Mise à jour Coros EvoLab : analyse de l’entrainement (à la Firstbeat)

Mise à jour Coros EvoLab

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Qu’est-ce qui ressort sur mes tests de montres GPS Coros depuis 2 ans ? L’absence d’outil pour tracer des itinéraires et les faibles possibilités d’analyse post-entrainement sur l’application.

Mai 2021 : Coros répond à la 2e remarque avec EvoLab (pas sûr que ce soit uniquement grâce à moi…). Il y en a de partout ! EvoLab regroupe plusieurs algorithmes qui vont donner une indication sur l’état de forme, l’impact de la charge d’entrainement, la fatigue et le niveau de performances. Techniquement, c’est une mise à jour qui interviendra sur l’application ET les montres GPS Coros. Les données qui évoluent fréquemment sont disponibles directement sur la montre et les autres, qui varient plus à moyen/long terme, sur l’application.

Pour résumer, EvoLab, c’est le Firstbeat de Coros. L’objectif est d’avoir des données pour optimiser l’entrainement. J’ai pu tester la version bêta depuis quelques semaines et je vais vous présenter tout ça.

Les algorithmes physiologiques d’EvoLab

Coros Evolab appli

Techniquement, il n’y a quasiment rien de nouveau. EvoLab regroupe une douzaine d’algorithmes physiologiques pour évaluer la performance ou l’impact de l’entrainement qu’on connait déjà chez la concurrence comme Garmin avec les algo Firstbeat. Mais pour les utilisateurs de montres GPS Coros, vous allez voir qu’il y a beaucoup de nouveautés.

De manière très classique, j’allais vous prévenir que pour que les résultats soient fiables (on va évidemment parler du prédicteur de temps de course), il faut des données d’entrées fiables. Et donc des mesures de fréquence cardiaque correctes. C’est pourquoi il vaut mieux porter une ceinture cardio. Mais Coros m’a coupé l’herbe sur le pied en détaillant le fonctionnement de leurs algos, qui ne se basent pas seulement sur la FC comme référence, mais aussi sur les zones d’allure, ce qui permet visiblement d’écarter quelques mauvais résultats de prise de FC.

Les nouveaux algorithmes qui s’appliquent à toutes les données, quels que soient les profils sportifs utilisés :

  • Charge d’entrainement
  • Condition physique
  • Fatigue
  • Charge d’impact
  • Training effect
  • Durée de récupération
  • Distribution des intensités d’entrainement

Et il y a aussi les nouveaux algorithmes qui s’appliquent uniquement aux données issues des profils Course (pas trail) et Piste :

  • Prédicteur de temps de course
  • Niveau sur marathon
  • Performance de course
  • Objectif de l’entrainement
  • VO2max en course à pied
  • Seuil lactique (FC et allure)

Bon, on commence par quoi ?

Pour partager trucs et astuces avec le reste de la communauté, rejoignez le groupe Facebook Je ne suis pas un héros mais j’ai une Coros.

Suivi de la charge d’entrainement

Coros EvoLab widget 2

Sur la montre : 1 widget à 4 écrans

  • Ecran 1 : niveau de fatigue, condition physique, charge d’impact
  • Ecran 2 : charge d’entrainement sur 7 jours
  • Ecran 3 : distribution des intensités d’entrainement sur 4 semaines (facile, moyen difficile)
  • Ecran 4 : conseil
Coros Evolab graph 2

Sur l’appli : valeurs et graphiques

Cette capacité se décompose en 4 métriques.

La première, c’est la charge d’entrainement proprement dite, sur 7 jours. A partir du training impulse de chaque activité (prenant en compte l’intensité et la durée de la séance), Coros calcule un score de charge. Les scores de toutes les activités sur 7 jours glissants sont additionnés pour donner la charge d’entrainement.

En parallèle, une fourchette optimale est calculée à partir de votre historique. En regardant si votre charge d’entrainement se situe dans, au-dessus ou en-dessous de cette fourchette, vous pouvez avoir une vision sur l’efficacité de vos entrainements.

Ensuite, il y a 3 valeurs qui vont de pair : la fatigue, la condition physique et la charge d’impact. Ce sont des notions qu’on trouve sur d’autre plateformes, notamment TrainingPeaks (viennent d’être intégrées à l’application Suunto) et les montres GPS Polar et Garmin sur leur widget statut d’entrainement.

La charge d’impact, c’est la traduction de accute training load (la charge sur 7 jours). La condition physique c’est le chronic training load (la charge sur 6 semaines). La fatigue, c’est le ratio des 2 ramené sur une échelle de 0 à 100.

Allez, je vous décrypte ce charabia. La condition physique, c’est l’endurcissement de votre corps depuis 6 semaines du fait de vos entrainements. La charge d’impact, c’est plutôt la fatigue accumulée sur les derniers entrainements (7 jours). Vous comprenez bien que pour éviter le surentrainement, voire les blessures, il faut éviter de charger la mule plus qu’elle n’y est habituée. Hé bien ça, c’est la fatigue. Si la fatigue est basse, vous êtes en désentrainement ; si elle est haute, vous êtes en surentrainement.

Training effect

Coros EvoLab training effect

Sur la montre et dans l’appli : données dans le récapitulatif de l’enregistrement d’une séance.

Coros distingue pour chaque entrainement le training effect aérobie et anaérobie. Les données existaient déjà dans l’appli et ont été ajoutées sur la montre.

Durée de récupération

Coros EvoLab widget 3

Sur la montre : 1 widget à 2 écrans

  • Ecran 1 : endurance, recommandation d’intensité pour le prochain entrainement, durée de récupération
  • Ecran 2 : conseil

Après chaque entrainement, la montre calcule la durée de récupération qu’il convient d’adopter avant de faire une séance de sport intense. Ca reste assez basique, puisque ça ne prend en compte que l’effet du sport et pas de l’activité quotidienne ni de la qualité du sommeil.

Performances en course à pied

Coros EvoLab widget 1

Sur la montre : 1 widget à 4 écrans

  • Ecran 1 : performance de course,
  • Ecran 2 : prédicteur de temps de course (chronos)
  • Ecran 3 : prédicteur de temps de course (allures)
  • Ecran 4 : conseil
Coros Evolab graph 1

Sur l’appli : valeurs et graphiques

Un package de 5 métriques, dont certaines vont vous paraître un peu obscures. Pour les initier, il faudra plusieurs séances de course à pied en utilisant le profil Course ou Piste (pas Trail) avec un enregistrement de la fréquence cardiaque qui dépasse 70% de la FCmax pendant au moins 10 minutes. A partir du premier run, il faudra attendre 7 jours pour avoir un résultat, mais j’imagine que comme pour Firstbeat, il vaudra mieux compter 4 semaines pour avoir des résultats d’algorithme fiables.

Niveau sur marathon : un score sur 100 qui prend en compte le VO2max, le seuil lactique, l’efficacité de la foulé et l’historique des activités. Difficile de dire ce que ça représente concrètement. Disons que c’est une métrique qui indique le niveau de préparation, en fusionnant le physique et la technique.

Performance de course sur route : un score en pourcents (entre 80 et 120%) qui indique sur chaque activité si vous avez été meilleur ou moins bon que votre niveau de marathon habituel.

Prédicteur de temps de course : ça, c’est connu (et même largement débattu dès qu’on s’attache à savoir si c’est fiable ou pas). Coros calcule, à partir des données collectées par votre montre cardio GPS, des chronos que vous êtes susceptible d’atteindre sur 5km, 10km, semi-marathon et marathon.

Si le je compare avec Garmin, en tout cas, les résultats sont très proches.

  • 5km : Coros 23:10, Garmin 22:03
  • 10km : Coros 48:07, Garmin 47:35
  • semi : Coros 1:46:29, Garmin 1:53:57
  • marathon : Coros 3:52:15, Garmin 4:22:22

VO2max et seuil lactique : des données qui étaient déjà présentes chez Coros et qui ont été intégrées à EvoLab.

L’objectif de l’entrainement est une indication présentée dans le récapitulatif de chaque entrainement de course à pied et de piste au niveau du training effect, qui classe l’entrainement par type de bénéfice apporté : facile, base, tempo, seuil, VO2max, anaérobie.

Dates de déploiement d’EvoLab

J’ai pu tester la version bêta d’Evolab depuis quelques semaines.

Aujourd’hui, Coros élargit la cible de cette version Bêta à 1000 nouveaux testeurs. Allez vite vous inscrire sur cette page.

Si vous avez raté le coche, alors vous devrez attendre mi-juin.

Une mise à jour pour quelles montres GPS Coros ?

Comme à son habitude, Coros propose ces nouveautés à (presque) tous ses utilisateurs.

Si vous êtes équipé d’une des montres GPS suivantes, vous aurez accès à la version bêta :

Quelle que soit la montre GPS que vous possédez parmi la liste ci-dessus, vous aurez accès à l’ensemble des nouvelles fonctionnalités présentées dans cet article.

Je ne sais pas quel est le paramètre qui écarte l’Apex 42mm de cette mise à jour bêta. Mais elle devrait tout recevoir lors de la prochaine mise à jour, qui diffusera EvoLab à tout le monde.

Si vous avez une Pace, alors vous aurez accès aux nouveautés sur l’application mais pas sur la montre.

Mon avis

De prime abord, on est épaté par le contenu de cette mise à jour. Je vais me permettre de relativiser un peu (ça sert à ça l’œil de l’expert, non ?).

Techniquement, il n’y a rien de révolutionnaire. Les utilisateurs de Fenix connaissent presque tous ces algorithmes physiologiques produits depuis des années par Firstbeat. Et les plus complexes, on les trouve sur des plateformes spécialisées dans les programmes d’entrainement comme TrainingPeaks.

Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Ca n’enlève rien au mérite de Coros ! Garmin a bien vu l’intérêt de ces algos dans l’analyse et les conseils qu’il peuvent apporter à l’utilisateur et a racheté Firstbeat. Coros a eu une démarche différente, qui rejoint plus celle de Polar, qui est de tout développer en interne. Et c’est là la prouesse qu’a réalisé Coros : 3 ans quasiment jour pour jour après le lancement de leur première montre GPS (la Pace), ils se posent désormais comme un vrai rival de Garmin.

Et pour finir, je ne suis pas fan de la rotation automatique de l’écran pour présenter les graphiques. OK, ça permet de les afficher plus grands mais bon, c’est chiant de devoir tourner le téléphone. J’aurais préféré avoir le choix : le graphique d’abord au format portrait puis, si je tourne le téléphone, au format paysage.

18 commentaires

  • Jean-mathieu Duquette

    Va t il ,y avoir encore des mises à jour pour la pace 1 ,ont tous ceux qui ont cet montre ont tombé dans l oublie ?

  • Arhur

    Bonjour.

    C’est parfait tout ca ! Merci pour la présentation.

    Je verrai bientôt si le Coros evo lab me convient mieux que le statut d’entrainement Garmin avec tous ses widgets.
    En tout cas c’est très sympa de bénéficier de toutes les nouvelles fonctions par mise à jours pour toute la gamme, sans distinction entre le haut et le bas de gamme.

  • Fabrice

    Bonjour,

    Je crois qu’on dit sous et non sur 😉 :

    “Mais Coros m’a coupé l’herbe sur le pied en détaillant…”

    Je pinaille, merci pour le travail effectué.

  • Stephen

    Bonjour, merci pour cette présentation!
    Peux tu confirmer que le training effect est disponible quelque soit le profil d’activité?
    Jusque là on n’y avait pas le droit en mode vélo…

  • Florian

    hâte de voir cette évolution (j’ai demandé la bêta )! J’avais fait l’impasse sur ces fonctionnalités en pariant sur les mises à jour régulières de Coros et pas déçu du choix du tout jusqu’à maintenant !

    Merci pour cet essai et explications, article top!

    • Arhur

      J’ai installé la mise à jour EvoLab en version beta ce soir, et ca fait un gros gros gros changement par rapport à la version précédente, c’est le moins qu’on puisse dire ! Il me faudra un peu de temps avant d’appréhender cette mise à jour et de comprendre un peu comment ca fonctionne.
      Je n’ai pas encore couru avec, mais apparemment elle a intégré mes données précédentes. La v02 max a baissée, le seuil lactique a monté…etc…. Et il y des notions nouvelles qu’il faut intégrer comme la fatigue, la condition physique, la charge d’impact etc….

      A voir après quelques séances, mais le bond réalisé par Coros sur ce point du training effect et de la charge d’entrainement me parait vraiment impressionnant, surtout du point de vue de ma pace 2 d’entrée de gamme !

  • Arthur

    Apparemment, on a aussi gagné un mode multisports sur la pace 2 !!!! Le top !

  • LOLO51

    Bonjour à toutes et à tous,
    J’ai acheté une Coros pace 2 (superbe !) que j’utilise avec la ceinture Polar H10.
    La version de mon application mobile est V2.37.0, pouvez-vous m’indiquer comment obtenir la version EvoLab pour l’application mobile et pour ma montre Coros Pace 2 ?
    Merci à toutes et à tous.
    Lolo51

  • gouin

    des nouvelles de la maj?car nous sommes le 24/06 et je n ai pas de maj sur mon apex 46.

  • Lulu

    Idem, rien sur mon apex 42. Patience

  • Lulu

    Testé ce matin, très grosse satisfaction. C’est un plus à ne pas négliger.

  • mdadm

    Bonjour,

    Il est indiqué qu’il faut courir en mode course/piste au moins 7 jours pour qu’evolab puisse donner une évaluation, cela veut dire que les entrainements en mode “trail” ne sont pas pris en compte ?
    Je ne passe quasiment que par ce mode :/

    Merci d’avance.

    • Jérôme

      Bonjour
      Je n’ai pas encore autant de recul avec Coros qu’avec Garmin. Mais chez Garmin, il faut utiliser le mode Course à pied pour avoir une base.

  • NJ

    Bonjour,
    Mon evolab bloque à 29% depuis un bon moment (Apex42), quelqu’un d’autre à ce PB.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.