Test Garmin Venu 2 : superbe écran et cardio plus précis

Test Garmin Venu 2

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Au sein de la gamme Garmin, la Venu 2 tient une place particulière. C’est la seule montre GPS de la marque avec un écran AMOLED, habituellement utilisé par les montres connectées plus lifestyle comme l’Apple Watch ou la Samsung Galaxy Watch 3.

Garmin a retravaillé la plus smartwatch de ses montres GPS pour sortir une Venu 2 qui est beaucoup plus réussie que la première génération : meilleur écran, interface graphique entièrement revue, processeur plus puissant pour gérer l’écran tactile et les animations.

Désormais, la Venu 2 se trouve à un point d’équilibre qui n’est pas forcément facile à trouver. Elle est agréable à utiliser comme une smartwatch, tout en combinant des fonctionnalités sportives et de suivi de la santé supérieures à ce qu’on trouve sur la majorité des smartwatches.

Pour toucher un public encore plus large, Garmin a décliné la 2e génération de Venu en une Venu 2 (grand modèle) et une Venu 2S (petit modèle), comme le font Apple et Samsung avec leurs montres connectées.

Test Garmin Venu 2 : le verdict

La Venu 2 n’est pas la meilleure des smartwatches mais elle est bien placée à la charnière entre smartwatch (écran AMOLED tactile) et montre de sport, fitness et suivi de santé, surtout pour les sports en salle. En plus, son autonomie est excellente.

POUR
Fiabilité du capteur cardio optique
Qualité de l’écran AMOLED
Autonomie
CONTRE
Choix d’applications limité sur Connect IQ
Pas encore tout à fait une smartwatch

Ce qui est nouveau sur la Venu 2

Avis Garmin Venu 2
  • 2 tailles de boitier (40 et 45mm)
  • Nouveau capteur cardio optique
  • Nouveau processeur
  • Meilleure résolution de l’écran (360 x 360 pixels et 416 x 416)
  • Augmentation de l’autonomie (22h contre 20h)
  • Grosse augmentation de la capacité de stockage de musique (7Go contre 3 Go)
  • Compatible Connect IQ 4.0
  • Nouvelle présentation graphique des widgets
  • Chargement rapide
  • Widget de suivi du sommeil
  • Widget Aperçu santé
  • Mode musculation avec carte de chaleur des muscles
  • Nouveaux profils sportifs : HIIT, randonnée, escalade en salle, escalade sur bloc

Présentation de la Venu 2

Présentation Garmin Venu 2

Elle remplace : Venu

Au-dessus dans la gamme : aucune

En-dessous dans la gamme : Venu Sq Music

La première nouveauté avec la Venu 2, c’est la déclinaison en 2 tailles de boitiers. Sur la génération précédente, la Venu avait un boitier de 43mm qui la situait entre la Vivoactive 4S (40mm) et la Vivoactive 4 (45mm). Mais bon, placer la Venu avec écran AMOLED au sein de la série des Vivoactive 4 et 4S à écran transréflectif ne fait pas vraiment sens. La Venu se trouvait plutôt esseulée, avec un boitier de taille moyenne.

La Venu ayant probablement trouvé son public, Garmin a décidé de décliner la Venu 2 en 2 tailles, pour aller toucher encore plus de clients. Les femmes aux tout petits poignets opteront pour la Venu 2S, tandis que les hommes seront peut-être plus à l’aise avec le format 45mm. Personnellement, j’ai été agréablement surpris par le format de la Venu 2, justement parce qu’il est assez gros, qu’elle ne fait pas petite montre.

Visuellement, la Venu 2 ressemble comme 2 gouttes d’eau à la Vivoactive 4. Boitier similaire (2 tailles aussi, 40 et 45mm), bracelet identique, forme ovale des boutons, lunette métallique, même marquage autour de l’écran. En fait, il n’y a que les stries de la lunette de la Venu 2 qui permettent de la distinguer de la Vivoactive 4. Et encore, sur les petits modèles (Venu 2S et Vivoactive 4S), elles sont même en tout point identiques.

Pas de révolution dans le design donc. Non, ce qui distingue la Venu 2, c’est son écran AMOLED. Ou plutôt la combinaison de l’écran AMOLED et de l’interface graphique entièrement retravaillée.

  • Venu 2 : écran de 33mm, avec une résolution de 416 x 416 pixels
  • Venu 2S : écran de 28mm, avec une résolution de 360 x 360 pixels

L’écran de la Venu 2 est donc légèrement plus grand que ce qu’on trouve majoritairement sur les montres GPS actuelles (30mm), tandis que celui de la Venu 2S est légèrement plus petit.

Par contre, la résolution est quasiment le double de ce qu’affichent la majorité des écrans transréflectifs des montres GPS (240 x 240 pixels). Autant dire que la différence se voit tout de suite. En fait, la résolution de la Venu 2 est même meilleure que celle de la Samsung Galaxy Watch 3 (360 x360) ou que l’Apple Watch 6 (368 x 448) !

La majorité des interactions de navigation dans les écrans se font avec l’écran tactile, le reste se fait avec les 2 boutons côté droit :

  • Bouton du haut : start / validation
  • Bouton du bas : retour / annuler

Chaque bouton a aussi une action par un appui long. Le bouton du haut ouvre le menu des paramètres ; le bouton du bas ouvre le menu personnalisable des raccourcis.

La navigation n’a pas changé. On accède à une fonctionnalité en raccourci par un swipe de gauche à droite et on fait défiler les widgets de haut en bas :

  • Watchface
  • Aperçu santé (nouveau widget, voir la section Suivi de l’activité quotidienne)
  • Commandes musicales
  • Météo
  • Notifications
  • Calendrier
  • Historique d’entrainement
  • Sommeil
  • Body battery
  • SpO2
  • Plus une vingtaine d’autres que je n’affiche pas

D’habitude, j’utilise le widget Ma journée, qui regroupe le nombre de pas, les minutes intensives, le nombre d’étages mais là il n’y est plus…

L’affichage des widgets est en mode ‘aperçu rapide’, c’est-à-dire qu’on voit à peu près 3 cartouches sur 1 écran complet. Ensuite, on clique sur le cadre pour afficher plus d’informations dans le widget complet, de graphiques, etc.

Tout est personnalisable, on choisit les widgets qu’on veut afficher et on les place dans l’ordre qu’on veut. Cela dit, on n’est pas encore au summum de l’interface utilisateur de ce qu’on trouve sur les meilleures smartwatches, généralement plus intuitive, où il suffit de maintenir le doigt sur l’écran pour ouvrir les options pour changer de watchface ou modifier l’ordre des widgets. On reste sur une interface « à la Garmin » adaptée à l’utilisation d’un écran tactile.

Le bracelet en silicone a une largeur de 22mm ou 18mm selon la version Venu 2 / Venu 2S et est muni d’un système de remplacement rapide sans outil.

Sur la balance, la Venu 2 affiche 49g, la Venu 2S 38g. La Venu avec un boitier de 43mm pesait 46g, donc il n’y a quasiment pas d’augmentation en passant à un boitier de 45mm sur la Venu 2. Et la Venu 2S fait 2g de moins que la Vivoactive 4S, pourtant de même taille.

Garmin a entièrement retravaillé l’interface graphique sur la Venu 2. C’était une de mes principales critiques de la Venu : le fait que Garmin n’avait, à mon avis, pas assez exploité les possibilités offertes par l’énorme résolution de l’écran (on retrouvait la même interface graphique que sur les Forerunner avec un écran transréflectif à 240 x240 pixels). Cette fois, Garmin a fait le boulot. Visuellement, c’est beaucoup plus beau.

Par défaut, l’écran est en mode extinction automatique. On l’allume par une rotation du poignet, une pression de bouton ou un double tap sur l’écran, ce qui se fait habituellement sur les smartwatches. L’allumage n’est pas instantané mais plutôt progressif, en transition. C’est beau mais ça veut dire qu’il faut attendre 2 secondes avant d’être à pleine luminosité. On peut régler la luminosité, la temporisation et la sensibilité de rotation du poignet, en distinguant les réglages pendant une activité sportive et les réglages de la vie de tous les jours. En guise de temporisation, on peut opter pour ‘permanent’. L’écran reste alors toujours allumé (jamais noir) mais l’autonomie en est drastiquement réduite (un peu plus de 2 jours).

Par défaut, la luminosité est réglée sur faible. J’ai trouvé qu’en plein soleil, le contraste était correct avec les blancs, mais un peu faible avec les couleurs. Alors je suis passé en luminosité moyenne. C’est certain que ça réduit un peu l’autonomie. J’ai consulté le gestionnaire de batterie avec les 2 réglages extrêmes (luminosité haute et basse) et il m’indiquait toujours 8 jours d’autonomie. Hum, je ne saurais dire si c’est correct ou si Garmin a oublié de prendre en compte ce paramètre dans le calcul…

La liste des capteurs est somme toute classique pour une Garmin :

  • Puce GPS / GLONASS / Galiléo
  • Capteur cardio optique (nouvelle génération)
  • Oxymètre de pouls
  • Altimètre barométrique

A cette liste de capteurs internes, on peut ajouter des capteurs externes en Bluetooth et ANT+. Mais moins que sur une Forerunner ou une Fenix :

  • Capteur cardio (ceinture ou brassard)
  • Capteur de cadence et de vitesse (vélo)
  • Foot pod
  • Varia radar

Pas de capteur de puissance, que ce soit pour le vélo ou la course à pied.

On peut diffuser la fréquence cardiaque mesurée par le capteur cardio optique de la Venu 2 via ANT+ à un autre appareil (Garmin donc).

La liste des profils s’est quelque peu étoffée (n’oubliez pas que vous pouvez créer vos propres profils perso en plus de cette liste) :

  • Course à pied, course sur tapis, course sur piste en intérieur
  • Vélo, home traineur
  • Natation (piscine)
  • Musculation
  • Randonnée, marche, marche sur tapis
  • HIIT, cardio
  • Yoga, Pilates
  • Montée d’escaliers
  • Vélo elliptique, stepper
  • Escalade en salle, escalade sur bloc
  • Rameur (en salle), aviron, stand up paddle
  • Golf
  • Ski, snowboard, ski de fond

La gamme d’outils sportifs est déconcertante de prime abord. On trouve la pause automatique et les tours automatiques. Il n’est pas possible de programmer du fractionné depuis la montre, mais on peut programmer une séance de fractionné complexe depuis Garmin Connect et la transférer dans la montre. Pour une montre GPS qu’on décrit comme étant moins sportive que les Forerunner, c’est surprenant. En fait, on peut carrément programmer n’importe quelle séance de n’importe quel sport (course à pied, vélo, natation, HIIT, musculation, yoga) depuis Garmin Connect. Là encore, c’est un point qui rappelle que la Venu 2 est bien une montre GPS de sport et pas une montre connectée lifestyle avec une puce GPS.

La limite, ce qui distingue les Venu 2 / 2S des Forerunner, se trouvera dans les possibilités d’analyse post entrainement, relativement limitées, notamment pour suivre une progression dans les sports d’endurance. La Venu 2 est une montre GPS polyvalente qui sait faire plein de choses sans fournir autant de métriques sportives que les Forerunner, ni autant d’outils outdoor qu’une Fenix. Selon moi, l’écran AMOLED est plus intéressant pour les sports en salle que pour les sports outdoor. Donc c’est un bon choix si vous allez 4 fois par semaine à la salle et courez 1 fois le week-end pour faire un peu de cardio.

On peut consulter son journal d’entrainement pour voir les statistiques de ses séances depuis le widget Historique. Et comme la Venu 2 est compatible TrueUp Physio, vous verrez apparaître toutes les séances que vous avez faites, quel que soit l’appareil que vous avez utilisé (un compteur vélo, une autre montre GPS plus outdoor, etc).

Les capteurs de la Venu 2 fonctionnent 24h/24 et enregistrent énormément de choses. Garmin va au-delà de la base nombre de pas, calories brûlées. En fait, Garmin propose presque tout ce qui est faisable en 2021 : oxygénation sanguine, fréquence cardiaque anormale, stress, cycle menstruel, hydratation, etc. En fait, il ne manque que l’électrocardiogramme et la pression sanguine.

Garmin a introduit l’aperçu santé, un nouveau widget dont le fonctionnement est un peu différent des autres widgets de suivi d’activité quotidienne, puisqu’il ne fonctionne pas en continu mais uniquement à la demande. Il active alors tous les capteurs de la Venu 2 sur un test de 2 minutes qui sortira un résultat daté avec 5 métriques : FC moyenne, SpO2, VFC, stress et fréquence respiratoire.

Et pour finir, les fonctionnalités connectées ne se limitent pas qu’aux smart notifications comme sur d’autres montres de sport. La Venu 2 embarque un lecteur de musique capable de fonctionner avec des mp3, Deezer, Spotify et Amazon Music, ainsi qu’une puce NFC pour faire du paiement sans contact.

Ensuite, quelques widgets sont conçus pour afficher des informations tirées du smartphone via la connexion Bluetooth : météo, calendrier. De même, les fonctionnalités de sécurité LiveTrack et messages SOS sont prévues pour permettre à vos contacts de savoir où vous en êtes sur votre sortie de sport.

Télécharger le manuel utilisateur

Autonomie

Garmin Venu 2 batterie

L’autonomie en enregistrement GPS est de 22h pour la Venu 2 et 19h pour la Venu 2S. C’est plus que les Vivoactive 4 / 4S et moins que les Forerunner. D’après mes tests, j’estime qu’on peut compter sur une vingtaine d’heures avec la Venu 2, en activant le GPS et le cardio.

Si l’on ajoute l’écoute de musique, alors l’autonomie passe respectivement à 8 et 7h.

En mode montre connectée, Garmin annonce 11 et 10 jours, ce qui est une excellente performance pour une montre connectée à écran AMOLED. Ca, c’est sans capteur SpO2, qui consomme énormément d’énergie. Si on l’active la nuit (le réglage que j’ai adopté), on tombe déjà à 8 jours avec la Venu 2. Et si vous l’activez en permanence, alors ce sera 6 jours (autonomie divisée par 2).

Avec l’écran allumé en permanence, on tombe à un tout petit peu plus que 2 jours d’autonomie. C’est déjà pas mal, puisque l’Apple Watch 6 ne tient qu’une journée avec l’écran allumé en permanence.

Avec mes réglages (extinction automatique de l’écran et capteur de SpO2 activé uniquement la nuit) et ma pratique sportive, j’ai rechargé ma Venu 2 tous les 5 jours environ.

La Venu 2 possède un gestionnaire de batterie plus limité que sur les autres montres GPS Garmin. Il se contente d’estimer en jours et heures l’autonomie avec la charge de batterie restante et les réglages actuels. Mais on ne peut pas créer différents modes.

Si le résultat ne vous satisfait pas, vous pourrez alors activer le mode économie d’énergie qui minimise un certain nombre de paramètres (luminosité, temporisation de l’écran, WiFi et SpO2 coupés, etc). Ce qui est intéressant, c’est que ce n’est pas un mode ultime qui transformerait votre Venu 2 en une simple montre qui donne l’heure. En mode économie d’énergie, la Venu 2 reste une montre connectée capable de recevoir des notifications. Par rapport aux réglages que j’utilise par défaut, ça augmente l’autonomie de 60%.

Garmin a implémenté pour la première fois un système de recharge rapide. C’est-à-dire que 15 minutes suffisent à recharger 30% de la batterie.

Garmin Venu 2 Black Bouton commander i-run
Garmin Venu 2S Rosegold Bouton commander i-run

Champs de donnée

Garmin Venu 2 champs donnée
  • Allure : instantanée, circuit, dernier circuit, dernière longueur (natation), intervalle, moy
  • Altitude
  • Dénivelé : d+, q-
  • Cadence : instantanée, circuit, dernier circuit, moy
  • Calories
  • Cap
  • Chrono : total, série (musculation), circuit, dans zone, de nage (sans repos), dernier circuit, écoulé (avec les pauses), intervalle
  • Circuits
  • Soleil : heure coucher, heure lever
  • Coups de rame
  • Distance : totale, circuit, dernier circuit, intervalle, moy par mouvement, par mouvement, par mouvement sur l’intervalle, par mouvement pour le dernier intervalle
  • Etages : gravis, descendus, gravis par minute
  • FC : instantanée, moy, max, %FCmax, moy %FCmax, %FCmax circuit, %FCmax dernier circuit, dernier circuit, circuit
  • Fréquence de mouvements : moy, dernière longueur, intervalle
  • Fréquence des coups de rame
  • Fréquence respiratoire
  • Heure
  • Longueurs : totales, intervalle
  • Température : instantanée, max, min
  • Minutes : intenses, modérées
  • Mouvements/longueur : moy, intervalle, dernière longueur
  • Pas : total, circuit
  • Répétitions
  • Stress
  • SWOLF : moy, intervalle, dernier intervalle, dernière longueur
  • Vitesse : instantanée, circuit, dernier circuit, moy, max
  • Vitesse verticale
  • Zone cardio

Running

Garmin Venu 2 running

La Venu 2 n’est pas une Forerunner, mais elle dispose de certains outils et paramètres accessibles à chaque séance running :

  • Alarme de FC, allure, temps, distance, cadence, calories
  • Pause automatique
  • Tours automatiques
  • Entrainements programmés dans Garmin Connect
  • Entrainements de Garmin coach

Par contre, il n’y a pas de suggestion quotidienne d’entrainement comme on trouve sur les Forerunner et les Fenix 6. Perso, je trouve ce choix bizarre. La Venu 2 se destine à des sportifs qui ne sont probablement pas capables de concevoir une séance de fractionné pyramidal, mais ils peuvent la programmer eux-mêmes depuis Garmin Connect (allez, j’ai fait un tuto pour vous). D’un autre côté, Garmin a un algorithme tout simple, qui crée chaque jour tout seul une séance de course à pied personnalisée. Mais ils ont décidé de proposer ça sur des modèles plus haut de gamme qui seront achetés par des gens qui savent, eux, programmer une séance d’entrainement… Allez comprendre.

On a aussi la possibilité de personnaliser les écrans avec 1 à 4 champs de donnée (3 écrans max), plus un écran de jauge cardio.

La Venu 2 n’est pas destinée aux analyses techniques. Donc même si vous y couplez une ceinture cardio HRM-Pro, vous ne pourrez pas avoir les running dynamics. Dans le même style, il n’y a pas de widget Performance sur la Venu 2. On ne peut pas, par exemple, voir son VO2max sur la montre. Mais il est quand même présent dans Garmin Connect.

L’allumage de l’écran est assez rapide lorsqu’on lève le poignet, mais pas instantané. En fait, ce qui est plus gênant, c’est qu’il s’allume de façon progressive. Autant un effet de transition peut faire beau sur une watchface, autant quand on fait du sport, on a plutôt envie que ça aille vite.

Si j’ai dit jusqu’à maintenant que Garmin avait bien amélioré la présentation graphique de l’interface de la Venu 2, il n’en est rien pour les écrans sportifs. On a des écrans de donnée tout basiques, en blanc sur fond noir. Franchement, j’ai déjà vu mieux sur d’autres marques. La fréquence cardiaque pourrait, par exemple, prendre la couleur de la zone cardio. Mais non, on a un super écran AMOLED avec une résolution de 416 x 416 pixels pour afficher du noir et blanc. Un peu déçu.

Le frottement d’une manche mouillée suffit à interagir avec l’écran tactile. Mais même si vous oubliez de le verrouiller, ça n’aura pas de conséquence dramatique. Pas de panique donc si, au milieu d’une course, vous vous apercevez que l’écran affiche la watchface ! On voit là que Garmin est une marque de montres de sport et pas une marque de montres connectées. Hé oui, parce que pour mettre une activité en pause ou l’arrêter, il faut presser un bouton. Donc vous ne pourrez pas faire de fausse manip’ avec l’écran tactile.

En fait, on peut aller consulter n’importe quel widget en cours d’enregistrement d’une séance de sport sans la stopper (genre si vous aviez envie à un moment de voir combien de pas vous avez fait). A partir de là, il suffit d’appuyer sur le bouton du bas le nombre de fois qu’il faut pour revenir à la watchface, puis d’appuyer sur le bouton du haut et vous voilà revenu à l’écran de données. Ouf…

Je n’ai pas eu de problème d’instabilité de l’allure instantanée. Je le rappelle : la précision GPS n’a rien à voir avec le prix d’une montre GPS (une Fenix 6X Pro Solar à 900€ ne fera pas mieux qu’une Venu 2).

Il n’y a pas de suivi d’itinéraire sur la Venu 2, pas de carto non plus, évidemment (même si la mémoire interne pourrait permettre d’en stocker). Pourtant, si on fait un appui long sur le bouton du bas pendant une activité sportive, on ouvre un menu dans lequel apparait Navigation. Il ne s’agit que de 3 possibilités :

  • Retour départ (direction et distance)
  • Enregistrer la position
  • Voir les positions enregistrées

On peut contourner le problème en téléchargeant l’application dwMap.

La version gratuite permet de tracer puis suivre un itinéraire. Le problème, c’est qu’on ne peut guère faire que ça. Différents écrans affichent différents niveaux de zoom mais les seules données qui sont affichées sont la distance et le temps. Donc ça dépanne pour une rando, mais vous n’irez pas vous entrainer tous les WE en trail avec ça. Il faut passer à la version payante pour pouvoir personnaliser l’affichage des champs de donnée. En outre, la version payante ajoute aussi un fond de cartographie.

Autres sports

Garmin Venu 2 musculation

Les profils Musculation, HIIT, Yoga et Pilates fonctionnent de manière similaire. On peut soit faire une séance libre (à votre gré) ou alors suivre un programme :

  • Minuteurs (genre AMRAP, EMOM, Tabata ou personnalisé)
  • Entrainement préprogrammé (genre 10min poids du corps, 5min intensives, squat Tabata)
  • Entrainement à programmer depuis Garmin Connect à partir d’une base d’exercices

Avant de lancer un entrainement programmé, on peut consulter une carte de chaleur des muscles qui vont être ciblés (genre c’est la carte de vos courbatures du lendemain) et toutes les étapes de l’entrainement : nom des exercices, nombre de répétitions, temps de repos, il n’y a que les poids des haltères/barres qui ne sont pas spécifiés. Si besoin, on peut appuyer sur l’icône de caméra pour voir une animation du mouvement à réaliser.

Une fois la séance lancée avec un programme à suivre, le comptage des répétitions et des séries se fait automatiquement, une animation présente le mouvement à réaliser et un écran présente l’ensemble du programme (ce qui permet de voir quelles sont les prochaines étapes). Franchement, c’est très bien fait. Avant, l’animation était présentée pendant quelques secondes puis disparaissait. Maintenant, chaque élément est placé sur un écran séparé. Donc on peut passer de l’un à l’autre à n’importe quel moment.

En fin de série, vous pouvez rentrer manuellement le poids utilisé pour l’exercice.

Il n’y a qu’un mode natation en piscine sur la Venu 2, donc on ne pourra pas l’utiliser en mer ou dans un lac. Il est possible, sur ce genre d’activité, de verrouiller l’écran tactile pour éviter des actions intempestives. La suite est assez classique, la montre compte le nombre de longueurs, qu’elle multiplie par la longueur de la piscine pour avoir la distance. Elle détecte le type de nage et calcule un score de SWOLF.

Bien qu’il y ait un mode natation, un mode vélo et un mode course à pied, il n’y a aucun moyen d’enchainer les 3 pour faire un triathlon. Si jamais vous n’avez pas envie de changer de montre juste pour 1 course, regardez du côté de Connect IQ pour télécharger une application Triathlon.

Précision GPS / cardio / alti

La Venu 2 a beau être une montre qu’on classe dans la catégorie plus fitness que running, il n’en demeure pas moins que j’ai trouvé lors de mes tests que ses traces GPS étaient précises. Les virages sont précis et la distance quasiment identique à la Forerunner 745 qui me sert de référence (parce que c’est la montre GPS que je trouve la plus précise).

Ce passage sur une passerelle en parallèle de ce pont est parfaitement bien négocié.

Même en forêt, 2 passages sur le même sentier et les 2 traces se superposent très bien.

Bon, un peu plus haut sur le terril, on commence à voir des endroits où les 2 traces ne se supersposent plus trop. Au final, ça n’engendre pas une grosse erreur de distance malgré tous ces tournicotis, mais les traces de la Forerunner 745 sont quand même plus propres.

Et en trail ? La trace GPS de la Venu 2 est plus acérée que celle de l’Enduro, qui fait des virages plus arrondis. Bon, sur cette portion, difficile de sortir une gagnate. On voit que la trace GPS de l’une est par endroit plus fiable mais 150m plus loin c’est l’autre.

Sur la fin de cette sortie de trail, c’est la Venu 2 qui l’emporte, sur cette portion plus roulante.

A vélo, les traces GPS ont tendance à être plus propres et celle de la Venu 2 ne fait pas exception. Tout simpelment parfaite.

Passons au cardio maintenant. Ca pourrait aller vite si je vous disais que c’est la montre cardio GPS la plus précise de toutes celles que j’ai testées. Mais ça ne suffirait probablement pas à vous convaincre, alors j’ai fait quelques comparaisons avec une ceinture cardio. Sur cette première sortie de course à pied, on a à peine 3 pics d’erreur qui durent environ 1 minute chacun.

Une autre ? Ben voilà une autre sortie running, juste pour confirmer la fiabilité du capteur cardio de la Venu 2. Cette fois, on n’a pas plus d’une minute d’erreur sur toute la sortie.

Pour être totalement transparent, voici le pire enregistrement de fréquence cardiaque que m’a sorti la Venu 2. Mais bon, c’était sur une sortie en trail durant laquelle j’ai emprunté un sentier envahi de végétation plus ou moins piquante (orties et ronces) et donc il n’est pas impossible que certains écarts ne soient pas dûs à des mouvements parasites de ma part.

Une autre sortie trail, dans les Vosges cette fois, pour confirmer les bonnes performances du capteur cardio optique de la Venu 2. C’est remarquable. Elle a parfaitement suivi de grosses variations de fréquence cardiaque, avec 3 passages de 140 à 180bpm.

Tout comme pour le GPS, le capteur cardio optique est tout aussi précis à vélo qu’en course à pied.

Du côté de l’altimètre barométrique, le calcul du dénivelé est équivalent à celui d’une autre montre GPS avec alti baro. Le seul bémol vient du fait qu’on ne peut pas calibrer l’altimètre mais ça, la Venu 2 n’y peut rien, c’est un choix de Garmin.

Parfois, coup de chance, l’altitude est correcte et le dénivelé aussi. Après, le décalage dû à l’absence de calibration reste mesuré, de l’ordre de quelques dizaines de mètre. La Venu 2 n’affichera jamais 1200m à la place de 900.

Même sur une sortie plus longue à vélo, l’altimètre barométrique est parfaitement fiable.

Activité quotidienne

Garmin Venu 2 activité quotidienne

Pour commencer, il y a la base

  • nombre de pas
  • minutes intensives
  • nombre d’étages
  • calories brûlées

Ainsi que les objectifs quotidiens et les alertes d’inactivité (qui vous rappellent au bout d’une heure d’inactivité d’aller vous bouger un peu).

Garmin a ensuite ajouté :

  • le suivi de l’hydratation (à remplir manuellement depuis un widget)
  • les alertes de fréquence cardiaque anormale (trop élevée ou trop basse)
  • la fréquence cardiaque
  • l’oxygénation sanguine (SpO2)
  • le cycle menstruel (à suivre depuis l’application Garmin Connect, pas la montre)
  • le suivi du sommeil
  • le stress
  • le body battery

L’aperçu santé est complètement nouveau. Le fonctionnement ressemble un peu aux tests que ferait une infirmière préalablement à une consultation de médecin (prendre la tension, pipi dans le bocal, etc).

On s’installe dans le canapé, on lance le test et on attend 2 minutes. Il est important de rester immobile pendant les 2 minutes, au risque d’avoir des mesures de variabilité de fréquence cardiaque fausses, voire même pas du tout de résultat d’oxygénation sanguine.

Au bout de 2 minutes, on obtient un résultat sur 5 métriques :

  • Fréquence cardiaque
  • Oxygénation sanguine (SpO2)
  • Variabilité de fréquence cardiaque
  • Niveau de stress (sur une échelle de 0 à 100)
  • Fréquence respiratoire

Ces 5 données sont enregistrées, avec la date et l’heure, dans le widget aperçu santé. Vous pouvez refaire d’autres tests à la fréquence que vous voulez. J’imagine que l’idée est un jour de pouvoir présenter ça à son médecin en début de consultation, même s’il est peu probable qu’il fasse confiance à votre Garmin les yeux fermés.

Il y a du nouveau sur tous les widgets avec un graphique (nombre de pas, stress, body battery, etc). Maintenant, on peut décaler le graphique de gauche à droite avec l’écran tactile pour faire défiler le graphique de minuit à minuit (1 jour).

Le suivi du sommeil a été grandement amélioré. Autrefois, il fallait aller dans Garmin Connect pour consulter les statistiques de sa nuit. On ne pouvait pas jeter un coup d’œil à sa montre en attendant que le café coule. Maintenant, on peut jeter un coup d’œil rapide au widget réduit en aperçu rapide pour voir la durée du sommeil et le score de sommeil (qui est le résultat d’un algorithme qui intègre toutes les autres données pour donner une idée sur la qualité du sommeil).

Si on ouvre le widget complet, on a beaucoup plus d’informations :

  • Durée du sommeil
  • Score
  • Qualité du sommeil
  • Répartition par phases (sommeil léger, profond, paradoxal, éveillé)

Le body battery est une métrique utile pour ajuster l’équilibre entre entrainement et récupération. Ou même carrément pour viser un équilibre de vie, puisque cet algorithme prend absolument tout en compte : la qualité du sommeil, l’entrainement sportif, un travail physique, une sieste, le stress, un réveil biberon à 4h du matin, etc).

Cette métrique est issue de la mesure de variabilité de fréquence cardiaque. Le résultat est facile à interprété puisqu’il est présenté sous la forme d’un nombre entre 0 et 100. A 100, vos batteries sont rechargées à fond ; à 0, elles sont à plat. Concrètement, si vous êtes à 32 un dimanche à 16h, ce n’est peut-être pas une bonne idée d’aller faire une sortie longue de course à pied. Un petit footing sera peut-être plus recommandé.

Notez bien que cette échelle est relative et donc personnalisée pour chacun. Donc 100 pour vous ne correspond pas à la même VFC que 100 pour vous. Plus vous portez votre Venu 2, plus elle enregistrera des données sur votre condition physique et plus le résultat du body battery sera pertinent.

La présentation du suivi du niveau de stress a également été améliorée. Sur l’aperçu, on voit rapidement l’échelle de stress. Les écrans suivants présentent les niveaux de stress atteints pendant la journée et également la moyenne pour chaque jour de la semaine (c’est nouveau).

On accède à partir du dernier écran aux exercices de respiration guidés qui doivent permettre de se détendre. Encore mieux, on peut activer un rappel détente qui se déclenche automatiquement en cas de trop fort niveau de stress.

La combinaison Garmin Connect / Venu permet aussi aux femmes de suivre leur cycle menstruel. Concrètement, c’est dans l’application Garmin Connect que ça se passe et la Venu ne sert qu’à visualiser (il n’y a aucun capteur pour suivre ça automatiquement).

Move IQ peut enregistrer automatiquement des activités sportives comme la marche, la course ou le vélo, sans que vous ayez lancé un enregistrement par vous-même. Ca peut servir à enregistrer 20 minutes de Vélib, 10 minutes de marche rapide pour aller à l’arrêt de bus, etc. Ou alors vous le désactivez.

Montre connectée

Garmin Venu 2 montre connectée

J’ai été quelque peu déçu par le choix de watchfaces proposé. J’adorais celle de base de la Venu, avec en fond d’écran une vielle de nuit. Mais je trouve la nouvelle watchface de base bof. Et sur Connect IQ, je n’ai pas non plus été saisi par les watchfaces en galerie. Peut-être qu’il est encore un peu tôt et que dans quelques mois plus de développeurs auront travaillé pour proposer des watchfaces plus sensationnelles.

Les notifications permettent de lire les messages (SMS, WhatsApp), y compris les smileys (plus de smileys qu’avant). Mais pour les messages reçus d’autres applications comme Facebook ou Instagram, on n’a que les premiers mots.

On ne peut pas faire de tri dans les applications comme sur certaines smartwatches. On ne peut pas, par exemple, bloquer les notifications d’une application particulière. Par contre, on ne reçoit pas sur la montre les notifications qu’on a bloquées sur son smartphone (en tout cas avec un iPhone). Avec un Android, on peut en plus répondre aux notifications avec des messages préenregistrés.

Aussi étonnant que ça puisse paraître, Garmin reste la marque de montres connectées compatible avec le plus de plateformes de musique en streaming (Spotify, Deezer, Amazon Music). Bon, le truc qu’il faut comprendre, c’est que ce n’est pas du streaming. Les playlist favorites sont téléchargées dans la montre (la mémoire interne permet de stocker jusqu’à 650 morceaux de musique), ce qui fait qu’on peut écouter de la musique hors ligne, même si on n’a pas de smartphone à proximité. Le transfert de la musique, tout comme la mise à jour des playlists, se fait via WiFi.

Pour utiliser ces applications sur la Venu 2, il faut un compte premium sur ces plateformes. Sinon, vous pouvez tout simplement transférer des fichiers mp3 dans la montre et utiliser le lecteur de musique.

Ensuite, il suffit de connecter des écouteurs audio Bluetooth, comme l’Aftershokz Aeropex (idéal pour une utilisation sportive), ou une enceinte Bluetooth.

Ou alors, vous aurez aussi la possibilité de vous servir de la Venu 2 comme d’une télécommande du lecteur de musique de votre smartphone (en fait, on peut même contrôler l’appli YouTube de son smartphone depuis l’écran de télécommande).

Garmin Pay n’a pas évolué depuis des années. C’est-à-dire que la solution de paiement sans contact de Garmin n’est toujours compatible qu’avec quelques banques en France. Vous aurez plus de chances en passant par un service de carte bancaire type Max.

Le package de sécurité comprend 3 fonctionnalités :

  • LiveTrack va envoyer un message à une liste de contacts définis dans l’application Garmin Connect, qui pourront vous suivre en temps quasi réel
  • Détection automatique d’incident va envoyer un message SOS à vos contacts avec votre position lorsque la montre aura détecté un incident (arrêt brusque) et après 15 secondes d’attente (ce qui vous laisse le temps d’annuler l’envoi si tout va bien
  • Envoi manuel d’un message SOS (comme au-dessus mais par un appui de 10s sur le bouton du haut)

Les manques dans la liste des fonctionnalités des Venu 2 peuvent généralement être comblées par une application téléchargée de Connect IQ, le magasin d’applications, de champs de données, de widgets et de watchfaces de Garmin. La compatibilité avec Connect IQ 4.0 va permettre aux développeurs de plus profiter des capacités graphiques des écrans AMOLED des Venu 2.

Conclusion du test de la Venu 2

Garmin Venu 2 nouveau

Pour commencer, il faut vraiment comprendre que la gamme Vivoactive / Venu de Garmin ne s’adresse pas aux sportifs dont la dominante est un sport d’endurance mais plus à des sportifs qui font un peu de tout pour le plaisir, sans forcément rechercher un chrono particulier sur une course particulière.

Les améliorations, notamment de l’interface graphique et de la résolution de l’écran feront dire à certains que la Venu 2 est une concurrente de l’Apple Watch. D’ailleurs, à 399€, elle se positionne au même prix qu’une Apple Watch 6, rien que ça…

A mon avis, non. Il manque encore des éléments à Garmin, notamment du côté du magasin d’applications, de l’intégration avec les applications du smartphone, de l’assistant virtuel. Cela dit, cette Venu 2 peut largement aller se frotter à la Fitbit Versa 3 (et c’est déjà une bonne part du gâteau que d’aller prendre des parts de marché à Fitbit). Et pis, pour ceux qui ont un téléphone Android ou qui ne peuvent pas se résoudre à recharger leur montre tous les jours…

Après ce test, je confirme l’impression que j’avais eue à l’annonce de la Venu 2 : il y a de grosses améliorations qui font que j’inciterais même les possesseurs d’une Venu de première génération à changer de montre. L’écran AMOLED est un avantage dans 2 cas d’usage : pour du sport en salle (plus lisible qu’un écran transréflectif) et pour l’utilisation en tant que montre connectée.

Vous avez trouvé ce test utile ? Soutenez le blog en commandant chez un partenaire.

Lorsque vous consultez un article de « test », vérifiez toujours qu’il contient des vraies photos prises pendant le test. S’il ne contient que des images du produit sur fond blanc, alors ce n’est pas un test. L’auteur d’un tel article l’a écrit sans jamais avoir eu le produit dans les mains. Je vous laisse juger de la pertinence de ses analyses…

Un test complet, ça demande du temps. Je ne suis pas payé pour le faire. Si vous êtes intéressé par l’achat de matériel sportif, vous pouvez me soutenir en passant par un des liens ci-dessous. Je toucherai une commission, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Garmin Venu 2 Silver Bouton commander i-run
Garmin Venu 2 Black Bouton commander i-run
Garmin Venu 2S Black Bouton commander i-run
Garmin Venu 2S Gold Bouton commander i-run
Garmin Venu 2S Silver Bouton commander i-run
Garmin Venu 2S Rosegold Bouton commander i-run

35 commentaires

  • Eric

    Excellent test qui donnerait presque envie de remplacer une 245 music par celle-ci, au moins pour l’écran. Mais le magasin d’application de Garmin est tellement limité…

  • Donnaint

    Test très intéressant,je cherche une réponse à un problème que je rencontre avec ma venu 2,mais malheureusement mais dans ce super descriptif je n ai pas trouvé.J ai besoin de gérer ma musique pendant mes cours d aquabike,mais dès que je plonge le bras dans l eau(par conséquent la montre),le signal est perdu et la musique provenant de l enceinte s arrête immédiatement,elle reprend si je ressors le bras de l’eau.Pourriez vous m aider s il vous plaît ?

  • Etienne

    Bonjour,
    Merci pour cet excellent article qui m’a convaincu d’acheter la venu 2.
    Est il vraiment impossible d’ajouter des cartographies (ex « La carte d’Alexis ») sur la montre pour une simple localisation pendant une randonnée par exemple ?
    Merci d’avance
    Etienne

  • Vingcent

    Bonjour,

    Merci pour le test !
    En revanche j’hésite avec la fenix 5 Plus, laquelle choisir pour des sports plutôt extérieurs notamment de la randonnée ?

    Merci d’avance !

  • Bonjour,
    Merci pour cet article complet. Il me semble que les Venu et Vivoactive 4/4S sont les mêmes, seul l’écran est différent ?
    D’ailleurs, pensez-vous qu’avec la sortie de la Venu 2, une « Vivoactive 5 » sortirait quand même bientôt ?
    Merci !

    • Jérôme

      Bonjour
      Les fonctionnalités sportives sont identiques. Néanmoins, le capteur cardio est différent, la présentation des widgets est différente. Toutes ces nouveautés seront disponibles sur la Vivoactive 5.

      • Merci ! Donc pas de dates pour la vivoactive 5 ? 🙂 j’ai une vivoactive 3 et j’attends avec impatience la nouvelle version pour me décider à changer ou pas !

  • Desriac

    Bonjour.
    Je suis actuellement en colère contre Garmin !
    Le bouton start de ma fenix 3 HR Saphir achetée près de 600 euros il y a 2 ans et demi ne fonctionne plus. GARMIN ne répare plus ce modèle !
    Je m’assois donc sur 600 euros et je fais la publicité qu’ils méritent !

  • Bobi

    Bonjour Jérôme,
    Peux tu m’indiquer s’il est nécessaire de disposer de l’application Garmin Connect pour utiliser la montre ?

    Peut on profiter des fonctionnalités santé, fitness, MP3 sans jamais avoir à partager nos données sur l’appli ?

    Je te remercie de ta réponse.

  • Rob

    Bonjour @Jérôme

    Je cherche une montre pour ma fille orientée running mais avec aussi quelques fonctions connectées et musique (elle a 19 ans) et aussi qui ne soit pas trop rapidement « incomplète » au fil de sa progression.
    J’hésite entre la venu 2s – 399 € et la forerunner 745 au même prix.
    Ton avis?

  • Lize

    Bonjour,
    Je ne suis pas sure de bien comprendre, il n’y a pas de suivi d’itinéraire ? Je suis à la recherche d’une montre connectée avec gps pour avoir le tracé de mon parcours par exemple lors d’une balade à vélo ? Est-ce que c’est visible sur l’appli garmin ou dois-je m’orienter vers une autre montre ?

  • Benjamin

    Salut Jérome!

    Je voulais te remercier pour ce test/tuto.
    Je viens de me prendre une Venu 2. Que je trouve très intéressante, j’ai rogné sur certaines fonctions running dont finalement je peux me passer car je n’ai pas aimé du tout l’écran de la forerunner 935.
    L’erreur à ne pas faire: j’ai programmé une séance de fractionné via Garmin Connect mais il s’est avéré qu’il a pris ça pour du fractionné « général » et non du fractionné running.

    Donc si jamais, pour les récents possesseurs d’une venu 2, quand vous programmez votre entraînement fractionné, ne pas choisir HIIT mais tout simplement « course à pieds ».

    Merci Jérome
    Au plaisir
    Benjamin

  • pascalC

    montre achetée et renvoyée après 2 semaines.
    Déçu par l’ergonomie, les applications peu nombreuses, la faible possibilité de customiser les écrans. De plus elle a planté plusieurs fois, dont une fois ou elle a mis plus d’une heure à redémarrer alors que la batterie était chargée. L’appli mobile est complète, mais elle aussi gachée par une ergonomie perfectible.
    Seuls points positifs : GPS et cardio précis, musique intégrée et écran amoled. L’implémentation logicielle est à revoir, dommage le matériel est bon.

  • Etienne Serre

    Bonjour Jérôme, Bonjour à tous,
    Quelle activité vous semble le plus pertinent pour enregistrer / suivre les sports de salle (badminton pour ne pas le nommer) ?
    Merci de votre avis
    Etienne

  • Serre

    Bonjour Jérôme,
    J’hésite entre la Vivoactive 4S et la Venu 2S! Le côté recharge rapide et automnomie augmentée me font pencher pour la Venu 2S. Mais je ne sais pas si ça vaut les 100€ de différence ! Ton avis? Merci!

  • Emmanuel

    Bonjour Jérome, merci pour tes super tests
    Je n’ai encore jamais porté de montre sportive (plus de montre du tout depuis 20 ans).
    Je pratique occasionnellement VTT, rando, relaxation, marche rapide, cyclo, et je suis curieux de connaitre le suivi santé que cela peut apporter.
    Ma question : je lis que les montres avec écran tactile ne sont pas du tout pratique pendant l’activité sportive, surtout avec des gants (vélo).
    Je me dis qu’avec ses 2 boutons, la venu 2 ou la Vivoactive doivent s’en tirer pour accéder au principales infos non ?
    sinon j’irai vers les baisses de prix des Fénix 6 …
    Je tiens à la qualité des capteurs récents et à l’autonomie.
    Merci si tu consacre 30s à me répondre 🙂

  • Oli

    Bonjour, quelqu’un pourrait me donner son avis comparé a une SUUNTO 7?
    pour une utilisation VTT (pas de trail ou marathon ) et montre connectée de tous les jours.
    Merci

  • Steeve

    Bonjour Jérôme, merci pour cet article.
    Je recherche un montre sur laquelle je puisse afficher l’altitude, la pression barometrique sans lancer d’activité.
    Est ce que la Venu 2 peut le faire ?
    Merci

  • François Brun

    Bonjour Jérôme,
    J’ai débuté une recherche pour une montre sport connectée depuis un mois et je suis tombé assez rapidement sur ton travail. Depuis lors, je dévore tout, tests sur le blog, vidéos sur Youtube. Quelle richesse!
    En plus tu es partenaire avec un site qui fournit déjà mes chaussures, tout est parfait.
    Mon souhait est de trouver une montre polyvalente sport et connectée pour m’accompagner au quotidien en sport et à la ville et remplacer ma Tom Tom Adventurer, vieille et dépassée. Je fais du running (2 fois par semaine), de la rando (1 fois par semaine) et je complète par du rameur (3 à 4 séances par semaine). Aucune recherche de performance pour la compétition, seulement l’entretien physique et le plaisir de me dépenser (et de me dépasser aussi un peu), tout en écoutant ma musique préférée en me libérant de mon portable.
    Je suis arrivé à un choix final entre la Gamin Venu 2 (mais pas de suivi d’itinéraire ni de turn by turn) et la Suunto 7 (mais pas de détection d’incidents et une autonomie moindre) et je n’arrive pas à les départager…
    Aurais-tu un avis sur la question?
    Encore bravo et merci.

    • Jérôme

      Bonjour
      Suunto 7 : très bien si vous utilisez Spotify.
      Venu 2 : impeccable, à compléter avec une appli comme dwMap sur Connect IQ pour avoir le suivi d’itinéraire en rando.
      Forerunner 245 Music : pour avoir le suivi d’itinéraire en natif.

  • Guillaume Blanc

    Bonjour Jerome,
    Ma copine veut une montre pour noël pour changer sa fitbit charge 4. Elle avait vu la polar ignite 2 qu’elle trouvait jolie pour une montre de sport mais près avoir consulté ton site je trouve cette garmin vraiment attractive par rapport à son profil. Toi qui a eu les deux montres en main, laquelle me conseillerais tu ?

    • Jérôme

      Bonjour
      Moi j’ai une préférence pour la Venu 2 (ou 2S pour une plus petite taille de boitier). Mais ça dépend de ce que recherche ta femme. L’Ignite 2 est peut-être plus facile à paramétrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.