Test Coros APEX 2 et APEX 2 Pro : repositionnement haut de gamme avec carto

Test Coros Apex 2 & Apex 2 Pro

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Coros avait annoncé le renouvellement de la gamme APEX pour la fin d’année. Les voilà, telles 2 sœurs (presque) jumelles.

Sur la première série, Coros avaient sorti les 2 montres l’une après l’autre. La seconde était presque curieuse puisqu’elle s’appelait APEX Pro mais ressemblait plus à une VERTIX mini. Sur la 2e série, les 2 sortent exactement en même temps et se ressemblent comme 2 gouttes d’eau. Pour le coup, elles ressemblent aussi toutes les 2 à des VERTIX 2 mini. Notez au passage que la grosse ne s’appelle pas APEX Pro 2 mais APEX 2 Pro.

Je vais le dire tout de suite : elles sont trop belles ! Vraiment, le travail de design et de choix des couleurs fait par les équipes de Coros est superbement réussi. Enfin, disons que c’est très à mon goût.

Point important pour leur positionnement face à la concurrence, elles embarquent toutes les 2 la cartographie. Le début de cet article présente ces 2 montres GPS séparément, pour bien dissocier leurs caractéristiques. Par la suite, les paragraphes sont communs, car les fonctionnalités sont identiques pour les 2 montres.

Test Coros APEX 2 et APEX 2 Pro : le verdict

Fiche technique Apex 2 Pro

Elles sont belles, elles sont légères, elles embarquent de la carto et sont bien outillées de manière générale, pour le sport et l’outdoor. Dans le même temps, elles ont été repositionnées à un tarif plus proche de la Vertix 2.

POUR
Cartographie
Design et qualité de construction
Autonomie
Légèreté
CONTRE
Carto non routable
Augmentation du prix de l’Apex 2

Ce qui est nouveau sur la Coros APEX 2

  • 1 seule taille de boitier
  • Ecran tactile
  • 1 bouton supplémentaire
  • Nouvelle puce multi GNSS
  • Nouveau capteur cardio optique + SpO2
  • Capteur électrocardiogramme pour la mesure de la VFC
  • Etanche à 50m (au lieu de 100)
  • Bracelet nylon 20mm de série
  • Plus légère (42g)
  • Autonomie doublée (45h)
  • Plus grande mémoire de stockage (8Go)
  • Cartographie
  • Jusqu’à 8 champs de donnée par écran
  • Wifi
  • Lecteur de musique mp3
  • Prix + 100 à 150€

Ce qui est nouveau sur la Coros APEX 2 Pro

  • Ecran plus grand (33mm au lieu de 30)
  • Nouvelle puce multi GNSS double fréquence
  • Nouveau capteur cardio optique + SpO2
  • Capteur électrocardiogramme pour la mesure de la VFC
  • Etanche à 50m (au lieu de 100)
  • Bracelet nylon 22mm de série
  • Plus légère (52g)
  • Autonomie doublée (75h)
  • Plus grande mémoire de stockage (32Go)
  • Wifi
  • Lecteur de musique mp3
  • Prix + 79€

Présentation de l’APEX 2 Pro

Présentation Apex 2 Pro

Elle remplace : APEX Pro

Au-dessus dans la gamme : VERTIX 2

En-dessous dans la gamme : APEX 2

Modèle testé : APEX 2 Pro Grey

Coros a repris le boitier et l’architecture générale de l’APEX Pro. On a donc un boitier en plastique avec une rainure qui fait tout le tour. Une lunette en titane avec un gros COROS gravé sur le côté gauche. Sur le côté droit, l’interface habituelle de la marque, avec 3 boutons, dont celui du milieu qui fait molette. D’ailleurs, je dis gauche et droite, mais dans les réglages, on peut inverser l’écran et donc porter la montre avec la molette à gauche. Les stries de la molette ont évolué, vrillées, et permette une bonne accroche avec le doigt ou des gants.
Le boitier fait 47mm de diamètre, ce qui est équivalent à une Fenix 7 / Epix 2. En termes de dimensions, l’APEX 2 Pro est donc bien le modèle de milieu de gamme, entre l’APEX 2 et la VERTIX 2.

Si on ajoute la molette, on est plutôt sur 50mm. Mine de rien, ce n’est pas négligeable car selon la morphologie du poignet et comment on porte la montre, elle peut soit frotter sur le dos de la main (en faisant des pompes par exemple), soit tourner au contact d’une manche. Au besoin, on peut activer le verrouillage automatique.

Le boitier est étanche à 50m. Là, c’est quelque peu surprenant. D’un point de vue marketing, Coros place bien l’APEX 2 Pro comme une montre GPS conçue pour « les athlètes qui pratiquent les sports d’endurance sur les terrains les plus difficiles ». C’est donc surprenant de ne pas retrouver une étanchéité à 100m. Car même si on ne fait pas de plongée avec, ce niveau d’étanchéité est nécessaire pour les sports d’eau à impact (comme le kite surf ou lors d’un plongeon en canyoning), parce que la pression augmente fortement au moment de l’impact.

Au niveau robustesse, la vitre qui couvre l’écran est en saphir (donc inrayable) et la lunette est recouverte d’un revêtement anti-rayures (Coros annonce une résistance aux rayures doublée). Dans le coloris que j’ai testé, la lunette étant de couleur claire, les rayures ne devraient pas trop se voir.

L’écran est plus grand, passé à 33mm de diamètre et une résolution de 260 x 260 pixels. C’est intermédiaire entre l’APEX 2 (240 x 240) et la VERTIX 2 (280 x 280). La bande noire entre l’écran et la lunette est donc plus fine. Petit artifice de design, Coros a ajouté un cercle blanc sur cette bande noire, pour la rendre plus discrète. C’est malin.

Le bracelet est en nylon à scratch, 22mm de large. Relativement récents, ces bracelets sont, selon moi, les meilleurs pour la pratique sportive. Ils sont confortables avec juste ce qu’il faut d’élasticité pour assurer un bon fonctionnement du capteur cardio optique. Il y a juste pour les sports d’eau où je trouve ça pas terrible parce qu’ils mouillent et mettent un peu de temps à sécher (plus que du silicone).

Coros n’a pas adopté le même système que Garmin, dont les bracelets à scratch viennent se passer dans les tiges d’un bracelet classique. Le bracelet de Coros comprend 2 bouts en plastique dans lesquels sont logés des axes à tirette. Ainsi, pour changer de bracelet, il faut les retirer en actionnant les tirettes. Le bout, le bracelet se termine par une barre qui l’empêche de sortir entièrement des passants.

Le coloris associe 3 couleurs. Une dominante sur la zone de scratch et 1 liseré de chaque côté (dans le cas de la mienne, gris clair, blanc et gris galet). La dernière couleur est reprise pour écrire la devise de Coros sur le bracelet : #EXPLORE PERFECTION. Franchement, c’est trop beau.

L’ensemble ne pèse que 52g. A titre de comparaison, la Fenix 7 et la Grit X Pro pèsent 79g et la Suunto 9 Peak Pro, 64g. Pour vous dire, 52g, c’est le poids de la Forerunner 955 (boitier plastique) !

Ce poids plume est rendu possible d’une part par l’utilisation de titane (plus léger que l’acier) mais aussi, et surtout, par le bracelet nylon. Dans le détail, le boitier pèse 46g, c’est 6g de plus que celui de l’APEX Pro, mais le bracelet ne pèse que 6g, alors que le bracelet silicone pesait 20g.

Au dos, on remarque rapidement le nouveau capteur qui ressemble à celui de l’Apple Watch Ultra et qui regroupe 3 capacités :

  • Des LED vertes pour mesurer la fréquence cardiaque
  • Une LED rouge pour mesurer l’oxygénation sanguine (SpO2)
  • Des électrodes d’électrocardiogramme (ECG) pour mesurer la variabilité de fréquence cardiaque (VFC)

A partir de là, plusieurs points sont intéressants à détailler.

Pour commencer, le capteur cardio optique a 2 modes de fonctionnement. En suivi d’activité quotidienne, il utilise une LED verte positionnée au centre du capteur. En enregistrement sportif, il utilise 4 LED vertes positionnées autour. Cette conception permet d’économiser de la batterie en suivi continu et de booster la puissance d’émission dès que la montre est un peu plus ballotée afin de gagner en fiabilité.

Ensuite, je parle bien d’électrodes d’électrocardiogramme. Mais l’APEX 2 Pro n’est pas capable d’enregistrer des ECG. Ces électrodes servent à la mesure de la VFC de manière plus fiable qu’avec le capteur cardio optique, en analysant l’activité électrique plutôt que la réponse optique.

Enfin, les électrodes sont également utilisées pour détecter le contact de la peau. Dès que ce contact est perdu, le capteur cardio optique est éteint (économie d’énergie, encore).

A l’intérieur du boitier, la puce GPS est nouvelle. Il s’agit d’une puce multi GNSS (GPS + GLONASS + Galileo + Beidou) double fréquence qui fonctionne selon 3 modes (la précision de géolocalisation et l’autonomie variant inversement en fonction du mode utilisé) :

  • GPS seul : meilleure autonomie
  • Multi GNSS : compromis
  • Multi GNSS double fréquence : meilleure précision

Parmi les autres capteurs, on trouve :

  • Altimètre barométrique
  • Boussole
  • Capteur de température

La capacité de stockage a été augmentée. L’APEX 2 Pro dispose de 32Go pour son système d’exploitation, la cartographie et la musique. En sortie d’usine, 10Go sont occupés, ça laisse de la marge. Ces 10Go intègrent notamment déjà la cartographie des routes et chemins d’Europe. Notez que cela veut dire qu’il va falloir télécharger manuellement le calque topo pour avoir une cartographie complète (voir chapitre Outdoor).

On trouve aussi des connexions Bluetooth et Wifi. Le Bluetooth sert aussi bien à coupler des capteurs externes, que des appareils connectés (smartphone, caméra Insta360, casque audio). Le Wifi n’est pour le moment pas exploité. Mais on imagine bien qu’il pourra servir un jour à transférer de la musique et/ou de la carto.

La liste de profils sportifs est assez fournie mais strictement limitée à :

  • Course, course sur tapis, trail, piste d’athlé
  • Randonnée, marche
  • Vélo, home trainer
  • Natation en piscine, en eau libre
  • Triathlon, multisport
  • Alpinisme, escalade grande voie
  • Speed surf, planche à voile
  • Aviron, rameur
  • Eau vive (kayak), eau calme (stand up paddle)
  • Muscu, corde à sauter
  • Cardio intérieur (sans GPS), cardio extérieur (avec GPS)
  • Ski, snowboard, ski de fond, ski de rando

Sinon, l’interface n’a pas changé. On peut tout faire avec les boutons et la molette (c’est une configuration de l’interface qui fonctionne très bien). L’écran tactile est bien plus pratique que les boutons pour naviguer sur la cartographie. Contrairement à ses montres GPS précédentes, Coros a fait une mise à jour logicielle grâce à laquelle on peut maintenant utiliser le tactile (si on veut) sur toutes les interfaces graphiques (auparavant, c’était limité aux graphiques et à la carto).

D’ailleurs, voici la liste des widgets que vous pourrez personnaliser à votre convenance (retirer certains widgets et changer l’ordre) :

  • Performance de course (Evolab)
  • Charge d’entrainement (Evolab)
  • Récupération (Evolab)
  • Sommeil
  • Fréquence cardiaque
  • Nombre de pas
  • Calories
  • Minutes actives
  • Nombre d’étages
  • Altitude
  • Heures de soleil
  • Baromètre
  • Température
  • Plan d’entrainement
  • Notifications

Lorsqu’on clique sur un widget, on a de 1 à 3 écrans supplémentaires, avec parfois des graphiques (courbe en continu ou histogramme sur les 7 jours de la semaine).

Présentation de l’APEX 2

Présentation Apex 2

Elle remplace : APEX

Au-dessus dans la gamme : APEX 2 Pro

En-dessous dans la gamme : Pace 2

Modèle testé : APEX 2 Black

Au niveau du design, il y a eu une grosse évolution. L’APEX 2 ressemble maintenant comme 2 gouttes d’eau à l’APEX 2 Pro, en plus petit. On est sur un boitier de 44mm de large, soit une taille intermédiaire entre les 2 anciens modèles d’APEX (42 et 46mm). Ce n’est donc pas non plus particulièrement petit. C’est la taille d’une Forerunner 745 mais plus gros qu’une Fenix 7S (42mm), une Forerunner 255S (41mm) ou une Suunto 5 Peak (40mm). C’est à peu près la taille d’une Pacer Pro (45mm) ou d’une Suunto 9 Peak Pro (43mm).

Mais attention à ne pas vous faire avoir, Coros a fait un peu comme Garmin dans la gamme des Fenix 7 et le modèle le plus petit / le moins cher n’a pas les mêmes capacités que le plus gros / le plus cher.

L’aspect extérieur est donc strictement identique. On retrouve :

  • La vitre saphir
  • La lunette en titane
  • Les 3 boutons avec la molette striée
  • Le cercle gris pour masquer un peu la bande noire entre l’écran et la lunette
  • Le nouveau capteur cardio + SpO2 + ECG
  • Le magnifique bracelet nylon à scratch, avec le jeu de 3 couleurs, les attaches à tirettes et la devise #EXPLORE PERFECTION

Mais qui dit boitier plus petit, dit aussi :

  • Ecran plus petit (30mm de diamètre, résolution 240 x 240), identique à celui de l’APEX 46mm
  • Bracelet plus fin (20mm)
  • Batterie plus petite (voir chapitre Autonomie)

Là aussi, l’étanchéité n’est que de 50m, surprenant quand Coros annonce que l’APEX 2 est « le compagnon parfait pour les trailers, les alpinistes, les amateurs de sports d’hiver et de sports nautiques – et bien plus encore ».

Au niveau du poids, le bracelet nylon permet à l’APEX 2 de ne pas dépasser 42g. Là encore, c’est normalement un poids que n’atteignent que les petites montres tout en plastique : Suunto 5 Peak (39g), Pacer (40g), Forerunner 255S (39g). Même la Forerunner 745 est plus lourde (47g). Juste pour finir, la Fenix 7S Sapphire titane pèse 58g.

Par rapport à sa grande sœur, les capacités de l’APEX 2 sont réduites sur 2 plans (des choix similaires à ceux de Garmin sur la gamme des Fenix 7) :

  • Pas de mode multi GNSS double fréquence (même si elle utilise probablement la même puce GPS)
  • Capacité de stockage réduite (8Go au lieu de 32)

La capacité de stockage étant réduite, Coros n’a pas préchargé de carte sur l’APEX 2. Mais elle supporte bien les mêmes cartes que l’APEX 2 Pro, c’est juste qu’il faudra les transférer manuellement (voir chapitre Outdoor).

Mais ce faisant, il faudra garder un œil sur la mémoire libre, voire choisir entre carto et musique car la carto complète de l’Europe fait 3,47Go pour les routes et chemins + 2,69Go pour la topo. Il vaut mieux se limiter à tracer un carré autour de la France (1,5Go le tout).

L’APEX 2 embarque les mêmes connexions Bluetooth et Wifi que l’APEX 2 Pro.

Elle possède les mêmes profils sportifs que l’APEX 2 Pro, à l’exception de l’escalade grande voie. Et les mêmes widgets.

Autonomie

Apex 2 autonomie

De la même manière que l’autonomie de la VERTIX 2 avait plus que doublé par rapport à la VERTIX, l’APEX 2 et l’APEX Pro 2 atteignent des performances super intéressantes.

APEX 2APEX 2 Pro
Mode GPS seul45h75h
Mode multi GNSS22h45h
Mode double fréquencex25h
Montre connectée17 jours30 jours

J’ai fait différents tests avec différents réglages qui confirment ces performances. En gros :

  • APEX 2 Pro GPS seul : 1%/h (je pense que l’APEX 2 Pro peut dépasser les 75h d’autonomie si on fait attention aux réglages mais je n’ai pas fait de grosse sortie pour le valider)
  • APEX 2 multi GNSS et APEX 2 Pro double fréquence : 4%/h

Pour son petit format, l’APEX 2 devient la montre GPS avec la plus grande autonomie, à comparer aux 37h d’une Fenix 7S (46h pour les Fenix 7S Solar) ou 40h de la Suunto 9 Peak Pro.

Même chose pour l’APEX 2 Pro, dont les 75h surpassent les 57h des Fenix 7 (73 avec la recharge solaire).

Sinon, en mode montre connectée, Coros annonce 17 et 30 jours d’autonomie. Evidemment, ça dépendra de vos activités sportives, du nombre de notifications et de vos réglages en général. Sur ce dernier point, Coros a limité par défaut la prise de la FC en dehors des activités sportives à 1 fois toutes les 10 minutes. Forcément, par rapport aux Garmin qui prennent 1 mesure chaque seconde, ça économie de la batterie. Si on veut, on peut activer un suivi en continu.

Il n’y a pas de gestionnaire de batterie à proprement parler mais dans la boite à outils, on peut visualiser les statistiques de consommations. Par exemple, sur les 24 dernières heures, mon APEX 2 pro a consommé 9% de batterie, réparties de la manière suivante :

  • Activité GPS (1h33) : 46%
  • Système : 41%
  • Rétro éclairage : 9%
  • FC quotidienne (1 prise toutes les 10min) : 5%
  • Notifications : 24

La recharge se fait toujours avec le câble qui ressemble à ceux de Garmin (mais avec une broche en moins) et on peut tout à fait recharger en course sans interrompre l’enregistrement (mais on ne peut plus alors la porter au poignet).

Champs de donnée

Apex 2 champs donnée
  • Temps : en mouvement, total, tour, dernier tour, de descente (ski)
  • Heure, heure de lever du soleil
  • Distance : totale, tour, longueur, de descente (ski)
  • Altitude, d+, d-, d+ longueur, d- longueur, pente
  • Allure : instantanée, moy, tour, dernier tour
  • Allure d’effort : instantanée, tour
  • Vitesse : instantanée, max, moy, tour, dernier tour
  • Vitesse verticale : instantanée, moyenne, longueur
  • FC : instantanée, max, moy, tour, dernier tour
  • Puissance : instantanée, moy, tour, 3s, 10s, 30s
  • Cadence : instantanée, moy, tour
  • Longueur de foulée : instantanée, moy, tour
  • Temps de contact au sol, équilibre G/D
  • Oscillation verticale, ratio vertical
  • Charge d’entrainement
  • Training effect : aérobie, anaérobie
  • Calories
  • Sauts (corde à sauter)
  • Répétitions (muscu)
  • Cote dernière longueur (escalade)
  • Mouvements : tour, dernière longueur
  • SWOLF : tour, dernière longueur, moy
  • Température du corps (nécessite un capteur Core) : instantanée, moy, max, min
  • Batterie
  • Tours

Utilisation sportive de base (essentiellement running)

Apex 2 Pro running

Pour ce qui est des outils sportifs, Coros se rapproche désormais fortement de ce que Garmin et les autres marques proposent :

  • Programmation d’entrainements de course à pied, vélo, natation et musculation
  • Programmation d’une séance de fractionné depuis la montre
  • Alertes : distance, allure, cadence, FC, puissance, nutrition
  • Détection de la FC seuil
  • Métriques de course à pied : cadence, longueur de foulée et temps de contact au sol, oscillations verticales, équilibre gauche / droite avec le Coros POD 2
  • Puissance de course à pied au poignet (sans aucun capteur additionnel) ou avec Stryd
  • Algorithmes physiologiques de charge d’entrainement, récupération, prédicteur de temps de course, training effect aérobie et anaérobie, VO2max
  • Synchronisation automatique vers Strava, TrainingPeaks et autres

Ces fonctionnalités sont implémentées soit au travers du volet Evolab de l’application, soit du site web Training hub, qui permet aussi à un coach de suivre ses athlètes.

Il y a 4 profils pour la course à pied : course, trail, piste et tapis. Au-delà des différents réglages qu’on peut appliquer à chaque profil, ils ont aussi chacun leurs spécificités.

  • Piste intègre un algorithme spécial qui va détecter les tours sur une piste d’athlétisme et corriger la distance en conséquence. C’est beaucoup plus précis que le GPS.
  • Course et piste sont les 2 seuls profils sportifs qui alimentent tous les algorithmes d’Evolab. Les autres activités sont prises en compte pour certains calculs comme la charge d’entrainement, mais pas tous (par exemple pas pour la performance de course).
  • Course tapis fonctionne avec la puce GPS éteinte. Ca implique qu’il faut avoir effectué un calibrage de l’accéléromètre (ça se fait automatiquement lors d’une activité en extérieur à partir du GPS). La mesure de la distance avec l’accéléromètre ne sera fiable que si vous conservez la même longueur de foulée.
  • Trail permet d’activer (ou pas) la distance 3D.

La personnalisation des écrans de données se fait depuis l’application et même sur l’écran de l’APEX 2, on peut afficher jusqu’à 8 champs de donnée.

Pour exécuter une séance d’entrainement programmée dans l’application Coros, la procédure est un peu particulière. On ne va pas choisir le profil Course à pied puis choisir une séance mais l’inverse. On va dans le mode Entrainement chercher sa séance puis après choisir le profil sportif pour la réaliser. On peut programmer n’importe quelle séance d’entrainement complexe depuis l’appli. Ce qui est impressionnant, c’est qu’une fois qu’on l’a sélectionné, le transfert se fait quasiment instantanément sur la montre.

Par contre, si on veut juste faire du fractionné simple, ça peut se faire depuis la montre, dans les réglages du profil sportif.

Si vous vous entrainez à la puissance, vous aurez le choix entre utiliser un capteur Stryd ou utiliser l’algorithme de calcul de la puissance au poignet, sans capteur extérieur. L’important, c’est de ne pas comparer les résultats de l’un et de l’autre mais de toujours utiliser la même méthode.

Lors de la sortie du POD 2, Coros a annoncé qu’ils n’allaient plus faire évoluer leur algorithme de calcul de la puissance. Au lieu de ça, ils préfèrent concentrer leurs travaux sur une nouvelle métrique, l’allure d’effort. Dans l’esprit, c’est l’allure ajustée à la pente dans laquelle ils vont, à l’avenir, injecter plus de variables physiologiques et d’environnement. A suivre.

Coros a retravaillé l’interface graphique de l’écran au moment de lancer un enregistrement sportif pendant l’attende du signal GPS et de la FC. On voit sur la gauche l’icône GPS (qui est doublé si on est en mode double fréquence), le cardio et le POD 2.

Pour un meilleur suivi de la récupération, le capteur ECG permet de mesurer sa VFC chaque matin. Il suffit pour cela de placer un doigt sur la molette et d’attendre 1 minute. Le résultat est un score entre 1 et 100. Mais on n’a pas la valeur de VFC en direct (en ms).

Outdoor

Apex 2 Pro carto

Les APEX 2 et APEX 2 Pro embarquent tous les outils pour l’outdoor :

  • Suivi d’itinéraire (avec alerte d’éloignement)
  • Cartographie
  • POI
  • Profil d’altitude (en suivi d’itinéraire)
  • Retour départ
  • Coordonnées GPS
  • Alerte orage

En sortant d’usine, la carte d’Europe Standard est chargée dans l’APEX 2 Pro mais aucune dans l’APEX 2. A vous de télécharger celles que vous voulez et suivre les indications de Coros. Je vous préviens, c’est assez long.

Coros a amélioré le contraste de sa carte en ajoutant des contours sur le bord des routes et des chemins. Mais un problème persiste : tous les chemins et la majorité des routes sont tracés en blanc. Alors il y en a certains plus larges que d’autres, certes, mais c’est pas toujours facile de faire la distinction entre un chemin et un petit chemin.

Ensuite, ce n’est pas que ce soit un problème pour moi, mais ça pourrait gêner certains, sachez qu’il n’y a aucun texte sur la carte. Pas de numéro de route ni de nom de village.

La cartographie de Coros n’est pas routable. Il faut considérer que c’est une image en fond d’écran sur laquelle on charge un itinéraire GPX. Mais la montre n’est pas capable de trouver un chemin avec cette carte. Elle ne peut pas créer d’itinéraire en boucle, tout comme elle ne peut pas trouver un itinéraire pour vous ramener à votre point de départ si vous vous êtes perdu (c’est à vous de faire le boulot d’orientation).

Ca fait quelques temps déjà que j’annonce que ce qu’il manque à Coros pour être au niveau de Garmin et Suunto sur le plan de l’outdoor, c’est un outil de création d’itinéraire. Figurez-vous que… c’est pour bientôt. Ils vont l’ajouter à l’application, avec un créateur automatique d’itinéraire (comme chez Garmin et Strava).

En attendant, on peut tracer des itinéraires sur Strava ou Komoot avec le transfert automatique ou alors importer manuellement des fichiers GPX.

Par défaut, les profils sportifs n’intègrent pas d’écran de cartographie. Donc si on part sans rien avoir préparé, on n’a pas d’écran qui affiche la trace GPS, donc pas non plus la possibilité de retrouver son point de départ. Alors si besoin, on peut aller chercher la carte en affichant la boite à outils (appui long sur le bouton du bas) et cherchant l’icône de carto.

Mais l’écran de navigation s’active bien si on a déclenché un suivi d’itinéraire. Cet écran peut être configuré dans les réglages. On a les choix suivants :

  • Carte standard (les routes et chemins)
  • Carte topo (les couleurs et les courbes de niveau)
  • Hybride (les 2 superposées)
  • Pas de carte (on aura alors une trace à suivre sur fond blanc)

Sur cet écran, on peut zoomer avec la molette et déplacer la carte avec le tactile. Franchement, ce n’est pas super fluide. Si on déplace la carte un peu vite, il faut attendre un peu le chargement, particulièrement si on dézoome. Par contre, aucun problème pour le décalage en direct de la carte à une allure de course ou de vélo.

Coros a toujours le même problème d’orientation de la carte avec la boussole. Il suffit de laisser pendre son bras sur le côté ou de balancer ses bras en courant pour que la carte pivote de 90°. Elle se remet dans l’axe dès qu’on place le poignet devant soi pour consulter l’écran. Ca peut quand même parfois porter à confusion dans le choix à un carrefour.

La boussole, accessible depuis la boite à outil devient un outil complet ABC (altimètre, baromètre compas) et GPS lorsqu’on clique une fois sur la molette. L’écran affiche alors :

  • Les coordonnées GPS
  • La boussole
  • L’altitude
  • La pression atmosphérique avec une tendance

La mesure de l’oxygénation sanguine ne se fait que manuellement ou en mode automatique au-dessus de 2500m d’altitude. C’est tourné vers l’acclimatation à l’altitude. Coros ne cherche pas à utiliser cette donnée dans un cadre de suivi santé pendant le sommeil (apnée du sommeil, Covid, toussa, toussa).

Autres sports

Apex 2 Pro muscu

Coros est la seule marque avec Garmin à proposer la programmation d’entrainements de natation et de musculation (en plus des classiques course à pied et vélo).

En musculation, la montre détecte les mouvements et compte les répétitions et les séries. La réalisation d’une séance de musculation va venir ensuite implémenter une carte de chaleur des muscles sollicités.

On peut activer la diffusion de FC en Bluetooth vers un autre appareil. Ca peut être utile sur un vélo ou un home trainer.

Le profil de ski de randonnée détecte automatiquement les passages de montée à descente et inversement. Il bascule alors d’un affichage à l’autre.

Tous les profils sportifs implémentent la charge d’entrainement, mais pas toutes les autres métriques d’Evolab. Mais une activité de vélo sera bien prise en compte dans vos données de charge d’entrainement.

Les montres GPS Coros sont assez avancées pour la pratique de l’escalade, avec la possibilité d’entrer la cotation de chaque voie et même de faire de la grande voie. Ca tient au fait que le CEO pratique.

Il y a 2 modes qui permettent d’enchainer plusieurs profils sportifs dans une même activité. Le profil triathlon fonctionne comme on s’y attendrait, à ceci près qu’on peut personnaliser chaque portion de l’épreuve. Donc on peut tout à fait s’en servir pour faire :

  • Triathlon classique (natation eau libre, vélo, course à pied)
  • Triathlon piscine (natation en piscine, vélo, course à pied)
  • Triathlon outdoor (natation, VTT, trail)
  • Duathlon (course à pied, vélo, course à pied)
  • Triathlon dont la natation serait annulée car l’eau trop froide (off, vélo, course à pied)

Le profil Multisport permet de faire la même chose, avec n’importe quel profil sportif. Néanmoins, il est important de signaler qu’on ne peut pas faire de boucle de répétition. C’est-à-dire que ce mode ne fonctionne pas pour du run & bike ou du swimrun.

Précision GPS

Je n’ai pu conduire que quelques tests mais pour ce que j’ai pu analyser, je trouve la précision GPS des APEX 2 et APEX 2 Pro bonne. Sur cette partie, on voit que la trace de l’APEX 2 Pro en mode double fréquence est meilleure que l’APEX 2 en mode GPS seul. Ce jour-là, la Forerunner 955 était dans un mauvais jour…

Si on zoome sur une autre portion, on voit clairement que la trace en double fréquence est vraiment meilleure qu’en GPS seul. J’ai retiré celle de la Forerunner 955 tellement c’était n’importe quoi.

A vélo, pareil, on voit que les 2 traces, aller et retour, de l’APEX 2 Pro en double fréquence se superposent quasiment. Celles de l’APEX 2 en GPS seul sont moins rapprochées.

Activité quotidienne

Apex 2 Pro suivi sommeil

Il n’y a pas eu d’évolution de ce côté. Coros se concentre sur l’amélioration des fonctionnalités sportives de ses montres GPS et pas le suivi santé comme beaucoup de marques de montres connectées.

Le suivi d’activité quotidienne est constitué des métriques suivantes, accessibles depuis les widgets de la montre et sur l’application :

  • Calories brûlées
  • Minutes intensives
  • Nombre de pas
  • Nombre d’étages
  • Fréquence cardiaque : instantanée, min, max, moy
  • Sommeil

Pour ce qui est des calories, Coros ne prend en compte dans son calcul que les calories dépensées au titre de l’activité physique et pas celles liées au fonctionnement physiologique du corps.

Je le rappelle, les électrodes au dos du boitier ne permettent pas de faire un ECG. Elles servent en revanche à avoir une mesure plus fiable de la VFC, une excellente métrique pour suivre la récupération du corps (voir cet article sur la VFC). On parle là de variations de quelques millisecondes d’un battement de cœur à l’autre. Et pour ça, un électrocardiogramme (ou une ceinture cardio), c’est bien plus précis qu’un capteur cardio optique.

Pour faire ce test de VFC, il suffit de se poser 60s en respectant la position (un doigt sur la molette). Idéalement, il faudrait réaliser ce test chaque matin, juste après le réveil. Pendant le test, on voit la courbe de l’ECG défiler à l’écran. En fin de test, on a un score sur 100. Plus ce score est élevé, plus votre corps est prêt à réaliser une séance de sport intense. Le résultat de chaque test est consultable sur l’appli, sur un graphique qui permet de voir l’évolution dans le temps. Le seul reproche que je peux faire à Coros, c’est de nous donner un score sur 100 et pas la valeur de VFC en ms.

C’est tout, il n’y a pas d’alerte d’inactivité, ni la possibilité de se fixer des objectifs quotidiens de nombre de pas ou autre. Coros fabrique des montres pour le sport.

Montre connectée

Apex 2 Pro montre connectée

Là aussi, ce volet des fonctionnalités des montres GPS Coros est relativement limité.

J’aime bien la nouvelle watchface. Elle n’est pas trop complexe et les tons de gris sur fond blanc rendent bien avec les couleurs de l’ensemble de la montre.

Dans l’application Coros, on peut sélectionner les applications dont on souhaite recevoir les notifications (appel téléphonique, SMS, email, Facebook, WhatsApp, etc). Les notifications apparaissent rapidement à l’écran. On peut aller consulter l’historique des notifications dans le widget dédié. Mais c’est pas hyper pratique, car chaque notification occupe tout l’écran. Et si jamais un message est très long, alors il faudra faire défiler tout ce message avant de pouvoir afficher la 2e notification.

Il n’y a pas d’autre widget connecté (météo, calendrier, etc). En fait, ce qu’il manque peut-être, c’est un widget de lecteur de musique. On y accède via la boite à outils (appui long sur le bouton du bas). A l’heure actuelle, on ne peut écouter que des mp3 qui ont été transférés dans la mémoire de la montre via câble USB. Coros essaie de développer des partenariats avec des plateformes de streaming comme Deezer et Spotify mais il faudra encore attendre quelques mois pour que ça se concrétise. J’imagine qu’à ce moment-là, le Wifi pourra être utilisé pour télécharger des playlists.

A la première utilisation, la montre va rechercher un casque en Bluetooth. J’ai utilisé le casque à conduction osseuse Crosscall X-Vibes. Ensuite, on a un écran de commande tout ce qu’il y a de plus classique et on utilise le tactile pour changer de musique ou monter le son. A une exception près. Lorsqu’on affiche la liste complète des morceaux, on ne peut plus utiliser le tactile pour faire défiler et choisir celle qu’on veut, on est obligé d’utiliser la molette.

Il n’y a pas de gestion par album ou artiste. Tous les morceaux sont dans une seule et même liste, classés d’une manière que je n’ai pas réussi à comprendre (ça aurait été déjà pas mal que ce soit classé par ordre alphabétique).

Conclusion du test de l’APEX 2 et l’APEX 2 Pro 

Avis Apex 2 Pro

L’APEX première du nom m’avait conquis par son positionnement trail / outdoor à un prix abordable (300€ pour l’APEX 42mm, 350€ pour l’APEX 46mm). Sur le marché, c’est difficile de trouver ce genre de montre GPS, avec alti baro et suivi d’itinéraire dans cette gamme de prix. En sortant à 479€, l’APEX 2 monte d’un clic pour rejoindre le début du haut de gamme (Grit X Pro, Suunto 9 Peak Pro), certes, avec la carto en plus.

Coros a une politique de mise à jour et distribution des fonctionnalités très ouverte qui fait que la Pace 2 partage bon nombre de fonctionnalités de la VERTIX 2 malgré son étiquette à 200€. Mais Coros n’est plus forcément le champion du rapport qualité / prix d’avant 2020. Désormais, Coros a rattrapé les marques historiques comme Suunto ou Polar et vient se frotter à Garmin. Et ses positionnements tarifaires ont suivi, avec une VERTIX 2 à 700€, une APEX 2 Pro à presque 600€ et une APEX 2 à presque 500€.

Je pense qu’ils ont raté une opportunité en jouant leur atout de la carto sur une APEX 2 positionnée autour de 429€ et qui aurait pu détourner d’anciens clients de Suunto et Polar ou proposer une option moins chère que Garmin. Alors je sais bien que l’APEX 2 et l’APEX 2 Pro sont moins chères que des Fenix 7 mais là, avec le Black Friday qui arrive, je peux déjà prédire que les masses vont se jeter sur des Fenix 6 en promo plutôt que sur des APEX 2 au même prix.

Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Les APEX 2 et APEX 2 Pro sont finalement des VERTIX 2 XS et VERTIX 2 S. Elles ont été positionnées par Coros à leur place, moins chères que les Fenix 7 mais plus chères que les autres montres GPS sans carto. En tout cas, pour bon nombre de traileurs, elles offrent une option plus abordable avec cartographie pour qui n’a pas besoin de 140h d’autonomie (ce qui est le cas de beaucoup de monde, reconnaissez-le). A moins que Coros ait décidé de tasser sa gamme vers le haut pour insérer une nouvelle montre GPS sans carto entre la Pace 2 et l’APEX 2, autour de 300/350€. A suivre en 2023…

43 commentaires

  • Etienne

    j’espérais tellement l’arrivée d’une APEX 2 avec puce multi GNSS double fréquence aux alentours des 350€ afin de remplacer ma PACE 2…mais ça ne sera pas le cas
    j’aurais plus pensé à un positionnement APEX 2 PRO pour les trailers, avec la carto, et la APEX 2 plus pour les coureurs et avec une meilleure précision du GPS…

    • Jérôme

      Bonjour
      Effectivement, c’est une surprise. Comme je le dis en conclusion, peut-être que Coros a fait une place pour sortir une nouvelle montre GPS sans carto qui se placera entre la Pace 2 et l’APEX 2.

  • Axel

    Bonjour Jérôme, un grand merci pour ce test que j’attendais depuis des mois comme l’Apex Pro 2

    Je partage totalement ton avis sur le positionnement de l’Apex 2 et sa carto, ils vont certainement rater leurs cibles.

    Par contre je suis surpris par les tarifs que tu annonces, sur le site de Coros l’Apex 2 est à 399 dollars et l’Apex Pro 2 à 499 dollars. Le dollar valant actuellement 1,03€ on reste loin des prix dans ton article.

    • Jérôme

      Bonjour
      C’était pareil lors de l’annonce de l’Apple Watch Ultra, la différence de prix ne correspondait pas à la simple conversion €/$.

      • OlivierT

        Les prix US sont hors taxes. Tu ajoutes les 20% de TVA pour avoir une equivalence francaise.

      • Cyril

        La politique de Coros et d’Apple n’a rien à voir !
        Sur l’ensemble du site, tous produits confondus (hors pod 2), la conversion donne le même prix dollar-euro. A verifier, car si elle sort à 600 euros, aucun intérêt sur ce modèle vis à vis d’une vertix 2

        • Axel

          Merci pour ces retours, en effet 600€ ça fait beaucoup trop …

        • Pierre

          Bonjour.
          Jérôme, merci pour ce test, j’attendais aussi avec impatience la sortie de cette Apex 2.

          Concernant la montre c’est une évolution et je comprends que Coros adapte les prix de cette gamme.
          Seulement, j’ai constaté aussi comme Cyril cette différence de prix entre le dollar et l’euro pour la Apex 2 et 2 pro. Alors que pour les autres produits, c’est les mêmes…
          Y a t’il une explication a cette augmentation de + 80€ ?
          D’avance merci

  • Yungho

    Bonjour, je suis déçu de l’autonomie en utilisation quotidienne pour l apex 2 qui est annoncé à 17 jours alors que mon apex 46 est de 30 jours . Pouvez vous confirmer que pour cette utilisation la batterie durera moins longtemps que avec l apex 46 .
    Merci

    • Jérôme

      Bonjour
      Ben l’APEX 46mm est de la taille de l’APEX 2 Pro. Pas étonnant que l’autonomie de l’APEX 2 soit plus réduite.

      • José

        Bonjour,

        Selon le site officiel Coros, l’autonomie en utilisation quotidienne a belle et bien chuté. On passe de 24 jours pour l’Apex 42 contre 17 pour la nouvelle version (Apex 2). Ce qui est surprenant c’est qu’en mode GPS c’est l’inverse….

  • Arnaud

    Bonjour,

    je pense que vous vous êtes trompé de 100€ pour les montres car elle sont annoncées à 399 et 499$ et lorsque l’on regarde la pace 2, elle est à 199$ et 199€ sur le store FR.

    Sinon connaissez vous les dates de disponibilité en france ?

    Merci pour vos tests détaillés.

  • Oligue

    Bonjour Jérôme,
    Merci pour ce test très intéressant. L’APEX 2 Pro est celle que j’attendais avec impatience, j’ai pu voir sur le site officiel qu’elle était annoncée à 499 $, et j’ai pensé benoîtement qu’elle serait à 499 € chez nous. C’est donc une grosse déception de la voir annoncée à 579 €. Une telle différence de prix me paraît injustifiée, surtout lorsque les autres modèles ont des prix identiques en $ et en €. Cela dit, rien de grave, je garde pour l’instant ma POLAR Vantage M, à laquelle j’envisage de coupler le capteur STRYD pour avoir une plus grande précision.
    Merci pour ce blog et les vidéos qui permettent à tout un chacun de faire les meilleurs choix selon son budget et ses objectifs.

  • Jean-Philippe

    Bonjour. Merci pour ces premiers éléments, le jour de la sortie et de la communication par Coros, bravo !

    Je ne suis pas sûr d’avoir bien compris le passage sur l’utilisation en mode Multisport. Peut-on changer de sport au fur et à mesure de l’activité, sans l’avoir prévu au départ, avec parfois plusieurs fois le même sport (par exemple pour un raid dont on découvre les enchaînements au dernier moment : course orientation(trail) / VTT / course orientation / kayak / VTT / course) ?

    Merci !

  • Benoit

    Bonjour,

    Merci Jérôme pour le travail que tu accomplis sur ton site. Tes analyses poussées nous éclairent au mieux au moment de choisir un modèle, même si le choix reste cornélien.

    Après ces tests, j’avoue être un peu déçu par la cartographie non routable et le tarif proposé. Par conséquent, je demanderais sans doute au père Noël de prévoir une Garmin Fēnix 6X Pro (s’il en reste encore au Black Friday), pour remplacer ma Suunto Ambit 3 Sport.

    Sportivement,
    Benoit

  • Domingo de la vega

    Bonjour
    Votre test est bien complet et reflète bien à mon avis une erreur de positionnement en terme de prix, à comparer avec la Garmin 255 qui fait la double fréquence pour à peine plus de 300 euros. Puis je savoir quel logiciel vous utilisez pour faire apparaître les traces gps et les comparer svp ? Je vais recevoir un compteur Garmin 1040 et je voudrais le comparer en trace gps avec ma coros Pacé 2 et avec mon pixel 6, via l appli Strava (le pixel 6 est censé être double fréquence, mais je ne sais pas si Strava en tient compte, ou tout autre appli Android sportive d ailleurs…)

  • Christophe

    Je trouve épatant de lire un avis aussi étayé alors que très peu de site spécialisés (un seul à ma connaissance) ont présenté ces montres, et qu’elles ne sont même pas sur le site de Coros à cette heure.
    Bravo !

  • Jérôme

    Toujours un plaisir de lire tes avis et conseils .
    A ce jour, elles sont disponibles quand et où? Je n’ai rien trouvé sur les sites.
    Merci

  • Mathieu

    Bonjour Jérôme,

    Il semble que les retours d’expérience sur la soient mitigés (VERTIX 2). Si elle est très pratique pour la navigation, son positionnement (non protégée par 2 ponts) occasionne des appuis intempestifs lors d’activités outdoor. L’enregistrement se trouve en pause et seul le bip sonore nous alerte. Est-il possible de verrouiller la montre pendant une activité?

  • Arthur

    Merci pour le test. En tant qu’utilisateur d’une PACE 2 depuis plus d’1 an je suis un peu décu par le positionnement tarifaire de l’APEX 2:

    500 euros, c’est 2,5 x le prix de la pace 2…

    Avec une étanchéité à 50 m seulement. Et une cartographie dont je n’ai pas l’utilité.

    Je crois que je vais garder ma pace 2 encore un peu, elle fait le job avec ses nombreuses mises à jour.

  • Vincent

    Bonjour

    Concernant ce point
    « il n’y a pas d’alerte d’inactivité, ni la possibilité de se fixer des objectifs quotidiens de nombre de pas ou autre. »

    On peut tout de même fixer les calories et le temps d exercice /jour souhaité ? (comme sur apex pro)

    Très bel article, bravo

  • Cyrille

    A priori comment se comporte t’elle face à une 955 qui n’ est pas très loin en terme de tarif ?

  • Matthieu

    Bonjour et un grand merci Jérome,

    A propos du nouvel écran de l’apex 2 pro, serait il par hasard aussi plus contrasté / plus lisible que l’apex pro ? ( les écran coros sont moins contrastés que les garmin pour en avoir fait l’expérience, en saphir toutes les 2 ). Ou aucun progrès de ce coté ?

    Merci

    • Jérôme

      Bonjour
      Moi je dirais que les écrans habituels de Coros sont moins lumineux que ceux des autres marques, c’est vrai. Et c’est vrai que là je ne l’ai pas remarqué, c’est donc que c’est mieux que les APEX 2. Je vais l’ajouter à l’article.

  • Matthieu

    Un étonnement quant à l’étanchéité, 50m seulement pour la coros apex 2 pro, elle était de 100m avec l’apex pro.

    50m… un peu juste pour envisager sereinement les modes sportifs nautiques engagés proposés tel que le windsurf, plus encore en speed 🙂 Les chutes en aileron ou plus encore en foil sont violentes.

    Je ne comprends pas Coros ?!

  • Jérôme

    Bonjour Jérôme,
    Je constate que ces 2 nouvelles apex ne propose pas de mode autonomie ultramax comme sur la Vertix 2 .
    Est ce exacte ?
    Merci

  • Fred

    Bientôt peut-être une Pace 3 … qui sait

  • Melot

    Bonsoir Jérome,
    Merci pour ce test, du temps passé pour les faire pour l’ensemble des produits!!! Merci.
    J’en arrive à mon interrogation…. J’ai une S9B qui commence à montrer quelques signes de faiblesse ( le bouton bas ne répond plus ou très mal). Je pense donc à son remplacement. Je pratique natation, course à pieds, vélo, Trail et la rando. Une fonction très appréciable pour moi est la création d’itinéraires pour effectuer des courses, Trail ou rando dans des coins que je ne connais pas. En terme de fonction la remplaçante S9 Peak Pro me conviendrait au détail près qu’avec mes yeux de 51 ans l’écran plus petit me fait craindre le pire quand à la visibilité lors d’exercices !! Alors je regarde d’autres fabriquants et j’ai trouvé du côté de Coros avec la nouvelle Apex 2 Pro et la carto, une montre au design (et fonctionnalités) sympa(s) Cependant j’ai lu dans ton test que la création d’itinéraires n’était pas top et qu’il n’y avait pas de guidage ‘’turn by turn’’ ( très utile en Trail nocturne dans une région inconnue, ou rando en montagne) Je ne comprends pas très bien la notion de carte non dynamique où tu expliques que l’itinéraire est simplement plaqué sur la carto….
    Alors je réfléchi encore pour le prochain modèle…..
    bonne soirée Jérome et à tous

    Philippe

    • Jérôme

      Bonjour
      Carte routable (Garmin ou ton GPS de voiture) = la montre connait l’emplacement des chemins et est capable de tracer un itinéraire seule pour d’amener d’un point A à un point B.
      Carte non routable (Coros) = il y a une image de la cartographie mais la montre ne connait pas l’emplacement des chemins ; donc si tu lui demande d’aller de A à B, elle ne te proposera que la ligne droite (ou alors il faudra que tu te débrouilles pour trouver un itinéraire en regardant l’écran de la montre).

  • Fred

    Bonjour,
    Peut-on afficher la FC en % de la FCmax chez Coros ?
    Je sais que c’est une fonction très basique, mais ce n’est précisé ni dans « Coros pour les nuls », ni dans la manuel sur le site de Coros, et les photos et vidéos visionnées ne montrent la FC qu’en BPM.
    J’ai bien envie de l’essayer à Coros et cette fonction m’est indispensable.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.