Les 7 erreurs que fait régulièrement votre montre GPS

Trace GPS erreur marathon Paris

La communauté (et des bonus) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube et Instagram.

Vous êtes libre de cliquer ici pour passer commande chez mon partenaire i-Run et soutenir ainsi le blog. Profitez-en pour utiliser le code IRUN15, qui offre 15% de réduction sur les nouveautés chaussure et textile.

Au début, lorsqu’on vient d’acheter une montre GPS pour la première fois, on a toute confiance en elle. Quelques sorties plus tard, soit parce qu’on tient un blog de tests de montres GPS, soit parce qu’on termine une course officielle, soit parce qu’on court régulièrement sur le même parcours, on se rend compte qu’elle peut faire des erreurs sur la distance (et du coup aussi sur la vitesse). Le jour où on le réalise, ça fait parfois mal au c** de se dire qu’on a acheté un bijou technologique à 400€ (voire plus) et qu’il ne fonctionne pas bien.

Empiriquement, on dit qu’une montre GPS a une précision autour de 1 à 3%. Ca fait 100 à 300m d’écart à l’arrivée d’un 10km. Mais ça peut faire aussi plus de 1km sur un marathon ! Ca parait pas génial comme ça, mais dites-vous que ça reste un produit grand-public ; ce n’est pas un capteur de fusée.

Ci-dessous, le marathon de Paris mesuré à 42,710km par une montre GPS running, au lieu de 42,195. Soit une erreur d’un peu plus de 1%.

Trace GPS marathon de Paris

J’ai déjà écrit un article sur les différences entre la distance officielle d’une course et la distance mesurée par une montre GPS. Je vous encourage à aller le lire si ce n’est pas déjà fait, vous y apprendrez notemment la méthode très particulière utilisée pour s’assurer qu’une course fait bien la ‘bonne’ distance.

J’ai creusé dans mon historique de traces GPS pour vous parler des erreurs que fait parfois votre montre GPS lorsque vous enregistrez une activité. Ce sont toutes ces petites erreurs, qui s’accumulent ou au contraire se compensent, qui expliquent la différence finale entre la réalité et ce qui s’affiche à l’écran.

Erreur 0 : erreur intrinsèque du GPS

Là, ce n’est pas de la faute de votre montre, c’est pour ça que je la numérote ‘0’. Toutes les montres GPS sont sujettes à cette erreur. Car le système de positionnement par satellite n’est pas infaillible (que ce soit le GPS, GLONASS ou Galileo). Faut dire qu’on lui demande de faire une prouesse. Imaginez : on demande à des satellites évoluant à 20 200km d’altitude à la vitesse de 14 000km/h (oui oui, 14 000km/h) de mesurer notre position au mètre près.

Actuellement, les performances du GPS permettent d’obtenir une précision de 3,35m 95% du temps (d’après une campagne de mesures effectuée en 2014). C’est à dire qu’à chaque mesure de votre position, l’erreur est généralement comprise entre 0 et 3,35m. Pas mal. Mais comme votre montre prend en général une mesure toutes les secondes, ça fait potentiellement une erreur entre 0 et 3,35m chaque seconde. Pire ! Dans 5% des mesures, l’erreur est supérieure à 3,35m.

Précision GPS

D’où viennent ces erreurs ?

  • Temps de propagation du signal : la densité d’électrons libres dans l’ionosphère, la température, la pression, l’humidité dans la troposphère modifient la vitesse du signal GPS et donc le temps de propagation jusqu’à la montre.
  • Dérive de l’horloge du GPS : l’horloge de chaque satellite peut de dérégler légèrement au fil du temps, ce qui crée une différence avec l’horloge de référence et entre les horloges des différents satellites.
  • Erreur d’éphéméride : erreur dans le calcul de la position exacte du satellite sur son orbite.
  • Propagation multiple du signal : les objets de l’environnement peuvent réfléchir le signal GPS, ce qui a pour effet d’allonger son temps de propagation du satellite à la montre.

Pour bien visualiser ces erreurs, regardez l’enregistrement d’une montre GPS que j’ai laissée immobile pendant 17 minutes sur le rebord d’une fenêtre de mon appartement. Elle a enregistrée un parcours de 170m !

Trace GPS immobile

Erreur 1 : fréquence de mesure

Pour réaliser la trace que vous visualiserez sur votre ordinateur, votre montre GPS ne mesure pas votre position en continu (pour une raison d’autonomie de la batterie). En fait, elle mesure votre position à intervalles réguliers, puis elle relie les positions entre elles avec des traits pour créer une trace complète.

Vous comprenez bien que plus elle mesure de points et plus la trace sera fidèle à votre parcours réel. A l’inverse, plus les points sont espacés et plus les virages seront coupés.

Ci-dessous, 2 traces enregistrées le même jour, avec la même montre GPS, sur le même parcours. En bleu en mode 1 seconde, en rose en mode 60 secondes.

Trace GPS mode 60s

Les montres GPS proposent différents modes de fonctionnement, selon les marques et les modèles :

  • Mode 1s : 1 prise de mesure toutes les secondes, c’est le mode le plus précis actuellement. Mais toutes les montres GPS ne disposent pas de ce mode 1s.
  • Mode 1s éco (uniquement Suunto) : la position est prise toutes les secondes, mais la puce GPS est éteinte entre 2 relevés de position.
  • Mode 2s ou 5s : 1 prise de mesure toutes les 2 ou 5 secondes, mode introduit initialement par Suunto et repris par Polar sur la V800. Selon les marques, il s’agit du mode nominal ou alors d’un mode pour améliorer l’autonomie par rapport au mode 1s.
  • Mode 60s : 1 prise de mesure toutes les 60 secondes, pour économiser la batterie au maximum.
  • Mode intelligent (uniquement Garmin) : la prise de mesure se fait toutes les secondes, mais les données seront enregistrées à intervalle irrégulier, toutes les secondes en virage et toutes les 7-8 secondes en ligne droite. Ca permet de ne pas trop dégrader la précision mais de ne pas saturer la mémoire.

Vous comprenez bien que ce n’est pas strito sensu une erreur de votre montre GPS, mais plutôt un réglage.

Erreur 2 : décrochage

Pour vous positionner avec exactitude, une montre GPS a besoin du signal d’au moins 3 satellites. Après, c’est une histoire de triangulation. Et si vous voulez connaitre votre altitude, alors il faudra le signal d’un quatrième satellite.

Dans un environnement difficile (sous les arbres ou en forêt), ce n’est pas toujours facile de recevoir le signal suffisamment fort de ces 3 satellites indispensables. C’est un peu comme pour la 3G de votre téléphone portable. Du coup, il arrive qu’il y ait des décrochages. C’est-à-dire que votre montre GPS ne reçoit pas d’information sur votre position pendant un certain laps de temps. Lorsqu’elle retrouvera le signal, le logiciel de votre montre va tout simplement tracer un trait en ligne droite entre le dernier point avant le décrochage et le premier point après.

Trace GPS décrochage

Dans le but de limiter ce phénomène, Garmin tout d’abord, puis toutes les autres marques, ont équipé leurs montres de puces avec une double compatibilité GPS et GLONASS (le système de positionnement Russe). L’effet recherché est de doubler le nombre de satellites dont la montre pourra recevoir le signal et ainsi limiter les décrochages.

Maintenant, on commence à voir des montres comme l’Instinct, compatibles GPS, GLONASS et Galileo.

Erreur 3 : précipiter le départ

Pour les montres GPS, le départ est un moment critique. Avant de démarrer une activité, il faut attendre que la montre reçoive le signal de 3 satellites pour trouver la première position. On appelle ça le ‘GPS fix’. Les fabricants ont bien compris que les sportifs n’aimaient pas attendre (dans le froid ou sous la pluie) le GPS fix de leur montre.

Les montres ont souvent tendance à annoncer un peu vite qu’elles reçoivent le signal GPS à 100%. Elles passent au ‘vert’ dès qu’elles reçoivent le signal de 3 satellites. Mais souvent, ça ne veut pas dire que le signal est fort et constant. Du coup, au moment de partir, le signal peut être un peu erratique et les erreurs importantes, alors que vous avez commencé votre séance (ou votre course). Ca se remarque quand l’allure affichée à l’écran varie un peu aléatoirement.

Regardez ci-dessous, la trace au retour est plus fidèle à mon itinéraire réel, tandis qu’à l’aller elle a tracé un trait tout droit sur presque 100m.

Trace GPS départ

Premier conseil : déjà, pour réduire le temps de GPS fix, il faut rester immobile. Je répète : il ne faut surtout pas partir avant que votre montre affiche ‘100%’. Le GPS fix est beaucoup plus long quand on se déplace. Ca peut prendre jusqu’à 1km si vous partez alors que votre montre n’a pas encore trouvé tous les satellites.

Deuxième conseil : si vous partez d’un endroit où le ciel n’est pas dégagé, attendez un peu après que votre montre affiche ‘100%’, la précision GPS dans le premier kilomètre en sera améliorée. Pour une course, n’hésitez pas à lancer l’acquisition des satellites plusieurs minutes avant le départ.

Découvrez comment accélérer le GPS fix.

Erreur 4 : une montre GPS préfère les lignes droites aux virages

On demande à l’algorithme de tracer un itinéraire le plus fidèle possible à la réalité à partir de points GPS qui ne sont pas vraiment précis. Alors il fait ça un peu à sa sauce. Il a tendance à lisser un peu la trace. Du coup, il sera plus précis en lignes droites car il arrivera à éliminer certaines erreurs en lissant la trace sur plusieurs points. Mais plus vous virez et tournez, plus les corrections vont couper les virages.

Trace GPS ligne droite virage

Le meilleur moyen de rendre une montre GPS folle, c’est de faire une séance d’entrainement sur piste. Tour après tour, on voit que les traces sont plus proches les unes des autres dans les lignes droites que dans les virages.

Trace GPS piste athlé

Ou alors de faire un tour de rond-point. la trace est propre à l’entrée, propre en sortie, mais pas franchement symétrique sur le rond-point.

Erreur 5 : tunnels, arbres

Le signal GPS est un signal de faible puissance. Il ne peut pas traverser quoi que ce soit. C’est-à-dire que pour recevoir le signal, votre montre doit ‘voir’ le satellite GPS dans le ciel. Si vous êtes sous un tunnel ou que votre montre est dans l’eau, elle ne recevra pas de signal et il y aura un décrochage.

Trace GPS tunnel

Depuis quelques années, les fabricants ont introduit une parade pour tenter de remédier à ce problème : les montres GPS sont équipées d’un accéléromètre interne, qu’elles utilisent lorsqu’elles ne reçoivent plus de signal GPS. C’est surtout utile quand on passe sous un tunnel. Mais ce n’est pas parfait.

Trace GPS accéléromètre

C’est aussi valable, dans une moindre mesure, si vous êtes sous des arbres. Le simple fait de passer sous une couche épaisse de feuillage réduit la qualité du signal GPS. On a moins ce problème l’hiver, quand les arbres n’ont pas de feuilles.

Regardez ci-dessous, la trace GPS est propre dans les champs, plus erratique en forêt.

Trace GPS arbres

Erreur 6 : immeubles

Après les tunnels et les arbres, l’autre talon d’Achille des montres GPS, ce sont les immeubles. Les immeubles ne bloquent pas le signal des satellites comme les tunnels ou les arbres, mais ils agissent comme des miroirs, créant des trajets multiples du signal GPS.

Du coup, la montre GPS reçoit un signal GPS directement du satellite, puis le même signal GPS qui a rebondi sur un immeuble. Donc 2 fois le même signal, mais avec des durées de trajet différentes. La montre choisit le plus puissant des 2, d’où l’erreur qui se crée. Et la trace devient n’importe quoi. Une simple séance running se transforme en parkour.

Trace GPS immeubles

Malheureusement, il n’y a pas grand chose à faire et toutes les montres GPS sont à peu près aussi mauvaises les unes que les autres dans ce cas. C’est la seule situation où je recommande d’activer GPS+GLONASS ou GPS+Galileo.

Erreur 7 : nuages

Décidément, le sort s’acharne. Même la météo est un facteur qui peut diminuer la précision des montres GPS. La température et l’humidité de l’atmosphère influent sur le temps de trajet du signal GPS, et donc sur la position calculée par la puce GPS.

Même si l’on passe plusieurs fois au même endroit, avec la même montre, portée sur le même poignet, à la même vitesse, les traces ne se superposent pas.

Ci-dessous, les traces de 3 boucles à VTT. La météo a tourné à la pluie pour la trace bleue.

Trace GPS nuages

Attention, toutes les erreurs n’ont pas la même gravité

Parfois, quand on regarde une trace GPS, on y voit d’énormes écarts et on râle après la précision de notre montre GPS. Mais toutes les erreurs n’ont pas la même influence sur le calcul de la distance.

Trace GPS 2 montres

Sur le tracé ci-dessus, la trace en orange est bien décalée par rapport à la trace bleue. Et elle ne suit pas du tout le chemin. Arg. Mais au final, la différence a été de 100m sur une sortie en forêt de 18km. A y regarder de plus près, la trace orange est certes décalée par rapport au chemin, mais reproduit bien les mouvements du chemin. En fait, il suffirait de décaler la trace légèrement vers le haut et elle serait presque parfaite. Dans ce cas, la distance mesurée n’est pas si mauvaise.

En fait, ce qui crée les plus grosses erreurs, ce sont les virages coupés (distance sous-estimée) et les louvoiements en ligne droite (distance surestimée).

Différences de précision GPS entre les montres

Toutes les montres GPS ne sont pas aussi sensibles à toutes ces erreurs. C’est ce qui explique qu’elles n’ont pas toutes la même précision GPS. Dans votre montre, 3 éléments ont une influence sur la précision de la trace GPS :

  • L’antenne (hardware), qui va recevoir le signal GPS
  • La puce GPS (hardware), qui va traiter le signal brut
  • L’algorithme (software), qui va analyser le signal GPS reçu pour le transformer en une trace GPS

Tous les fabricants ne font pas les mêmes choix, soit pour des raisons économiques (une puce moins performante coûtera moins cher), soit pour des raisons esthétiques (l’antenne des premières Ambit3 intégrée dans une bulle à la base du bracelet qui lui permettait de faire face au ciel quand on porte la montre au poignet a été intégrée dans la lunette de l’Ambit3 Vertical pour faire disparaitre cette bosse disgracieuse), soit parce qu’ils ont fait un compromis (fournir moins d’énergie à la puce GPS pour améliorer l’autonomie).

Antenne GPS Ambit3

Et même la position de votre montre GPS a son influence, car l’orientation de l’antenne va changer. Ci-dessous, j’ai réalisé 3 enregistrements, le même jours, avec la même montre GPS. La seule chose qui a changé, c’est la position de la montre :

  • portée normalement (écran vers l’extérieur)
  • écran tourné vers le ciel
  • écran tourné vers l’intérieur (en retournant la montre pour la placer sur l’intéreur du poignet)
Traces GPS

Le résultat est bien visible : la trace GPS bleue (écran tourné vers le ciel) est bien meilleure que les 2 autres.

Conclusion

Maintenant vous savez tout. Une montre GPS n’est pas infaillible et a une précision toute relative. Les cyclistes le savent bien. Un compteur à 20€, qui calcule la distance en comptant le nombre de tours qu’effectue la roue avant, est plus précis qu’une montre GPS.

L’important c’est de le savoir. Savoir qu’il ne faut pas s’attendre à un miracle en courant en ville un jour de pluie. Et même une montre GPS réputée précise peut avoir des mauvais jours.

Le problème, c’est qu’il y a tellement de paramètres qui entrent en compte, qu’il est quasiment impossible de mesurer la précision d’une montre GPS pour la comparer à une autre. On ne peut que multiplier les sorties et comparer les traces, ce que je fais au fil des tests réalisés sur ce blog.

Avec toutes les sorties que je fais lors du test d’une montre GPS, je pourrais très facilement ne sélectionner que les bonnes traces ou au contraire uniquement les mauvaises traces GPS. Je pourrais même publier 2 articles avec des conclusions différentes quant à la précision GPS (et précision cardio aussi d’ailleurs).

Bon, ce n’est pas mon but et j’essaie d’avoir une analyse la plus juste possible. Mais c’est pour ça que je prends environ 1 mois pour tester une montre GPS : pour le faire dans différentes conditions, sur différents terrains, différents parcours, etc.

Qui d’autre ne veut rien rater ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûr de ne pas rater les nouveaux articles et les résultats des nouveaux tests. Et recevez en bonus la checklist des 40 questions à se poser avant d’acheter une montre GPS.

* indicates required



Vous pouvez aussi suivre :


36 commentaires

  • Bianca

    Sur l’image en dessous de Erreur 1, il y a une erreur! Le parcours en rose est en mode 60s et celui en bleu (le vrai parcours, plus précis) en mode 1s. Vous avez inversé les deux.

  • Pierre-Luc Panneton

    Très bon article, très intéressant et bien présenté. Est-ce que tout cela s’applique également aux applications sur les téléphones intelligents (ex: Runmeter sur IPhone 5) ? Merci

    • Jérôme

      Bonjour
      Oui, ça fonctionne exactement pareil. Votre smartphone est aussi doté d’une puce GPS et d’une antenne. La seule différence avec une montre, c’est que l’antenne est plus grosse, donc la réception potentiellement meilleure.

  • Cyril Hussenet

    Je suis cartographe et utilise des GPS pro pour définir des tracés en sentiers par exemple (les GR).
    Et bien je peux vous dire que c’est souvent le même cas, surtout sous couvert végétal et dans les ruelles.
    Je reste scotché par la précision de ces montres sport, qui est tout à fait acceptable du point de vue précision topographique.

  • maxime

    Bonjour,
    C’est vrai que tout est bien expliqué. Je m’interroge toutefois sur un autre critère qui pourrait modifier considérablement la distance, c’est le dénivelé. En effet, la mienne ne fait pas altimètre, donc je ne voie pas comment le dénivelé peut-être comptabilisé sur ma distance parcourue totale ? l’autre jour, j’ai fait 800m de dénivelé sur 19 km, du coup je ne sais pas si je dois les rajouter en plus … des avis ?

    • Jérôme

      Bonsoir
      J’ai fait le calcul, pour vous montrer que ça n’a pas d’insidence. Il suffit de connaitre Pythagore. On imagine donc que votre parcours fait 19km à plat, avec un dénivelé de 800m. On peut calculer la distance de l’hypothénuse (celle qui représente votre itinéraire sur le chemin). Résultat ? 19,016km. Une différence de 16m sur 19km. Négligeable.

  • Gaetan

    Très bon article, bien résumé !
    Quand je regarde la différence entre le résultat de ma montre GPS et le tracé regardé préalablement sur Google Maps, j’ai une erreur assez importante et plutôt constante (sur 5 sorties) de 3%. Et c’est toujours ma montre qui indique moins que Google (7,52km au lieu de 7,7km aujourd’hui).
    Je me pose les questions suivantes :
    1) Est-ce Google qui surestime d’office ?
    2) Est-ce moi qui prend une trajectoire plus idéale que Google sur la route ?
    3) Est-ce le GPS qui sous-estime d’offie ?

    C’est vrai que la différence paraît faible mais, au final ce sont 10 secondes/km de différence…

    • Jérôme

      Bonjour
      Difficile de dire qui a raison. La montre fait des erreurs, mais le modèle de Google Maps n’est certainement pas parfait non plus…
      Il y a aussi l’option 4 : la montre coupe dans tous les virages. Avez-vous regardé les traces GPS (et pas que le total) ?

  • Jean Pierre

    Très bon exposé. Je comprends pourquoi en montagne, dans une pente très raide, avec un chemin en lacets assez courts, ma montre trace droit. En plus, vu la pente, l’avancée est verticale et le GPS réagit comme si je fais du sur place.

  • Vincent

    Ces erreurs sont tout simplement liées à la technologie du GPS sous sa version civile (précision a 10m ; 1 echantillon par seconde). Ensuite, suivant les modèles de GPS, le logiciel permet de minimiser cette erreur (moyennage, etc). Par exemple, la Polar V800 est une des montre les plus précises alors qu’elle n’est pas Glonass. Il suffit de consulter les site spécialiser pour voir que les comparatifs lui sont favorables. On peut presque se passer de capteur de roue en cycle, chose impossible sur une Garmin Fenix ou un Edge (ecart non négligeable, dénivelé sur estimé).

  • Olivier Codet

    Bonjour à tous. Merci pour cet excellent article. Une question me vient tout de suite. Cela vaut-il le coup de mettre beaucoup d’argent dans une montre haut de gamme, ou sont elles finalement toutes assez similaires ? Je ne parle ici que du hardware.

    • Jérôme

      Bonjour
      En effet, la précision GPS n’est pas liée au prix d’une montre GPS. Une montre GPS haut de gamme aura plus de fonctionnalités mais pas forcément une meilleure précision (il n’y a qu’à voir le test de la Fenix 5).

  • Todor

    Enfin des explications étayées sur les petites aberrations des mesures GPS . J’en profite pour évoquer une question qui me taraude depuis quelques temps : quel est l’incidence des mouvements de bras ( balancier – notamment en marche nordique) , je parle de l’incidence sur la distance parcourue ?

    • Jérôme

      Bonsoir
      En principe, aucune incidence. Aec une montre GPS, ce ne sont pas les mouvements de bras qui sont pris en compte pour mesurer la distance, sauf quand on passe sous un tunnel et que la montre ne capte plus le GPS.

      • todor

        Pourtant si le GPS relève la position du bras toute les secondes , il doit bien enregistrer quelques aberrations par exemple : si après avoir enregistré une position du bras en avant, il enregistre ensuite le bras en arrière cela revient à comptabiliser une distance négative par rapport au déplacement du marcheur. Le résultat final étant la somme des relevés, je ne suis pas sur qu’il neutralise les mouvements négatifs !

  • Pierrick Huot

    Je viens de réaliser une sortie à vélo de 110 km et ma montre me donne un D+ de 2098m. Google Maps, pour le même itinéraire donne 3110m de D+.
    Pourtant, les coupes topographiques ont la même allure, l’altitude max et l’altitude minimum n’ont que quelques mètres de différences qui n’expliquent une telle différence. Alors, montre détraquée ou GoogleMaps peu fiable ?

  • DUMUR FABRICE

    Bonjour j ai un problème avec ma montre gamin gps pour les km effectué pas la même distance que sur mon téléphone souvent écart de plus de 2 km que faire ???????

  • Jérôme Il y a Qq mois tu m’as donné des éclaircissements pour faire “le bon choix” J’ai suivi tes conseils et depuis Juillet 2017 j’ai une Fénix 3 avec Ceinture cardio et différents accessoires ….malgré QQ petits écarts je suis pleinement satisfait . Un petit rappel “Il y a 40 ans je m’entrainais pour mon 1iér marathon ….Pas de montre perfectionnée ,pas de GPS ….Juste une trotteuse sur ma montre basique et un plan d’entrainement (S. COTTEREAU) 6 mois plus tard 3h30 à l’arrivée .
    En conclusions les nouvelles technologies sont super efficaces ….Avec QQ petits écarts …. Si vous voulez des résultats soyez réguliers dans vos entrainements …Après ce n’est que de la technologie ….A l’occasion prenez du plaisirs

  • David

    Très bon article, complet,pédagogique et de bonnes pistes pour améliorer son tracé.
    Perso je cours depuis des années avec iPhone et Nike Run Club et je viens de craquer pour une fenix 3 HR.
    Je dois avouer que je suis un peu déçu de la précision du tracé GPS.
    Je cours principalement sur un chemin de 2,5 m de large et quand mon iPhone plaquait bien mon aller et mon retour sur le même tracé, j’ai un decalage sur ma Fenix alors que je cours strictement au même endroit…
    De plus j’ai de gros décrochages sur mon allure.
    Bien que la Fenix soit une super montre sportive, je pense que la qualité des composants et des algorithmes Apple en fait quand meme un tres bon outil mais sous exploité logiciellement.

  • Charles

    Excellent article, bravo et merci 🙂
    Ce matin ma Garmin 920 m’a donné 11km pour un parcours qui en fait 10… En lisant bien votre (super) article, je pense que le cumul : départ trop rapide + brouillard et humidité doit expliquer cela.
    Une question annexe : j’ai déjà comparé avec l’appli Strava la même course mesurée avec mon smartphone et avec mon gps au poignet : à chaque fois le smartphone surestime la distance. Est ce une généralité pour tous les smartphones ou pas spécialement ?

  • Benoit

    Bonjour,

    Sur un parcours précis, le long d’un fleuve sur la piste cyclable, ma montre GPS (Forerunner 645) part toujours en vrille. Mon allure passe de 3min/km à 9min/km et le traçé montre qu’elle me voit parfois de l’autre coté de la rive, parfois au milieu du fleuve…
    C’est très ennuyeux pour travailler son allure … avec mon ancienne montre c’était déjà pareil sur ce parcours.
    Est-ce que c’est dû aux fameux signaux GPS qui se reflettent sur les immeubles et à la surface de l’eau ? ( c’est en ville). Et quelle solution pour minimiser ou régler le problème ? Est-ce que le fait de laisser ma montre plus longtemps chercher les satellites peut atténuer le problème ? ou passer en mode GPS seul (sans glonass ?)?
    J’aurai bien changé de parcours mais c’est vraiment le plus pratique pour moi…
    Si quelqu’un à une idée…

    • Jérôme

      Bonjour
      Malheureusement, en ville, toutes les montres GPS sont confrontées à ce problème. C’est la seule situation dans laquelle je recommande d’activer GPS+GLONASS.

  • Amare

    “Pour vous positionner avec exactitude, une montre GPS a besoin du signal d’au moins 3 satellites. Après, c’est une histoire de triangulation. Et si vous voulez connaitre votre altitude, alors il faudra le signal d’un quatrième satellite”

    En réalité si il faut 4 satellites pour obtenir une position GPS c’est pcq il y a 4 inconnus : latitude/longitude/altitude et l’heure !!! En effet l’heure est le moyens par lequel un récepteur GPS connait sa distance aux satellites grâce aux temps de propagation des signaux du satellites à la montre.

    Autre source d’erreur de position : la qualité de la constellation de satellites vue par la montre, pour bien faire la triangularisation il ne faut pas que tout les satellites visible soient au même endroits, on va parler de qualité de la constellation en fonction de la qualité géométrique des satellites vue par la montre c’est pour ça que :
    – GPS + GLonass aide : plus de satellites en vue
    – Attendre avant de partir : ça aide la montre à repérer plus de satellites que les 4 nécessaires (la puissance du signal ne compte pas) et donc avoir une constellation de meilleure qualité
    – En ville c’est dégradé : les batiements cachent une partie du ciel, et la montre va perdre en vue des satellites et elle met du temps à les raccrocher, il reste donc tout le temps visible que les satellites pile au dessus de la tête, mais comme ils sont tous au même endroit ça donne une qualité de constellation moins bonne

  • Virgilio Jeanluc

    Bonjour
    Je suis complètement débutant dans l’utilisation d’un GPS montre ( Fenix5X plus)…Pour que ma montre lorsque je lui demande en mode course la fonction carte…je vois bien mon tracé…je cours en bord de mer, la mer se situe de l’autre côté…je marche la mer est à ma gauche, mais elle me la montre à droite….est-ce un réglage pas correct ? Si je retourne la montre à mon poignet…cela joue, mais les chiffres sont à l’envers…merci de m’aider …

  • Jean

    Bonjour,
    C’est bien d’expliquer les sept erreurs. Avec ma Forerunner 410 je n’ai pas de problèmes. Tandis que ma fenix 5X ne loupe aucunes de ces erreurs. Technologie d’un autre temps! Je ne crois pas à un problème de satellites, de couvertures, bâtiments, … Bon travail messieurs les informaticiens de Garmin.

  • Jean

    Bonjour, je ne crois aux problème de satellites, couvertures nuageuses, bâtiments, … Ma Forerunner 410 est parfaite. Ma Fenix 5X est une désillusion totale, vu le prix. J’espère que les techniciens de chez Garmin vont trouver une solution et mettre à jour les Fenix … Peut-être mettre la puce de la 410 dans la Fenix!

  • Marc

    Bonjour,
    cet été rando montagne avec ma femme, elle apple watch 3, moi garmin vivoactiv3 music
    Comparaison après une rando, plusieurs kilomètres d’écart !!!!!
    question : est-il possible que l’une calcule la distance sans tenir compte du dénivelé ? On fait moins de distance à plat que l’équivalent en grimpette (triangle rectangle, hypoténuse, etc… ) 😉

    Merci pour vos éclairage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.