Test Forerunner 945 LTE : le sport connecté en 4G

Test Forerunner 945 LTE

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Deux ans après la sortie de la Forerunner 945, Garmin a choisi sa montre GPS de triathlon haut de gamme pour être la première à embarquer la technologie LTE, qui permet à une montre connectée de se passer définitivement de smartphone.

L’objectif de Garmin n’est pas d’aller concurrencer Apple et Samsung sur le terrain des montres hyper connectée mais plutôt d’appliquer cette nouvelle à des usages pour les sportifs. La Forerunner 945 LTE ne s’émancipe donc pas complètement du smartphone pour la vie de tous les jours (en dehors des séances de sport) mais apporte des capacités qui n’existent sur aucune autre montre GPS de la concurrence.

Au passage, Garmin lui a fait un lifting en reprenant le format de boitier plus compact de la Forerunner 745 et en changeant le capteur cardio optique. De ce fait, la Forerunner 945 LTE ne ressemble plus vraiment à une Forerunner 945.

Alors pourquoi est-ce qu’elle ne s’appelle pas Forerunner 955 ? Je ne sais pas. Toujours est-il que la Forerunner 945 LTE marque un nouveau cap dans le développement des montres GPS Garmin.

Test Forerunner 945 LTE : le verdict

La Forerunner 945 LTE dispose de capacités de sécurité et de motivation exclusives grâce à une connexion LTE qui lui permet de se passer de smartphone, par exemple pour le LiveTrack et l’envoi de messages SOS.

POUR
Application sportive du LTE (sécurité et motivation)
Format plus compact
Précision du cardio optique
Abonnement LTE sans engagement
CONTRE
Abonnement LTE payant

Ce qui est nouveau sur la Forerunner 945 LTE

  • Format plus compact (similaire à la Forerunner 745)
  • Capteur cardio optique (le même que la Venu 2)
  • Connexion cellulaire LTE (4G / 5G)
  • LiveTrack via LTE
  • Messages des spectateurs (texte ou audio) via LTE
  • Live Event via LTE
  • Message SOS via LTE
  • Assistance Plus via LTE : service d’assistance International Emergency Response Coordination Centre (IERCC)

Nouveauté LTE : qu’est-ce qui est possible / impossible

Pour commencer, je vais expliquer une fois ici ce que veut dire LTE. Parce que peut-être que vous ne connaissez pas cet acronyme alors que vous savez très exactement ce que c’est. LTE, ça veut dire Long Term Evolution. Il s’agit d’une norme internationale qui définit le fonctionnement des réseaux 4G et 5G (voilà, je vous avais bien dit que vous connaissiez).

Tout comme pour votre smartphone, il faudra contracter un abonnement pour bénéficier des options connectées via 4G sur la Forerunner 945 LTE. Ce fournisseur est le même pour tout le monde, quel que soit l’opérateur de votre smartphone (Orange, Free, SFR ou Bouygues). En fait, on prend un abonnement chez Garmin et c’est Garmin qui gère la partie avec les opérateurs.

La souscription à un abonnement se fait via Garmin Connect, avec 2 formules :

  • 7,99€/mois, sans engagement
  • 6,99€/mois, avec engagement de 12 mois

Attention, même avec un abonnement, tous les services ne sont pas disponibles dans tous les pays du monde. Le détail est mis à jour par Garmin sur cette page. Il faut également faire attention au pays dans lequel vous achetez votre Forerunner 945 LTE, car la configuration des antennes LTE n’est pas identique partout. Concrètement, si vous achetez une Forerunner 945 LTE en France, Assistance plus fonctionnera en France métropolitaine mais pas au Canada (attention si vous partez en exploration polaire avec des chiens de traineau).

Pour résumer, on pourrait dire que la connexion LTE apporte des fonctionnalités de sécurité et de motivation via la Forerunner 945 LTE.

Avec une Forerunner 945 LTE sans smartphone, vous pourrez :

  • Diffuser votre position en temps réel (LiveTrack)
  • Envoyer automatiquement des notifications à des proches pendant une course (LiveEvent)
  • Diffuser un message d’alerte (Assistance)
  • Déclencher l’intervention des services de secours (Assistance plus)
  • Recevoir des messages d’encouragement (texte ou audio)
  • Transférer les données des séances de sport vers Garmin Connect
  • Transférer les données d’activité quotidienne vers Garmin Connect

Avec une Forerunner 945 LTE sans smartphone, vous ne pourrez pas :

  • Utiliser quelque fonctionnalité du paragraphe ci-dessus si vous n’êtes pas sous couverture 4G
  • Ecouter de la musique en streaming
  • Recevoir et répondre aux messages WhatsApp ou SMS
  • Recevoir des notifications d’email, de Facebook ou autre
  • Recevoir et passer des appels

Bref, vous ne pourrez pas vous la jouer Michael Knight et appeler votre Tesla…

Présentation de la Garmin Forerunner 945 LTE

Elle remplace : aucune

Au-dessus dans la gamme : aucune

En-dessous dans la gamme : Forerunner 945

Le design de la Forerunner 945 LTE n’a pas évolué, on reconnait une Forerunner au premier coup d’œil.

Néanmoins, son boitier est plus petit que celui de la Forerunner 945 (44mm contre 47) et légèrement plus gros que la Forerunner 245 (42mm). C’est le format de la Forerunner 745.

Pourtant, la Forerunner 945 LTE ne pèse qu’un gramme de moins que la Forerunner 945 (49g contre 47) et 2 grammes de plus que la Forerunner 745. Etonnant, non ? Ca tient à l’épaisseur du boitier. Elle est un peu plus épaisse.

Elle est donc plus petite est plus légère que la Polar Vantage V2 (47mm, 62g) et plus légère que la Suunto 9 Peak (43mm, 62g). Mais ces 2 concurrentes sur le segment des montres GPS de triathlon ont un boitier en métal. Le côté du boitier de la Forerunner 945 LTE est strié entre les boutons.

La taille du boitier a été réduite, mais pas celle de l’écran. C’est toujours un écran transréflectif de 30mm de diamètre avec une résolution de 240 x 240 pixels. C’est dommage, parce que la Fenix 6 qui a une taille de boitier équivalente a un écran un peu plus grand : 33mm, 260 x 260 pixels. Il est recouvert d’un Gorilla Glass DX.

La lunette est assez fine. J’ai testé le modèle blanc avec lunette noire. C’est le même coloris que la Forerunner 55 que j’ai testée précédemment et j’aime bien. Ca change des montres toutes noires et ça s’accorde bien ensemble.

Les widgets ont quelque peu évolué, dans leur appellation et aussi dans leur présentation. Ils sont d’abord présentés en aperçu qui occupe chacun 1/3 de l’écran, avec la possibilité d’en voir plus en appuyant sur Start :

  • Statut d’entraînement (statut d’entrainement, VO2max sur 7 jours, charge d’entrainement sur 7 jours, intensité d’entrainement sur 4 semaines)
  • Performances (VO2max, seuil lactique, prédiction des temps de course)
  • Fréquence cardiaque
  • Body battery
  • Sommeil
  • Lever/coucher du soleil
  • Météo
  • Calendrier
  • Historique
  • Lecteur de musique
  • Notifications

Je déplore la disparition de 3 widgets que j’avais l’habitude d’utiliser parce qu’ils regroupaient plusieurs données (ce qui évite d’avoir un trop grand nombre de widgets) :

  • ABC (altimètre, baromètre, boussole) 
  • Ma journée (dernier sport, minutes d’intensité, étages gravis, nombre de pas, calories)
  • Statistiques de santé (FC, stress, body battery)

Tous ces widgets individuels existent encore, mais ils n’existent plus sous leur forme regroupée. Et pis il y en a encore une bonne quinzaine de plus.

Une seule évolution côté capteurs, le capteur cardio optique de nouvelle génération :

  • Une puce GPS / GLONASS / Galileo
  • Un alti baro
  • Un capteur cardio optique
  • Un capteur d’oxygénation sanguine
  • Une boussole, un accéléromètre et un gyroscope

On a toujours la possibilité de coupler un capteur externe, soit en Bluetooth, soit en ANT+. Ca va de la ceinture cardio au capteur de puissance (vélo ou course à pied) en passant par le radar RTL515. Sans oublier un casque audio pour écouter la musique.

A tout ça s’ajoutent 3 connexions possibles pour le transfert de données :

  • Bluetooth
  • Wifi
  • LTE

La liste des profils sportifs s’est élargie depuis la sortie de la Forerunner 945, suite à différentes mises à jour :

  • course à pied, trail, tapis de course, piste en salle, piste d’athlé, course virtuelle, ultra
  • randonnée, alpinisme, marche
  • vélo, home trainer, VTT, ebike, eVTT
  • natation en piscine, natation en eau libre
  • triathlon, multisports, swimrun
  • golf
  • ski, snowboard, ski de fond classique, ski de fond skating
  • stand up paddle, rameur, aviron, kayak
  • muscu
  • cardio
  • yoga, pilates
  • Escalade en salle, escalade sur bloc
  • Escaliers, stepper, vélo elliptique
  • autre

Qui dit nouvelles connexions et nouvelles fonctionnalités dit menus encore plus denses, encore plus compliqués à maîtriser. Hé bien Garmin a retravaillé ses menus pour faciliter la présentation et la navigation. Par exemple, le menu Aspect regroupe désormais les réglages de la watchface, des widgets et du menu de commandes. De même, le menu Connectivité regroupe le Wifi, le LTE et le téléphone (Bluetooth). Par contre, il reste encore quelques scories, comme le capteur FC optique qui n’est pas dans le menu Capteurs et accessoires.

Pensez à utiliser ce qui existe pour vous simplifier la vie :

  • Personnalisation des widgets
  • Menu de commandes (appui long sur le bouton Light)
  • Raccourcis (personnalisables)

La Forerunner 945 LTE exploite au maximum ses capteurs pour fournir des informations de performance afin d’affiner sa préparation physique ou comprendre le fonctionnement ou l’adaptation de votre corps :

  • 6 advanced running dynamics : cadence, temps de contact au sol, équilibre gauche/droite, oscillation verticale, ratio vertical, longueur de foulée (nécessite un capteur additionnel, HRM-Run, HRM-Tri, HRM-Pro ou Running dynamics pod)
  • FC repos, FC seuil, FC max, zones cardio, VO2max
  • Variabilité de fréquence cardiaque
  • Statut d’entrainement, training effect aérobie / anaérobie, charge d’entrainement, temps de récupération
  • Adaptation à l’altitude et à la chaleur
  • Oxygénation sanguine (SpO2)

La plupart des métriques physiologiques sont calculées au fil de l’accumulation des données d’entrainement. Il n’y a pas de séance particulière à réaliser. Néanmoins, pour ces algorithmes, il faut une période d’apprentissage d’environ 40 jours pour avoir des résultats fiables (exemple : VO2max). Notez qu’on peut activer le calcul du VO2max en trail, dont l’algorithme a été adapté pour prendre en compte le dénivelé. Mais certaines données sont mises à jour à chaque sortie si c’est pertinent (exemple FC seuil).

La seule exception, c’est le test de seuil lactique, qui est une séance guidée bien particulière qu’on retrouve dans le menu Entrainement (nécessite de coupler une ceinture cardio).

La charge d’entrainement sur 40 jour est décomposée en aérobie faible, aérobie élevée et anaérobie avec pour chaque composante une zone cible. Ca permet de façon très visuelle de voir l’équilibre de l’entrainement sur les dernières séances.

Le statut d’entrainement est un indicateur encore plus simple à suivre, en donnant un avis simple sur l’entrainement de la semaine par rapport aux 40 derniers jours : productif, non productif, pic de forme, etc.

Les outils d’entrainement sont très nombreux :

  • Programmation d’intervalles depuis la montre
  • Programmation d’entrainements complexes depuis Garmin Connect
  • Suggestions d’entrainement quotidienne
  • Création de plans d’entrainement personnalisés via Garmin coach
  • Définition d’objectifs (distance, temps, allure)
  • Création d’une stratégie de course via PacePro
  • Confrontation avec une activité antérieure (sur le même parcours)
  • Segments Strava Live

La synchronisation des données se fait dans les 2 sens entre Garmin Connect et d’autres plateformes, notamment Strava, TrainingPeaks et Komoot. Ca veut dire que les itinéraires tracés dans Strava sont transférés automatiquement dans la montre et que les données des séances remontent vers Strava. De même, les séances planifiées dans TrainingPeaks sont accessibles directement depuis la montre et les données en fin de séance remontent vers TrainingPeaks.

Il ne faut pas oublier que la Forerunner 945 LTE intègre la cartographie. Ce n’est pas réservé qu’aux Fenix et la Forerunner 945 LTE dispose exactement des mêmes capacités :

  • Cartographie de l’Europe (pour une montre achetée en Europe)
  • Possibilité d’ajouter d’autres cartographies
  • Création d’itinéraires en boucle directement depuis la montre
  • Suivi d’itinéraire avec alertes turn by turn
  • Création d’un itinéraire vers un point sur la carte ou en retour vers le point de départ

En mode suivi d’itinéraire, on peut aussi activer ClimbPro, qui consiste en un écran spécifique qui va détailler les informations de chaque montée et chaque descente en découpant l’itinéraire en différents tronçons.

Les algorithmes de Garmin ont évolué dernièrement et sont de plus en plus imbriqués les uns avec les autres, afin de présenter des données de plus en plus pertinentes avec des valeurs consolidées. La variabilité de fréquence cardiaque est utilisée pour mesurer le stress, qui sert à calculer le body battery. L’oxygénation sanguine est utilisée pour estimer la qualité du sommeil, qui est à son tour prise en compte pour ajuster (en plus ou en moins) le temps de récupération. Le VO2max et l’historique des entrainements sont utilisés pour calculer les prédictions de temps de course.

En dehors des séances de sport, la Forerunner 945 LTE mesure presque tout nuit et jour : nombre de pas, d’étages gravis, de calories brûlées, fréquence cardiaque, sommeil, minutes intensives, stress, cycle menstruel, fréquence respiratoire, oxygénation sanguine.

S’appuyant sur ces mesures, on peut fixer divers objectifs à atteindre, ou des alertes d’inactivité ou de fréquence cardiaque anormale.

On voit que cette liste va bien au-delà du simple comptage du nombre de pas quotidien et tend de plus en plus vers un suivi de la santé, afin d’obtenir une représentation globale fitness/santé. Cela dit, Garmin n’intègre pas encore les tout derniers capteurs qu’on voit doucement apparaître sur le marché, comme l’électrocardiogramme ou la mesure de la pression sanguine.

Grâce à TrueUp Physio, les données de la Forerunner 945 LTE et d’autres Garmin compatibles (y compris des compteurs vélo) sont fusionnées dans Garmin Connect.

La Forerunner 945 LTE se pose bien évidemment comme la plus connectée des montres connectées Garmin, n’en déplaise à la Venu 2. La combinaison Wifi, Bluetooth et LTE lui offrent le maximum de capacités.

On retrouve donc :

  • Smart notifications
  • Lecteur de musique
  • Paiement sans contact
  • Météo
  • Calendrier
  • LiveTrack, LiveEvent, messages de spectateurs
  • Assistance et Assistance plus

Télécharger le manuel utilisateur

Autonomie

Garmin a réussi à conserver l’autonomie malgré la réduction de la largeur du boitier. L’augmentation de 1mm de l’épaisseur doit viser à conserver un certain volume pour la batterie. On a donc :

  • 35h d’enregistrement GPS
  • 12h en GPS + musique
  • 7h en GPS + musique + LTE

La connexion LTE est très consommatrice en énergie. Donc, elle se désactive automatiquement si :

  • Elle n’est pas requise
  • La montre est connectée en Bluetooth à un smartphone
  • La montre est connectée à un réseau Wifi

Concrètement, ça veut dire que la connexion LTE ne s’active que lorsqu’on veut utiliser une fonctionnalité connectée sans smartphone (LiveTrack, Assistance plus, etc).

Mais attention à ce qu’annonce Garmin. En effet, la connexion LTE est par exemple beaucoup plus sollicitée par le LiveTrack que par le LiveEvent.

Donc annoncer une autonomie de 7h en mode GPS + musique + LTE ne veut rien dire. Tout dépend de la sollicitation du LTE. Concrètement, avec le LiveTrack LTE activé à la fréquence 1 minute et 3 messages de spectateur reçus, ma constatation en test c’est une consommation de 20% par heure, soit 5h d’autonomie. Sans musique !

Donc si votre question c’est : « est-ce que je pourrai activer le LiveTrack en LTE sur un Ironman ? », la réponse est clairement non. Ma recommandation, c’est donc d’activer la veille en mode LiveTrack LTE. Un rafraichissement toutes les 5 minutes est suffisant pour suivre votre progression. D’autant qu’on ne parle pas là de 1 point toutes les 5 minutes mais bien d’envoyer toutes les données enregistrées pendant 5 minutes. Donc la trace GPS sera précise. Et là, d’après mes tests, on arrive bien à 7h30 d’autonomie, comme l’annonce Garmin.

On est sur 18h d’autonomie pour le LiveEvent configuré avec 1 notification à chaque tour automatique de 1km. C’est quand même une autonomie divisée par 2.

En utilisation montre connectée, Garmin annonce jusqu’à 14 jours d’autonomie. Bon là, ça dépend de votre volume d’entrainement.

Garmin Forerunner 945 LTE Bouton commander i-run

Champs de donnée

  • Temps : durée, durée moy circuit, destination finale, prochain waypoint, circuit, d’arrêt, dans zone, intervalle, total pour plusieurs sports repos (natation)
  • Distance : parcourue, circuit, dernier circuit, jusqu’au waypoint, par coup de rame, par mouvement (natation), nautique, restante
  • Allure : instantanée, moy, circuit, dernier circuit, intervalle
  • Cardio : instantanée, moy, circuit, instantanée intervalle, zone, %FC max intervalle, max intervalle, moy intervalle, % FC max, %FC max circuit, %RFC (réserve de fréquence cardiaque), %RFC circuit, %RFC moy
  • Altitude : baro, GPS, max, min
  • Dénivelé + : total, circuit, dernier circuit, max, moy
  • Dénivelé – : total, circuit, dernier circuit, max, moy
  • Vitesse verticale
  • Pente
  • Cadence (vélo) : instantanée, circuit, dernier circuit, moy
  • Cadence (running) : instantanée, circuit, dernier circuit, moy
  • Calories
  • Cap : boussole, GPS
  • Circuit : nombre de circuits réalisés
  • Condition physique
  • Soleil : lever, coucher
  • Coups de rame : total, circuit dernier circuit, fréquence, fréquence circuit, fréquence dernier circuit
  • Foulée : longueur, longueur circuit, longueur moy
  • Oscillation verticale : instantanée, moy, circuit
  • Temps de contact au sol : instantané, circuit, moyen
  • Equilibre temps de contact au sol : équilibre G/D, équilibre G/D circuit, équilibre G/Dmoy
  • Rapport vertical : instantané, circuit, moyen
  • Taux plané : instantané, circuit, moyen
  • Allure (natation) : 500m, moy 500m, 500m circuit, dernière longueur
  • Type de mouvements (natation) : dernière longueur, intervalle
  • Mouvements (natation) : total, total circuit, total dernier circuit, dernière longueur, circuit, dernier circuit, moy, intervalle, fréquence, fréquence moy, nombre/longueur, nombre/longueur intervalle
  • SWOLF : dernier circuit, dernière longueur, moy, intervalle, circuit
  • Heure : locale, arrivée destination finale, arrivée waypoint
  • Position : latitude, longitude
  • Longueurs (natation) : nombre, intervalle
  • Température : instantanée, max 24h, min 24h
  • GPS : intensité signal
  • Batterie : niveau de charge
  • PCO
  • Pression : ambiante (non étalonnée), barométrique (étalonnée)
  • Relèvement
  • Training effect : aérobie, anaérobie
  • Training stress score
  • Vitesse : instantanée, circuit, dernier circuit, moy, max, nautique
  • Pédalage : efficacité, équilibre G/D, équilibre G/D circuit, équilibre G/D moy, équilibre G/D moy 3s, équilibre G/D 10s, équilibre G/D 30s, fluidité
  • Puissance (vélo) : instantanée, circuit, dernier circuit, max, max circuit, moy, moy 3s, moy 10s, moy 30s, rapport poids/puissance, zone
  • FTP : %FTP
  • Oxygénation musculaire : O2 musculaire, %saturation O2 musc
  • Dérailleur : pignon arrière, plateau avant, combinaison, rapport de transmission
  • Di2 : batterie
  • Phase de puissance à gauche/à droite : PP, PP circuit, PP moy, PPP, PPP circuit, PPP moy
  • Normalized power (NP) : instantané, circuit, dernier circuit
  • Temps assis (vélo) : total, circuit
  • Temps en danseuse (vélo) : total, circuit
  • Fréquence respiratoire

Running

Chaque jour, juste au moment où vous allez faire une séance de course à pied, la Forerunner 945 LTE va vous suggérer une séance d’entrainement. Cette séance est construite à partir de votre niveau de performance (votre VO2max), la qualité de votre récupération la nuit précédente et votre historique de la semaine dans le but de tendre vers un statut d’entrainement productif. Les séances sont variées, avec de l’EF, du seuil, du fractionné, des sprints. Et parfois, elle vous recommandera une journée de repos afin de faire une séance plus intense le lendemain. Si ça vous gonfle (si par exemple vous suivez déjà un plan d’entrainement perso, TrainingPeaks ou autre), vous pouvez le désactiver.

L’interface de l’écran du GPS fix a été modifiée. Maintenant, l’écran affiche l’heure et la durée d’activité (utile lorsque vous mettrez l’activité en pause) et on peut utiliser 2 boutons en attendant l’accroche du signal GPS :

  • Boutons Haut et Bas pour faire dérouler les écrans de donnée, pour consulter la carte par exemple
  • Bouton du milieu pour accéder aux paramètres, entrainements, navigation, LiveTrack, etc

Sur la partie haute de l’écran, on voit des icônes d’état des capteurs, la charge de la batterie et les connexions (Bluetooth avec le smartphone et LTE), ainsi que la progression de la recherche du signal GPS. En général, l’accroche GPS dure 3-5 secondes.

La présentation des séances d’entrainement est aussi plus visuelle, plus agréable à regarder en faisant dérouler les phases.

Le traitement des séances de fractionné a d’ailleurs légèrement évolué. La première nouveauté, c’est l’apparition d’une 2e possibilité pour créer une séance d’intervalles depuis la montre. En plus de la séance de répétitions de type 10 x 30/30, on peut maintenant créer une séance de répétitions ouvertes. La différence, c’est que dans ce cas, on va marquer chaque transition de phase par une pression du bouton Lap.

Alors vous allez me dire qu’on pouvait déjà le faire avant ! Certes mais cette fois, l’utilisation des répétitions ouvertes va ajouter un écran spécifique à la phase. C’est ce qui est nouveau par rapport à l’utilisation du bouton Lap pendant une séance libre. Là, on va avoir un écran Echauffement, puis intervalle 1, puis repos, puis intervalle 2, etc. La seule limite, c’est qu’on ne peut pas personnaliser cet écran d’intervalle.

Ensuite, il y a la classification des intervalles. Si vous faites du fractionné sans avoir programmé de séance en pressant le bouton Lap à chaque changement de phase, ils seront classifiés dans Garmin Connect. Vous pourrez ainsi appliquer un filtre pour ne voir que vos intervalles de travail, par exemple. C’est un bon truc pour vos séances de côtes, pour lesquelles vous allez pouvoir dissocier dans Garmin Connect les montées des descentes. Tout ce qu’il faut, c’est penser à appuyer sur Lap en bas et en haut de chaque montée. Bon, c’est une petite évolution qui n’est pas encore au niveau de la détection automatique de Suunto (sans pression du bouton Lap).

Sur une séance d’intervalles programmée, les données ne sont plus présentées comme avant. Au lieu de l’allure, c’est maintenant la distance ou le temps de l’intervalle qui est mis en avant.

Pour les écrans de donnée normaux, on peut opter pour une disposition de 1 à 6 champs de donnée par écran. Ce que j’aime bien, c’est qu’on peut intégrer quelques champs de donnée graphique (oscillation verticale, ratio vertical, temps de contact au sol, équilibre G/D, cadence, FC, training effect, boussole, dénivelé, PacePro) parmi ces champs de donnée. Ca améliore la présentation.

Sinon, on peut faire d’autres types de séances, avec :

  • des alarmes (FC, allure, heure, distance, calories, altitude, proximité, cadence, boire, manger, demi-tour, retour maison)
  • des tours auto ou manuels
  • un métronome

Il ne faut pas croire que les fonctionnalités d’assistance sont des assurances tout risque. Je vous rappelle qu’il faut être sous couverture 4G, ce qui est loin d’être généralisé en France en 2021. Il m’est déjà arrivé en forêt dans les Yvelines de perdre le LiveTrack à cause d’une perte de la connexion LTE. J’ai vérifié sur mon smartphone et effectivement, celui-ci était passé en 3G et n’était plus en 4G. La conséquence, c’est que j’ai reçu une alerte « LiveTrack déconnecté » sur la montre. Dans ce cas, le LiveTrack n’est pas coupé pour autant, il est juste mis en pause le temps de retrouvé de la 4G. Une fois que c’est fait, la position se met à jour.

Lorsqu’on utile le LiveTrack LTE avec la veille, c’est différent. Là, on va avoir une alerte ‘LiveTrack non connecté’ toutes les 5 minutes. Facile de comprendre pourquoi. La montre enregistre 5 minutes de données > elle active la connexion LTE > les données sont transférées > la montre coupe le LTE et repart sur une période de 5 minutes d’enregistrement. Mais à la longue, c’est chiant d’avoir ces alertes toutes les 5 minutes…

A l’issue d’une séance de sport, vous pouvez saisir une auto-évaluation (RPE) pour taguer la séance selon vos sensations et l’effort perçu.

Ensuite, vous pourrez éventuellement voir un petit soleil ou une petite montagne sur le résumé. Il s’agit des indicateurs d’acclimatation à l’altitude et à la chaleur lorsqu’une séance est réalisée par plus de 28 degrés ou à plus de 850m d’altitude. Chaque séance ou chaque jour passé incrémente un indice, exprimé en pourcentage. La Forerunner 945 LTE peut par exemple indiquer au printemps que vous êtes acclimaté à la chaleur à 16%. Ces données sont ensuite reprises pour le calcul des algorithmes physiologiques.

Le gestionnaire d’alimentation est plus limité que sur les Fenix. On ne peut configurer qu’un seul profil de réglages pour le mode économie d’énergie. On peut aussi utiliser le mode GPS UltraTrac mais je vous rappelle que ça va dégrader la précision GPS.

D’ailleurs, je ne l’ai pas remarqué tout de suite, mais le gestionnaire d’alimentation n’affiche plus la durée prévisionnelle avec le reste de batterie. Sur les Garmin depuis 2 ans, la montre calculait l’autonomie prévisible en fonction des paramètres du profil sportif. Sur la Forerunner 945 LTE, elle le fait en mode montre, mais pour les modes sportifs, elle affiche juste l’icône de batterie. Je pense que c’est une conséquence de la difficulté à prédire l’impact de l’utilisation du LTE qui varie probablement de 1 à 10 entre le LiveTrack et le LiveEvent.

Autres sports

On retrouve sur la Forerunner 945 LTE une panoplie de profils sportifs bien plus larges que ceux liés de près ou même de loin au triathlon.

Sur les profils de vélo, on retrouve des fonctionnalités similaires aux profils de course à pied. On peut créer des entrainements simples ou complexes, personnaliser l’affichage des écrans, faire du suivi d’itinéraire sur la carto, activer le LiveTrack, etc.

A noter toutefois que certaines fonctionnalités nécessitent un capteur de puissance. C’est le cas de :

  • VO2max
  • Statut d’entrainement
  • Suggestions quotidiennes d’entrainement

Le profil Musculation gère la détection des mouvements et le comptage automatique des répétitions et des séries, avec la possibilité d’indiquer le poids utilisé. Depuis Garmin Connect, on peut programmer des séances à partir d’une énorme banque d’exercices.

Deux profils de natation sont disponibles, pour la piscine et en eau libre, avec un mode drill pour comptabiliser la distance réalisée sur les séries sans mouvements de bras (qui ne sont pas détectées automatiquement) et un écran de repos automatique lorsque la montre détecte une attente entre 2 séries.

Garmin reste la meilleure option pour tous les sports de rame (SUP, aviron, rameur, etc) car ces profils sportifs disposent de métriques spécifiques aux coups de rame (fréquence, distance par coup de rame, etc), ce qu’on ne trouve pas sur les autres marques comme Suunto ou Polar.

Les profils pour le ski de fond ont la particularité d’enregistrer la puissance développée pour peu que vous utilisiez une ceinture cardio HRM-Pro.

Multisport / triathlon

Les modes triathlon et Multisport sont entièrement paramétrables :

  • Choix des 3 activités enchainées (natation en piscine / en eau libre, vélo / VTT, course à pied / trail ou même encore d’autres disciplines si vous voulez)
  • Ajout possible d’autres activités pour enchainer plus de 3 disciplines sportives
  • Possibilité de répéter un cycle de plusieurs disciplines
  • Navigation avec carto
  • LiveTrack, LiveEvent et message de spectateurs

Le profil Swimrun est tout simplement un mode multisports avec une répétition des activités Trail et Natation en eau libre. On peut tout à fait créer un profil Run & bike sur le même principe.

Précision GPS / cardio

Pour commencer, une sortie course à pied en endurance fondamentale : aucun souci pour le capteur cardio optique de la Forerunner 945 LTE.

On monte un peu en intensité et le suivi est toujours quasiment parfait. En fait, le nouveau capteur cardio optique de Garmin est tout à fait capable de remplacer une ceinture cardio pour toutes les séances d’endurance, de récupération, etc.

Bon, je vous le montre quand même, sur 11 sortie running réalisées avec la Forerunner 945 LTE, voici le plus mauvais suivi cardio que j’ai obtenu. Le rectangle gris masque une pause pendant laquelle le suivi de la fréquence cardiaque par la ceinture thoracique a merdé. On observe 2 déviations d’environ 3 et 6 minutes. C’est suffisant pour fausser les résultats des algorithmes de training effect, temps de récupération et charge d’entrainement.

Une séance tempo et une précision cardio qui est tout à fait acceptable.

Enfin, une séance de trail sur laquelle ma ceinture cardio (pourtant pas la même que sur la 3e séance ci-dessus) a merdé. Ou plutôt c’est moi qui ait merdé. J’ai mouillé les électrodes ; bon OK, je les ai léchées, comme tout le monde (sérieux, qui passe sa ceinture sous le robinet pour humidifier les électrodes ?). Après, je me suis occupé de je-ne-sais-plus-trop-quoi et je suis parti courir. Sauf qu’elles avaient eu le temps de sécher (et il ne fait pas super chaud en ce moment). Donc le temps que je m’en rende-compte, que je les rehumidifie (que je les relèche quoi), les 8 premières minutes sont foirées.

Sinon, pour le reste de la sortie, c’est moins précis que les courbes que je vous ai présentées précédemment mais c’est pas mal quand même. Bref, pour moi, Garmin possède le meilleur capteur cardio optique du marché.

Côté précision GPS, je m’attendais à moins bien que la Forerunner 745, simplement parce que l’autonomie est plus grande (36h contre 18h) pour une taille de boitier similaire.

Ben finalement, c’est pas si mal. Ici en plein forêt, les courbes sont plus précises que celles de la trace de la Coros Pace 2.

En ligne droite, on s’aperçoit que la trace GPS de la Pace 2 est plus lissée que celle de la Forerunner 945 LTE.

Difficile toutefois de départager les 2 montres en comparant la précision GPS. La trace GPS de la Forerunner 945 LTE est plus aiguisée au niveau de la traversée sur le passage piéton (à peu près au milieu de l’image). Mais sur les 2 virages à 90 degrés, la partie droite semble donner l’avantage à la Forerunner 945 LTE tandis que la partie gauche, juste après le passage sous le pont de chemin de fer, donne avantage à la Coros.

Changement de Coros et cette fois la Vertix avec le réglage GPS + GLONASS + Galileo + Beidou prend l’avantage et la trace est plus fidèle à la réalité.

Pourtant, il y a cet endroit où la Forerunner 945 LTE a produit une meilleure trace GPS que la Vertix 2 sur 2 sorties différentes (je ne vous en mets qu’une mais l’autre est pareil). Sur cette portion, la trace de la Forerunner 945 LTE est parfaitement alignée avec l’itinéraire que j’ai emprunté.

Sur cette sortie en forêt, les 2 montres GPS ont des performances similaires en ligne droite. Pour la partie en zigzag, il s’agit d’un single VTT, donc je ne suis pas certain que le tracé réel soit bien tel qu’il est représenté en pointillés. Difficile de départager les 2 montres GPS, même si au final la différence est quand même de 200m. Peut-être que, comme pour la Pace 2, la trace de la Coros est un peu plus lissée que celle de la Garmin.

Une autre sortie sur laquelle j’ai emprunté un single VTT et de nouveau la distance mesurée par la Forerunner 945 LTE est supérieure à celle de la Vertix 2. Mais difficile de dire laquelle est dans le juste.

Pour finir, rien à redire côté précision de l’alti baro.

Activité quotidienne

Ok, la base est assurée : nombre de pas, étages gravis, calories brûlées, minutes intensives. On peut activer une alerte d’inactivité et des alertes d’objectifs.

Le suivi santé peut se faire via l’alerte de fréquence cardiaque anormale, le suivi du stress (combiné avec les exercices de respiration guidée) et, pour les femmes, le suivi du cycle menstruel.

Move IQ permet de détecter automatiquement certaines activités comme le vélo, la marche ou la course à pied. Move IQ enregistre l’activité mais sans déclencher le GPS. A utiliser pour des trajets du quotidien pour aller à la gare, ou des choses comme ça.

Le body battery reste le meilleur indicateur d’équilibre activité physique / récupération. Il intègre de nombreuses composantes (sport, activité quotidienne, stress, sommeil, repos) pour donner une indication sur l’état d’énergie du corps. Comme avec un indicateur de charge de batterie, l’idée est de visualiser simplement si vous avez encore beaucoup de jus au moment de débuter votre séance ou pas. Ou voir si vous récupérez bien suffisamment de jus après chaque nuit de sommeil.

L’oxymètre de pouls mesure l’oxygénation sanguine (SpO2). Attention, ce capteur consomme à lui tout seul beaucoup de batterie. Je vous recommande de ne l’activer que la nuit. Il est dans ce cas utilisé pour mieux apprécier la récupération. Ce capteur (la petite LED rouge) nécessite 30 secondes d’immobilité pour fonctionner. Donc de toute façon, il est rare qu’il arrive à prendre des mesures en fonctionnement automatique en journée. Mieux vaut, si besoin, déclencher des mesures manuelles depuis le widget.

La SpO2 est aussi un indicateur de l’acclimatation à l’altitude. Lors de mes tests précédents avec des Fenix, je suis arrivé à la conclusion qu’on n’observe aucun impact sur l’oxygénation sanguine en-dessous de 2000m d’altitude (lorsqu’on habite comme moi à 50m d’altitude toute l’année). C’est pourquoi je le désactive la journée. Mais si vous allez faire une semaine d’alpinisme l’été, vous pouvez l’activer et prendre une mesure d’oxygénation sanguine lorsque vous serez au refuge (que ce soit pour y dormir, manger une part de tarte aux myrtilles ou boire une bière).

La Forerunner 945 LTE dispose d’un widget pour présenter les statistiques de la dernière nuit de sommeil (ce qui n’est pas le cas de la plupart des montres GPS Garmin avec lesquelles on est obligé d’aller voir ça dans Garmin Connect). Si on veut plus d’historique de données, il faudra aller chercher sur Garmin Connect.

Ce widget est constitué de 3 écrans :

  • Durée, score et qualité
  • Graphique des phases de sommeil (profond, léger, paradoxal, éveillé)
  • Durée dans chaque phase

On n’a toujours pas de présentation des données des siestes dans le widget sommeil. Cela dit, une sieste est bien prise en compte par le Body battery.

Garmin n’a pas ajouté le widget Aperçu santé de la Venu 2. C’est un test de 2 minutes qui compile les données de FC, SpO2, VFC, stress et fréquence respiratoire. Pas d’explication.

Montre connectée

Grâce à la connexion LTE, le LiveTrack fonctionne désormais sans téléphone (je crois qu’à ce stade du test, vous l’avez bien compris), . La montre toute seule est capable de relever votre position GPS et de l’envoyer à vos proches ou un service de secours. Ca peut être utile pour une question de sécurité, lorsque vous courez seul (même si, on ne va pas se le cacher, c’est quand même mieux d’emmener son téléphone avec soi).

Mais le plus intéressant, c’est pour transmettre votre position en temps réel sur une course. Ca permet de ne pas s’embarrasser d’un téléphone dans une poche le temps de la course et ça évite d’aller chercher une application sur internet qui va retransmettre votre position pas forcément en direct. Avec la Forerunner 945 LTE, votre montre va faire le boulot et surtout, vos proches recevront toujours le même message, reconnaitront toujours la même interface, quelle que soit la course à laquelle vous participez. Faites quand même bien attention à vos réglages en fonction de la durée de la course ( = de l’autonomie désirée).

La carte est rafraichie toutes les minutes. On ne parle pas là de 1 point toutes les minutes mais d’un envoi de toutes les données de la minute précédente. Pour économiser de la batterie, on peut activer la veille du LTE pour que les données ne soient envoyées que toutes les 5 minutes.

La nouveauté, c’est qu’après avoir reçu l’email de LiveTrack, les spectateurs pourront vous envoyer un message d’encouragement, soit audio (30 secondes), soit en texte (pas plus de 50 caractères).

Pour un message texte, vous recevrez le message comme une notification, dans le tiers supérieur de l’écran. Cela dit, il faudra aller vite pour le lire, car il disparait au bout de 5-6 secondes et on ne peut plus le consulter une fois qu’il a disparu. Je n’ai pas utilisé cette fonctionnalité sur une course, mais juste sur des séances d’entrainement et elle me semble difficilement utilisable car le message disparait trop vite. Franchement, quand on est dans la course, on est déjà surpris par la notification, ensuite il faut réaliser l’origine de l’alerte (sur une course, vous pouvez avoir des alertes de tour, de FCmax ou autres), puis on commence à lire le message et c’est là qu’il disparait. Je pense que Garmin devrait faire évoluer la temporisation.

Pour un message audio, il vaudra que vous ayez un casque audio connecté à la Forerunner 945 LTE et la lecture sera automatique. Actuellement, on ne peut pas enregistrer de message audio sur un iPhone (encore un blocage d’Apple dont je ne connais pas la raison).

Ensuite, on peut activer le LiveEvent. C’est un peu différent du LiveTrack en ce sens que l’objectif n’est pas de partager votre position mais d’envoyer à vos contacts des notifications par SMS qui les tiendront au courant de votre progression sur une course. Vous pouvez programmer un envoi au départ, à l’arrivée et à intervalles réguliers (avec un déclencheur basé sur une distance, une durée ou à chaque tour).

Ils recevront un message indiquant le chrono, la distance, l’allure moyenne, l’allure du dernier tour, l’estimation du temps final. C’est cool. Mais attention quand même à ne pas les spammer, car 1 SMS à chaque 1km si vous courrez un marathon, ça risque de les gonfler sévère.

Le LiveEvent est un service qui s’active indépendamment du LiveTrack. Mais lorsque vous activez le LiveEvent, le LiveTrack s’active automatiquement, pensez donc à le désactiver.

Notez bien qu’avec le LiveEvent, vos contacts ne pourront pas vous envoyer de message de spectateur. C’est une fonctionnalité couplée au LiveTrack. Il peut être activé pour les 24h à venir. C’est pratique, ça veut dire qu’on peut configurer ça tranquillement la veille d’une course, à l’hôtel.

Pour la première fois sur une montre GPS Garmin, il y a 3 niveaux d’assistance en cas d’événement imprévu :

  • L’envoi manuel d’un message à votre liste de contact(s) d’urgence en appuyant 10 secondes sur le bouton en haut à gauche, avec la possibilité de modifier le message (donc pas seulement un message ‘SOS’)
  • L’envoi automatique d’un message de détresse à votre liste de contact(s) d’urgence suite à la détection d’une chute (si vous avez activé l’option dans les réglages)
  • L’envoi d’un message de détresse à l’IERCC, un centre professionnel d’assistance et de coordination des secours (Assistance plus)

Ces 3 fonctionnalités peuvent utiliser un smartphone connecté en Bluetooth ou la puce LTE de la montre lorsqu’elle n’est pas connectée à un smartphone. Sur les 2 premiers modes d’assistance, vous pouvez choisir d’envoyer un message préformaté ou taper un message à la main (oui, il y a maintenant un clavier, même si c’est hyper galère avec des boutons).

Ca me semble intéressant. Ca m’est arrivé 1 fois de déclencher une alerte sans le faire exprès et je peux vous dire que ma femme a bien flippé et m’a appelé dans la foulée. Maintenant qu’on a la possibilité de personnaliser le message, on peut opter pour ‘tout va bien mais vient me chercher’ ou ‘1h de retard’.

Quant à Assistance plus, il ne faut pas trop jouer avec, car vous allez être mis en contact avec le centre IERCC de Garmin qui risque de déclencher l’envoi de secours (hélicoptère, PGHM, etc). En fait, Assistance plus, c’est la fonctionnalité que personne ne souhaite avoir à utiliser un jour.

Rappelez-vous quand même que même en mode LTE, l’émission du message SOS dépend de la couverture LTE. On n’est pas sur les mêmes capacités qu’une balise InReach.

La Forerunner 945 LTE offre plusieurs possibilités pour écouter de la musique de manière autonome, en couplant simplement un casque audio en Bluetooth :

  • Lecteur de mp3 embarqué
  • Synchronisation des playlists Spotify, Deezer ou Amazon Music (nécessite un compte Premium sur ces plateformes)

L’utilisation d’une plateforme Spotify, Deezer ou Amazon Music ne se fait pas en streaming. Il faut avoir au préalable sélectionné des playlists favorites qui seront synchronisées dans la mémoire de la montre. Ce sont donc ces morceaux qui pourront être écoutés (même sans smartphone à proximité) et pas du streaming via LTE. Les playlists sont mises à jour à chaque reconnexion en Wifi.

On peut aussi utiliser la Forerunner 945 LTE pour faire du paiement sans contact. Garmin Pay n’a pas évolué depuis plusieurs années et reste compatible avec peu de banques en France. Vous serez probablement obligé de passer par un service intermédiaire comme Max.

La Forerunner 945 LTE reçoit bien évidemment toutes les notifications de votre smartphone : SMS, email, WhatsApp et autres applications, appels entrants, etc. De plus en plus d’émoticônes passent, mais pas les images. Avec un smartphone Android, on peut répondre à un message. Pas avec un iPhone car Apple bloque cette fonctionnalité (ou la réserve aux Apple Watch, ça dépend comment on voit les choses).

En complément, des widgets présentent la météo et votre calendrier, sur lequel sont regroupés aussi bien vos rendez-vous que vos entrainements programmés.

Le Wifi peut servir à synchroniser les données avec Garmin Connect lorsque vous rentrez chez vous. Honnêtement ça n’est plus vraiment utile, la synchronisation fonctionne maintenant en tâche de fond via Bluetooth, c’est automatique et rapide. En revanche, le Wifi est utile pour transférer de la musique dans la mémoire de la montre.

Conclusion du test de la Forerunner 945 LTE

Comme souvent ces dernières années, Garmin conserve l’avantage technologique sur ses concurrents en proposant sur le marché une fonctionnalité exclusive à Garmin (comme la recharge solaire, la cartographie ou le GLONASS en leur temps).

La connexion LTE apporte une extension des fonctionnalités à la Forerunner 945 LTE. Clairement, ce ne sont pas des fonctionnalités dont tout le monde a besoin et encore moins indispensables. Mais je trouve que Garmin a fait un bon travail pour imaginer les usages dont les sportifs pourraient bénéficier avec cette nouvelle technologie. Finalement, je trouve ces fonctionnalités de sécurité et de motivation plus intéressantes qu’une Garmin avec laquelle pour pourrait juste téléphoner.

Les limites de la couverture 4G font qu’elles ne se destinent pas à une pratique en montagne ou pour l’aventure mais plutôt aux sportifs pendant la saison des courses. Pour ces derniers, ça apportera un peu de tranquillité d’esprit et pourquoi pas un petit boost de motivation. De plus, le plan de souscription sans abonnement fait qu’on peut payer quelques euros juste pour l’activer pendant 1 mois, le temps de faire sa course et couper l’abonnement après. Attention, l’abonnement est en renouvellement automatique si vous ne faites rien (d’ailleurs il faut que je pense à stopper le mien). Merci à tous ceux qui passent leurs commandes via les liens affiliés sur le blog, les commissions me permettent de financer ce genre d’abonnements (Strava, Deezer, Garmin LTE).

Vous avez trouvé ce test utile ? Soutenez le blog en commandant chez un partenaire.

Lorsque vous consultez un article de « test », vérifiez toujours qu’il contient des vraies photos prises pendant le test. S’il ne contient que des images du produit sur fond blanc, alors ce n’est pas un test. L’auteur d’un tel article l’a écrit sans jamais avoir eu le produit dans les mains. Je vous laisse juger de la pertinence de ses analyses…

Un test complet, ça demande du temps. Je ne suis pas payé pour le faire. Si vous êtes intéressé par l’achat de matériel sportif, vous pouvez me soutenir en passant par un des liens ci-dessous. Je toucherai une commission, ce qui contribuera à l’avenir de ce blog (et je vous en remercie).

Garmin Forerunner 945 LTE noire Bouton commander i-run
Garmin Forerunner 945 LTE blanche Bouton commander i-run
Bracelet nylon 22mm Bouton commander amazon
Protection d’écran Bouton commander amazon

20 commentaires

  • Jo

    Bonjour,
    Je me pose deux questions suite a ton test:
    – de quelle Fenix 6 parles-tu quand tu dis plus petite de 1mm mais un écran plus grand de 260×260?
    – comment se fait-il que sur les sorties tests la Garmin donne 40m de d+ alors que la vertix 130?
    Merci pour ton travail!

    • Jérôme

      Bonjour
      – la Fenix 6
      – sur les sorties à peu près plates, les écarts peuvent vite paraître démesurés. Il y a des problèmes de seuils. Genre une marque compte de 3m en 3m alors que l’autre compte de 5 en 5. Si la sortie est plate avec juste des petites vagues de 4m de d+ (tu conviendrais que c’est presque négligeable), la première marque va compter 3m à chaque fois alors que la 2e marque comptera 0.

  • Eychenne

    J ai actuellement une Venu 2 mais il me manque des données plus orientées entraînements comme le temps de récupération. Me conseillez vous de passer de la venu 2 a la 945 lte aurais je un vrai gain?

    Merci d’avance

  • Humeau

    Merci Gérôme,
    Est-ce que cette montre 945 LTE a les mêmes fonctionnalités que la Fenix 6?
    En effet il me semblait de mémoire que l’ancienne 945 avait les mêmes fonctionnalités que la Fenix 6 mais pour moins chère.

    En gros, ayant une ancienne Fenix 5 ( notamment pas fiable sur les hauteurs de dénivelé comme mes anciennes Garmin d’ailleurs 🙁 et a priori la Fenix 6 fct mieux de ce côté là)

    Faisant surtout du jogging, aviron, marche soutenue en montagne et vélo et autres,…
    faudrait-il que je prenne la Fenix 6 que j’avais prévu d’acheter où est-ce que la 945 LTE aura les mêmes fonctionnalités (ou éventuellement sinon lesquels en moins que la Fenix 6, la carto je suppose, mais autre ?).

    Merci si possible pour ta comparaison.

  • poitou2

    Sauf erreur de ma part, la 945 est équivalente à la f6 ainsi que l’était la 935 à la f5.
    Amicalement.

  • Serge JALET

    Bonjour Jérome et tous,
    Dans ce texte, tu parles d’une consommation d’environ 20% par heure qui ferait une autonomie de 5 heures environ.
    Ma question ne porte en fait pas sur la consommation de cette montre, mais sur le fait suivant:
    Lorsque Garmin annonce une autonomie de, par exemple pour la f6 x Pro, de 60 heures en GPS, prennent-ils en compte les 100% de l’accu ou les 85 à 90% ? As-tu des informations à ce sujet ?
    A savoir qu’une alarme arrive sur la montre aux environs de 20% et parfois aussi à 15%, ce qui est bien dans le sens
    d’une bonne utilisation de la batterie (car laisser descendre l’accu aux environs de 0% est très mauvais pour sa longévité).
    Merci pour ces vidéos et analyses et bien à toi !

    • Jérôme

      Bonjour
      Quand les fabricants annoncent une autonomie, c’est toujours « jusqu’à XXh ».

      • Serge JALET

        Rebonjour Jérome,
        J’ai dû mal m’expliquer ou bien je ne comprends pas ta réponse !
        Reprenons le cas de la f6 X Pro comme exemple, si ce temps de 60 heures affirmé par Garmin est exact
        (c’est souvent surfait mais soit), est-ce en utilisant les 100% ou les 85/90% de l’accu ?
        Autrement dit, si personnellement je n’utilise que 85% (de 100% -> 15%), aurais-je les 60 heures ou seulement 85% de ces 60 heures (soit 51 heures) ?
        Bien à toi.

  • Sam

    Bonjour,

    Le capteur cardio de la 945 LTE est-il le même que celui de la Fenix 6 Pro ou est-il plus récent et plus précis ?

    Merci d’avance.

  • Mathieu

    Si on ne prend pas en compte le LTE
    Et son prend en compte les nouveaux capteur ( altimètre / capteur cardio / gps / automonie )
    Que conseil tu entre une 945 LTE ou une Fenix 6 Sapphire

    • Jérôme

      Bonjour
      Tout dépend de ce que tu veux faire avec et quels sont tes critères.

      • Mathieu

        J’avais une 945 qui me convenait mais qui est tombé en rade
        Ducoup j’hésite à partir sur une 945 LTE ou la Fenix 6 Sapphire

        Le LTE ne m’intéresse pas forcément,
        et j’ai bien compris que la principale différence est la dessus
        mais je cherche le modèle qui pourra me fournir la meilleur qualité de gps / alti / autonomie ( par exemple, il me semble avoir lieu sur ton site que le gps de la 945 n’étais pas le mieux …. )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.