Test Garmin Venu : une montre GPS Garmin pas comme les autres

Test Garmin Venu

La communauté (et des bonus) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube et Instagram.

Vous êtes libre de cliquer ici pour passer commande chez mon partenaire i-Run et soutenir ainsi le blog. Profitez-en pour utiliser le code IRUN15, qui offre 15% de réduction sur les nouveautés chaussure et textile.

Courant 2018, quelques rumeurs annonçaient une possible montre Garmin sous Wear OS. Visiblement, elles reposaient sur pas grand-chose. Mais début septembre, Garmin a tout de même annoncé une montre GPS pas comme les autres : la Venu.

Lancée en parallèle de la Vivoactive 4, telles 2 sœurs jumelles, la Venu est la première montre Garmin avec un écran tactile AMOLED (et pas un écran transréflectif). Techniquement, ce simple petit détail la rapproche encore un peu plus des smartwatches comme la Samsung Galaxy Watch Active ou l’Apple Watch.

La Venu n’en conserve pas moins l’ADN Garmin, avec tous les capteurs, les widgets et les fonctionnalités sportives que l’on connait. Au niveau des fonctionnalités, la Venu et la Vivoactive 4 sont même carrément identiques. La différence de prix s’explique donc par le choix du type d’écran.

Verdict

Pas de fonctionnalités nouvelles qu’on ne trouve déjà sur les autres smartwatches type Apple Watch. Mais la Venu est la seule qui combine fonctionnalités et fiabilité pour le sport avec une bonne autonomie.

POUR
Très bel écran AMOLED
Bonne autonomie
Fonctionnalités sportives
CONTRE
Pas de LTE
Magasin d’applications limité

Présentation de la Garmin Venu

Présentation Garmin Venu

Elle remplace : aucune

Au-dessus dans la gamme : aucune

En-dessous dans la gamme : Vivoactive 4

Du point de vu du design, la Venu ressemble très fortement à la Vivoactive 4 :

  • Même boitier (mais de diamètre légèrement plus petit)
  • Même bracelet
  • Mêmes boutons

La lunette qui encercle l’écran est légèrement différente : elle est striée. Ca rend bien, mais je pense que c’est plus sensible aux rayures.

Les lignes du boitier sont les mêmes, mais la Venu est légèrement plus petite que la Vivoactive 4 : 43mm contre 45mm. La Vivoactive 4S, encore plus petite, mesure quant à elle 40mm. Donc il y a 2 tailles de boitier pour la Vivoactive, et la Venu est la taille intermédiaire (la même taille que les Forerunner 245 et 645).

Ce choix a deux implications, sur le poids et la taille de l’écran.

L’écran est donc totalement différent de celui de la Vivoactive 4. Cette dernière a le même type d’écran que les Forerunner et Fenix. C’est un écran transréflectif, qui consomme peu d’énergie, qui est bien lisible en pleine lumière, mais sombre dès que la luminosité baisse.

La Venu a un écran AMOLED, qui est éclairé en permanence. Les couleurs sont donc éclatantes dans toutes les situations (sauf en plein soleil). Un capteur de lumière ambiante sert à ajuster l’intensité de l’écran en fonction de la luminosité ambiante. On le voit très bien lorsqu’on active l’écran d’un mouvement de poignet, il s’allume parfois avec une faible luminosité et devient plus lumineux au bout d’une seconde. C’est donc un écran parfait pour une utilisation en intérieur (top pour les accros à la salle de sport).

Comme ce type d’écran consomme plus d’énergie, Garmin a fait le choix, comme tous les fabricants de smartwatch, de le conserver éteint la plupart du temps afin d’économiser la batterie. On l’active par intermittence soit par un mouvement de poignet, soit par une pression de bouton. Il s’éteint ensuite tout seul au bout de 5 secondes (temporisation courte par défaut, que l’on peut changer en moyenne, longue ou très longue).

L’écran a un diamètre de 30,5mm, comme la majorité des montres GPS Garmin. La Venu n’a donc pas bénéficié de l’augmentation de taille d’écran des Vivoactive 4, Fenix 6 et Fenix 6X.

Mais sa résolution est sans précédent dans la gamme de montres GPS Garmin : 390 x 390 pixels ! Même la Fenix 6X n’a un écran ‘que’ de 280 x 280. Sur ce point, Garmin a opté pour un écran de largement meilleure qualité que Polar sur l’Ignite (240 x 240). On est dans les gabarits de la Samsung Galaxy Watch Active (360 x 360).

Franchement, l’écran rend très bien. J’ai créé quelques watchfaces perso avec FaceIt, en téléchargeant des images sur le net pour révéler la qualité de l’écran (voir sur Instagram). C’est le plus bel écran que vous puissiez trouver sur une Garmin.

On trouve aussi des watchfaces animées qui rendent bien. Parfois, la même watchface existe en version statique et en version animée.

La lunette affleure l’écran. Ca rend l’utilisation du tactile agréable. Contre les rayures, Garmin a opté pour un verre Gorilla Glass 3. Le tactile fonctionne super bien, sans latence. Les widgets défilent de haut en bas (ou bas en haut) et on peut configurer un raccourci sur le swipe de gauche à droite (accès rapide au lecteur de musique ou au paiement sans contact, par exemple).

En complément du tactile, la Venu est équipée de 2 boutons, sur le côté droit. Garmin semble avoir abandonné l’idée de permettre l’inversion d’affichage sur l’écran, ce qui permettait de changer de côté le bouton de la Vivoactive 3. Chaque bouton fonctionne par appui court et appui long :

  • Bouton du haut : valider (appui court), écran de raccourcis (appui long)
  • Bouton du bas : annuler/retour en arrière (appui court), menus (appui long)

La Venu pèse 46g, c’est 4g de moins que la Vivoactive 4. Forcément, elle est un peu plus petite.

Elle existe en plusieurs versions de coloris :

Le bracelet est un standard 20mm, avec une tirette pour le remplacer en quelques secondes sans outil. Il est texturé, ce qui limitera l’apparition des traces d’usure.

Les capteurs sont habituels pour une montre GPS Garmin récente :

  • Puce GPS/GLONASS/Galiléo
  • Capteur cardio + SpO2 (oxygénation sanguine)
  • Altimètre barométrique (qu’on ne peut pas calibrer manuellement)
  • Accéléromètre et gyroscope

On peut y ajouter des capteurs en ANT+ ou Bluetooth, Garmin implémentant la double compatibilité depuis plusieurs mois. Contrairement à la Polar Ignite qui est limitée aux capteurs cardio (ceinture ou brassard optique), la Venu supporte aussi les footpods pour le running, les capteurs de vitesse/cadence pour le vélo.

En termes de fonctionnalités, la Venu et la Vivoactive 4 sont strictement identiques. On retrouve donc les mêmes widgets :

  • Heure : la watchface, que l’on peut changer
  • Ma journée : séance de sport, nombre de pas, nombre d’étages, calories
  • Statistiques de santé : FC, stress, body battery, fréquence respiratoire
  • Historique : donne accès aux statistiques de chaque séance de sport
  • Hydratation
  • Calendrier
  • Météo
  • Notifications
  • Lecteur de musique
  • Garmin coach

Plus tous ceux que je n’utilise pas : fréquence cardiaque, oxymètre de pouls, suivi du cycle menstruel, boby battery, pas, minutes d’intensité, dernier sport, étages, stress, calories, dernière course, dernier parcours (vélo), dernière nage, dernier golf, dernière séance de muscu, feux (Varia), respiration.

La Venu, encore plus que la Vivoactive 4, est une montre qui se veut concurrente des montres connectées type Apple Watch, polyvalente mais à destination des sportifs qui ne recherchent pas la performance (il y a les Forerunner et les Fenix pour ça). Il y a donc une vingtaine de profils sportifs, avec la possibilité de créer des profils perso supplémentaires :

  • Course à pied, tapis de course, piste en intérieur
  • Vélo, home trainer
  • Natation en piscine
  • Marche, marche en intérieur
  • Montées d’escaliers, cardio, vélo elliptique, stepper
  • Golf
  • Ski, snowboard, ski de fond
  • Musculation
  • Yoga, pilates
  • Aviron, rameur en salle, stand up paddle

Une fonctionnalité inattendue, c’est qu’on peut programmer des entrainements complexes. Mais ça se fait depuis Garmin Connect, on ne peut pas créer une séance de fractionné simple depuis la montre.

Par contre, pas de suivi d’itinéraire.

La Venu possède des connexions Bluetooth et Wifi, qui servent à coupler un smartphone, un casque audio ou à télécharger de la musique.

Le suivi quotidien est extrêmement évolué et regroupe presque toutes les fonctionnalités actuellement disponibles sur le marché. En fait, je pense qu’il ne manque que l’électrocardiogramme. Tout le reste y est : de la fréquence cardiaque à la fréquence respiratoire, en passant par le niveau de stress, le cycle menstruel (pour les femmes) et l’hydratation.

Même si Garmin n’est pas un Samsung ou un Apple, la Venu offre beaucoup de fonctionnalités connectées :

  • Smart notifications
  • Calendrier
  • Météo
  • Lecteur de musique
  • Paiement sans contact
  • Téléchargement d’applications

Les fonctions LiveTrack et Assistance exploitent la connexion d’un smartphone pour apporter des fonctionnalités sécurisantes pendant les séances sportives.

Côté application, on peut coupler son compte Garmin Connect avec des comptes Strava, Training Peaks, etc.

Télécharger le manuel d’utilisation

Autonomie

Garmin Venu autonomie

Dans l’acceptation collective, écran AMOLED = autonomie de merde.

Hé bien la Venu m’a surpris et va vous surprendre. Certes un écran AMOLED consomme plus qu’un écran transréflectif. Mais Garmin maîtrise avec une grande finesse l’OS de ses montres connectées.

Garmin annonce 5 jours d’autonomie, contre 8 jours pour la Vivoactive 4.

Perso, pendant les vacances de noël (période pendant laquelle je n’ai pas utilisé la Venu pour mes séances de ski de rando), j’ai réussi à tirer 10 jours avec la même charge (en désactivant le capteur SpO2). Alors bien sûr, ça dépendra de l’utilisation que vous faites de la montre (quelle watchface, quels réglages, combien de séances de sport, etc).

En utilisation normale pour moi, c’est-à-dire avec des séances de course à pied, de vélo et de natation, j’ai rechargé la Venu tous les 4 ou 5 jours. Franchement, c’est tout à fait dans ce que je trouve acceptable. Je n’aime pas avoir à recharger ma montre tous les 2 jours, mais 4-5 jours, ça me va très bien.

En enregistrement GPS, l’autonomie est environ de 18h (avec un écran qui s’éteint automatiquement).

En utilisant le lecteur de musique en plus, elle tombe à 6 heures, exactement comme la Vivoactive 4.

Les différences entre Vivoactive 4 et Venu

Différence Venu Vivoactive 4

Fondamentalement, la seule grosse différence, c’est l’écran. Après, quand on va dans le détail (et je sais que c’est ce que vous êtes venu chercher sur le blog Montre Cardio GPS), on se rend compte que

  • ça a un impact sur l’autonomie
  • qu’il y a aussi une différence de taille de boitier

La qualité de l’écran de la Venu est incomparable.

  • Vivoactive 4 : 33mm, transréflectif, 260 x 260 pixels
  • Venu : 30,5mm, AMOLED, 390 x 390 pixels
  • Vivoactive 4S : 27,9mm, transréflectif, 218 x 218 pixels

Mais je trouve que Garmin aurait pu exploiter encore plus la qualité de cet écran. Certes le rendu des couleurs est splendide, les caractères sont plus fins, mais le reste de l’interface graphique n’a quasiment pas évolué. On aurait pu avoir de beaux dégradés sur les graphiques ou des trucs comme ça.

Pour ce qui est des fonctionnalités, c’est strictement identique sur tous les plans.

Champs de donnée

Garmin Venu champ donnée

Chrono : total, circuit, dernier circuit, moyenne circuit, temps écoulé

Distance : totale, circuit, dernier circuit

Allure : instantanée, moy, circuit, dernier circuit

Vitesse : instantanée, moy, circuit, dernier circuit, max

FC : instantanée, moy, %FCmax, circuit, %FCmax circuit, dernier circuit, %FCmax dernier circuit

Zone cardio, temps zone 1, temps, zone 2, temps zone 3, temps zone 4, temps zone 5

Cadence : instantanée, moy, circuit, dernier circuit

Température : instantanée, max 24h, min 24h

Altitude, d+, d-

Calories

Circuits

Pas

Heure lever / coucher du soleil

Heure

Cap

Longueurs : total, interval

SWOLF : moy, intervalle, dernier intervalle, dernière longueur

Mouvements : dernière longueur, moyenne par longueur, intervalle

Fréquence de mouvement : moy, intervalle, dernière longueur

Etages : gravis, descendus, par minute

Répétitions

Allure aviron : 500m, moy 500m, circuit 500m, dernier circuit 500m

Running

Garmin Venu running

On a moins de possibilités de paramétrage avec la Venu qu’avec une Forerunner ou une Fenix. On est par exemple limité à 3 écrans de données, avec 1 à 4 données par écran. Plus la jauge cardio.

Il y a aussi beaucoup moins de choix de métriques (surtout les métriques physiologiques type Firstbeat).

Mais bon, ça suffira à tous ceux qui ne recherchent pas la performance pure mais font du sport juste pour le plaisir. Ca suffira aussi à quelqu’un qui veut juste faire un marathon une fois dans sa vie (pas besoin d’une montre à 500€ pour ça).

Pour ceux qui auraient besoin d’être guidés dans leur progression, il est possible d’utiliser un des plans d’entrainement de Garmin Coach. Ces plans sont construits après quelques questions de base (objectif, niveau de départ, nombre de séances par semaine, etc). Ce ne sont pas des plans adaptatifs. C’est-à-dire que si vous ratez une séance pour quelque raison que ce soit, ben c’est raté. Le coach ne vous proposera pas de décaler la séance au lendemain.

Parmi les réglages, on trouve encore :

  • Tours automatiques
  • Tours manuels (1 pression du bouton du bas)
  • Pause automatique
  • Alarmes programmables (FC, allure, temps, distance, cadence, calories, marche/course, boire, manger, retour maison, demi-tour)

Mon regret, c’est que Garmin n’a pas exploité la qualité de l’écran. Pourtant, quand on consulte la jauge cardio, on voit tout de suite que les couleurs sont plus prononcées que sur l’écran transréflectif de la Vivoactive 4. Je ne peux qu’imaginer les présentations graphiques que Garmin aurait pu implémenter avec ça. Au lieu de ça, tous les autres écrans affichent des chiffres blancs sur fond noir. Dommage.

L’allumage de l’écran est rapide et on n’a pas comme sur certaines montres une latence pour l’actualisation des données à l’écran. Donc on ne reste pas trop longtemps comme un con à tenir son poignet au niveau de son nez en courant.

J’ai utilisé le casque Aftershokz Aeropex pour écouter de la musique pendant mes séances de course à pied. Il y a eu quelques micro coupures (moins d’une seconde) sans que j’arrive à identifier précisément leur cause, ni reproduire systématiquement le problème. Mais elles restent très rares.

En fin de sortie, le résumé est aussi largement plus restreint que sur les Forerunner et Fenix. On trouve la base : distance, temps, allure, calories, pas, FCmoy. Si on creuse un peu dans les menus, on peut aussi afficher les temps de chaque circuit et la répartition dans chaque zone cardio. Cela dit, on trouve plus de données une fois que l’activité a été transférée dans Garmin Connect.

Autres sports

Garmin Venu multisports

On peut faire plein de sports avec la Venu, parce qu’elle dispose des profils qui vont bien, mais aussi parce qu’elle intègre un altimètre barométrique et des données spécifiques pour certains sports bien spécifiques (comme la natation et les sports de rame).

Le profil de musculation est bien plus évolué que ce qu’on trouve sur les montres connectées d’autres marques.

Pour commencer, la Venu est capable de :

  • Détecter le type d’exercice (plus ou moins bien)
  • Compter le nombre de répétitions (plus ou moins bien)
  • Compter le nombre de séries
  • Chronométrer le repos

Garmin a déjà créé quelques séances d’entrainement pré-programmées. Sur chacune d’elles, une animation présente à l’écran le mouvement à effectuer. Ensuite, on peut programmer sur Garmin Connect n’importe quelle séance à partir des presque 250 mouvements à disposition et la possibilité de spécifier le poids à utiliser et le nombre de répétitions. Mais dans le cas d’une création perso, il n’y aura pas d’animation.

La détection automatique ne fonctionne pas aussi bien sur tous les types de mouvement. Par exemple, elle fonctionne mieux sur le tirage vertical que les pompes (normal, le poignet bouge peu sur des pompes). Il faut alors corriger manuellement le nombre de répétitions. Avec tout ça, Garmin Connect devient un vrai carnet d’entrainement.

Les profils de yoga et pilates fonctionnent exactement pareil, avec animations, séances pré-programmées et création de séances perso.

Le profil de ski est capable de détecter les montées et les descentes. Il va donc enregistrer plein de données sur vos descente (le nombre, la distance, la vitesse max, etc) et se mettre en pause automatiquement lorsque vous utiliserez les remontées mécaniques.

A vélo, j’utilise le casque Coros Safesound pour écouter de la musique et je n’ai jamais eu de problème de coupure.

Le profil natation fonctionne bien, même si l’interface est un peu tarabiscotée au moment de stopper et enregistrer une activité.

Précision GPS et cardio

J’ai comme d’habitude effectué pas mal de sorties avec la Venu, mais je n’ai aps réussi à mettre en évidence un quelconque point noir. Ce n’est pas le top du top de la précision GPS, mais elle se comporte plutôt bien partout. Hé oui ce n’est pas forcément les montres les plus chères qui démontrent la meilleure précision GPS.

Même sur les passages plus profonds en forêt, la trace GPS reste à peu près fidèle au chemin. Mais vous allez voir que la Venu a parfois des jours avec et des jours sans.

Toujours en forêt, un jour sans.

Une épingle parfaite.

Le même endroit (cette fois, j’ai suivi le chemin qui coupe l’épingle), mais un jour sans.

Encore une sortie où la Venu fait aussi bien (pas mieux mais pas pire) que les 2 autres montres GPS que je portais ce jour-là. On voit que la trace est très propre dans le parc, puis se dégrade dès l’entrée dans la ville. Ce comportement est général sur toutes les montres GPS, car les bâtiments compliquent le géopositionnement.

Sur ce virage en zone dégagée, c’est même la Venu la plus précise.

La Venu a beau se destiner plus au running / fitness qu’à l’outdoor, son altimètre barométrique n’en reste pas moins précis. Sur ces 2 sorties avec dénivelé, il donne même de meilleurs résultats que la Fenix 5X Plus, dont le relevé d’altitude dérive avec le temps (probablement un changement météo). La Venu obtient sur ces sorties en boucle une altitude d’arrivée plus proche de l’altitude de départ.

La dernière version du capteur cardio optique de Garmin a donné d’assez bons résultats sur mes tests précédents. Mais il est bon de refaire des tests à chaque fois, car les mises à jour logiciel peuvent faire évoluer les résultats.

Sur cette première sortie, je n’avais pas resserré le bracelet comme je le fais d’habitude avant chaque séance de sport. La précision cardio moyenne est correcte, mais le suivi n’est tout de même pas fiable, surtout sur la portion entre 10 et 25 minutes.

Trois jours plus tard, voilà une courbe de bien meilleure qualité. Le capteur de Garmin a parfaitement suivi la montée en intensité de 160 à 188bpm, puis la redescente à 140, puis la remontée à 185, puis la redecente à 150.

Après, j’ai remarqué des comportements curieux sans que je puisse en identifier l’origine. Sur cette sortie suivante, le suivi est parfait jusqu’à à peu près 15 minutes, puis la courbe devient en dents de scie et ne cesse de faire des aller-retours entre FC et FC+5.

Et sur ma dernière sortie running, l’écart a été un peu plus important sur la deuxième portion. C’est acceptable pour une sortie en foncier (zones 1-2-3), mais ça poserait problème pour une sortie avec un objectif cardio plus intense ou plus complexe.

Suivi d’activité quotidienne

Garmin Venu suivi activité

Le suivi 24h/24 va bien au-delà du suivi d’activité proprement dit. C’est une batterie de mesures 24h/24 sur votre état de forme et de santé, avec :

  • Fréquence cardiaque (on peut programmer une alerte de FC anormale)
  • Oxygénation sanguine (utilisé uniquement dans un contexte de santé et pas dans une optique d’acclimatation à l’altitude)
  • Nombre de pas
  • Distance
  • Nombre d’étages
  • Minutes intensives
  • Calories brûlées
  • Body battery
  • Niveau de stress
  • Sommeil
  • Cycle menstruel (que pour les femmes, j’ai essayé de suivre mon cycle menstruel mais Garmin Connect m’interdit l’accès à cette fonctionnalité)
  • Fréquence respiratoire (nouveau)
  • Hydratation (nouveau)

Le body battery est un indicateur intéressant car il fusionne les données de dépense d’énergie (sport, shopping, travail manuel debout, stress, etc) et de récupération d’énergie (sommeil, sieste, temps calme sur le canap’ pour regarder un film, etc). C’est donc un bon indicateur de l’équilibre activité physique/récupération.

Le widget d’hydratation nécessite de rentrer manuellement chaque apport en eau. A vous d’estimer la contenance (250, 500 ou 750mL). C’est assez fastidieux. Garmin estime la quantité d’eau quotidienne que vous devriez boire (2100mL pour ma part), en ajoutant le cas échéant la quantité d’eau qui est partie en sueur lors de chaque séance de sport.

J’ai toujours été dubitatif sur le suivi du niveau de stress (je n’ai jamais validé de corrélation entre mes sensations et le score inscrit sur la montre). Mais je dois avouer qu’avec la Venu, l’alerte de niveau de stress élevé s’est déclenchée plusieurs fois à des moments où je sentais la moutarde me monter au nez. Dans ce cas, la Venu vous propose de faire un exercice de respiration guidée pour se calmer. Mais bon, l’alerte s’est aussi déclenchée quand je ne me sentais pas spécialement énervé.

L’outil de respiration guidée est le plus évolué du marché. Avec les autres marques, ça consiste simplement à respecter un rythme de respiration régulier en enchainant inspiration, retenue, expiration, retenue, etc. Là, il y a carrément des séances différentes, avec des objectifs différents cohérence, détente, tranquillité) et des progressions différentes.

Montre connectée

Présentation Garmin Venu

Il y a plusieurs manières de personnaliser ou changer la watchface :

  • Choisir une watchface de Garmin, puis la personnaliser (changer la forme et la couleur des aiguilles ou des chiffres, choisir jusqu’à 4 données à afficher, etc). Certaines sont animées : on les reconnait grâce aux petits cercles en bas de l’image de présentation
  • Chercher une watchface sur Connect IQ
  • Créer une watchface perso à partir de n’importe quelle photo ou image grâce à FaceIt

La Venu reçoit toutes les notifications reçues sur votre smartphone : SMS (y compris avec certains emojis), email, WhatsApp et n’importe quelle application (Strava, Facebook, Youtube, etc). La montre vibre aussi à la réception d’un appel. On peut alors décrocher ou raccrocher en touchant l’écran tactile en haut ou en bas. Mais après ça, il faudra parler dans votre smartphone, car la Venu n’est pas pourvue de micro et haut-parleur.

Contrairement aux pures montres connectées, les photos et les vidéos ne sont pas visibles sur la Venu. En utilisant un smartphone Android, vous pourrez répondre aux SMS avec des messages pré-enregistrés. Mais pas avec un iPhone.

Par contre, Garmin propose plus de solutions que n’importe quelle autre marque (même Apple et Samsung) pour écouter de la musique :

  • Lecteur mp3 et une dizaine d’autres formats (y compris des podcasts)
  • Spotify
  • Deezer
  • Amazon Music

Techniquement, comme la Venu n’a pas de connexion 3G/4G, ce n’est pas du vrai streaming. Les playlists sont téléchargées du smartphone dans la mémoire de la montre (3,5Go de disponible). Ensuite, elles sont mises à jour régulièrement lors des synchronisations.

Après, il suffit de connecter un casque audio en Bluetooth (n’importe lequel) ou même une enceinte Bluetooth. Il y a beaucoup de choix possibles pour écouter de la musique, selon vos préférences : par playlist, artiste, album, aléatoire, etc.

Il y a encore peu de banques compatibles avec Garmin Pay. Au besoin, sachez que vous pouvez passer par Max, qui propose une CB (compatible avec Garmin Pay) qui sera liée à votre CB de votre compte-joint.

Il y a aussi un widget de calendrier, qui va fusionner aussi bien vos rendez-vous enregistrés sur votre smartphone que les séances d’entrainement programmées par Garmin Coach.

Pour que le widget météo fonctionne, n’oubliez pas d’autoriser l’application Garmin Connect à accéder à votre position en permanence. Sinon, vous aurez un bandeau rouge en haut de l’écran avec un point d’exclamation.

Le LiveTrack peut être utilisé pour permettre à votre entourage de suivre votre position en temps réel sur une carte. Ca peut être utilisé pendant une course, par exemple pour montrer à vos amis votre progression sur un marathon, ou sur toutes les sorties où vous partez seul(e) dans une optique de sécurité.

Toujours dans le domaine de la sécurité, Garmin a implémenté une détection d’accident avec envoi automatique d’un SMS à une liste de contacts d’urgence enregistrés dans votre application Garmin Connect. Cette fonction peut aussi être déclenchée manuellement (soit depuis le menu de commandes, soit par un appui long de 10 secondes du bouton du haut).

Mais pour tout ça, il faudra emporter votre smartphone couplé en Bluetooth avec la Venu sur vous pendant toute la durée de l’activité.

La Venu est bien évidemment compatible avec Connect IQ et les centaines de watchfaces, applications, widgets et champs de données qu’on peut trouver sur cette plateforme. Maintenant, comme l’option écran AMOLED est récente, il y a encore très peu d’applications qui exploitent pleinement le potentiel de cet écran de meilleure qualité. Je pense qu’il va falloir attendre quelques mois pour trouver de splendides watchfaces animées ou des applications avec une interface plus jolie.

Conclusion du test

Garmin Venu avis

A l’issue de ce test de la Garmin Venu, j’ai quand même un regret : Garmin n’a selon moi pas assez exploité le potentiel de l’écran AMOLED. Certes les quelques watchfaces sont magnifiques mais la résolution de l’écran n’est pas mise à profit pour améliorer visuellement le reste de l’interface. Les écrans de données sont en noir et blanc, les menus aussi… Les améliorations arriveront peut-être dans les mois à venir via les développeurs qui contribuent à Connect IQ.

Il n’y a pas à discuter, l’écran de la Venu offre un rendu de bien meilleure qualité que celui de la Vivoactive 4, sans exploser l’autonomie. Mais ça n’est pas sans contrepartie : il n’est pas allumé en permanence. C’est donc à vous de choisir lequel vous préférez.

Après, il faut aussi se rappeler que la Venu coûte 50€ de plus que la Vivoactive 4. Autre élément à prendre en compte au moment du choix.

Maintenant, ça va être intéressant de voir si Garmin poursuit dans ce sens en offrant une déclinaison AMOLED d’une Forerunner 245 voire même d’une Fenix 6. Pourquoi pas (Suunto l’a bien fait sur la Suunto 7).

Vous avez trouvé ce test utile ? Soutenez le blog en commandant chez un partenaire.

J’espère que vous avez trouvé cet article utile. Je passe généralement plusieurs heures pour faire ces tests, c’est pas mal de boulot.

Si vous êtes intéressé par l’achat de matériel sportif et que vous passez par un des liens ci-dessous, je toucherai une commission sur votre commande, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire. Je prendrai le temps d’y répondre.

Garmin Venu noireBouton commander amazon
Garmin Venu silver/granite blueBouton commander amazon
Garmin Venu rosegoldBouton commander amazon
Protection d’écranBouton commander amazon
Chargeur ‘plat’Bouton commander amazon

20 commentaires

  • nicolas

    Merci pour ton test.
    J’hésite entre la Garmin Venu et la Samsung Watch Active 2 qui sont un peu similaire dans ce que je recherche.
    Aurais-tu un conseil entre ces 2 modèles ?

    • Jérôme

      Bonjour
      Ca dépend de ce que vous recherchez (pratique sportive, objectifs).

      • nicolas

        c’est surtout pour avoir un suivi de santé et de récupération par rapport a mes séances.
        Caler mes temps de récupération entre mes séries à la salle en fonction de ma FC.
        Après je ne sais pas si elles peuvent calculer les dépenses caloriques en fonction de mes séances? car j’ai déjà une appli sur mon tel avec mon programme.
        A quel niveau les différencierais-tu ?
        Laquelle conseillerais-tu pour quoi?

        • Jérôme

          La Venu est supérieure à la Galaxy Watch Active pour 2 raisons :
          – la programmation des séances de muscu, la détection des exercices et le comptage automatique des répétitions
          – la précision du capteur cardio (et donc du calcul des calories brûlées)

          • nicolas

            merci pour ton retour.
            la programmation des séances de muscu j’ai déjà mon appli avec mon programme pour ça donc pas sur d’en avoir besoin. A moins qu’elle soit compatible (ou que je puisse l’ajouter) avec mon appli et là c’est plus intéressant .par compte la détection des exercices ça peut être utile pour calculer mes dépenses (si ça fonctionne bien comme ça). Est ce qu’il est possible de rajouter des appli tel que Tidal sur la Venu ?

          • Anthony

            Bonjour,
            Merci pour les différents tests et pour les vidéos sur YouTube; Je pratique de la musculation 3 fois par semaine et Running 3 fois par semaines également, j’hésite entre la Garmin venu et la Garmin Forerunner 245 Music, que conseillerais tu ?
            Merci

          • Jérôme

            Bonjour
            Je ne pense aps que les animations des mouvements de muscu peuvent t’être d’une grande aide. Par contre, les outils pour la course à pied de la Forerunner 245 pourraient te permettre d’améliorer tes performances (tout en suivant tes séances de muscu).

  • Didspeed

    Merci pour ton test ça aide pas mal
    J’ai toujours été garmin Depuis des lustres j’ai une xt 910 qui a des soucis de recharge. Pourquoi garmin s’est borner à ne mettre que le profil natation en piscine ( je fais du tri)
    vu le prix et comparatif des possibilités je vais très probablement passer Chez Apple car pour avoir un profil tri faut la 945 la 735 n’offrant pas les dernières nouveautés

  • François

    Tout d’abord, merci pour ton test.
    Sur son site, garmin annonce
    Mode GPS Jusqu’à 20 heures (que tu as quasiment confirmé)
    Mode GPS avec lecture de musique Jusqu’à 6 heures

    Pour moi il manque le mode entre les 2 qui parait le plus intéressant pour beaucoup de monde et dont je n’ai pas réussi à trouver la réponse sur le net:
    Mode GPS + cardio (+ autres capteurs, baro, spo2?)
    Est ce que dans tes 18h, le capteur HR était allumé ou est ce que tu avais limité toutes les fonctionnalités pour tenir le plus longtemps possible?
    Si non, est ce que tu arrives à sentir (ou tester) l’impact du capteur cardio sur l’autonomie pendant un enregistrement d’activité sportive ? Si l’autonomie s’effondre, ça devient compliqué de l’utiliser pour des sessions de sport endurance

    Merci de ton retour
    François

  • nicolas

    j’ai vu dans un autre test de la Venu que la personne se plaignait d’avoir eu très rapidement des rayures sur son écran, est ce que tu l’as également constaté?
    Merci

  • LIEVRE

    Bonjour,

    Est ce qu’on peut programmer des entraînements comme sur une forerunner 735 par exemple ?

    Merci !

    • Jérôme

      Bonjour
      Oui et non. On peut programmer des entrainements depuis l’appli Garmin Connect, mais on ne peut pas programmer de fractionné depuis la montre.

  • Romain

    bonjour,

    je pensais offrir cette montre à ma femme pour la SV..Mais elle me semble très complexe. Je recherche une montre avec musique et gps, pour la marche essentiellement (pas, vélo, cardio, yoga…) car elle n’a plus le droit de courrir…
    que me conseilleriez vous?
    bien cordialement

    et merci pour tous vos tests ! Top pour le non initié !!!

  • Aurelien A

    Bonjour,
    La Garmin VENU est elle aussi complète que la GARMIN S60 pour une utilisation GOLF ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.