Test Amazfit Balance : équilibre sport / santé avec des capteurs et des conseils

Amazfit Balance test

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Amazfit faisait déjà des balances connectées ; ils ont sorti une Amazfit Balance, mais c’est une montre connectée. Ne vous y trompez pas, le nom ‘balance’ renvoie à un équilibre de vie et une vie saine. Voilà donc une énième montre GPS d’Amazfit, avec beaucoup de capteurs et un peu d’intelligence artificielle.

Ce qui met cette Amazfit Balance en avant, c’est son score de préparation, qui fait immédiatement penser au score de préparation à l’entrainement de Garmin. Et pour cause, c’est la version Amazfit de l’algorithme qui analyse la variabilité de fréquence cardiaque et d’autres facteurs pour déterminer un état global de fraicheur physique de notre corps.

Amazfit a pourtant fait le choix de sortir cette fonctionnalité sur sa nouvelle montre connectée lifestyle et pas sur ses dernières montres GPS pour le sport (Cheetah et Cheetah Pro). Pourquoi ?

Test Amazfit Balance : le verdict

L’Amazfit Balance est une montre GPS intéressante, avec de belles finitions, de bonnes capacités sportives et un suivi santé qui s’est bien développé. L’application Zepp donnera plein de bons conseils pour ceux qui cherchent un mode de vie plus sain et plus équilibré, même si elle ne suffira pas aux plus grands sportifs.

POUR
Suivi santé évolué
Suivi d’itinéraire
Belles finitions
CONTRE
Précision GNSS double fréquence inférieure à la concurrence
Analyse des performances limitées

Ce qui est nouveau sur l’Amazfit Balance 

Amazfit Balance nouveau
  • Boitier en aluminium
  • Plus fine
  • Capteur de température cutanée
  • Capteur d’impédance
  • Score de préparation
  • Zepp Aura
  • Contrôle vocal

Présentation de l’Amazfit Balance 

Amazfit Balance présentation

Elle remplace : GTR

Au-dessus dans la gamme : Cheetah Pro

En-dessous dans la gamme : Bip 4

Modèle testé : Amazfit Balance Midnight

Le boitier est assez racé. Toute la partie supérieure de l’Amazfit Balance est en aluminium, avec des courbes et de belles finitions. La lunette est beaucoup plus fine et plus discrète que sur les Cheetah. L’aluminium présente l’avantage d’être plus léger que l’acier et le titane mais il est moins dur que ces 2 métaux, donc plus sujet aux rayures.

Le format est plutôt aplati, avec un diamètre de 46mm (taille moyenne pour une montre GPS) et une épaisseur très fine de 10,6mm. La lunette est très discrète sur le pourtour, avec un verre bombé qui dépasse en épaisseur. Ca donne vraiment plus l’aspect d’une montre connectée qu’une montre de sport. Et pour cause, l’écran est bien exposé aux rayures. Mais bon, ce design offre plus de confort lors de l’utilisation de l’écran tactile.

La lunette est d’autant plus discrète que l’écran AMOLED est énorme. C’est le plus grand écran de toutes les montres GPS que j’ai jamais testées. L’écran fait 38mm de diamètre, intégré dans un boitier de 46 mm. Ca fait un écran plus grand qu’une Fenix 7X intégré dans un boitier plus petit qu’une Fenix 7 ! La définition de l’écran est 480 x 480 pixels, la plus grande que j’ai jamais vue.

L’écran affiche une luminosité de 1500 nits. C’est plus que les 1000 nits des Epix / Forerunner avec écran AMOLED et moins que les 2000 nits de l’Apple Watch Ultra.

On peut activer l’allumage permanent de l’écran pour les enregistrements sportifs mais aussi pour l’utilisation de montre connectée. Dans ce cas, on n’a le choix que parmi 5 watchfaces plus simples (3 à aiguilles et 2 numériques) pour l’affichage permanent et la belle watchface personnalisée ne s’affichera que lors d’un mouvement de poignet ou d’un appui sur un bouton.

Le boitier est étanche à 50m, ce qui est classique pour ce type de montre connectée.

En haut et en bas de l’écran, la courbure du bracelet vient épouser la courbure des pattes d’attache du boitier et ajoute encore à l’aspect de la finition. L’inconvénient, c’est que même s’il est équipé d’une tirette pour remplacement rapide et sans outil, il ne sera pas possible d’obtenir la même finition avec un bracelet muni d’une attache standard. Le bracelet d’origine a une forme intéressante parce que le bout est naturellement courbé, ce qui fait que lorsqu’on porte la montre, le bout vient bien épouser l’arrondi autour du poignet.

Le bracelet silicone s’use vite, à l’instar des bracelets Garmin. Il a suffi de moins de 2 semaines de test pour que les premières traces d’usure apparaissent sur les arrêtes et sur les passants.

Elle pèse 52g, ce qui est léger pour une montre GPS de cette taille avec un boitier en métal. C’est même impressionnant, parce que c’est le même poids que la Forerunner 955, qui a la même taille mais est entièrement en plastique.

Amazfit a repris la même interface que pour les Cheetah, avec un bouton molette en haut et un bouton classique en bas.

La configuration d’origine est un peu spéciale. En tout cas spéciale pour moi, car elle ne ressemble pas à ce qu’on trouve généralement sur une montre GPS d’une autre marque. Chez Gamin, Polar, Suunto, COROS, le bouton du haut sert à ouvrir la liste des profils sportifs ou valider et le bouton du bas sert à annuler ou revenir en arrière. Sur l’Amazfit Balance, le bouton du haut sert à revenir à la watchface et le bouton du bas à ouvrir la liste des profils sportifs. Heureusement (pour moi), on peut, dans les réglages, activer un ‘mode bouton’ qui correspond plus à ce à quoi j’ai l’habitude :

  • Bouton du haut : ouvre la liste des applications depuis la watchface / valide depuis n’importe quel autre écran
  • Bouton du bas : ouvre la liste des profils sportifs depuis la watchface / annule depuis n’importe quel autre écran

Sinon, on peut personnaliser 2 interactions avec les boutons :

  • Appui long sur le bouton du haut (lance Alexa par défaut)
  • Appui sur le bouton du bas (ouvre la liste des profils sportifs par défaut)

Cette interface est bien évidemment complétée par l’écran tactile qui est très réactif et qui permet de naviguer entre les écrans, sélectionner par un appui et retourner en arrière par un glissement vers la droite.

Sinon, l’interface est super fluide avec le tactile. A partir de l’écran d’heure, on accède :

  • A gauche, aux notifications
  • En bas, aux différentes cartes (météo, activité quotidienne, Zepp coach, Alexa, etc)
  • A droite, à une liste d’applications (profils sportifs, boussole, chrono, etc)
  • En haut, au panneau de configuration et de raccourcis

Voilà les widgets que j’utilise :

  • Score de préparation
  • Charge d’entrainement
  • Activité : nombre de pas, heures actives et minutes intensives
  • Fréquence cardiaque
  • Météo
  • PAI (personal activity index)
  • Température cutanée (pour tester)
  • Sommeil
  • Dernière séance d’entrainement

Tout ça est personnalisable, tout comme les cartes auxquelles on accède à gauche de la watchface. Là, j’ai en plus le lecteur de musique et Zepp coach.

Si jamais on veut accéder à une autre application (parce qu’il y en a beaucoup), on accède à la liste complète en appuyant sur la molette. Là, on a le choix entre 2 vues : un mode liste ou une vue mosaïque un peu comme sur l’Apple Watch. Perso, j’utilise la présentation en liste, parce qu’on a l’icône accompagné du nom de l’appli. Alors qu’en mode mosaïque, il n’y a que les icônes et quand on n’est pas habitué, c’est pas facile de s’y retrouver.

Amazfit a encore allongé la liste des capteurs de la Balance pour étoffer le suivi santé :

  • Puce multi GNSS double fréquence
  • Capteur cardio optique + oxygénation sanguine (SpO2)
  • Altimètre barométrique
  • Boussole
  • Capteur de lumière ambiante
  • Capteur de température cutanée
  • Capteur d’impédance bioélectrique (pour la composition corporelle)

On peut aussi activer une diffusion de fréquence cardiaque pour utiliser la Balance comme capteur cardio optique pour un autre appareil (un compteur vélo ou un appareil de cardio d’une salle de sport).

La connexion Bluetooth peut être utilisée pour coupler une ceinture cardio, un capteur de puissance de vélo (mais pas de course à pied) et un casque audio.

Il y a aussi une connexion Wifi, utilisée uniquement pour les mises à jour.

L’Amazfit Balance possède les mêmes fonctionnalités sportives que les Cheetah, à l’exception de la cartographie. On retrouve donc les 150 profils sportifs. Sauf qu’Amazfit n’a pas mis les mêmes en favoris. On n’y retrouve donc peu de sports outdoor, pas de trail, pas de triathlon :

  • Course à pied, piste d’athlé, tapis
  • Vélo en extérieur, en salle
  • Natation en piscine
  • Marche, alpinisme
  • Musculation
  • Vélo elliptique, saut à la corde, machine à escalier
  • Yoga
  • Rameur
  • Multisport
  • Ski, snowboard

Mais on trouve beaucoup d’autres sports dans la suite des profils sportifs, comme trail, VTT, nage en eau libre, rando, triathlon :

  • 7 sports de marche et course
  • 4 profils vélo
  • 4 profils natation (dont nage avec palmes)
  • 11 profils de sports outdoor
  • 24 sports en salle : HIIT, yoga, fitness, etc
  • 16 danses : claquettes hip hop, zumba, danse du ventre, etc
  • 12 sports de combat
  • 31 sports de ballon
  • 10 sports aquatiques : kite surf, paddle, etc
  • 13 sports d’hiver : ski, ski de fond, patin à glace, raquettes, etc
  • 12 sports de loisir : tir à la corde, fléchettes, etc
  • 5 jeux de société : échecs, etc
  • 7 autres sports

Parmi ces profils, certains apportent des fonctionnalités vraiment spécifiques. Le profil piste d’athlé fonctionne avec un algorithme qui mesure la distance des tours de piste (bien plus précis que le GPS) et le profil musculation détecte et compte automatiquement les mouvements.

Parmi les outils sportifs, la grande nouveauté, c’est le score de préparation. L’idée est similaire au score de préparation à l’entrainement de Garmin, c’est pourquoi j’ai été surpris qu’Amazfit sorte ce nouvel algorithme sur une Balance orientée plutôt suivi santé et pas sur les Cheetah plus clairement orientées vers les sportifs. L’idée est de suivre différents facteurs pour se faire une idée de l’équilibre entre sport, récupération et vie quotidienne (incluant le stress du travail, la qualité du sommeil, etc).

En creusant un peu plus dans le détail, il y a quand même des différences. Amazfit utilise bien la variabilité de fréquence cardiaque mais certains des autres facteurs sont différents de ceux de Garmin.  Mais il y en a 6 aussi : récupération physique, récupération mentale, FC repos durant le sommeil, VFC durant le sommeil, qualité de la respiration pendant le sommeil (fréquence respiratoire + oxygénation sanguine), température durant le sommeil.

A partir de là, vous pouvez soit adapter vous-même votre entrainement, soit Zepp coach les intégrera tout seul dans les suggestions d’entrainement qu’il vous fera chaque jour. Ces suggestions d’entrainement, la Balance vous les proposera systématiquement au moment de l’accroche GPS, quel que soit le profil sportif utilisé (puisque l’objectif est toujours basé sur une durée à faire dans une zone cardio).

Amazfit a intégré dans l’onglet Zepp coach de l’application un module d’agent conversationnel utilisant l’intelligence artificielle (un genre de ChatGPT quoi). On peut s’en servir pour poser des questions sur l’entrainement. J’ai fait quelques essais et ça m’a semblé tout à fait cohérent. On peut lui poser des questions sur à peu près n’importe quoi (la fatigue du jour, l’entrainement du lendemain, le plan d’entrainement pour le marathon de Paris, la nutrition, etc) et il y apporte une réponse. Après, de là à dire que c’est complètement ouf…

Sinon, à côté de ça, on trouve pas mal d’outils sportifs pour gérer soi-même ses entrainements :

  • Programmation d’entrainements complexes depuis l’application
  • Objectifs (training effect, distance, durée, calories)
  • Alertes (FC, zone cardio, distance, allure, cadence, durée, calories, hydratation, alimentation, demi-tour)
  • Tours auto (distance)
  • Pause auto
  • Partenaire virtuel
  • Métronome

Les séances enregistrées dans Zepp (c’est le nom de l’application à utiliser avec les montres GPS Amazfit) peuvent être synchronisées automatiquement vers différentes applications : Strava, Komoot, Relive, Adidas running.

Dans l’application Zepp elle-même, il n’y a pas encore grand-chose pour analyser l’évolution d’un plan d’entrainement sur la durée. Ca reste simple, on trouve quand même le VO2max et la charge d’entrainement sur 7 et 28 jours.

On peut aussi suivre un itinéraire, enregistrer des coordonnées GPS et retourner au point de départ. L’application Zepp ne permet pas de tracer des itinéraires mais on peut importer facilement des fichiers GPX pour ensuite les transférer dans la montre.

Avec ses nouveaux capteurs, la Balance enregistre encore plus de données en continu et/ou en manuel :

  • Des données d’activité physique : nombre de pas, distance, fréquence cardiaque, calories brûlées, PAI
  • Des données sur le sommeil et les siestes : différentes phases, température cutanée, FC, fréquence respiratoire
  • Des données quotidiennes : stress, composition corporelle, oxygénation sanguine, cycle menstruel

Les données de suivi quotidien peuvent encore être développées en souscrivant un abonnement à Zepp Aura. Un peu comme ce que Fitbit a fait il y a 2 ans. Amazfit nous explique que Aura utilise de l’intelligence artificielle pour faire plus d’analyses et surtout donner plus de conseils.

On trouve dans l’application beaucoup de graphiques d’analyse pour suivre l’évolution de ces données dans le temps, avec à chaque fois des explications en français pour comprendre ce que le graphique présente ou ce qu’il serait recommandé de faire.

L’Amazfit Balance est aussi une montre connectée, avec un beau package de fonctionnalités :

  • Notifications
  • Lecteur de musique
  • Météo
  • Paiement sans contact avec Zepp pay
  • Portefeuille de cartes de membre
  • Liste de tâches
  • Calendrier
  • Mémos vocaux
  • Contrôle de la caméra du smartphone

Grâce à son micro et son haut-parleur, la Balance supporte Alexa (l’assistant virtuel d’Amazon) et peut être utilisée pour passer un appel en parlant dans la montre (mais nécessite quand même que le smartphone connecté soit à portée).

Elle dispose de 2,3Go de mémoire pour recevoir des mp3. Le lecteur de musique peut ainsi être utilisé de manière autonome (sans smartphone, cette fois), soit avec un casque audio connecté en Bluetooth, soit directement sur le haut-parleur intégré au boitier.

Il y a eu de grosses avancées récemment sur la plateforme de téléchargement d’applications qui héberge maintenant 250 applications pour le sport, la vie quotidienne et des jeux.

Télécharger le manuel utilisateur

Autonomie

Amazfit Balance autonomie

Si vous avez suivi les évolutions ces derniers mois, vous savez que maintenant les montres GPS avec un écran AMOLED peuvent tout à fait avoir une bonne autonomie. Bien qu’elle soit fine et avec un grand écran AMOLED, l’Amazfit Balance affiche une excellente autonomie.

Autonomie
GPS seul52h
Mode automatique47h
Multi GNSS double fréquence26h
Usage quotidien14 jours avec extinction automatique
5 jours avec écran allumé en permanence

Le mode GPS seul offre toujours la plus grande autonomie en enregistrement sportif. Le mode multi GNSS double fréquence améliore la précision au prix d’une réduction de l’autonomie. Et le mode automatique laisse à la montre le contrôle du meilleur mode à utiliser en fonction de la qualité du signal reçu.

En pratique, j’ai relevé des autonomies un peu plus faibles qu’annoncées. Ca vient certainement du fait que j’ai toujours utilisé l’affiche continu de l’écran (always on) alors que par défaut, il est configuré en extinction automatique. Voilà pourquoi les autonomies annoncées paraissent excellentes comparées à ce qu’annonce Garmin, puisque chez Garmin, le mode always on est activé par défaut.

J’ai plutôt tourné autour de 20h en GNSS double fréquence et 42h en mode GPS seul. Après quelques essais, j’ai quasi systématiquement utilisé le mode automatique. Pour une autonomie dans les 40h également et une précision GPS satisfaisante.

Amazfit Balance Bouton commander amazon

Champs de donnée

Amazfit Balance données

Utilisation sportive de base (essentiellement running)

Amazfit Balance running

Le réglage du mode GPS se trouve dans le menu des paramètres (on peut y accéder par le panneau de configuration) et s’applique uniformément à tous les profils sportifs avec GPS. On ne peut pas différencier le mode GPS pour chaque profil sportif.

Il y a 4 modes :

  • Précision (double fréquence)
  • Automatisation (laisse la montre basculer dans un mode ou un autre en fonction de la qualité du signal GPS reçu)
  • Economie d’énergie (GPS seul)
  • Personnaliser (qui permet de jouer avec les paramètres comme on veut)

Par défaut, l’écran est en mode extinction automatique pour tous les profils sportifs. Mais on peut le régler pour qu’il passe en allumage permanent (comme pour le GPS, ce réglage s’applique à tous les profils sportifs, on ne peut pas faire des réglages différents en fonction du profil sportif).

En complément, on peut régler l’intensité lumineuse de l’écran, soit manuellement, soit automatiquement (c’est ce que j’utilise).

On peut afficher jusqu’à 6 champs de donnée par écran. Quelques graphiques sont aussi disponibles (FC, vitesse, allure, altitude, training effect).

Sur une séance de sport, l’écran est suffisamment grand pour que le tactile soit facilement utilisable. Les écrans défilent verticalement et sur la droite se trouve l’écran de contrôle du lecteur de musique. Bien sûr, plus vos doigts sont mouillés et plus ça fonctionne mal. Mais juste avec de la sueur, ça laisse une trace sur l’écran mais ça fonctionne.

On peut verrouiller l’écran tactile et je vous recommande de le faire car une manche mouillée suffit à l’actionner. Dans mon cas, ça s’est traduit par l’arrêt prématuré et l’enregistrement de ma séance.

Pour chaque profil, on peut aussi activer un calcul des données 3D (distance 3D et allure / vitesse 3D) qui prennent en compte le dénivelé.

Le score de préparation est calculé au réveil, avec les données de la nuit, mais n’est pas mis à jour de manière dynamique comme chez Garmin. C’est-à-dire que même après une grosse séance, le widget peut vous afficher un score de préparation de 86, parce qu’il n’aura pas pris en compte le nouveau niveau de fatigue. Mais si votre récupération n’est pas complète le lendemain matin, il prendra ce facteur en compte et le nouveau score de préparation sera peut-être que de 73.

On peut programmer des entrainements complexes sur l’application Zepp et on peut en transférer jusqu’à 40 dans la montre. Les entrainements par intervalles simples peuvent être configurés directement depuis la montre. Ce qu’il manque encore, c’est un calendrier d’entrainement pour pouvoir programmer les entrainements le jour de leur exécution. Il y a bien un calendrier dans l’appli, mais c’est un onglet au sens montre connectée synchronisé avec le calendrier du smartphone et pas un calendrier pour un programme d’entrainement. A côté de ça, on trouve toutes les alertes qu’il faut, que ce soit des alertes sur le cardio, des tours automatiques ou des alertes de nutrition.

Il y a quelques limites dans l’utilisation des fonctionnalités des profils sportifs.

Le partenaire virtuel est compatible uniquement avec les profils sportifs course à pied, piste d’athlé et tapis de course.

Et les entrainements par intervalles sont limités à 10 profils sportifs : course à pied et tapis de course, vélo et home trainer, natation en piscine, corde à sauter, rameur, fitness en intérieur, musculation et montée d’escaliers.

Le profil Course sur piste intègre un algorithme particulier qui se passe du GPS pour mesurer la distance. On rentre la longueur de la piste et le couloir dans lequel on va courir et cet algorithme améliore grandement la précision de la mesure de la distance en reconnaissant les tours de piste qu’on a réalisés.

Après une séance, l’enregistrement de la fréquence cardiaque de récupération se déclenche automatiquement (durant les 3min qui suivent la fin de séance). On retrouve ce graphique dans l’enregistrement dans l’application Zepp.

Pour la course à pied, on y trouve également la cadence et la longueur de foulée.

Zepp coach fait des recommandations d’entrainement quotidien. Techniquement, on peut même lui dire quels jours on souhaite / peut s’entrainer (ça évite d’avoir des recommandations un jour où on est systématiquement overbooké). Il s’adapte automatiquement à vos performances. Enfin, j’ai quand même l’impression qu’il ne s’adapte qu’une fois par semaine, le lundi. Donc il vous fait des recommandations, si vous les dépassez sur toutes vos séances de la semaine, alors il vous fera des recommandations plus dures la semaine suivante.

Il adapte aussi ses recommandations au niveau de fatigue et peut aussi fractionner l’atteinte de l’objectif sur plusieurs séances. Par exemple, au début, avec un objectif assez facile, j’arrivais à l’atteindre sur mes 2 trajets de vélotaf, en cumulant les 2. Et il s’adapte de manière dynamique, c’est-à-dire que si vous retournez lui demander une suggestion d’entrainement alors que vous avez atteint votre objectif du jour, il vous recommandera de vous reposer.

Bon, après, ses suggestions restent très simples :

  • Une fréquence cardiaque
  • Une durée

Comme il s’agit d’un objectif de cardio, la séance peut être réalisée de différentes manières : course à pied, vélo, rameur, etc.

Sur le widget Zepp coach, on a un écran qui montre la progression vers l’objectif du jour et l’objectif de la semaine (gestion de la charge d’entrainement).

Durant une séance de sport, les données intermédiaires d’un tour automatique sont annoncées oralement via le haut-parleur de la montre (durée, distance, allure du dernier kilomètre) ou dans un casque audio si vous en avez couplé un.

En fin de séance, on trouve des statistiques habituelles comme le training effect aérobie et anaérobie, la répartition par zone de FC, etc. Ensuite, un widget présente quelques métriques physiologiques liées au statut d’entrainement :

  • Charge d’entrainement
  • VO2max
  • Durée de récupération

Pour mesurer le VO2max pendant une séance de course à pied, il suffit de faire au moins 10 minutes à plus de 75% de FCmax.

Le graphique de statut d’entrainement se trouve, lui, dans l’application. Les traductions ne sont pas bien bonnes, les 5 statuts sont : détendu, énergique, équilibré, optimal et surchargé. On trouve aussi des prédictions de temps de course.

Autant le volet de suivi d’activité quotidienne est bien fouillé, autant l’application Zepp ne permet pas encore grand-chose du point de vue de l’analyse des séances et des performances sportives. Ca se limite au VO2max et à la charge d’entrainement. On va dire que ça suffira au sportif qui fait du sport pour le plaisir ou pour s’entretenir. Mais il n’y a rien pour faire plus d’analyses graphiques, etc. Bref, on a des données pour chaque entrainement mais pas d’analyse globale, pas forcément génial pour suivre son évolution au fil d’une saison (mais ça suffira pour le coureur moyen qui veut s’engager sur son premier marathon avec comme objectif de le finir).

Autres sports

Amazfit Balance sport

Le profil de musculation compte automatiquement le nombre de répétitions et de séries. Par une pression du bouton du bas, on passe à la série suivante. A ce moment-là, ça déclenche un chrono de repos et on a la possibilité de rentrer le nombre de mouvements et le poids utilisé. Le comptage automatique des mouvements fonctionne plus ou moins bien selon les exercices, donc on peut corriger.

En fin de séance, les statistiques sont bien détaillées. On a un tableau qui donne la FC moyenne pour chaque série, avec les calories dépensées (ça plaira certainement aux crossfiteurs). Tout ça alimente une carte de chaleur qui présente les muscles plus ou moins sollicités (rouge, orange ou gris). Si on a pris la peine de renseigner les poids pendant la séance, l’appli remplace vraiment un carnet d’entrainement et on pourra s’y référer la fois suivante.

Sur un rameur, la Balance mesure des statistiques de coups de rame (comptage et fréquence).

En natation, le tactile est verrouillé. On trouve en fin de séance les statistiques classiques, comme le SWOLF ou la détection du type de nage.

Le profil triathlon n’est pas mis dans la liste des favoris en sortie d’usine, mais il est bien présent. Il y a aussi un profil Multisport qui permet d’enchainer n’importe quels sports dans n’importe quel ordre. Il faut quand même avoir programmé le profil avant de lancer l’enregistrement. Donc on ne peut pas faire du run & bike ou du swimrun avec un nombre indéfini d’alternances (ou alors il faut en programmer plus que de besoin). Par contre, on peut programmer un duathlon ou un raid multisports.

Il n’y a pas d’outil dans l’application Zepp pour tracer des itinéraires, mais on peut quand même être guidé par la Balance le long d’un itinéraire. Il faut utiliser une autre application puis transférer un fichier GPX dans l’application Zepp, puis dans la montre. Le suivi d’itinéraire n’est disponible qu’avec 18 profils sportifs sur les sports suivants : course à pied, rando, vélo, ski de fond, luge, raquettes, natation en eau libre.

L’itinéraire à suivre apparait en vert clair et la trace GPS enregistrée en gris, sur fond noir.

On peut zoomer / dézoomer avec la molette. Si jamais on s’éloigne un peu de l’itinéraire à suivre, un trait en pointillé marque la direction à suivre pour rejoindre au plus court l’itinéraire prévu. En haut de l’écran, la distance d’éloignement est affichée.

Si besoin, on peut aussi déclencher un retour départ, avec 2 options :

  • le retour à vol d’oiseau, la montre va indiquer la direction à suivre et la distance
  • la rétro-navigation, pour être guidé en sens inverse de la trace GPS enregistrée

Lorsqu’on effectue un suivi d’itinéraire, il n’y a pas d’écran supplémentaire pour présenter le profil d’altitude. La Balance n’est pas orientée outdoor comme les T-Rex.

Précision GPS / cardio

En environnement parfaitement dégagé, les demi-tour sont précis mais les traces GPS ne se superposent pas parfaitement sur des aller-retour.

Ici tous les virages ont l’air corrects.

Un court passage en forêt (je me déplaçais de droite à gauche) et la trace GPS dévie nettement.

J’ai retrouvé avec la Balance de nombreux cas où la trace GPS dévie sérieusement dans les virages, avec une erreur sur le calcul de distance à l’arrivée. Ici en GPS seul.

Là, la trace GPS de l’Amazfit Balance tire tout droit alors que j’ai bien traversé la route de manière perpendiculaire sur le passage piétons.

Ce qui est plus inquiétant, c’est que ça se manifeste aussi en multi GNSS double fréquence. La Balance est moins précise que d’autres montres GPS en double fréquence.

C’est aussi le cas en ville, alors que le monde GNSS double fréquence est spécifiquement sensé améliorer la précision dans ce genre d’environnement difficile.

Même dans un parc, on reconnait ce comportement de la trace GPS sur des virages.

L’altimètre baro, lui, s’en sort bien.

Je n’ai pas beaucoup d’enregistrement de fréquence cardiaque à vous montrer, parce que l’application Zepp ne permet d’exporter que les traces GPS et pas les autres données. Alors en passant par un export Strava, j’y arrive, mais il faut que j’aie pensé à terminer l’enregistrement sur la Balance en premier, avant mes autres montres GPS.

Initialement, j’ai trouvé le capteur cardio assez capricieux. J’ai finalement réussi à le dompter en ajustant correctement le bracelet. Concrètement, je le resserre plus qu’à la normale. Dès qu’il est un peu lâche, il donne des résultats incohérents (et pas qu’un peu). Mais si on le serre suffisamment, il fonctionne bien.

Comme pour presque tous les capteurs cardio optique, les premières minutes peuvent être compliquées, mais après, si le bracelet est bien serré, ça passe bien.

Le capteur cardio optique est capable de suivre certaines variations de FC, mais pas toutes. Donc le verdict ne change pas : suffisant pour des séances d’intensité moyennes, mais une ceinture cardio restera recommandée pour des entrainements plus intenses.

Suivi quotidien / santé

Amazfit Balance suivi santé

Le score de préparation d’Amazfit évolue de manière similaire à celui de Garmin. Ca parait rassurant tout en étant normal, vu qu’ils n’utilisent pas tout à fait les 6 mêmes facteurs. Comme chez Garmin, le widget présente un score global, avec la possibilité d’aller consulter chaque facteur plus en profondeur.

J’ai eu un peu peur au début, parce que l’Amazfit Balance m’a annoncé le premier matin une VFC de 101ms (alors que je tourne autour de 30-35 depuis des mois avec différentes Garmin). Mais ça s’est arrangé au bout de 3 nuits. Amazfit fait peut-être l’erreur de présenter des données trop vite, alors que Garmin attend une période de 21 jours, nécessaire pour définir la tranche de base de votre VFC. Maintenant, la base mesurée par l’Amazfit Balance est de 38ms, donc plus conforme à ce qui remonte aussi du côté de Garmin.

Si on croise tous les états de ces 6 facteurs, le score de préparation permet 680 états d’interprétation différents. Après, le score de préparation d’Amazfit a une orientation peut-être plus vers le suivi santé que celui de Garmin qui est conçu pour optimiser l’entrainement sportif. Déjà, chez Amazfit, le score de préparation est affiché le matin au réveil mais n’évolue plus pendant la jour (alors qu’il est dynamique chez Garmin). Ensuite, les facteurs mesurés la nuit comme la FC, la VFC, la température, la fréquence respiratoire, me paraissent plus tournés vers la détection d’une éventuelle maladie, d’une mauvaise nuit de sommeil, etc.

Au-delà du score, le widget peut aussi renvoyer des suggestions le cas échéant (à activer tout en bas dans paramètres du widget).

On peut faire pas mal de réglages pour les éléments de suivi quotidien (FC, respiration, SpO2, stress). A étudier en fonction de ce qui vous est utile, car ça joue évidemment sur l’autonomie. Par contre il y a beaucoup d’alertes d’inactivité, d’objectif atteint ou de consommation de calories activées (et même des objectifs par heure). Ca faisait trop d’alertes et de notifications, donc j’ai tout désactivé.

A partir de ces mesures de base, Amazfit a développé un algorithme qui évalue le niveau d’activité physique et le traduit en points de PAI (personal activity index). A l’usage, j’ai trouvé que c’était un bon moyen de jauger son activité quotidienne (mieux que le simple nombre de pas quotidien).

L’aspect global de cet algorithme est intéressant. C’est un indicateur qui est plus intéressant que le nombre de pas quotidien, par exemple, parce que ça prendra en compte votre trajet en Vélib, ça fera la différence entre 5000 pas de course à pied et 5000 pas de marche à faire du lèche-vitrine, etc. Ca traite aussi différemment des activités qui ont des intensités différentes (plus de points pour 1000 pas de course à pied que 1000 pas de balade).

Dans l’application, l’algorithme vous donne aussi des idées pour gratter le nombre de points qu’il vous manque pour arriver à 100. Par exemple :

  • 120min de sport en salle = 9 PAI
  • 120min de marche = 1 PAI
  • 10min de saut à la corde (FC 164bpm)

La Balance enregistre aussi le nombre de pas, de calories, la distance, le stress. L’application présente la consommation de calories liée à l’activité physique heure par heure séparément des calories brûlées par le métabolisme. En bas de chaque onglet, on trouvera des conseils de santé (en français).

On trouve aussi un équivalent de l’aperçu santé de Garmin, appelé ici Mesure en 1 clic. L’idée est de faire une photo de vos constantes en lançant des mesures avec tous les capteurs biométriques de la montre. Ca dure 45 secondes pendant lesquelles il faut rester immobile. On obtient à l’issue :

  • FC
  • Stress
  • SpO2
  • Fréquence respiratoire

Le problème est que ces données ne sont enregistrées ni dans la montre, ni sur l’appli. Une fois que l’affichage est revenu à la watchface, tout est perdu.

Il trouve aussi un widget de température cutanée. A part pour la curiosité, cette donnée est ensuite utilisée dans le score de préparation. Je pense que l’idée est de détecter une période de maladie (fièvre) et ainsi dégrader le score de préparation pour inciter au repos.

Zepp Aura est un service payant qui donne la main à une intelligence artificielle pour analyser les données de santé à votre place pour vous faire des recommandations et mettre à votre disposition quelques outils complémentaires. C’est un onglet supplémentaire dans l’application Zepp. Amazfit offre 3 mois d’essai gratuit et ensuite le service devient payant.

A l’accueil sur l’onglet Aura, vous aurez des suggestions de musique douce pour favoriser la relaxation, la méditation ou l’endormissement. On peut programmer cette séquence musicale pour une certaine durée ou un arrêt automatique lorsque la montre détecte que vous êtes endormi. On peut aussi spécifier le type de sons qu’on n’aime pas (genre bruits de la pluie qui tombe ou marimba) et ceux qu’on aime.

Ensuite, ça devient intéressant. L’application se pilote depuis l’écran de la montre. L’IA analyse les données collectées par la montre et calcule un index relax en temps réel. De quoi visualiser l’impact de ce temps de calme sur votre relaxation.

Si vous cherchez à améliorer vos habitudes de vie, vous pouvez programmer des rappels à une heure définie chaque jour, pour commencer votre routine d’endormissement à partir d’une certaine heure du soir.

Aura inclut aussi une IA générative (comme ChatGPT) qui répond à nos éventuelles questions.

Même sans Aura, j’aime bien l’analyse du sommeil qu’on trouve dans l’application. Sur la montre, il y a un score de sommeil global, la durée du sommeil avec la répartition par phases, la FC. Amazfit est aussi une des très rares marques à prendre en compte les siestes (au moins 20min) dans l’analyse du sommeil. Et ça fonctionne bien (j’ai des preuves).

Dans l’appli, on a aussi la régularité et une comparaison statistique avec les autres utilisateurs de montres connectées Amazfit. Par exemple, j’ai carrément scoré la nuit dernière (95/100). L’appli m’indique que c’est supérieur à 97% de la population (qui porte une Amazfit). On trouve aussi une rubrique sur la régularité (on sait que la régularité des habitudes est importante pour avoir un bon sommeil). On voit notamment des graphiques qui présentent la régularité dans le temps des heures de coucher et de réveil. Si on estime qu’on a besoin d’aide, on peut activer un programme de sommeil, qui déclenchera des alertes pour aller se coucher et se réveiller.

Pour aller plus loin dans l’analyse des habitudes, on peut aussi utiliser des tags. Chaque nuit, on peut évaluer l’état de pré-sommeil (qu’est-ce qu’on a fait avant d’aller au lit : pris une douche, joué aux jeux vidéo, bu de l’alcool, etc) et l’humeur au réveil (parmi 5 smiley). Ce genre d’indicateurs doit ensuite servir à l’analyse du sommeil et le changement des habitudes sur du plus long terme.

Le capteur cardio au dos de la Balance est entouré d’une électrode. Sauf qu’Amazfit ne l’utilise pas pour faire un électrocardiogramme (ça pourrait venir dans une mise à jour) mais pour analyser la composition corporelle. Vous savez, comme les balances qui décomposent votre poids en masse musculaire, masse graisseuse et poids des os. Bon, là, ils précisent que c’est une composition du haut du corps (puisque l’impédance est mesurée sur le parcours d’un poignet à un autre). C’est surtout par ce qu’ils ne veulent pas tuer les ventes de leur Body Composition Analyzer Mat…

Le procédé ressemble à celui d’un ECG, sauf qu’avant de lancer le test, il faut rentrer son poids. Et là, j’ai découvert une unité que je ne connaissais pas : le Jin. C’est une unité de poids chinoise, avec comme conversion 1 jin = 0,5 kg. Ensuite, on place un doigt sur chaque bouton et on attend 30 secondes. C’est pas si évident que ça, car le boitier est tellement fin que ce n’est pas facile de poser ses doigts sur les boutons sans toucher la peau du poignet.

Bon, après tout ça, on a une masse musculaire (en kg) et un taux de graisse (en %) qui s’affichent à l’écran.

Mais dans l’application, on trouve 7 ‘indicateurs de santé’ : masse musculaire du squelette, masse musculaire, pourcentage d’eau, masse osseuse, protéine, IMC, métabolisme de base (les calories brûlées par votre corps même si vous ne faites pas d’activité physique).

Montre connectée

Amazfit Balance montre connectée

J’avais noté sur le test de la Cheetah Pro que la molette était branlante. Ce n’est pas le cas sur la Balance, elle est bien ajustée. Mais je préfère généralement utiliser l’écran tactile, parce qu’il fonctionne très bien. Et comme il est très grand, les zones à cliquer ne sont pas riquiqui. J’utilise simplement le bouton du bas pour revenir en arrière, je trouve ça plus réactif que de glisser le doigt vers la droite.

Il existe environ 200 watchfaces en téléchargement. Ca offre beaucoup de possibilités, aussi bien en analogique qu’en numérique et que ce soit d’un style épuré ou au contraire avec beaucoup d’infos. Sur celle que j’utilise, chaque donnée est cliquable. C’est-à-dire que lorsque j’appuie sur l’icône de météo, ça ouvre le widget météo ; si je clique sur la valeur de FC, ça ouvre le graphique de FC du widget associé.

Tout comme pour le suivi quotidien, il y a de nombreux réglages pour la partie montre connectée (volume sonore, luminosité de l’écran, ne pas déranger, verrouillage par mot de passe (obligatoire pour utiliser le paiement sans contact), liste des applications, etc). Dans ce domaine, on n’est parfois pas aidé par quelques erreurs de traduction.

En plus des notifications, on peut recevoir les appels téléphoniques sur la Balance. Certes, il faut toujours qu’elle soit connectée en Bluetooth à un smartphone (elle n’a pas de carte SIM) mais on peut déjà faire pas mal de choses :

  • Recevoir un appel sur le micro et le haut-parleur de la montre
  • Composer un numéro de téléphone sur l’écran de la montre pour passer un appel

La Balance dispose d’un espace de 2,3Go de mémoire réservé au stockage de musique. La sélection se fait depuis l’application. Le problème, c’est que ça veut dire que vous devez transférer des fichiers mp3 de votre smartphone vers la montre. Il n’y a pas de compatibilité avec Deezer ou Spotify.

Une fois que c’est fait, on peut écouter la musique soit directement sur le haut-parleur de la montre, soit via des écouteurs connectés en Bluetooth.

Sinon, on peut aussi contrôler depuis la Balance le lecteur de média du smartphone connecté.

Le micro est aussi utilisé pour le contrôle vocal de l’Amazfit Balance. C’est pas simple, parce qu’actuellement il ne supporte que 4 langues (anglais, chinois, allemand et espagnol).

On peut s’en server pour régler le volume, la luminosité, le mode ne pas déranger, ouvrir des applications, lancer un entrainement, etc.

Bon, en pratique, c’est pas hyper fluide à utiliser. L’activation du micro se fait plus ou moins automatiquement lorsqu’on active l’écran (mais ça ne fonctionne pas tout le temps). Ensuite, le truc ne comprend pas toujours bien la commande (ok, c’est peut-être à cause de mon accent). Enfin, le process reconnaissance de la commande + exécution prend un peu de temps, ça va parfois plus vite d’utiliser les boutons ou le tactile.

Cela dit, certains pourront trouver ces commandes vocales pratique pour une situation particulière dans laquelle ils arrivent à gagner du temps ou que c’est plus pratique.

Le paiement sans contact est désormais possible, avec Zepp Pay. On peut ajouter jusqu’à 8 cartes Mastercard. La difficulté, c’est qu’actuellement, Zepp Pay n’est compatible qu’avec 1 seule banque en France. Il faut donc passer par l’intermédiaire de l’application Curve.

Sinon, il y a aussi :

  • La météo
  • Un calendrier
  • L’enregistrement de cartes de membres (par code barres)
  • Une liste de tâches
  • La possibilité d’enregistrer des memos vocaux
  • Le contrôle à distance de l’appareil photo de votre smartphone

Sur ce dernier point, j’avoue que j’ai été surpris. Je m’attendais à ce que ça fonctionne avec les smartphones Android et pas les iPhone (tout comme les réponses aux SMS, qui ont toujours été bloquées par Apple). Hé bien pas du tout. Ca fonctionne ! On peut donc poser son iPhone sur un trépied et commander le déclenchement à distance depuis l’écran de l’Amazfit Balance.

Chaque matin, au réveil, on est sensé avoir un rapport matinal qui s’affiche à l’écran. Ce point du matin comprend la météo, le niveau de batterie, le score de préparation, le bilan du sommeil, le calendrier et la suggestion d’entrainement de Zepp coach. Sauf qu’il doit y avoir un bug parce que j’ai dû le recevoir pas plus d’une fois par semaine. Et en plus, lorsqu’il s’affiche, il disparait automatiquement au bout d’un moment, même si on n’a pas encore pris le temps de le regarder. Il vaudrait mieux faire comme l’a fait Garmin, c’est-à-dire laisser le rapport à l’écran tant qu’on n’a pas appuyé sur un bouton.

Sinon, l’app store de Zepp continue de se développer. J’ai par exemple téléchargé quelques applications qui m’ont semblé intéressantes, comme :

  • Body température : pas forcément ce à quoi je m’attendais. Permet d’enregistrer des relevés de températures faits manuellement. Ca peut être utile pour les femmes qui gèrent leur contraception en suivant leur température.
  • Running calculator : sert à calculer la relation entre allure, distance et chrono quand on en connait 2 et qu’on cherche le 3e. Exemple : quelle allure pour faire 5km en 29min ? Ou quelle durée pour faire 42,195km à 6min/km ?
  • Jet lag : on rentre les détails d’un voyage à l’étranger (ville, date et heure de départ ; ville, date et heure d’arrivée), nos habitudes de sommeil (heures de coucher et de réveil) et le widget fera des recommandations pour gérer au mieux le décalage horaire.
  • GNSS satellite information : affiche les coordonnées et fait un scan de tous les signaux GNSS reçus pour donner le nombre de satellites et la force du signal reçu pour chaque constellation (GPS, GLONASS, Beidou, Galileo).

Conclusion du test de l’Amazfit Balance 

L’Amazfit Balance a de nombreux atouts pour elle, à commencer par son prix bien sûr. Mais il faut dire aussi que son écran est très beau, le boitier a de belles formes et elle est bourrée de capteurs.

Je la trouve très agréable à utiliser. Amazfit a réussi à délivrer un bon niveau de fonctionnalités sportives, toutefois handicapé par une précision GPS pas géniale, et a avancé très loin sur la présentation des données de suivi d’activité quotidienne et de santé. Les outils d’entrainement ne suffiront pas aux plus grands sportifs mais je pense que pour quelqu’un qui cherche vraiment à améliorer son hygiène de vie, ses habitudes vers quelque chose de plus sain, un équilibre entre sport et vie quotidienne, cette Amazfit Balance est probablement une des montres connectées les plus utiles. Après, on peut se demander s’il était besoin de sortir une nouvelle montre pour ça. J’aurais bien imaginé ajouter le score de préparation par mise à jour de la Cheetah Pro, mais Amazfit a orienté cet algorithme dans une optique santé plutôt qu’une optimisation sportive, d’où le choix de la Balance plutôt que la Cheetah.

Vous avez trouvé ce test utile ? Soutenez le blog en commandant chez un partenaire.

J’espère que ce test sera utile pour faire votre choix. Un test complet, ça demande du temps. J’essaie toujours, dans la mesure du possible (et de mes moyens), de pousser mes tests au maximum et de chercher les moindres petits détails. Je ne suis pas payé pour le faire.

Si vous êtes intéressé par l’achat de matériel sportif, vous pouvez me soutenir en passant par un des liens ci-dessous. Je toucherai une commission, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Amazfit Balance Bouton commander amazon

20 commentaires

  • SoCorsu

    Amazfit commence à être vraiment intéressant, les améliorations matérielles et surtout logicielles sont constantes.
    A voir le support des modèles dans le temps comparés à la concurrence, ça reste un gros critères pour moi.

    Concernant la résolution de 480×480 y a plusieurs modèles de la marque qui le proposaient déjà.
    – Amazfit Balance évidemment
    – Amazfit Cheetah Pro
    – Amazfit GTR 3 Pro

    Concernant la partie logicielle, de grosses disparités selon le tableau ci-dessous, mais je ne maitrise pas bien les nomenclatures et usages à savoir si un OS 2.1 peut intégrer des fonctionnalités du 3.x. Ou encore si des éléments sont dépendants des applications.
    https://docs.zepp.com/docs/reference/related-resources/device-list/

  • Letreguilly

    Le spo2 est il fiable important pour bpco

  • Seb

    Je suis cet amazfit de près. Le GPS n’est vraiment pas satisfaisant ?
    Mieux vaut prendre une garmin venu 2 ?

    • Jérôme

      Bonjour
      La précision GOS est satisfaisante pour certains usages (il faut quand même reconnaître qu’on n’a pas forcément besoin d’une précision à 10m près quand on fait du sport). Mais il ne faut pas non plus croire aveuglément les promesses d’une fiche produit qui annonce une puce GPS double fréquence, parce que l’expérience montre qu’elle est moins performante que certaines autres montres GPS.

  • froggyranita

    Bonjour, on si perd un peu dans toutes les montres Amazfit (on se croirait chez Garmin…).
    Entre les T-Rex 2 / T-Rex Ultra / Balance / Cheetah / Falcon le choix n’est pas facile.
    Si je ne possédais pas déjà la T-Rex2 (j’en suis très content) je pense que la Balance aurait pu me convenir.
    2 points négatifs cependant sur la T-Rex2 qui je pense doivent être aussi présents sur la Balance
    1) Pas de vrai mode « Always On Display », même en sélectionnant l’option d’avoir l’écran toujours allumé, l’écran reste moins lumineux lorsqu’il n’est pas activé. Je pense que ceci est presque similaire sur toutes les montres du marché qui ont l’écran Amoled
    2) En mode navigation, l’écran a tendance a trop « tourné » ce qui peut rendre l’orientation difficile lorsque l’on court.

    Bonne journée, Pascal

  • Vincent hard

    Bonjour,savez vous comment transférer les activités vers nolio?
    merci

  • Marsy54

    Bonjour,
    Merci pour ce test ultra complet. Cela fait plus de 2 mois que je fais le tour des tests des montres GPS connectées et j’ai du mal à me décider. Entre La Pace 3 (COROS) ou la GTR 4, GTR 4 Edition limitée, la Balance ou la Cheetah Pro j’ai un peu de mal à me décider.
    Je suis à la recherche d’une montre avec beaucoup d’autonomie : La Pace 3 est la plus intéressante mais reste sur une technologie MIP (transflectif). Mais comme j’ai envie d’avoir tjs l’écran allumé une AMOLED va faire carrément tomber l’autonomie (même si l’écran proposé en AOD est simpliste ???). Mais l’AMOLED reste quand même beaucoup plus agréable à regarder.
    La GTR 4 n’est elle pas suffisante si l’ajout de capteur santé ne m’est pas indispensable (comme la possibilité de prise de température cutanée) ?
    En revanche j’ai lu pas mal de commentaires sur les notifications et appels qui ne sont pas toujours reçus sur les montres AMAZFIT lorsque l’application ZEPP n’est pas synchronisée quotidiennement. Tous les soirs je mets mon téléphone en mode avion et le lendemain au réveil je ne pense pas toujours à ouvrir ZEPP pour synchroniser. Qu’en est-il sur les montres AMAZFIT, et combien d’écrans peuvent s’afficher lors d’un long SMS ? J’ai actuellement une XIAOMI S1 Active et je ne reçois pas toujours les notifications (quand je les reçois elles se suppriment automatiquement après lecture, le nom des contacts ne s’affichent pas…).

    Dans tous les cas, merci pour tes tests toujours très complets.

    • Aequus

      Bonjour,

      Pas de souci de synchro pour ma part, et les SMS sont visibles encore plus que sur la notif de téléphone.

      Cela dépend des OS de téléphones, pour certains, faut juste prendre soin de configurer l’appli pour pas qu’il soit sur le mode d’économie maximale

  • STEPHANE M

    Bonsoir Jérôme . Je t’avoue dans cette jungle de montres connectées difficile de faire son choix. Mon utilité sportive s’oriente vers un peu de vélo de route ou vtt, natation, badminton tout ces sports sont en mode loisirs mais dans l’objectif de m’améliorer pour garer la forme d’où un besoin de suivi santé surtout le sommeil et d’avoir un suivi entre sport et santé. J’ai commencé à regarder pas mal de tes tests mais pas encore tout terminé. J’ai un budget max de 250-300 euros si possible. Aurais tu des montres à me conseiller stp merci pour ton retour

    • Jérôme

      Bonsoir
      Pour une utilisation multisports sans chercher à analyser à fond les performances, un joli look et un budget serré, la Balance est un bon choix.

      • Stéphane M

        Bonsoir Jérôme

        merci pour tes conseils. j’ai souhaité aller plus loin de mon analyse et mon budget. Je me dis que l’investissement dans une montre connectée n’est pas anodin et surtout à long terme et j’ai regardé la venu 2 plus et vivoactive 5.
        Etant donné que je fais de la natation j’ai vu que la vivo n’avait pas de gyroscope et que cela pouvait poser problème au niveau de ce sport
        je suis donc en hésitation entre ces deux modèles. C’est peut être une erreur de ma part de délaisser l’amazfit mais…
        Qu’en penses tu et quels avantages réels peuvent justifier par exemple la venu 2 plus?
        merci pour ton retour rapide le black friday approche

  • Tranbert

    Merci pour le test, j’ai suivi le lien et bonne surprise, j’ai pu l’avoir en « occasion amazon » à 169… sans bracelet. Étonnant.

    C’est un peu fastidieux à configurer, il y a tellement de menus. Faut dire que j’avais des garmin vivoactive Hr avant.

    Niveau pratique, toutes les notifications iPhone passent, mais il faut valider chaque app après la première notification muette reçue. Pas d’autorisation avant cette première notif.

    Pas pu la tester sur le vélo car sans bracelet, ça tient assez mal. Mais l’impression est vraiment bonne.

    Merci encore pour le site c’est vraiment une mine !

  • laurent gombeau

    Bonjour, je cherche une montre plutot branché santé, et qui me plaise, je trouve celle là pas mal. Comme j’ai des problemes de tension, est ce qu’elle en fait la mesure. Sinon quelle modèle me conseillerais tu. Merci

    • Jérôme

      Bonjour
      Non. Il y a quelques montres connectées qui permet de mesurer la tension (comme les 2 dernières générations de Galaxy Watch), mais leur capteur doit d’abord être calibré avec un tensiomètre classique.

  • Matthieu

    Bonjour Jérôme,
    Merci pour ce et ces tests ultra complets !
    La montre amazfit balance vient de recevoir une mise à jour qui lui permet d’afficher les fonds de cartes pour le suivi gps.
    J’imagine qu’il doit être identique à celui de la cheetah pro ?
    Si vous possédez toujours la montre et que vous en avez le temps, serait-il possible de faire une mise à jour du test pour tester cette fonction ?
    Merci encore pour votre travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.