Strava year in sport : les statistiques et les tendances 2021

Strava year in sport 2021 2

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Hier, j’ai assisté à la conférence Strava year in sport 2021 dans laquelle Strava analyse les tendances de l’activité des adeptes de l’applications. Techniquement, la période analysée court du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021. Comme chaque année, il y a quelques statistiques fort intéressantes.

Si vous avez vécu dans une grotte ces 10 dernières années et que vous ne connaissez pas Strava, voici quelques chiffres qui vont vous aider à saisir la dimension que cette application a prise dans notre vie sportive (compatible avec bon nombre de montres GPS) :

  • 37 millions d’activités enregistrées chaque… semaine !
  • 95 millions d’utilisateurs + 2 millions chaque mois
  • 33 milliards de kilomètres parcourus en 2021

Strava a aussi retravaillé l’interface de son application en 2021.

En novembre 2021, Strava, c’est une base de données de 6 milliards d’activités sportives. Strava y voit un essor du sport en 2021. Sur ce seul constat, c’est en fait difficile de dire si cette augmentation exponentielle est due à une augmentation du nombre d’utilisateurs ou une augmentation du volume de sport pratiqué. Je pense que l’augmentation de l’usage des montres GPS compatibles avec Strava est un facteur prédominant dans l’augmentation du nombre d’activités enregistrées.

J’en profite pour vous rappeler que ce sont vos données personnelles qui sont stockées dans la base de données de Strava. Ca vaut la peine de réfléchir un peu aux mesures de confidentialités à mettre en place.

Strava year in sport 2021 2

Avec les mesures prises pour lutter contre la pandémie en 2020, on imagine bien que l’activité sportive a augmenté en 2021. Strava a noté une grosse augmentation des activités de marche. Je ne vous donnerai pas plus de détails mais ils ont un peu approfondi le sujet par pays, par semaine, par sexe, etc. L’autre forte augmentation concerne le ski de randonnée. Je pense qu’avec la fermeture des stations de ski, les Français y ont bien contribué.

Mais l’évolution sur 2021 ne concerne pas juste des nouveaux inscrits. On sent que l’année a également été marquée par le retour des courses… et des records personnels !

Qui dit motivation, records personnels, dit forcément challenges. Le nombre de challenges virtuels organisé sur Strava a été multiplié par 4 par rapport à 2019.

Et qui dit records personnels dit kudos. Les athlètes français échangent pas mal de kudos avec leurs camarades espagnols et américains.

Pour les fous de stats, on termine par l’annexe. Je tiens à rappeler que Strava n’ayant analysé les données que jusqu’au 30 septembre, mes 7,3km de trajet vélotaf depuis septembre n’ont que peu contribué à la moyenne relativement faible de 31km par sortie à vélo.

Notez que les femmes marchent plus et plus longtemps que les hommes.

Pour télécharger le rapport complet, cliquez ICI.

5 commentaires

  • Mathieu

    Ducoup en 2021 si on utilise toujours pas Strava c’est qu’on habite dans une grotte où qu’on est un ours ?

    Je n’arrive pas à adhérer à leur politique qui veulent t’obliger à prendre un abonnement pour avoir un minimum de détails ….

  • Gilles

    Quand c’est gratuit c est que le produit est l’utilisateur. Là être le produit et en plus payer pour avoir des options c’est quand même limite, même si je comprends le modèle économique.
    Du coup mes activités, ma forme physique, mon materiel etc etc sont utilisés par Strava dans la version gratuite. A ma connaissance ils les utilisent encore même en version payante.

    • Jérôme

      Bonjour
      Perso, ça ne me dérange pas. Et si les activités des sportifs peuvent servir à améliorer les infrastructures (comme construire des pistes cyclables là où les cyclistes passent le plus), alors tant mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.