36h avec la Suunto Spartan Ultra en Finlande

Test Suunto Spartan Ultra
 

J’ai maintenant un peu plus de recul sur la Spartan Ultra. Vous en saurez plus en lisant le test de la Spartan Ultra en version 1.1.24 : précision GPS, autonomie, navigation, altimètre, etc

J’ai passé la semaine dernière 2 jours en Finlande, chez Suunto. Ceux qui suivent la page Facebook ou Twitter du blog le savent déjà, j’ai pu visiter le Suunto HQ et découvrir les montres GPS qui sortiront d’ici noël et tester la Spartan Ultra.

Avant de partir, je vous avais demandé quelles étaient les questions/inquiétudes auxquelles vous n’aviez pas de réponse et j’ai fait de mon mieux pour enquêter. C’étaient des questions du style :

  • Y at-il un lien entre la gamme de montres Suunto Spartan et la franchise Spartan Race ?
  • Est-ce que l’écran tactile fonctionne sous la pluie ?
  • Peut-on faire du fractionné pyramidal ?
  • Y a-t-il un profil de dénivelé comme sur l’Ambit3 Vertical ?

J’ai eu plusieurs montres entre les mains pendant ce séjour, mais j’ai plus particulièrement testé la Spartan Ultra Titanium Stealth (oui oui, je vous décrirai la couleur de la Stealth par rapport à la Black). C’était une avant-première, donc le firmware n’était pas celui qui équipera les Spartan Ultra à leur sortie. Donc je ferme les yeux sur le reboot qu’a fait ma montre sans que j’aie rien demandé.

Attention, cet article n’est pas le test de la Spartan Ultra. Je vais avoir besoin de plus de temps pour me faire une idée complète des capacités de la bête. C’est juste une présentation de ce que j’ai vu en Finlande et quelques conclusions évidentes. Donc pour la précision GPS ou l’autonomie, il faudra revenir.

Suunto nous a en tout cas bien confirmé que la sortie de la Spartan Ultra était repoussée du 1er au 15 août. Et ça concerne tout le monde, même les précommandes.

 

Le programmeVisite Suunto HQ

Je me suis donc rendu à Helsinki, pour passer 36h avec les équipes Suunto. Et le programme était bien rempli.

La première demi-journée s’est passée au siège social, là où se fait également la production. Markus Kemetter, le responsable des produits performance, nous a présenté la Spartan Ultra. Tomi Tomainen nous a parlé de design et Eva du reste de la gamme outdoor. On a ensuite pu faire le tour de l’usine de production (photos interdites).

L’après-midi, nous sommes allés tester la Spartan Ultra sur le terrain, dans le parc national de Nuuksio avec un trail de 9km en navigation le long d’un itinéraire et de la natation en eau libre dans un lac.

Le lendemain, après un court passage chez Amer Sports la maison mère de Suunto, Janne Kalio, patron de la division Digital performance, nous a présenté la solution Spartan + Movescount.

 

Présentation de la gamme Suunto SpartanGamme Spartan Ultra

Pour commencer, il n’y a aucun lien avec les courses d’obstacles Spartan. L’idée de Suunto derrière ce nom, c’est d’évoquer le soldat spartiate, qui était un guerrier polyvalent (à opposer au soldat athénien plus spécialisé) et donc des valeurs de puissance, de polyvalence et d’esprit d’équipe.

La Spartan Ultra ne sortira pas seule, Suunto  a prévu toute une gamme de montres pour répondre aux besoins de ses utilisateurs (et même plus que ce que vous pensez).

Il y aura 2 modèles de Spartan Ultra, déclinés chacun en 2 versions de couleur.

Spartan Ultra Titamium : modèle haut de gamme, comptez 100€ de plus, avec une lunette en titane grade 5 (qui résistera mieux aux rayures). Couleurs disponibles : All black et Stealth (en gros, la Stealth est couleur gris galet).

Spartan Ultra : la même que précédemment (c’est-à-dire avec une vitre en saphir), mais avec une lunette en acier inoxydable. Couleurs disponibles : Black et White. La Black a une lunette grise, alors que la Titanium All black a une lunette noire.

A leurs côtés, sortira en septembre la Spartan Sport, un modèle plus axé triathlon. Outre l’aspect extérieur différent (lunette différente, jonction boitier-bracelet différente, poids et épaisseur réduits), elle ne sera pas équipée de vitre saphir ni d’altimètre barométrique. C’est la montre du sportif qui cherche à faire des performances sur des épreuves type triathlon ou running. Couleurs disponibles : Black, White, Blue, Sakura (un genre de rose pâle).

En novembre, la Sport verra arriver une petite sœur, équipée d’un capteur cardio optique Valencell.

 

Premières impressionsPrésentation Spartan Ultra

Avant d’aller plus loin et détailler quelques points particuliers, commençons par le ressenti sur l’aspect général. La première observation en voyant les photos des communiqués de presse de Suunto, c’est que la Spartan Ultra était belle, avec un air de Samsung Gear S2. Ben en vrai, c’est pareil.

La face avant est belle, le bracelet en silicone est agréable au touché (il faudra voir l’usure à l’usage). Au poignet, elle est super confortable. Plus que la Fenix 3 HR que je portais jusque-là. Elle parait légère. Et les chiffres le confirment : 73g, contre 92g pour l’Ambit3 Peak Sapphire et 79g pour la Fenix 3 Sapphire. La Spartan Ultra fait donc très fort. J’ai déjà loué les résultats de Garmin en termes de légèreté de ses montres GPS, mais là, Suunto a réussi à faire encore mieux.

L’autre raison de son confort tient à la fixation du bracelet. Les dimensions du boitier sont les mêmes (51mm), mais avec les attaches du bracelet, la Fenix 3 est en fait plus large. Or sur la Spartan Ultra, ces attaches sont inclinées, ce qui fait qu’on n’a pas la sensation de porter une assiette posée sur le poignet. La montre et son bracelet épousent donc bien la forme du poignet (et pas que le mien, les filles qui ont fait le voyage avec moi ont fait la même remarque).

Un autre point que j’ai noté, c’est que l’écran affleure la lunette. Ca parait pas, mais c’est important. L’intérêt du saphir, c’est d’éviter les rayures. Mais sur toutes les autres montres (Fenix 3 Saphhire, Ambit3 Peak Sapprire), c’est la lunette qui ramasse. Et après un peu d’utilisation « rugueuse », ça énerve d’avoir des petites rayures blanches sur la belle lunette grise. Ca sera à confirmer, mais je pense que sur la Spartan Ultra, ça sera moins le cas, justement parce que la lunette ne dépasse pas du tout de la vitre.

 

L’écran tactileEcran tactile Suunto Spartan Ultra

Suunto avait annoncé dès le premier communiqué de presse un « écran tactile couleur conçu pour l’extérieur ». Cette formulation a attiré beaucoup d’attention, aussi bien en positif qu’en négatif. Certains y voient une amélioration tendant vers la smartwatch, d’autres une fonctionnalité inutile en outdoor, qui fonctionne mal et qui coute cher.

Avant de partir en Finlande, je savais ce que je voulais voir :

  • Est-ce que l’écran tactile fonctionne avec le doigt mouillé (à cause de la pluie ou de la sueur) ?
  • Est-ce que l’écran tactile fonctionne avec un gant ? J’avais donc emmené dans mon sac un gant en soie (héhé).

En condition normale, l’écran tactile fonctionne bien. Il ne faut pas aller trop vite pour faire défiler les écrans ou faire un double tap, mais une fois qu’on a trouvé la cadence, ça ne pose pas de problème. Il y a parfois un peu de lag pour passer à certains menus, notamment quand on fait des retours, mais le firmware définitif améliorera peut-être ce défaut.

Ensuite, j’ai eu 3 occasions de tester l’écran tactile mouillé : dans la salle de réunion en léchant mon doigt, en courant sous la pluie dans la forêt finlandaise et en me baignant dans un lac. Dans les 2 premiers cas, l’écran fonctionne. Il fonctionne avec le doigt mouillé (disons, couvert de sueur) et il fonctionne avec quelques gouttes de pluie sur l’écran. En revanche, il ne fonctionne pas quand il est couvert d’eau.

Mais j’ai eu une surprise ! L’écran tactile ne fonctionne pas quand on passe la main sur l’écran. Vous ne voyez pas où je veux en venir ? C’est simple. S’il y a des gouttes sur la vitre, passez 1 doigt dessus et l’écran défile. Mais passez toute la main pour essuyer l’écran pour mieux voir et il ne défile pas.

La vitre de l’écran a un gros effet miroir. Aussi étonnant que ça puisse paraitre, je n’ai pas trouvé ça gênant en courant (mais c’est une horreur pour faire des photos en situation) car les couleurs de l’écran restent très vives. En fait c’est plutôt le soir dans la pénombre qu’on a le plus de difficulté à lire les données.

Voilà, ça c’est un écran tactile pour l’outdoor. Et bien sûr, vous pouvez toujours accéder à toutes les fonctionnalités avec les boutons. Je pense qu’en running, ça reste plus pratique.

 

 

Profils sportifsEntrainement Spartan Ultra Movescount

A terme, la Spartan Ultra disposera de plus de 100 profils sportifs dans 80 sports différents. Il y aura parfois plusieurs profils pour le même sport, afin de s’adapter à des objectifs différents. En course à pied par exemple, il y aura :

  • Course à pied basique
  • Trail running
  • Fractionné
  • Puissance (si vous utilisez un capteur de puissance)
  • Tapis de course (sans GPS)
  • Course (au sens course avec un dossard)

Ces profils affichent les données différemment (ou n’affiche carrément pas les mêmes données), mais ne sont pas modifiables. C’est pourquoi il restera possible de créer de nouveaux profils pour des besoins particuliers.

 

Chargeur et recharge en cours d’utilisationChargeur Suunto Spartan Ultra

Le chargeur de la Spartan Ultra est un petit bloc aimanté qui dépasse de 1cm lorsqu’il est fixé au dos de la montre. Première remarque, il aimante fort. J’ai pu suspendre une bouteille de 500mL au câble sans le décoller (c’est quand même un hobby de dingue d’être testeur de montre, non ?).

J’avais quand même peur que le chargeur soit inconfortable si on l’utilise pendant une activité (pour de l’ultra), étant donné qu’il ne couvre pas toute la face arrière de la montre mais seulement un côté. Ben on ne s’en rend même pas compte. En fait, le chargeur ne rentre pas dans la peau, c’est juste que la montre se cale de manière un peu penchée en appuyant sur le boitier en bas et sur le chargeur en haut. Mais c’est parfaitement supportable. Lorsque je la mets ainsi, je fixe le bracelet 2 crans plus long qu’à la normale.

 

MovescountSuunto Spartan Solution

La Spartan seule n’est pas tout, il faut la combiner à Movescount pour créer une « Spartan solution ». Car Movecount participe aussi aux nouveautés qui seront disponibles pour les sportifs. Et elles ne sont pas négligeables, surtout pour ceux qui cherchent à améliorer leurs performances.

Movescount va désormais utiliser la base de données de plus de 100 millions de moves pour orienter votre entrainement :

  • Où m’entrainer ? Les Heat maps vous permettront de découvrir des itinéraires dans le monde entier et de les filtrer par sport (du running au surf en passant par l’alpinisme).
  • Est-ce que je progresse ? En plus des records personnels sur la montre, des graphiques sur Movescount permettront de visualiser vos progrès.
  • Est-ce que je suis bon ? Movescount va classer chacun de vos records personnels et vous dire dans quel groupe vous vous situez (par tranche de 10%).
  • Est-ce que je m’entraine bien ? Pour progresser vers votre objectif, vous allez pouvoir analyser les entrainements d’un groupe spécifique de sportifs (exemple : les gens qui font moins de 3h au marathon) et voir quel est leur volume d’entrainement et comment ils répartissent leurs séances.

En septembre, il y aura en plus la possibilité d’ouvrir son compte Movescount à un coach qui pourra :

  • Enregistrer des séances dans votre plan d’entrainement.
  • Visualiser les statistiques de vos séances passées.

 

Smartwatch

Pour l’instant, la connexion avec un smartphone n’est pas opérationnelle. Je sais juste que beaucoup de choses seront possibles, comme décrocher un appel entrant. Mais il faudra attendre une mise à jour.

 

Quelques réponses en vrac

Markus Kemetter Suunto

Crédit photo @LaCaveAJaife

Je réponds ci-dessous a quelques questions que vous m’aviez posées. Attention, certes réponses ne tiennent pas compte de possibles mises à jour à venir. Il est possible que Suunto fasse évoluer ça.

Alertes par vibrations ? Oui

Liaison ANT+ ? Non

Applications ? Les app des Ambit3 ne sont pas compatibles avec la Spartan mais Suunto va créer une nouvelle plateforme.

Fractionné pyramidal ? Non, car très peu de gens l’utilisent (et c’est un peu une spécialité des plans d’entrainement français)

Application Windows phone ? Non, car ils représentent seulement 2% du marché des smartphones

Profil musculation ? Oui, qui affiche l’heure, le chrono, le cardio et le cardio moyen

Compatible avec le capteur de puissance Stryd ? Oui

Zoom sur l’écran de navigation ? Oui, il suffit d’un tap sur l’écran ou une pression de bouton

Profil de dénivelé d’itinéraire ? Non

Bracelets personnalisé ? La jonction bracelet-montre est spéciale à la Spartan Ultra (on ne voit pas d’attache, elle est insérée dans la base du bracelet et non pas à l’extérieur). Donc les bracelets Spartan Ultra sont démontables et interchangeables, mais vous ne pourrez pas mettre un bracelet NATO.

 

AvisAvis Spartan Ultra

Une fois qu’on accepte de ne pas avoir toutes les fonctionnalités définitives à cause du firmware, je dois reconnaitre que j’ai adoré cette montre. Mais je vais conclure sur un avis plus mesuré (oui, même après tout le bien que j’en ai dit). Ce que je veux éviter, c’est d’avoir été stockholmisé par Suunto et prendre un peu de recul. Car ce n’est pas tout de dire que cette montre GPS est belle et puissante, la vraie question pour vous conseiller est la suivante :

Est-ce que la Spartan Ultra vaut les 650€ qu’il faut débourser pour l’acheter ? C’est quand même 50% de plus qu’une Fenix 3. Donc la question se pose.

Ce qui est clair, c’est qu’elle se destine à des utilisateurs qui sont préoccupés par l’amélioration de leurs performances. Qui veulent progresser. Et là, la combinaison Spartan Ultra + Movescount est à mon avis plus prometteuse que les Running dynamics de la Fenix 3.

 

Suunto Spartan Ultra noir + ceinture 699€ Bouton commander amazon
Suunto Spartan Ultra blanche + ceinture 699€ Bouton commander amazon

23 commentaires

  • Doud

    Un grand merci pour ta preview beaucoup d’infos qui font plaisir et donc pour résumer une montre qui sera beaucoup plus fonctionnelle en septembre en somme .. Merci pour tes photos la stealth est selon moi beaucoup plus jolie que la black Sinon j’ai pu constater sur d’autres preview qu’elle pouvait laguer penses tu que c’est plus lié à un soucis de firmware ? Merci !

    • Jérôme

      Bonjour
      Je l’ai remarqué aussi, c’est surtout les retours en arrière dans les menus qui laguent, pas dans l’autre sens. Donc je pense vraiment que ça peut se régler par une amélioration du firmware.

  • Gregory

    Bonjour, avez-vous des infos à nous donner concernant son autonomie? Merci

    • Jérôme

      Bonjour
      Théoriquement, c’est 18h avec la meilleure précision GPS, puis 26h en mode 1s éco et 36h en mode 60s. Mais je ne me suis pas encore penché sur le test de l’autonomie.

  • Kris92

    Tu écris que les couleurs sont très vives en extérieur. Qu’en est il en intérieur ? Tu as effectivement précisé que la prise de photos n’étaient pas évidente et on a l’impression que les couleurs sont plutôt fades.

  • Thierry

    Bonjour, on vous a annoncé pléthore de montres à venir, dans la gamme Spartan. Y en aura-t-il d’autres équipées de l’alti baro, ou est-ce qu’ils réservent cette fonction à l’Ultra haut de gamme?
    Merci

  • georges

    Bonjour
    merci pour ce retour d’info et de ressentis.
    Juste une question, y a t’il la meme possibilité que sur la fenix3 Hr avec la ceinture HRM( avoir l’HR avec et sans ceinture suivant les situation).
    je m’explique faisant du VTT je met ma montre sur le guidon et donc pour le HR j’ai la ceinture , mais je voudrai aussi dans la vie de tous les jours avoir ces infos mais sans ceinture, d’où l’intérêt d’avoir le capteur au dos de la montre.
    et little joke le chronometer est il accessible plus facilement que sur la fenix3?
    merci de votre réponse car je veux savoir si il est urgent d’attendre ou si je passe sur la fenix3

    • Jérôme

      Bonjour
      La Spartan Ultra n’a pas de capteur optique au dos, donc c’est réglé.
      Pour la 2e partie de votre question, la réponse est oui : il suffit de glisser le doigt 4 fois vers le bas pour faire défiler le menu et taper 1 fois l’écran pour accéder au chrono.

  • Oskar

    Bonjour Jérôme,
    Merci pour ces premières infos.
    Sur la page Facebook vous indiquez que ce n’est pas une montre running.
    Pourquoi ? Que lui manque-t-elle ?

    • Jérôme

      Bonjour
      Elle conviendra pour du running. Ce que je veux dire, c’est que c’est une montre multisports, pas une montre spécialisée running. Elle n’ira jamais aussi loin qu’une Forerunner 630 avec les Advanced running dynamics dans l’analyse de la technique de course par exemple.

  • Mathieu

    Hello,
    Merci pour cette review, pourquoi la version sport sera plus axée triathlon vs l’ultra?

  • Sophie

    Bonjour,
    Pour du Trail running / Ultra Trail, est-ce qu’il faut préférer la Ambit 3 Verticale à la Spartan ?
    Ou est-ce encore trop tôt pour le dire ?
    Merci pour toutes ces infos.

    • Jérôme

      Bonjour
      C’est tôt pour le dire :
      – si c’est pour un besoin rapide (dans les prochaines semaines), Vertical car la Spartan n’aura pas encore toutes ses fonctionnalités.
      – si c’est vraiment que pour du trail, peut-être la Vertical car le profil de dénivelé sur un itinéraire n’est pas prévu sur la Spartan.

  • Fajar

    comment changer le menu affichage obstacle course avec l’image spartiate comme où yah?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *