Meilleure montre GPS 2022/2023, mes recommandations

Choisir montre GPS 2022 2023

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Il y a beaucoup de tests sur le blog, mais quand on ne connait pas les nouveautés, ce n’est pas facile de s’y retrouver. Alors si le comparateur des montres GPS ne vous a pas permis de trouver votre bonheur, je renouvelle mes recommandations pour la saison noël 2022 / début 2023. L’idée est de vous orienter rapidement vers une ou deux montres qui correspondent à l’utilisation que vous allez en faire. En fonction de votre budget, évidemment.

J’ai séquencé cet article selon différents profils sportifs. Vous n’êtes pas obligé de tout lire (ce serait long), vous pouvez passer directement au paragraphe qui vous correspond le plus. Et si vous avez un profil particulier, présentez votre problème dans un commentaire en fin d’article, on trouvera une solution.

Le budget est découpé en 3 catégories :

  • Meilleure : la meilleure montre GPS, quel que soit son prix
  • Intermédiaire : environ 300-350€
  • Pas cher : 200€ (désolé, mais on ne trouve plus de montre cardio GPS à 99€, et même à 150€ c’est devenu difficile de vous proposer quelque chose qui tient la route sans être trop ‘vieux’)

Ce découpage est assez arbitraire et impose parfois des choix qui ne sont pas évidents. Même si les prix ont eu tendance à augmenter ces dernières années, je n’ai pas fait évoluer ces limites, car votre salaire n’a probablement pas augmenté aussi rapidement.

Jusqu’à la précédente édition, je faisais une proposition, pour chaque profil, avec lecteur de musique intégré. Cette fois, j’ai changé et préféré proposé une option pour petits poignets avec un très bon niveau de fonctionnalités. Pour cette catégorie, je me fixe une limite à un diamètre de 43mm.

La catégorie cartographie est toujours présente. Ce critère est devenu trop différenciant et pose souvent des problèmes dans la catégorie haut de gamme pour de nombreux profils d’athlètes. Je reste persuadé qu’on n’a pas nécessairement besoin de cartographie pour tous les sports mais que pour certaines pratiques, on devrait pouvoir avoir la cartographie sans nécessairement acheter le modèle le plus cher d’une marque. Donc au lieu de proposer à chaque fois une montre GPS avec cartographie comme étant la meilleure de sa catégorie, j’ai préféré faire une distinction avec une recommandation avec et une plutôt sans. L’idée avec cette recommandation ‘avec’, c’est de proposer une option avec cartographie pas trop chère et d’éviter ainsi de toujours vous proposer la montre GPS la plus chère juste parce que vous recherchez la cartographie.

Après les montres GPS, vous trouverez des compteurs vélo. En effet, au fil des années, j’ai pu étoffer mes expériences avec des compteurs GPS, en testant des appareils Garmin, Wahoo et Hammerhead. Il faut le reconnaître, c’est quand même beaucoup plus pratique en roulant de consulter un compteur plutôt qu’une montre… qu’elle soit au poignet (lâcher le guidon) ou fixée sur le cintre (petit écran).

Tous les liens de cet article pointent soit vers d’autres articles du blog, soit vers des boutiques en ligne. Vous êtes libre d’utiliser un de ces liens pour passer commande. Dans ce cas, je toucherai une commission sans vous faire payer plus cher. Une bonne façon de soutenir le blog et mon dévouement.

Les nouveautés de la rentrée 2022 sur le marché des montres GPS

Pour une fois, ce n’est pas de Garmin dont on a parlé le plus, mais d’Apple, avec l’Apple Watch Ultra. C’est marrant de voir les commentaires de gens qui sont persuadés qu’une Apple Watch ne viendra jamais remplacer leur montre GPS parce qu’elle a une autonomie pourrie mais qui viennent quand même lorgner de près ses fonctionnalités. Bien qu’entré tout récemment sur le marché de la montre GPS de sport, Apple a devancé bon nombre d’acteurs historiques sur certains points.

De manière générale, 2022 aura marqué l’expansion du multi GNSS double fréquence, un mode de fonctionnement qui améliore largement la précision de la géolocalisation. Coros a fait fort en coupant l’herbe sous le pied de tout le monde avec la Vertix 2. Garmin a répliqué très fortement avec plusieurs modèles, sans réelle stratégie d’ensemble (Fenix 7 Sapphire, Epix 2 Sapphire, Tactix 7, Forerunner 955, Forerunner 255, etc). Quelques marques asiatiques ont également rapidement pris le train : Huawei avec la GT Runner puis Amazfit avec la T-Rex 2.

Clairement, ça devrait rapidement devenir un incontournable. Mais mes tests ont montré qu’il ne faut pas croire sur parole une fiche technique, car les résultats ne sont pas toujours probants.

Même si la fin d’année 2022 a confirmé l’engouement pour l’écran AMOLED, avec lequel on arrive maintenant à des autonomies plus que correctes. Pour l’instant, c’est surtout les marques asiatiques qui sont sur ce créneau, je pense que c’est en 2023 qu’on verra le nombre de modèles se multiplier.

Du côté des marques, on notera la relance de la dynamique de Garmin, quelque peu éprouvée par l’épidémie de Covid et la pénurie de semi-conducteurs. La marque n’a pas cessé de sortir de nouveaux modèles : Forerunner 955, Forerunner 255, Venu SQ 2, plus les déclinaisons Tactix 7, Quatix 7, etc.

Vous aurez peut-être remarqué que Coros a marqué le pas. Toujours aussi transparent avec ses utilisateurs, Coros avait communiqué sur le renouvellement fin 2022 de la gamme des Apex. Et ils ont été au rendez-vous, avec une Apex 2 et une Apex 2 Pro repositionnées entre le haut de gamme sans carto (Suunto / Polar) et le haut de gamme avec carto (Garmin).

La rentrée 2022 a par ailleurs marqué le renouveau de Suunto, avec une Suunto 9 Peak Pro qui est (enfin) ce que la Spartan Ultra aurait dû être. Quel revirement de situation pour la marque, qui a ajouté en quelques mois tout ce que les fans demandaient depuis 2015 : la programmation des entrainements complexes, des applications comme sur Movescount, plus d’autonomie, etc.

Amazfit a poursuivi le développement de la série des T-Rex avec suivi d’itinéraire et GNSS double fréquence, de quoi offrir de nouveau une montre GPS intéressante pour son rapport fonctionnalités / prix, comme l’a été en son temps la Stratos.

La meilleure montre GPS 2022 : Garmin Epix 2 Sapphire

Garmin Epix Gen 2 présentation

Il y a bien eu quelques frémissements dans les jours qui ont suivi la sortie de l’Apple Watch Ultra mais pour moi, l’Epix 2 Sapphire reste la meilleure montre GPS pour la saison 2022/2023. C’est rare que je le fasse, mais je recommande spécifiquement le modèle Sapphire, notamment parce qu’il bénéficie de la géolocalisation multi GNSS à double fréquence.

Il faut bien reconnaitre qu’à part une autre Garmin, elle n’a pas d’équivalent chez la concurrence, notamment pour ce qui est de la cartographie et des outils de navigation (suivi d’itinéraire, création d’itinéraire automatique, reroutage en direct, ClimbPro) mais aussi des outils pour l’entrainement, qui se sont encore étoffés avec les mises à jour de l’été (VFC, puissance au poignet). Son prix s’explique par les nombreuses fonctionnalités pour l’entrainement, synonymes de menus certes tentaculaires mais des possibilités immenses de personnalisation. Tout s’intègre bien et il y a tout ce qu’il faut pour répondre à chaque besoin (pour peu qu’on prenne le temps de faire les bons réglages).

Lire mon test de l’Epix 2 Sapphire

Garmin Epix 2 Sapphire Bouton commander i-run

Les meilleures montres GPS running

Montre GPS running 2022 2023

La meilleure : Garmin Forerunner 955

  • Autonomie : 42h
  • Positionnement : multi GNSS double fréquence
  • Puissance : Stryd ou ceinture cardio HRM-Run, Tri, Pro
  • Navigation : cartographie, suivi d’itinéraire (turn by turn)
  • Diamètre : 46,5mm

Garmin a apporté sur la Forerunner 955 des améliorations substantielles dans plusieurs domaines : la précision GPS avec la géolocalisation multi GNSS double fréquence et l’analyse de la variabilité de fréquence cardiaque. Mine de rien, c’est une petite révolution au niveau du statut d’entrainement, qui est maintenant complété par un statut de VFC et un indice de préparation à l’entrainement. De quoi optimiser son entrainement jour après jour. L’accès à la puissance ne course à pied a été facilité avec une intégration native. Pour le reste, on retrouve : VO2max, seuil lactique, temps de récupération, charge d’entrainement. Les entrainements peuvent être programmés à la main sur Garmin Connect ou Training Peaks, ou alors conçus par des algorithmes personnalisés de suggestion quotidienne d’entrainement (plus avancées que celles des autres marques, avec des séances de fractionné ou de seuil) ou de programme d’entrainement Garmin Coach pour préparer une course en particulier.

Lire ma présentation de la Forerunner 955

Garmin Forerunner 955 Bouton commander i-run

Intermédiaire : Garmin Forerunner 255 / 255S

  • Autonomie : 30h / 26h
  • Positionnement : multi GNSS double fréquence
  • Puissance : Stryd ou ceinture cardio HRM-Run, Tri, Pro
  • Navigation : suivi d’itinéraire (turn by turn)
  • Diamètre : 45,6mm / 41mm

Plus besoin d’acheter le haut de gamme pour bénéficier des meilleurs outils d’entrainement. Garmin a fait descendre sur la Forerunner 255 un paquet de fonctionnalités de la Forerunner 955. L’ajout de la géolocalisation multi GNSS double fréquence a carrément été une surprise. Les outils d’entrainements ont été complétés par l’analyse de la variabilité de fréquence cardiaque et la puissance en course à pied (au poignet ou avec capteur externe). La programmation d’entraînements complexes est complétée par les suggestions quotidiennes d’entrainement, y compris dans le cadre de la préparation d’une course (avec un nouveau widget dédié à ça). Le suivi de l’entrainement se fait via le statut d’entrainement, la charge d’entrainement, le VO2max.

Lire mon test de la Forerunner 255

Garmin Forerunner 255 Bouton commander i-run
Garmin Forerunner 255S Bouton commander i-run

Pas cher : Polar Pacer

  • Autonomie : 35h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galiléo
  • Puissance : Stryd
  • Navigation : non
  • Diamètre : 45mm

Parmi l’offre en entrée de gamme, j’ai retenu la Pacer précisément parce qu’elle offre de fonctionnalités d’un niveau largement supérieur au basique. Et pour cause, Polar a fait le choix d’intégrer dans la Pacer bon nombre d’outils de sa montre GPS haut de gamme Vantage V2.

Difficile de trouver à ce prix une montre GPS qui combine la programmation des entrainements, la compatibilité avec le capteur de puissance Stryd, les tests de performance pour déterminer VO2max, FCmax et FCseuil, le suivi de la charge d’entrainement. Ces capacités sont complétées par le suivi de la récupération pendant le sommeil (analyse de la variabilité de fréquence cardiaque Nightly recharge), la suggestion quotidienne de séances d’entrainement (FitSpark propose des séances de cardio, musculation et étirements)

Lire mon test de la Pacer Pro et la comparaison avec la Pacer

Polar Pacer Bouton commander i-run

Petit poignet : Garmin Forerunner 255S

  • Autonomie : 26h
  • Positionnement : multi GNSS double fréquence
  • Puissance : Stryd ou ceinture cardio HRM-Run, Tri, Pro
  • Navigation : suivi d’itinéraire (turn by turn)
  • Diamètre : 41mm

Même si elle est petite (très petite même), la Forerunner 255S bénéficie d’une montée en gamme de ses outils sportifs, allant jusqu’à la puissance au poignet et l’exploitation de la variabilité de fréquence cardiaque. Pour le coup, le petit format n’entraine aucune perte en termes de fonctionnalités, juste une autonomie réduite

Lire mon test de la Forerunner 255

Garmin Forerunner 255S Bouton commander i-run

Cartographie : Coros Apex 2

  • Autonomie : 45h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galiléo, Beidou
  • Puissance : Stryd ou au poignet
  • Navigation : cartographie + suivi d’itinéraire
  • Diamètre : 43mm

En 2022/2023, l’Apex 2 est le meilleur compromis entre budget, fonctionnalités, autonomie et cartographie. Combinant un bon hardware (saphir, titane, interface tactile + molette) et les outils d’entrainement et d’analyse via Evolab sur l’application et le Training hub sur le site web, elle est en plus confortable avec un bracelet nylon de série. La cartographie, même si elle n’est pas aussi développée que celle de Garmin, suffit largement pour suivre son itinéraire et l’interface tactile + molette est très efficace.

Lire mon test de l’Apex 2

Les meilleures montres GPS trail

Montre GPS trail 2022 2023

Meilleure : Epix 2 Sapphire

  • Autonomie : 30h avec écran always on, 45h en mode extinction automatique
  • Positionnement : multi GNSS double fréquence
  • Puissance : Stryd ou ceinture cardio HRM-Run, Tri, Pro
  • Navigation : cartographie, suivi d’itinéraire (turn by turn)
  • Diamètre : 47mm

Pour faire simple, l’Epix 2 est une Fenix 7 avec un écran AMOLED. Soyez persuadé d’une chose : l’écran est parfaitement lisible en pleine lumière et une fois qu’on a goûté à la luminosité de l’écran AMOLED, on n’a plus envie de retourner sur un écran transréflectif. L’écran AMOLED réduit aussi largement le problème des reflets du saphir. Sinon, au niveau des fonctionnalités, c’est pareil. Le rendu de la carto est phénoménal, les outils de navigation associés n’ont pas d’équivalent chez la concurrence et les nouveaux algorithmes apportent de nouvelles aides à l’entrainement (Stamina) ou en course (up ahead). Les mises à jour de l’été 2022 ont apporté la puissance au poignet et les nouveaux outils basés sur la variabilité de fréquence cardiaque (statut de VFC, score de préparation à l’entrainement).

Lire mon test de l’Epix 2 Sapphire

Garmin Epix 2 Sapphire Bouton commander i-run

Intermédiaire : Polar Pacer Pro

  • Autonomie : 35h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galiléo
  • Puissance : Stryd ou au poignet
  • Navigation : suivi d’itinéraire (turn by turn via Komoot)
  • Diamètre : 45mm

Une montre GPS avec alti baro et suivi d’itinéraire pour pas trop cher ? C’est la Pacer Pro. L’écran Hill splitter détecte les variations de mouvement de terrain et adapte automatiquement l’affichage des données (allure, distance, dénivelé) sur le segment en cours. La puissance au poignet permettra d’expérimenter cette nouvelle donnée d’entrainement sans acheter de capteur additionnel. En plus, Polar y a ajouté la quasi-totalité de ses meilleurs algo maison : les suggestions quotidiennes d’entrainement FitSpark, training load pro, les tests de performances (test guidé pour mesurer FCmax, FCseuil, VO2max), Nigthly recharge (analyse de la récupération par la VFC pendant le sommeil).

Lire mon test de la Pacer Pro

Polar Pacer Pro Bouton commander i-run

Pas cher : Amazfit T-Rex 2

  • Autonomie : 50h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galiléo, Beidou double fréquence
  • Puissance : non
  • Navigation : suivi d’itinéraire
  • Diamètre : 47mm

Pas facile de trouver une montre GPS taillée pour le trail pas chère. Le combo alti baro + suivi d’itinéraire fait tout de suite grimper les prix. Après 2 éditions qui ne m’ont pas convaincu, la T-Rex 2 a attiré mon attention. Voilà donc une option avec un altimètre barométrique (garant de la précision des dénivelés), le suivi d’itinéraire (fichiers GPX à transférer manuellement), la programmation des entrainements complexes et le statut d’entrainement. En plus, vous profiterez d’un superbe écran OLED et d’une autonomie digne du haut de gamme.

Lire mon test de la T-Rex 2

Amazfit T-Rex 2 Noir ambré Bouton commander amazon

Petit poignet : Garmin Fenix 7S Sapphire

  • Autonomie : 37h
  • Positionnement : multi GNSS double fréquence
  • Puissance : Stryd, ceinture cardio HRM-Run, Tri, Pro ou au poignet
  • Navigation : cartographie + suivi d’itinéraire turn by turn
  • Diamètre : 41mm

La petite version de la série des Fenix 7. Alors c’est sûr, l’écran et l’autonomie sont plus petits, mais le niveau de fonctionnalités est au top. Plus spécifiquement, il n’y a que les versions Sapphire qui disposent de la géolocalisation à double fréquence. Mais attention, dans ce mode plus précis, l’autonomie tombe à 16h.

Lire mon test de la Fenix 7X Sapphire

Garmin Fenix 7S Sapphire Bouton commander i-run

Cartographie : Garmin Fenix 6 / 6S / 6X Pro ou Sapphire

  • Autonomie : 25h / 36h / 60h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galiléo
  • Puissance : Stryd ou ceinture cardio HRM-Run, Tri, Pro
  • Navigation : cartographie + suivi d’itinéraire turn by turn
  • Diamètre : 42mm / 47mm / 51mm

La Fenix 6 Pro ou Sapphire (ou ses variantes 6S et 6X en fonction de la taille de boitier) combine des outils particulièrement intéressants pour le trail et qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Et je ne parle pas seulement de la carto. Il y a aussi les points d’intérêt (ça comprend les refuges), la création d’itinéraires en boucle directement depuis la montre, PacePro, ClimbPro, etc. Pour du trail, je préfère une cartographie routable. Pour le reste, tout est possible, de la personnalisation des écrans à la programmation des entrainements, en passant par le gestionnaire d’alimentation ou le VO2max en trail.

Lire mon test de la Fenix 6X Pro Solar

Lire mon test de la Fenix 6 Pro

Garmin Fenix 6 Sapphire Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6S Pro Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6 Sapphire Titanium Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6 Pro Solar Titanium Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6X Pro Solar Titanium Bouton commander i-run

Les meilleures montres GPS pour l’ultra

Montre GPS ultra 2022 2023

Meilleure : Coros Vertix 2

  • Autonomie : 140h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galiléo, Beidou
  • Puissance : Stryd ou au poignet
  • Navigation : cartographie, suivi d’itinéraire
  • Diamètre : 50mm

Pour de l’ultra, je préfère une autonomie ferme plutôt qu’une hypothétique recharge solaire. La Vertix 2 annonce donc 140h d’autonomie en enregistrement GPS. Sur les autres modes de géolocalisation, elle affiche90h d’autonomie en mode multi GNSS et 50h en multi GNSS double fréquence. Et tout ça avec la cartographie. Aucun compromis à faire pour tenir la durée d’un ultra.

Pour ce qui est de l’entrainement, Coros, avec Evolab et le Training hub, propose la charge d’entrainement, la puissance au poignet, métriques de course à pied, détection de la FC seuil etc et suivi par un coach directement via l’interface du site.

Lire mon test de la Vertix 2

Coros Vertix 2 Bouton commander i-run

Intermédiaire : Polar Pacer Pro

  • Autonomie : 35h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galiléo
  • Puissance : Stryd ou au poignet
  • Navigation : suivi d’itinéraire (turn by turn via Komoot)
  • Diamètre : 45mm

Bien que ne ciblant pas particulièrement l’ultra trail, les 40h d’autonomie de la Pacer Pro en font une option intéressante. Elle intègre même FuelWise, le gestionnaire de ravitaillements. Ca permet d’une part de calculer les ravitaillements à prévoir pour la course (le nombre de barres énergétiques ou de gels) et d’autre part de configurer des alertes de nutrition intelligentes. La montre est alors capable d’estimer vos besoins caloriques en fonction de l’intensité de l’effort et de vous avertir aux moments opportuns qu’il est temps de manger ou boire. Attention pour les très longs ultras, elle n’est pas rechargeable en course.

Lire mon test de la Pacer Pro

Polar Pacer Pro Bouton commander i-run

Pas cher : Coros Pace 2

  • Autonomie : 30h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Beidou
  • Puissance : Stryd ou au poignet
  • Navigation : non
  • Diamètre : 42mm

Une montre GPS avec une construction tout en plastique, super légère, avec des fonctionnalités proches du haut de gamme et de bonnes performances en termes d’autonomie. A moins de 200€, il n’y a pas beaucoup de possibilités qui offrent plus de 24h d’autonomie. La Pace 2 délivre ses 30h d’autonomie avec une bonne fiabilité. Le mode UltraMax permet de monter jusqu’à 60h en dégradant la précision GPS. Et au besoin, elle peut être rechargée en course. Elle dispose des mêmes algorithmes EvoLab et du Training hub que les autres montres GPS de la marque. Seuls points d’attention : pas de suivi d’itinéraire.

Lire mon test de la Pace 2

Coros Pace 2 Bouton commander i-run

Petit poignet : Suunto 9 Peak Pro

  • Autonomie : 40h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galiléo
  • Puissance : Stryd ou au poignet
  • Navigation : suivi d’itinéraire (turn by turn)
  • Diamètre : 43mm

Voilà un format ultra compact, avec 43mm de diamètre mais surtout seulement 10,5mm d’épaisseur. La Suunto 9 Peak Pro est l’aboutissement d’un long processus de transformation de Suunto. On a maintenant une montre GPS réactive (processeur plus puissant) et performante, avec de nombreux outils d’entrainement (programmation d’entrainements complexes, puissance au poignet, algorithmes de charge d’entrainement TrainingPeaks, segments Strava Live, etc). Son autonomie peut être portée à 70h grâce à un mode économie d’énergie qui ne dégrade pas trop la précision GPS, pour un format très compact (10,5mm d’épaisseur). L’application Suunto est très évoluée pour tracer des itinéraires avec guidage turn by turn.

Lire mon test de la Suunto 9 Peak Pro

Suunto 9 Peak Pro titane grise Bouton commander i-run
Suunto 9 Peak Pro noire Bouton commander i-run

Cartographie : Garmin Fenix 7S / 7 / 7X Sapphire

  • Autonomie : 37h / 57h / 89h + 30% avec la recharge solaire
  • Positionnement : multi GNSS double fréquence
  • Puissance : Stryd ou ceinture cardio HRM-Run, Tri, Pro
  • Navigation : cartographie, suivi d’itinéraire (turn by turn)
  • Diamètre : 42mm / 47mm / 51mm

Vous êtes surpris de ne pas retrouver la Vertix 2 dans cette catégorie ? Hé bien, pour avoir testé les 2, je vous assure que la cartographie des Fenix 7 est meilleure pour un usage outdoor que celle de la Vertix 2. Donc si c’est votre critère principal (après l’autonomie bien sûr), alors j’aurais une préférence pour une Fenix 7 Sapphire. Pourquoi pas une autre version ? Parce que la version Sapphire a 2 fois plus de mémoire que les autres versions (32Go contre 16), ce qui permet d’installer plus de cartes. Pour le reste, le gestionnaire de batterie permet d’affiner les réglages, grâce à un calcul de prédiction de l’autonomie en fonction de la charge restante et du réglage des profils sportifs. Attention, l’utilisation de la cartographie sollicite beaucoup le processeur et a tendance à réduire l’autonomie réelle par rapport à la théorie. Mais au besoin, vous pourrez changer de mode en cours de route ou alors la recharger en course.

Lire mon test de la Fenix 7X Sapphire

Garmin Fenix 7X Sapphire Bouton commander i-run
Garmin Fenix 7 Sapphire Bouton commander i-run
Garmin Fenix 7S Sapphire Bouton commander i-run

Les meilleures montres GPS triathlon

Montre GPS triathlon 2022 2023

Meilleure : Garmin Forerunner 955

  • Autonomie : 42h
  • Positionnement : multi GNSS double fréquence
  • Puissance : Stryd ou ceinture cardio HRM-Run, Tri, Pro
  • Navigation : cartographie, suivi d’itinéraire (turn by turn)
  • Diamètre : 46,5mm

Avec l’amélioration des analyses de variabilité de fréquence cardiaque et un accès plus facile à la puissance en course à pied, la Forerunner 955 est en 2022/2023 la meilleure montre GPS pour le triathlon. L’écran a été agrandi et l’autonomie augmentée. Le statut d’entrainement s’accompagne désormais d’un statut de variabilité de fréquence cardiaque et d’un score de préparation à l’entrainement, qui donneront une meilleure indication sur la capacité de votre corps à attaquer un entrainement. Les suggestions d’entrainement, vélo et course à pied, peuvent maintenant être ajustées en guise de préparation d’une course, prenant en compte l’acclimatation à la chaleur et la météo du jour J.

Lire ma présentation de la Forerunner 955

Garmin Forerunner 955 Bouton commander i-run

Intermédiaire : Polar Pacer Pro

  • Autonomie : 35h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galiléo
  • Puissance : Stryd ou au poignet
  • Navigation : suivi d’itinéraire (turn by turn via Komoot)
  • Diamètre : 45mm

Ne prenez pas la Pacer Pro pour une montre GPS de triathlon de moyenne gamme. Malgré ce que laisse présupposer son prix, la Pacer Pro récupère la quasi-totalité des outils d’entrainement de la Vantage V2 : tests de performance, programmation de séances d’entrainement complexes, suivi de la charge d’entrainement cardio et musculaire, qualité de la récupération. Et Polar Flow propose la meilleure interface pour l’analyse graphique des entrainements. La puissance est disponible à vélo avec capteur et en course à pied avec et sans capteur.

Lire mon test de la Pacer Pro

Polar Pacer Pro Bouton commander i-run

Pas cher : Coros Pace 2

  • Autonomie : 30h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Beidou
  • Puissance : au poignet ou Stryd
  • Navigation : non
  • Diamètre : 42mm

La Pace 2 possède toutes les fonctionnalités pour assurer sur un triathlon. Elle est légère, intègre la puissance en course à pied (avec et sans capteur externe) et à vélo (avec capteur externe) et la programmation des séances d’entrainement complexes en course à pied, vélo et natation. Elle développe une autonomie qui autorise allégrement une seule recharge toutes les 2 à 3 semaines, même pour les triathlètes en préparation d’un triathlon longue distance. Les algorithmes Evolab et le site web Coros Training hub vont permettre de mieux analyser les performances et la charge d’entrainement au fil de la saison.

Lire mon test de la Pace 2

Coros Pace 2 Bouton commander i-run

Petit poignet : Garmin Forerunner 255S

  • Autonomie : 26h
  • Positionnement : multi GNSS double fréquence
  • Puissance : Stryd ou ceinture cardio HRM-Run, Tri, Pro
  • Navigation : suivi d’itinéraire (turn by turn)
  • Diamètre : 41mm

Souvent présentée comme la suite de la Forerunner 245, la Forerunner 255S remplace aussi dans les faits aussi la Forerunner 745, avec un alti baro et un profil triathlon. Désormais compatible avec la géolocalisation double fréquence, la puissance au poignet et l’analyse de la variabilité de fréquence cardiaque, ce n’est vraiment pas faire de compromis que de choisir la Forerunner 255S pour faire du triathlon quand on a un petit poignet.

Lire mon test de la Forerunner 255

Garmin Forerunner 255S Bouton commander i-run

Cartographie : Coros Apex 2

  • Autonomie : 45h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galiléo, Beidou
  • Puissance : Stryd ou au poignet
  • Navigation : cartographie + suivi d’itinéraire
  • Diamètre : 43mm

Pour les entrainements de triathlon, on n’a pas forcément besoin de fonctionnalités de navigation très avancées. La cartographie de l’APEX 2 peut suffire. D’autant que son autonomie autorisera les longues sorties vélo et même des stages de préparation. Les algorithmes Evolab permettront de suivre les effets de l’entrainement et la progression. En parallèle, le Training hub mettra en lien direct l’athlète et le coach, qui pourra programmer des séances et analyser les données en ligne.

Lire mon test de l’Apex 2

Les meilleures montres GPS outdoor / randonnée

Montre GPS rando 2022 2023

Meilleure : Suunto 9 Peak Pro

  • Autonomie : 40h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galileo, Beidou
  • Altimètre : barométrique
  • Navigation : suivi d’itinéraire (turn by turn)
  • Diamètre : 43mm

Pour être exact, c’est la combinaison Suunto 9 Peak + Suunto App (l’application Suunto pour smartphone) qui donne d’excellents résultats pour la randonnée (et pour l’outdoor en général). L’application Suunto est selon moi la meilleure pour tracer un itinéraire sur ou en dehors des sentiers battus. C’est notamment les cartes de chaleur, sur lesquelles on peut filtrer par type de sport (il y en a 11), afficher les points de départ les plus utilisés et le calque des revêtements (goudron, gravier, accidenté) qui, en complément de la cartographie en visualisation 3D, sont super efficaces, pour tracer des itinéraires. Sur le terrain, la Suunto 9 Peak Pro peut faire du suivi d’itinéraire, relever des coordonnées GPS dans différents formats, naviguer à la boussole, afficher le profil d’altitude, faire sonner une alerte orage. En plus, la fonction Suivre tracé permettra d’avoir un relevé de distance parfaitement précis.

Lire mon test de la Suunto 9 Peak Pro

Suunto 9 Peak Pro titane grise Bouton commander i-run
Suunto 9 Peak Pro noire Bouton commander i-run

Intermédiaire : Garmin Instinct 2

  • Autonomie : 30h + 18h avec recharge solaire
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galileo
  • Altimètre : barométrique
  • Navigation : suivi d’itinéraire (turn by turn)
  • Diamètre : 45mm

Intégrer les outils de navigation dans un format qui rappelle les montres Casio Pro-Trek. Voilà ce que propose la Garmin Instinct 2 au randonneur. L’altimètre barométrique peut être calibrer manuellement pour gagner en précision sur l’altitude. La navigation se fera au choix à la boussole, aux coordonnées GPS, au point d’intérêt ou en suivi d’itinéraire. Elle résiste à la norme MIL-STD-810 de l’armée américaine. Il faut juste accepter un écran noir & blanc avec une résolution un peu faible.

Lire mon test de l’Instinct 2

Pas cher : Amazfit T-Rex 2

  • Autonomie : 50h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galiléo, Beidou double fréquence
  • Puissance : non
  • Navigation : suivi d’itinéraire
  • Diamètre : 47mm

C’est toujours le créneau le plus compliqué : trouver une montre GPS pour la randonnée pas trop chère, avec au moins le suivi d’itinéraire mais sans forcément tout plein de fonctionnalités sportives inutiles. Heureusement, cette année, c’est Amazfit qui m’enlève l’épine du pied. Et pour le coup, c’est réussi : une montre GPS avec alti baro et suivi d’itinéraire (avec alerte d’éloignement), un bel écran et une autonomie largement suffisante pour un WE de rando. Parfait.

Lire mon test de la T-Rex 2

Amazfit T-Rex 2 Noir ambré Bouton commander amazon

Petit poignet : Suunto 9 Peak Pro

  • Autonomie : 40h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galileo, Beidou
  • Altimètre : barométrique
  • Navigation : suivi d’itinéraire (turn by turn)
  • Diamètre : 43mm

Petite et très fine, la Suunto 9 Peak Pro a un format ultra compact. Elle conserve malgré tout un design attrayant et une très bonne autonomie.

Lire mon test de la Suunto 9 Peak Pro

Suunto 9 Peak Pro titane grise Bouton commander i-run
Suunto 9 Peak Pro noire Bouton commander i-run

Cartographie : Garmin Fenix 6 / 6S / 6X Pro ou Sapphire

  • Autonomie : 25h / 36h / 60h
  • Positionnement : GPS, GLONASS, Galiléo
  • Puissance : Stryd ou ceinture cardio HRM-Run, Tri, Pro
  • Navigation : cartographie + suivi d’itinéraire turn by turn
  • Diamètre : 42mm / 47mm / 51mm

J’ai longtemps hésité et finalement arrêté mon choix sur les Fenix 6 plutôt que les Fenix 7. Pour faire de la randonnée, la cartographie routable de Garmin est un vrai plus, parce que la montre peut créer des itinéraires seule (comme un GPS de voiture). Attention, seuls les modèles Pro et Sapphire embarque une cartographie. Je me suis dit que le surcoût pour une Fenix 7 est vraiment trop énorme. La seule raison qui pourrait aller à l’encontre de ce choix serait la pratique du trek, de la randonnée itinérante sur plusieurs jours sans accès à l’électricité. Dans ce cas, l’augmentation de l’autonomie des Fenix 7 (entre 90 et 120h d’enregistrement GPS avec la Fenix 7X) peut devenir un critère de choix prépondérant.

Lire mon test de la Fenix 6X Pro Solar

Lire mon test de la Fenix 6 Pro

Garmin Fenix 6 Sapphire Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6S Pro Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6 Sapphire Titanium Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6 Pro Solar Titanium Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6X Pro Solar Titanium Bouton commander i-run

Les meilleurs compteurs vélo

Compteur GPS vélo 2022 2023

Meilleur : Garmin Edge 1040

  • Autonomie : 70h
  • Ecran : 3,5’’, couleur, tactile
  • Navigation : cartographie, suivi d’itinéraire
  • Poids : 124g

La dernière édition du compteur haut de gamme de Garmin apporte quelques révolutions. A commencer par son autonomie, plus de 2 fois supérieure à son prédécesseur. Ensuite, par sa précision grâce au mode multi GNSS double fréquence. Le Edge 1040 a récupéré les dernières nouveautés de Garmin, comme Stamina et Up ahead. L’interface a été entièrement travaillée, au niveau de la page d’accueil et la personnalisation des profils sportifs depuis Garmin Connect. La cartographie avec guidage turn by turn, ClimbPro, la compatibilité avec n’importe quel capteur (du capteur de puissance au radar arrière) et toutes les fonctionnalités sportives dont vous pourriez rêver.

Lire ma présentation du Edge 1040

Edge 1040 Bouton commander i-run

Intermédiaire : Wahoo Elemnt Roam

  • Autonomie : 17h
  • Ecran : 2,7’’, couleur
  • Navigation : cartographie, suivi d’itinéraire
  • Poids : 93g

L’Elemnt Roam poursuit dans la continuité de ce qu’on apprécie chez Wahoo dans un format légèrement agrandi. Au niveau des fonctionnalités, il intègre le Live tracking, les entrainements personnalisés, la carto, le tout avec une interface simple et efficace propre à la marque et plébiscitée par de nombreux utilisateurs. L’absence d’écran tactile ravira même certains qui roulent même sous la pluie. Les boutons sont larges, bien positionnés.

Lire mon test du Elemnt Roam

Element Roam Bouton commander amazon

Pas cher : iGPSport iGS630

  • Autonomie : 35h
  • Ecran : 2,8’’, couleur
  • Navigation : cartographie, suivi d’itinéraire
  • Poids : 90g

Pour son prix, l’étendue des fonctionnalités du iGS630 est impressionnante. Pour ce prix, le seul compromis, c’est l’absence de tactile, ce qui peut rendre certaines actions de réglages un peu laborieuses avec beaucoup de pressions de boutons. Par contre, il embarque la cartographie (8Go de mémoire), fait du suivi d’itinéraire GPS, permet de programmer des entrainements, d’afficher Climb Pro (oui oui) et de synchroniser ses données sur Strava. C’est déjà plus que l’essentiel quoi.

iGS630 Bouton commander amazon

Cartographie : Hammerhead Karoo 2

  • Autonomie : 12h
  • Ecran : 3,2’’, couleur, tactile
  • Navigation : cartographie, suivi d’itinéraire
  • Poids : 131g

Le Karoo 2 est un compteur à part. Il tourne sous Android avec un écran OLED qui le rapproche d’un smartphone. Du coup, pas besoin de télécharger une application sur votre smartphone, le Karoo 2 est véritablement autonome. Son écran a une résolution de 480×800 pixels, avec une capacité de 16,7 millions de couleurs. Autant dire que l’affichage des cartes est splendide et la réactivité du tactile bien meilleure que la concurrence. La mise à jour de la fonction Climber fait qu’il peut désormais afficher le profil d’altitude d’une montée de manière prédictive, même sans suivi d’itinéraire. L’affichage des segments Strava Live est tout aussi réussi. De plus, Hammerhead est dans une optique d’amélioration par mises à jour plutôt que de remplacement. Il s’intègre avec l’environnement Suunto (transfert automatique des itinéraires et affichage des cartes de chaleur Suunto).

Les accessoires

Shokz Openrun
Bouton commander i-run
Polar Verity Sense
Bouton commander i-run
Polar H10
Bouton commander i-run
Garmin HRM-Dual
Bouton commander i-run
Garmin HRM-Pro
Bouton commander i-run
Stryd
Commander sur Stryd
Garmin RTL515 Bouton commander amazon

6 commentaires

  • Le Mouël

    Bonjour merci pour tous les tests et retours fait. Je cherche une montre + smartwatch avec un peu de suivi sport (vélo route et VTT), je suis équipé en Android, j’hésite entre une Garmin Venu2 plus et une Samsung Galaxywatch 5 pro, je ne connais pas d’autres marques qui font aussi la partie « smart »
    Merci si tu as des conseils

  • Laurent SORIANO

    Bonjour,
    Avez vous eu l’occasion de tester l’amazfit falcon ?

  • Nicolas

    Bonjour,

    Je fais essentiellement de la rando et je voudrais m’equiper d’un montre gps. Je pense pas avoir besoin de carto surtout sur un si petit ecran mais j’aimerais au moins suivre une trace pour pas me perdre
    Mais je ne sais laquelle choisir sunnto 9 peak pro ? 9 peak ? 9 baro ? Ou coros apex ? Apex 2 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.