Test Coros Apex Pro : saphir, titane, autonomie et écran tactile

Test Coros Apex Pro

La communauté (et des bonus) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube et Instagram.

Vous êtes libre de cliquer ici pour passer commande chez mon partenaire i-Run et soutenir ainsi le blog. Profitez-en pour utiliser le code IRUN15, qui offre 15% de réduction sur les nouveautés chaussure et textile.

L’Apex Pro est la 4e montre GPS de la jeune marque Coros, qui s’est lancé au CES 2018. C’est une marque qui a de l’ambition, qui a fait le choix de sortir rapidement une gamme complète de montres GPS, qui est résolument orientée vers le sport (pas comme Huawei, Amazfit, etc) et dont les prix sont intéressants.

Le nommage de l’Apex Pro me laisse un peu perplexe. Elle ressemble à la Vertix, elle a les capteurs de la Vertix, les fonctionnalités de la Vertix, mais elle reprend le nom de l’Apex…

En gros, l’Apex Pro est à la Vertix ce que la Fenix 6 est à la Fenix 6X, c’est-à-dire une version au format plus compact.

Les 3 caractéristiques qui la font sortir du lot :

  • Un écran tactile, notamment pour la navigation
  • Un bouton molette très pratique
  • Une grosse autonomie

Présentation de la Coros Apex Pro

Présentation Coros Apex Pro

Elle remplace : aucune

Au-dessus dans la gamme : Vertix

En-dessous dans la gamme : Apex

Coros ne se positionne pas sur le créneau du low cost (ça, c’est Amazfit) mais plutôt sur le créneau du rapport qualité/prix. C’est-à-dire que Coros propose des finitions saphir/titane au prix de finitions plastique chez les autres grandes marques. En soi, c’est super intéressant.

C’est-à-dire que sur l’Apex Pro, la lunette est en titane de base. Ce n’est pas réservé à un modèle Titanium à 100€ de plus. Idem pour la vitre saphir inrayable : de base sur toutes les versions.

Coros commence à affiner ses coloris pour sortir des classiques noir/blanc et s’orienter vers des couleurs un peu plus tendances. Bon, c’est valable surtout pour l’Apex et ça balbutie sur l’Apex Pro :

Au niveau de la taille, le boitier fait 47mm, ce qui correspond quasiment au grand format de l’Apex 46 (sachant qu’il existe une Apex 42mm). C’est tout à fait comparable à la Fenix 6 et la Forerunner 945 (47mm) et la Vantage V (46mm).

C’est donc un format assez classique, ni petit, ni gros (la Vertix est à 49mm, la Fenix 6X à 51mm).

Pour ce qui est du poids, l’Apex Pro se place dans la catégorie des montres GPS outdoor compactes et relativement légères du fait de l’utilisation de titane pour la lunette et d’aluminium pour le dos : 59g. Pour comparer, une Fenix 6, c’est déjà 80g ! Une Forerunner 945 tout en plastique, 50g. Et une Vantage V, 68g pour la version acier et 59g pour la version Titanium.

Si on compare les versions titane :

  • Apex Pro 59g
  • Fenix 6 Sapphire Titanium 72g
  • Suunto 9 Titanium 76g
  • Vantage V Titan 59g

Mais visuellement, ce n’est pas ça qu’on remarque en premier. Ce qui saute aux yeux, c’est ce gros bouton sur le côté. Coros a opté, comme sur la Vertix, pour une configuration à 3 boutons, dont celui du milieu est une grosse molette. C’est inhabituel mais très fonctionnel. La molette remplace à elle seule 3 boutons : haut, bas, valider.

Comme il n’y a pas de crans, il faut un peu de pratique pour s’habituer. Au départ, on a tendance à tourner la molette tout doucement et rien ne défile…

Cette molette rend l’interface très pratique, même avec des gants. Le bouton du haut sert uniquement à allumer le rétro éclairage. Celui du bas sert à la fonction annuler/retour et à marquer des tours manuels lors de l’enregistrement d’une activité sportive.

Je porte actuellement l’Apex Pro à mon poignet gauche (parce que j’ai déjà une autre montre côté droit). Donc les boutons sont à droite. Mais si vous préférez porter votre montre au poignet droit, vous pouvez changer le côté des boutons. C’est plus pratique car ça évite que la main cache l’écran quand on manipule la molette. Pour se faire, on peut aller dans les réglages pour inverser l’écran et le tour est joué.

On peut verrouiller la molette, afin d’éviter les tours intempestifs. Il y a 2 façons (au choix) de la déverrouiller : soit par une rotation rapide, soit par un appui long. Mais c’est un verrouillage automatique, il n’y a pas de verrouillage manuel.

L’écran, c’est (presque) du classique : écran transréflectif de 30mm et résolution 240×240 pixels. Je le trouve quand même plus sombre que chez les autres marques (probablement un des éléments qui expliquent l’autonomie supérieure à la concurrence).

 Sauf qu’il est tactile. L’implémentation du tactile est quand même particulière. Coros a bien intégré que la majorité des sportifs ne sont pas fans d’écran tactile, notamment pendant une activité sportive, parce que c’est pas pratique à utiliser en mouvement et lorsqu’on a les doigts mouillés (transpiration, pluie).

Du coup, le tactile n’est pas actif tout le temps :

  • Il n’est pas actif en mode montre connectée. Là, je trouve ce choix bizarre car dans la vie de tous les jours, ça peut être pratique de faire défiler les widgets avec l’écran tactile.
  • Sur tous les écrans de graphique, on peut activer le tactile par une pression sur la molette et l’utiliser pour faire défiler l’historique du tactile. Pas très utile puisqu’on peut faire la même chose en tournant la molette.
  • En sport, on peut l’activer ou le désactiver pour pouvoir faire défiler les écrans de données (Système > Interface entrainement > Défilement toucher >  ON).
  • En suivi d’itinéraire, on peut s’en servir pour bouger la trace. Il faut d’abord appuyer sur la molette pour l’activer. Ensuite, la molette sert à zoomer/dézoomer et le tactile à faire bouger la trace dans toutes les directions. C’est beaucoup plus pratique que la combinaison de boutons pour faire bouger la carto sur une Fenix 6.

Finalement, sur ces 4 cas d’usage de l’écran tactile, il n’y a que le dernier que je trouve pratique.

L’écran tactile n’est pas perturbé par la pluie. Je pense que ça doit venir en partie du fait qu’il n’y a que le glissé de doigt qui est activé et pas de toucher pour valider. Ca fait moins de possibilités pour partir en vrille.

Attention, l’utilisation de l’écran tactile va forcément pomper plus de batterie, d’autant que la montre vibre en continu tant qu’on l’utilise (fonction haptique).

Comme toutes les montres GPS outdoor, l’Apex Pro est étanche à 100m.

Elle embarque les mêmes capteurs que la Vertix, c’est-à-dire :

  • Puce GPS/GLONASS ; Coros annonce que la compatibilité Galiléo viendra dans une prochaine mise à jour (on peut leur faire confiance, les mises à jours sont faites de manière régulière depuis que je teste des montres GPS Coros)
  • Capteur cardio optique + oxygénation sanguine (SpO2)
  • Altimètre barométrique
  • Boussole
  • Accéléromètre
  • Gyroscope

Par ANT+, on peut coupler tout type de capteurs externes.

Le bracelet est bien muni d’un système de remplacement rapide, mais ce n’est pas le même que sur la Vertix (une copie du système QuickFit de Garmin). Ce système, sous forme d’une petite tirette qui sert à retirer l’axe du bracelet, est plus simple et moins pratique à utiliser. C’est ce qu’on retrouve sur la majorité des montres GPS maintenant, comme la Forerunner 245 ou la Suunto 5. Ca permet quand même de changer de bracelet en quelques secondes.

Le bracelet est lisse, ce qui fait qu’on voit apparaitre assez rapidement des traces d’usure de surface (comme sur les bracelets des Fenix 3 HR). C’est déjà visible au bout d’un mois.

Les montres Coros restent des montres simples à utiliser. Bon, c’est pas forcément par choix, mais aussi parce que les ingénieurs n’ont pas encore eu beaucoup de temps pour développer plein de fonctionnalités gadgets. Donc selon ce qui vous recherchez, ça peut être un avantage ou un inconvénient.

Voici la liste des widgets :

  • Heure
  • Activité quotidienne : nombre de pas, calories, temps de sport, nombre d’étages
  • Fréquence cardiaque : actuelle, moy, max, min, graphique sur les 6 dernières heures
  • Altitude : actuelle, moy, max, min, graphique sur les 6 dernières heures
  • Pression atmosphérique : actuelle, moy, max, min, graphique sur les 6 dernières heures
  • Température : actuelle, moy, max, min, graphique sur les 6 dernières heures
  • Notifications

La liste des profils sportifs est encore assez limitée, d’autant qu’on ne peut pas en créer de supplémentaires. L’essentiel est quand même là pour l’entrainement croisé, même la natation en eau libre.

  • Course à pied, trail, tapis de course
  • Vélo, home trainer
  • Natation en piscine, en eau libre
  • Triathlon
  • Cardio (intérieur, extérieur)
  • Alpinisme
  • Randonnée

Petit à petit, mise à jour après mise à jour, Coros ajoute des fonctionnalités, des métriques ou des réglages de plus en plus évolués. Par exemple :

  • Dynamiques de course à pied : cadence, longueur de foulée, oscillation verticale, ratio vertical, temps de contact au sol, équilibre gauche/droite
  • Distance 2D/3D
  • Training effect aérobie/anaérobie
  • Seuil lactique
  • Endurance

Ce ne sont pas des algorithmes sous licence Firstbeat, ils sont tous développés par les ingénieurs de Coros. Mais on reconnait facilement des réglages ou des données qu’on trouve chez Garmin ou Firstbeat. Sur ces données, c’est difficile d’évaluer le degrer de confiance qu’on peut leur accorder, car il est difficile d’avoir une valeur référence.

Et puis il y a aussi des petits réglages qui ne paient pas de mine mais qui peuvent être pratiques pour améliorer l’interface :

  • Fond noir ou blanc
  • Taille de police
  • Rétro éclairage on/off/auto : en mode auto, le rétro éclairage se déclenche automatiquement entre le coucher et le lever du soleil

On peut activer/désactiver les alertes sonores et par vibrations, mais on ne peut pas régler leur intensité.

On peut programmer des séances de fractionné sur la montre (échauffement, séries, retour au calme), mais il n’y a pas de programmation de séances complexes depuis l’appli.

Le menu de raccourcis (comme celui des montres Garmin) est aussi bien pratique, même s’il mélange des fonctionnalités d’utilisation quotidienne et d’autres utilisées lors d’activités sportives. Certaines pourraient également trouver leur place en tant que widget à part entière. On y trouve les raccourcis suivants :

  • Ne pas déranger
  • Alarme
  • Boussole
  • Mesure de FC
  • Acclimatation à l’altitude
  • UltraMax
  • Paramètre navigation et carte (attention, à la traduction, il n’y a pas de carto sur l’Apex Pro)
  • Chrono et compte à rebours
  • Cadran (pour changer la watchface)
  • Mode nuit

Contrairement aux montres Garmin, il n’est pas personnalisable.

Coros commence aussi à introduire des fonctionnalités propres à la montagne, comme le suivi de l’acclimatation à l’altitude (qui est plus évolué que ce que propose Garmin sur la Fenix 6) ou le paramétrage dans la calibration de la pression atmosphérique entre la pression au niveau de la mer et la pression à une station de base.

Il n’y a pas de retour départ, mais on peut faire du suivi d’itinéraire (avec alerte d’éloignement). Mais Coros ne propose pas d’outil pour tracer les itinéraires. Il faudra les télécharger ou les tracer ailleurs (Suunto, Strava, etc). Ensuite, on les importe dans l’application sur smartphone.

Le suivi de l’activité quotidienne est encore relativement basique. Il y a quelques données d’activité, mais pas d’alerte d’inactivité et un seul objectif d’activité (le temps de sport). Clairement, ce n’est pas la priorité de Coros, qui développe ses montres GPS pour des sportifs qui finalement sont assez peu intéressés par une alerte d’inactivité ou un objectif de 10 000 pas par jour. Sur pas mal de points, je trouve que Coros a établi une liste de priorité dans le développement des fonctionnalités qui tient la route (pour un sportif).

La connexion Bluetooth peut bien évidemment être utilisée pour recevoir des smart notifications. On reçoit ainsi les SMS, email, appels entrants (avec la possibilité de décrocher ou raccrocher) et les messages d’applications comme WhatsApp, Facebook ou autre.

Avec Coros, tout se fait via l’application. Il n’y a pas de site web et pas de possibilité de brancher l’Apex Pro par câble USB sur un ordinateur. Si vous la branchez par USB sur un ordi, elle va se recharger mais c’est tout, vous ne pourrez pas transférer quoi que ce soit. Ca a un côté pratique, mais c’est aussi une limite pour tous ceux qui veulent faire de l’analyse à long terme de leurs données.

Autonomie

Autonomie Coros Apex Pro

L’autonomie, c’est la grosse force des montres GPS Coros. J’ai pu le constater dans tous mes tests. Ils sont forts sur l’autonomie en enregistrement GPS, mais aussi sur l’autonomie en mode montre connectée.

Pour l’Apex Pro, Coros annonce 40h d’autonomie en enregistrement GPS. Ca la place au coude à coude avec la Fenix 6 (36h) et la Vantage V (40h). Bien évidemment, c’est moins que sa grande sœur, la Vertix, qui monte à 60h.

La montre relève une position GPS toutes les secondes pour l’affichage à l’écran mais n’enregistre en mémoire qu’une position sur 2. Voir plus bas pour la précision GPS qui en résulte. Ca ne dégrade pas l’affichage en temps réel, mais ça diminue le temps de transfert des fichiers par 2. Et la synchro d’une montre Coros, ça va vite : quelques secondes.

Il y a aussi un mode UltraMax que l’on peut activer n’importe quand. Il suffit de faire une pression longue sur la molette, de trouver l’icône correspondant et le l’activer. Dans ce mode, la précision GPS est dégradée, ce qui permet de monter à 100h d’autonomie.

En mode montre connectée, c’est 30 jours de fonctionnement. Et là, c’est super agréable de partir 2 semaines en vacances sans prendre le câble de rechargement.

Champs de données

Coros Apex Pro champs donnée

Heure

Chrono : total, en mouvement, tour, dernier tour

Distance : totale, tour

Tours

Calories

Cadence : instantanée, moy, tour

Longueur de foulée : instantanée, moy, tour

Allure : instantanée, moy, tour, dernier tour

Vitesse : instantanée, moy, max, tour, dernier tour

Fréquence cardiaque : instantanée, moy, max, tour

Altitude

Dénivelé : positif, négatif

Batterie

Endurance

Training effect : aérobie, anaérobie

Temps de contact au sol

Equilibre gauche/droite

Oscillation verticale

Ratio vertical

Efficacité de course

Running

Coros Apex Pro running

Il y a différents profils de course à pied :

  • Avec GPS : course, trail
  • Sans GPS : tapis de course

Sur chaque profil, on peut configurer 5 écrans de données avec différentes dispositions pour 2, 3, 4 ou 6 données. Le point particulier c’est que celui du bas sera commun sur tous les écrans. Si on fait du suivi d’itinéraire, alors il y aura 2 écrans supplémentaires, l’un avec la trace et l’autre avec le profil d’altitude.

Sur un écran à 6 données, c’est lisible mais il vaut mieux savoir exactement quelle donnée se trouve dans quel champ. Sinon, on met un peu de temps à chercher.

Parmi les distinctions entre les différents profils de course à pied, on peut activer la distance 3D sur les profils de trail (et d’alpinisme). Ce réglage va prendre en compte le dénivelé dans le calcul de la distance réellement parcourue. En gros, c’est du Pythagore et j’explique quand ça peut être utile dans cet article.

Le mode UltraMax, qui permet d’améliorer l’autonomie en dégradant la précision, peut être activé à n’importe quel moment. Il suffit d’un appui long sur le bouton du bas pour ouvrir le menu de commandes et activer l’option.

Il y a quelques petits détails qui pourront servir aux ultra runners. On peut afficher l’autonomie de la batterie comme champ de donnée. Ca peut permettre de réaliser qu’on va être un peu juste et de basculer en mode UltraMax pour les dernières heures. Le champ de donnée « endurance » est l’équivalent du body battery de Garmin et des ressources de Suunto. C’est une métrique physiologique (donc qui s’adapte avec le temps à vos capacités) qu’on peut aussi afficher à l’écran. Ainsi, si vous êtes habitué aux sorties longues, ça sera une métrique intéressante pour vous jauger.

Au moment de terminer l’enregistrement d’une activité, on peut choisir entre l’enregistrer sur le champ ou l’enregistrer en vue de la reprendre plus tard (comme sur les montres GPS Garmin). Ca peut servir sur des activités de plusieurs jours (course de trail ou rando) pour avoir un seul enregistrement qui couvre toute l’activité du départ à l’arrivée.

En termes de possibilités d’analyse, je dirais que Coros se place entre Suunto et Polar / Garmin. L’Apex Pro est bien dotée question capteurs et métriques de course à pied. Sur ce point, elle est même plus complète que les Spartan et fournit des données que Garmin était la seule marque à proposer jusque-là. Après, les outils d’exploitation sont encore limités sur l’appli Coros, qui se contente d’afficher les différentes données de chaque activité, sans fournir d’outil pour faire du suivi ou des analyses long terme.

Vélo

Coros Apex Pro vélo

Il existe 2 profils pour le vélo, en extérieur (avec GPS) et sur home trainer (sans GPS).

A vélo, on peut coupler des capteurs de vitesse, cadence et puissance.

La Coros Apex Pro peut aussi être utilisée comme capteur cardio optique, avec la diffusion de fréquence cardiaque vers un autre équipement (home trainer ou compteur vélo).

Sorti de ça, c’est pareil qu’en course à pied.

Natation

Coros Apex Pro natation
DCIM\101GOPRO\GOPR2092.JPG

Les 2 modes natations sont disponibles sur l’Apex Pro : en piscine (comptage des longueurs, pas de GPS) et en eau libre (distance mesurée par GPS).

Dans les deux cas, le capteur cardio optique est actif et mesure la fréquence cardiaque en direct. Mais pour que ça soit à peu près fiable, il faudra bien serrer le bracelet, pour éviter que l’eau s’infiltre entre le capteur et la peau et vienne perturber la mesure.

En piscine, Coros reste selon moi la marque qui donne le meilleur comptage de longueurs. Je n’ai jamais eu d’erreur.

Multisports / triathlon

Coros Apex Pro triathlon

L’Apex Pro possède un mode triathlon que l’on peut personnaliser. C’est-à-dire qu’en fait il s’agit d’un mode multisports dans lequel on peut paramétrer 3 activités qui vont s’enchainer. Ces activités peuvent être choisies parmi la liste suivante :

  • Natation extérieur
  • Natation intérieur
  • Vélo
  • Course à pied
  • OFF

On n’est donc pas limité au triathlon, on peut tout à fait faire un enchainement vélo-course à pied (le 3e sport étant sur OFF).

C’est quand même dommage qu’on ne puisse pas faire un choix parmi l’ensemble des profils sportif. On ne peut pas non plus répéter la séquence. Donc pas possible de faire du swimrun en programmant natation-course-OFF x 10. Ou du run and bike.

Outdoor

Coros Apex Pro outdoor

L’Apex Pro a tous les saints sacrements pour l’outoor : trail, alpinisme, randonnée, alti baro, saphir, suivi d’itinéraire, autonomie. La seule limite, c’est le nombre de profils sportifs : pas de ski de rando, pas de kayak, etc. Et on ne peut pas en créer d’autres.

La Coros Apex Pro a le même mode de fonctionnement pour l’acclimatation à l’altitude, qui est différent de celui de Garmin. On peut l’activer ou le désactiver (ça pompe de la batterie donc autant le désactiver quand ça ne sert à rien). Lorsqu’il est activé, il ne va en réalité suivre l’oxygénation sanguine qu’à partir du moment où l’on dépasse les 2500m d’altitude.

A partir de là, le capteur SpO2 va mesurer la saturation sanguine en oxygène et va donner une indication sur l’acclimatation à l’altitude. C’est-à-dire qu’elle va vous conseiller soit de redescendre, soit de rester quelques temps à cette altitude, soit de poursuivre l’attention.

La mesure se fait en continue mais nécessite d’être immobile pendant 30 secondes pour produire un résultat. Donc ce n’est pas vraiment instantané.

Coros a ajouté la possibilité de terminer une activité et la redémarrer plus tard. Ca permet par exemple de ne faire qu’un enregistrement sur une sortie randonnée de 2 jours.

Sur l’écran de suivi d’itinéraire, la position est indiquée par une flèche entourée d’un cercle blanc. Finalement, ce marqueur est assez gros et rend le positionnement par rapport à la trace à suivre assez peu précis. Bon, c’est pas si dérangeant que ça, il suffit de zoomer un coup avec la molette si nécessaire.

Précision GPS/cardio

En environnement dégagé, il n’y a rien à redire sur la qualité de trace GPS de l’Apex Pro. Sur cette épingle, elle est même plus précise que la Fenix 6.

Sur la même sortie, un peu plus loin, elle gère également mieux que la Fenix 6 le passage sous les 2 tunnels routiers.

Par contre, elle rate complètement le passage sur la passerelle pour traverser l’écluse, alors que la Fenix 6 est pile poil dessus. Difficile à expliquer.

Souvent, je fais le test de passer plusieurs fois sur la même section en ligne droite, pour voir si les traces se superposent à peu près bien. S’est un test qui n’est aps si facile que ça, car sur un aller-retour, la montre change de côté et donc capte des satellites différents. Ici, l’Apex Pro s’en sort aussi bien que la Suunto 5 et largement mieux que la Fenix 5X Plus.

Sur une portion un peu plus montagneuse, les petits virages sont bien marqués.

Mais l’Apex Pro a tout de même montré des limites en forêt, sous de grands arbres. Ici, on voit que les 3 traces coincident sur la partie en bas à gauche, sur l’alpage. Mais la trace GPS de l’Apex Pro dévie peu après l’entrée en forêt.

Cette déviation va perdurer jusqu’au milieu de cette boucle de 4km. Au final, l’écart n’est pas énorme (erreur de 100m par rapport aux autres montres GPS dont la trace suit plus ou moins fidèlement le sentier). Mais au niveau du demi-tour, la trace est franchement à côté d’environ 40m.

Et bizarrement, ça s’est amélioré sur le chemin du retour.

En randonnée, la trace est assez lissée et l’Apex Pro gère bien mieux les courts arrêts (lorsque j’attends mes filles de 5 et 3 ans) que la Fenix 6. Au finale, j’ai plus tendance à croire qu’on a randonnée 3,7km ce jour-là plutôt que les 4,1km annoncés par la Fenix 6.

Pour ce qui est de la fréquence cardiaque, le capteur cardio optique de l’Apex Pro est dans la normalité de ce qui se fait sur le marché actuellement. C’est à dire qu’il peut y avoir une déviation les premières minutes et qu’après le suivi est plutôt bon.

Un capteur cardio otpique ne remplacement jamais une ceinture cardio pour des séances de fractionné. Mais pour de l’endurance, c’est tout à fait acceptable pour mesurer un training effect et donner une charge d’entrainement correcte.

Lorsqu’on pousse au-dessus de 180bpm, on voit que le suivi est moins fiable que dans les zones cardio plus basses.

Lorsqu’on la positionne bien, avec un serrage de bracelet correcte, l’Apex Pro est tout de même capable de suivre des variations assez conséquentes de fréquence cardiaque. Ici, elle rate les 3 premières minutes pour converger vers la FC, mais après elle passe de 160 à 130, puis de 130 à 170 sans problème.

Quant à l’altimètre, il est aussi performant que celui des autres montres GPS équipées d’altimètre barométrique. Notez que c’est rare que le point de départ des courbes d’altitude soit le même, étant donné que je calibre rarement toutes les montres GPS que je porte. Avec l’Apex Pro, en tout cas, c’est quelque chose qu’on peut faire.

En terme de précision, l’Apex Pro est la seule montre GPS qui termine cette boucle à la même altitude qu’au départ. Elle n’a pas fait d’erreur dans les d+/d- et n’a pas subit de dérive au fil du temps.

Suivi d’activité quotidienne

Coros Apex Pro activité quotidienne

C’est assez simple et ça se limite à un écran sur la montre, avec :

  • Nombre de pas
  • Nombre d’étages gravis
  • Nombre de calories brûlées
  • Durée d’activité sportive (avec un objectif par défaut de 40 minutes par jour)

Sur l’application, on peut voir un peu plus de choses (la fréquence cardiaque), avec pas mal d’histogrammes qui donnent par tranches de 30 minutes.

Il n’y a pas de suivi du sommeil, du stress, ou autre.

Et surtout, toutes les données sont présentées par journée, il n’y a pas de suivi sur une autre période (la semaine, le mois ou l’année).

Montre connectée

Montre connectée Coros Apex Pro

Coros propose 21 watchfaces, à aiguilles ou numériques. Certaines sont plutôt flashy, d’autres minimalistes, quelques-unes avec plein de données. On peut en stocker 5 dans la montre, qui seront directement accessibles depuis le menu. Pour les autres, il faudra aller chercher dans l’appli.

De façon très classique, l’Apex Pro reçoit les smart notifications du smartphone avec lequel elle est couplée. Ca fonctionne sans problème pour recevoir les SMS, emails, messages WhatsApp et Messenger, les alertes d’applications tierces comme Facebook et Twitter.

L’historique des notifications est consultable sur le widget des smart notifications. On ne peut pas lire un message en entier mais juste ce qui peut être affiché sur un écran. On défile avec la molette pour passer d’une notification à une autre.

On peut activer/désactiver les notifications pendant une activité. D’un côté je trouve ça pénible d’avoir un message qui s’affiche pendant une course, d’un autre je trouve ça assez pratique quand par exemple je suis à vélo et que mon téléphone est dans une poche (ou un sac à dos à VTT). Ca permet de voir s’il y a urgence ou pas.

Conclusion du test

Avis Coros Apex Pro

L’Apex Pro a toute sa place dans la gamme Coros. Garmin et Apple ont bien compris qu’il y a une demande pour des montres déclinées en plusieurs formats. Je ne comprends juste pas pourquoi Coros a appelé cette montre ‘Apex Pro’ et pas ‘Vertix S’. C’est une montre qui ressemble à la Vertix, qui a toutes les fonctionnalités de la Vertix, mais qui s’appelle Apex…

Mais niveau prix, elle tombe face à la Forerunner 935, la Suunto 9 et la Vantage V, des références sur le marché. Ca ne sera donc pas facile de se faire une place, alors que les fonctionnalités et les outils d’analyse de Coros sont encore relativement limités. Mais bon, comme je l’ai déjà dit, certains y verront l’avantage de la simplicité d’utilisation.

L’Apex Pro est une bonne opportunité pour s’acheter les fonctionnalités de la Vertix à un prix plus intéressant. Elle se positionne aussi comme une alternative à Garmin, moins cher mais sans être du low cost. Les finitions sont impeccables, les matériaux premium (titane et saphir). Du coup, elle est moins chère si l’on compare à matériaux équivalents, c’est-à-dire Suunto 9 Titanium, Vantage V Titan et Fenix 5 Titanium.

Vous avez trouvé ce test utile ? Soutenez le blog en commandant chez un partenaire.

J’espère que vous avez trouvé cet article utile. Je passe généralement plusieurs heures pour faire ces tests, c’est pas mal de boulot.

Si vous êtes intéressé par l’achat de matériel sportif et que vous passez par un des liens ci-dessous, je toucherai une commission sur votre commande, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire. Je prendrai le temps d’y répondre.

Coros Apex Pro SilverBouton commander amazon

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.