La prochaine mise à jour Wear OS pourrait se concentrer sur la santé et le sport

Montre connectée Wear OS

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Très utilisé il y a quelques années par plusieurs fabricants de montres connectées, la plateforme Android Wear a été petit à petit délaissée. La faute aux performances qui n’étaient pas au niveau.

En 2018, Google a décidé de changer le nom pour Wear OS, en même temps qu’une grosse mise à jour sortait. Mais le rythme des mises à jour n’a pas été maintenu, si bien que les montres connectées sous Wear OS ne sont plus au niveau de ce qu’on trouve chez Apple, Samsung et dans une certaine mesure Garmin.

En 2019, Google se relance sur le secteur en achetant Fitbit.

En 2020, Google lance une étude pour savoir quelles seraient les fonctionnalités à ajouter dans la (ou les) prochaine(s) mise(s) à jour. Et la liste de questions donne une indication claire sur la direction qui pourrait être prise : la santé et, dans une moindre mesure, le sport.

Pourquoi la prochaine mise à jour de Wear OS est importante

Wear OS

Wear OS coche déjà pas mal de cases dans ce qui est le cœur des fonctionnalités d’une montre connectée :

  • Smart notifications
  • Assistant virtuel
  • Réponse aux SMS
  • Réponse au appels entrants
  • Lecteur de musique
  • Gestion d’une puce GPS et d’un capteur cardio optique

J’ai déjà testé 3 montres sous Wear OS, de la série des Casio Protrek Smart. Mais pour les sportifs que nous sommes, le choix des prochaines fonctionnalités de Wear est plus important dans l’optique de l’évolution que ça donnera à la Suunto 7 et des prochaines montres Fitbit (si des fois le rachat de Fitbit par Google devait impliquer la migration de l’OS Fitbit vers l’OS de Google).

Le contenu des prochaines mises à jour de Wear OS

Mise à jour Wear OS

Google emprunte le même chemin que celui de Suunto juste après le lancement des Spartan. A l’époque, la Spartan Ultra était dans un état de nourrisson qui demandait à grandir. Suunto avait alors lancé une enquête auprès de ses utilisateurs pour savoir :

  • Quelles fonctionnalités développer
  • Dans quel ordre les développer

L’enquête de Google User Experience Research ne garantit pas que ces fonctionnalités seront bien implémentées dans une prochaine version de Wear OS, mais ça donne quand même une idée de ce qu’on devrait y trouver.

A chaque fois, les internautes doivent répondre à 2 questions :

  • Comment on juge l’ajout d’une fonctionnalité
  • Comment on juge l’absence de cette fonctionnalité

Et voilà les domaines couverts par l’enquête :

  • Suivi SpO2 : suivi du niveau d’oxygénation dans le sang et avertissement si les niveaux tombent en dessous des niveaux normaux
  • Alarmes intelligentes : vous réveille le matin à l’heure appropriée de votre cycle de sommeil pour vous sentir plus reposé
  • Détection de l’apnée du sommeil : surveille et détecte les symptômes des anomalies respiratoires du sommeil et envoie des alertes et des conseils
  • Analyse du sommeil : analyse de la qualité du sommeil et conseils pour améliorer les habitudes de sommeil
  • Alertes de rythme cardiaque : surveille le rythme cardiaque avec alerte si un rythme cardiaque irrégulier est détecté
  • Détection automatique de l’entraînement : détection automatique lorsque vous démarrez un entraînement
  • Détection de répétitions : détection automatique du nombre de répétitions (par exemple pour les activités de musculation)
  • Journalisation des activités : possibilité de suivre et de modifier manuellement différents types d’entraînement et d’activité
  • Temps de récupération : suivi du temps nécessaire entre les entraînements
  • Suivi du stress : surveille automatiquement votre niveau de stress pour vous aider à mieux prendre conscience de la gestion du stress
  • Appairage d’appareils médicaux : associer la montre à des appareils médicaux (par exemple glycémie, tensiomètre) afin que les relevés puissent être synchronisés et accessibles sur la montre
  • Appairage d’équipement de salle de sport : associer la montre à un équipement de salle de sport compatible pour un suivi plus précis de vos activités
  • Qualité de l’air intérieur : surveille la qualité de l’air d’un environnement intérieur
  • Partage des signes vitaux : partager automatiquement votre fréquence cardiaque et vos signes vitaux avec les services d’urgence en cas d’accident
  • Micro-journalisation : moyen rapide et facile d’enregistrer manuellement ce que vous ressentez et ce que vous faites
  • Suivi de la prise d’eau : suivi du nombre de verres d’eau que vous buvez avec des rappels au cours de la journée pour vous assurer que vous êtes bien hydraté
  • Suivi des aliments et des calories : suivi de l’apport alimentaire et calorique au cours d’une journée
  • Escaliers : suivi automatique du nombre d’escaliers que vous montez
  • Exercices de respiration : exercices de respiration guidés et rappels pour vous aider à vous détendre et à pratiquer la pleine conscience
  • Boussole : boussole intégrée pour vous aider à trouver votre direction pendant la randonnée ou la conduite
  • Suivi de l’élévation : garder une trace de l’ascension, de la descente et des changements d’altitude pendant les entraînements
  • Suivi du cycle menstruel : suivi automatique de votre cycle et votre fertilité

Certaines de ces fonctionnalités nécessiteront également une évolution du hardware et pas seulement une mise à jour de logiciel (comme le capteur de SpO2, qu’il faudra intégrer à un futur capteur cardio optique).

Mon avis

A la lecture de cette liste, on se dit tout de suite : « wahoo mais n’importe quelle Garmin fait déjà (presque) tout ça ! ».

Hé oui, ça donne un aperçu du retard qu’a pris Wear OS par rapport aux OS propriétaires développés par les autres marques (Apple, Samsung, Garmin, Polar, Suunto, etc). Même si Google arrivait, avec sa force de frappe de milliers d’ingénieurs, à implémenter tout ça en 2020, ça serait juste une mise à niveau par rapport à ce qu’on trouve déjà sur le marché.

Là-dessus, resterait le problème de l’autonomie (environ 2 jours actuellement pour une montre connectée sous Wear OS). Alors OK, ce problème n’est pas un problème face aux Apple Watch. Mais pour une utilisation sportive, c’est clairement un problème (cf l’autonomie de la Suunto 7).

2 commentaires

  • Will

    Salut les sportifs.
    Deux remarques en regard de ce qui est écrit en conclusion :

    1. « wahoo mais n’importe quelle Garmin fait déjà (presque) tout ça ! ». : eh bah justement, le presque ne serait pas à mettre entre parenthèses, mais plutôt en gras.
    J’ai eu des Garmin pendant quelques années jusqu’à la F5S+, et je suis tombé de haut quand j’ai constaté à quel point une bête Apple Watch 5 est plus précise dans son analyse des gestes et des données captées. Je ne parle que pour Garmin, n’ayant pas eu l’occasion d’essayer une autre marque spécialiste du sport, mais ils me laissent l’amère impression que rien n’est mené jusqu’au bout dans leurs développement, voire même laissent passer bon nombre de régressions jusqu’à abandonner un modèle après un an ou deux, au point de se retrouver avec une montre à +500€ moins performante qu’à sa sortie. Au final, que ce soit pour l’analyse du sommeil, des gestes, des comptages, et autre, j’ai une montre à la pomme plus précise que ma Fenix…
    Le seul réel atout d’une montre Garmin reste les données FirstBeat, mais quel crédit leur donner compte tenu des constats fait sur la précision d’analyse… sans parler de leur disponibilité sur des plateformes tierces.

    2. L’autonomie est un (presque) faux problème. Sur une journée VTT ma F5S+ tient 7h max avant de s’éteindre (navigation avec carto IGN/GPS précis/cardio optique). Sur le même type d’activité, ma montre à la pomme semblerait tenir plus de 10h (perte de 20% de mon niveau de batterie en 3h sur ma dernière sortie) !
    Ok elle a bénéficié de l’iPhone dans le sac à dos pour ne pas utiliser son GPS 🙂 . Mais un constat similaire se fait quand je vais courir sans mon téléphone.
    Effectivement les montres sportives sont imbattables pour éviter le chargeur sur une semaine sans sport, mais au final un sportif quotidien ira à la charge tous les 2/3 jours. Pour ma part, une routine quotidienne consistant à la poser sur le chargeur le temps de prendre petit déj+douche matinale suffit à avoir 24h d’autonomie “sport inclus” avec cette Apple Watch.

    Il ne me semble pas avoir vu de test approfondit sur ce site avec une montre WatchOS récente, et on en trouve très peu chez les autres spécialistes du test de matos sportif. Ca pourrait être une bonne chose de faire un “vrai” test histoire de la mettre en concurrence avec les grandes marques du sportif aguerrit et de permettre à tous de positionner vis à vis de ses besoins.

  • Julio

    Je partage également l’avis de Will. J’ai arrêté les montres de sports type Garmin et sunnto pour une pomme. Cela me permet d’avoir des KPI suffisamment précises tout en ayant un moyen de paiement, un téléphone, un lecteur de musique et une cartographie dans la poche.
    Mon usage de limite cependant à la course pour des entraînements marathon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.