Est-ce que les capteurs cardio optique peuvent remplacer les ceintures ?

Capteur cardio optique

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

TomTom a été précurseur dans le domaine. Depuis, les capteurs cardio optique se sont généralisés sur toutes les montres cardio GPS. D’ailleurs, plus aucune montre connectée ne sort en 2021 sans capteur cardio optique.

Initialement, on espérait tous que ce nouveau capteur allait permettre de se passer de ceinture cardio. C’est vrai, une ceinture thoracique, ce n’est pas super confortable. Perso je n’ai pas trop de problème à la supporter (je ne suis pas visctime d’allergie) mais j’avoue que ça ne me déplairait pas de m’en passer (sans compter que ça m’éviterait d’avoir à changer la pile régulièrement).

Or, avec la multiplication des algorithmes physiologiques, il est essentiel de relever une fréquence cardiaque fiable afin que les résultats des algorithmes d’analyse soient fiables à leur tour.

Mais est-ce que les capteurs cardio optique fonctionnent vraiment assez bien pour remplacer les ceintures cardio ?

Comment fonctionne un capteur cardio optique ?

D’une manière générale (on parlera plus tard des différences entre les marques), un capteur cardio optique est composé de 2 éléments : une source de lumière et un capteur de lumière.

La source de lumière (une ou plusieurs diodes) émet de la lumière, qui va pénétrer les couches superficielles de la peau. Une partie de cette lumière sera réfléchie. Le capteur va mesurer cette lumière réfléchie.

Il se trouve que les variations de pression dues au flux sanguin (aussi légères soient-elles), modifient cette lumière qui retourne au détecteur. Du coup, en analysant ces petites variations de lumière, votre montre est capable d’en déduire votre fréquence cardiaque.

Comment fonctionne capteur cardio optique

A l’origine, les diodes étaient vertes sur tous les capteurs cardio optique. Mais maintenant, on en trouve aussi des jaune/orange. L’objectif est d’utiliser différentes longueurs d’onde de lumière car elles réagissent chacune différemment à la couleur et aux différentes couches de la peau.

Est-ce que plus il y a de diodes vertes et plus un capteur est fiable ? Ma réponse est : non. C’est vrai que dans les premières années, les capteurs étaient équipés de 1, voire 2 LED. Puis les fabricants sont montés à 3, 4, 6 et même 9 pour le capteur Precision Prime de Polar !

C’était de la surenchère. Et puis depuis 2 ans, les fabricants font un peu machine arrière : Garmin et Coros sont revenus à des capteurs avec simplement 2 LED. Et ils ne fonctionnent pas moins bien que les autres. Pour moi, en 2021, c’est Garmin qui a le meilleur capteur cardio optique.

Attention à ne pas confondre : la diode rouge qui est intégrée à certains capteurs cardio otpiques ne sert pas à mesurer la FC mais le SpO2 (la saturation sanguine en oxygène). C’est en fait comme si on avait fusionné 2 capteurs en 1 : 1 capteur cardio et 1 oxymètre de pouls.

Différence entre capteur optique et ceinture pectorale

La technologie est complètement différente.

Une ceinture cardio thoracique mesure l’activité électrique du cœur grâce à 2 électrodes (ou 4 sur certaines ceintures). C’est quasiment un électrocardiogramme simplifié. La technologie est donc bien connue et la mesure est fiable et instantanée.

Un capteur optique utilise la lumière pour mesurer les variations de pression du sang dans les capillaires de la peau. Sauf que ce n’est pas aussi précis de mesurer le flux sanguin au bout du bras par rapport à une mesure directement à la sortie du coeur. Il y a (et il y aura toujours) un petit délai entre le battement du coeur et l’affux de sang au niveau du poignet.

Comment améliorer la précision d’un capteur cardio optique ?

Plus on se rapproche des extrémités et moins les variations de pression dans les vaisseaux sanguins sont importantes. Ajoutez à cela que les contractions musculaires compriment les vaisseaux sanguins, que le froid réduit la quantité de sang en surface de la peau, que la sueur s’installe entre la peau et le capteur et vous vous rendez compte que la mission du capteur optique devient très difficile.

L’ennemi du capteur optique, c’est la lumière extérieure. Si le bracelet n’est pas assez serré, la lumière extérieure va venir polluer le capteur optique et la mesure ne sera pas correcte. C’est pour ça que certaines montres ont une bosse sur l’arrière du boitier, pour bien appuyer le capteur sur la peau. C’est aussi pour ça que j’ai trouvé lors de mes tests que les petites montres donnent de meilleurs résultats que les grosses, même si elles utilisent le même capteur. Les grosses montres ont plus tendance à balloter avec les mouvements de bras, ce qui fait bouger le capteur sur la peau.

Les tatouages posent aussi un problème, puisque l’encre noire absorbe la lumière des diodes.

Les poils aussi, car ils bloquent une partie de la lumière émise par les diodes. Certains lecteurs m’ont d’ailleurs dit qu’ils observaient une amélioration de fiabilité depuis qu’ils rasaient la zone sous leur montre GPS.

L’autre point d’attention, c’est de bien veiller à ne pas placer la montre sur le poignet. Cette zone osseuse n’est pas favorable. Il vaut mieux la placer 2cm au-dessus de l’os saillant du poignet.

Est-ce qu’un capteur cardio optique est fiable ?

Il y a 2 volets qui contribuent à la précision d’un capteur cardio optique dans une montre GPS :

  • harware : les composants électroniques qui forment le capteur
  • software : les algoritmes qui vont analyser les retours de lumière pour en déduire une valeur de fréquence cardiaque

J’ai testé plusieurs dizaines de montres cardio sans ceinture. Je réalise toujours des tests comparatifs avec une ceinture cardio thoracique (couplée à une montre qui me sert de référence) pour évaluser la fiabilité du capteur cardio otpique d’une montre GPS. Comparer des statistiques comme la FC moyenne ou la FC max d’une séance n’est pas suffisant.

J’ai donc pu me faire une bonne idée des performances des capteurs cardio optiques. Pour une mesure de la fréquence cardiaque au repos, les capteurs cardio optiques fonctionnent très bien. Mais la fiabilité se dégrade dès lors qu’on pratique du sport, notamment à haute intensité.

Mais on peut tout à fait obtenir de bons résultats. Voici quelques exemples tirés de mes tests :

On voit que les courbes se superposent quasi-parfaitement. Les capteurs optiques enregistrent les mêmes variations que la ceinture..

Mais je ne vais pas vous mentir, il y a d’autres cas où ça fonctionne moins bien :

Dans ces cas, les données de fréquence cardiaque sont fausses. Mais ce n’est pas tout : le temps passé dans chaque zone cardio est faux, le training effect est faux, la charge d’entrainement est fausse, etc… Donc ça a un impact qui va bien au-delà de la simple erreur sur une séance de sport. L’erreur se répercute sur les résultats de plein d’algorithmes physiologiques, jusqu’à l’estimation du VO2max.

Quant à la mesure de la fréquence cardiaque dans l’eau, en natation, elle est plus qu’approximative…

Alors, bientôt la disparition des ceintures cardio ?

La technologie évolue. Les marques font des choix différents, entre le développement en interne ou l’intégration avec des sous-traitants spécialisés, comme Valencell ou LifeQ.

Bon, ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’un capteur optique ne remplace pas forcément une ceinture. Disons que c’est plus un capteur complémentaire. Je m’insurge contre ceux qui disent que c’est de la merde. Ca dépend de ce que vous voulez faire.

Sur de l’endurance fondamentale, vous pouvez y aller sans ceinture. En utilisation quotidienne (hors de vos séances de sport), ça permet de mesurer tout un tas de métriques liées au cardio (FC au repos) ou à la variabilité de fréquence cardiaque (récupération). Donc c’est bien un plus, il ne faut pas dire que ça ne sert à rien et que les fabricants nous forcent à payer un truc qu’on ne veut pas.

Mais si vous êtes un sportif aguerri, que vous recherchez la performance, que vous pratiquez des séances à haute intensité comme du fractionné et au seuil, alors la ceinture restera un accessoire indispensable pour vos entrainements. Vous y gagnerez en fiabilité sur la FC et donc en précision sur les résultats des algorithmes physiologiques.

Lisez cet article pour bien choisir votre ceinture cardio.

Et les brassards cardio optique ?

Polar Verity Sense

Un brassard cardio optique, c’est ni plus ni moins qu’un capteur cardio optique (parfois le même que sur certaines montres cardio sans ceinture) placé sur un brassard élastique. On le place ensuite sur l’avant-bras, le biceps ou même la tempe (en natation).

Et ça change tout :

  • Le brassard élastique plaque mieux le capteur sur la peau que le bracelet d’une montre GPS
  • La zone est plus favorable : plus de musle, moins d’os, plus d’afflux sanguin

Au final, la précision est super et même presque équivalente à celle d’une ceinture cardio.

Précision Polar OH1 vélo

Le seul bémol, c’est qu’il faut le recharger plus souvent…

30 commentaires

  • Bonjour, tous les cardio au poignet ne se valent pas, le mio link ne m’a pas convaincu :http://www.thecrow.fr/2015/06/test-complet-mio-link.html . pour ce qui du tatouage, ça altéré la couleur, Apple l’a admis pour son apple watch. Philippe

  • Bertrand Mathurin

    Bonjour,

    Qu’en est-il de l’utilisation du cardio lorsque vous avez un maillot à longues manches ou une veste, des gants ??? Le capteur optique devient inutilisable ! A moins qu’il y ait une solution, je pense que ce système n’est pas abouti…

    Belle journée,
    Bertrand

    • Jérôme

      Bonjour
      Ah oui, c’est sûr, il n’y aura aucune amélioration technologique pour régler ce problème.
      Ah si ! Il faudrait une montre avec cardio intégré et une projection des données sur des lunettes intelligentes. Là, ça marche.

    • Sergio

      Ca ne m’a jamais posé de problème d’avoir une veste ou autre , il suffit de retrousser qqs cms de la manche, rien d’inaccessible pour le commun des mortels.

      J’ai eu une Tomtom cardio pendant 1 an puis une Garmin FR225 depuis 2 mois. Côté précision, rien à redire, il parait juste qu’il y a un léger décalage dans les mesures avec ces cardios au poignet.
      A côté de ça, je conseille très nettement la Garmin FR225 par rapport à la Tomtom, cette dernière étant vraiment très limitée voire quelque fois pénible à l’usage …

    • Arnaud

      Bonjour Bertrand,
      pour ce qui est de l’utilisation avec des gants, les montres Coros sont bien foutues dans ce cas, grâce à la couronne rotative 😉

  • Fabien

    Merci pour cet article très instructif 🙂
    De mon côté j’ai la récente Forerunner 735XT depuis presque 2 mois et j’en suis très content. Mais j’avoue que le capteur optique ne m’a pas vraiment convaincu pendant l’effort.
    Est-ce que c’est un problème de mon capteur ? Est-ce que c’est à cause de la transpiration ? En tout cas, dès que je fais une séance de crossfit ou de badminton, le compteur est aux abonnés absents et ne dépasse que très rarement les 100bpm… Obligé de passer par la ceinture du coup !
    Je vais téléphoner au support Garmin pour savoir ce qu’ils en pensent mais si d’autres ont eu un problème similaire, je suis preneur.

  • Un passant

    Bonjour,

    Spartan ultra, c’est la référence ici comme étant du coup une mesure faite avec une ceinture je suppose?
    (sur le site sunnto, dur de savoir si capteur optique ou via ceinture, sans doute même les spartan ultra de maintenant sont équipées d’un capteur optique alors que ce n’était pas le cas avant?)

    Merci

    • Jérôme

      Bonsoir
      La Spartan Ultra n’a pas de cardio optique. Suunto l’a intégré sur la Spartan Sport (qui devient Spartan Sport Weisr HR).

  • Satriani

    Bonjour,
    ces cardio laser au poignet (bien qu’ils ne remplacent pas la fiabilité des ceintures pectorales pour les efforts de type fractionné) semblent être une bonne alternative, surtout pour les trackers d’activité tout au long de la journée (je ne me vois pas porter une ceinture pectorale du matin au soir).
    Par contre, je ne trouve nulle part sur le net une étude scientifique qui confirmerait ou infirmerait la non nocivité de cette technologie laser sur la peau ? Est-ce volontairement omis par les constructeurs ? Ou ne s’est-on pas encore posé la question ?
    Merci
    Cordialement

    • Jérôme

      Bonsoir
      Ouhla, c’est pas du laser, c’est de simples LED. Je ne pense pas qu’il y ait de danger.

      • Satriani

        Merci pour votre avis. Oui effectivement, je ne sais pas où j’ai lu que c’était du laser …
        Je suppose effectivement que le niveau « d’irradiation » doit être très faible …. mais, dans le cas d’une exposition prolongée (type d’appareil qu’on porte 24/24 7/7), même à faible dose, n’y a-t-il pas de risque à long terme ?
        Y’a-t-il eu des études scientifiques indépendantes ? Ou des certificats d’homologation fournis publiquement par des autorités compétentes à la commercialisation de ces appareils ?
        Merci

        • solarSystem

          JE confirme que c’est nocif, vu l »état déplorable du poignet d’un ami, je déconseille vivement.
          De ce que j’ai vu il me semble que c’est bien du laser.
          La peau c’est completement affiné sur 2cm de large et 3 cm de long, ca fait un creux assez profond.
          Et la peau est toute brulée.
          Mais nul doute que c’est sans danger.
          Bien plus impressionnant que cette photo
          https://forums.garmin.com/filedata/fetch?id=1179528&d=1464804639

          • Xavier

            LOL oui je crois d’ailleurs que les montres GPS intégrent des matériaux radioactifs qui au bout de quelques mois arrivent à l’équivalent d’une bombe atomique sur le coin de la tronche en termes de dégâts sur les cellules. Si si, je l’ai lu sur internet et aucune étude scientifique ne dit le contraire, donc c’est vrai.
            Plus sérieusement, les capteurs cardio optique sont de petites LED donc avant de se cramer la peau il y a du chemin.

  • Pierre

    Il ne faudrait pas que les ceintures disparaissent car faire du ski de fond avec le pougnet a l’air pourrait être frais !

  • Sauze eric

    Bonjour
    Opere depuis moins de 2 ans d’un double pontage corronarien ,la cicatrice etait genante pour la ceinture thoracique, depuis 6 mois j’utilise une polar m 600 est j’en suis satisfait.

  • Soenen

    Bonjour

    Je possède depuis quelques mois une montre Fenix 5
    Le capteur cardiaque et l’heure (Réveil) se déconnectent régulièrement
    J’ai déjà fait un reset total… En vain.
    Que puis-je faire d’autre ?

    Bien cordialement.

  • Mathieu

    Bonjour! Je viens de voir le vidéo sur comment positionner le capteur cardio. Je me suis rendu compte que je faisais les 2 erreurs mentionnées! Pas passer serrer et trop haute. Je détestait le capteur cardio de ma m430. J’ontenais des statistiques horribles et inutilisable! Avec ce petit correctif elle fonctionne comme un charme! (pratiquemet identique que ma ceinture H7)Merci et merci encore! 🙂

  • Thierry

    Bonjour Jérôme, merci pour cette petite vidéo qui redonne les bases de positionnement de la montre plus clairement que les notices et avec du vécu. De mon côté, j’ai juste une D4 équipée d’un capteur Philips à 2 diode, ça à l’air de fonctionner correctement. Il faut juste que je vérifie l’étalonnage (en me prenant le pouls en parallèle sur une minute dans une situation journalière).

    bonne continuation,

  • Serge Meunier

    Bonjour
    Merci pour cette étude. Je me pose une question. Si pour un prototype, on trouve actuellement des propositions de kit en optique (lien ci-dessous), en existe-t-il en ECG ?..

    Merci d’avance, S Meunier

    https://pulsesensor.com

  • Q: Est-ce que les capteurs cardio optique peuvent remplacer les ceintures ?
    A: Non !

    poignet – Non, (Oui – HRrest, HRV)
    doigt – Oui, HRrest, HRV
    haut du bras – Oui

  • seb

    Il y a un autre problème avec le capteur optique: la latence.

    Souvent, il faut attendre plus de 30s jusqu’à ce que la fréquence est correcte. La ceinture est bien plus réactive, de l’ordre de 4-5s.

    C’est particulièrement important si l’ont veut faire une mesure avec des changements important d’intensité. (Comme mesurer le temps de récupération ou on passe d’un effort intense au repos)

    J’avais développé une appli pour faire un test de Dickson, 1m de repos, 45s de squats, puis 1m de repos. La FC est mesurée à 3 moments de ce test et le résultat avec une vivoactive 3, vivoactive HR ou une FR245 est simplement n’importe quoi avec le cardio optique. C’est juste un problème de latence: il arrivait que la FC de repos mesurée était supérieur à celle à la fin des squats!

  • C’est la deuxième montre que j’utilise avec cardio optique (deux marques différentes) et j’ai observé que l’hiver, à partir de 4 degrés en moyenne, le cardio va donner des informations totalement fausses de 3 à 5 fois par sortie sur des périodes de 30″ à 2 ou 3 minutes. Exemple : je cours en endurance à un rythme stable et régulier à 125, le cardio va monter à 160 sans que je modifie ma course. Donc maintenant, je porte systématiquement la ceinture à la poitrine.

  • Franck

    Bonjour,
    Personnellement, j’ai laissé les ceintures cardio car ca me donnait des brûlures a cause de frottements. Pas de montre cardio mais une bonne 910XT (que j’ai oublié dans les vestiaires après un semi… 🙁 ). J’ai par contre des « t-shirt cardio » que faisais adidas et décathlon a l’époque. Je crois qu’ils ne les font plus. C’était des t-shirt avec sur le devant  » la partie ceinture cardio  » et il y a 2 clips pour mettre le capteur cardio. Ca par contre, c’est vraiment le top. Pas de frottement, pas de brûlure et le t-shirt légèrement compressif, plaque bien au corps. Je trouve dommage qu’une bonne idée comme celle-là soit abandonnée. Heureusement, j’ai fais les stocks avant leur disparition…

  • Scubabyss

    Je reste très surpris que les nageurs ne soient vraiment pas pris en compte, en particulier les nageurs en mer. Les capteurs à diode du poignet ne fonctionnent pas et les bandes cardiaque ne sont pas en temps rééligible connecté à la montre. Nous ne récupérons les données qu’à l’enregistrement en sortie de l’eau. Pourtant tous les fabriquant sont d’ordinateurs de plongée savent transmettre sous l’eau la pression de bouteille à l’ordinateur. Suunto sait le faire et pourtant pas de capteur utilisant la même technique que les sonde de mesure de pression de bouteille. Garmin fait désormais des montres ordinateur de plongée avec mesure de la pression de bouteille et pourtant rien encore.
    C’est incompréhensible.

    • Jérôme

      Bonjour
      Le Bluetooth et l’ANT+ ne se propagent pas dans l’eau. Pour transmettre des données en direct dans l’eau, il faudrait rajouter une connexion en plus. Polar l’avait fait sur la V800 avec une liaison à 5kHz.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.