Test Garmin Vivomove 3/3S/Style/Luxe : savant mélange de style et fonctionnalités

Test Vivomove Luxe

Encore plus de contenus sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run, quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

La Vivomove Luxe a un style bien différent des autres montres Garmin. Elle a plus sa place sur l’étal d’une boutique de montres ou une bijouterie que dans un magasin de sport. Franchement, avec ses aiguilles, il est impossible de deviner de prime abord de quoi elle est capable. Pas tant qu’on n’a pas soulevé le poignet pour activer son écran couleur… Et fait un test bien sûr.

La Vivomove Luxe dissimule un écran couleur, des smart notifications, du suivi d’activité quotidienne, le contrôle de musique, un capteur cardio optique, etc. C’est ce qu’on appelle une montre hybride : à la fois connectée et à aiguilles.

Verdict

La Vivomove Luxe atteint tout à fait l’objectif que lui a fixé Garmin : avoir l’air d’une montre horlogère tout en dissimulant des atouts insoupçonnés de montre connectée. Elle est peut-être un peu compliquée à utiliser.

POUR
Le style
L’écran AMOLED parfaitement dissimulé
Le fonctionnalités bien-être/santé
CONTRE
Lisibilité faible en plein soleil
Interface déconcertante

Les différences entre Vivomove 3/3S/Style/Luxe

Il faut distinguer 4 versions de Vivomove, qui fournissent les mêmes fonctionnalités.

La différence la plus visible, c’est celle de la taille de boitier. L’idée étant de pouvoir s’accommoder aussi bien aux hommes qu’aux femmes en proposant une montre déclinée en plusieurs tailles. C’est à peu de chose près les mêmes tailles que les Vivoactive 4/4S et Venu. Bien sûr, la taille variant, le poids varie aussi.

  • Vivomove 3 : 44mm, 46g
  • Vivomove 3S : 39mm, 38g
  • Vivomove Style : 42mm, 35 à 42g en fonction du bracelet
  • Vivomove Luxe : 42mm, 55 à 86g en fonction du bracelet

L’écran est radicalement différent d’une version à l’autre. Petit (64 x 132 pixels) et en noir & blanc sur les Vivomove 3/3S, il est remplacé par un écran couleur 240 x 240 sur les Vivomove Style et Luxe. Et visuellement, je peux vous assurer que ça n’a rien à voir !

Le choix des matériaux est également différent, ça explique déjà une grosse partie de la différence de prix.

  • Lunette en acier, boitier en composite et verre minéral pour les Vivomove 3/3S
  • Lunette et boitier en aluminium et Gorilla glass (plus résistant aux rayures) sur les Vivomove Style
  • Lunette et boitier en acier et saphir (inrayable) pour la Vivomove Luxe

Enfin, il reste le choix des coloris et des bracelets :

  • Vivomove 3 : 2 coloris, bracelet silicone
  • Vivomove 3S : 4 coloris, bracelet silicone
  • Vivomove Style : 4 coloris, bracelet silicone ou nylon
  • Vivomove Luxe : 5 coloris, bracelet cuir ou acier mailles milanaises

Pour ce test, j’ai utilisé la Vivomove Luxe avec un bracelet acier mailles milanaises pour la porter au quotidien et un bracelet silicone noir pour le sport. Le fait de changer de bracelet change radicalement le look de la montre. Le bracelet silicone noir fait ressortir le noir du fond de l’écran, tandis que le bracelet en mailles milanaises donne un résultat d’ensemble plus soigné.

Le boitier en acier ne fait pas du tout grossier. En fait, le seul reproche qu’on m’a fait dans mon entourage concerne le bracelet en mailles milanaises. En général, les mecs trouvent que ça fait un peu féminin. Je peux le comprendre. Dans ce cas, on optera pour une version avec un bracelet en cuir. De toute façon, ils sont remplaçables en quelques secondes sans outil.

Mais sinon, les fonctionnalités sont strictement identiques et vous pouvez vous faire une idée des capacités de la Vivomove 3 en lisant ce test.

Présentation de la Vivomove Luxe

S’il n’y avait pas écrit « Garmin » sur l’écran au niveau de la marque des 9 heures, je parie que personne ne serait capable de deviner que c’est une montre de sport. A première vue, on dirait une montre à aiguilles tout ce qu’il y a de plus normal. Plutôt classe même. Sur le modèle que j’ai utilisé, le fond de l’écran est noir.

Mais dès qu’on lève le poignet avec une petite rotation pour lire l’heure, l’écran AMOLED s’allume et dévoile les talents cachés de la Vivomove Luxe, avec une zone d’affichage au-dessus de l’axe de rotation des aiguilles et une en-dessous. Un double tap fonctionne aussi… Mais pas toujours. Du coup, j’ai rapidement pris l’habitude de faire un triple tap.

Et ce n’est pas tout : l’écran est tactile. Il suffit donc de faire glisser son doigt de gauche à droite ou de droite à gauche pour faire défiler les widgets en fonction de l’information que l’on recherche. Le petit détail qui tue, c’est de voir le jeu des aiguilles coordonné avec les affichages. Si l’écran affiche une jauge, par exemple la progression du nombre de pas vers l’objectif quotidien, alors les aiguilles s’alignent pour désigner le niveau d’avancement. Mais si l’écran affiche des chiffres ou du texte, alors les aiguilles se placent sur 9h15 pour ne pas gêner la lecture. J’ai adoré !

Quand il est éteint, l’écran AMOLED reste parfaitement invisible. Par contre, il devient complètement illisible en plein soleil. Cet écran couleur, c’est un gros argument de la Vivomove Luxe face à toutes les autres montres hybrides du marché. Certaines ont des petits écrans ridicules, la plupart n’ont carrément pas d’écran numérique. La Vivomove Luxe a un écran AMOLED, certes coupé en 2, couleur et de bonne résolution.

Le truc auquel il faut s’habituer, c’est qu’il y a régulièrement plein de reflets sur la vitre, qui peuvent parfois se confondre avec les aiguilles.

Initialement, l’interface est tout de même un peu déconcertante, même pour moi qui suis habité aux montres Garmin. Ben oui, il n’y a pas de bouton ! Du coup, on se demande comment l’allumer, comment ouvrir les menus, etc. La solution est simple, quand on la sort de la boite, il suffit de la brancher pour qu’elle s’allume. Ensuite, on devine assez vite qu’un appui long sur l’écran tactile ouvre les menus.

La Vivomove Luxe collecte plein de données à partir de votre poignet. Elle le fait aussi bien pendant vos séances de sport qu’au quotidien, le jour, la nuit, 24h/24.

Elle utilise pour ça un capteur cardio optique, un capteur d’oxygénation sanguine, un accéléromètre et un baromètre. Pas de GPS, hé non, donc pas de trace GPS en course à pied ou à vélo. Garmin a implémenté un tour de passe-passe qui fait que la Vivomove Luxe peut utiliser via Bluetooth les données GPS d’un smartphone. On appelle ça le GPS connecté. Alors certes ça oblige à prendre son smartphone pour aller faire du sport, mais c’est une solution palliative qui fonctionne bien.

Généralement, on trouve ce système de GPS connecté sur les montres cardio d’entrée de gamme, comme la Suunto 3 ou la Fitbit Versa Lite.

Pour une fois, voilà une Garmin sur laquelle on ne peut pas personnaliser les widgets. En fait si, on ne peut pas les configurer sur la montre, mais on peut le faire depuis l’appli Garmin Connect. On trouve donc :

  • La watchface (personnalisable)
  • Le nombre de pas
  • Le body battery
  • Le niveau de stress
  • La fréquence cardiaque
  • La batterie
  • Le calendrier
  • Le lecteur de musique
  • La météo
  • Les notifications
  • Les calories
  • La distance
  • Les étages
  • L’hydratation
  • Les minutes intensives
  • La respiration

Vous admettrez que ça fait déjà pas mal. Déjà rien qu’avec ça, la Vivomove Luxe fait un suivi fitness et santé plus complet que bon nombre de montres connectées. On peut choisir de désactiver certains widgets, puis personnaliser l’ordre de ceux qui restent.

Mais la Vivomove Luxe ne s’arrête pas là, puisqu’elle peut aussi enregistrer des activités sportives en différenciant une dizaine d’activités différentes au travers d’autant de profils sportifs. L’utilisation sportive sera toutefois vite limitée par la petite taille d’affichage des données à l’écran. Elle est étanche à 50m, ce qui permet de l’utiliser même en natation.

Un détail qui montre toutefois qu’elle ne se destine pas aux sportifs fous de stats, c’est qu’on ne peut pas consulter l’historique de ses séances sur la montre. Vous avez couru hier et voulez voir quelle distance vous avez parcourue ? Ben il faut lancer l’appli garmin Connect, parce que ce n’est pas consultable sur la montre.

La Vivomove Luxe possède la fonction TrueUp par laquelle Garmin Connect peut fusionner les données physiologiques (comme le suivi de la fréquence cardiaque) et d’activité (comme le nombre de pas) en provenance de plusieurs appareils Garmin (tous compatibles TrueUp). Ca permet de porter une Vivomove au boulot, une Forerunner en sport et un Edge sur son vélo.

L’orientation de la Vivomove, c’est quand même plutôt une utilisation sportive occasionnelle mais avec un suivi santé & bien être très complet. Elle est capable de suivre 24h/24 bien plus que juste le nombre de pas quotidien et les calories brûlées. De l’oxygénation sanguine au suivi du cycle menstruel en passant par le niveau de stress ou la fréquence respiratoire, la Vivomove Luxe a des talents que vous ne soupçonnez peut-être pas pour une simple montre portée à votre poignet. Je vous détaille tout ça dans la section Suivi d’activité quotidienne ci-dessous.

On retrouve sur la Vivoactive Luxe les mêmes fonctionnalités connectées que sur une Fenix 6. Ca parait délirant mais oui :

  • le contrôle du lecteur de musique de votre smartphone
  • le paiement sans contact
  • les smart notifications
  • la météo
  • le calendrier de votre smartphone

Chaque notification reçue est signalée par une vibration, dont l’intensité est réglable. Ces vibrations peuvent aussi servir pour se réveiller avec une alarme silencieuse.

Télécharger le manuel utilisateur

Autonomie

Vivomove Luxe

Elle le cache bien, mais ça ne reste pas moins une montre connectée. Donc il ne faut pas espérer pouvoir compter sur une autonomie de plusieurs mois comme une montre à aiguille classique.

Garmin annonce 5 jours d’autonomie. En pratique, je l’ai rechargée tous les 4 jours de manière très régulière.

Comme il n’y a pas de GPS, la pratique sportive n’a pas d’incidence sur la consommation de la batterie. Donc qu’on fasse 1, 2, 3 ou 4 séances de sport en 4 jours ne change pas la fréquence de rechargement : tous les 4 jours.

La Vivomove Luxe utilise le même câble propriétaire de rechargement que toutes les montres Garmin depuis 2 ans.

Champs de donnée

Vivomove Luxe champ de donnée

Chrono

Distance

Allure instantanée, circuit, moy

Vitesse instantanée, circuit, moy

Calories

FC

Zone cardio

Pas

Heure

Utilisation en sport

Vivomove Luxe running

Il y a en tout et pour tout 10 profils sportifs, dont 6 peuvent être conservés dans la mémoire de la montre (il faudra faire une sélection) :

  • Marche
  • Course
  • Cardio
  • Musculation
  • Yoga
  • Autre
  • Vélo
  • Vélo elliptique
  • Natation en piscine
  • Stepper

Sur chaque profil, on peut configurer des alarmes (temps, distance, calories et fréquence cardiaque), ainsi qu’un tour automatique (sans pouvoir choisir la distance de ce tour, ce sera 1 mile ou 1 km).

Au moment de lancer une activité sportive en extérieur, un message s’affichera à l’écran pour vous demander l’autorisation d’utiliser le GPS de votre téléphone. Petit rappel (avant de vous énerver) : il faut que vous ayez autorisé l’application Garmin Connect à utiliser votre position GPS dans les réglages de votre smartphone.

Il y a donc 2 façons pour la Vivomove Luxe de mesurer la distance : soit avec le GPS du smartphone, soit avec son propre accéléromètre. Il faut bien comprendre comment fonctionne l’un et l’autre pour faire le bon choix en fonction de votre activité.

Commençons avec l’accéléromètre. La Vivomove Luxe ne va pas mesurer la distance mais compter le nombre de fois que vous balancez votre bras. Elle va multiplier cette valeur par la longueur moyenne de votre foulée et en déduira la distance parcourue. Mais ce sera très approximatif. Et si vous faites du vélo, ça ne fonctionnera pas (pas du tout) puisque votre bras ne se balance pas.

Voilà pourquoi il y a l’autre option : le GPS de votre téléphone. L’avantage en course à pied, c’est que c’est plus précis. Et à vélo, ben c’est tout simplement la seule solution pour mesurer la distance parcourue.

L’absence de puce GPS n’est pas un problème en termes de précision. En fait, n’importe quel smartphone a une précision largement à la hauteur des meilleures montres GPS.

Le lancement d’une séance de sport n’est pas des plus simples.

  • Appui double ou mouvement de poignet pour allumer l’écran numérique
  • Appui long pour ouvrir le menu, il affiche par défaut Activités
  • Appui court pour valider
  • Par défaut, c’est l’activité Marche qui apparait en premier, donc glissé de doigt vers la gauche pour afficher Course à pied
  • Appui court pour valider
  • Appui court pour choisir d’utiliser le GPS du téléphone, ou pas
  • Appui double pour lancer l’enregistrement

Ensuite, l’affichage est quelque peu particulier. Il y a 2 champs de donnée :

  • Une jauge cardio en haut (avec les aiguilles qui indiquent la position du curseur)
  • Un champ de donnée en bas

On peut personnaliser la métrique qu’on veut afficher sur le champ de donnée du bas. On peut en choisir 5 et il suffit de glisser le doigt latéralement, dans un sens ou dans l’autre, pour faire défiler les valeurs. La jauge cardio en haut ne bouge pas.

Du coup, vous comprenez bien que vous n’allez pas partir faire du trail ou du triathlon avec ça. C’est quand même assez limité comme capacité d’information. Mais bon, vous avez le cardio pour mesurer l’intensité de la séance et puis le chrono ou la distance pour gérer votre sortie running.

J’ai rencontré 2 bugs coup sur coup au moment de lancer un enregistrement (c’est toujours au pire moment que ça arrive ce genre de choses). L’écran figeait. Je suis même allé courir sans lancer la Vivomove Luxe du coup. Je ne sais pas trop ni comment ni pourquoi, mais ça ne m’est arrivé qu’un jour ; plus de problème depuis. Après, elle n’indiquait plus la bonne heure. Alors j’ai dû faire un truc surréaliste : je suis allé dans Garmin Connect pour déclencher un alignement manuel des aiguilles. Et là, on tourne le doigt autour de l’écran et on remonte ainsi les aiguilles jusqu’à ce qu’elles soient à la bonne heure !

Je ne m’y attendais pas mais Garmin a implémenté la détection automatique et le comptage des mouvements et des répétitions dans le mode musculation. Je pense que c’est en cible avec les attentes des sportifs ciblés, qui seront peut-être plus adeptes des salles de sport que des longues sorties running.

Précision cardio / GPS

Bon, je ne vais pas passer 2h à analyser la précision GPS de la Vivoactive Luxe, puisque ça reviendrait à étudier la précision GPS de mon iPhone. Je vous mets juste un extrait de trace pour vous montrer qu’un smartphone est tout aussi précis qu’une montre GPS.

Pour ce qui est du cardio, ben le nouveau capteur cardio de Garmin donne d’assez bons résultats.

Suivi d’activité quotidienne

Vivomove 3 suivi activité

La base est présente : nombre de pas, d’étages, la distance, objectif quotidien (nombre de pas, d’étages, ou de minutes intensives), alarme invitant à se bouger après un temps d’inactivité, calories brûlées, etc. On trouve ensuite des fonctionnalités un peu plus récentes mais qui se sont généralisées : détection automatique des activités (pour la marche, le Vélib, etc) et démarrage automatique de l’enregistrement pour la marche et la course à pied. Je vous ai décrit juste au-dessus que c’était pas simple de naviguer dans les menus pour lancer un enregistrement, ben voilà la solution. Activez le démarrage auto et la montre lancera un enregistrement toute seule dès qu’elle sentira que vous courrez. Et elle vous proposera de stopper la séance et d’enregistrer les données lorsque vous vous arrêterez.

Le body battery est un indicateur que j’apprécie, car ce n’est pas juste un indicateur de sport. Le body battery, dérivé de la variabilité de la fréquence cardiaque dans un algorithme de Firstbeat, intègre aussi bien :

  • toutes les activités physiques (séances de sport mais aussi marché à pied, travail debout, etc)
  • toutes les périodes de repos (nuit, sieste, glandouille sur le canapé)

Avec ça, vous comprenez bien que cet indicateur n’est pas seulement utile au sportif de haut niveau mais à tout un chacun. Dans une vie remplie de stress, il sera utile pour trouver le bon équilibre de vie.

L’oxygénation sanguine, mesurée pendant la nuit, est un indicateur de possibles apnées du sommeil. Mais le capteur de Garmin n’est pas validé par les instances médicales. Donc au final, c’est juste un graphique de plus qui n’apporte pas grand-chose. Je confirme : à moins de tomber régulièrement en-dessous de 85%, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Le stress est probablement un indicateur plus utile. Lorsque la Vivomove Luxe détecte un niveau de stress élevé, elle vous proposera automatiquement de lancer un exercice de relaxation par la respiration.

Le widget de fréquence cardiaque affiche la FC instantanée, la fréquence cardiaque au repos et un graphique des 4 dernières heures. En complément, on peut activer une alarme de fréquence cardiaque anormale. Disons que vous la fixiez à 100bpm, elle se déclenchera si le capteur cardio détecte une FC plus élevée alors que dans le même temps l’accéléromètre détecte que vous êtes au repos.

Le suivi du sommeil est également présent, mais on ne peut consulter les statistiques que sur Garmin Connect, pas sur la montre.

Pour finir avec le suivi 360 degrés de la santé, la Vivomove Luxe est aussi capable de mesurer la fréquence respiratoire. Les femmes pourront également suivre leur cycle menstruel et ceux qui veulent pourront enregistrer leur  consommation d’eau au fil de la journée.

Montre connectée

Montre connectée Vivomove 3

Qui dit montre connectée dit watchface. On peut personnaliser celle de la Vivomove Luxe :

  • 6 mises en page
  • 14 champs de donnée
  • 10 couleurs

Avec les notifications, la Vivomove Luxe atteint rapidement les limites de la petite surface d’affichage de ses écrans. Celui du haut affiche un icone et celui du bas affiche 2 lignes défilantes. La première indique le nom de l’expéditeur du mail ou du message WhatsApp ; la seconde reprend le titre de l’email ou le début du message WhatsApp.

Mais l’implémentation de Garmin est intéressante. On peut ensuite appuyer sur l’écran pour afficher le détail. Dans le cas de messages, les 2 écrans peuvent être utilisés pour afficher une plus grande quantité de texte. En gros, ça fait environ 6 mots par portion d’écran, donc 12 par écran, avec la possibilité de faire défiler les écrans de la droite vers la gauche.

Là où on voit la différence entre Garmin, une marque de montres de sport et Apple ou Samsung, des marques d’objets connectés, c’est dans les détails de l’interface. Dans la conception des menus, Garmin n’a pas implémenté le swipe vers la droite qui fait office d’annulation ou de retour en arrière sur la plupart des smartwatches. Sur la Vivomove Luxe, il faut appuyer sur une petite flèche en haut à gauche de l’écran supérieur pour revenir en arrière. Et parfois, il faut s’y reprendre à plusieurs fois…

La gestion de la musique m’a un peu déçu, parce que je m’attendais à plus. Il ne s’agit que d’un contrôle du lecteur de musique de votre smartphone, mais pas d’un lecteur de musique à proprement parler. C’est-à-dire qu’on ne peut pas mettre de fichiers mp3 dans la montre pour les écouter ensuite avec un casque audio Bluetooth. Il faut lancer de la musique sur son smartphone (ça peut être le lecteur de base, mais ça fonctionne aussi avec une appli comme Deezer) et on peut ensuite la piloter depuis la Vivomove Luxe. OK, mais où est-ce qu’on baisse le son ? Ben oui, on peut faire play, pause, next, previous, mais pas +/-. On ne peut pas monter ou baisser le volume sonore.

On trouve enfin un widget météo et un widget calendrier qui tirent les données de votre smartphone pour les avoir à portée de main toute la journée.

Conclusion du test

Avis Vivomove Luxe

Les Vivomove 3/3S/Style et Luxe sont sans conteste les montres hybrides les plus complètes du marché. Elles ont aussi du style, je pense que tout le monde en conviendra. Maintenant, la bonne question à se poser, c’est de savoir si les gens qui recherchent le look d’une montre analogique recherchent autant de statistiques. Pas sûr, peut-être que le nombre de pas et de calories leur suffit.

Le prix est aussi un élément de l’équation, puisqu’il ne faut pas oublier que la Vivomove Luxe est vendue le même prix que l’Apple Watch 5. Et pour le coup, est-ce que les gens seront prêts à faire des concessions sur les fonctionnalités connectées pour gagner sur le style et la discrétion ? Les autres Vivomove 3/3S/Style sont selon moi plus compétitives.

Bref, les montres hybrides ne se vendront jamais comme des Fenix 6 ou des Apple Watch, mais c’est certainement un segment du marché qui existe. Cependant, je ne suis pas sûr que Garmin tape dans le mille avec la combinaison « style x fonctionnalités x prix ». J’aurais préféré une Vivomove 3 avec un écran AMOLED couleur et moins de fonctionnalités (plus simple à utiliser) à un prix plus abordable qui aurait probablement plu à ma femme. Mais bon, ce n’est pas le créneau de Garmin mais plutôt de Withings ou Fossil.

Vous avez trouvé ce test utile ? Soutenez le blog en commandant chez un partenaire.

J’espère que vous avez trouvé cet article utile. Je passe généralement plusieurs heures pour faire ces tests, c’est pas mal de boulot.

Si vous êtes intéressé par l’achat de matériel sportif et que vous passez par un des liens ci-dessous, je toucherai une commission sur votre commande, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire. Je prendrai le temps d’y répondre.

Vivomove 3 noire Bouton commander amazon
Vivomove 3 grise Bouton commander amazon
Vivomove 3S rose/sable Bouton commander amazon
Vivomove 3S rose Bouton commander amazon
Vivomove 3 Style silver Bouton commander amazon
Vivomove 3 Style rose Bouton commander amazon

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.