Un compteur vélo Suunto Karoo 2 by Hammerhead

Suunto Hammerhead Karoo

Vous vous souvenez de la montre GPS Décathlon Kiprun 500 by Coros ? Aujourd’hui, Suunto annonce un OVNI : un compteur vélo Suunto Karoo 2 by Hammerhead. Enfin presque…

Disons qu’il s’agit plutôt d’un partenariat entre Suunto et Hammerhead avec des échanges croisés de données mais pas que.

Si vous ne connaissez pas, sachez que Hammerhead est au compteur vélo ce que Coros était à la montre GPS il y a 2 ans : une startup qui a pour ambition de fournir le meilleur appareil du marché.

Présentation du partenariat Suunto – Hammerhead

Qu’on soit clair, aucun nouveau compteur vélo ne sort aujourd’hui. Le Karoo 2 est le compteur vélo de Hammerhead depuis 2 ans, après une première version déjà réussie mais un peu volumineuse.

Les compteurs Hammerhead ont ceci de particulier qu’ils tournent sous Android, comme un smartphone. Contrairement aux autres compteurs de la concurrence, ils sont autonomes, avec une connexion Wifi et ne nécessitent aucune application sur smartphone.

L’écran OLED offre un superbe rendu, proche d’un smartphone, notamment pour la cartographie. A côté de ça, l’interface et l’ergonomie sont très efficaces. La dernière mise à jour de Climber est même carrément une innovation qu’on ne trouve nulle part ailleurs : le Karoo 2 génère un profil d’altitude prédictif (genre comme ClimbPro de Garmin mais sans nécessité d’avoir chargé un itinéraire).

Avec le partenariat Suunto – Hammerhead, les données du Karoo 2 sont désormais transférées dans l’application Suunto (le transfert vers Strava était déjà possible).

Mais il y a aussi des échanges dans l’autres sens, de Suunto vers Hammerhead : les heatmaps de Suunto peuvent être affichées sur le Karoo 2 (comme ça se fait déjà sur la Suunto 7). C’est vraiment le meilleur affichage du marché. Les cartes de chaleur viennent se superposer à la carto (contrairement à l’implémentation sur Suunto 7 où les cartes de chaleur sur fond noir remplacent la carto).

Le Karoo 2 va même est vendu sur le site Suunto. Ca, c’est encore plus original. Mais pour Hammerhead, c’est intéressant car ils n’ont pas trop développé leur circuit de vente en France (faut dire que l’interface de leur compteur n’est pas traduite en français).

Mon avis

Suunto n’est probablement pas la marque dont on attendait le plus sur le marché des compteurs vélo. Sur ce point, Polar est plus attendu au tournant (depuis plusieurs années). Donc, on peut dire que ce partenariat est une surprise. D’un autre côté, même les traileurs font du vélo en entrainement croisé.

Suunto ne cache pas sa stratégie de partenariats depuis quelques années avec des applications tierces pour pallier leurs points faibles depuis la fermeture de Movescount. Mais cette fois, le partenariat avec une marque de hardware est nouveau (2e surprise).

Pour les sportifs équipés d’une montre GPS Suunto, c’est une bonne option pour profiter d’un grand écran à vélo et de la fusion des données dans l’application Suunto (pour le suivi de la charge d’entrainement avec les algorithmes TrainingPeaks par exemple).

Suunto et Hammerhead sont des outsiders, chacun sur leur marché. Donc leur association parait légitime.

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.