Garmin Swim 2 : une montre GPS aquatique

Garmin Swim 2

La communauté (et des bonus) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube et Instagram.

Vous êtes libre de cliquer ici pour passer commande chez mon partenaire i-Run et soutenir ainsi le blog. Profitez-en pour utiliser le code IRUN15, qui offre 15% de réduction sur les nouveautés chaussure et textile.

Si vous vous plaignez de la rapidité avec laquelle Garmin renouvelle ses montres GPS, c’est que vous n’êtes pas nageur. En 2012, Garmin a sorti une montre (sans GPS) dédiée à la natation en piscine, appelée Swim. La deuxième édition a tout juste été annoncée… en 2019.

Le plus étonnant, c’est que Garmin annonce une montre pour la natation alors même qu’ils ont ajouté un mode natation en piscine sur leurs dernières montres de course à pied (Forerunner 245, Forerunner 645)…

Cette fois, la natation en eau libre est également supportée, avec les dernières fonctionnalités intéressantes pour les nageurs : cardio optique dans l’eau, programmation d’entrainements, mode drill et training effect. Et des nouveautés comme la pause automatique en fin de série.

Tel le triton, la Swim 2 possède aussi quelques fonctionnalités à application terrestre, comme le suivi de l’activité quotidienne et quelques profils sportifs comme la course à pied et le vélo.

Présentation de la Garmin Swim 2

Présentation Garmin Swim 2

Avec 7 ans d’évolution technologique entre les 2 générations, il n’y a quasiment pas d’intérêt à comparer la Swim et la Swim 2 entre elles. La meilleure base de présentation, c’est de commencer par le design, qui est une déclinaison de Forerunner 45 : écran de 26mm de diamètre, résolution de 208×208 pixels, 5 boutons, boitier de 42mm de large et 36g toute mouillée. C’est donc une très petite montre cardio GPS.

Il y a surtout des améliorations sur tous les plans par rapport à la Swim : bracelet en silicone, écran couleur, plus de métriques, smart notifications, etc.

Elle est étanche à 50m. C’est-à-dire qu’on peut nager avec mais pas vraiment faire de la plongée. Pour la comparaison, toutes les montres outdoor sont étanches à 100m. Et même la Forerunner 45, qui n’est pas spécialement orientée ‘natation’ est également étanche à 50m.

L’autonomie est également la même : 7 jours en mode montre connectée, 13h en mode GPS (natation en eau libre) et 72h en utilisation en piscine juste avec le cardio activé et pas le GPS (ce qui serait largement suffisant pour que je puisse faire un marathon en piscine avec).

Les capteurs sont mis au goût du jour :

  • Puce GPS/GLONASS/Galiléo
  • Capteur cardio optique fonctionnant dans l’eau

Elle peut également être couplée à une ceinture cardio qui va dans l’eau, HRM-Tri ou HRM-Swim (heureusement !). Dans ce cas, la mesure est plus précise, mais la valeur de FC ne peut pas être affichée en direct, car l’ANT+ ne fonctionne pas dans l’eau. Les données de FC sont en fait stockées provisoirement dans la mémoire de la ceinture et synchronisées avec la montre en fin de séance.

La Swim 2 sort avec quelques fonctionnalités spécifiques à la natation qu’on ne retrouve sur aucune autre montre Garmin (mais bon, j’imagine qu’elles seront transférées aux Fenix 6 dans une prochaine mise à jour) :

  • Repos automatique (ça, c’est top)
  • Alertes d’allure, de temps et de distance
  • Vitesse de nage critique (aucune idée de ce que c’est, mais c’est nouveau)

Le reste est connu mais quand même bien fourni :

  • Métriques de nage : SWOLF, fréquence de mouvements, nombre de mouvements, distance, allure
  • Détection du type de nage (crawl, dos, brasse, papillon)
  • Mode drill qui permet d’enregistrer les longueurs de planche ou d’éducatifs (quand la montre ne les détecte pas)
  • Programmation d’entrainements depuis Garmin Connect

La Swim 2 possède 3 profils sportifs supplémentaires : course à pied, cyclisme et cardio (un profil générique sans GPS pour la salle).

Sur ces profils ‘terrestres’, Garmin a bridé certains réglages ou fonctionnalités. Par exemple, le training effect n’est disponible qu’en natation, tout comme la configuration des écrans de données et la programmation d’entrainements.

Quant aux fonctionnalités qui ne sont pas spécifiques à la natation, c’est le package désormais basique de Garmin :

  • Smart notifications (pas de lecteur de musique ni de paiement sans contact)
  • Suivi d’activité quotidienne (du nombre de pas au sommeil, mais pas le nombre d’étages gravis du fait de l’absence d’altimètre barométrique)
  • Conntect IQ (uniquement pour les watchfaces)

Prix et date de sortie

La Garmin Swim est vendue en 2 versions de coloris : blanche ou ardoise (gris) au prix de 249€.

C’est 50€ de plus que la Forerunner 45 (même boitier). Mais c’est 100€ moins cher que la Forerunner 735XT, la montre GPS Garmin possédant les modes natation piscine et eau libre la moins chère.

Mon avis

Swim 2 montre natation

Entre la Swim et la Swim 2, il n’y a pas photo.

Mais Garmin a désormais une gamme de montres GPS bien plus élargie qu’en 2012. Donc choisir entre la Swim 2 et une autre montre (Forerunner 245, Forerunner 735XT, Forerunner 935, Forerunner 945) n’est pas si évident. Surtout à cause des limites logicielles qu’impose Garmin.

Plus spécifiquement, je trouve que le prix est assez cher pour une montre qui n’est finalement spécialisée dans la natation que par bridage logiciel. Les gens qui font du triathlon ne choisiront pas la Swim 2 car elle n’a pas de mode triathlon. Et les vrais nageurs, ceux qui nagent plus de 3 fois par semaine et qui aiment ça, auraient probablement préféré une montre focalisée sur la natation (sans smart notifications ni comptage du nombre de pas) au prix de 150€ (ce qu’était la Swim).

Qui d’autre ne veut rien rater ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûr de ne pas rater les nouveaux articles et les résultats des nouveaux tests. Et recevez en bonus la checklist des 40 questions à se poser avant d’acheter une montre GPS.

* indicates required



Vous pouvez aussi suivre :

3 commentaires

  • Laurent

    J’ai du mal à comprendre le placement de ce produit en dehors de segmenter davantage leurs produits. Si toucher les nageurs « loisir » car les « vrais » nageurs nagent sans montre.
    La pause automatique est top mais pas nouveau car cela existe sur d’autres produits depuis longtemps (Apple Watch et j’avais une Sunto qui le faisait il y a déjà plus de 4 ans). D’ailleurs, j’attends l’implémentation de cette fonction sur la 945.
    La gamme Garmin devient vraiment compliqué à comprendre.

  • Xav Yeah

    La vitesse de nage critique, c’est l’équivalent du seuil lactique en course à pied, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.