adapter sa montre GPS à la vie quotidienne avec un bracelet noir, en cuir, voire en métal.

Vous retrouverez sur le blog tous mes tests de montres GPS. J’y détaille toutes leurs fonctionnalités, mais aussi les avantages et les défauts que j’ai pu relever dans leur utilisation. Sans oublier la comparaison de leur précision GPS, cardio et altimètre !

Forerunner 935 ou Forerunner 945 ?

On n’a pas fondamentalement besoin de cartographie pour s’entrainer pour un triathlon (et encore moins le jour de la course). PacePro ne s’appliquant qu’à la course à pied, encore une fonctionnalité qui ne sera pas utile en triathlon. Un lecteur de musique, le paiement sans contact, autant de fonctionnalités inutiles pour le triathlon…

Alors quelles sont les raisons qui pourraient pousser à préférer une Forerunner 945 ou une Forerunner 935 comme montre pour le triathlon ?

Je n’en vois que 2 :

  • La taille de l’écran, qui permet d’afficher 6 données sur la Forerunner 945 contre 4 sur la Forerunner 935
  • La segmentation de la charge d’entrainement en 3 zones (anaérobie, aérobie faible et aérobie élevée) qui permet d’équilibrer les séances d’entrainement
Garmin Forerunner 945 Bouton commander i-run
Garmin Forerunner 935 Bouton commander i-run

Forerunner 945 ou Fenix 6 Pro ?

Pour moi la comparaison est assez simple : à fonctionnalités égales, je donne ma préférence à celle qui est plus fine et plus légère. Donc la Forerunner 945.

D’un strict point de vue performances, il n’y a pas d’autre choix possible.

Je vois quand même 1 cas pour lequel je pourrais plutôt recommander la Fenix 6S : les petits poignets. Si vous êtes une femme ou que vous avez un petit poignet (oui, il y a aussi des hommes qui ont un petit poignet), la Fenix 6S sera préférable tout simplement parce que son boitier plus compact sera plus confortable à porter.

Après, les goûts et les couleurs, ça ne s’explique pas. Et si vous trouvez la Fenix 6 plus jolie, optez pour une Fenix 6.

Garmin Forerunner 945 Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6 Pro Bouton commander i-run

Les 3 meilleures montres GPS pour le triathlon

  1. Garmin Forerunner 945
  2. Polar Vantage V
  3. Garmin Forerunner 935

1. Garmin Forerunner 945

Test Garmin Forerunner 945
  • Taille de boitier : 47mm x 13,7mm
  • Alti : barométrique
  • Cardio : optique + ceinture ANT+/Bluetooth
  • Puissance en course à pied : capteur ANT+/Bluetooth ou ceinture HRM-Run/HRM-Tri
  • Puissance à vélo : capteur ANT+/Bluetooth
  • Autonomie : 36h

Mon test de la Garmin Forerunner 945

La Forerunner 945 ne fait aucun compromis. Alors certes, elle possède bien plus que le strict nécessaire pour le triathlon ou l’Ironman : la cartographie, le lecteur de musique, tout ça fait monter le prix. Mais du coup, c’est l’assurance de choisir une montre GPS connectée qui sera au top dans tous les domaines.

Le nouveau capteur cardio optique est plus performant que les précédents. Les widgets de performance, de statut d’entrainement et de body battery sont des aides intuitives pour analyser et optimiser son entrainement, grâce notamment à la répartition de la charge d’entrainement aérobique et anaérobique.

La densité des réglages permet de tout personnaliser, de la programmation des entrainements de natation (une fonctionnalité qui n’existe que chez Garmin), de vélo et de course à pied, l’activation d’alertes, l’affinage des zones cardio avec la FC de repos, la FC max et la FC de seuil lactique.

Garmin Forerunner 945 Bouton commander i-run
Garmin Forerunner 945 pack triathlon Bouton commander i-run

2. Polar Vantage V

Test Vantage V
  • Taille de boitier : 46mm x 13mm
  • Alti : barométrique
  • Cardio : optique + ceinture Bluetooth
  • Puissance en course à pied : sans capteur additionnel
  • Puissance à vélo : capteur Bluetooth
  • Autonomie : 40h

Mon test de la Polar Vantage V

J’ai longtemps hésité à placer la Polar Vantage V en tête de ce classement des meilleures montres GPS de triathlon parce qu’elle possède tous les outils pour rechercher la performance sur triathlon et Ironman… sans superflux. L’autonomie est énorme pour un format qui reste très compact.

Polar est en avance sur ses concurrents sur la mesure de la qualité de la récupération, en allant bien au-delà du temps de sommeil. La Vantage V sera donc un parfait allié pour tous ceux qui sont sur le fil du rasoir à la recherche de l’équilibre entre charge d’entrainement et récupération.

La Vantage V est toujours la seule montre GPS au monde à mesurer la puissance en course à pied sans capteur additionnel. Elle fait donc le distinguo entre la charge cardio et la charge musculaire. L’application Polar Flow permet aussi de suivre la fatigue ressentie pour corréler les sensations avec les métriques.

Polar Vantage V Bouton commander i-run

3. Garmin Forerunner 935

Test Forerunner 935
  • Taille de boitier : 47mm x 13,9mm
  • Alti : barométrique
  • Cardio : optique + ceinture ANT+/Bluetooth
  • Puissance en course à pied : capteur ANT+/Bluetooth ou ceinture HRM-Run/HRM-Tri
  • Puissance à vélo : capteur ANT+/Bluetooth
  • Autonomie : 24/60h

Mon test de la Garmin Forerunner 935

Si le bling bling de la Forerunner 945 ne vous attire pas, la Forerunner 935 est la montre de triathlon qu’il vous faut. Elle concentre 98% des fonctionnalités sportives sans le superflu du lecteur de musique, de la cartographie et de PacePro (inutile en triathlon). Du coup, c’est aussi une économie sur le budget.

Bien qu’elle soit sortie en avril 2017, elle tient encore tête à bon nombre de concurrentes d’autres marques. Car la Forerunner 935 est une copie de la Fenix 5 en termes de fonctionnalités : compatible avec tous les capteurs externes (ANT+ et Bluetooth), mesure toutes les métriques pour l’entrainement (SWOLF, running dynamics, puissance à vélo et à pied, algo Firstbeat) et permet la programmation de séances d’entrainement complexes, y compris en natation.

Garmin Forerunner 935 Bouton commander i-run

Les dauphines (pour un plus petit budget)

  • Garmin Fenix 6 ou Fenix 6S
  • Suunto 5
  • Coros Apex (42 ou 46mm)

Garmin Fenix 6 ou Fenix 6S

  • Taille de boitier : 47mm x 14,7mm (Fenix 6) ou 42mm x 13,8mm (Fenix 6S)
  • Alti : barométrique
  • Cardio : optique + ceinture ANT+/Bluetooth
  • Puissance en course à pied : capteur ANT+/Bluetooth ou ceinture HRM-Run/HRM-Tri
  • Puissance à vélo : capteur ANT+/Bluetooth
  • Autonomie : 36h (Fenix 6) ou 25h (Fenix 6S)

Mon test de la Garmin Fenix 6

Vous préférez un look soigné à la cartographie ?

Vous cherchez les dernières fonctionnalités dans une montre cardio GPS plus petite ?

La Fenix 6 et la Fenix 6S peuvent être des options qui répondent à ces besoins.

Si vous n’avez que faire de la cartographie et d’un lecteur de musique, mais que vous voulez absolument les dernières fonctionnalités sportives ou que vous recherchez une montre au look plus soigné à porter au quotidien, alors vous pouvez choisir une Fenix 6.

Si la Forerunner 945 est trop grosse pour vous, alors optez pour la Fenix 6S, dont le boitier est plus petit.

Garmin Fenix 6 Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6S Bouton commander i-run

Suunto 5

Test Suunto 5
  • Taille de boitier : 46mm x 14,6mm
  • Alti : GPS
  • Cardio : optique + ceinture Bluetooth
  • Puissance en course à pied : capteur Bluetooth
  • Puissance à vélo : capteur Bluetooth
  • Autonomie : 20h

Mon test de la Suunto 5

La Suunto 5 est une montre GPS parfaitement capable pour du triathlon et même un Ironman. Elle supporte tous les capteurs, du Stryd pour la course à pied au capteur de puissance pour le vélo.

On peut programmer du fractionné mais Suunto n’a toujours pas développé une solution pour programmer des séances d’entrainement plus complexes. Mais si j’ai placé la Suunto 5 dans ce classement des meilleures montres GPS de triathlon c’est pour son assistance évolutive à l’entrainement. La Suunto 5 va programmer un plan d’entrainement cardio à votre place. Bien sûr, ce plan d’entrainement est personnalisé en fonction de vos capacités et vos performances. Le plus fort, c’est qu’il va même s’ajuster quotidiennement. Si vous dépassez l’objectif fixé pour une séance, il augmentera la difficulté de la prochaine. Si vous ratez une séance pour quelque raison que ce soit, il adaptera le planning des suivantes. Le gros avantage de ce coach électronique pour le triathlète, c’est qu’on peut réaliser les séances indifféremment à pieds ou à vélo.

Suunto 5 Bouton commander i-run

Coros Apex (42 ou 46mm)

Test Coros Apex
  • Taille de boitier : 42mm x 14mm ou 46mm x 14mm
  • Alti : barométrique
  • Cardio : optique + ceinture ANT+
  • Puissance en course à pied : capteur ANT+
  • Puissance à vélo : capteur ANT+
  • Autonomie : 25h (Apex 42mm) ou 35h (Apex 46mm)

Mon test de la Coros Apex

Voilà une option pour concilier qualité des finitions et budget. C’est une montre GPS de milieu de gamme qui arbore pourtant une vitre en saphir habituellement réservée au haut de gamme.

Coros est une marque récente sur le marché. Ca a des avantages et des inconvénients. Les menus sont donc encore assez simples à utiliser, aussi bien sur la montre que sur l’application mobile. Du côté des fonctionnalités, Coros a rapidement rattrapé son retard et offre maintenant plus de métriques de course (cadence, longueur de foulée) et physiologiques (stamina, training effect, VO2max, charge d’entrainement). On peut programmer des séances de fractionné, mais pas de séances d’entrainement plus complexe.

Coros Apex (46mm) Bouton commander i-run
Coros Apex (42mm) Bouton commander i-run

La montre GPS pour un premier triathlon

Polar Vantage M

  • Taille de boitier : 46mm x 12mm
  • Alti : GPS
  • Cardio : optique + ceinture Bluetooth
  • Puissance en course à pied : capteur Bluetooth
  • Puissance à vélo : capteur Bluetooth
  • Autonomie : 30h

Si vous êtes plutôt runner mais que vous êtes tenté par l’expérience triathlon, la Vantage M serait un bon choix. Elle est pas trop chère (je ne vais pas vous faire acheter une montre GPS à 500€ juste pour 1 course un dimanche).

C’est en quelque sorte la petite sœur de la Vantage V. Plus fine et plus légère, elle est compatible avec le capteur de puissance Stryd et presque tous les capteurs pour vélo (à l’exception de capteur de puissance) et affiche les mêmes données. Le suivi de la charge d’entrainement peut se faire depuis Polar Flow, tout comme la programmation de séances d’entrainement complexe.

Gros avantage : elle est vendue à moitié prix et restera une excellente montre GPS pour la course à pied.

Polar Vantage M Bouton commander i-run

La montre GPS triathlon la moins chère

Sigma iD-Tri

Test Sigma iD-Tri
  • Taille de boitier : 40mm x 25mm x 8mm
  • Alti : barométrique
  • Cardio : optique + ceinture Bluetooth et ANT+
  • Puissance en course à pied : non
  • Puissance à vélo : capteur Bluetooth et ANT+
  • Autonomie : 8h

Mon test de la Sigma iD-Tri

Cette montre de triathlon est incroyable. Moche, mais incroyable. L’iD-Tri est tout simplement la montre GPS la moins chère qui possède :

  • Un altimètre barométrique
  • Un mode triathlon
  • La programmation de séances d’entrainement complexes
  • Le suivi d’itinéraire
  • La possibilité de coupler tout capteur, jusqu’à des capteurs de puissance

Et à côté de ça, elle intègre des fonctionnalités qu’on ne trouve actuellement que sur les Garmin, comme la détection d’accident.

Sigma iD.Tri noire Bouton commander amazon
Sigma iD.Tri pack triathlon Bouton commander amazon

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.