Test Garmin Instinct 2 : toujours aussi roots mais plus sportive

Test Garmin Instinct 2

La 2e génération de montres GPS à toute épreuve de Garmin renforce encore ses points forts. Avec sa recharge solaire, l’Instinct 2 arrive à une autonomie illimitée… dans certaines conditions.

Si le design général rappelant les montres G-Shock n’a pas changé (c’est l’identité de l’Instinct au sein de la gamme de montres GPS Garmin), les capacités sportives ont été fortement boostées, rapprochant encore un petit peu plus les Instinct 2 de la série des Fénix (moyennant l’augmentation de prix qui va avec). L’instinct 2 ne se destine donc plus seulement aux adeptes d’aventure ou de randonnée mais aussi aux sportifs les plus chevronnés (même triathlon).

Tel un rouleau compresseur, Garmin a encore élargi la gamme, en proposant 2 tailles de boitier et de multiples éditions spéciales.

Test Garmin Instinct 2 : le verdict

Tout en conservant sa robustesse et son aspect musculeux, l’Instinct 2 est maintenant une montre GPS pour la randonnée, le triathlon, la course à pied, VTT, ski, etc. Son point fort par rapport aux Fenix 7 : la performance de la recharge solaire.

POUR
Autonomie illimitée
Robustesse
2 tailles de boitier
CONTRE
Résolution de l’écran

Ce qui est nouveau sur la Garmin Instinct 2 

  • 2 tailles de boitier
  • Meilleure résolution d’écran (176 x 176 pour l’Instinct 2, 156 x 156 pour l’Instinct 2S, contre 126 x 126 pour l’Instinct)
  • Meilleure autonomie (avec et sans recharge solaire)
  • Nouveau capteur cardio optique avec SpO2 (Gen 4)
  • Configuration des paramètres depuis l’appli Garmin Connect (comme les Fenix 7 et Epix)
  • Ajout de Garmin Pay
  • Compatible avec Connect IQ (watchfaces, champs de donnée, widgets, applications)
  • Compatible avec plus de capteurs externes ANT+ et Bluetooth
  • Compatible avec home trainers connectés
  • Métriques de VTT
  • Suggestion quotidienne d’entrainement
  • Nouveaux profils sportifs (beaucoup)
  • Score de sommeil
  • Aperçu santé
  • Race predictor trend
  • Compatible avec le ceintures cardio pour la natation (HRM-tri, Pro et Swim)
  • Running dynamics (avec HRM-Run, tri, Pro et Swim et running dynamics pod)
  • Diffusion de FC
  • VO2max
  • Acclimatation à l’altitude et la chaleur
  • Statut d’entrainement
  • Charge d’entrainement
  • Training effect
  • Temps de récupération
  • Puissance en course à pied (avec HRM-Run, tri, Pro et un champ de donnée Connect IQ)
  • PacePro
  • Présentation des widgets par aperçus (3 par page)

La gamme des Instinct 2, Instinct 2S

La série des Instinct 2 se décline maintenant en 2 tailles de boitier :

  • 45mm pour les Instinct 2 (même taille que l’Instinct)
  • 40mm pour les Instinct 2S

Juste pour comparaison, 40mm c’est plus petit qu’une Forerunner 245. C’est la taille d’une Vivoactive 4S.

Le critère de différenciation suivant est la présence ou non d’une capacité de recharge solaire. Il y a donc des versions standard et des versions Solar.

Garmin a décliné la gamme des Instinct 2 avec plusieurs éditions spéciales (à l’instar des Fenix déclinées en Tactix, Quatix et D2) :

  • Camo : simple évolution cosmétique avec un motif de camouflage
  • Tactical : pour les militaires
  • Surf : pour les sports nautiques, le surf notamment
  • Dezl : pour les routiers

Ce qui complique l’affaire, c’est que chaque édition spéciale n’est pas forcément disponible dans toutes les versions de taille et de recharge solaire. A part l’édition Camo, les éditions spéciales bénéficient d’une ou plusieurs fonctionnalités inédites spécifiques à l’orientation du modèle.

Présentation de la Garmin Instinct 2 

Instinct 2 présentation

Elle remplace : Instinct

Au-dessus dans la gamme : Fenix 7

En-dessous dans la gamme : aucune

Le look de l’Instinct 2 n’a pas changé d’un poil. Elle ressemble toujours autant à une G-Shock. Sauf que maintenant, la petite Instinct 2S autorisera aussi celles et ceux qui ont un petit poignet à porter une montre incassable pour l’outdoor, l’aventure, etc.

Pour que vous vous représentiez bien ce que donne le format 40mm pour l’Instinct 2S, c’est plus petit qu’une Suunto 9 Peak (43mm), qu’une Pace 2 (42mm) ou qu’une Forerunner 245 (42mm). Ca la place aux côtés des Venu 2S et Vivoactive 4S, même si elle est plus épaisse d’un millimètre.

Sur la balance, les Instinct 2 affichent 53g et les Instinct 2S 43g. En comparaison à taille de boitier à peu près similaire, c’est plus léger qu’une Fenix mais plus lourd qu’une Forerunner.

J’aime bien les options de coloris. Je ne parle pas ici juste de changer le bracelet mais bien de couleur d’ensemble, puisque sur les Instinct 2, le boitier est généralement de la même couleur que le bracelet, ce qui aboutit à un joli rendu homogène.

Il y a quand même quelques exceptions, comme les Instinct 2 Surf pour lesquelles le boitier, la lunette et le bracelet peuvent avoir des couleurs différentes (et bien flashy). Cela dit, je trouve dommage que Garmin n’ait pas reconduit les coloris des Instinct Surf, qui étaient beaucoup plus raffinés. Mais bon, on comprend aisément que ça revient moins cher de produire des pièces plastiques en 4 couleurs et de faire des arrangements différents que de produire 2 bracelets spécifiques pour 1 seule sous-version d’une montre.

Avec l’arrivée d’un petit modèle, Garmin a aussi sélectionné quelques coloris visant la clientèle féminine (violet, vert d’eau, blanc).

Le design de la lunette est aussi légèrement différent d’une édition spéciale à l’autre (je suis trop fan de celle de la Tactical brown).

L’ensemble est toujours étanche à 100m et conforme à la norme MIL-STD-810 de robustesse des matériels de l’armée américaine (résistance aux chocs, à la chaleur, au froid, aux chocs thermiques, à l’eau salée, à la moisissure, à la poussière).

L’Instinct 2 est montée avec un écran de 23 x 23mm ; il est plus petit sur l’Instinct 2S (20 x 20mm).

La forme de l’écran est toujours aussi particulière : un octogone avec une petite fenêtre ronde dans le coin supérieur droit. Cette fenêtre est en fait un 2e écran sur lequel on peut afficher 1 donnée ou un icone, que ce soit en mode montre ou pendant une séance de sport. Cet affichage restera fixe pendant qu’on fera défiler les pages sur l’écran principal.

La résolution de l’écran a été améliorée. Franchement, ce n’est pas un mal, parce que les pixels étaient bien gros sur celui des Instinct. Ce n’est pas dérangeant lorsqu’il s’agit de lire l’heure, mais j’avais trouvé ça un peu limite lors qu’il fallait suivre un itinéraire, car le tracé à l’écran n’était pas très précis.

La résolution passe de 126 x 126 à 176 x 176 pour l’Instinct 2 (ça fait le double de pixels). Même l’Instinct 2S a une meilleure résolution que l’Instinct (156 x 156 contre 126 x 126).

Il s’agit toujours d’un écran transréflectif noir & blanc. C’est moins beau mais ça présente l’avantage d’avoir un meilleur contraste que les écrans couleurs.

Sur les modèles Solar, tout l’espace entre les écrans et la lunette est couvert par des cellules photovoltaïques.

Le bracelet n’est pas équipé de système de détache rapide mais les trous sur le côté des pattes d’attache permettent de chasser facilement la tige avec un trombone, la pointe d’un stylo ou d’un coupe papier (hé oui, j’ai pris ce que j’avais sous la main pour tester).

La boucle est en métal et les 2 passants qui maintiennent le bout du bracelet tiennent bien en place. Par contre, on retrouve le même problème que sur les Fenix 7 et Epix : le revêtement de surface du bracelet s’use très vite (2 semaines et on voit déjà les traces d’usure sur les angles).

La batterie de capteurs est complète :

  • Puce GPS, GPS+GLONASS, GPS+Galileo
  • Capteur cardio otique + SpO2
  • Alti baro
  • Baromètre
  • Boussole
  • Accéléromètre
  • Gyroscope
  • Thermomètre

Notez bien que la puce GPS de l’Instinct 2 fonctionne différemment que celle des Fenix 7. On est encore sur une puce GPS Sony avec les anciens modes GPS, GPS+GLONASS, GPS+Galileo et pas le nouveau mode multi GNSS, ni le fonctionnement en double fréquence.

On peut connecter encore plus de capteurs externes, en ANT+ ou en Bluetooth :

  • Ceinture cardio et brassard cardio optique
  • Footpod, Stryd
  • Capteurs de vélo : vitesse, cadence et puissance
  • Home trainer connecté

Au besoin, on peut activer la diffusion de fréquence cardiaque via ANT+ pour utiliser l’Instinct 2 comme capteur cardio optique pour un autre appareil Garmin.

La montre se pilote toujours grâce aux 5 boutons. Avec Up et Down, on fait défiler les widgets, qui sont maintenant aussi nombreux que sur les Fenix 7. Du coup, Garmin a adopté le mode aperçu. Mais c’est pas trop adapté à la forme de l’écran de l’Instinct 2. Déjà, c’est pas 3 widgets qui sont présentés par écran mais plutôt 2 ½. En plus, la portion du haut est masquée par la fenêtre du coin droit. Donc au final, on ne voit toujours que les données du widget affiché au milieu :

  • Intensité solaire
  • Météo
  • Heures du soleil
  • Dernier sport
  • Nombre de pas
  • Fréquence cardiaque
  • Body battery
  • Sommeil
  • Calendrier
  • Notifications
  • ABC (altimètre, baromètre, boussole)
  • Acclimatation à l’altitude
  • Altimètre
  • Aperçu santé
  • Autres fuseaux horaires
  • Baromètre
  • Calories
  • Commandes musicales
  • Boussole
  • Dernier parcours vélo
  • Dernière course
  • Dernière nage
  • Minutes intensives
  • Oxymètre de pouls
  • Performances
  • Phase lunaire
  • Statut d’entrainement
  • Stress
  • Température
  • Etages gravis

Garmin souhaitant élargir la cible d’utilisateurs de l’Instinct 2, de nombreux profils sportifs ont été ajoutés. Avec le HIIT, le triathlon et le golf, on est maintenant bien loin du trekking, de l’aventure et de l’outdoor. Mais bon j’ai toujours dit que quitte à acheter une montre GPS, autant en choisir une qui couvre tout l’éventail de ses pratiques sportives.

  • Course à pied, tapis de course, trail, course virtuelle, piste en intérieur
  • Vélo, home trainer, ebike, VTT, eVTT, cyclocross, gravel, vélotaf, vélo de route
  • Triathlon, multisport, swimrun
  • Marche, randonnée
  • Escalade, escalade en salle, bloc
  • Natation en piscine, en eau libre
  • Ski, snowboard
  • Ski de fond classique, skating
  • Ski de rando
  • Kayak, stand up paddle, aviron, rameur
  • Musculation
  • Cardio, HIIT, vélo elliptique, stepper, escalier
  • Yoga
  • Tactique
  • Bateau, pêche
  • Golf
  • Autre

L’Instinct 2 intègre maintenant beaucoup plus d’outils pour l’entrainement :

  •     Objectifs : distance, temps et allure
  •     Fractionné depuis la montre
  •     Programmation de séances complexes depuis Garmin Connect
  •     Suggestions quotidiennes d’entrainement (course à pied)
  •     Programmes personnalisés adaptatifs Garmin coach

Avec un accessoire externe (ceintures cardio HRM-Run, Tri, Pro ou Running dynamics pod), l’Instinct 2 calcule même les running dynamics (cadence, longueur de foulée, temps de contact au sol, équilibre gauche/droite, etc).

Les données post entrainement sont aussi plus denses :

  • VO2max
  • Training effect aérobie et anaérobie
  • Temps de récupération
  • Charge d’entrainement

Pour l’outdoor, l’Instinct 2 peut faire du suivi d’itinéraire avec guidage turn by turn, avec ou sans POI. Mais elle ne dispose pas de l’écran Up ahead des Fenix 7. Ni de la carto, évidemment.

L’Instinct 2 intègre toute la gamme de statistiques de suivi d’activité quotidienne qu’offre Garmin : sommeil, body battery, stress, oxygénation sanguine (SpO2), pas, calories, etc.

Derrière son look un peu rude, les fonctionnalités connectées ont aussi été bien améliorées. La plus importante, c’est la compatibilité des Instinct 2 avec Connect IQ (la plateforme de téléchargement de Garmin). Ca ouvre plein de possibilités en termes de personnalisation des watchfaces et pour compléter les fonctionnalités de base en téléchargeant des widgets, applications ou champs de donnée.

Comme pour les Fenix 7 et Epix, tous les réglages peuvent être effectués (et sauvegardés) depuis l’application Garmin Connect. C’est plus pratique que de le faire avec les boutons de la montre. Ca concerne aussi bien le fonctionnement courant de la montre que les réglages des profils sportifs.

Les Instinct 2/2S sont également maintenant compatibles avec Garmin Pay, la solution de paiement en ligne. Mais pas sur tous les modèles.

Sinon, elle reçoit aussi toutes les notifications du smartphone avec lequel elle est connecté en Bluetooth. Cette liaison sert aussi à synchroniser les données de la météo et du calendrier.

Télécharger le manuel utilisateur

Autonomie

Instinct 2 autonomie

L’autonomie de l’Instinct 2 dépend de 2 facteurs : la taille du boitier et la présence ou l’absence de la recharge solaire.

Instinct 2SInstinct 2SInstinct 2Instinct 2
Standard+ SolarStandard+ Solar
Enregistrement GPS22h28h30h48h
UltraTrack54h114h70h370h
Montre connectée21j51j28jillimité
Montre simple50jillimité65jillimité

On remarque que la plus grosse taille de la batterie et des panneaux solaires du modèle 45mm permettent d’arriver à une autonomie illimitée en mode montre connectée. C’est quand même énorme. Par contre, pour y arriver sur le petit modèle 40mm, il faut basculer en mode économie d’énergie, ce qui transforme l’Instinct 2S en bonne vieille montre non connectée qui donne l’heure.

La consommation des capteurs pendant un enregistrement sportif ne permet par d’arriver à une autonomie illimitée. Et pour le coup, 30h d’autonomie en enregistrement GPS, ce n’est pas énorme pour une montre de cette taille. Aujourd’hui, il existe pas mal de modèles à plus de 30h d’autonomie (je ne parle même pas des montres GPS plus grosses qui dépassent les 100h). Et 22h pour l’Instinct 2S, c’est moins que les 30h de la Pace 2 ou les 25h de la Suunto 9 Peak. Cela dit, l’autonomie de l’Instinct 2S n’est pas non plus si ridicule puisqu’à taille égale, la Vivoactive 4S n’affiche que 15h en enregistrement GPS et 7 jours en mode montre connectée. En fait même la Fenix 6S, pourtant un peu plus grosse (42mm) affiche 25h et 9 jours d’autonomie.

La recharge solaire des Instinct 2 Solar est plus performante que celle des Fenix 7 et permet presque de doubler l’autonomie.

Les données affichées pour les versions Solar requièrent 3 heures de recharge solaire par jour sous une intensité lumineuse de 50 000 Lux. En gros, il faut comprendre que 3h au soleil permettent de gagner 1h de GPS ou 1 jour en montre connectée.

Mais la météo n’est pas le seul paramètre qui rentre en ligne de compte, l’habillement joue aussi un rôle majeur. Il suffit d’avoir une manche de pull ou de veste un peu longue, qui recouvre la montre, et la recharge solaire est nulle sur toute la journée.

Concrètement, il n’y a que pendant mes vacances (avec beaucoup de sorties ski de rando et raquettes) que la recharge solaire a été valable. Dès lors que je suis au travail, l’intensité moyenne quotidienne doit tourner autour de 1 000 Lux (hé oui, on porte rarement sa montre par-dessus la manche d’un pull au boulot…).

En utilisation réelle, ça n’a pas été facile d’estimer l’autonomie de l’Instinct 2 Solar, précisément parce que chaque valeur que j’ai pu noter dépend de la quantité d’énergie solaire captée. Et sur une Instinct 2, la différence entre le tout ou rien est significative (un potentiel +60%). Je n’ai pas fait d’activité suffisamment longue pour valider la valeur annoncée de 48h. Mais si j’extrapole ce que j’ai relevé sur mes activités sportives hé bien le compte n’y est pas. Avec mon Instinct 2 Solar, j’arrive plutôt à une autonomie entre 21 et 25h sans recharge solaire (manche longue par-dessus la montre). Evidemment, le fait de faire une randonnée de 8h sur le GR20 va apporter une bonne dose de recharge solaire. Mais là, sur des activités de 1 à 3h dans le Jura ou les Yvelines en début de printemps, ben je n’ai jamais pu compter sur les 30h annoncées par Garmin.

A noter qu’on ne peut pas, pendant une activité sportive, savoir quelle quantité de recharge solaire a été engrangée.

Le gestionnaire d’alimentation est bien pratique, car il va afficher en direct l’autonomie en heures, en tenant compte de la charge restante dans la batterie et des réglages de chaque profil sportif. Ca permet d’éventuellement ajuster 1 ou 2 réglages si on craint que l’autonomie ne soit pas suffisante. On peut aussi créer des modes de batterie, qu’il suffit ensuite de sélectionner avant de partir faire du sport.

Contrairement à la Fenix 7X, j’ai réussi à plusieurs occasions à recharger mon Instinct 2 Solar uniquement avec le soleil. Une première fois, en guise de test, en la posant sur le rebord de la fenêtre : +3% en 1h. La seconde, sur le trajet retour de mes vacances : 5h30 de route en portant la montre côté fenêtre (poignet gauche puisque je conduisais) = +4%.

Cela dit, pendant 1 mois qu’a duré ce test, j’ai bien été obligé de recharger mon Instinct 2 Solar. Deux raisons à cela :

  • L’autonomie illimitée n’est plus atteignable dès lors que vous faites du sport avec GPS
  • La recharge solaire n’apporte pas grand-chose pendant 1 semaine de boulot en mars

J’ai noté sur les Fenix 7 et Epix que Garmin avait amélioré la présentation du widget de recharge solaire, avec des valeurs sur l’échelle de l’intensité lumineuse reçue sur le graphique des 6 dernières heures et un histogramme de l’intensité lumineuse reçue sur chacun des 7 derniers jours. Bon ben sur l’Instinct 2, ils ont repris l’ancien widget (graphique de 6h sans valeur sur l’échelle verticale). Dommage.

Il y a aussi un mode économie d’énergie, qui coupe le capteur cardio optique, le Bluetooth (ce qui transforme l’Instinct en bonne vieille montre non connectée), coupe le rétro éclairage et bascule sur une watchface encore plus simple.

Garmin Instinct 2 Solar Bouton commander i-run
Garmin Instinct 2S Solar Bouton commander i-run

Champs de donnée

Alors là… il y en a tellement, que je vous renvoie vers l’annexe du manuel utilisateur.

Running

Instinct-2-champs-donnee-1

L’Instinct 2 a maintenant des capacités qui sont équivalentes à une Forerunner 245, avec running dynamics mais sans le profil de piste d’athlé ni la détection du seuil lactique. Comme sur les dernières Fenix, on peut activer le calcul du VO2max en trail.

Vu la résolution de l’écran, les possibilités de personnalisation de l’affichage sont plus limitées que sur les Fenix ou Forerunner : jusqu’à 4 écrans de 2 à 5 champs de donnée. La mise en page n’est pas classique.

Quand j’annonce 5 champs de donnée, il s’agit en fait d’un découpage en 4 champs de l’écran principal, plus un 5e champ affiché dans la petite fenêtre en haut à droite. L’utilisation des boutons Up et Down va faire défiler les données affichées sur l’écran principal mais la donnée de la fenêtre ne changera jamais. Avec 4 champs sur la page principale, celui du bas est un peu petit. La meilleure configuration, c’est le découpage en 3 parts égales de l’écran principal, plus le 4e champ de donnée dans la fenêtre en haut à droite.

En fin de séance, c’est là qu’on voit beaucoup de nouveautés par rapport à ce que présentait l’Instinct. Maintenant on a des statistiques de training effect, temps de récupération et charge d’entrainement, en plus des statistiques habituelles de FC, cadence, dénivelé, etc. Alors bien sûr, la présentation est moins léchée que sur une Fenix 7 :

  • L’écran est plus petit, donc certains histogrammes sont coupés sur 2 écrans
  • L’écran est en noir & blanc, donc il faut se contenter de dégradés de gris sur des graphiques comme la répartition par zones cardio
  • Une partie de l’écran principal est masqué par le fenêtre en coin, ce qui cache souvent 2 des 5 lignes présentées sur un écran récapitulatif

Ces données peuvent ensuite être synchronisées sur d’autres plateformes que Garmin Connect : Strava, Nolio, Training Peaks, etc. Mais il n’y a pas de segments Strava Live sur les Instinct 2.

La charge d’entrainement est présentée sur les 7 derniers jours. Contrairement aux dernières Fenix et Forerunner, on a juste la charge globale, pas la répartition par niveau d’intensité.

Après chaque séance, la montre met à jour votre valeur de VO2max si elle a réussi à la détecter, le temps de récupération recommandé (avant de refaire une séance intense ; vous pouvez tout à fait faire du sport à la cool même si le compteur n’est pas à 0) et la prédiction des temps de course sur 5km, 10km, semi-marathon et marathon (avec une présentation de ces prédictions sur les 4 dernières semaines).

Ces données sont plus ou moins altérée par le calcul de l’acclimatation à la chaleur. Ces calculs restent approximatifs puisqu’ils sont basés non pas sur la température relevée par la montre (je vous rappelle que la chaleur de votre poignet suffit à fausser la valeur de température relevée par son propre capteur) mais sur la température annoncée par la météo.

Multisport / triathlon

Instinct 2 multisport

L’instinct a toujours été une montre GPS multisports au sens où elle peut être utilisée pour tout un tas de sport, elle n’est pas spécialisée dans la course à pied ou la natation. Cependant, Garmin a donné à l’Instinct 2 une toute autre dimension en ajoutant des profils sportifs qui permettent d’enchainer plusieurs disciplines sportives dans un seul enregistrement :

  • Triathlon : enchaine natation, vélo et course à pied avec les transitions qui vont bien
  • Swimrun : natation et course à pied
  • Multisport : un profil qui permet de passer d’un profil à n’importe quel autre, quand on veut. Utile pour les raids multisports par exemple

Techniquement, l’Instinct 2 est donc la montre GPS de triathlon la moins chère dans la gamme Garmin actuelle (Forerunner 745, 945, 945 LTE, Fenix 6, 7, Enduro).

Pour le reste, il existe maintenant de multiples profils pour le vélo, pour différencier les sorties route, VTT, vélotaf, gravel et vélo électrique.

Le profil Musculation détecte bien les mouvements et compte le nombre de répétitions ainsi que le nombre de séries. Bon, ça, c’est la théorie. En pratique, c’est plus ou moins fiable en fonction des exercices.

Les autres profils sportifs couvrent pas mal d’activités d’outdoor, en montagne, en eau vive, en mer, etc.

Outdoor

Instinct 2 outdoor

Pour commencer, on a déjà le widget ABC de base : altimètre, baromètre, boussole.

On peut étalonner l’altimètre manuellement, avec le GPS ou avec le modèle numérique de terrain. Ensuite, on peut activer un étalonnage automatique.

Le widget du baromètre peut être ajuster pour afficher le graphique de pression atmosphérique sur les 6, 12, 24, 48h dernières heures. On peut aussi activer une alerte tempête.

Pour ce qui est de la boussole, on peut afficher les degrés ou les millièmes et utiliser le nord vrai, cartographique ou magnétique.

Même sans cartographie, vous ne pourrez pas vous perdre avec une Instinct 2. Si vous avez pris vos dispositions à l’avance, vous pourrez être guidé avec indications turn by turn le long d’un itinéraire que vous aurez tracé avec :

  • Garmin Connect ou Garmin Explore
  • Komoot (transfert automatique vers Garmin Connect ; nécessite d’avoir acheté une région de carte)
  • Strava (transfert automatique vers Garmin Connect ; nécessite d’avoir un compte Premium)
  • N’importe quelle autre application moyennant un import manuel du fichier GPX dans Garmin Connect

A l’écran, il suffira alors de suivre le trait noir. La trace GPS du chemin parcouru est affichée en pointillés. Si on s’écarte de l’itinéraire, une alerte se déclenche.

On peut aussi :

  • Réutiliser le parcours d’une précédente activité pour être guidé sur l’itinéraire
  • Etre guidé vers une position enregistrée (distance et direction)
  • Etre guidé vers des coordonnées GPS (distance et direction)

En cours d’activité, on peut aussi demander à la montre de nous guider vers le point de départ :

  • A vol d’oiseau
  • En sens inverse du chemin déjà effectué

Evidemment, comme il n’y a pas de fond de carte, chaque option qui fonctionne en mode vol d’oiseau n’indique qu’une direction à suivre et une distance à atteindre. Après, il faut se débrouiller pour trouver un chemin qui mène à destination.

En mode suivi d’itinéraire, on peut afficher le profil d’altitude. Mais il n’y a pas de PacePro, cette fonctionnalité qui découpe le profil d’itinéraire en tronçons pour chaque montée / descente.

Pour chaque profil sportif, on peut activer la vitesse et la distance 3D, 2 options qui permettent de prendre en compte le dénivelé dans les calculs (cf Pythagore).

L’instinct 2 calcule maintenant votre acclimatation à l’altitude. Pour le coup, rien à voir avec le capteur d’oxygénation sanguine. On aurait pu croire que ça serve à ça mais non. En fait il s’agit ici d’un algorithme qui enregistre le temps que vous passez aux différentes altitudes auxquelles vous avez passé les 8 derniers jours et qui calcule l’altitude pour laquelle votre corps serait bien acclimaté.

Précision GPS / cardio

J’ai comparé pas mal de traces GPS de l’Instinct et les résultats sont plutôt bons. On commence par du ski de randonnée où on voit que l’Instinct 2 fait même mieux que la Fenix 7X en mode GPS seul.

Deuxième sortie en ski de rando et ça va.

On enchaine avec une rando en raquettes. Les 2 virages à 90 degrés sont bien marqués, mieux que la Kiprun 500.

Bon, si on fait un face à face entre la trace GPS de l’Instinct 2 et celle de l’Epix en mode multi GNSS double fréquence, on voit bien la différence. A l’arrivée, les multiples imprécisions de la trace de l’Instinct 2 aboutissent à 200m d’écart.

En course à pied et en forêt, la précision GPS de l’Instinct est aussi comparable à celle des autres.

Sur ce sentier qui pose généralement des difficultés aux montres GPS à cause des changements d’orientation sur le cercle, la trace GPS de l’Instinct 2 est propre, que ce soit sur le virage à l’entrée ou celui de la sortie.

Un essai sur un virage en épingle et pour le coup, l’Instinct 2 vire un peu large.

Rien à dire sur le fonctionnement de l’altimètre, ici en ski de randonnée.

Même chose sur une sortie de course à pied avec beaucoup moins de dénivelé. On voit que le relevé de l’Instinct 2 est identique à celui de la Fenix 7X, si ce n’est que je n’avais pas étalonné l’altimètre avant de partir (d’où le départ et le retour à -15m).

Activité quotidienne

Instinct 2 suivi quotidien

Toutes les données enregistrées en continu par les capteurs de la montre sont visualisables depuis le widget dédié, ainsi que transférées vers Garmin Connect et consultables depuis l’appli ou le site web.

On trouve ainsi :

  • Fréquence cardiaque : instantanée, au repos, maximum
  • Oxygénation sanguine
  • Fréquence respiratoire
  • Stress
  • Sommeil : heures de début et de fin, durée, phases, score global
  • Nombre de pas
  • Nombre d’étages
  • Calories brûlées
  • Body battery

Garmin a mis du temps à intégrer un widget de suivi du sommeil sur ses montres connectées. Mais maintenant, on y retrouve vraiment des informations intéressantes (c’est-à-dire la qualité du sommeil et de la récupération) en plus des statistiques à foison (comme la répartition du temps de sommeil par phase).

Pour arriver à un score de qualité du sommeil, Garmin rassemble de nombreuses données d’entrées des capteurs (mouvement, fréquence cardiaque, fréquence respiratoire, oxygénation sanguine) et injecte ça dans un algorithme. C’est donc un peu plus avancé que juste basé sur les mouvements du poignet.

C’est d’ailleurs pour ça que je n’active le capteur de SpO2 que la nuit. En journée, ça ne sert pas à grand-chose et ça consomme beaucoup de batterie.

Garmin ne détecte toujours pas les siestes et n’enregistre que le sommeil de la nuit.

Cependant, l’effet récupérateur d’une sieste peut être suivi avec le body battery. Ca reste aujourd’hui le meilleur indicateur quotidien, basé sur la mesure de la variabilité de fréquence cardiaque, parce qu’il réagit à de nombreux facteurs : activité sportive, activité quotidienne, repos, sieste, qualité du sommeil. C’est donc un très bon indicateur pour équilibrer activité sportive et récupération, ainsi que détecter les signes de maladie ou de surentrainement.

L’aperçu santé est un outil qui va mesurer en simultané la FC, le SpO2, la fréquence respiratoire, le niveau de stress, la VFC. Toutes les données sont enregistrées pendant 2 minutes, transférées vers Garmin Connect et on peut les exporter au format PDF. Après, de là à ce que votre médecin accepte de les regarder, c’est une autre histoire.

Les femmes pourront aussi suivre leur cycle menstruel.

Montre connectée

Instinct 2 montre connectée

L’Instinct 2 reçoit les smart notifications comme n’importe quelle montre connectée. Vu la faible résolution de l’écran, il n’y a que quelques émoticônes qui passent. Mais le texte passe bien. Avec un smartphone Android, on peut même répondre avec des messages préenregistrés (pas avec un iPhone).

On peut accepter ou refuser un appel téléphonique, même s’il faudra ensuite sortir son téléphone pour discuter (pas de micro ni de haut-parleur dans la montre).

Attention à choisir le bon modèle d’Instinct 2 si vous voulez utiliser le paiement sans contact. De manière générale, il n’est présent que sur les modèles Solar et certaines éditions spéciales (comme l’Instinct Dezl, ce qui semble logique).

L’Instinct 2 est maintenant compatible avec les téléchargements de Connect IQ. Ca ouvre un large champ des possibles, qui sera toutefois toujours limité par la faible résolution de l’écran.

On ne peut pas, par exemple, créer une watchface personnalisée à partir d’une photo (Face it). Bon, il faut bien imaginer qu’une photo de smartphone (ou téléchargée sur internet) ramenée à un écran noir & banc et une résolution de 176 x 176 pixels, ça ne rendrait certainement pas terrible.

D’un autre côté, il va aussi falloir attendre que les développeurs s’approprient la résolution et la forme particulières de l’écran de l’Instinct 2. S’il est facile pour eux de transférer une watchface de Forerunner 245 sur une Forerunner 745 parce que les écrans sont les mêmes, là, avec l’Instinct 2, ils doivent repartir de zéro.

Pour le moment, il n’y a pas encore beaucoup de choix. Mais j’ai eu quelques bonnes surprises. Par exemple, ActiFace, une watchface avec plein plein plein de données en direct (la watchface la plus téléchargée sur Connect IQ), a bien été adaptée à l’Instinct 2.

Même chose pour les widgets, il faut adapter la mise en page et remplacer les couleurs par des dégradés de gris.

La liste des applications est également encore limitée à une trentaine. J’avais un petit espoir d’y trouver des applications permettant d’afficher plus que 4 champs de donnée par page mais non.

Garmin n’a pas été jusqu’à intégrer un lecteur de musique. Faut pas déconner quand même… Mais il y a le widget de contrôle du lecteur de musique du smartphone.

Conclusion du test de la Garmin Instinct 2

Instinct 2 avis

Garmin a fait un gros effort pour ajouter beaucoup de fonctionnalités et les capacités de l’Instinct 2 sont largement supérieures à celles de la première génération d’Instinct. C’est indéniable. C’est un peu comme lorsqu’on est passé de la Forerunner 235 à la Forerunner 245.

Le problème, c’est que maintenant, l’Instinct 2 n’est plus une montre GPS robuste, simple et pas trop chère à destination des adeptes de randonnée et de sports outdoor. C’est maintenant une montre de sport capable de délivrer beaucoup d’informations pendant et après les entrainements.

Cette évolution plaira à certains, pour qui il manquait peut-être quelques fonctionnalités sportives sur la première Instinct. On ne peut l’ignorer : l’Instinct 2 est bel est bien la montre GPS outdoor / multisports / triathlon la moins chère de la gamme actuelle de Garmin.

Mais pour d’autres, ça obligera à payer plus pour des fonctionnalités dont ils n’ont pas besoin. Je continue de penser qu’aujourd’hui, il manque une Garmin simple d’utilisation pour les randonneurs (qui n’ont que faire du VO2max, de la programmation des entrainements et du profil triathlon). On pensait tous que la série des Instinct correspondant à cet usage, il faudra juste y mettre quelques euros de plus pour l’Instinct 2.

Vous avez trouvé ce test utile ? Soutenez le blog en commandant chez un partenaire.

Lorsque vous consultez un article de « test », vérifiez toujours qu’il contient des vraies photos prises pendant le test. S’il ne contient que des images du produit sur fond blanc, alors ce n’est pas un test. L’auteur d’un tel article l’a écrit sans jamais avoir eu le produit dans les mains. Je vous laisse juger de la pertinence de ses analyses…

Un test complet, ça demande du temps. Je ne suis pas payé pour le faire. Si vous êtes intéressé par l’achat de matériel sportif, vous pouvez me soutenir en passant par un des liens ci-dessous. Je toucherai une commission, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Garmin Instinct 2 Solar Bouton commander i-run
Garmin Instinct 2S Solar Bouton commander i-run
Garmin Instinct 2 Bouton commander i-run
Garmin Instinct 2S Bouton commander i-run
Garmin Instinct 2 Tactical Bouton commander i-run
Garmin Instinct 2/2S Surf Bouton commander i-run
Garmin Instinct 2/2S Camo Bouton commander i-run

17 commentaires

  • Garos

    Bonjour Jérôme,
    J’ai l’impression qu’il manque la partie sur le capteur cardio (?)
    D’autant plus intéressante que l’Instinct 2 a le nouveau capteur Elevate v4.

  • TheNono

    Bonjour Jérôme,

    Un grand merci pour cet excellent test. Comme on s’habitue à l’excellence, il vrai que j’ai été surpris de ne pas trouver la fameuse comparaison capteur cardio vs ceinture cardiofréquencemètre. Pour une future mise à jour du teste peut-être.

    Je suis passé à l’Instinct 2 après plusieurs décades de G-Shock – je confirme que Garmin vise bien cette clientèle « historique » avec succès.

    Un humble petit retex en complément de cet excellent article.

    Commençons par le principale: effectivement excellente montre bourrées de fonctionnalités telles que fidèlement présentées par le test. L’Instinct 2 est à la G-Shock ce que le traitement de texte est à la machine à écrire. Il n’y a juste pas photo.

    Par contre sur ce sujet, honnêtement, « ça a un look de G-Shock mais … de loin » parce qu’au poignet, l’Instinct2 fait un peu fluette comparée à une G-Shock. Les boutons restent un peu sous-dimensionnés pour un usage « rough » (gants etc …) en comparaison. De même, je ne conteste pas la certification militaire, mais dans le temps, la lunette, boutons et boitier me semblent plus fragile et moins enclin à supporter, sans séquelle, tous les mauvais traitements qu’une G-Shock peu encaisser dans le temps.

    A ce titre, en pratique, et contrairement à ce que laisse penser les photos sur les sites web, même sur la 45×45, l’écran en 0,9×0,9 est vraiment petit et la taille des textes / icônes de même. Les moins de 40 ans n’y trouverons sûrement rien à redire. Mais au-delà la lecture s’avère difficile lors de la pratique d’une activité.

    Une petit déception difficile à détecter: compatibilité avec Edge 830 (et autre GPS j’imagine): la fonction « Affichage étendu » (affiche l »écran de la montre sur l’écran du GPS) n’est pas supporté avec l’Instinct2 – réservé au haut de gamme des montres Garmin j’imagine. La récupération de la FC sur le GPS marche très bien.

    A noter pour les lecteurs, les fonctions de sécurité (partage de trace) et surtout détection des chutes fonctionnent très bien aussi. Très pratique pour ceux qui parte, parfois seul, en rando et/ou VTT. Quelque faux positifs mais facile à annuler avant envoi de la notification de chute.

    En conclusion, très très bonne montre bien que, personnellement, je rêve d’une Instinct 2 Solar « X » en 51 (à l’image d’une Fenix 7 X) avec un écran de 1,3 et des protections et boutons un peu plus présent. Une Instinct 2 Solar X Rough en quelque sorte. Bon pour le coup, je concède que cette configuration sera vraiment orientée Outdoor car forcement un peu plus lourde.

  • cvanquick

    Je suis perplexe par l’idée de Garmin.
    Ils avaient un concept sympa à prix abordable et largement suffisant pour nombre de pratiquant.
    Elle était orientée « hors route » et cela lui allait bien.
    En plus la version solar avait récupérer un niveau plus qu’acceptable d’autonomie.

    Et voilà qu’on repart avec un modèle qui sert finalement à tout.
    Ce n’est plus un produit spécifique « hors route » et le prix s’envole.

    Dommage.

    Pour une pratique « hors route » la version 1 solar est largement suffisante et bien plus abordable.

  • cyril

    Bonjour, super test comme à votre habitude.
    Je suis sur une fenix 6 de base, et je ne l’utilise que très peut en montre connecté du fait de la baisse significative d’autonomie que cela représente. Alors cette instinct 2 solar me fait de l’œil, mais vaut-elle vraiment le coup de me séparer de ma fenix . Sachant que la puce GPS actuelle me convient vue que je suis couplé en Stryd et que finalement l’écran noir et blanc n’est pas rédhibitoire ? Vous l’aurez compris, je suis a la recherche de cette fameuse autonomie « illimité » en tout cas pour l’utilisation quotidienne .

  • Cédric

    Bonjour

    Est ce que cette montre indique la vitesse de monté/descente en m/h instantané et la moyenne sur une sortie?
    la 1er version ne le faisait pas d’après ce qu’on m’avait dit.
    Merci pour vos test 😉

  • TheNono

    Bonjour Jérôme,

    Je reviens sur le test du capteur cardio avec comme base de référence une ceinture cardiofréquencemètre.

    La raison: sur exactement le même tour en VTT à 6 jours de distance L’Instinct 2 me donne une différence assez net de pas loin de 15/20 bpm, toutes choses étant égales par ailleurs (même rythme etc ..): on dirait que la courbe est décalée vers le haut de 10 ou 15 battements. Du coup, j’ai un doute sur le capteur pourtant de dernière génération à priori.

    Si ce n’est pas trop compliqué lors de ton prochain entrainement de faire ta fameuse comparaison se serait vraiment intéressant.

  • Gilles

    Bonjour,
    Félicitations pour ton blog qui amène plein d’informations intéressantes.
    J’ai une question, j’ai une GARMIN 645, lorsque je lance un laps manuel, je n’arrive pas à afficher le temps passé et l’allure.
    Bien à toi

  • Matthieu

    Bonjour,

    Félicitation pour la qualité de vos tests, vous les faites à fond !

    Actuellement, j’hésite encore entre cette Instinct 2 et la Fenix 6. Pour simplifier mon hésitation, elle s’illustre par le fait que l’Instinct soit robuste avec une autonomie conséquente et que la Fénix 6 est un peu plus précise, carto et couleur.
    Je n’utiliserai pas toutes les fonctions des deux montres mais mon activité principale sera la randonnée à la journée et aussi régulièrement en itinérance.

    Si vous deviez comparer ces deux montres, qu’est-ce qu’il en ressortirait ?

    Merci !

  • Griou

    Bonjour,
    Je ne trouve pas d’information sur la présence d’un vibreur sur la Instinct 2 ou Instinct tout court d’ailleurs.
    Si un spécialiste a la réponse, je suis preneur.
    cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.