Rumeur : TomTom pourrait arrêter de fabriquer des montres de sport

Rumeur TomTom quitter marché montres GPS

On pensait que TomTom avait fait son trou sur le marché des montres de sport, entre le géant Garmin et les gros Polar & Suunto. D’ailleurs, la gamme de produits s’était élargie en 2016 et 2017, avec plusieurs montres cardio GPS (4 versions de Runner 3, Adventurer, Golfer 2) et bracelets (2 versions de Touch).

Si vous suivez la page Facebook du blog, vous avez dû remarquer dernièrement que j’ai partagé de nombreux bons plans sur des Runner 2 & Runner 3 bradées. Il y avait 2 explications possibles à ces remises exceptionnelles :

  • Le besoin d’écouler les stocks avant la sortie prochaine d’une Runner 4
  • Les mauvaises ventes des Runner 3

Le couperet est tombé : les résultats de sa branche Grand public de TomTom sont en baisse de 20% au 2e trimestre 2017, notamment à cause de mauvais résultats des produits pour le sport (traduction : les montres Runner 3 & Adventurer, le bracelet Touch et l’action cam Bandit).

 

Quand TomTom trébuche

Pourtant, TomTom avait réussi à percer : une première étape en 2014 en intégrant un capteur optique sur ses Runner Cardio & Multisports Cardio, puis une seconde en 2016 en intégrant un lecteur de musique MP3 sur la Runner 2. Parallèlement, il y a eu la sortie de la caméra de sport Bandit.

En 2017, TomTom escomptait bien devenir une marque reconnue dans le milieu du sport, en élargissant sa gamme avec 1 bracelet connecté pour viser le marché du fitness et 1 montre GPS avec altimètre barométrique vous entrer sur le marché du trail et de l’outdoor. Après tout, Garmin avait déjà réussi sa transition de fabriquant de GPS à marque du sport, TomTom comptait bien suivre le même chemin.

Oui mais voilà, TomTom a raté plusieurs coches :

  • Pas de fonctions connectées, pourtant annoncées en cours de développement sur la Runner 2 mais jamais livrées. Perso, ce n’est pas ce que je recherche sur une montre de sport, mais il faut bien reconnaitre que la demande est là. Garmin l’a bien compris, avec le développement de sa plateforme de téléchargement Connect IQ ; et les rumeurs parlent d’une smartwatch made in Fitbit. Avec l’intégration de fonctions pour le sport sur les montres connectées, la réponse des smart notifications sur les montres de sport semble être pertinente pour défendre les parts de marché.
  • Un design peu en vogue. Ecran carré noir & blanc, tout plastique, le design n’a quasiment pas évolué de la Runner 1e du nom à la Runner 3. Or, même s’ils achètent des fonctionnalités pour le sport, les consommateurs veulent une montre qu’ils puissent porter tous les jours (cf l’engouement autour de la Fenix 3 et le changement radical de design des Suunto Spartan par rapport aux Ambit3).
  • Un cantonnement à l’entrée de gamme. C’était la stratégie de TomTom : s’adresser au sportif amateur et ne surtout pas entrer dans l’univers plus relevé de sportifs exigeants. C’est ce qui explique l’absence toujours remarquée d’un mode triathlon enchainant les 3 disciplines natation, vélo, course à pied. La plateforme TomTom MySport a également longtemps été un frein à l’adoption des montres GPS, par ses possibilités trop limitées d’analyse. TomTom s’est donc limité à des produits simples et abordables. Ils ont bien tenté une percée avec l’Adventurer, mais à 299€ à sa sortie, elle était plus chère qu’une Ambit3 Peak qui possède largement plus de fonctionnalités pour l’entrainement.

 

TomTom pourrait carrément quitter le marché des montres de sport

Dans le rapport financier du 2e trimestre, Harold Goddijn, CEO de TomTom, annonce qu’ils sont en train de réévaluer les options pour la branche Sport de la marque et qu’ils veulent se concentrer sur le marché business-to-business où les marges sont plus importantes. Et voilà le point de départ des rumeurs de retrait de TomTom du marché des wearables (montre, bracelets et mini-caméras). Rumeurs qui restent pour le moment non démenties.

Il semblerait que TomTOm ait abandonné le développement de sa Bandit 2.

Ca parait incroyable après un tel parcours. Mais plusieurs cadres ont déjà quitté le navire en 2017 :

  • Patrick Stal, vice-président marketing de TomTom Sports a rejoint Uber
  • Gabriella Costa Grillo, product marketing manager de la branche Wearables a également rejoint Uber
  • Andrew Stocks, directeur marketing de TomTom Sports UK
  • Lindsay Mandeville, manager communication de TomTom Sports
  • Michiel Verberg, manager partenariats de TomTom Sports
  • Georges Sewell, vice-président software de TomTom Sports

 

A quand le verdict ?

Je pense qu’on en saura un peu plus au salon IFA 2017 de Berlin. Selon ce que TomTom a à nous présenter de nouveau (ou pas), on pourra se faire une bonne idée de la nouvelle stratégie de TomTom.

Ce serait vraiment dommage que TomTom décide de quitter le marché des montres de sport. Non pas parce que j’aurai moins de montres cardio GPS à tester, mais parce qu’ils proposaient des produits avec un bon rapport fonctionnalités/prix. Face à l’envol des prix des Garmin et des Suunto, c’était plutôt pas mal d’avoir des Polar et des TomTom qui proposent une panoplie intéressante pour moins de 200-250€.

Reste peut-être la possibilité que la branche complète soit rachetée par un Timex ou un Under Armor…

 

Qui d’autre ne veut rien rater ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûr de ne pas rater les nouveaux articles et les résultats des nouveaux tests. Et recevez en bonus la checklist des 40 questions à se poser avant d’acheter une montre GPS.

* indicates required



Vous pouvez aussi suivre la page Facebook , Twitter, Youtube, Instagram ou Pinterest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.