1 mois de test de la Spartan Ultra depuis sa sortie (version 1.1.24)

Test Suunto Spartan Ultra
 

Cet article commence à dater. Un autre article plus récent reprend le test de la Spartan Ultra en 2017.

Ca fait quelques semaines que la Spartan Ultra est partout, sur le blog, sur les forums, sur Twitter, dans des publicités Facebook. Après 2 mois de teasing de Suunto, une sortie repoussée au 15 août et les premières livraisons le 13 août, les utilisateurs sont passés par tous les stades d’émotion. Les grands espoirs au début, les énervements à l’annonce du retard de 15 jours, certaines désillusions quant aux fonctionnalités après le premier déballage…

Depuis la mi-août, on voit quelques sujets/interrogations tourner en boucle sur les forums (la précision GPS, l’impossibilité de personnaliser l’affichage des écrans, le manque de fonctionnalités par rapport à l’Ambit3 Peak, etc). Alors même si je n’avais initialement pas prévu de le faire aussi tôt, il m’a semblé utile de faire un article pour clarifier tout ça et vous donner mon avis après 1 mois d’utilisation.

Petite précision : la Spartan Ultra est à mon poignet tous les jours depuis le 28 juillet. Au début, elle était gavée avec le firmware 1.1.11, qui a été remplacé par le 1.1.18 dès la première connexion via Suuntolink (le logiciel qui remplace Moveslink) et tourne depuis la sortie officielle avec le 1.1.24. J’ai vu des changements à chaque version, mais je vais me concentrer sur la 1.1.24, qui est la version ‘consolidée’ pour la comercialisation.

 

Les mises à jour depuis la 1.1.24

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les possibilités de la Spartan Ultra version 1.1.24Test Suunto Spartan Ultra

Voici le communiqué officiel de Suunto listant les modifications apportées par la version logiciel 1.1.24 par rapport aux antérieures :

  • Possibilité de décrocher un appel entrant
  • Possibilité de sélectionner un nouveau mode sportif pendant une activité
  • Mode triathlon avec transitions
  • Modes sportifs les plus utilisés affichés en premier
  • Mise à jour des données affichées sur les écrans de chaque mode
  • Nouveaux modes, comme course à pied avec puissance, course à pied sur piste, fractionné pour cyclisme, etc.
  • Vitesse verticale disponible dans certains modes
  • Ecran de navigation avec trace ‘petit poucet’ dans les modes avec GPS activé
  • Nouvelle activité : course d’obstacles
  • Résumé affiche les tours automatiques / tours manuels
  • Résumé ne montre pas de tours si ceux-ci n’ont pas été utilisés
  • Mode multisports a des valeurs spécifiques d’activités
  • Amélioration de l’aspect visuel et la sensation pour les écrans pendant une activité
  • Type de move (à savoir course, fractionné, etc) enregistré en fonction du type de mode
  • Ecran tactile activé pour faire défiler les écrans pendant une activité
  • Plusieurs corrections de bugs et améliorations des performances

Alors oui, il manque pas mal de choses qu’on attend sur une montre GPS outdoor :

  • Pas de personnalisation des écrans pour afficher les données qu’on veut
  • Pas d’affichage des coordonnées en mode navigation
  • Pas de tendance météo
  • Pas de graphique barométrique
  • Pas d’alerte orage
  • Pas de compte à rebours (que chrono)
  • Pas d’alarme de réveil (accessoirement)

Et vous pouvez rajouter à cette liste tout ce que vous, vous avez l’habitude d’utiliser sur votre montre multisports.

Suunto a déjà communiqué sur les mises à jour à venir. La première grosse mise à jour sortira courant septembre avec :

  • Personnalisation des écrans pour chaque mode
  • Compatibilité avec Android
  • Mise en relation avec un coach via Movescount
  • Records personnels avec comparaison parmi un groupe d’utilisateurs du même âge
  • Graphique d’évolution des records personnels
  • Conseils pour améliorer son entrainement
  • Alarme de réveil

Ensuite, Suunto a mis en ligne un questionnaire pour permettre à tout le monde (propriétaires de Spartan Ultra, futur acheteur de Spartan Ultra, propriétaires d’autres montres Suunto, fans de Suunto ou même n’importe qui) d’orienter les développements à venir, tant sur la gamme Spartan que sur le site Movescount.

Les avis sont partagés à ce sujet. Je trouve ça sympa, ça fait une approche un peu à la façon d’une startup qui recherche les interactions avec ses utilisateurs/clients. D’autres personnes y voient un côté amateur anormal pour une grosse boite.

Alors, ça a des avantages, en prenant les avis et bonnes idées d’un maximum d’utilisateurs. Mais j’y vois aussi un inconvénient : la tentation de répondre aux demandes qui reviennent le plus souvent et qui ne collent pas forcément avec vos besoins à vous. Mais après avoir répondu à toutes les questions, on se rend compte que les développeurs de Suunto ont plein d’idées pour faire évoluer la gamme des montres Spartan.

Enfin bon, il n’y a pas de quoi s’enflammer, puisqu’à mon avis c’est un travail préparatoire pour des mises à jour qui ne seront pas implémentées avant 2017. Y a le temps donc.

Que vous ayez une Spartan Ultra ou pas, vous pouvez répondre à ce questionnaire en cliquant ICI.

 

Version titane ou version classique ?

C’est sûr, le titane ça fait un peu plus premium. Et les coloris ne sont pas les mêmes. OK, mais ça fait un peu réfléchir de mettre 100€ de plus juste pour avoir une montre d’une couleur différente.

C’est vrai que les versions avec couronne en titane sont plus légères de 4g que les versions classiques (73 au lieu de 77). Mais là-encore, ça fait du 25€ le gramme…

Alors j’ai cherché un peu plus (même pas mal de temps en fait). Suunto précise bien que la couronne est en alliage titane grade 5. Ca fait déjà une grosse différence, puisque c’est le titane utilisé pour les applications d’aéronautique : densité plus faible que le titane grade 1 (-10%) et résistance mécanique plus grande (x3.5).

Mais c’est sur un topic sur les matériaux d’un forum de montres que j’ai trouvé la réponse que je cherchais : est-ce plus résistant aux rayures que l’acier ? La réponse est oui, le titane grade 5 est un peu plus résistant aux rayures que l’acier inox forgé à froid (dureté de 300-380HV pour le titane grade 5 contre 250-300HV pour l’inox).

Voilà, maintenant vous savez tout ce qu’il faut savoir pour choisir la version titane (ou pas).

 

Précision GPS

Je sais que c’est un point important concernant le test de la Spartan Ultra. L’Ambit3 Peak avait excellente réputation à ce niveau et beaucoup de gens craignaient que la disparition de la bosse à la base du bracelet abritant l’antenne GPS ne se fasse au détriment de la précision GPS. Ce qui est un peu le cas avec la Traverse et l’Ambit3 Vertical.

Lorsque j’ai testé la Spartan Ultra pour la première fois en Finlande, j’avais emporté ma Fenix 3 HR. En examinant les traces de cette première sortie en forêt, on ne peut honnêtement pas voir de différence, ce que j’ai trouvé un peu inquiétant, la Fenix 3 n’ayant pas la réputation d’être au top de la précision GPS.

Trace GPS Spartan Ultra Finlande 1Sur un aller-retour (parce qu’on avait raté un sentier en navigation), on peut même dire que les 2 traces de la Fenix 3 HR se superposent mieux que celles de la Spartan Ultra.

Trace GPS Spartan Ultra Finlande 2Pour ce voyage, j’étais accompagné (ou j’accompagnais, c’est comme vous voulez) Valmente qui, elle, avait apporté son Ambit3 Sport. Et là, il n’y a plus de doute ! La Spartan Ultra est moins précise que l’Ambit3, dont la trace suit beaucoup plus finement le sentier.

Valmente Spartan Ultra Ambit3 SportMais tout ça, c’était avec la première version de firmware. Or je rappelle qu’à l’époque, la sortie de la Spartan Ultra, initialement prévue le 1er août, avait été reportée de 2 semaines. Or, à sa commercialisation, la Spartan Ultra est en version 1.1.24 et vous allez voir que ça fait une différence.

Désormais, les traces sont plus propres.

Trace GPS Spartan Ultra sentier cotierMême en ville (bon je vous l’accorde, le centre-ville de Douarnenez, ça reste des bâtiments de moyenne hauteur).

Trace GPS Spartan Ultra Douarnenez 2Mais voici un autre exemple, en plein Paris maintenant. Les 2 montres n’ont pas de problème à enregistrer une bonne trace le long de l’école militaire, car l’autre côté est entièrement ouvert (c’est le champ de mars). Mais c’est une autre histoire dans la rue du Laos. Là, les immeubles sont plus hauts et plus resserrés. Les 2 traces dévient légèrement de l’itinéraire (habituel en ville), mais la Fenix 3 HR fait un gros écart à un moment. Peut-être que le GLONASS aurait permis d’éviter ça, mais pour l’instant il n’est pas activé sur la Spartan Ultra. Donc j’ai fait une comparaison en mode GPS seul.

Trace GPS Spartan Ultra ParisAilleurs, la comparaison avec une trace de la Fenix 3 HR donne l’avantage à la Spartan Ultra. Sur l’exemple ci-dessous, en forêt, j’ai cru que j’hallucinais : ni l’une ni l’autre ne semblaient suivre le chemin. Mais en fait, si on superpose une deuxième trace enregistrée par la Spartan Ultra, on se rend compte qu’elle est quasiment parfaitement fidèle à la première. J’en ai donc déduit que le chemin tel que tracé sur la carte ne correspond plus au chemin réel. Avantage donc à la Spartan Ultra niveau précision GPS.

Trace GPS Spartan Ultra étangAutre exemple en forêt. En haut à droite, au milieu des champs, toutes les traces sont précises et le retour chevauche bien l’aller. Sur le segment vertical, avec déjà un certain couvert de grands arbres, la trace de la Fenix 3 HR diverge un peu plus que celle de la Spartan Ultra. Et les traces aller et retour de la Spartan Ultra se superposent encore bien. Je l’avais remarqué avant même de télécharger le move, en regardant en direct l’écran navigation où la trace petit poucet du retour était parfaitement superposée avec celle de l’aller (la superposition des pointillés aller et retour formait quasiment une ligne continue).

Trace GPS Spartan Ultra trail 1J’ai tout de même un exemple où, sur une longue ligne droite en forêt, la trace de la Spartan Ultra louvoie un peu plus que celle de la Fenix 3 HR.

Trace GPS Spartan Ultra trail 2Cependant, au premier virage en bout de ligne droite, on voit qu’elle ne coupe pas du tout le virage.

Trace GPS Spartan Ultra trail 3Nouvelle illustration sur un virage aigüe ci-dessous (virage en bas de l’image), où la Spartan Ultra est bien plus fidèle à mon cheminement réel.

Trace GPS Spartan Ultra virageEt si on regarde une autre longue ligne droite, cette fois sans difficulté (entourée de champs et par beau temps), on voit que les traces aller et retour de la Spartan Ultra se superposent parfaitement, alors que celles de la Fenix 3 sont légèrement espacées (je précise que j’ai couru du même côté de la route).

Trace GPS Spartan Ultra ligne droiteDans ses communiqués de presse, Suunto avait annoncé une précision GPS équivalente à celle de l’Ambit3. Je pense qu’on peut dire que la précision GPS de la Spartan Ultra est très bonne. Mieux que celle de la Fenix 3. Peut-être pas aussi bonne que l’Ambit3 Peak, à voir sur d’autres comparaisons.

En eau libre, je n’ai qu’une trace enregistrée avec le firmware 1.1.8 (il y a une erreur sur le calcul de la distance, qui est de 560m sur Movescount). J’en ai perdue 3 autres à cause d’un bug qui en empêchait le téléchargement sur Movescount et des mises à jour logicielles qui ont effacé le journal d’activité. La Fenix 3 a l’air un peu meilleure.

Trace GPS Spartan Ultra eau libre

Dimensions, prise en main, confort

Le boitier de la Spartan Ultra fait 50mm (sans les boutons) soit 1mm de moins que celui de la Fenix 3. C’est marrant, parce que quand on les voit toutes les 2 côte-à-côte, on a l’impression qu’elle est plus petite que la Fenix 3, alors qu’elles font presque la même taille.

Taille Spartan Ultra Fenix 3Ce qui donne cette impression, ce sont les attaches du bracelet qui sont différentes. Sur la Fenix 3, elles dépassent plus en haut et en bas du boitier. Ca fait que la distance entre les 2 axes du bracelet est de 52mm. Sur la Spartan Ultra, les attaches partent en biais, pas à plat et l’entraxe est de 47mm. Vu comme ça, ça fait une différence de 5mm.

Comparaison taille Spartan Ultra Fenix 3Cette différence se confirme lorsqu’on les a les 2 au poignet. La Spartan Ultra est plus confortable à porter et se fait plus vite oublier. Même avis du côté des femmes (cf Cécile de RunFit&Fun). Le seul truc dommage, c’est que les 2 passants sensés retenir la longueur de bracelet qui dépasse de la boucle sont trop souples et ont tendance à se balader (en source à pied, en natation, en enfilant une veste, etc).

L’écran couleur tactile était annoncé comme un gros point fort de la Spartan Ultra. L’affichage fait 35mm de large, celui de la Fenix 3 fait 31mm. La résolution à fait un bond, de 128×128 pixels sur les Ambit3, 218×218 sur la Fenix 3 à 320×300 sur la Spartan Ultra. Cette résolution permet un meilleur rendu sur des watchfaces avec des aiguilles qui ne sont pas pixélisées.

Au niveau des couleurs et de la luminosité, tout est super lisible, même en pleine lumière. C’est plutôt dans la pénombre que la lecture est un peu difficile. C’est pour ça qu’on peut paramétrer l’allumage automatique du rétroéclairage à chaque pression de bouton. Mais sur des activités en fin de soirée, il faudra probablement allumer tout le temps le rétroéclairage (à voir cet hiver). Attention à la consommation de batterie, mais on peut régler l’intensité de l’éclairage. Perso, je l’ai réglée à 50%.

Luminosité écran Spartan UltraEn très faible lumière, on arrive à peine à lire l’heure sur la Fenix 3 et pas du tout sur la Spartan Ultra. Sur la photo ci-dessus, ne vous fiez pas trop à la relative luminosité, j’ai utilisé un temps de pose de 3 secondes sur mon appareil photo. J’étais dans une pièce quasiment dans le noir. Ne regardez donc pas l’absolu, mais juste le relatif entre l’écran de la Fenix 3 et celui de la Spartan Ultra.

Suunto annonçait un écran tactile optimisé pour l’outdoor. Je confirme, il fonctionne sous la pluie et même avec un gant de soie.

Le seul reproche que j’ai à lui faire, c’est que ça lag quand on navigue en arrière dans les menus.

L’écran tactile se verrouille au bout d’un certain temps, il faut appuyer sur un bouton pour l’activer de nouveau. Et si la montre reste immobile, elle se met en veille et son écran s’éteint. En revanche, pas possible d’éteindre la montre complètement.

La fonction des boutons n’est plus écrite sur le cadran. C’est sûr, ça aurait un peu juré sur les lignes épurées de la Spartan Ultra. En même temps, il n’y a plus que 3 boutons, donc tout le monde devrait arriver à s’en sortir.

 

Solution d’entrainement

J’en ai déjà parlé dans mon article au retour de Finlande, l’idée directrice des développeurs de Suunto n’a pas été de submerger l’utilisateur de statistiques mais que les montres Spartan s’associent à Movescount pour former une ‘solution d’entrainement’. Pour moi, c’est le sens dans lequel les fabricants devraient tous se diriger. Ce n’est pas tout d’intégrer de plus en plus de capteurs dans les montres de sport, il faut que ça soit utile pour obtenir des résultats et pas juste passer plus de temps à regarder des nombres et de graphiques. L’idée de Suunto est claire : proposer une solution complète (montre + logiciel) pour améliorer votre entrainement vers un objectif sportif.

Bon ça, c’est l’idée. Mais concrètement, aujourd’hui, tout n’est pas encore implémenté.

Avec la version 1.1.24, on a juste un écran indiquant le temps de récupération. Si vous enchainez plusieurs séances de sport, les temps de récupération vont se cumuler. Le journal d’activités permet de revoir une page synthèse de chaque activité passée. Il y a également un écran qui affiche sous forme d’histogramme la répartition de votre entrainement par profil de sport (en durée et en distance).

Répartition entrainement Spartan UltraEn patientant un peu, on aura aussi une mesure de la charge d’entrainement (pour éviter la baisse de performance due à un surentrainement). Movescount pourra également vous donner des informations utiles pour votre entrainement :

  • Des graphiques montrant l’évolution dans le temps de vos records personnels pour chaque sport et sur différentes distances.
  • Un classement de vos records personnels par rapport au groupe d’utilisateurs de même âge (genre, sur le 10km en course à pieds, vous êtes parmi les 20% meilleurs de votre classe d’âge).
  • Un visuel sur l’entrainement des gens qui ont déjà atteint l’objectif que vous vous êtes fixé. Par exemple, si vous cherchez à courir le marathon en moins de 3h (n’est-ce pas Running solidaire ?), vous pourrez regarder comment ceux qui le font déjà s’entrainent (combien d’heures d’entrainement par semaine, quel type de sport, quel type de séances, quelle intensité, etc).

 

La Spartan Ultra en activitéSpartan Ultra running

Suunto a généré une liste de plus de 80 sports différents. Bon on passera vite sur quelques profils comme le chearleading. Ensuite, pour les sports les plus courants, comme le vélo ou la course à pied, il existe plusieurs profils différents (course à pied basique, trail running, tapis de course, course à pied fractionné, course à pied puissance, course à pied piste). Cette distinction vise 2 objectifs :

  • Pouvoir configurer des écrans différents, pour avoir à chaque fois les infos les plus pertinentes pour le type de séance
  • Pouvoir appliquer un filtre sur Movescount pour différencier vos moves d’un même sport en fonction du type de séance

Sur la version 1.1.24, on ne peut pas personnaliser les écrans de chaque profil. Il faut donc se contenter de la mise en page prédéfinie pour chaque écran de chaque profil. Mais ça doit venir en septembre.

Chose intéressante, sur la montre, les profils se classent par ordre d’utilisation. C’est-à-dire que vous trouverez en début de liste ceux que vous avez utilisé en dernier. C’est tout simple mais ça simplifie la vie.

Le GPS fix est incroyablement rapide, bien souvent 1 à 2 secondes). Dès que prêt, l’icône boussole se colore en blanc. Mais quand ça dure un peu, on n’a pas d’indicateur sur la progression de la recherche des satellites.

A partir de l’écran de lancement de l’activité, on peut faire défiler l’écran vers le bas pour accéder directement à quelques options : définir un objectif (pour l’instant uniquement une durée), charger un itinéraire à suivre, modifier la précision du GPS.

Pendant une activité, sur les écrans, on pourra afficher de 3 à 7 données. Chacune de ces données est repérée avec un petit icône. Certains sont triviaux, pour d’autres, il faudra chercher la signification dans le manuel. L’avantage de pouvoir afficher autant de données, c’est de n’avoir finalement plus qu’un seul écran et éviter d’avoir à utiliser l’écran tactile ou les boutons pour passer d’un écran à un autre pendant une épreuve. Il y a aussi une jauge autour de l’écran, qui indique de façon visuelle la progression vers l’objectif fixé (pas d’objectif défini = pas de jauge).

Après les écrans affichant les données, on peut avoir 1 écran listant sous forme de table les statistiques des tours automatiques, 1 écran listant les stats des tours manuels et enfin l’écran de navigation (même si vous n’avez pas lancé de navigation le long d’un itinéraire et pour peu que le profil utilisé active le GPS).

En course à pied, j’ai eu une frayeur quand j’ai remarqué que l’allure instantanée variait avec un pas de 1 seconde (là où les autres montres GPS vont de 5 en 5). J’avais peur que ça saute tout le temps et devienne illisible. Ben en fait non. L’allure ne sautille pas, tout en restant réactive.

Le vibreur n’est pas très vigousse, mais ça passe.

Dernière remarque, il n’est pas possible d’effacer une activité depuis la montre. En tant que testeur, j’aurais bien aimé avoir cette fonctionnalité. Pour d’autres, ça peut être utile si vous avez une synchronisation automatique avec une autre plateforme que Movescount (comme Strava par exemple), ça permet d’éviter de devoir supprimer l’activité sur les 2 sites.

 

NavigationNavigation Spartan Ultra

L’écran de navigation est tout simplement magnifique. L’itinéraire à suivre est une ligne bleue, la trace est en pointillés blancs. Le rendu global est superbe. Il y a 2 zooms :

  • Echelle 100m, pour la navigation
  • Zoom variable, pour afficher le trajet en entier sur l’écran

Le haut de l’écran pointe vers votre direction de progression, une petite flèche rouge indiquant le nord.

Le tracé du parcours en version ’petit poucet’ (en pointillé) permet de ne plus avoir besoin de rechercher dans le menu la fonction ‘retour au départ’. Il suffit juste de suivre les pointillés dans l’autre sens, à la manière du petit poucet.

En complément, il y a une boussole numérique, à étalonner. En revanche, il n’est pas encore possible de relever les coordonnées du point où l’on se trouve.

 

Heat maps

Sur Movescount, il est possible de visualiser la répartition des itinéraires utilisés par les plus de 100 millions de moves à travers le monde entier. Pas seulement les grandes villes.  Plus un itinéraire est emprunté et plus il est ‘chaud’. Ensuite, vous pouvez appliquer un filtre par type de sport et afficher les traces de passage sur 4 fonds de carte différents.

Fonds de carte heat mapsIl ne vous reste plus qu’à tracer votre itinéraire sur la carte et le transférer sur votre Spartan Ultra.

 

Altimètre

C’est le compartiment où j’ai remarqué le plus de bugs, y compris en mode natation (t’as jamais vu un lac en pente ?). Ca a été signalé à Suunto et la prochaine version devrait faire mieux. Le calibrage manuel de l’altitude ne peut pas se faire au-dessus de 400m (ne me demandez pas pourquoi). Bon, après quelques minutes, le FusedAlti (qui combine les données du GPS et du baromètre pour calculer l’altitude) arrive à remettre ça dans l’ordre. Mais actuellement, on peut avoir des bugs sur l’altitude et le dénivelé.

Sur une sortie, on voit que l’altimètre prend des mesures plus espacées que celui de la Fenix 3. Les 2 courbes sont très proches l’une de l’autre (avec un décalage de quelques mètres sur l’altitude de départ), mais que la courbe de la Spartan Ultra est plus en escalier.

Profil altitude Spartan Ultra

Autonomie

La Spartan Ultra propose 3 niveaux de précision GPS :

  • Meilleure, 1 point par seconde, 18h d’autonomie annoncée
  • Bonne, 1 point par seconde avec extinction de la puce GPS entre 2 positions, 26h d’autonomie
  • OK, 1 point par minute, 65h d’autonomie

Alors là, je pense que ces données sont un peu optimistes. En utilisation réelle, on n’y est pas. En précision ‘meilleure’ avec un cardio (donc Bluetooth activé mais smart notifications désactivées), j’ai plutôt relevé une autonomie autour de 13-14h. En enclenchant le mode avion et sans toucher à l’écran, je n’ai jamais réussi à dépasser 16h.

Il y aurait sûrement moyen de faire un tout petit peu mieux en désactivant les tours automatiques et le vibreur. Mais je ne pense ps que ça suffise pour atteindre les 18h.

En utilisation montre de tous les jours, il faut compter 10% par 24h, sans notifications.

Déception donc, car tout le monde a en tête les performances de l’Ambit3 Peak (de 20 à 200h en fonction de la précision GPS). Mais ces valeurs sont susceptibles d’évoluer avec les prochaines mises à jour. A suivre donc.

 

Smart notificationsSmart notifications Spartan Ultra

Les smart notifications ont été introduites pour iOS avec la version 1.1.24. J’ai un iPhone, ça tombe bien. Pour Android, il faudra attendre la fameuse mise à jour de septembre.

La liaison est stable, la Spartan Ultra se reconnecte automatiquement après avoir perdu la liaison, mais on n’a pas de notification lorsqu’on perd la liaison ou qu’elle est rétablie. Ensuite, une petite vibration et la notification s’affiche quelques secondes à l’écran… puis disparait. Pour l’instant, il n’y a pas d’historique pour relire une notification que vous auriez ratée. Si vous avez un appel entrant, la Spartan Ultra se met en branle à peine votre téléphone sonne et affiche le nom du contact qui vous appelle. Et vous pouvez décrocher d’une simple pression sur l’écran. Après, il faudra sortir votre téléphone pour entamer votre conversation.

Bien sûr, il est possible de bloquer les notifications dans le menu paramètres (indépendamment du mode avion).

 

Tracker d’activité

En partant de l’écran d’heure, un défilement vers le bas affiche l’écran tracker d’activité (soit en nombre de pas, soit en calories). La fonctionnalité n’est encore que partielle et pas au niveau de la concurrence.

D’une part, les données ne sont pas transférées dans Movescount. Donc si vous ne restez pas éveillés jusqu’à minuit pour noter le nombre de pas dans un carnet, vous n’aurez pas d’historique. D’autre part, l’algorithme est loin d’être parfait. Je pense qu’il surestime assez largement le nombre de pas réellement effectués. Pour commencer, j’ai régulièrement autour de 200 pas après une nuit normale de sommeil (et à-priori je ne suis pas somnambule). Ensuite, il affiche des valeurs trop élevée pour une journée routinière de boulot. Et ce matin, j’aurais fait 3800 pas en restant dans mon appartement (82m2 quand même, c’est pas rien).

Il manque aussi le suivi du sommeil.

A mon avis, ça n’a pas été la priorité des développeurs, les clients habituels de Suunto cherchant plus des fonctionnalités pour le sport.

 

Conclusion

La solution Spartan n’est pas terminée, mais elle est prometteuse. Est-ce qu’elle inaugure une nouvelle génération de montres GPS ? Pas de nouvelle donnée, pas de nouveau gadget. Par contre, un prix qui a fait un bon par rapport à la génération précédente (Ambit3 Peak, Fenix 3, V800). La Spartan Ultra n’est pas une montre GPS running, elle n’a rien de spécifique pour ça. C’est plus une montre multisports pour suivre, comprendre et adapter son entrainement.

Par ailleurs, on s’attendait tous à une Ambit4 (la Spartan Ultra) qui viendrait surclasser l’Ambit3 Peak. Or ça n’est pas (encore) le cas. Il manque encore beaucoup de fonctionnalités sur la Spartan Ultra et on n’est pas sûr qu’elle atteigne la précision GPS de l’Ambit3. Suunto a bien précisé que la gamme Spartan ne ferait pas disparaitre la gamme Ambit (du moins, à mon avis, tant que Suunto vendra des Ambit3). Alors peut-être qu’il faut les différencier dès aujourd’hui : l’Ambit3 Peak restant la référence de précision GPS pour une utilisation montagne et la Spartan Ultra s’orientant sur une utilisation outdoor plus large. Avec ce raisonnement, il est possible que l’écran de navigation le long d’un profil de dénivelé n’arrive jamais sur la Spartan Ultra mais reste sur l’Ambit3 Vertical… On verra.

Alors qu’est-ce qui peut inciter des gens à débourser plus de 700€ pour cette montre GPS ?

Au final, je suis pour le moment satisfait de ma Spartan Ultra. OK, il faut accepter, malgré le prix déboursé, de se passer de quelques trucs d’ici décembre. Mais en synthèse, je pense qu’elle est sur de bons rails. Le hardware est bon et c’est là l’essentiel : design réussi, écran de bonne résolution, bonne précision GPS. Ca, c’est tout ce que Suunto ne pourra pas faire évoluer avec le temps. Le reste sera affaire de mises à jour logicielles qui, petit à petit, la transformeront probablement en une redoutable montre GPS. Dernier élément : au moment d’acheter une Spartan Ultra, vous pouvez être sûr qu’elle ne sera pas remplacée par une Spartan Ultra 2 pour noël 2017.

Maintenant, on va rester calme et attendre la grosse mise à jour de septembre.

Keep calm Suunto Spartan Ultra

Vous avez trouvé ce test utile ? Vous souhaitez acheter une Spartan Ultra ?

J’espère que vous avez trouvé cet article utile. Je suis un sportif comme vous qui cherche à avoir le plus de détails possibles avant d’acheter un nouveau matériel de sport. Je passe généralement plusieurs heures pour faire ces tests, c’est pas mal de boulot.

Si vous êtes intéressé par l’achat d’une Spartan Ultra, vous pouvez la trouver sur Amazon et profiter de la livraison gratuite. En même temps, en utilisant un des liens ci-dessous, Amazon me reversera une commission, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire ci-dessous. Je prendrai le temps d’y répondre.

Suunto Spartan Ultra black 649€ Bouton commander amazon
Suunto Spartan Ultra white + ceinture 699€ Bouton commander amazon
Suunto Spartan Ultra titanium stealh 749€ Bouton commander amazon
Suunto Spartan Ultra titunium all black + ceinture 799€ Bouton commander amazon

59 commentaires

  • Doud

    La possédant depuis peu (me mem version que toi) je suis conquis effectivement la rapidité d’accroche GPS est déroutant et c’est sincèrement un bel objet j’émet juste une réserve quand A la durabilité du bracelet super confortable et souple mais je pense fragile sur le long terme concernant l’autonomie la j’essaie de la vider entièrement pour effectuer une charge complète et jauger de l’autonomie apparement celle ci est très variable d’une montre a une autre sans doute lié aux conditions de test. Comme d’habitude de supers articles pour le podo j’ai comparé à l’iPhone qui lui me donne des valeurs supérieures .

    • Jérôme

      Salut
      J’ai aussi fait une décharge complète / recharge complète pour mes tests d’autonomie. Je n’ai pas vraiment vu de différence.
      Mais Suunto a confirmé que l’utilisation de la batterie n’était pas optimisée. Je pense que ça va s’améliorer avec une mise à jour. J’espère juste que ça ne se fera pas au détriment de la précision GPS (en économisant un peu sur l’alimentation de la puce).

  • synapse19

    bonjour,
    en condition sombre, l ‘écran de la Spartan est t’ il plus ou moins lumineux que celui de la Fenix 3 (sans l’ aide du retro eclairage bien sur! ) ?

  • Mehmet

    Bonjour,
    J hésite entre la fenix 3 et la spartan.
    Pouvez vous m aider?
    Je recherche à suivre mes courses à pied et avoir un regard sur mes évolutions.
    Je suis en costume avec mon travail donc je recherche une montre esthétique.

    Merci d avance.

  • Mehmet

    Pensez vous qu après les mises à jour. Elle sera au niveau de la fenix 3?
    Je pense que la fenix va être changé prochainement c est pour cette raison que j hésite.

    • Jérôme

      Bonjour
      Elle sera au niveau de la Fenix 3, mais elles auront chacune une approche différente :
      – la Fenix 3 est plus dans la technique, la quantité de données mesurées, l’analyse personnelle de la technique de course
      – la Spartan Ultra sera plus dans l’analyse de l’entrainement et la comparaison avec les big data
      Après, c’est selon la préférence d’attention qu’il faut choisir.

  • Mehmet

    Merci pour ta réponse rapide et pour la qualité de tes articles.
    Sachant que je veux suivre ma progression tu me conseil laquelle?
    J ai envie de prendre la garmin pour la technique de course mais la suunto irait bien avec mon costume.

  • Mehmet

    J ai peur d être déçu de la suunto surtout sortant d une forerunner 225

  • Mehmet

    Enfin laquelle a l écran le plus lisible et avec des couleurs plus flatteuse?

    • Loro75

      Hello, j’ai eu une Fenix 3 que j’ai revendue pour acheter la Spartan Ultra (trop compliquée, trop de boutons…) du coup je suis pour l’instant déçu par le manque de fonctions (et de durée de la batterie) par rapport à l’Ambit 3 et la Fenix. Je suis passé d’un extrême à l’autre. En revanche, il y a une vraie différence de qualité de l’écran en faveur de la Suunto selon moi : couleurs plus belles et plus lisible (surtout si on est pas en plein soleil) et usage tactile très au point. J’en profite pour remercier l’auteur de l’article et confirmer la pertinence de ses propos.

  • Mehmet

    Bonjour Loro75,
    Merci pour ce retour, du coup j ai commandé la suunto spartan ultra. j espère que je ne serai pas déçu par rapport a la garmin.
    Ce qui m a plu c est le suivi d entrainement par coach et j espère qu ils vont faire des mises a jour rapidement.
    L ecran est il lisible dans la maison le soir?

    • Brad

      Bonjour, oui avec le fond qui s’éclaire c’est parfaitement lisible. Je suis d’accord avec CASSAT, les photos du site de Suunto sont retouchées (j’ai envi de dire évidemment). Mais je crois que la question était quelle est celle qui a le meilleur écran et je suis d’accord pour dire que c’est la Spartan.

  • CASSAT

    Bonjour,
    Pour reprendre le sujet lancé par Mehmet, à savoir la couleur, je suis plutôt déçus par ces dernières. Elles étaient annoncées « belles » voir « bluffantes » (therme employé par une personne de chez suunto que j’ai eu en ligne).
    La déception est de taille quand je compare la réalité aux photos retouchées du site suunto. Je les trouve fades tout comme celles de la fenix.
    Je relève là un détail, ça n enlève en rien le potentiel (à venir) de la montre.

  • mehmet

    bonjour Cassat,
    merci pour ces precisions mais je doute fortement quelle soit au niveau de la fenix3.
    je pense que suunto nous vend du reve mais j espere me tromper.

  • Brad

    Bonjour et merci pour votre article très complet. Étant moi même possesseur de cette Spartan, je n’arrive quand même pas à me satisfaire. Depuis le début il y a quelque chose qui me gène et que vous n’abordez pas (mais c’est vrai que ce n’est pas le but de l’article) : est-il normal qu’un objet de ce prix soit lancé avec un niveau de maturité aussi décevant ? Je ne le pense pas. En effet, qui accèpterait aujourd’hui que l’iPhone 7 soit lancé avec 2 fois moins d’application qui fonctionne que sur le 6 ? Et qu’en plus certaines de ces applications ne fonctionnent pas correctement et donnent des informations erronnées (sans parler des anomalies sur Movescount) ?
    Ok, Suunto nous promet des mises à jour pour avoir une montre totalement aboutie dans 1 ou 2 ans ! Mais à ce prix – après tout on est dans le top, dans l’ultra – ce n’est pas satisfaisant. Esthétiquement, la Fenix 3 ne me plaît pas mais au moins elle est aboutie. Là, avec la Spartan, chaque fois que je veux aller m’entraîner (natation) ou faire une randonnée en montagne, je la laisse sur mon bureau et je reprend mon Ambit3 car avec la Spartan c’est la cata ! En ce qui me concerne c’est une vraie déception.

    • Jérôme

      Bonjour
      Après, on peut pas vraiment leur en vouloir, Suunto a joué carte sur table en annonçant dès le début les limites au niveau des fonctionnalités. Il me semble difficile de l’acheter et ensuite se plaindre parce qu’elle ne fait pas tout…

      • Elle fait loin de faire ce qui était annoncé (je ne parle pas des fonctions notées avec des ** sur leur site qui seront implémentées dans les Maj à venir) , à plus de 700 euros mettre sur le marché une montre dont par exemple l’alarme n’est pas fonctionnelle , dont l’altitude n’est pas calibrable au dessus de 400 m, je trouve cela un peu fort et je rejoins l’avis de Brad. Au passage la répartition de votre entrainement par profil de sport en terme de distance n’est pas fonctionnelle non plus, contrairement à ce qui est écrit dans l’article.
        Le choix de la précision GPS n’a pas d’influence sur la décharge de la batterie , bref il reste du pain sur la planche pour rendre le produit conforme aux promesses.
        Reste que la base est saine, la précision GPS est meilleure que ce que fait une Fenix 3 (où il a fallu attendre plus de 6 mois pour avoir quelque chose de correct) , néanmoins une sortie plus tardive avec les Maj promises pour septembre aurait certainement été préférable en terme d’image de marque et aurait évité bien des frustrations ….

        • Jérôme

          Pour être franc, je ne pensais pas que cette stratégie (clairement guidée par un choix marketing) fonctionnerait. Le gap de prix entre la Spartan Ultra et la Fenix 3 ne semblait trop grand.
          Mais quand je vois sur le net le nombre de gens qui ont déjà acheté la Spartan Ultra, ben je me dis que ça a peut-être marché (je dis ça sans avoir vu les chiffres de vente hein).
          Concernant la répartition des sports en distance, c’est un bug que j’ai fait remonter à Suunto et qui devrait être corrigé avec la mise à jour la semaine prochaine (mais bon, c’est un détail, y a d’autres absences plus gênantes).

          • Dominique Sandré

            Bonjour Jérôme, et merci pour les tests qui sont complets et intéressants. Le vendeur a annoncé que toute les fonctionnalités ne seraient pas immédiatement disponibles, et c’est plus un aveux d’impuissance face à un calendrier intenable. La raison a ce problème est uniquement marketing.

            La réalité est que les fabriquants font des montres qui ne sont pas fonctionnelles, qui ne font pas la moitié de ce qui est annoncé mais qui se vendent. Et c’est ça qui est inquiétant.

            La course aux fonctionnalités sur les montres sports devient un peu absurdes : beaucoup de fonctions « inutiles » qui voient le jour pour ajouter une ligne supplémentaire aux arguments marketing, et des fonctions « vitale », essentielles aux montres de sports qui passent à la trappe et qui sont négligées et noyé dans l’océan de fonctionnalités fantasques qu’on nous propose.

            La base de la montre est saine et on a vu que 40% de sa puissance potentielle ? Ok alors investir dans une montre à 700€ serait comme miser sur une bouteille de vin qui prendrait de la valeur au fil des années ? Soyons sérieux deux minutes, on sait très bien que la Spartan sera bien vieillotte d’ici deux ans, voir même moins au rythme où vont les choses.

  • Seb2bastia

    Bonjour.
    Je possède une V800 de chez Polar.
    Que vaut la spartan comparée à la V800.?
    J’hésite à changer de cardio. Passer à la Spartan est il judicieux.

  • Mehmet

    Bonjour,
    J ai reçu la spartan ultra et suis super déçu des fonctionnalités pour le lancement. OK vois allez me dire tu le savais. Ou mais pas à ça point là. Concrètement aujourd’hui il y a rien dedans. Attendre peut être 6 mois pour avoir un produit à peu près fini je trouve ça pas professionnel de la part de suunto. Et l écran alors. Les couleurs sont vraiment loin de ce que nous annonce suunto. Bref déçu pour le moment.

    • Tiou

      Je partage assez l’avis de Mehmet. vu le prix, lancer un produit aussi peu abouti est décevant de la part de Suunto. Ca fait complètement lancé dans l’urgence.

  • Anji

    Tout le monde est impatient des nouvelles Maj, car il y a vraiment le minimum syndical dans cette montre, il y a sur le site la pub qui fait acheter la montre alors qu’il y a rien à l’intérieur.

  • Mehmet

    Ce qui est dommage c est que j utilise toujours mon ambit 3 vertical alors que j ai une montre a 700€ qui sert a rien pour le moment. j aurai du prendre la fenix 3hr. c etait mon 1er choix.

  • Anji

    Enfin la première Maj du mois 1.1.30

  • Brun

    Bonjour je viens de recevoir la montre effectivement va falloir patienter pour les màj,damned,on ne peut pas voir pour le moment sa vitesse réelle en km/h, on a la cadence,dommage

  • LaTige

    onjour, j’ai lu votre test qui est vraiment complet. Merci.
    J’ai lu tous les commentaires, mais je précise tout d’abord que je pratique essentiellement la course à pied et très récemment je m’oriente surtout sur le trail.
    J’hésite entre la Suunto Spartan Ultra, que je trouve encore un peu jeune mais qui va s’enrichirir rapidement je pense, et la Garmin Fenix 3 sapphire hrm. Pour la garmin le problème est que je demande si elle ne sera pas remplacée dans peu de temps… Une Fénix 4 est prévu ?
    Laquelle des 2 me conseilleriez-vous ? Ou quelle autre montre ?

    En vous remerciant

  • Looping

    Bonsoir
    Super article 🙂
    On peut lire sur certain site qu il est prévu très rapidement un modem avec capteur cardiaque intégré a la montre. Avez vous des infos à ce jugé?

    • Jérôme

      Bonsoir
      Oui, j’ai des infos. Je l’ai même eu entre les mains lors de ma visite de la Suunto Factory fin juillet. Du coup, vous comprendrez bien que j’attends d’avoir l’aval de Suunto pour en parler… Dès que j’aurai eu le feu vert, j’aurai pas mal de choses à vous en dire.

      • benoit

        Merci encore pour cet article, effectivement tres juste sur beaucoup de point.

        Je suis en pleine réflexion sur le choix de la montre fenix 3 HR saphir / suunto cardio poignet.
        je souhaite suivre mon rythme cardio aussi la nuit pour connaitre ma FC au repos ( sur un test de 3 jour de la fenix je suis a 36bpm avec la nuit une descente a 30 bpm..)

        je pencherais bien pour une suunto, si le modèle permet de le faire… as-t-on une date sur la sortie de cette montre? sur le début de communication sur le sujet, une sortie à noel est vague (mi novembre? début décembre?)

        Merci pour tes réponses et le temps que tu y consacres.

        • Jérôme

          Bonsoir
          En ce moment, le calendrier de Suunto est fortement chamboulé par les travaux sur la Spartan Ultra (moult mises à jour qui prennent du retard). Donc je n’ai pas plus de précision et Suunto ne s’avance pas plus pour le moment… « pour noël ».
          Merci pour les encouragements.

          • benoit

            Suunto a modifié son site web et semble remettre à plus tard la mise sur le marché (premier trimestre 2017) la sortie de la cardio poignet, il semble que les retard de devellopement prime sur la sortie de la montre…

  • Thierry

    Bonjour savez-vous s’il est possible de l’utiliser pour le ski:
    – vitesse max et instantanée
    – distance skié.

    Merci.

  • vincent

    Bonjour,

    Merci pour votre article.

    Pourriez-vous me dire ou l’on peut voir la température et le levé/couché du soleil sur la Spartan ?

    Merci d’avance.

    Cordialement

    Vincent

  • laurent

    Bonjour Jérôme, savez vous si la lunette de la spartan ultra édition cooper est en titane 5 ou autre ?

  • François

    Bonjour Jérôme,
    Avant tout un grand merci pour vos infos !

    J’ai de nouvelles questions à vous soumettre.
    1°) Les présentations mentionnent que lorsque la montre est connectée à un smartphone, il est possible de recevoir des notifications et de lire les SMS. En est-il de même pour les emails ?
    2°) Comment s’assurer avant achat de la connectivité de la montre avec mon modèle de smartphone (Samsung Xcover 3) ? Je me suis déjà fais avoir sur une montre connectée en changeant de smartphone en passant d’un Samsung à pourtant un autre Samsung.

    Merci à vous.

  • Laurent

    Bonjour,
    Depuis votre essai, il y a eu quelques mises à jour. Quel est aujourd’hui votre avis sur cette suunto spartan ? Il est facile de trouver des Spartan Ultra à des prix très intéressants sur des sites de revente (le bon coin pour ne pas le citer). Avec la Fénix 5 qui va bientôt sortir, le prix de la fenix 3 baisse également sensiblement.
    Donc avec les améliorations apportées par suunto, que penser de cette spartan ultra???

    • Jérôme

      Bonsoir
      Je continue d’utiliser la Spartan Ultra. J’attends la mise à jour qui apportera la programmation des entrainements pour refaire un article (ou une vidéo) de comparaison.
      D’un autre côté, je ne pense pas que le prix de la Fenix 3 HR va vraiment baisser. La Fenix 5 va sortir à un prix déjà largement supérieur à celui de la Fenix 3. Gamrin n’a donc pas intérêt à brader ses Fenix 3, au risque que tout le monde en achète et que la Fenix 5 ne se vende pas.

      • Laurent

        Merci Jérôme pour ta réponse. En attendant cette nouvelle vidéo, quel est ton constat sur la maturité logiciel : stabilité, bug divers, autonomie batterie (semble-t-il assez variable). Je cherche une montre à la fois pour du running, de la randonnée (altimètre, meteo), qui soit étanche, qui puisse enregistrer les parcours (randonnée ou simple balade touristique). La spartan ultra irait au delà de mes besoins mais on peut la trouver à moins de 400€. Pour une montre couteau suisse, cela commence à devenir intéressant. Mais je veux qu’elle soit fiable… ton avis?

        • Eric

          Bonjour,

          Tout d’abord, merci à Jérome pour tous ces tests complets et pertinents.

          Comme Laurent, je cherche aussi une montre sportive surtout pour de la course à pieds (préparation marathon de Paris en cours… ma précédente montre vient de ma lâcher…) et de la rando / Trail.

          Je voulais savoir si les dernières mises à jour ont réussi à faire de la Spartan un montre sportive un minimum aboutie ?

          Au vu de vos retours, j’hésite réellement…
          Si la Spartan est à peine plus précise que la Fenix 3 mais toujours moins précise que l’Ambi Peak 3, peut être que je vais préférer la précision de l’Ambi Peak 3 ou la finition de la Fenix 3.

          Merci d’avance pour vos avis…

          Eric

          • Jérôme

            Bonsoir
            Sur la Spartan, on y est presque (voir ma dernière vidéo https://www.youtube.com/watch?v=Jen-vbxjvN4 ). Mais il manque encore un truc essentiel pour ce que vous voulez faire : la programmation des entrainements. Les fractionnés devraient arriver sur la prochaine mise à jour (fin mars, début avril).
            Vu votre échéance, je vous conseillerais l’Ambit3 Peak.

      • Bgir

        Très bon tarif pour la Spartan chez Wiggle 😉

  • Hugo

    Bonjour,

    Merci pour vos articles.
    J’hésite dans mon choix de montre entre la spartan et la fenix 3.
    Je suis surtout à la recherche d’une montre pour faire de la course à pied (10km, semi, marathon), du Trail et de la randonnée en haute montagne.
    Laquelle selon serait la meilleure pour répondre à mes attentes.

    Merci bcp

  • vince

    Bonjour, et merci pour vos articles,
    je suis intéressé par la Suunto Spartan Ultra, c’est un choix de coeur, je suis toujours resté fidèle à cette marque, mais aux vues des différents commentaires, je suis assez mitigé… Je pratique le VTT, la course à pieds et la rando en hautes montagnes, pourriez-vous me dire si pour la pratique du cycle, cette montre est compatible? De plus, j’aime bien me rendre compte d’un produit « en vrai », je suis sur le 49, connaissez-vous une boutique où je pourrai la trouver?
    Par avance merci.
    Bonne continuation.

    • Jérôme

      Bonsoir
      La Spartan Ultra conviendra tout à fait pour une utilisation vélo. Elle est compatible avec des accessoires Bluetooth et l’écran d’affichage à 7 données sera utile en vélo. Et pour l’utilisation montagne, la dernière mise à jour a ajouté la navigation par points d’intérêt (en plus du suivi d’itinéraire qui existait déjà).
      Pour le magasin, aucune idée, ce n’est pas ma région.

  • Bonjour Jérôme,
    Titulaire d’une spartan sport, savez vous pourquoi le cumul de dénivelé D+ vs D- en cours d’activité s’affiche bien lorsque le GPS est en mode meilleur mais pas lorsqu’il est en mode Good ou Ok?
    Merci
    Jerome

    • Jérôme

      Bonjour
      Oui je sais ! L’altimètre de la Spartan Sport se base sur les données du GPS pour calculer l’altitude. Donc, si en mode OK, la puce ne mesure qu’un point toutes les 60 secondes, c’est débile d’essayer de calculer un dénivelé cumulé à partir d’un point par minute. Le total sera complètement faux. Visiblement, les ingénieurs de chez Suunto ne sont pas complètement débiles et n’ont activé le calcul de dénivelé que dans le mode best (1 point par seconde).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *