Coros POD & MAJ : puissance en course à pied et plus de métriques

Coros POD

La communauté (et des bonus) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube et Instagram.

Vous êtes libre de cliquer ici pour passer commande chez mon partenaire i-Run et soutenir ainsi le blog. Profitez-en pour utiliser le code IRUN15, qui offre 15% de réduction sur les nouveautés chaussure et textile.

La Coros Apex pro à peine rangée après la publication du test, j’ai dû la ressortir pour tester une mise à jour majeure de la marque. En fait, il y a plus qu’une mise à jour, puisque j’ai également testé un nouveau capteur développé par Coros qui permet de mesurer les running dynamics et la puissance en course à pied (ça, j’avais commencé avec la Vertix il y a quelques mois).

Euh, quand on y pense, c’est assez incroyable : le dernier arrivé sur le marché des montres GPS se lance à la poursuite de Garmin là où les autres acteurs historiques (Polar, Suunto) ont abandonné. C’est quand même pas rien.

C’est l’orientation qu’a pris Coros depuis 1 an ½ : sortir une gamme complète de montres GPS pour des utilisations sportives allant de la course à pied au triathlon et même l’alpinisme à des prix raisonnables.

J’ai regroupé plusieurs sujets dans cet article :

  • Le Coros POD
  • Le profil piste d’athlétisme
  • L’offre commerciale de reprise

Coros POD (performance optimization device)

Littéralement : un appareil pour l’optimisation de la performance.

C’est un concurrent du Garmin Running dynamics pod et en partie du Stryd.

C’est donc un capteur externe, qui se couple en ANT+ comme n’importe quel autre capteur externe, qui s’accroche à la ceinture en bas du dos et qui va permettre de mesurer de nouvelles données en course à pied :

  • Cadence
  • Longueur de foulée
  • Temps de contact au sol
  • Equilibre gauche/droite des temps de contact
  • Hauteur de foulée
  • Ratio de foulée (hauteur/longueur)
  • Efficacité de foulée (vitesse/puissance/poids)
  • Puissance en course à pied

Ce sont toutes des données relatives à la technique de course à pied.

Actuellement (je ne sais pas si Coros a l’envie de faire évoluer ça) la puissance n’est visible que sur l’analyse post-run dans l’application. Toutes les autres données peuvent être affichées en temps réel sur un écran de donnée.

Ce POD est compatible avec 3 montres GPS de Coros (cliquez pour lire le test) :

Il ne fonctionne pas avec la Pace, ni avec une montre d’une autre marque (je n’ai pas réussi à l’appairer à une Garmin).

Il est alimenté par une pile plate CR2032 (la même que dans les ceintures cardio) qui doit lui donner 1 an d’autonomie.

Comment ça marche ?

Exactement comme le Garmin Running dynamics pod et l’appli Running power de Connect IQ. Les mesures viennent en partie de l’accéléromètre du POD (pour les données de technique de foulée et la puissance) et en partie de l’altimètre barométrique de la montre (pour la puissance). Des algorithmes combinent tout ça et calculent les données en sortie.

C’est assez évolué comme métriques. Elles ont un impact sur les performances (que ce soit le chrono ou la fatigue), mais il n’est pas facile de les analyser pour ensuite chercher à travailler sa technique de foulée.

C’est vrai, qu’est-ce que je fais une fois que je sais que j’ai une hauteur de foulée de 19cm et un temps de contact au sol de 202ms ? Dans l’absolu, il faudrait diminuer le temps de contact au sol et la hauteur de ma foulée pour gagner en vitesse et économiser de l’énergie. Plus facile à dire qu’à faire à l’entrainement.

Quant à la puissance, je sais que vous êtes de plus en plus nombreux à vous y intéresser (on en avait discuté lors du dernier Facebook Live). Et bien ça va me donner une occasion de faire mes petites expériences.

Ce que le Coros POD n’est pas

Ce n’est pas un foot pod (il se fixe à la ceinture et pas sur une chaussure). Donc il ne permettra pas d’améliorer la précision de l’allure instantanée. L’allure instantanée continuera d’être mesurée par la puce GPS de la montre. De ce fait, ce n’est pas un concurrent sur toutes les capacités du capteur de puissance Stryd.

Prise en main du POD

Coros Vertix pod

J’ai effectué plusieurs sorties de course à pied avec le POD, dont une où j’avais placé le POD à l’envers (ben ça fonctionne pas). Ah oui, parce qu’il n’y a pas de calibration à faire, mais par contre il faut bien le placer. S’il est un peu de biais, pas dans l’axe de la colonne vertébrale ou à l’envers, c’est pas bon.

Je vous l’ai déjà expliqué, on ne peut pas se servir d’un capteur de puissance pour évaluer la précision d’un autre capteur de puissance. Les 2 font un calcul comme il peuvent et les 2 sortent des valeurs fausses. Pour s’en convaincre, il suffit de se demander comment le capteur fait pour prendre en compte le fait que je courre sur la plage (dépense d’énergie supérieure puisque je cours sur du sable).

L’idée est donc d’utiliser ce genre d’accessoire pour analyser et comparer des données au fil des entrainements. Même si les données sont intrinsèquement fausses, je peux quand même les comparer entre elles : si j’ai fait un effort pour sauter moins haut quand je cours, la valeur de hauteur de foulée doit diminuer (même si je ne peux pas avoir confiance dans la valeur affichée à l’écran).

Ce que j’ai préféré, c’est la visualisation dans l’appli de la répartition de la puissance en 3 catégories :

  • Puissance verticale (de l’énergie perdue à sauter)
  • Puissance horizontale (l’énergie utile pour avancer)
  • Puissance latérale (l’énergie perdue à sa balancer en gauche-droite)

Mise à jour des montres GPS Coros

Coros a sorti une grosse mise à jour de ses montres GPS et de son application pour smartphone.

Sur l’application

Sur l’application, on peut maintenant apairer le POD. Ca servira dans le futur à mettre à jour le logiciel. On peut aussi visualiser les données de foulée sous forme graphique pour chaque sortie course à pied.

On peut aussi visualiser l’évolution sous forme de graphique du VO2max et du seuil lactique.

On peut aussi désormais coupler le compte Coros avec son compte Relive pour faire des animations 3D des sorties.

Mode piste d’athlé

Mais la mise à jour la plus intéressante a été faite sur les montres Vertix, Apex Pro et Apex. Il s’agit d’un nouveau profil sportif pour la piste d’athlétisme.

Une piste d’athlé, ça mesure 400m et pis c’est tout.

Mais vu la précision des montres GPS, on arrive rarement à 400m à la fin du tour. Et de tour en tour, l’erreur ne fait généralement que de grandir, ça crée des décalages, c’est pénible, etc.

Quelle est la solution ? Couper le GPS comme sur le mode natation en piscine ?

Ben non, Coros a opté pour un étalonnage et un algorithme spécifique. Pour le coup, Coros est la première marque à avoir développé quelque chose comme ça. Et pas besoin du POD pour ça, il suffit juste de mettre à jour le logiciel de sa montre.

On commence par l’étalonnage : on dit à la montre sur quel couloir on va courir et ensuite on part courir 1 tour.

Ensuite, tout est automatique. A chaque fois qu’on repassera vers la position GPS que la montre a enregistré comme étant la ligne d’arrivée, elle marque 1 tour, dont elle connait la distance (en fonction du couloir dans lequel vous courrez).

Donc techniquement, il peut y avoir quelques mètres d’erreur sur le premier tour, mais il ne devrait plus y avoir 1cm d’erreur sur tous les tours suivants.

Le plus intéressant, c’est que si vous voulez faire un échauffement hors de la piste et ne rentrer sur la piste que pour une partie de travail de votre entrainement, vous pouvez le faire sans changer de mode sur la montre. En fait la montre va être capable de détecter toute seule le moment où vous commencez à faire des tours de piste et est capable de passer d’un mode normal à un mode piste et du mode piste au mode normal pour une partie retour au calme en fin d’entrainement.

Mais tout comme dans le cas du POD, ce mode n’améliorera pas la précision de la mesure de l’allure instantanée (qui sera toujours mesurée par la puce GPS). Donc si vous voulez savoir si vous faites votre fractionné à 3:51/km ou 3:54/km, ce n’est pas le mode miracle et il vaudra mieux se tourner vers un Stryd.

Les autres mises à jour sur les montres Coros

La mise à jour la plus utile, c’est probablement l’apparition du guidage turn by turn en suivi d’itinéraire.

D’ailleurs Coros a évolué sur le sujet du guidage. Initialement, on ne pouvait pas faire de suivi d’itinéraire avec le profil de vélo. L’argument de Coros c’est qu’à vélo, il y a plus important à faire que de regarder le petit écran de sa montre GPS. Ils ont pris en compte les retours des utilisateurs et hop le suivi d’itinéraire est maintenant disponible avec le profil vélo.

Coros n’en est qu’à la première étape du turn by turn : la flèche indiquant la physionomie du prochain virage, mais il n’y a pas encore la distance jusqu’au prochain virage.

Dans l’optique outdoor de ces montres, on peut maintenant activer une alerte orage basée sur l’évolution des mesures de pression atmosphérique des 6 dernières heures.

Le prix du POD et l’offre de reprise des montres Coros

Le POD est vendu 69$ seul, ou 49$ en achat groupé avec une montre GPS.

Il n’est pas encore disponible en France, mais ça devrait venir.

Durant le mois de novembre, tous les propriétaires d’une montre GPS Coros peuvent acheter un POD au prix de 49$.

Coros tient visiblement à bichonner ses clients. Conscient qu’ils apportent des innovations sur certaines de leurs montres GPS mais pas toutes, ils proposent une offre de reprise de 100$ à tous les propriétaires d’une Coros qui souhaiteraient en acheter une nouvelle.

Conclusion

Bon, je ne pense pas me tromper en disant que Garmin n’a pas vendu beaucoup de Running dynamics pod et donc que Coros ne vendra pas beaucoup de POD. Mais avec ce POD, Coros entre dans le groupe très fermé des marques qui se lancent dans les solutions intégrant la puissance en course à pied. Avec ça, on s’oriente vers le haut niveau (marché de niche) et pas du tout le sportif du dimanche (marché de masse).

S’ils continuent comme ça, Coros est promis à un bel avenir. Aujourd’hui, ils ont fait d’une pierre deux coups :

  • Prouver qu’ils ne font pas que copier Garmin et qu’ils sont aussi capables de livrer des innovations au service des sportifs (le mode piste d’athlé)
  • Contenter leurs clients à 200% en apportant de nouvelles fonctionnalités à des montres GPS déjà vendues sans faire payer plus cher, juste en déployant une mise à jour (sans sortir un nouveau modèle pour ça)

J’ai déjà plusieurs sorties avec le POD, mais je vais continuer à jouer avec la puissance et les données en course à pied. Il faut aussi que je teste la navigation turn by turn. On en reparlera dans un prochain Facebook Live ou en commentaire ci-dessous.

Qui d’autre ne veut rien rater ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûr de ne pas rater les nouveaux articles et les résultats des nouveaux tests. Et recevez en bonus la checklist des 40 questions à se poser avant d’acheter une montre GPS.

* indicates required



Vous pouvez aussi suivre :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.