Apple Watch 8 Ultra : GNSS double fréquence, autonomie doublée

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Apple a annoncé ses nouveaux produits dans une keynote au QG de Cupertino, parmi lesquels l’Apple Watch Ultra orientée vers l’outdoor, aux côtés de 2 Apple Watch 8 (41 et 45mm) et 2 Apple Watch SE (40 et 44mm)

Ca fait plus d’un an qu’une rumeur annonçait une nouvelle arrivée dans la série des Apple Watch. D’abord ‘Explorer’, puis ‘Pro’, c’est finalement ‘Ultra’ qui a été retenu pour son petit nom.

Une meilleure autonomie (vous allez me dire : y a pas de mal), un GPS plus précis, un écran plus grand et une interface améliorée pour une utilisation sportive, est-ce qu’on verra en 2023 des Apple Watch Ultra sur Ironman ou à l’UTMB ?

Présentation de l’Apple Watch Ultra

Le boitier de l’Apple Watch Ultra est un peu plus musculeux que celui de ses petites sœurs. Une boursouflure sur le côté protège la couronne rotative plus imposante pour pouvoir être utilisée avec des gants et intègre un 2e bouton. Un 3e bouton vient s’ajouter de l’autre côté pour permettre plus d’actions en utilisation sportive (il est programmable).

Le dessus du boitier est surélevé (épaisseur augmentée de 30%, soit 14,4mm) pour pouvoir loger une plus grosse batterie, avec un écran Rétina plat en saphir (inrayable) et non bombé. L’écran est aussi plus grand, avec une résolution de 410 x 502 pixels. Pour cette version orientée outdoor, sa luminosité a été doublée par rapport aux autres Apple Watch (2000nit).

Le boitier en titane fait 49mm de haut (4mm de plus que la version standard), 44mm de large et est étanche à 100m, ce qui est classique pour une montre GPS outdoor mais pas habituel pour une Apple Watch. Elle résiste aussi à la norme de robustesse de l’armée américaine MIL-STD-810 (altitude, haute température, basse température, choc thermique, immersion, gel/dégel, choc et vibrations). Il est percé de plusieurs trous pour le haut-parleur et 3 micros (afin d’annuler les bruits parasites liés au vent).

Apple propose 3 nouveaux bracelets :

  • Un bracelet sangle pour l’alpinisme
  • Un bracelet nylon à scratch pour le trail
  • Un bracelet silicone 3D pour le nautisme

La légèreté des bracelets fait qu’elle ne pèse ‘que’ 61g, tout de même beaucoup plus que les autres versions.

La nouvelle puce GPS + GLONASS + Galileo + Beidou est compatible double fréquence, à l’instar de la Vertix 2, des dernières Garmin et de la Huawei GT Runner. Ce mode de géolocalisation est plus précis mais aussi plus gourmand en énergie.

L’autonomie est portée à 36h en utilisation montre connectée et jusqu’à 60h avec un mode éco. Ca permettra enfin d’enregistrer une journée d’activité + une nuit de sommeil + une séance de sport avant de la recharger. La recharge rapide permettra de redonner un peu d’autonomie vite fait le temps de la douche.

Techniquement, l’autonomie de la batterie est basée sur l’utilisation suivante : 180 vérifications de l’heure, 180 notifications, 90 minutes d’utilisation d’apps et un entraînement de 60 minutes avec lecture de musique depuis l’Apple Watch en utilisant le Bluetooth, sur une durée de 36 heures. Ca parait solide.

Apple ne donne pas l’autonomie maximale en utilisation sportive mais j’imagine que ça devrait suffire pour un Ironman, probablement pas assez pour un UTMB.

La watchface spécifique à l’Apple Watch Ultra intègre une boussole et 8 applications (altimètre, baromètre, etc). Elle bascule en mode rouge la nuit pour moins éblouir.

Sur les applications sportives, on peut afficher jusqu’à 6 champs de donnée.

Il n’y a pas de suivi d’itinéraire mais juste un mode petit poucet avec la possibilité d’être guidé en retour Trackback.

Je vous rappelle qu’en course à pied, l’Apple Watch c’est déjà le temps de contact au sol, les oscillations verticales, la puissance. Un nouveau mode détecte la course sur piste d’athlétisme.

Une nouvelle application (Oceanic Plus) transformera l’Apple Watch Ultra en ordinateur de plongée, avec une limite de sécurité à 40m.

Pour rappel, voici les nouvelles capacités dévoilées avec le Watch OS 9 cet été :

  • Mode triathlon avec transitions manuelles ou automatiques
  • Plus de personnalisation dans la programmation d’entrainements
  • Alertes de puissance, FC, allure et cadence

En complément de la détection de chute (qui existait déjà), Apple a retravaillé ses capteurs (accéléromètre et gyroscope) et son algorithme pour détecter les accidents de voiture. La montre pourra à ce moment-là envoyer un message SOS. Pour cela, l’Apple Watch Ultra intègre une connexion 4G (attention, il faudra quand même être sous couverture réseau).

Une sirène de 86db, audible à 200m, pourra servir à se faire repérer en cas de coup dur.

Parmi les capteurs, Apple a ajouté un capteur de température cutanée. Outre l’usage auquel on pense tous pour suivre le Covid ou d’autres maladies, ce capteur pourra servir aux femmes pour suivre leur cycle menstruel. Mine de rien, c’est une avancée notable. Ca fait des années que les montres connectées ont ouvert la possibilité de suivre le cycle menstruel dans l’application (Apple, Samsung, Garmin). Mais jusqu’à maintenant, c’était fait manuellement. Il fallait saisir manuellement dans l’appli les dates clés du cycle. Maintenant, ça va pouvoir être automatique et permettra de détecter la période d’ovulation.

Sinon, l’Apple Watch Ultra, c’est aussi :

  • Ecran always on
  • ECG et SpO2
  • Suivi du sommeil
  • Lecteur de musique
  • Apple Pay
  • Siri
  • Les applications de l’App Store
  • 32Go de mémoire

Pour partager trucs et astuces avec le reste de la communauté, rejoignez le groupe Facebook Je ne suis pas un héros mais j’ai une Apple Watch.

Prix et date de sortie

Apple Watch 8 Ultra nuit

Si le prix des Apple Watch était resté relativement stable au fil des années, celui de l’Apple Watch Ultra fait un bond à 999€.

Elle sera disponible à partir du 23 septembre 2022 (alors que les autres Apple Watch de la série 8 sont disponibles dès le 7 septembre).

Apple Watch Ultra Bouton commander amazon

Mon avis

Apple Watch 8 Ultra lancement

C’est un nouveau produit. Mais pour un premier coup d’essai, Apple a tout de même pensé à beaucoup de détails et fait très fort. La seule omission, mais qui est incompréhensible pour moi, c’est le suivi d’itinéraire. En 2022, on ne peut pas marketer une montre GPS sur l’outdoor sans le suivi d’itinéraire. Mais bon, on pourra se débrouiller avec l’App Store pour télécharger une appli qui va bien.

Mais au-delà de ça, la question sera de savoir si des utilisateurs de Garmin seront capables de mettre leur Fenix dans un tiroir pour passer à l’Apple Watch Ultra en payant plus cher au passage. Pas sûr. Alors que dans l’autre sens, oui, il y a des gens qui abandonnent leur Apple Watch pour acheter une Garmin (Epix ou autre) avec une meilleure autonomie. Si le prix avait été moins élevé, elle aurait pu concurrencer les Suunto et Polar.

Samsung a fait un choix différent, avec une Galaxy Watch 5 Pro avec un design classique qui fait que des gens l’achèteront juste parce qu’elle a une meilleure autonomie, même s’ils ne font pas d’outdoor. Le design de l’Apple Watch Ultra est quand même particulier (on aime ou on n’aime pas) et je n’imagine pas des gens opter pour ce modèle juste pour gagner en autonomie.

Reste un point qui pourrait bien décider certains : la précision des capteurs. L’Apple Watch est plébiscitée depuis longtemps, notamment pour la précision de son capteur cardio optique.

Avec tout ça, j’aime bien les bracelets et j’ai même envie de la tester. Ou alors j’attends l’Apple Watch Ultra 2 avec cartographie…

16 commentaires

  • Giordano

    Comandée!!! si tu passe en chartreuse on ira faire mumuse avec

  • Philippe S

    Le suivi d’itinéraire est dispo avec l’appli workoutdoor. Ce que j’aimerai bien savoir, c’est si on peut désormais charger l’AW pendant un exercice ?

  • OlivierL

    Je ne suis pas un grand fan de cette montre tant je pense que pour les sportifs, l’écosystème Garmin va au-delà de la montre. Mais pour être honnête, un des arguments de l’AW est qd même de pouvoir pour le coup bénéficier de l’écosystème applicatif d’Apple. Donc le public sera plutôt les sportifs du dimanche technophiles (et aussi fortunés que ceux qui achète une Epix)

  • SoCorsu

    c’est décevant pour ce tarif, l’autonomie est incomparable avec les Garmin, Coros et autres.
    On parle de plusieurs jours versus quelques dizaines d’heures … la crise énergétique est d’actualité. Alors qu’en 2019 cela avait déjà été un critère pour moi, impossible de me dire qu’il fallait charger ma montre tous les jours ou tous 2 jours, et encore c’est grâce à un mode d’économie d’énergie ……

    Toujours lié à cette autonomie combien de temps dure la batterie avec la cartographie à l’écran « always on » avec suivi d’itinéraire ? C’est un mode super utile sur nos tocantes quand on découvre de nouveaux lieux, qu’on guide des groupes en Trail ou en rondonnée.

    Le côté hyper connecté, qui est bien meilleur que nos tocantes, la multiplicité de capteurs ne doit pas nous faire accepter ce genre de compromis sur le l’autonomie, surtout à ce tarif.

  • Laurent

    Les mises à jour de WatchOS et des applications pourront apporter les éléments manquants mais concernant WorkOutDoors, l’importation d’itinéraire et l’ergonomie de l’application sont un peu austère même si super complet.
    De plus utilisateur de Strava, impossible d’importer des itinéraires à partir de sa version de iPhone + d’autres petites contraintes, bref, il y a encore un peu de travail de la part des développeurs tiers de Apple pour arriver au niveau des montres spécialisées mais cela va dans le bons sens.
    Enfin, je ne parle pas de la natation qui est quasiment impossible en l’état avec ce verrouillage d’écran de l’Aw.

  • cvanquick

    L’Apple Watch ultra est un sacré objet à un sacré tarif et qui au bout du compte ne changera pas la donne (je pense) pour les personnes qui pratiquent le trail, l’ultra-trail ou la randonnée.
    Pour ceux qui ont déjà une Apple Watch, elle les rassurera : plus lourde (entre 1,5x et 2X), plus épaisse, plus costaud, plus grand écran et meilleure autonomie. Mais c’est comme un aveu d’impuissance, 2,5 jours d’autonomie (en mode éco) mais à quel prix : poids, prix, dimension. Et peut-on y rajouter des capteurs annexes parce que la fréquence cardiaque au poignet ce n’est pas encore ça.
    A 200-300€ de moins, elle aurait essayé de concurrencer les Garmin, Suunto, Coros, Polar et autres en proposant quelque chose de différent. Mais là que propose-t-elle vraiment de différenciant sur le marché de la montre de sport ? . Parce que, elle se présente comme une montre dédiée aux activités sportives et non comme une montre connectée ? Donc elle veut concurrencer les Garmin, Suunto, Coros, Polar et autres
    En fait à 999€, Apple a choisi de ne pas affronter la concurrence et son expertise

  • Mickael

    Je suis étonné des comparaisons faites.
    Selon moi, la Ultra est plutôt à mettre face à une Garmin Descent MK2, face à laquelle elle est devient un concurrent très sérieux.
    La certification pour la plongée sous-marine est un énorme marqueur de positionnement.

    Question : Avec l’arrivée du nouvel watchOS, Apple devient-il une référence pour la running (entraînements et suivi de course) ?

    • Jérôme

      Bonjour
      La Descent MK2, c’est une niche qui doit représenter 1% des ventes des Fenix 7. La Watch Ultra est à comparer à une Epix Sapphire, l’immense majorité des acheteurs ne feront jamais de plongée avec.

    • Dominique KOWALSKI

      Oui enfin la plongée limité à 40 mètres c’est quand même pour les novices…. La MK2 sans être un véritable ordinateur de plongée fait le TAF et ne s’arrête pas a 40 mètres…
      Mais là Jérôme ont fait encore descendre la niche sur les plongeurs en eaux chaudes 😉

  • Arnaud

    Merci pour l’article !
    Petite question technique : on peut appairer en Bluetooth une ceinture cardio et un capteur Stryd avec la montre AW (sans télécharger l’app Stryd et en utilisant uniquement ensuite l’app Exercice d’AW) ?

  • Jérôme

    Attendons de voir concrètement le test. Lorsqu’on voit le nombre IP,d’AW, je ne fais aucun soucis sur la vente de ce produit . ..Apple a de l’expérience

  • Michael

    Bonjour,
    dommage trop cher pour moi, je vais peut-être me laisser tenter par l’AW 8.
    Beaucoup de monde parle de Garmin, j’ai de très mauvais souvenir de gps garmin. Et je me demande ce que vaut la cartographie intégrée sur une forerunner 955 voir fenix 7 X par rapport à une AW avec workoutdoors ou iphigénie et balisage du club vosgien ?

  • Lulu Bel

    Un autre truc qui pese dans la balance : on peut téléphoner avec cette montre sans en se passant de l’iphone et puis sur le plan esthétique ça passe mieux avec un costard. Si les montres cardio ne s’adressaient qu’aux athlètes pro il yt a longtemps que Suunto, Carmin,,polar auraient coulé. Lorsque je cours gentiment le matin au bois de vincennes , beaucoup on des cardios mais peu de coureurs dépassent les 5mn/km

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.