Polar Ignite 3 : équilibre tout en finesse

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Ces dernières années, Polar a étoffé sa gamme de montres GPS et accéléré son cycle de remplacement. Un an et demi après la version précédente, voici donc l’Ignite 3. Cette série de montres GPS ciblaient le fitness plus que les athlètes d’endurance et se positionnait plutôt dans l’entrée de gamme, aux côtés de la Vantage M.

Mais ça va changer avec cette 3e version. L’Ignite va prendre une place plus importante au sein de la gamme Polar.

Présentation de la Polar Ignite 3

Visuellement, l’Ignite 3 se distingue tout de suite de l’Ignite 2. En fait, elle ressemble à la Google Pixel. Un design plus fin et en courbure. La principale évolution, c’est l’intégration d’un écran AMOLED de 32,5mm de diamètre avec une résolution de 416×416 pixels, qui vient remplacer l’écran LCD pas très beau de l’Ignite 2. Le plat en bas de l’écran n’existe plus et ça, c’est pas un mal.

Notez que la watchface principale a gagné un niveau de personnalisation. On peut désormais choisir les données affichées dans les encarts, un peu à la façon de Garmin : activité quotidienne, météo, date, etc.

Polar a parfait le design autour de tout ça. La lunette reste très effacée, sur le côté, et la courbure du verre Gorilla 3 ajoute encore à la finesse de la montre.

Ah oui, parce que le boitier de 43mm est ultra fin (9,5mm), en acier et étanche à 30m.

Pour le bracelet, Polar a repris le système d’attache qui était très à la mode sur les bracelets connectés il y a quelques années, avec une boucle et le bout qui vient glisser se glisser en-dessous (au lieu de passer dans un passant).

L’ensemble ne pèse que 35g. J’ai pensé un moment que ce n’était que le poids du boitier mais non, c’est bien le poids de l’ensemble montre + bracelet. Elle ne décroche toutefois pas le prix de la montre GPS la plus légère, qui reste détenue par la Pace 2 (34g avec bracelet silicone et 29g avec bracelet nylon).

Au dos, on trouve la même configuration que sur les Pacer et Pacer Pro. Un nouveau connecteur aimanté pour la recharge et un capteur cardio optique qui a été légèrement simplifié en retirant les 4 électrodes de contact mais conserve 9 LED de différentes couleurs.

Même si l’Ignite 3 ne cible pas les traileurs ou les Ironman, Polar a pris le tournant du GPS double fréquence. L’Ignite 3 embarque une puce multi GNSS double fréquence, suivant les traces de Coros et Garmin, pour plus de précision.

Pour gérer cette nouvelle puce et ce nouvel écran, l’Ignite 3 a été boostée avec un nouveau processeur plus puissant et 7 fois plus de RAM que sur la 2. L’interface promet d’être fluide. Heureusement, parce qu’avec 1 bouton, le tactile sera indispensable pour opérer l’Ignite 3.

Côté sport, il n’y a pas tellement d’évolution. Polar a travaillé sur l’équilibre sport / vie quotidienne / repos.

L’Ignite 3 reste donc une montre GPS multisport avec 150 profils sportifs. FitSpark fait des suggestions quotidiennes d’entrainement, de cardio, de force ou d’étirements en adaptant les séances aux capacités physiques et à la récupération.

Polar a ajouté le coaching vocal. Ca ne veut pas dire qu’il y a un lecteur de musique sur la montre. En fait, le coaching vocal est géré par l’application Polar Flow. C’est-à-dire qu’il faudra coupler des écouteurs au smartphone et emporter ce dernier pendant la séance.

Polar a également inclue 3 tests de performances, fitness, marche et course qui permettent d’obtenir VO2max, FCmax, etc.

En fin de séance, FuelWise va décortiquer la consommation d’énergie par filière énergétique (glucides, lipides, protide).

Avec un écran AMOLED et un boitier aussi fin, il ne fallait pas espérer grand-chose pour ce qui est de l’autonomie. Polar annonce donc 30h d’autonomie en mode GPS seul et on peut imaginer que cette valeur sera au moins divisée par 2 en mode double fréquence.

Pour assurer l’équilibre entre sport et récupération, Polar a renforcé les analyses du cycle circadien avec une analyse 360° des nuits et des journées. Pour introduire cette nouveauté, Polar a déjà présenté ce qu’est le cycle circadien sur son blog. En gros, c’est notre horloge biologique interne.

En plus de Nightly recharge qui analyse la variabilité de fréquence cardiaque et différents indicateurs physiologiques pendant la nuit, Polar ajoute 2 algorithmes. Sleepwise présente l’impact du sommeil sur la journée, avec chaque matin une prévision des niveaux de vigilance et une perspective du moment optimal pour les activités ciblées. A l’autre bout de la journée, Sleepgate va cibler le moment idéal pour s’endormir, d’après nos habitudes de sommeil.

Pour un réveil en douceur, on pourra activer un réveil par vibrations.

Avec tout ça, Polar annonce une autonomie de 5 jours.

Prix et date de sortie

L’Ignite 3 est disponible dès aujourd’hui au prix de 329€. A l’instar de l’Apex 2 annoncée la semaine dernière par Coros, c’est une augmentation de 100€. C’est aussi plus cher qu’une Pacer Pro.

Mon avis

Je pense qu’il ne faut plus présenter l’Ignite comme l’entrée de gamme des montres GPS de Polar, en-dessous de la Vantage M et de la Pacer. L’Ignite 3 se distingue désormais par son écran AMOLED et vient plutôt se positionner désormais aux cotés des Pacer / Grit X et Vantage. A la limite, tant mieux, parce qu’après la sortie des Pacer et Pacer Pro, j’avais clairement dit que je ne voyais plus aucun intérêt d’acheter une Ignite 2 ou une Vantage M2. Polar a donc intelligemment repositionné l’Ignite 3 avec un écran AMOLED comme principal élément différenciateur.

Elle est belle et va viser un public plutôt féminin, face à la Fitbit Versa 4. A ce prix, ça ne va toutefois pas être facile, parce que Polar n’est pas connu pour ses myriades de fonctionnalités connectées qu’il faudrait pour aller concurrencer les Apple Watch, Google Pixel ou Samsung Galaxy Watch 5.

Polar Ignite 3 Bouton commander i-run
Polar Ignite 3 Bouton commander i-run
Polar Ignite 3 Bouton commander i-run
Polar Ignite 3 Bouton commander i-run

8 commentaires

  • Loïc

    Bonjour Jérôme
    Sait-on si cette nouvelle montre pré figure un renouvellement des autres montres Polar (Vantage et Grit X)?
    Polar semble assez discret sur ses futures sorties.
    Perso je suis en Vantage V1 qui commence à arriver au bout
    Je commençais à regarder sérieusement chez Coros avec les nouvelles Apex
    Mais je suis prêt à attendre encore qqs mois si Polar renouvelle ses gammes à l’image de cette nouvelle Ignite.
    Et sait surtout enfin nous mettre un suivi carto digne de ce nom

    • Jérôme

      Bonjour
      Toutes les marques sont assez discrètes sur leurs prochaines sorties et c’est normal.

      • Loïc

        La réponse est effectivement dans les promos Black friday que tu viens d’annoncer.
        Je vais donc attendre encore un peu, on verra bien s’ils y a des annonces rapides chez Polar.

    • Loicbzh

      Idem pour moi , une grit x améliorée avec carto,gps double fréquence,altimètre plus précis ,possibilité de mettre des POI,zone ravitaillement….ça serait génial sinon comme toi je changerai de crémerie apex pro2 ,garmin 7x solar je regarde pour le moment…..

  • Laetitia Yang

    Bonsoir Jérôme
    Par rapport à la Garmin venu 2 s? Où se situe la polar Ignite 3? svp

  • Claude

    Il y a peu de temps j’avais renvoyé la ignite2 car j’avais zappé sur le fait que l’écran s’éteignait au bout de quelques secondes et qu’il fallait soit tourner son poignet (pas toujours efficace) soit faire une touche d’écran (pas évident pendant une activité) pour qu’il s’éclaire de nouveau. Sûrement légitime pour économiser la batterie mais pas vraiment top ni pour le look de la montre. Si c’est toujours le cas je laisse tomber et j’irai voir une autre marque.

    • Jérôme

      Bonjour
      Sur l’Ignite 2, on peut activer l’allumage de l’écran en permanence (ça réduit l’autonomie).

      • Claude

        Non désolé, on peut effectivement l’avoir allumé en permanence exclusivement pendant une activité sportive. Ceci dit, mais je n’engage que moi, je n’ai pas trouvé la solution.
        Mais de toute façon je trouve personnellement ridicule d’avoir une montre d’autant plus belle, éteinte alors qu’elle a quand même de la gueule si vous me permettez cette expression

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.