Test Fitbit Charge 2 : l’expérience Fitbit avec un effort de design

Test Fitbit Charge 2
 

La communauté (et du contenu complémentaire) sur les réseaux sociaux : Facebook , Twitter, Youtube, Instagram ou Pinterest.

Après avoir sorti 2 nouveaux bracelets salués pour leur design début 2016 (Alta et Blaze), Fitbit a poursuivi dans cette lignée pour renouveler son bracelet en top des ventes. Après le Charge et le Charge HR, voilà donc le Charge 2. Ne vous y méprenez pas, le Charge 2 est en fait un Charge HR 2, avec un capteur cardio optique au poignet. Il faut croire que le capteur cardio va devenir un capteur de base dans les bracelets Fitbit.

Et il n’y a pas que le design qui change. Le Charge 2 reste un tracker d’activité relativement simple, mais Fitbit a introduit plusieurs modes sportifs et quelques fonctionnalités supplémentaires, comme des exercices de respiration guidée pour aider à la relaxation, l’estimation du VO2max et un système de bracelets interchangeables de différentes matières et couleurs.

Alors bien sûr, le Charge 2 ne pourra jamais rivaliser avec un bracelet connecté comme le Samsung Gear 2 ou une montre cardio GPS comme la Garmin Forerunner 35. Mais on est obligé de saluer le choix de Fitbit de sortir le Charge 2 quasiment au même prix que le Charge HR il y a 2 ans. Pas d’inflation forcée du budget.

Ce test a été rendu possible grâce à vos j’aime et vos partages qui ont fait connaître le blog.

 

Présentation du Fitbit Charge 2presentation-fitbit-charge-2

Elle remplace : Charge HR

Au-dessus dans la gamme : Surge

En-dessous dans la gamme :Charge HR

Le design a été amélioré, l’écran agrandi, mais le Charge 2 conserve néanmoins l’ADN et le look Fitbit. Les côtés du boitier sont couleur alu et le bracelet vendu de base est en élastomère, texturé en surface avec des motifs en creux. Moi qui n’ai jamais aimé le design des Charge, Charge HR ou Surge, je trouve l’ensemble visuellement réussi. Contrairement à de nombreux bracelets connectés, le bracelet se ferme avec un système de boucle classique comme sur une montre classique.

L’écran est 4 fois plus grand que celui du Charge HR, ce permet d’afficher plus d’informations. Ca se révèle utile aussi bien dans le mode montre que pour les smart notifications. C’est un écran OLED noir et blanc qui est parfaitement lisible mais qui ne reste pas allumé en permanence. Pour l’activer, il faut soit faire une rotation du poignet pour orienter l’écran vers les yeux, soit lever le poignet, soit appuyer sur le bouton, soit taper 2 fois sur l’écran. Franchement, c’est réactif. Par contre, le défaut de ce principe de fonctionnement (si comme moi vous bougez beaucoup la nuit), c’est les allumages intempestifs quand vous essayez de vous endormir. C’est dommage qu’ils n’aient pas pensé à un mode « nuit » comme pour les alertes d’inactivité.

Depuis l’appli Fitbit, il est possible de personnaliser l’affichage du mode montre. Il y a un choix de 7 écrans de montre, aussi bien analogique que numérique, avec différentes informations (nombre de pas, fréquence cardiaque, date) et différentes tailles d’écriture. Depuis l’appli également, il est possible d’activer ou désactiver les différentes données affichées sur l’écran de base (nombre de pas, fréquence cardiaque, distance, calories, étages gravis, minutes actives, heures actives). La synchronisation se fait ensuite via Bluetooth.

Il n’y a qu’un seul bouton pour naviguer dans les menus. Il est possible d’activer ou désactiver les différents écrans qui viennent en plus de l’écran d’heure (fréquence cardiaque, exercice, chronomètre, respiration guidée). L’écran n’est pas tactile (au sens où on ne peut pas faire défiler des pages en faisant glisser le doigt dessus) mais réagit à des tapes du bout du doigt. Il est ainsi possible de faire défiler des données en tapant une ou plusieurs fois de suite sur l’écran. Du coup, il faut quand même un certain temps d’adaptation pour identifier et s’habituer à quelle action faire à quel moment. Par exemple, pour lancer une activité de course à pied, il faut appuyer 2 fois sur le bouton pour arriver au menu des modes sportifs, taper sur l’écran jusqu’à afficher le mode jogging (si vous le ratez, il faudra refaire tout le tour car on ne peut pas revenir en arrière) puis appuyer longtemps sur le bouton pour lancer l’enregistrement.

Le bracelet plastique de base est assez rigide, plus que les bracelets silicone auxquels je suis désormais habitués sur les autres montres de sport. Le système d’accroche rapide du bracelet est facile à utiliser, il suffit d’appuyer sur un levier et de faire glisser le bracelet. Ca rend vraiment facile la possibilité de changer de bracelet pour changer de couleur ou de matière. La version plastique est disponible en 6 couleurs, celle en cuir en 3 couleurs et il existe des éditions spéciales en métal et même paquées or.

Le Charge 2 embarque un altimètre barométrique pour compter le nombre d’étages gravis, un moteur pour les alertes par vibrations et un capteur cardio optique pour le suivi de la fréquence cardiaque 24h/24. Mais pas de GPS intégré. Il est toutefois possible de le coupler avec un smartphone pour exploiter ses données GPS pendant une activité sportive.

La recharge se fait grâce à un chargeur propriétaire. Un genre de grosse pince qui vient enserrer le boitier par les côtés. Une fois en place, il ne bougera pas, c’est sûr. Ensuite, l’autonomie est annoncée de 5 jours, et je dirais même 6 si vous ne faites pas de séance de sport. En gros, c’est la même autonomie que le Charge HR, alors que l’écran est 4 fois plus grand. Elle est suivie par l’application Fitbit (pour peu que le Charge 2 soit couplé avec votre smartphone), qui vous enverra une notification lorsque le niveau de la batterie est faible. Malheureusement, on ne peut pas consulter le niveau de batterie sur le Charge 2 lui-même.

Le domaine où Fitbit n’a pas fait d’effort, c’est sur l’étanchéité. Le Charge 2 est résistant aux éclaboussures mais pas complètement étanche. Et sur leur site, ils conseillent même explicitement de ne pas prendre de douche avec. C’est d’autant plus surprenant que le Flex 2, le bracelet Fitbit d’entrée de gamme sorti en même temps que le Charge 2 est étanche, lui.

Avec le bracelet plastique, il pèse 35g, ce qui le place entre le Garmin Vivosmart HR (30g) et le Polar A360 (37g), 2 autres fitness trackers sans GPS.

Il est possible de configure une alarme silencieuse depuis l’application. Vous serez réveillé à l’heure dite par les vibrations du bracelet. J’ai essayé un matin, ça marche. Je ne sais pas si c’est parce que je manque de courage ou parce que j’ai le sommeil profond, mais j’avais quand même fait sonner mon bon vieux réveil au cas où. Car il n’y a pas possibilité de faire des bip bip, que des vibrations.

 

Fonctions pour le sportsport-fitbit-charge-2

Je ne sais pas comment Fitbit a choisi les profils sportifs, mais on peut dire qu’ils ont fait preuve d’originalité. De base, le Charge 2 gère 6 activités différentes : jogging, tapis de course, gym, vélo elliptique, vélo et exercice à intervalles. Il est ensuite possible d’en ajouter de nouveaux, parmi une liste de 13 proposés sur l’appli Fitbit (musculation, randonnée, spinning, yoga, pilates, bootcamp, entrainement en circuit, tennis, golf, kickboxing, arts martiaux, stepper, marche). Concrètement, ça ne sert qu’à différencier les différentes activités dans votre historique d’entrainement, car les données mesurées sont les mêmes. Le mode golf n’enregistrera pas le nombre de swings, ni le mode musculation le nombre de répétitions ou de séries).

Lorsqu’on lance une activité, l’écran affiche différentes données :

  • distance, cardio, allure, allure moyenne, calories, nombre de pas pour un sport avec GPS connecté
  • cardio, calories et éventuellement nombre de pas et distance pour une activité sans GPS

L’affichage n’est pas personnalisable. A l’écran, pendant l’activité, il n’y a que 2 données visibles en même temps : l’heure (toujours affichée) plus une autre donnée. On fait défiler la seconde donnée en appuyant sur le bouton ou en tapant sur l’écran. Et si on se rate, il faut refaire le tour pour re-tomber dessus.

Fitbit a introduit sur le Charge 2 un mode d’entrainement par intervalles. La configuration se fait via l’application (de base il s’agit de 30 secondes d’exercice, 10 secondes de récupération et 13 répétitions).

Le Charge 2 n’a pas de puce GPS mais peut utiliser le GPS de votre smartphone. Le souci, c’est que ce n’est qu’après avoir lancé l’enregistrement d’une activité que vous saurez si la connexion bracelet-smartphone fonctionne correctement. Si par mésaventure votre téléphone se déconnecte (ou meurt de froid comme ça m’est arrivé lors d’un footing matinal dans le Perche), alors l’accéléromètre prendra le relai. Il n’enregistrera plus votre trace sur la carte, mais il continuera de mesurer la distance parcourue. Par contre la précision est moins bonne, dans mon cas il a mesuré 7km au lieu de 6.6 (6% d’erreur).

Avec l’enregistrement de vos séances de sport, Fitbit calcule un score cardiovasculaire. Et là, Fitbit a pris un risque. Car ce score cardiovasculaire est en fait un autre nom pour l’estimation du VO2max, directement dépendant de la précision du capteur cardio. Le premier score cardiovasculaire est en fait très approximatif, puisque simplement calculé avec votre fréquence cardiaque au repos et votre profil (âge, sexe, poids, taille). Puis il est affiné après chaque sortie de course à pied utilisant le GPS connecté. Pour mon cas, il est surévalué (par rapport aux estimations de Garmin et aux performances théoriques que ça donne sur des distances que je connais). En prêtant le Charge 2 à ma femme pendant 24h, le score avait baissé, ce qui me fait quand même penser que c’est un indicateur qui est utilisable pour suivre sa condition physique. Il faut prendre ce score cardiovasculaire comme un indicateur de sa condition physique. L’idée n’est pas de l’utiliser pour calculer un temps potentiel sur une course ou établir un plan d’entrainement (de toute façon le Charge 2 n’est pas fait pour ça), mais de suivre son évolution au fil du temps et ainsi voir l’effet de l’entrainement. Du coup, c’est un petit plus intéressant que les autres fitness trackers n’ont pas.

L’exercice de respiration guidée est une autre fonctionnalité unique sur le Charge 2. Il s’agit de suivre un exercice de 2 ou 5 minutes, un peu comme avec un coach, pour se relaxer. On commence par prendre un rythme respiratoire régulier pour étalonnage. Ensuite, l’écran donne les indications à suivre, sous la forme d’une animation d’un cercle qui grandit (inspirer) ou diminue (expirer). Il faut trouver une position qui permette de regarder l’écran tout en restant confortable (ça aurait peut-être été intelligent d’utiliser des vibrations pour ça). En dessous, une courbe en forme plus ou moins sinusoïdale se trace en direct et représente vos mouvements respiratoires. J’avoue que j’étais dubitatif sur le suivi de la respiration faite par un bracelet porté au poignet. Donc la première fois, je n’ai rien suivi des consignes, juste pour voir si ce qui s’affichait à l’écran dépendait vraiment de mon rythme de respiration. Ensuite, j’ai refait l’exercice plus sérieusement. Ca ne marche pas à tous les coups, mais ça marche pas mal et je continue à me demander comment ça marche (il doit utiliser la variabilité du rythme cardiaque, ce qui serait une première sur un bracelet Fitbit)… Pendant l’exercice, l’idée n’est pas de chercher à inspirer ou expirer au maximum, mais de respirer tranquillement pour se relaxer.

Le Charge 2 implémente aussi SmartTrack, qui reconnait les activités physiques (marche, course, vélo, etc) au cours de votre journée, sans nécessiter de lancer l’enregistrement d’une activité. On règle au préalable le seuil à partir duquel il va détecter une activité (minimum 10 minutes). Ensuite, le Charge 2 se charge de les détecter, les enregistrer et elles sont visibles dans l’application. Donc si vous marchez 20 minutes le matin pour aller à la gare, il enregistrera une activité de marche dans votre historique.

 

Précision cardio / GPS

Après mes tests et des comparaisons, je peux dire que la précision des mesures de fréquence cardiaque est encore discutable. La bonne nouvelle concerne la mesure de la fréquence cardiaque au repos, qui est cohérente avec celle mesurée par des montres cardio sans ceinture d’autre marque.

C’est différent pour ce qui est du suivi de la fréquence cardiaque lorsqu’on fait du sport. Globalement, la courbe de fréquence cardiaque est assez « plate » et presques tous les passages au-dessus de 150 sont ignorées.

charge-2-cardioSi on fait varier un peu plus fort l’intensité de l’exercice, alors la courbe de suivi cardio du Charge 2 ne ressemble plus vraiment à la réalité du rythme cardiaque.

charge-2-cardio-2Pour ce qui est de la précision GPS, ça ne dépend absolument pas de Fitbit, mais de votre modèle de téléphone et de l’endroit où vous le portez pendant votre activité. A titre d’info, voilà ce que donne un iPhone 4s dans une ceinture (ce qui n’est probablement pas l’endroit le plus favorable pour maximiser la réception).

charge-2-gpsCa fonctionne donc très bien et la précision des données affichées à l’écran, comme la distance ou l’allure instantanée, n’a rien à envier des meilleures montres GPS. L’autre avantage, c’est qu’il n’y a pas à attendre de GPS fix, c’est presque instantané pour votre téléphone (car il utilise la triangulation des antennes GSM en plus du signal GPS pour se positionner).

 

Tracker d’activitétracker-dactivite-fitbit-charge-2

Sur cette partie, il n’y a rien à reprocher au Fitbit Charge 2, on sent que c’est le point fort de la marque, qui a d’ailleurs fait sa renommée.

Le Charge 2 enregistre en continue le nombre de pas effectués, la distance parcourue, le nombre d’étages gravis, le rythme cardiaque, les calories brûlées et les minutes actives. Plus quelques statistiques sur le sommeil : heures de couché et de levé, durée de sommeil, nombre et durée des réveils pendant la nuit.

Le suivi du rythme cardiaque en continu est intéressant. Au-delà des nombreux graphiques que ça génère, ça permet à l’appli de déterminer la fréquence cardiaque au repos, qui est un indicateur de la forme de votre palpitant (en règle générale, plus on s’entraine et plus elle diminue). Mais la portée de cette donnée est limitée, puisqu’elle n’est pas réutilisée, pour personnaliser des zones d’entrainement cardio par exemple.

Fitbit propose toute une panoplie d’outils pour vous bouger : des rappels d’activité incitant à faire au moins 250 pas par heure, un objectif quotidien que l’on peut définir en nombre de pas, distance, calories brûlées, minutes actives ou étages gravis, un objectif d’exercice (un nombre de jours par semaine où vous faites du sport) et une petite animation lorsque vous atteignez votre objectif.

On peut configurer individuellement chaque objectif quotidien (disons 10 000 pas par jour, 8km, 2 800 calories, 30 minutes actives, 10 étages gravis). Mais on ne peut pas configurer le rappel d’activité de 250 pas par heure. C’est 250 et pis c’est tout. Vous pouvez quand même spécifier les heures de début et de fin de cette alerte (genre de 7h à 22h pour moi), histoire de ne pas être importuné à tort au milieu de la nuit.

Au bout de quelques jours, on se rend compte que ça fait beaucoup de notifications et emails envoyés par l’application Fitbit. Il est alors temps d’en désactiver quelques-unes.

 

Smart notificationscharge-2-fonctions-connectees

Désormais classique sur ce genre de bracelet connecté, le Charge 2 reçoit certaines notifications de votre smartphone (SMS, appels entrants, alertes de calendrier). Mais c’est quand même assez limité pour 2 raisons. La première, c’est qu’à cause de la petite taille de l’écran, elles défilent sur une seule ligne de droite à gauche, un peu comme certains panneaux publicitaires lumineux. La seconde, c’est qu’on ne peut pas afficher un historique des notifications passées. C’est-à-dire qu’après l’avertissement par vibration, vous n’aurez qu’une seule chance de la voir passer.

Il ne reçoit pas les notifications d’autres applications comme WhatsApp, Twitter ou Facebook. C’est étonnant car la Fitbit Blaze les reçoit. Il faut croire que Fitbit a voulu concentrer un peu plus la Blaze sur les fonctions connectées et conserver l’orientation du Charge 2 sur le suivi d’activité quotidienne.

 

Site web et applicationapplication-fitbit

Le site de Fitbit permet d’analyser toutes les données mesurées par le Charge 2, en remontant très loin en arrière pour l’historique. Chose appréciable, l’application pour smartphone dispose d’autant de fonctionnalités que le site web. Concrètement, je crois que je ne vais jamais sur le site via mon ordinateur mais ne consulte que l’appli. C’est intuitif, coloré, dynamique. A partir du tableau de bord, il suffit de cliquer sur n’importe quelle donnée pour afficher plus de détails ou un historique.

Un autre point qui rend son utilisation facile, c’est la synchronisation en continu. On n’a pas à se soucier de faire une synchronisation. Ca se fait automatiquement, à intervalle régulier ou à chaque fois que vous utilisez l’appli Fitbit. Et si vous avez peur pour l’autonomie de votre téléphone, vous pouvez désactiver ce mode automatique. Pour les activités sportives, il est possible d’exporter les données sous format TCX ou synchroniser votre compte Fitbit avec un autre compte (comme Strava par exemple).

Parmi les moyens de se motiver, Fitbit a développé des badges et médailles, des défis entre amis (qui doivent évidemment avoir eux aussi un bracelet Fitbit) et des aventures. Le concept de ces aventures est assez amusant (et créatif de la part de Fitbit). L’idée est de parcourir des aventures virtuelles grâce à vos pas réels. Actuellement, il y a 2 séries d’aventures : 3 randonnées dans le parc de Yosemite et 3 courses sur le parcours du marathon de New York. Ensuite, vous avancez le long du parcours en fonction du nombre de pas (réel) que vous faites. On visualise l’avancée sur la carte et on peut voir quelques photos le long du parcours. Alors bien sûr, j’aurais préféré aller tester le Charge 2 directement à Yosemite mais bon…

Voilà ce que donne le marathon de New York. Le tracé de la course, l’entrée dans Central Park et les derniers mètres avant l’arrivée.

fitbit-aventuresEn plus des données transférées du bracelet, il est possible de suivre manuellement votre courbe de poids, l’hydratation ou les calories mangées. C’est quand même un peu chronophage. Mais dans le cadre d’un régime strict, ça peut peut-être servir à certains.

 

Conclusionavis-fitbit-charge-2

Pour une deuxième génération, Fitbit ne s’est pas contenté de changer le design du Charge HR. Le Même si on peut regretter qu’il se soit pas étanche, le Charge 2 est une vraie amélioration sans monter en gamme de prix. C’est certainement le tracker d’activité le plus complet pour les personnes modérément actives, qui veulent suivre leur activité quotidienne et faire quelque chose comme 1 cours de zumba ou 1 marche nordique par semaine.

La force du Fitbit Charge 2, c’est peut-être sa polyvalence. Il reprend l’expérience du leader des bracelets tracker d’activité et ajoute de nombreuses fonctionnalités complémentaires qui font qu’il peut être utilisé pour faire plus que du suivi d’activité (plusieurs modes sportifs, GPS connecté, score cardiovasculaire, exercice à intervalles, exercice de respiration guidée). Alors c’est sûr, il n’est pas destiné aux fondus de sport et ne rivalisera pas avec une montre GPS Garmin, Polar ou Suunto. Mais pour quelqu’un qui ne fait qu’occasionnellement du sport, ça permet quand même d’avoir un bracelet qui sait se rendre utile quelle que soit l’activité ou la situation.

Alors bien sûr, pour tous ceux qui pratiquent plus sérieusement du sport en extérieur, il manque le GPS. Et vu l’imprécision du capteur cardio en course à pied, ceux-là pourraient s’orienter vers la montre cardio GPS qui à mon avis est la concurrente directe pour le sport : la Polar M200. Car elle est étiquetée au même prix, mais avec GPS et un capteur cardio que j’ai pu tester sur la M600 et qui donne de bien meilleurs résultats. Malgré l’estimation du VO2max et le mode fractionné, ce n’est pas un bracelet pour grand sportif, ni pour préparer un chrono sur un marathon.

 

Vous avez trouvé ce test utile ? Vous souhaitez acheter un Fitbit Charge 2 ?

J’espère que vous avez trouvé cet article utile. Je suis un sportif comme vous qui cherche à avoir le plus de détails possibles avant d’acheter un nouveau matériel de sport. Je passe généralement plusieurs heures pour faire ces tests, c’est pas mal de boulot.

Si vous êtes intéressé par l’achat d’un Charge 2, vous pouvez le trouver sur Amazon et profiter de la livraison gratuite. En même temps, en utilisant un des liens ci-dessous, Amazon me reversera une commission, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire ci-dessous. Je prendrai le temps d’y répondre.

Fitbit Charge 2 159€ Bouton commander amazon
bracelet silicone 24€ Bouton commander amazon
bracelet cuir 69€ Bouton commander amazon

14 commentaires

  • Stiou

    Bonsoir,
    J’ai acheté cette montre il y a 4 jours, impossible de la synchroniser avec mon téléphone Huawei.
    Je pense la rendre car je ne peux pas me servir du GPS…
    Je cherche une montre à garder tte la journée et également pour les séances de fitness, cardiologie à la maison, et pour de la marche rapide.
    Que pourriez vous me conseiller ?
    Merci

    • Jérôme

      Bonjour
      Dans la même gamme de prix, avec un cardio optique, un GPS et qui fait aussi tracker d’activité, il y a le Garmin Vivosmart HR+.

  • Tatiana

    Bonjour,

    Je ne sais pas si l’endroit est vraiment approprié ni même si vous allez pouvoir m’aider. Mais je tente, je pratique de la fitness et je recherche une montre qui puisse m’indiquer les calories brûlées essentiellement mais aussi pourquoi pas d’autres informations par apport à la fitness. Je souhaiterai aussi qu’elle me donne des infos concernant mon sommeil mais je ne pratique absolument pas la course à pied donc je ne sais absolument pas qu’elle montre choisir.

    Merci d’avance

  • Sarah

    Bonjour,
    Je souhaiterais acheter une montre mais j’ai trois modèles qui m’intéressent et je voudrais avoir votre avis.
    Je suis une femme qui fait de la course à pied et beaucoup de fitness, hiit et musculation. Et de temps en temps de la natation. Les trois modèles sont :
    Fitbit charge 2, la polar m600 et la Garmin vivoactive HR.
    Pouvez m’aider à faire mon choix.
    Merci à vous.

    • Jérôme

      Bonsoir
      Oubliez le Charge 2, le suivi cardio est loin du niveau de Garmin et Polar. Ma préférence va ensuite à la Viviactive HR, qui offre plus de possibilités de paramétrage que la M600.

  • Chris

    Bonjour,
    Je cherchais des infos sur le tracker cardio de mon Charge2 – car je commençais à avoir des doutes sur les valeurs qu’il me donne en haute intensité – et je suis tombé sur votre article (puis sur un autre) ; qui me confirme ce que je pensais : il est off-track en haute fréquence cardiaque et ne donne pas les ‘bonnes’ données – ce qui me déçoit.
    Je partage absolument tout ce que vous dites sur le Charge2: le fond, la forme, les points forts / faibles, les petits trucs bien pensés, les autres un peu gênant / décevant… je suis 100% d’accord.
    Maintenant, je m’intéresse au mode de détection du cardio et de sa précision, car je cherche une autre montre pour m’accompagner dans mes activités physiques (le Charge2 ne remplissant pas mes besoins) et j’aimerai éviter les mésaventures de choisir une autre montre qui utiliserai le même système cardio et qu’il soit donc ‘off’ sur le cardio. Dommage car en mode surveillance ‘repos’, il a l’air de ne pas se tromper.
    Je n’ai pas choisi le Charge2, on me l’a offert début décembre… je l’utilise mais je ne suis pas la bonne cible pour ce produit.
    Maintenant je cherche une montre avec GPS et étanche (pour la piscine) en plus : 2 fonctions manquantes au Charge2.
    Ma pratique sportive est surtout en mode entrainement triathlète amateur.

    La Garmin vivoactive HR a attiré mon intérêt (pour ses fonctionnalités et son prix), vous me confirmez qu’elle remplira mes besoins (sans se planter sur le cardio au delà de 160/170 pulse) ?
    Et pour comprendre: ils n’utilisent pas les même composant électronique? comment le Charge2 peut partir en vrac à ce point en haute intensité et pas une Garmin ou une Sentoo??
    Merci pour votre blog;

    • Jérôme

      Bonjour
      Il y a 2 éléments qui font la précision d’un capteur cardio optique : le composant en lui-même mais aussi l’algorithme. Et il y a en effet des différences, même si aucun capteur optique n’est parfait (en tout cas pour le moment). Pour vos séances sportives, le mieux serait peut-être d’avoir une ceinture cardio, que vous utiliseriez sur les séances à haute intensité, plus un capteur optique pour le reste du temps.
      Pour ça, la Vivoactive HR + HRM-Run ira très bien. En fait, le seul critère qui pourrait me faire vous déconseiller la Vivoactive HR, c’est qu’elle ne permet pas de programmer des séances d’entrainement, mais ça n’a pas l’air d’être un de vos critères.

  • Alex13

    Bonsoir,

    Excepté le tracé du parcours, le bracelet reste autonome en ce qui concerne le suivi des activités ou encore du sommeil ? Mon téléphone Android n’est pas compatible, contrairement à mon iPad 2. Je me servirai de ce dernier pour faire la synchronisation avec mon bracelet une fois par jour…

    Donc si le tracé du parcours ne m’intéresse pas la connexion avec un smartphone ne sera pas nécessaire (sauf dans le cas d’une petite synchronisation par jour) ?

  • Ben79

    Bonjour,

    J’ai commencé à courir avec cette Charge 2 il y a quelques mois. Maintenant que je suis devenu addict, je me suis offert une Forerunner 630 + ceinture hrm pour accéder à plus de fonctionnalités (séances d’entraînements, alarmes de seuils …) et avoir un affichage permanent.
    En comparant le suivi cardio, je ne trouve pas la fitbit si nulle que ça. Elle à réussi à trouver ma FCM sur du fractionné (187), pas de soucis sur des fréquences supérieures à 150 et elle talonne les mesures de la ceinture hrm lorsque la course est stable (à 2/3 battement prés). Par contre la garmin est bien plus réactive et moins « lissée ».
    Pour moi la partie « précision cardio » ne reflète pas la réalité, mais peut-être que les nouvelles mise-à-jour ont amélioré la fiabilité par rapport à la date du test …

    Très bon site en tous cas, avec des tests bien complets!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *