Test Amazfit Verge : montre connectée pour le running

Test Amazfit Verge

La communauté (et des bonus) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube et Instagram.

Vous êtes libre de cliquer ici pour passer commande chez mon partenaire i-Run et soutenir ainsi le blog. Profitez-en pour utiliser le code IRUN15, qui offre 15% de réduction sur les nouveautés chaussure et textile.

Amazfit est la filiale de Xiaomi pour les montres connectées. Il y a 2 raisons qui m’ont incité à me procurer une Amazfit Verge pour la tester :

  • Les performances surprenantes de l’Amazfit Stratos, qui m’ont donné envie de tester la nouvelle montre connectée de la marque
  • Les superbes watchfaces développées par Territoire Studio (le studio qui a fait les effets spéciaux de Pacific Rim)

Version chinoise vs version internationale

Montre running Amazfit Verge

Avant de commander, il faut bien faire attention au modèle. Pour ce test, je me suis procuré une version chinoise, pour l’obtenir plus rapidement auprès de mon partenaire GearBest. Mais le problème de la version chinoise… c’est que les menus sont en chinois (pardi). Pas vraiment pratique.

Heureusement, il existe une astuce pour passer le software de la version chinoise en anglais. C’est pas aussi pratique que d’avoir une montre en français, mais au moins, c’est utilisable.

J’ai suivi le début du tuto de la Stratos, pour télécharger les drivers adb. Ensuite, c’est beaucoup plus simple et ça va plus vite pour passer l’Amazfit Verge en anglais. Le tuto est sur Youtube, il n’y a plus qu’à lire les sous-titres.

Le seul souci lié à cette manip’, c’est qu’il y a un bug sur la montre sur la section «’préférence’ dans les réglages.

Sinon, la solution la plus simple, c’est évidemment d’acheter une Verge version internationale, sur laquelle on peut configurer les menus en français.

Présentation de l’Amazfit Verge

Amazfit Verge watchfaces

Elle remplace : aucune

Au-dessus dans la gamme : Stratos

En-dessous dans la gamme : Bip

Niveau design, je peux pas dire que j’ai été emballé. Tout en plastique (sauf le verre qui est du Gorilla 3). Vous avez eu une Nintendo NES ? Vous vous souvenez des manettes ? Visuellement, la Verge, c’est la manette de la NES transformée en montre. C’est les mêmes couleurs : gris clair, gris foncé et un bouton rouge.

Le design est basique. Pas sobre, épuré ou minimaliste, non, juste basique. Je trouvais la Stratos très belle, avec un simili fibre de carbone sur le boitier. Mais il n’y a pas grand-chose qui puisse rendre la Verge attractive visuellement. Quoi que je trouve le modèle blanc plus joli.

Le boitier fait 43mm de diamètre, 13mm d’épaisseur. Ca veut dire que c’est une relativement petite montre, d’un format équivalent à la Coros Apex ou la Garmin Fenix 5S. La construction en plastique en fait une montre GPS super légère : 46g, c’est le poids d’une Vantage M ou d’une Vivoactive 3.

L’unique bouton sert à annuler, ou à revenir en arrière. A l’usage, j’ai trouvé ce bouton mal positionné. Il est placé trop bas sur le côté de la montre. Du coup, pour appuyer dessus, on est quasiment obligé de décoller la montre du poignet.

Il existe plusieurs versions de coloris :

L’écran tactile AMOLED de 33mm et une résolution de 360×360 pixels donne un rendu splendide aux watchfaces. Vraiment. On peut régler le niveau de luminosité et je n’ai jamais eu de problème de lisibilité.

Mais l’écran n’est pas actif en permanence. On l’active soit par un mouvement de rotation, soit par une pression de bouton. C’est bien un écran tactile, mais lorsqu’on l’active par rotation du poignet, le tactile est verrouillé. On n’y pense pas au début, mais ça se révèle pénible lorsqu’on reçoit une notification. La montre vibre, on jette un coup d’œil à l’écran, mais on ne peut pas cliquer dessus pour lire directement le contenu du message. Il faut dans ce cas appuyer sur le bouton pour déverrouiller l’écran tactile et ensuite appuyer sur l’écran pour accéder au message reçu.

Certaines watchfaces ne sont pas systématiquement affichées au maximum du niveau de détails. Il y a un premier niveau lorsqu’on active l’écran par rotation du poignet et un second niveau avec plus de détails (voire des watchfaces animées) lorsqu’on appuie sur le bouton.

Au dos, on trouve un capteur cardio optique. Les autres capteurs se trouvent à l’intérieur : une puce GPS/GLONASS, un accéléromètre, un gyroscope, une boussole magnétique, un altimètre barométrique.

Mais il y a aussi un moteur pour les vibrations, un haut-parleur, un micro, une puce NFC (pour le paiement sans contact), 4Go de mémoire (dont la moitié peut servir à stocker de la musique), une connexion Wifi et une connexion Bluetooth. La connexion Bluetooth est utilisée aussi bien pour le transfert de données vers le smartphone, pour connecter un casque audio et pour connecter une ceinture cardio.

L’interface est assez similaire à ce qu’on trouve sur les montres Wear OS :

  • Les widgets défilent à gauche ou à droite
  • Le panneau de configuration avec la météo descend du haut
  • Les notifications montent depuis le bas

Le premier appairage avec le smartphone se fait simplement en scannant un QR code. Après, bizarrement, la montre apparait dans l’application sous le nom de « Okos » et pas « Verge ». Il n’y a pas de site web. Il est possible de synchroniser le compte Amazfit avec son compte Strava, pour un transfert automatique des activités. Plus pratique pour ceux qui veulent analyser leurs stats.

Depuis l’application, on peut définir quels widgets afficher ou pas. Mais le principe est un peu particulier. Parmi la liste des widgets ci-dessous, on peut en choisir 2 qui seront véritablement affichés en tant que widget (c’est-à-dire un écran qu’on peut swiper). Tous les autres s’afficheront sous forme d’application dans le dernier widget.

  • Sports (les profils sportifs)
  • Santé (activité quotidienne)
  • Fréquence cardiaque
  • Sommeil
  • Activités (historique des activités enregistrées)
  • Alipay (paiement sans contact qui n’est pas compatible en France)
  • Carte de transit (pour enregistrer des cartes de fidélité)
  • Mi Home (pour contrôler la domotique de Xiaomi)
  • Musique
  • Météo
  • Alarme
  • Trouver le téléphone
  • Minuteur
  • Chronomètre
  • Boussole
  • Ximalaya FM (radio en streaming qui n’est pas disponible en France)

L’autonomie est annoncée à 5 jours. Sans sport, juste avec le Bluetooth et le Wifi activés, j’ai réussi à tenir tout juste ces 5 jours. Mais si on ajoute du sport avec GPS, il faudra plutôt prévoir de la recharger tous les 3 ou 4 jours. En enregistrement GPS, l’autonomie passe à 20h, ce qui la place quand même dans le haut du panier de ce qui se fait actuellement. En utilisant simultanément GPS + lecteur de musique, comptez plutôt 6-7h d’après mes tests.

Le dock pour la recharge de la Stratos n’était pas très design, Amazfit a réussi à faire pire pour la Verge. C’est une espèce de demi-sphère qu’on clips derrière la montre, avec le fil qui sort du milieu. A cause de ça, on ne peut même pas poser le dock à plat sur une table.

Le bracelet est équipé d’un système de détache rapide par tirette. Mais il n’est pas standard au niveau de l’attache sur la montre. On ne pourra mettre que des bracelets de la marque.

Niveau résistance à l’eau, la Verge est certifiée IP68. C’est une résistance à l’eau sous 2m d’eau pendant 1h. C’est-à-dire qu’elle n’est pas, stricto sensu, étanche. Ca suffira largement contre la pluie, la douche ou la sueur, mais pas assez pour la natation. Je pense que c’est à cause du micro ou du haut-parleur.

Pour le sport, la liste comprend les profils suivants :

  • Course à pied (extérieur et intérieur)
  • Marche
  • Vélo (extérieur et intérieur)
  • Vélo elliptique
  • Alpinisme
  • Trail
  • Ski
  • Tennis
  • Foot
  • Corde à sauter

Je ne sais pas comment ni pourquoi ils ont choisi ce panel de sports. Je trouve par exemple bizarre d’avoir un profil ‘corde à sauter’ mais pas un profil plus généraliste du type ‘cardio’. Et avez-vous remarqué ? Pas de natation, ni de triathlon. Normal, elle n’est pas étanche mais juste résistante à l’eau.

On peut programmer des séances de sport basiques, à partir de quelques objectifs et alertes. Mais il y a moins de fonctionnalités Firstbeat que sur la Stratos, qui en embarquait 8). La Verge mesure bien le VO2max et la charge d’entrainement, mais pas grâce à des algos Firstbeat.

Le suivi d’itinéraire est également possible, il suffit de transférer un fichier GPX dans la mémoire de la montre, par câble USB, dans le dossier ‘gpxdata’ (comme avec une clé USB). Mais avant ça, il aura fallu soit se procurer un fichier GPX, soit avoir tracé l’itinéraire sur un site tiers pour ensuite l’exporter.

Les fonctionnalités connectées sont hyper développées, du même niveau qu’une montre sous Wear OS :

  • Smart notifications
  • Paiement sans contact
  • Contrôle de la domotique
  • Lecteur de musique
  • Météo
  • Assistant personnel
  • Appel téléphonique depuis la montre

Champs de donnée

Amazfit Verge running
  • Durée
  • Distance
  • Allure : instantanée, moy
  • FC
  • Cadence
  • Calories
  • Altitude
  • Dénivelé : d+, d-
  • Vitesse : instantanée, moy, max (ski)
  • Nombre de descentes (ski)
  • Pente (ski)
  • Nombre de coups (tennis)
  • Fréquence (corde à sauter) : instantanée, moy

Course à pied

Montre GPS Amazfit Verge

Il y a 3 profils running : course à pied, tapis de course et trail.

Amazfit a repris le même système de personnalisation des écrans d’entrainement que sur la Stratos. On a une liste de données, dont on peut changer l’ordre sur l’application. On choisit ensuite le nombre de champs de donnée par écran. Et la montre se charge de placer les données dans les champs de données, dans l’ordre d’apparition dans la liste.

Donc concrètement, la limite que ça implique, c’est qu’on ne peut pas faire répéter une donnée sur plusieurs écrans. Pas possible par exemple d’avoir le chrono sur chaque écran.

Petite information qu’on a tout de suite, lorsqu’on attend l’accroche GPS : la montre affiche ce qu’il reste de la batterie, en pourcentage, mais aussi en durée de fonctionnement GPS. Par exemple, alors que j’écris cet article, il reste 66% de batterie, ce qui devrait permettre de tenir 23h en enregistrement GPS. Grosso modo, c’est ce qui s’appelle ‘batterie intelligente’ sur la Suunto 9.

Il est possible de programmer une séance d’entrainement. L’outil n’est pas très ergonomique, mais on peut faire des séances complexes, pas juste du fractionné simple. On peut programmer chaque phase selon la distance ou le temps (à la seconde près) et rajouter éventuellement des alertes d’allure ou de FC. On peut faire des blocs de séries en faisant x répétitions.

Il y a plusieurs façons de définir l’alerte de FC sur une séance d’entrainement :

  • Léger
  • Intensif
  • Aérobie
  • Anaérobie
  • VO2max
  • Personnalisée

Sinon, plus simplement, on peut faire quelques réglages directement depuis la montre :

  • Fixer un objectif (distance, temps, calories)
  • Activer un tour auto
  • Activer une alerte (FC, zone cardio, allure)
  • Activer une pause auto
  • Activer le coaching audio
  • Activer les données 3D (prendre en compte le dénivelé dans le calcul de la distance)

La Verge souffre du même problème que la Stratos sur son écran de suivi d’itinéraire : il a la tremblotte. L’écran est beau, franchement, j’aime le rendu. Mais il oscille tantôt à gauche, tantôt à droite. Et dans certaines situations, ça rend plus difficile le choix d’un sentier à un carrefour.

En fin de séance, la présentation des statistiques est vraiment complète. On trouve tout un tas de données chiffrées telles qu’on a l’habitude de les voir. C’est la fin qui est plus intéressante : différents graphiques (zones cardio, FC, allure, cadence, altitude) et même un camembert de répartition des tronçons par pente (% plat, montée, descente).

Avec le profil ‘tapis de course’, la distance est calculée à partir du nombre de foulées et de la longueur moyenne de foulée. Si jamais le résultat obtenu n’était pas identique à ce qu’affiche votre tapis de course, alors il est possible de modifier la distance manuellement après avoir fini la séance.

L’implémentation du lecteur de musique n’est pas terrible. Une fois qu’on a lancé l’enregistrement d’une activité sportive, la seule commande à laquelle on a accès, c’est le réglage du volume sonore. On ne peut pas sauter une chanson, ni mettre la lecture en pause. Pas super comme intégration.

Autres sports

Amazfit Verge multisports

Chose intéressante, certains profils sont agrémentés de statistiques particulières à la pratique (nombre de coups au tennis, fréquence à la corde à sauter, nombre de descentes en ski). C’est intéressant car c’est quelque chose d’encore assez rare. A part Garmin, les autres marques qui affichent 100 profils sportifs (comme Suunto et Polar) n’ont en fait aucune différenciation sur la plupart d’entre eux. Le profil tennis n’est bien souvent qu’un copier-coller du profil course à pied, sans aucune donnée spécifique.

Sinon, pour le reste, leur fonctionnement est identique aux profils de course à pied.

Suivi d’activité quotidienne

Amazfit Verge tracker activité

J’aime bien la présentation du widget d’activité quotidienne. Pour commencer, c’est une des premières montres que je teste qui affiche l’activité quotidienne et le suivi du sommeil sur un widget. Sans que je comprenne pourquoi, les autres marquent affichent souvent le suivi du sommeil sur leur application et pas sur la montre. Ici, l’écran principal affiche le nombre de pas de la journée, la progression vers l’objectif (8000 par défaut) et la durée du sommeil de la nuit précédente.

Ensuite, on clique pour avoir les détails :

  • Graphique heure par heure des activités (activité en mouvement, marche, run, vélo, montée, autre)
  • Graphique heure par heure du nombre de calories
  • Analyse du sommeil (profond ou léger)
  • Fréquence cardiaque : min, max, moy et au repos

La marche et la course à pied sont détectées automatiquement. Mais ce n’est pas un enregistrement passif comme sur les montres GPS Garmin. Ici, après 5 à 10 minutes, la montre balance une alerte disant qu’elle a détecté une activité de marche ou de course à pied. Ensuite, il faut appuyer sur l’écran pour choisir d’enregistrer ça comme une activité sportive (avec GPS) ou pas (simple comptage du nombre de pas).

Honnêtement, je trouve pas cette implémentation très utile. En fait, si on attend la détection automatique pour accepter de lancer l’enregistrement de l’activité, ben il manquera plusieurs minutes à l’enregistrement GPS.

Le calcul des calories ne m’a pas semblé très fiable. Le nombre est ridiculement bas. Mais bon, comme souvent, c’est difficile de savoir ce qu’il prend en compte (ou pas), car la formule de calcul n’est diffusé.

Montre connectée

Amazfit Verge lecteur musique

Il y a 14 watchfaces et il y en a pour tous les goûts :

  • A aiguilles
  • Rétro façon tableau de bord de la DeLorean de Retour vers le futur
  • Montre de sport
  • Néon et flashy

Parmi ces 14 watchfaces, 3 ont été développées par Territory Studio et je les trouve trop belles. Chose incroyable, lorsque je les ai soumises à un vote sur Instagram, celle que je préfère (Salkan) a emporté l’unanimité ! Et je vous assure qu’elle est encore plus belle en vrai qu’en photo.

Mais bon, sur bon nombre de ces watchfaces, les informations comme les statistiques d’activité quotidienne sont inscrites en petit. Ca peut être un problème pour certains.

Si ça ne suffit pas, on peut créer sa propre watchface en téléchargeant une photo perso.

On peut activer les smart notifications (email, SMS, appels entrants, applications comme Facebook et WhatsApp) et depuis l’application Amazfit, on peut bloquer celles qu’on ne souhaite pas voir apparaitre sur la montre.

On y trouve aussi des réglages pour le widget météo : la localisation par défaut, l’unité de température, l’activation de rappel quotidien (au réveil), des alertes météo. Le widget météo présente en écran principal la météo sur 5 jours (temps, température min et max). Puis on peut cliquer pour avoir le détail d’une journée (temps, température actuelle, vent, humidité, index UV). Mais on peut aussi afficher la météo en descendant le panneau de configuration. C’est encore plus rapide.

Il y a aussi un assistant personnel appelé Xiao. Mais là, il vous faudrait un assistant personnel pour apprendre à parler à votre assistant virtuel.

Le paiement sans contact AliPay et l’appli de streaming Ximalaya FM ne sont pas disponibles en France.

Si vous utilisez un téléphone Android, vous pourrez aller plus loin, puisque vous pourrez passer vos appels depuis la montre (grâce au micro et au haut-parleur).

Le lecteur de musique est on ne peut plus simple à utiliser. On connecte la Verge en USB, on copie-colle les fichiers mp3 dans le dossier ‘music’ et voilà. Pour le coup, ce n’est peut-être pas un pari sur l’avenir, car il faut encore posséder ses fichiers mp3. Mais bon, je ne pense pas qu’en France tout le monde soit déjà passé à Deezer ou Spotify. Après, il ne reste plus qu’à connecter un casque Bluetooth (comme l’Aftershokz Trekz Air). Ah oui, parce que s’il n’y a pas de casque connecté, la montre va jouer la musique sur son haut-parleur.

Avec l’appli Mi Home, on peut (je n’ai pas testé) contrôler des équipements de domotique dans sa maison. On peut piloter par exemple son robot aspirateur Mi Robot, la climatisation, les ampoules intelligentes ou surveiller les capteurs d’humidité et de température.

En fait, la seule chose qui manque à l’Amazfit Verge pour être une montre connectée au même niveau que les watches de Samsung ou Apple, c’est un magasin d’applications. Comme Amazfit développe son propre OS, on peut oublier l’Apple Store ou le Google Play Store. D’autres marques, comme Samsung et Fitbit, ont développé leur propre OS et leur magasin d’applications. Mais ces solutions ne sont pas au niveau des 2 géants de l’électronique. Là, Amazfit n’a même pas essayé de créer son propre store. J’imagine qu’il ne serait pas encore facile pour la marque d’attirer des développeurs d’application.

Pour finir, il est possible d’éteindre la montre.

Conclusion du test

Amazfit Verge avis

Elle a beau être plus récente, l’Amazfit Verge se place en réalité en milieu de gamme, entre la Stratos et la Bip. Clairement, les sportifs accomplis (particulièrement les triathlètes) lui préféreront l’Amazfit Stratos, beaucoup plus fournie en fonctionnalités et analyses sportives.

Alors vu la faible différence de prix, je me suis posé la question de l’intérêt de choisir une Verge. Après réflexion, je dirais que le premier, c’est le format. La Stratos fait 50mm de large, la Verge 43 ! C’est la même différence qu’entre une Fenix 5X et une Fenix 5S.

Pour ceux qui cherchent une montre connectée pas chère, capable de les accompagner pour du running ou du vélo, tout en embarquant de la musique, la Verge tape dans le mille. Son interface est agréable, la présentation des données très claire et tous les capteurs sont là (GPS, alti baro, cardio optique + ceinture).

Et pour une montre GPS avec lecteur de musique, le prix est incroyable.

Vous avez trouvé ce test utile ? Soutenez le blog en commandant chez un partenaire.

J’espère que vous avez trouvé cet article utile. Je passe généralement plusieurs heures pour faire ces tests, c’est pas mal de boulot.

Si vous êtes intéressé par l’achat de matériel sportif et que vous passez par un des liens ci-dessous, je toucherai une commission sur votre commande, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire. Je prendrai le temps d’y répondre.

Amazfit Verge version chinoise 129€ Bouton commander Gearbest
Amazfit Verge version internationale grise 148€ Bouton commander amazon
Amazfit Verge version internationale bleue 148€ Bouton commander amazon
Amazfit Verge version internationale blanche 148€ Bouton commander amazon

16 commentaires

  • Nicolas B

    Salut et merci beaucoup pour votre travail.
    L’envie de passer à une montre gps me titille de plus en plus et je suis vos tests/articles de très près !
    Dailleurs c’est ce dernier qui m’a fait découvrir cette Verge (par ailleurs on trouve peu d’essai sérieux en français).
    Je la trouve très intéressante pour son prix et sa taille, j’ai un poignet de moineau xxs ce qui limite drastiquement le choix. Mais j’ai peur qu’elle ne soit qu’un gadget connecté peu utile pour s’entraîner.
    Du coup j’ai 2 interrogations :
    Comment jugez vous la précision gps, comparée à ses concurrentes, est-elle crédible pour des entraînements de 1/2 fond hors stade avec bcp de fractionnés et de pyramides ?
    Bien que se sont des fonctionnalités qui m’intéressent moins, comment jugez vous la fiabilité des algorithmes de calcul vo2max ou charge d’entraînement ?
    Encore merci, sportivement

  • Seb

    Bonjour, Merci pour ce test et l’ensemble de votre blog. Vous écriviez dans un article plus ancien que Xiaomi annonçait une fiabilité de 98% niveau capteur de fréquence cardiaque. Qu’en est-il réellement svp?

  • philibert

    Bonjour,

    Est ce que cette verge se met au poignet ?

  • Maxime Muller

    Merci pour ce test, pourquoi comparer la Bip et la Verge, ce ne sont pas du tout les mêmes, la Bip n’a pas tous les possibilité de la Verge, je comparerai plutôt avec la Pace, j’ai la Bip et la Pace donc je peux déjà faire une comparaison, j’ai commandé la Verge et elle me plait même si la Pace est mieux au niveau présentation, elle est moins clinquant.

  • Maxime Muller

    Je rajouterai que le GPS des montres Amazfit vaut largement les autres GPS, après des tests que j’ai effectués avec la Pace (on peut sauvegarder les fichiers en GPX pour utilisation sur d’autre systèmes) en superposant une trace de la Pace avec la même trace de GPS Garmin et de mon smartphone, elles se superposent parfaitement. Avec la Bip impossible de sauvegarder une trace en GPX donc pas de comparaison possible.

  • Maxime Muller

    J’ai essayé sur ma Pace de mettre des fichiers musique *.flac et ça fonctionne donc je suppose que la Verge à le même lecteur MP3 et sait lire les fichier FLAC.

  • Walter

    Pour ma part je suis passée de la stratos, a la verge que j’ai revendu car je la trouvais trop petite et je suis tombé amoureux de la Huawei watch GT qui à ma grande surprise et une excellente montre connectée.

  • BIBENS jean-Paul

    Bonjour, La FNAC la propose à 105€ mais impossible de de savoir si c’est la version anglaise français impossible ou internationale mise à jour en français, pourriez-vous me renseigner à ce sujet…
    Un usager a posé la question au vendeur qui n’a pas répondu.

    • BIBENS jean-Paul

      Dans le doute, achetée 129,99€ livraison gratuite à Cdiscount version internationale gris, avec manuel en français, en attente de réception…

      • BIBENS jean-Paul

        En attendant, j’ai trouvé ceci :
        https://fr.amazfit.com/
        On peut y télécharger le manuel d’utilisateur en français imprimable au format A4 (17 pages pour Okos), pour Pace, Stratos et Okos (Verge) et consulter la FAQ pour ces montres, on accède au SAV que demander de plus.
        Sur le site, elle s’appelle bien Okos, mais elle aussi appelée verge ou même montre 3 selon les vendeurs.
        Amazfit a Pace 1, Stratos 2 (et aussi Stratos 2S) et Okos (Verge) 3 sur son site.

        • BIBENS jean-Paul

          Arrivée, installée (non sans mal), en français (sauf le cadran qui reste en anglais WED et non VEN etc, peut être pourra t’on un jour en trouver en français à télécharger ?), mais globalement satisfait.
          Pas encore trouvé comment fixer les alertes cardio en BPM mini et maxi (par exemple 50 et 130), en dessous et au delà alerte, dans les zones de FC, mais avec le cadran Sporting en mode continu s’affiche la FC sur la montre et c’est déjà pas mal.
          Pas encore trouvé l’assistant vocal non plus, mais je ne l’ai que depuis 13 heures.
          Je verrai bien à l’usage, mais elle me plait bien.

  • marouane

    Je confirme c une catastrophe. Dommage que je n’ai pas lu votre test avant de l’acbeter. Je déconseille cette chinoiserie à tous servant juste à donner l’heure. Suis très déçu.

Répondre à Nicolas B Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.