Est-ce que votre montre GPS vous ment pendant les courses ?

Distance d'une course officielle-small

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Est-ce que vous avez déjà connu ça : dans votre dernier semi-marathon, vous passez la marque des 10km, regardez votre montre GPS et souriez.

“C’est bon, je suis sur le rythme pour finir en 1h35“ et battre mon record personnel.

45 minutes plus tard, vous êtes encore en train de courir et vous ne voyez toujours pas la ligne d’arrivée.

Quoi ?!!!

Vous passez finalement la ligne d’arrivée en plus de 1h37, et votre montre GPS vous dit que vous avez couru 21,6km (au lieu de 21,098).

La vraie distance, c’est la distance officielle

Ne vous énervez pas, la distance officielle est bonne. Elle a été mesurée selon un protocole précis : les organisateurs ont utilisé un compteur Jones, qui a été étalonné avant et après le mesurage du parcours. La mesure est faite sur le lieu de la course et la température a été mesurée, pour prendre en compte la dilatation de l’appareil. Vous voyez, rien n’est  laissé au hasard.

Même la meilleure montre GPS running n’arrivera jamais à ce niveau de précision.

Lorsqu’il mesure le tracé de la course, le mesureur va mesurer 0.1% en plus.

Quoi ?!!! C’est donc vrai, elle est plus longue cette course !!

Ca fait partie du protocole de mesure. C’est pour s’assurer qu’une course ne sera pas légèrement trop courte, disqualifiant ainsi le record qui pourrait être établi sur le tracé.

Mais quand on y réfléchi, 0.1% sur un semi-marathon, ça fait 21 mètres de plus…

Erreur distance d'une course

Distance officielle vs montre GPS

Est-ce qu’il fallait couper pour courir la bonne distance ?

Le mesureur prend bien sûr le trajet le plus court sur tout le parcours. Il tire en diagonale entre 2 virages et il suit la corde à chaque virage (à 30cm de la corde pour être exact).

Alors bien sûr, au milieu du peloton, pour vous comme pour moi, ça n’a pas été facile de suivre cette ligne idéale (sur le marathon de Paris, la ligne idéale est tracée en vert sur la route, elle est bleue à New York).

Dans le cas d’un triathlon, c’est encore pire ! Car en natation, c’est presque impossible de nager en ligne droite…

Alors ça veut dire que le problème vient des montres GPS ?

Le GPS est un système de géolocalisation qui utilise des satellites en orbite en moyenne à 20 000km de la Terre pour déterminer votre position. Donc forcément, depuis là-haut, ce n’est pas facile d’avoir une précision parfaite pour la géolocalisation. Une toute petite erreur de synchronisation des horloges se traduit en une petite erreur de positionnement.

La Federal Aviation Administration a publié en 2014 une étude sur la précision GPS, qui montre que l’erreur d’un récepteur GPS est inférieure à 3,351m 95% du temps.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Ca veut dire que votre montre GPS fait toujours une erreur quand elle mesure votre position. Mais que 95% du temps, cette erreur est de moins de 3,351m (ce qui est correct, admettez-le). Mais ça veut aussi dire que 5% du temps, l’erreur est de plus de 3,351m… Les sources d’erreurs des montres GPS sont nombreuses.

Contrairement à une idée reçue (ou plutôt contrairement à ce que les gens du marketing essaient de vous faire croire), le GPS + GLONASS ne rend pas forcément votre montre plus précise. J’ai écrit un article spécialement pour vous expliquer les avantages et les inconvénients d’une montre GPS + GLONASS (ou Galiléo).

Mais au final, votre montre GPS ne s’en sort pas trop mal, parce que certaines erreurs s’annulent. Un virage raboté entre 2 points de mesure va compenser un point complètement erroné qui rallonge la trace GPS.

Les leçons à appliquer

Pour commencer (ou plutôt avant de commencer), lancez la recherche du signal des satellites GPS plusieurs minutes avant le départ. Ca va laisser le temps à votre montre de bien confirmer votre positionnement.

Démarrez l’activité sur votre montre GPS (start) juste quand vous passez la ligne de départ si vous partez d’assez loin dans un SAS de départ (et pensez à l’arrêter dès que vous passez la ligne d’arrivée). Ainsi, le temps enregistré sur la montre sera synchro avec celui enregistré par la puce du système de chronométrage fournie par l’organisation.

Essayez de prendre la trajectoire la plus courte en suivant la ligne lorsqu’il y en a une.

Reconnaissez le parcours avant, pour savoir où vous devrez faire attention pour ne pas trop faire d’écarts de trajectoire.

Si la puce GPS de votre montre le permet, activez le GPS + GLONASS dans un environnement urbain (comme au marathon de Paris). En gros, cela double le nombre de satellites disponibles pour la montre et donc, ça réduit certaines sources d’erreur due aux canyons urbains. Si le parcours se déroule principalement en dehors de rues bordées d’immeubles, conservez le GPS seul.

Ne faites pas trop confiance à votre montre GPS. Elle est bourrée de technologie, mais elle est quand même sujette à des erreurs. Rappelez-vous que ce n’est pas un appareil de mesure de la NASA mais juste de l’électronique grand-public (même si vous avez acheté votre montre GPS plus de 700€).

Si vous possédez une montre GPS Garmin et qu’elle est compatible avec Connect IQ, téléchargez Race screen, qui permet de recaler les données de la montre sur les bornes kilométriques placées le long du parcours. Il suffira juste en penser à faire un tour manuel à chaque fois pour vous arriverez à hauteur d’une borne kilométrique.

Pour éviter les variations intempestives de l’allure instantanée, affichez plutôt l’allure au tour, en ayant programmé un tour automatique de 1km.

Conclusion

J’espère que je ne vous ai pas trop dégouté (c’est vrai, vu le paquet de fric que vous avez mis dans cette montre GPS, c’est quand même décevant d’apprendre qu’elle ne marche pas si bien que ça).

Elle n’est pas hyper précise, mais c’est quand même un bon outil pour les sportifs. Franchement, vous n’avez pas besoin d’enregistrer tous vos entrainements au mètre près. Ce n’est pas comme une fusée pour aller sur la Lune, aucune vie n’en dépend.

Pour progresser en sport, la précision de votre montre GPS suffit amplement. Il faut juste savoir qu’elle n’est pas infaillible et qu’il ne faut pas la croire aveuglément pour atteindre votre objectif de chrono.

16 commentaires

  • lionel

    Je cite: “Le GPS + GLONASS ne rend pas votre montre plus précise” et plus loin, je lis “Activez le GPS + Glonass (…) ça améliore la précision”….. Du coup, on doit faire quoi? Faut se relire quand même

    • Jérôme

      Bonjour
      En effet, il manquait un bout de phrase phrase (dans un environnement urbain). Merci de me l’avoir fait remarquer.

      • Anceaux Ludovic

        En fait, c’est pas ça…. le signal GPS tient des satellites américains… et le glonass tient compte des satellites russes… en fait, celà n’améliore en rien la précision, c’est juste qu’en cas, ou il n’y a pas assez de satellites américains au dessus de notre tête, il va prendre en compte les satellites russes, et vice versa…. en réalité, ce que ca fait exactement, c’est améliorer la recherche des satellites au démarrage…., une fois lancé, qu’on ai tel ou tel satellite n’améliore en rien les performances.

        Ce qu’il faut en réalité, c’est avois un GPS borométrique… et encore….

        • Jérôme

          Bonjour
          C’est la différence entre le discours commercial et la réalité. Mais quand même, puisque la montre prend en compte plus de satellites, ça lui permet de choisir le signal le plus fort, donc ça devrait améliorer la qualité de la trace. Mais de ce que j’en comprends avec l’expérience (et c’est à mon avis ce qui doit faire une grosse différence), les 2 systèmes ne doivent pas être compatibles. Si bien que la montre choisit GPS ou GLONASS et non pas GPS et GLONASS. Et ça, ça fait une grosse différence dans le principe de fonctionnement. Parce que si à un endroit on capte 2 satellites GPS et 2 satellites GLONASS, ben la montre ne s’en servira pas comme 4 satellites de géopositionnement mais choisira l’un ou l’autre… donc fera de la merde.

        • Yoann P

          Juste pour rebondir sur la réflexion de l’altimètre barométrique, pour ma part avec ma faible expérience, c’est vraiment pas top sur ma montre GPS. (Coros Apex). Même en réétalonnant avec des altitudes connues, c’est pas folichon.
          Descente ou montée pas prise en compte, dénivelés fantaisistes, départ et arrivée à des altitudes différentes alors que c’est le même point… bref, pas vu une grande différence en précision avec un alti gps. Même pas dans ma maison (3étages).

  • leroux

    très instructif cet article ! MERCI !

    mais comment expliquer les differences entre les montres comme la V800 et l’A3 Peak qui sont de l’avis de beaucoup très précises et les écarts avec les dernières sorties chez tous les fabricants ?
    il y a quelques temps j’avais une Fénix 3, sur un trail j’avais 21kms affichés pour 17 (ravito) réellement parcourus puis 47 pour 51 (base vie) parcourus.
    pourquoi nos chers constructeur n’arrivent pas à reproduire la precision de ce qui a déjà été realisé ?

    longue vie au blog MontreCardioGps !!

    • Jérôme

      Bonjour
      C’est le résultat de compromis. On veut des montres plus petites et plus légères mais avec plus d’autonomie. C’est pas possible. Donc les constructeurs optent pour des puces et des antennes plus petites et réduisent l’alimentation des puces GPS, ce qui aboutit à une moins bonne précision GPS.

  • Greg

    Bonsoir, avez-vous une info sur ce qui rend plus fiable le GPS de nos voiture VS nos montres de sport ? La puce, la ou les antennes, les algos, les 3 ?

    • Jérôme

      Bonjour
      Je pense que c’est une combinaison des 3 :
      – Plus d’energie Pour alimenter la puce
      – Plus grosse antenne toujours placée sur le haut de la voiture
      – Une astuce d’algorithme : une voiture roule sur la route, donc si tu as un point GPS dans un champ, tu peux le corriger pour le placer sur la route la plus proche. Ça, tu ne peux pas le faire avec une montre GPS pour courir.

  • Dominique

    Super, merci… Très intéressant ! J’ai appris plein de chose… 😉

  • Sam

    Connaissez-vous la précision de longueurs de parcours données par des sites comme http://calculitineraires.fr/ ?

  • REMARCK

    Salut à tous, d’après mon expérience personnelle ayant possédé beaucoup de montres GPS, je confirme que la Suunto Ambit 3 peak est ultra précise. Mais je pense que sur une montre comme la Fenix 6X (que je possède aussi) la distance est quasi toujours sous-estimée. Idem pour la Fenix 5X plus (que je possédais aussi), Garmin à la fâcheuse habitude de calibrer ses algorithmes de façon à trop raccourcir les distances dans des zones fortement boisées. Alors quand on regarde le fichier GPX, c’est plutôt correct mais pas la distance affichée en direct par la montre.
    On parle toujours de précision GPS, en effet c’est important mais on parle moins de ces montres comme les fenix qui sous-estiment les distances ce qui peut être un problème en ultra-trail.
    Quoiqu’il en soit je cours encore avec ma ambit 3 peak au poignet et ma fenix 6 est rangée au placard, c’est moche mais c’est la réalité.

  • William

    Bonjour,
    Article très intéressant. J’ai l’impression que les montres récentes deviennent chères tout en étant moins efficaces (cardio au poignet, miniaturisation des composants GPS, fragilité, multiplication de fonctionnalités marketing)

    –> Quelle montre (ancien modèle ou actuel) recommanderais-tu pour avoir juste un chrono, un cardio et un GPS le plus efficaces possible ? Je n’ai besoin d’aucune autre fonctionnalité.

    Je possède une Ambit 2R qui me semble précise mais que je vais devoir remplacer à cause de la fin annoncée de Movescount…

    Merci Jérôme

    • Jérôme

      Bonjour
      Pour le cardio, prends une ceinture ;o)
      Côté GPS, toutes les montres utilisent maintenant la même puce GPS, c’est donc difficile de dire laquelle sort du lot (d’autant que ça évolue au fil des mises à jour).
      Ma réponse : Suunto 5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.