Pourquoi il vaut mieux afficher l’allure moyenne plutôt que l’allure instantanée sur votre montre GPS

Fenix 6X Pro Solar running

La plupart des montres GPS sont capables d’afficher l’allure (ou la vitesse) instantanée et l’allure moyenne.

Pourquoi est-il conseillé d’utiliser l’allure moyenne ? A la fin de cet article, vous irez peut-être changer vos réglages sur votre montre GPS.

Les erreurs du GPS

Erreur distance GPS

C’est en fait une question d’erreur et de lissage.

Même s’il peut paraître plus précis, l’affichage instantané donne une mesure en temps réel qui ne reflète pas fidèlement votre allure. Ca parait contre-intuitif, non ?

Car le GPS n’est pas un système infaillible qui dit tout le temps la vérité. Le problème vient du fait que votre montre GPS prend des mesures à intervalles réguliers (au mieux 1 fois par seconde) et non pas en continu. Elle peut vous afficher à un moment donné une allure de 5 minutes/km et quelques secondes plus tard 5’15/km alors que vous n’avez pas ralenti d’un poil.

Cette donnée reflète toutes les petites imprécisions de mesure. Lisez cet article pour en savoir plus sur ces erreurs de mesures de distance GPS. Mais votre cerveau interprète cette variation et vous avez l’impression d’avoir sacrément ralenti. Et 5 secondes plus tard, vous vous retrouverez peut-être à 4’50/km… C’est pénible.

Pour tenter de gommer ces petites fluctuations, les fabricants appliquent déjà un lissage des données, en général sur 5 secondes. Donc l’allure instantanée affichée sur votre montre GPS n’est déjà en fait pas vraiment si instantanée que ça. C’est assez facile à vérifier par vous-même. Lors d’une sortie, courez à vitesse régulière puis arrêtez-vous brusquement. De la sorte, votre vitesse réelle tombe à 0. Comptez alors le nombre de secondes qu’il faut à votre montre GPS pour afficher une vitesse de 0km/h (ou une allure énorme genre 27min/km, ou un affichage du style –:–).

Il y a tout un tas de facteurs qui peuvent influencer votre vitesse instantanée (petites variations de la pente, virages, obstacles et même le vent). Le problème, c’est que si vous corrigez votre allure en fonction de ce que vous lisez sur votre montre GPS, vous allez avoir une course heurtée, constamment en train de relancer ou de ralentir, ce qui sera usant à la longue.

Le but d’une montre GPS est d’optimiser votre course. L’allure moyenne va lisser toutes les imperfections qui ne sont pas significatives pour vous donner un rythme plus fidèle sur la course que vous êtes effectivement en train de faire. Vous n’aurez pas besoin de regarder votre écran toutes les 10 secondes, car le chiffre va varier doucement. Mais surtout, vous aurez une course plus souple et naturelle, en étant alerté quand vraiment vous êtes en train de sortir de votre zone optimale.

Mais attention, il y a une petite subtilité !

Alors il vaut mieux utiliser l’allure moyenne ?

Si vous utilisez l’allure moyenne, c’est sûr, elle sera très stable.

Mais le problème du coup, c’est qu’elle sera loin de refléter l’allure à laquelle vous courez à l’instant T. Si vous utilisez l’allure moyenne sur un marathon, au 35e km, la donnée affichée à l’écran sera la moyenne des 35 derniers kilomètres. Sauf qu’à ce moment de la course, il se peut que vous faiblissiez. Ou alors au contraire, vous pourriez accélérer sur les 7 derniers kilomètres et ça n’aurait que très peu d’impact sur la valeur moyenne.

Du coup cette donnée n’est pas très utile. Disons qu’elle est utile pour savoir si vous avez une chance d’atteindre votre objectif sur la ligne d’arrivée. Disons que votre objectif était de courir le marathon en moins de 4h, alors il faudra que votre allure moyenne soit inférieure à 5:41.

Mais vous n’aurez pas d’indication sur votre forme du moment, histoire de savoir si vous êtes déjà au-dessus de votre objectif ou s’il faut que vous accélériez.

Quelle est la configuration à adopter sur votre montre GPS ?

L’astuce, c’est d’utiliser l’allure moyenne au tour !

L’idéal, c’est de configurer un tour automatique de 1km et ensuite d’afficher sur votre écran l’allure moyenne au tour. Ainsi, votre allure sera lissée sur 1km.

Ca présente un double avantage : retirer les petites fluctuations et conserver une évolution dans le temps.

Vous aurez une donnée qui ne sera pas lissée sur une trop grande période. Avec un tour automatique de 1km, le champ de donnée “allure moyenne au tour” de votre montre GPS sera remis à 0 à chaque kilomètre. Ainsi, si vous faiblissez en fin de course, disons au 35e kilomètre, vous le verrez. Car l’allure ne sera pas une grosse moyenne sur toute votre course mais une moyenne juste sur le 35e km.

Je rappelle donc : oubliez l’allure instantanée, et remplacez-là par une allure au tour avec un tour automatique tous les kilomètres.

Pour une course, j’utiliserais donc l’allure moyenne au tour sur l’écran principal, avec les autres données instantanées intéressantes : chrono, distance, FC.

Puis, sur un 2e écran, je configurerais les données moyennes : allure moyenne, FC moyenne, chrono, distance. Cet écran me permettrai de savoir si je tiens bien mon allure cible qui me permettra d’atteindre mon objectif de chrono sur la ligne d’arrivée.

Si vous avez des difficultés à configurer votre montre, vous pourrez trouver de l’aide sur les groupes Facebook :

D’autres conseils de personnalisation des champs de donnée

12 commentaires

  • Lilio

    Article très intéressant qui bouscule le socle de mes certitudes. Je vais prendre tout cela en considération.

    • Vincent

      Intéressant merci pour votre retour d’expérience.
      C’est vrai que l’allure instantané m’a desservie nombre de fois. Elle affiche des valeurs parfois aberrantes, par exemple en zone de décrochage de signal satellite comme dans certaines zones boisées. Elle varie de façon différée, de sorte qu’une accélération va être répercutée à l’affichage quand l’allure sera trop importante, idem à la décélération. Etc.
      Elle induit donc une perte importante d’énergie.
      Il vaut mieux s’entraîner à allure spécifique pour intégrer cette allure et se fier à son ressenti.
      Ceci dit cela reste tentant.
      Si je peux me permettre, car cela reste une donnée intéressante, une autre “piste” serait de suivre cette allure (pseudo) instantanée tout en la modérant par son ressenti et en attendant plusieurs dizaines de mètres avant de réagir et de façon très douce, en gardant un œil sur l’évolution de l’allure moyenne. Qu’en pensez-vous ?
      Autre piste. On peut également régler l’Auto Lap entre 0.20 km et 1 km par pas de 0.05 km. Pensez-vous que cela soit utile de le régler sur 200 m et d’afficher l’allure circuit correspondant donc aux derniers 200 m, à côté toujours de l’allure instantanée ?
      Merci d’avance de votre retour.
      Runner passionné.
      Vincent

      • Jérôme

        Bonjour
        Le problème que tu vas rencontrer, c’est que la montre affiche un écran de résumé en fin de tour. Donc si tu mets un tour auto de 200m, tu ne verras quasiment plus ton écran de base.

  • Jacky Perpète

    bonjour,
    J’avais une forerunner 405CX remplacé par une forerunner 45.
    Même si l’allure instantanée n’était pas toujours assurée correctement, j’utilisais celle-ci surtout pour mes intervalles courts avec la 405CX.
    J’ai eu une grosse déception en utilisant la 45 pour les mêmes types d’intervalles avec l’allure instantanée.
    Temps de réaction beaucoup trop long de l’affichage par rapport à la mise en mouvement de l’intervalle.
    Impossible de vérifier si l’allure est trop lente ou trop rapide par rapport à l’objectif.
    Ne serait-il pas intéressant de ne pas inclure une moyenne sur la vitesse instantanée tout en acceptant les erreurs d’appréciation de celle-ci et de garder le calcul des moyennes pour l’allure moyenne et l’allure du tour?
    Egalement une déception pour moi, c’est l’affichage par incréments de 5 secondes (3’30″”,3’25″”,3’20”).
    Courir des intervalles de 1 minute en 3’30” ou 3’34”, c’est une différence non négligeable.
    je ne vois pas l’avantage de lisser les valeurs à 5 secondes alors que je pense que la valeur calculée réelle peut être affichée.
    J’ai trouvé qu’il existait dans le store Connect IQ un programme téléchargeable ‘Exact Pace Datafield (1 seconde étapes)’ créant un champs de l’allure à la seconde comme le Forerunner 405CX.
    Malheureusement, je n’ai pas trouvé le Forerunner 45 comme appareil compatible avec ce programme.
    Est-il actuellement compatible?

    Merci d’avance pour vos solutions.
    Jacky

  • Raphael

    Salut! Je possédais la TOM TOM spark et je dois dire que la vitesse instantanée était meilleur que sur ma Fenix 6 pro .Si la vitesse instantanée est si aléatoire ,a quoi peut servir Pace Pro ?
    La puce Sony ne serait elle pas en cause?
    En tout cas merci pour tout tes tests et tes explications instructives.
    Raphael

    • Jérôme

      Salut
      La précision GPS de Son fenix n’a jamais été très bonne. Il n’y a qu’à voir mes tests pour s’en convaincre.
      Et oui, les TomTom étaient précises.

  • Lapoutge

    J’ai réglé le problème avec un foot pod. Une fois étalonnée sur une piste sur 3 tours (1200m), la précision est redoutable donc la vitesse instantanée ne varie que quand on change vraiment d’allure. Un petit investissement très rentable.

  • Oskar

    Bonjour,
    Je ne sais pas si je suis au bon endroit mais nest il possible d’afficherher la vitesse en Km/h et Mn/km svp ?
    Merci

  • Gwenaël

    Bonjour et un grand merci pour toutes ces informations.
    Par contre j’ai un doute, je sélectionne ‘Allure circuit’ ou ‘Allure dernier circuit’ ?

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.