Les meilleures montres GPS pour le trail (avec altimètre)

La communauté (et des bonus) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube et Instagram.

Vous êtes libre de cliquer ici pour passer commande chez mon partenaire i-Run et soutenir ainsi le blog. Profitez-en pour utiliser le code IRUN15, qui offre 15% de réduction sur les nouveautés chaussure et textile.

Le trail impose des caractéristiques et fonctionnalités particulières pour choisir une montre GPS. Et à l’inverse, il y a des trucs qui ne servent à rien et pour lesquels ce n’est pas la peine de payer plus cher.

Par rapport à une simple comparaison pour la course à pied, la liste des montres GPS correspondant à une utilisation de trail se réduit fortement. Mais en même temps, quand il y a trop de choix, on s’y perd…

De quoi a-t-on besoin sur une montre GPS de trail ?

Un altimètre barométrique

En fait, on a besoin d’un capteur qui mesure les dénivelés avec précision. Et pour ça, le GPS n’est pas au top. Saviez-vous que la précision du système GPS est environ 4 moins bonne en vertical qu’à l’horizontal ?

Il vaut donc mieux opter pour un alti baro, qui va mesurer les changements d’altitude à partir des changements de pression atmosphérique. Mais ça fait monter le prix…

Si jamais ça ne passe pas niveau budget, alors il faut creuser un peut plus dans les possibilités d’affichage. Car la présence d’un altimètre GPS ne garantit pas que la montre pourra afficher le dénivelé.

Ca peut vous paraître dingue, mais la Forerunner 245, par exemple, ne peut afficher que l’altitude ; pas le dénivelé.

Des données qui permettent de doser son effort

Sur route, on utilise beaucoup la fréquence cardiaque pour doser son effort. En trail, ça reste une donnée utile (d’ailleurs, j’ai lu un jour un article très intéressant qui montrait comment un traileur expérimenté arrivait à maintenir une FC à peu près constante qu’il soit en montée ou en descente ; ce qui n’est pas le cas d’un débutant, dont la courbe de FC fait le yoyo au fil des montées-descentes), mais il y a d’autres données qu’on peut prendre en compte.

Certaines montres GPS vont plus loin en affichant :

  • la pente : plus utile à vélo qu’en trail
  • la vitesse ascensionnelle : ça c’est utile
  • le profil d’altitude d’un parcours : ça permet de se situer sur une courbe d’altitude plutôt que d’utiliser la distance comme seule donnée pour savoir ce qu’il reste à parcourir.
Montres GPS trail Garmin
Montres GPS trail Suunto Coros Polar

Suivi d’itinéraire et profil d’altitude

Pas forcément utile sur une course, mais au moins utile à l’entraînement.

La carto ? Pas indispensable selon moi.

Le suivi d’itinéraire « à l’ancienne » suffit à trouver son chemin et reste quand même largement moins cher que la carto. Mais il faut avoir préparé son itinéraire à l’avance…

En plus du suivi d’itinéraire en 2d, certaines montres GPS proposent un écran sur lequel on peut suivre sa progression en 3d sur un profil d’altitude. Là, ça peut être utile en course, pour pouvoir se situer et voir les montées qu’il reste à parcourir.

Une grosse autonomie

Effet de mode ou pas, toujours est-il qu’on court de plus en plus longtemps en trail. Et on court moins vite aussi. Il n’est donc pas rare qu’une montre GPS avec 10h d’autonomie ne soit pas suffisante pour finir.

Heureusement, sur ce point, il y a eu de grosses avancées depuis 1 an. Et on trouve même maintenant une montre cardio GPS avec laquelle on peut terminer l’UTMB sur 1 seule charge. C’est l Coros Vertix.

Autonomie montres GPS ultra trail

Une alerte orage

En montagne, à l’approche d’un orage, il vaut mieux savoir faire demi-tour. Certaines montres GPS peuvent déclencher une alerte en cas de brusque dégradation météo.

Une montre robuste

Je rassemble sous ce chapitre différents critères comme l’étanchéité, la solidité du boîtier, la résistance de la vitre aux rayures, pour que votre montre GPS résiste à de nombreuses heures de trail dans les montagnes.

Une chose est sûre : la lunette d’une montre GPS ramasse un paquet de rayures, qu’elle soit en plastique, en acier ou en titane. Pour le coup, les lunettes de couleur noire sont celles où les rayures se voient le plus. Il vaut mieux choisir un modèle avec une lunette couleur acier.

Pour protéger l’écran, on peut soit opter pour un modèle avec une vitre en saphir (inrayable), soit acheter sur Internet une protection à coller dessus.

Une bonne précision GPS

La montagne et la forêt sont des environnements dans lesquels la précision des montres GPS est dégradée, du fait des ‘masques’ qui empêchent de recevoir un signal de bonne qualité des satellites GPS.

La difficulté, c’est que ça dépend de tellement de critères (le jour, le lieu, la météo, l’environnement, etc) qu’il est presque impossible de sortir un comparatif fiable. Même au sein d’une marque, les performances sont différentes d’une montre GPS à l’autre, parce que la puce, l’antenne ou la composition du boitier sont différentes.

Donc sur ce point, vous allez devoir me faire confiance, en vous disant que j’ai déjà analysé des milliers de traces GPS et que je suis impartial.

Un lecteur de musique

Naaaannnnnn, je déconne. Profitez de la nature !

Les meilleures montres GPS pour le trail

Avec la cartographie : Garmin Fenix 5X

  • Taille : 51mm
  • Alerte orage : oui
  • Autonomie : 33h
  • Programmation d’entrainements : fractionné et complexe
  • Navigation : cartographie, suivi d’itinéraire et profil d’altitude

Des Fenix, il y en a tout plein. La meilleure est-elle pour autant la dernière ou la plus chère ? Ma réponse est ‘non’.

Parmi les Fenix 5, Fenix 5 Plus, Fenix 6 et Fenix 6 Pro, si l’on met de côté les fonctionnalités qui ne sont pas intéressantes en trail (lecteur de musique, paiement sans contact, advanced running dynamics, etc), la Fenix 5X est le meilleur choix tout simplement parce que c’est le meilleur rapport fonctionnalités/prix pour tous ceux qui veulent une montre GPS avec carto.

Certes l’autonomie n’est pas au top de ce qui se fait actuellement mais bon, 32h, c’est déjà suffisant pour faire un paquet de courses. La plupart des métriques de mesure de la performance sont là (VO2max, charge d’entrainement, seuil lactique, training effect aérobie/anaérobie, puissance, etc).

Fenix 5X
Bouton commander i-run

Simple et efficace : Coros Apex

  • Taille : 42 ou 46mm
  • Alerte orage : non
  • Autonomie : 25 ou 35h
  • Programmation d’entrainements : fractionné
  • Navigation : suivi d’itinéraire et profil d’altitude

En général, montre outdoor va avec gros boitier et prix élevé. L’Apex, c’est tout le contraire : tous les arguments pour le trail, dans un petit boitier et un prix raisonnable.

Le premier, c’est la qualité des matériaux : une vitre en saphir inrayable et une lunette en titane. Le deuxième, c’est une grosse autonomie pour sa taille. Le troisième, c’est la taille du boitier, qui conviendra mieux aux petits poignets.

Elle a la particularité de n’avoir que 2 boutons, dont l’un est une molette. C’est plutôt efficace comme interface et ça marche même avec des gants.

Coros Apex 46mm noireBouton commander i-run
Coros Apex 46mm blancheBouton commander i-run
Coros Apex 42mm noireBouton commander i-run
Coros Apex 42mm blancheBouton commander i-run

La plus précise : Suunto 9 Baro

  • Taille : 51mm
  • Alerte orage : oui
  • Autonomie : 25h
  • Programmation d’entrainements : fractionné
  • Navigation : suivi d’itinéraire et profil d’altitude

C’est le plus grand écran du marché (35mm) avec une bonne résolution (320×300 pixels, là où ses concurrentes plafonnent à 240×240). Ca permet d’afficher jusqu’à 7 données par écran et c’est très efficace en suivi d’itinéraire. Sa particularité c’est d’être tactile. L’utilisation du tactile n’est absolument pas obligatoire car toutes les fonctions sont doublées par des boutons.

La force de Suunto par rapport aux autres marques, c’est la précision. L’algo FusedAlti fonctionne impeccablement bien depuis des années. Et la précision GPS est également supérieure à ses concurrentes. Le mode FusedTrack permet de passer l’autonomie de 25 à 120h. Mais ce mode ne fonctionne bien qu’en course à pied.

Suunto 9 Baro noire
Bouton commander i-run
Suunto 9 Baro blanche
Bouton commander i-run
Suunto 9 Baro Titanium
Bouton commander i-run
Suunto 9 Baro Gold
Bouton commander i-run
Suunto 9 Baro Copper
Bouton commander i-run

Le record d’autonomie : Coros Vertix

  • Taille : 49mm
  • Alerte orage : non
  • Autonomie : 60h
  • Programmation d’entrainements : fractionné
  • Navigation : suivi d’itinéraire et profil d’altitude

Il y a 2 éléments qui différencient clairement la Vertix des autres montres GPS : sa molette et son autonomie.

Elle est dotée de 3 boutons dont l’un est une molette. C’est très fonctionnel, facile à utiliser même avec des gants ou fatigué. Quant à l’autonomie, c’est tout simplement le record actuel. Et j’atteste que ce n’est pas juste une valeur inscrite sur un manuel mais qu’elle est bien atteignable. La Fenix 6X Pro est bien annoncée à 60h d’autonomie (voir 66h pour la Fenix 6 Pro Solar), mais Garmin a tendance à être généreux sur les fiches produit, donc tant que je ne l’aurai pas testée…

Tout y est pour le trail au niveau capteurs et champs de données, sauf l’alerte orage. Niveau robustesse, c’est une montre GPS développée pour l’alpinisme : étanche à 150m et particulièrement résistante au froid extrême (-30°).

Coros Vertix dark rockBouton commander i-run
Coros Vertix ice breakerBouton commander i-run
Coros Vertix fire dragonBouton commander i-run
Coros Vertix mountain hunterBouton commander i-run

L’outsider : Garmin Forerunner 645

  • Taille : 42mm
  • Alerte orage : non
  • Autonomie : 14h
  • Programmation d’entrainements : fractionné et complexe
  • Navigation : suivi d’itinéraire

On n’y pense pas forcément quand on cherche une montre GPS pour le trail, mais la Forerunner 645 a 90% de ce qu’il faut, même si le marketing ne la classe pas dans la catégorie outdoor.

Altimètre barométrique, suivi d’itinéraire, vitesse verticale, voilà de quoi faire du trail. Si je l’ai ajoutée à cette sélection, c’est pour offrir une option pour ceux qui voudraient pouvoir programmer leurs entrainements complexes (pas que du simple fractionné) et bénéficier de l’aide d’un maximum de métriques physiologiques Firstbeat.

Forerunner 645 noire
Bouton commander i-run
Forerunner 645 beige
Bouton commander i-run
Forerunner 645 Music noire
Bouton commander i-run
Forerunner 645 Music rouge
Bouton commander i-run

La plus complète : une Fenix 6 Pro (plusieurs choix dans la gamme)

  • Taille : 42 à 51mm
  • Alerte orage : oui
  • Autonomie : 25 à 66h en fonction du modèle
  • Programmation d’entrainements : fractionné et complexe
  • Navigation : cartographie, suivi d’itinéraire et profil d’altitude

Avec la série des Fenix 6, le package de fonctionnalités intéressantes en trail s’élargit. En plus de la cartographie, du suivi d’itinéraire et du profil d’altitude, 2 fonctionnalités sont actuellement proposée uniquement par Garmin :

  • ClimPro : au lieu d’afficher le profil d’altitude de tout l’itinéraire, ClimbPro découpe le parcours en tronçons et affiche à l’écran les montées les unes après les autres. C’est utile pour doser son effort de savoir la pente, la vitesse verticale et la distance restante jusqu’au sommet.
  • PacePro : c’est un genre de partenaire virtuel dont l’allure varie en fonction du dénivelé. L’écran affiche l’allure cible moyenne, l’allure cible sur le tronçon (calculée en tenant compte du dénivelé) et le délai d’avance ou de retard.

Toutes les Fenix 6 Pro possèdent les mêmes fonctionnalités (cartographie, SpO2, création d’itinéraire en boucle, alti baro, etc). La Fenix 6S Pro est la plus petite, la Fenix 6 Pro la moyenne, la Fenix 6X Pro la grosse. La Fenix 6X Pro Solar intègre en plus la recharge solaire.

Garmin Fenix 6S ProBouton commander i-run
Garmin Fenix 6 ProBouton commander i-run
Garmin Fenix 6X Pro/6X Pro SolarBouton commander i-run

14 commentaires

  • Giovanni

    Sympa de tout remettre à plat. Mais un détail m’interpelle :
    Tu estimes qu’une polar vantage ne ferait pas le job? Si je reprends tes critères ( alti baro pour la V, autonomie , suivi d’itinéraire…) il ne lui manquerait que l’alerte orage, non?

    • Jérôme

      Bonjour
      Il lui manque un petit détail : une boussole. Sans boussole, le suivi d’itinéraire ne fonctionne pas à l’arrêt. C’est un peu chiant.

  • Matthieu

    Encore un excellent article !!! Merci
    Comment ce fait-il que la Fenix 6X pro soit à 750 euros et la 5X Plus à 800 euros ???

  • Marc

    Bonjour bel article complet juste une question pense que la trace Gps et altimètre sera meilleure sur fenix 6 par rapport la Suunto 9 baro.. merci

    • Jérôme

      Bonjour
      Impossible à dire tant que je ne l’ai pas en test. Les forerunner 245 et 945 ont la même puce GPS et pourtant la précision de la 945 est moins bonne…

  • cvanquick

    Je suis quand même très embêté quand je vois l’évolution du marché.
    Tu es obligé de supporter une masse d’options dont tu n’as pas forcément besoin.
    Et de même pour le cardio au poignet.
    Tout cela gonfle artificiellement le prix et pour certains ne sert à rien.
    Si tu veux une montre qui fait vraiment bien le job pour ce type d’activité (et que le job), cela n’existe plus ou alors il faut aller sur des modèles plus anciens comme l’ambit 3 peak.
    C’est dommage que l’un de ces marques ne tente pas un coup dans ce sens :

    – grosse autonomie (a minima 20h en best)
    – écran lisible (pas besoin de couleurs)
    – pas de cardio poignet mais ceinture cardiaque
    – pas d’aspect montre connectée
    – une gps fiable
    – un baromètre fiable
    – un altimètre fiable
    – vitesse ascensionnelle fiable
    – suivi d’itinéraire
    – costaud
    – alerte météo fiable

    Et c’est tout

    • Jérôme

      Bonjour
      C’est partout pareil : je n’ai pas besoin de vitres électriques dans ma voiture. Qui fait encore des voitures sans vitres électriques ?

      • cvanquick

        Quand je pars courir dans la nature, c’est pour être coupé du reste (comme tu le dis aussi : regarder la nature) et ne pas avoir de distraction.
        Toutes les options noient le poisson. La justesse du Gps est parfois très aléatoire chez certaines marques. Le cardio poignet n’est pas fiable. La finalité de la montre est donc dégradée.
        Une montre de course tout simplement mais ultra précise, résistante avec une grosse autonomie, je suis sûr qu’il y a un marché.

        La vitre électrique d’une voiture ne dégrade pas sa finalité.

        Je suis à deux doigts de reprendre une ambit 3 Peak dont la précision des données n’a rien à envier aux montres d’aujourd’hui et l’autonomie aussi. Le reste je n’en ai pas besoin

        • Gauthier

          Je partage à 100% cet avis. Une montre simple et qui fait correctement le job. A quoi bon de la musique si l’on ne connaît pas son point exact ou se la péter avec du G…..pay !

  • Fred

    Bonjour Jérome,

    Nul part apparaît la Garmin Forerunner 945 pourtant il y a quelques semaine tu titrais : Test Garmin Forerunner 945 : le top de la performance. Je t’avoue que je suis perdu ???

    • Kyllian

      Tout d’abord merci pour l’article qui est très complet mais je rejoins Fred, quid de la forerunner 945 pour le Trail ? Elle peut être une bonne alternative aux Fenix 5 ou 6 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.