Test Polar Grit X Pro : plus robuste et plus outdoor

Test Grit X Pro

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

A peine 18 mois après la première montre GPS orientée trail de la marque, Polar sort une version Grit X Pro améliorée taillée pour affronter l’outdoor. Les évolutions se font aussi bien sur le côté hardware (robustesse) que software (pour combler tous les petits outils qui manquaient à la Grit X). Une version Titan en titane apportera un peu plus de légèreté au poignet.

La Grit X Pro récupère également au passage la majorité des outils pour l’entrainement de la Vantage V2, comme Recovery Pro et les tests de performance, ainsi que les dernières nouveautés de l’Ignite 2.

Du coup, les questions émergent immédiatement :

  • Qu’est-ce que la Grit X Pro apporte de plus que la Grit X (moins chère) ?
  • Est-ce que la différence entre la Grit X Pro et la Vantage V2 se limite au design ?

Test Polar Grit X Pro : le verdict

La Grit X Pro est une amélioration appréciable de la Grit X pour devenir une montre GPS encore plus adaptée aux activités outdoor, alliant robustesse et un panel d’outils très complet pour l’outdoor et l’entrainement trail.

POUR
Design
Robustesse
Outils d’entrainement
Suivi de la récupération
CONTRE
Tactile peu réactif
Poids

Ce qui est nouveau sur la Grit X Pro 

Grit X Pro nouveau

Les nouveautés de la Grit X Pro ont 3 origines : ce qui est issu de la Vantage V2, ce qui est issu de l’Ignite 2 et ce qui est complètement nouveau chez Polar (toutes les nouveautés logicielles seront ajoutées par mise à jour à la Vantage V2).

Complètement nouveau :

  • Vitre saphir (inrayable)
  • +15g
  • 4 tableaux de bord outdoor : heures du soleil, altimètre, coordonnées GPS, boussole
  • Nouvelle présentation de la liste d’itinéraires (avec le parcours et le profil d’altitude)
  • Profil d’altitude d’un itinéraire
  • Retour au point de départ en suivant une trace GPS en sens inverse
  • Zoom/dézoom sur l’écran de suivi d’itinéraire

Issu de l’Ignite 2 :

  • Diffusion de FC

Issu de la Vantage V2 :

  • Test orthostatique
  • Test de récupération de jambes
  • Tests de performances (course à pied et vélo)
  • Recovery Pro
  • Contrôle de musique
  • Watchface résumé de la semaine

Présentation de la Grit X Pro 

Grit X Pro présentation

Elle remplace : aucune

Au-dessus dans la gamme : aucune

En-dessous dans la gamme : Grit X

La Grit X Pro se distingue facilement de la première génération de Grit X par les graduations de boussole gravées sur la lunette. Moi, j’aime bien, ça marque l’orientation outdoor de la montre. Ca la distingue par exemple de la Vantage V2 qui a un design plus épuré, plus minimaliste.

Sinon, le reste n’a pas changé : boitier, boutons, etc.

Le boitier fait 47mm de large. On considère ça généralement comme une montre GPS de taille moyenne. C’est équivalent à la Fenix 6, la Suunto 5 ou l’Apex Pro. On a l’impression que la Grit X Pro est plus imposante que la Vantage V2, mais c’est un effet d’optique, elles font toutes les 2 47mm de large et 13mm d’épaisseur.

On reste quand même sur une construction quelque peu particulière, avec les pattes d’attache du bracelet qui font partie intégrante de la lunette (c’est une seule et même pièce de métal). Un gage de robustesse qu’on trouve aussi sur la Suunto 9 Peak.

Le bracelet a changé. En tout cas sa matière. Il n’est pas en silicone comme sur toutes les montres GPS depuis quelques années mais en caoutchouc FKM. Cette matière a la propriété d’être plus résistante à l’abrasion. Peut-être que la durabilité dans le temps est également meilleure et que le bracelet ne cassera pas au bout d’un an ou deux.

Est-ce que ça change quelque chose au niveau du confort ? Pas vraiment, même si ça fait un peu bizarre au début. Le bracelet est moins mou, on dirait plus de la pâte à modeler ou un truc comme ça. Ca reste élastique lors qu’on tire dessus, mais quand même moins que le silicone. Le seul inconvénient que j’ai pu noter, c’est que je trouve le bracelet plus difficile à retirer des 2 passants qui le retiennent. Mais d’un autre côté, on râle tous quand le bout du bracelet sort tout seul du passant donc bon…

La nouveauté qu’on ne voit presque pas, mais qui fait une grosse différence, c’est l’utilisation de saphir pour protéger l’écran. Là aussi, gage de résistance contre les rayures. C’est quand même la première montre GPS Polar à utiliser du saphir. Ca marque une réelle volonté de rivaliser avec les montres GPS Suunto et Coros, 2 marques qui proposent le saphir de série sur le marché de l’outdoor.

Le chapitre sur la robustesse ne serait pas complet sans mentionner l’étanchéité à 100m et la norme militaire MIL-STD-810G. Ca signifie que la Grit X Pro résiste aux chocs, aux températures extrêmes (chaud et froid), aux chocs thermiques, à la poussière, à l’oxydation et aux moisissures.

Mais la robustesse, ça se paye, notamment sur la balance : la Grit X Pro pèse 79g, c’est 15g de plus que la Grit X. La majorité de ce surpoids vient du bracelet en FKM.

A format équivalent (47mm), la Fenix 6 pèse 80g, donc les 79g de la Grit X Pro ne sont pas non plus choquant. Mais la Suunto 5 (46mm) ne pèse que 66g et l’Apex Pro (47mm) 59.

Grâce à l’utilisation de titane, la version Grit X Pro Titan est présentée à 53g. Mais cette pesée est réalisée avec un bracelet en cuir, plus court et plus léger que le bracelet FKM (le package lors de l’achat inclus les 2 bracelets). Avec le bracelet FKM, on arrive à un ensemble à 75g, soit un gain de 12% sur le boitier mais seulement 7% sur l’ensemble.

Ce qui est assez amusant, c’est que le marketing de Polar la qualifie de « montre GPS la plus légère de la gamme outdoor de Polar ». Mouais… c’est pas faux. Mais bon, ça revient à la comparer à 2 autres montres, la Grit X et la Grit X Pro (non titane). Et laisser de côté les montres des autres marques.

Les bracelets sont échangeables facilement grâce à une petite tirette à l’arrière.

L’écran reste inchangé : transréflectif tactile de 30mm de large et avec une résolution de 240 x 240 pixels. C’est la taille standard depuis plusieurs années sur le marché des montres GPS et sur toutes les Vantage. Mais on voit moins la bande noire disgracieuse autour de l’écran par rapport aux Vantage, car la lunette de la Grit X Pro est un peu plus large.

Le truc que je trouve toujours déconcertant dans l’interface de Polar, c’est qu’on fait défiler les widgets horizontalement avec le tactile (swipe vers la gauche ou vers la droite), mais qu’il faut utiliser les boutons haut et bas pour les faires défiler… horizontalement.

On fait apparaitre un panneau de configuration par un glisser vers le bas et les notifications par un glisser vers le haut.

Le changement d’écran reste plus réactif en utilisant les boutons plutôt que l’écran tactile (parfois, ça lague).

Autre source d’agacement pour certains dans l’interface, les écrans ne sont pas forcément ajustés à la taille et la forme de l’écran. Il faut s’imaginer que Polar a conçu certains écrans comme un grand rectangle, que l’on fait défiler pour visualiser toutes les informations. Ce n’est pas une succession d’écrans circulaires, donc parfois les bords en haut et en bas sont coupés sur les bords. Il faut alors faire glisser un peu l’écran vers le haut ou vers le bas.

Le nombre de widgets s’est enrichi d’un tableau de bord outdoor et on peut personnaliser dans les paramètres ceux qu’on veut afficher (ou pas) :

  • Heure et date
  • Activité quotidienne
  • Statut d’entrainement
  • Fréquence cardiaque
  • Dernière séance d’entrainement
  • Suivi du sommeil
  • Coach virtuel FitSpark
  • Météo
  • Résumé de la semaine
  • Votre nom (pour les égocentriques)
  • Commandes musicales
  • Tableau de bord outdoor
  • Lever et coucher de soleil

Le tableau de bord outdoor est composé de plusieurs écrans. Par défaut, il affiche l’altitude et la boussole. On peut appuyer sur le bouton central pour afficher les autres écrans :

  • Altitude : actuelle + graphique sur les 6 dernières heures + calibration manuelle
  • Coordonnées
  • Boussole + relèvement

En utilisation montre connectée, l’heure est affichée sur chacun de ces widgets (c’est la particularité de l’interface Polar). Donc on peut choisir n’importe lequel comme widget de base. Et on peut même changer en fonction de votre environnement ou votre activité du moment pour afficher les données les plus pertinentes.

Perso, en semaine, j’aime bien afficher le widget météo, car ça me permet dès le petit déjeuner d’avoir une idée sur ce qui m’attend pour mon trajet vélotaf. En WE à la montagne, je mettrai plutôt le widget des heures de luminosité du Soleil. Et puis en période de préparation d’une course, c’est peut-être le statut d’entrainement qu’il faut garder à l’œil.

Après, pour chaque widget, on peut aller creuser plus en profondeur dans les données en appuyant sur le bouton du milieu ou sur l’écran tactile.

Les capteurs n’ont pas changé :

  • Puce GPS / GLONASS / Galileo / QZSS
  • Capteur cardio optique avec je-ne-sais-plus-combien de LED de toutes les couleurs + 4 électrodes de contact avec la peau
  • Altimètre barométrique
  • Boussole

Le capteur cardio optique intègre des LED vertes, oranges et rouges pour augmenter sa fiabilité pour tout type de coloration de peau. Les LED rouges sont généralement utilisées pour mesurer la saturation sanguine en oxygène (SpO2), mais ce n’est pas le cas pour la Grit X Pro. Vu son orientation outdoor, il n’est pas impossible que Polar apporte cette fonctionnalité lors d’une prochaine mise à jour.

A cela, on peut ajouter tout type de capteurs externes connectés en Bluetooth :

  • Cardio (ceinture ou brassard)
  • Capteurs vélo : vitesse, cadence, puissance
  • Capteur de puissance en course à pied
  • Footpod

Les alertes se font par vibrations ou sonores. Les vibrations sont trop faibles. Ca passe au quotidien parce que le moteur de vibration fait un petit bruit, ce qui signale l’alerte. Mais en utilisation sportive, on ne les sent pas.

Polar Flow offre un choix d’une centaine de profils sportifs. Autant dire qu’il y a tout ce qu’il faut. Sachez toutefois qu’on ne peut en transférer que 20 dans la montre. Mais bon comme la liste des champs de donnée n’est pas extensive, la majorité des profils sportifs sont ni plus ni moins que des copiés-collés du profil de base. Il n’y a par exemple aucune indication sur les coups de rame dans les profils de sports de rame. Les profils des sports en salle se limitent en gros aux chrono, cardio et calories.

Même si Polar considère toujours la Vantage V2 comme le sommet de sa gamme de montres GPS, les outils pour l’entrainement de la Grit X Pro sont particulièrement nombreux (quasiment équivalents à la Vantage V2). Ce n’est pas juste une montre GPS pour la randonnée, mais vraiment une montre de sport, même pour le triathlon :

  • Programmation d’entrainements complexes
  • Calendrier d’entrainement
  • Puissance en course à pied au poignet (sans capteur additionnel)
  • Statut d’entrainement
  • Charge d’entrainement
  • Suggestions quotidiennes d’entrainement (FitSpark)
  • Tests guidés de performances

Ceux qui veulent s’amuser pourront aussi jouer avec les segments Strava Live. Polar est la seule marque à côté de Garmin à le proposer.

Polar a étoffé les fonctionnalités de navigation pour mieux répondre à une utilisation en outdoor. En plus du retour départ, du suivi d’itinéraire, du guidage turn by turn via Komoot, on peut désormais suivre sa progression le long du profil d’altitude d’un itinéraire. Ca existe certes depuis des années chez la concurrence mais c’est totalement nouveau chez Polar.

Le retour départ s’est également enrichi de 2 nouvelles options :

  • En sens inverse suivant l’itinéraire
  • En sens inverse suivant la trace GPS enregistrée
  • A vol d’oiseau (option qui existait déjà chez Polar)

Les ultra runners regarderont avec intérêt FuelWise, la fonctionnalité de suggestions de ravitaillement.

Dans le domaine du suivi quotidien d’activité, il n’y a aucune fioriture. On reste dans une analyse de l’activité physique et pas vers un suivi santé et vie saine avec SpO2, ECG, pression sanguine, température dermale, etc. C’est essentiellement le suivi du nombre de pas et des calories brûlées.

Par contre, l’analyse du sommeil est vraiment très pointue, avec des métriques de récupération et pas seulement les heures et phases de sommeil.

Polar n’a jamais dominé le volet montre connectée avec ses montres non plus. Clairement, c’est pas le point fort de la marque. Longtemps limité à la réception des notifications, ils progressent petit à petit pour ne pas être trop à la traine. La Grit X Pro intègre donc maintenant un widget Météo et un autre de contrôle de musique (mais pas de lecteur intégré).

Télécharger le manuel utilisateur

Autonomie

Grit X Pro autonomie

Toutes les montres GPS Polar récentes délivrent peu ou prou la même autonomie. Polar annonce pour la Grit X Pro une fourchette allant de 40 à 100h en fonction des réglages utilisés.

Voici les options disponibles :

  • Fréquence d’enregistrement GPS : 1s, 1min, 2min, désactivé
  • Cardio au poignet
  • Mise en veille de l’écran

En réalité, les possibilités ne sont pas énormes. Le cardio et l’extinction de l’écran permettent chacun de gagner 10% d’autonomie. Donc la majorité des gains espérés proviennent de la réduction du nombre de points GPS. Ca augmente certes l’autonomie, mais ça dégrade énormément la précision GPS. Attention donc.

Donc pour conserver une précision GPS correcte, ne comptez pas plus de 48h d’autonomie.

Pendant l’accroche GPS, la Grit X Pro affiche une estimation d’autonomie qui tient compte des réglages du profil sportif. Avec mon profil Course à pied, elle affichait 35h pour une batterie chargée à 100%.

Après, je n’ai jamais relevé plus de 25h d’autonomie sur mes sorties de course à pied. Je ne sais pas trop pourquoi, j’ai essayé différents réglages, même le mode avion, sans pouvoir jamais atteindre les 40h. Finalement, la seule explication que j’imagine pourrait venir du fait que j’ai testé une version hardware bêta, peut-être équipée d’une batterie de moindre capacité.

Avec 1h30 d’enregistrement GPS par jour (1 semaine avec 40min de vélotaf et 40 à 60min de sport avec GPS chaque jour), j’ai tenu facilement 5 jours sur chaque charge. Donc c’est pas mal.

Polar Grit X Pro Titan Bouton commander i-run
Polar Grit X Pro Black Bouton commander i-run

Champs de donnée

Grit X Pro champs donnée
  • Distance : total, tour, tour auto
  • Cadence (running) : instantanée, moy, max
  • Cadence (vélo) : instantanée, moy, max
  • Allure : instantanée, moy, max, max tour auto, moy tour auto, max tour, moy tour, graphique
  • Vitesse : instantanée, moy, max, max tour auto, moy tour auto, max tour, moy tour, graphique
  • Altitude : instantanée, graphique
  • Dénivelé : d+, d-
  • Pente
  • Heure
  • Chrono : durée, durée tour, durée tour auto, durée de récupération (natation)
  • FC : instantanée, moy, max, tour moy, tour max, tour auto moy, tour auto max, graphique (toutes les données de FC sont affichables en pulsations par minute, %FCmax ou %FC réserve(
  • Calories
  • Zone cardio
  • Puissance : instantanée, moy, max, tour moy, tour max, tour auto moy, tour auto max, graphique, équilibre g/d (vélo)

Running

Grit X Pro running

Plusieurs profils existent pour la course à pied : course à pied, trail, course sur piste, course sur tapis. Mais le profil course sur piste ne dispose pas d’un algorithme spécifique à la piste d’athlétisme comme chez Garmin et Coros.

Polar doit être la dernière marque à ne pas être passé à plus de 4 données par écran. On peut personnaliser ça depuis Polar Flow, avec tout plein d’écrans, de 1 à 4 données ou avec un graphique (cardio, puissance, altitude). Bon, ce que Polar appelle graphique n’est pas ce que vous appelez un graphique (au sens d’une courbe avec 2 axes). C’est plutôt une représentation graphique qui affiche le min, le max, le moy et l’instantané sur une échelle verticale.

Il y a aussi quelques écrans particuliers, comme HillSplitter, les segments Strava Live, le profil d’altitude (un vrai graphique celui-là).

Au moment du choix de la constellation de géo positionnement, Polar ne propose pas l’option GPS seul. On a GPS + GLONASS, GPS + Galileo et GPS + QZSS. Mais bon, comme le signal QZSS n’est disponible que dans la zone Japon-Australie ; en France, ça équivaut à GPS seul.

On a beaucoup d’autres options à disposition avant de lancer l’enregistrement d’une séance :

  • Paramètres d’économie d’énergie
  • Rétroéclairage
  • Diffusion de FC
  • Suggestions d’entrainement de FitSpark
  • Entrainements programmés
  • Contre la montre (distance cible)
  • Intervalle
  • Compte à rebours
  • Itinéraire
  • Rappels de glucides et d’hydratation de FuelWise

FitSpark est un algorithme qui va proposer des séances d’entrainement, en général 4 à 5 chaque jour. Les séances restent assez simples (il ne proposera jamais de fractionné complexe) mais le fonctionnement de l’algo est très avancé. Il propose des séances de cardio (qu’on peut aussi bien réaliser en courant, à vélo ou autre), de renforcement musculaire et d’étirements. Dans la construction de ces séances, il va prendre en compte votre niveau de performance et votre niveau de récupération. Il intègre pour cela la qualité du sommeil de la nuit précédente. Ensuite, il va même adapter ses recommandations au cours de la journée. Il va vous proposer des séances le matin et après une séance de sport, il adaptera ses propositions vers de la récupération active (genre une séance cardio de 30 minutes en zone 2) ou d’étirements.

Franchement, FitSpark est très complet. Il faut juste comprendre qu’il ne vise pas une préparation pour une course particulière (genre le marathon de Paris en mars) mais juste une préparation de fond la plus complète possible.

On a 2 options pour estimer la récupération nécessaire du fait de l’entrainement. Par défaut, c’est Nightly Recharge qui est sélectionné. Cet algorithme s’appuie sur des mesures pendant le sommeil (voir section Activité quotidienne). C’est l’option la plus simple à utiliser, car il n’y a rien à faire, juste porter la Grit X Pro au poignet. L’autre option, c’est Recovery Pro. Là, il faudra sortir une ceinture cardio et lancer un test orthostatique au moins 3 matins par semaine pour mesurer votre variabilité de fréquence cardiaque.

Le suivi de la charge d’entrainement se fait avec Training Load Pro. On a un écran de statut d’entrainement sur la montre. C’est une vue assez simple qui vise à montrer si on est en surentrainement, en désentrainement ou en phase d’entrainement productif, en comparant la fatigue (charge des 7 derniers jours) à la tolérance (charge des 4 dernières semaines). Après, dans Polar Flow, on peut aller plus loin dans les analyses de la charge d’entrainement.

Polar a développé différents tests guidés :

  • Test de performance en course à pied : pour déterminer VO2max, FCmax, FCseuil
  • Test de récupération de jambes : un test original à base de sauts verticaux pour déterminer si vous avez bien récupéré mais au niveau musculaire, pas cardio. Je pense que ce test peut se révéler utile aux traileurs

Polar a ajouté une entrée pour configurer FuelWise au niveau du choix de l’itinéraire. Franchement, je trouve ça mieux. Avant, il fallait aller dans les paramètres généraux pour configurer ça. Alors que pour moi c’est un truc qu’on devrait pouvoir régler dans les options du profil sportif. FuelWise a 2 fonctions :

  • Prédire la quantité de glucides qu’il faudra prévoir pour vos ravitaillements (= le nombre de barres / gels à emporter)
  • Vous alerter au bon moment qu’il est temps de vous ravitailler

En avance de phase, il faut dire à la montre de quoi sont constitués vos ravitaillements (c’est-à-dire combien de grammes de glucides par barre / gel). Ensuite, il y a 2 modes de fonctionnement. Le premier, c’est le mode classique : vous définissez l’intervalle de temps au bout duquel vous voulez recevoir une alerte nutrition / hydratation. L’autre est un mode plus ‘intelligent’ avec lequel la Grit X Pro va moduler ces intervalles en fonction de l’intensité de l’effort. Plus l’effort est intense, plus vous consommez de l’énergie et plus les alertes seront rapprochées.

Je trouve ça super. Le seul problème dans l’implémentation de FuelWise, c’est que les vibrations sont faibles et on rate de ce fait beaucoup l’alertes. D’autant que l’alerte disparait automatiquement au bout de quelques secondes.

Et ce problème de vibrations trop faibles se retrouve aussi lors des séances d’entrainement programmé.

Outdoor

Grit X Pro outdoor

Le nouveau tableau de bord outdoor aurait en fait pu constituer 3 widgets : altimètre, coordonnées, boussole. Peut-être que Polar a voulu regrouper ces outils pour éviter de multiplier le nombre de widgets. Quitte à adopter cette démarche, ils auraient pu intégrer le widget d’ensoleillement à ce tableau de bord.

Ce qui est pas mal, c’est que ce tableau de bord ne se contente pas juste de présenter des informations mais regroupe aussi des accès rapides à des réglages. Exemple, à partir de l’écran d’altitude, on peut faire une calibration manuelle de l’altimètre. A partir de l’écran de boussole, on peut viser un azimut et verrouiller l’indicateur de direction.

Ainsi, Polar a très bien implémenté l’utilisation de l’altimètre barométrique. On peut le calibrer manuellement à n’importe quel moment, depuis le tableau de bord outdoor en utilisation montre et depuis l’écran d’altimètre pendant un enregistrement sportif. C’est top.

Polar n’a toujours pas intégré de créateur d’itinéraire à Polar Flow. Il y a donc 2 manières de créer un itinéraire :

L’option Komoot est la seule qui permet le guidage turn by turn. A la création du compte, Komoot offre 1 zone de cartographie (équivalent à environ 1 département) et les zones supplémentaires sont payantes.

Lors de la sélection d’un itinéraire depuis la montre, on peut maintenant visualiser le profil d’altitude et la forme générale du tracé. Ensuite, on a plusieurs options quant au point de départ :

  • Le point de départ de l’itinéraire : le guidage va commencer par vous orienter vers le point de départ avant de débuter la navigation le long de l’itinéraire
  • Sur la route : n’importe où du moment que vous rejoignez l’itinéraire
  • Retour depuis le point d’arrivée : en sens inverse depuis l’arrivée
  • Demi-tour en cours de route : en sens inverse depuis n’importe où

En cas de besoin, on a 3 possibilités de retour au point de départ :

  • En sens inverse suivant l’itinéraire (l’itinéraire GPX tracé initialement)
  • En sens inverse suivant la trace GPS enregistrée (si jamais vous n’aviez pas suivi l’itinéraire prévu à un moment donné ou que vous n’ayez pas chargé un itinéraire pour votre sortie)
  • A vol d’oiseau (option qui existait déjà chez Polar)

On peut maintenant zoomer / dézoomer sur l’écran de suivi d’itinéraire et aussi changer d’itinéraire en cours de route.

HillSplitter est une fonctionnalité bien particulière qui sera utile dès lors qu’il y a du dénivelé. L’idée est d’afficher un écran particulier dès que la Grit X Pro détecte une variation de dénivelé d’au moins 10m, en montée ou en descente. A partir de là, l’écran va afficher des données qui sont propres à cette portion de terrain. HillSplitter compte aussi le nombre de montées réalisées, ce qui est vraiment top pour faire des séances de répétitions en côte. En fin de séance, on pourra analyser facilement et précisément la séance puisque la montre marque un tour automatique à chaque changement d’écran HillSplitter.

Polar a ajouté un écran de profil d’altitude, chose qui existait déjà chez la concurrence depuis des années mais pas chez Polar. A la différence de HillSplitter, il faut suivre un itinéraire pour voir le profil d’altitude de l’itinéraire. Pour des sorties très longues, le graphique peut être très écrasé et donc pas forcément très lisible. Pendant la course, on voit sa progression le long de l’itinéraire, ce qu’on a déjà parcouru et ce qu’il reste à grimper. Je ne sais pas si c’est un bug mais une fois il m’a positionné plusieurs kilomètres en avant de ma position réelle. C’était un parcours où mon chemin retour croisait mon chemin aller, je ne sais pas si c’est dû à ça, peut-être que la montre s’est emmêlé les pinceaux au niveau du croisement.

La dernière chose qui manque pour le trail, c’est la vitesse verticale. Là, ça va au-delà de la simple mise à jour de la montre, il faudra aussi que Polar mettre à jour Polar Flow.

Autres sports / multisport / triathlon

Grit X Pro sport

Polar a fait un choix similaire à Suunto de proposer une multitude de profils sportifs sur la majorité de ses montres GPS, y compris le triathlon. La Grit X Pro ne fait pas exception. Donc on la qualifie de montre GPS outdoor mais si vous aimez son look, vous pouvez tout à fait l’acheter pour faire du triathlon. Il n’y a pas de réglage pour le profil Triathlon. Il est en fait composé de l’enchainement des profils Natation en eau libre, Vélo et Course à pied. C’est donc dans ces 3 profils qu’il faudra effectuer les bons réglages (notamment la personnalisation des écrans de donnée).

Il y a également un profil Multisport qui permet d’enchainer n’importe quel type et n’importe quel nombre de profils sportifs. Mais les enchainements se font manuellement. Chaque fois qu’on met l’enregistrement en pause, on a la possibilité de changer de profil sportif. Ca conviendra à un raid multisports mais ce sera quand même très contraignants pour du run & bike ou du swimrun.

La Grit X Pro dispose de plusieurs profils pour le vélo, vélo de route, VTT et home trainer.

A l’instar du test de performances en course à pied, il existe un test de performances à vélo. En gros c’est un test de FTP guidé.

La nouvelle option (Polar l’a ajouté par mise à jour sur pas mal de ses montres GPS en 2021) de diffusion de fréquence cardiaque via Bluetooth pourra servir sur home trainer, avec Zwift notamment. Ainsi, les données de FC enregistrées par la montre (capteur cardio optique ou ceinture) sont diffusées à un autre appareil.

La Grit X Pro propose un écran pour être averti puis guidé sur les segments Strava en Live. Il suffit de marquer des segments Strava comme favoris. Ils seront synchronisés dans Polar Flow puis sur la Grit X Pro.

Les profils de sports en salle n’ont rien de particulier : pas de comptage des mouvements ni en rameur ni en musculation.

Les suggestions de séances de FitSpark couvrent :

  • L’entrainement cardio, qui peut concrètement être réalisé avec n’importe quel profil sportif (course à pied, vélo, ski de fond, rameur, etc)
  • Musculation, avec des animations qui présentent chaque mouvement
  • Complémentaire, avec des animations pour réaliser des séances d’étirements statiques ou dynamiques

Précision GPS / cardio

Vu de loin, la précision GPS semble bonne. Sur ce single VTT en forêt c’est même vraiment bien, mieux que la Huawei Watch GT 3 qui zappe la majorité des virages.

Mais lorsqu’on y regarde de plus près, on se rend compte que la Grit X Pro n’est pas tout à fait aussi précise que la Forerunner 745 (qui est de loin la plus précise des Garmin).

Un autre sentier en forêt et 3 concurrentes. La Vertix 2 est la meilleure de toutes. Et encore, ce jour-là elle était en mode GPS + GLONASS + Galiléo + Beidou, même pas en double fréquence (le mode le plus précis). La Fenix 6X s’en sort bien, la Suunto 9 Baro a quelques difficultés et la Grit X Pro est celle dont la trace s’éloigne le plus du sentier.

A l’arrivée, Fenix 6X, Suunto 9 Baro et Grit X Pro ont toutes quelques centaines de mètres de plus que la Vertix 2.

Dans un environnement qui mêle grands arbres et habitations, la trace GPS de la Forerunner 745 suit très bien la route sur les portions en ligne droite comme sur la courbe. La trace de la Grit X Pro est quelque peu décalée. Alors certes ces décalages ne sont pas source de grosses erreurs et sur une distance aussi courte, ça n’a pas de gros impact sur la distance finale.

Autre situation en forêt, un tour complet. Ca parait pas comme ça, mais c’est un exercice assez difficile pour une montre GPS, car en tournant, la montre change d’orientation et donc est dirigée vers des satellites différents. On voit ça aussi sur les séances autour d’une piste d’athlétisme. La Forerunner 745 semble meilleure sur la partie gauche, mais la Grit X Pro s’en sort bien sur la partie droite, notamment par les 2 passages qui se superposent bien.

Sur cette prochaine portion, la Grit X Pro gère assez bien le passage sous le pont.

En trail, aucun problème au niveau de l’altimètre. D’ailleurs, 4 montres avec alti baro qui donnent des résultats avec 1m de différence, je ne sais même pas si j’ai déjà vu ça.

Je n’ai jamais obtenu de bons résultats en course à pied avec le capteur cardio optique de la Grit X Pro. Souvent, la courbe est en dents de scie, mais jamais autour de la courbe enregistrée avec une ceinture cardio.

Le plus surprenant, c’est qu’on dirait que le capteur cardio optique fonctionne le mieux lors des fortes variations de fréquence cardiaque.

En fait sur une sortie trail avec de grosses variations (dont une que j’ai masquée parce que je m’étais arrêté pour tourner une vidéo) les résultats sont presque meilleurs. C’est à l’opposé des résultats de toutes les autres montres cardio GPS. Bon remarquez, pour une montre GPS orientée trail, c’est cool… mais pas top quand même.

J’ai tout essayé : différents serrages de bracelet, j’ai même essayé de changer la montre de poignet pour voir. Mais le résultat est toujours le même (et toujours aussi surprenant). Regardez comme les énormes variations au début et au milieu sont bien suivies. Par contre, le reste laisse à désirer.

Voilà la seule sortie sur laquelle le résultat est à peu près normal. Et encore, parfois la Grit X Pro sort des pics sortis de nulle part.

Il y a 1 domaine où le cardio fonctionne parfaitement : le vélo en salle. Là, c’est épatant. L’outil que j’utilise pour comparer les courbes ne fonctionne pas avec les enregistrements faits sans GPS donc je ne vous présenterai que la courbe de la Grit X Pro. Mais on voit très bien que j’ai fait 5 intervalles dont le premier était moins intense que les 4 suivants.

Activité quotidienne

Grit X Pro suivi activité

Le widget Suivi d’activité présente les données de base de l’activité quotidienne :

  • Progression vers l’objectif d’activité
  • Nombre de pas
  • Temps d’activité
  • Calories brûlées

Le widget Fréquence cardiaque, comme son nom l’indique, présente les données cardio : FCmax, FCmin (de la journée), FCmin (de la nuit), FC actuelle.

Je trouve le suivi du sommeil chez Polar (Nightly recharge et Sleep stage pro) très complet. C’est selon moi le meilleur du marché. On trouve en fait des informations sur le sommeil mais aussi la récupération. Je vous explique la différence. A partir du widget de suivi du sommeil (ou dans Polar Flow après synchronisation), on peut accéder au statut du sommeil et au statut du SNA (système neuronal autonome).

Le statut du sommeil, c’est les informations sur la nuit : heure de coucher, heure de réveil, durée du sommeil, durée de sommeil réel (sans les phases éveillé), continuité du sommeil, interruptions longues, cycles de sommeil, répartition par phases de sommeil (sommeil léger, profond, paradoxal).

Le statut SNA s’appuie sur des métriques physiologiques pour donner un score de récupération : FCmoy, variabilité de fréquence cardiaque, fréquence respiratoire.

Bien que la Grit X Pro ne mesure pas le niveau de stress, Polar a développé Serene, un outil de respiration guidée.

Montre connectée

Montre connectée Grit X Pro

On ne peut pas changer l’ordre des widgets mais on peut choisir dans les réglages ceux qu’on veut voir et ceux qu’on ne veut pas voir.

Techniquement, on peut changer le design de la watchface. Il y en a 4 numériques et autant en analogique. A chaque fois, on peut choisir la couleur dominante. Mais je n’ai jamais vu un système aussi mal foutu. Au moment de choisir sa watchface, on ne voit que son titre, on ne voit pas du tout son apparence. Donc on en choisit une, on fait la configuration complète, on valide… et on se rend-compte qu’on n’aime pas. Alors il faut changer et tout recommencer avec une autre. Bref, on ne fit pas ça 8 fois, on abandonne et on revient à la watchface par défaut, qui n’est pas si moche.

La présence de notifications à lire est signalée par un petit point rouge en bas de l’écran. Chez Polar, ça reste limité à la lecture de message. On ne peut rien faire de plus. Une vibration annonce la réception d’une notification, mais le message ne s’affiche pas tout de suite à l’écran. On fait une rotation de poignet pour l’afficher et le lire. Ce dispositif assure une certaine sécurité, empêchant n’importe qui de lire vos messages à votre insu.

Le widget Météo est fonctionnel. Il affiche la tendance météo sur les 3 heures à venir puis, si on clique dessus :

  • Plus de détails sur le temps actuel : température, température ressentie, vitesse et direction du vent, humidité
  • Prévisions heure par heure pour les 12 heures à venir
  • Prévisions 3h par 3h pour les 12h suivantes
  • Prévisions 6h par 6h pour les 24h suivantes

Le widget de contrôle de musique permet d’utiliser la Grit X Pro pour télécommander le lecteur de musique de son smartphone, les applications de musique en streaming comme Deezer ou Spotify et aussi des applications média comme YouTube. Le nom du titre s’affiche à l’écran. On peut régler le volume, mettre en pause, passer au titre suivant ou revenir au précédent.

Mais ne vous méprenez pas : il n’y a pas de lecteur de musique dans la montre.

Conclusion du test de la Grit X Pro 

Avis Grit X Pro

Polar a réussi à concevoir une montre à la fois belle et robuste. De toute l’histoire des montres GPS Polar, c’est la Grit X Pro que je trouve la plus jolie. Le passage à la version Pro ne se limite pas à l’ajout d’une vitre saphir mais apporte tous les outils qu’on attend d’une montre GPS outdoor, dont certains manquaient fâcheusement sur la Grit X. Donc pour les propriétaires de Grit X, ça peut valoir le coup de passer à la Grit X Pro.

Pour ceux qui hésitent entre une Grit X et une Grit X Pro, la comparaison se fait sur la base du prix, de la robustesse (saphir et bracelet) et des nouvelles fonctionnalités outdoor. Quand on sait que Garmin ajoute 100€ juste pour passer d’une version de base à une version Sapphire (à fonctionnalités égales), alors on réalise que le surcoût de la Grit X Pro est justifié. Pour un usage outdoor, je trouve le rapport fonctionnalités / prix à l’avantage de la Grit X Pro.

Maintenant, je pense que les sportifs qui ne sont pas encore chez Polar seront moins emballés. Les nouveautés de la Grit X Pro sont déjà proposées par les autres marques qui ont une ou plusieurs montres GPS orientées outdoor. Et les autres marques proposent aussi des montres GPS outdoor avec saphir et titane. Vu le prix, pas sûr que ça suffise à attirer de nouveaux clients. D’autant que pour ces adeptes d’outdoor, Suunto et Garmin offrent de meilleurs outils pour créer et gérer ses itinéraires. Ce qui fera pencher la balance vers la Grit X Pro, c’est les outils d’entrainement (FitSpark, programmation, charge cardio, test de VO2max, etc) qui sont, pour bon nombre, des algorithmes propres à la marque.

Vous avez trouvé ce test utile ? Soutenez le blog en commandant chez un partenaire.

Lorsque vous consultez un article de « test », vérifiez toujours qu’il contient des vraies photos prises pendant le test. S’il ne contient que des images du produit sur fond blanc, alors ce n’est pas un test. L’auteur d’un tel article l’a écrit sans jamais avoir eu le produit dans les mains. Je vous laisse juger de la pertinence de ses analyses…

Un test complet, ça demande du temps. Je ne suis pas payé pour le faire. Si vous êtes intéressé par l’achat de matériel sportif, vous pouvez me soutenir en passant par un des liens ci-dessous. Je toucherai une commission, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Polar Grit X Pro Titan Bouton commander i-run
Polar Grit X Pro Black Bouton commander i-run
Polar Grit X Pro Copper Bouton commander i-run
Polar Grit X Pro Gold Bouton commander i-run

9 commentaires

  • Gio

    Ils ont suivi tes recommandations chez Polar lors de la sortie de la grit x : ajouter des fonctionnalités « de base » pour en faire une vraie montre outdoor.
    J’avais d’ailleurs envoyé un tas de mails pour les réclamer par màj…màj jamais venues!
    Elle ne me fera pas revenir chez polar!

  • Francois57640

    Bonjour Jérome

    Est il possible de configurer une roue de 84 mm en HT pour mon Elite suito ? sur la v2 ce n’est pas possible il me semble

    D’avance merci

  • Jeremy

    Bonjour,
    Dans les modes d’alimentation pour économiser de la batterie es-ce que l’on a des réglages « fins »? Genre, conserver le GPS ) 1s mais désactiver le cardio optique?

    • Jerôme

      D’après la notice d’utilisation il serait possible de désactiver la FCen maintenant une précision GPS 1sec.
      En revanche , je trouve rien sur l’autonomie gagnée .

  • Kevin

    Bonjour,

    Etant sur POLAR depuis quelques années avec une v800 qui m’a bien suivi, je me suis lancé par la X GRIT pro à Noël en vu de sorties plus typées trail. J’hésitais avec la FENIX 6 PRO SOLAR mais j’aime bien l’environnement de POLAR donc je suis resté sur cette marque.
    Je la trouve en effet très belle et surtout bien fournie, par contre, j’avoue ne pas être satisfait de la prise de mesure cardiaque. Que cela soit sur des sorties routes ou trail ou encore des séances de crossfit, je trouve que les valeurs ne correspondent pas du tout au ressenti et je me tâte pour acheter une ceinture pectorale que je pense bien plus fiable.
    J’avais d’ailleurs l’OH1 de chez polar pour la prise de mesure et je faisais déja le même constat.

  • Erwan 44

    Bonjour Jérome,

    Merci pour tous ces tests et toutes ces informations. J’aimerais savoir si on peu changer l’unité pour la vitesse et passer de min/km à km/heure. J’ai une polar ignite (la première version) avec une ceinture H10 depuis 2 ans maintenant. J’en suis content même si au bout de 2 ans d’utilisation permanente, l’autonomie a bien diminué. Je l’utilise en course à pied, mais j’ai envie de passer au trail donc je regarde vers la grit X pro. J’ai envie de me faire plaisir, même si comme tu le dis sur ta vidéo, la polar vantage V (première version) semble être une très bonne montre pour le commun des sportifs sans casser sa tirelire.

    Merci pour toutes tes vidéo et tes tests.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.