10 montres GPS pour la randonnée en 2022 (et tous les budgets)

Montre GPS randonnée 2021

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Il y a les montres qui donnent l’heure, celles qui sont faites pour le sport et puis celles qui peuvent servir en randonnée. Parce que les besoins pour une montre GPS de randonnée sont différents de ceux pour la course à pied ou le vélo, ça mérite bien une petite sélection particulière.

Ben oui, pour un usage en randonnée, on n’a pas besoin de tous les derniers algorithmes et métriques physiologiques (si vous ne savez pas de quoi je parle, ce n’est pas grave). On n’a pas besoin de mesurer sa variabilité de fréquence cardiaque (pareil, si vous ne savez pas ce que c’est, ce n’est pas grave). Autant rester sur un budget raisonnable plutôt que d’acheter plein de trucs inutiles.

Par contre, il y a certains capteurs et fonctionnalités à côté desquels il ne faut pas passer. Je vais dire un truc qui va en faire bondir certains, mais certaines montres GPS sont capables de remplacer la carte et la boussole (mais pas encore l’Opinel). Ben oui, en 2022, certaines montres GPS embarquent une boussole, un altimètre et même une carte ! Mais en même temps, tous les randonneurs n’ont pas besoin de la cartographie au poignet, soit parce qu’ils partiront toujours avec une carte papier, soit parce qu’ils pourront compter sur leur smartphone en cas de besoin.

Voilà pourquoi j’ai fait plusieurs sélections de montres GPS pour la randonnée, en fonction de votre pratique et votre budget.

4 montres GPS de randonnée avec carto

Garmin Epix 2 Sapphire

Garmin Epix Gen 2 présentation
  • Trouver son chemin : cartographie, suivi d’itinéraire, turn by turn, boussole, coordonnées GPS
  • Anticiper la météo : prévisions météo, graphique de pression atmosphérique, alerte orage
  • Altimètre : barométrique
  • Autonomie : 47h
  • Résister aux éléments : étanchéité 100m, MIL-STD-810G, saphir

Vous pouvez partir faire un trek à l’autre bout du monde, sur une Epix 2 Sapphire, on peut ajouter de la cartographie pour couvrir le monde entier (à l’achat, la cartographie de l’Europe est fournie et il reste de la mémoire pour ajouter d’autres cartes). La présence de la cartographie permet de créer des itinéraires directement depuis la montre, soit en boucle, soit vers un point particulier (refuge, point sur la carte ou coordonnées GPS). Le nouvel écran Up ahead fonctionne comme un roadbook qui présente les prochains points d’intérêt sur le parcours.

Pourquoi avoir mis en 1e position l’Epix 2 Sapphire ? Pour son écran AMOLED qui améliore le rendu de la carto, ses 32Go de mémoire (la version standard n’a que 16Go), le mode multi GNSS double fréquence qui améliore la précision GPS (utile en montagne) et sa vitre en saphir.

Mon test de l’Epix 2 Sapphire

Garmin Epix Sapphire Bouton commander i-run
Garmin Epix Sapphire Bouton commander i-run

Garmin Fenix 7X Sapphire

Fenix 7 avis
  • Trouver son chemin : cartographie, suivi d’itinéraire, turn by turn, boussole, coordonnées GPS
  • Anticiper la météo : prévisions météo, graphique de pression atmosphérique, alerte orage
  • Altimètre : barométrique
  • Autonomie : 89h + 33h avec recharge solaire
  • Résister aux éléments : étanchéité 100m, MIL-STD-810G, saphir

La Fenix 7X Sapphire partage toutes les fonctionnalités de l’Epix 2 Sapphire, avec en plus :

  • Un écran plus grand qui permet donc de voir une plus grande portion de carte
  • Une autonomie plus grande, ce qui sera utile pour de la randonnée itinérante

Le seul compromis se trouve sur l’écran, de type transréflectif, donc plus terne et avec une moins bonne résolution qu’un écran AMOLED.

Mon test de la Fenix 7X Sapphire

Garmin Fenix 7X Solar Sapphire Bouton commander i-run
Garmin Fenix 7X Solar Sapphire Bouton commander i-run

Garmin Fenix 6S/6/6X Pro ou Sapphire

  • Trouver son chemin : cartographie, suivi d’itinéraire, turn by turn, boussole, coordonnées GPS
  • Anticiper la météo : prévisions météo, graphique de pression atmosphérique, alerte orage
  • Altimètre : barométrique
  • Autonomie : 25 à 60h en fonction des modèles
  • Résister aux éléments : étanchéité 100m, MIL-STD-810G, saphir

Les Fenix 6 Pro ou Fenix 6 Sapphire sont en 2022 un bon moyen de se payer une super montre GPS de randonnée sans payer trop cher. Tous les capteurs qu’il faut, une bonne carto avec une panoplie complète d’outils de navigation, bonne autonomie. Et avec la sortie de la Fenix 7, leur prix a bien baissé. En fonction des stocks que les revendeurs ont à écouler, on peut trouver des promotions de 30 à 40%.

En 2022, une Fenix 6 Pro ou Sapphire, c’est un choix de raison.

Mon test de la Fenix 6 Pro

Mon test de la Fenix 6X Pro Solar

Garmin Fenix 6 Sapphire Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6S Pro Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6 Sapphire Titanium Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6 Pro Solar Titanium Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6X Pro Solar Titanium Bouton commander i-run

Coros Apex Pro

  • Trouver son chemin : cartographie, suivi d’itinéraire, boussole, coordonnées GPS
  • Anticiper la météo : graphique de pression atmosphérique
  • Altimètre : barométrique
  • Autonomie : 40h
  • Résister aux éléments : étanchéité 100m

Coros a coup sur coup ajouté la cartographie à l’Apex Pro par une mise à jour puis fait baisser son prix de 100€. Le résultat est que l’Apex Pro est en 2022 la montre GPS avec cartographie la moins cher. La différence avec la cartographie de Garmin, c’est que celle de Coros est ‘juste’ un fond d’écran. Néanmoins, pour de la randonnée, la combinaison du suivi d’itinéraire et du fond de carte fonctionne très bien.

Saphir, titane, rien à redire du côté des matériaux. Le point fort de l’Apex Pro, c’est son bouton molette qui rend l’interface super pratique à utiliser.

Mon test de l’Apex Pro

Coros Apex Pro Silver Bouton commander i-run
Coros Apex Pro Black Bouton commander i-run

3 montres GPS sans carto pour la rando en montagne

Suunto 9 Peak

Suunto 9 Peak snap to route
  • Trouver son chemin : suivi d’itinéraire, boussole, coordonnées GPS
  • Anticiper la météo : graphique de pression atmosphérique, alerte orage
  • Altimètre : barométrique
  • Autonomie : 25h
  • Résister aux éléments : étanchéité 100m, saphir

C’est la petite dernière de Suunto. Une construction robuste (boitier en métal et vitre en saphir) pour un poids plume de seulement 52g qui conviendra aux petits poignets. Elle n’en reste pas moins fonctionnelle puisqu’elle embarque toutes les fonctionnalités de la Suunto 9 Baro. Le nouvel algorithme Snap to route va permettre d’avoir une précision GPS parfaite pour mesurer la distance le long d’un itinéraire GPX. La force de Suunto, s’est les capacités offertes par l’application pour tracer des itinéraires, avec des cartes de chaleur pour la randonnée et l’alpinisme (plus 11 autres sports) ainsi que l’identification des points de départ les plus utilisés (idéal pour repérer un parking ou un refuge), rendu 3D des reliefs.

Mon test de la Suunto 9 Peak

Suunto 9 Peak all black Bouton commander i-run
Suunto 9 Peak Titanium Bouton commander i-run
Suunto 9 Peak Full Titanium Bouton commander i-run

Polar Grit X Pro

Avis Grit X Pro
  • Trouver son chemin : suivi d’itinéraire, boussole, coordonnées GPS
  • Anticiper la météo : prévisions météo
  • Altimètre : barométrique
  • Autonomie : 40h
  • Résister aux éléments : étanchéité 100m, saphir

Polar a fait évoluer sa série de montres GPS pour l’outdoor en améliorant aussi bien l’aspect matériel (vitre saphir) que logiciel. La Grit X Pro coche tous les critères d’une montre GPS de randonnée (alti baro, suivi d’itinéraire, profil d’altitude, boussole, coordonnées GPS, heures de lever et coucher du soleil). Une seule absence à déplorer pour les randonneurs les plus avertis : le champ de donnée de vitesse ascensionnelle.

Mon test de la Grit X Pro

Polar Grit X Pro Titan Bouton commander i-run
Polar Grit X Pro Black Bouton commander i-run
Polar Grit X Pro Copper Bouton commander i-run
Polar Grit X Pro Gold Bouton commander i-run

Garmin Instinct 2/2S Solar

Test Garmin Instinct 2
  • Trouver son chemin : suivi d’itinéraire, turn by turn, boussole, coordonnées GPS
  • Anticiper la météo : prévisions météo, graphique de pression atmosphérique, alerte orage
  • Altimètre : barométrique
  • Autonomie : 30h + 18h avec recharge solaire ou 22h + 6h en fonction des modèles
  • Résister aux éléments : étanchéité 100m, MIL-STD-810G

Si le design du boitier aux allures de G-Shock n’a pas changé, Garmin a amélioré beaucoup de choses sur cette seconde édition de la série des montres GPS pour l’aventure de Garmin. La résolution de l’écran a été doublée (la piètre résolution était mon principal grief contre la 1er édition). Cette meilleure résolution améliore la visualisation de l’écran de suivi d’itinéraire. L’efficacité de la recharge solaire a elle aussi été améliorée, ce qui permet même à l’Instinct 2 d’avoir une autonomie illimitée en mode montre connectée.

Mon test de l’Instinct 2 Solar

Garmin Instinct 2 Solar Bouton commander i-run
Garmin Instinct 2S Solar Bouton commander i-run

3 montres GPS sans carto pour la rando en plaine (à moins de 300€)

Suunto 5 Peak

Suunto 5 Peak running
  • Trouver son chemin : suivi d’itinéraire, turn by turn, boussole, coordonnées GPS
  • Anticiper la météo : néant
  • Altimètre : GPS
  • Autonomie : 20h
  • Résister aux éléments : étanchéité 30m

C’est la dernière montre GPS de Suunto, qui partage bon nombre de fonctionnalités avec sa grande sœur la Suunto 9 Peak. On profite de la même manière de l’étendue des outils pour tracer un itinéraire sur l’application : cartes de chaleur pour la rando et l’alpinisme (+11 autres sports), points de départs les plus utilisés (parkings, refuges, etc), rendu 3D des reliefs. Le seul capteur qui change, c’est l’alti GPS qui remplace l’alti baro. Sinon, l’interface est identique et on retrouve les fonctionnalités clés : suivi d’itinéraire, profil d’altitude, snap to route, boussole, coordonnées GPS, heures de lever et coucher du soleil. En fait, la seule conséquence de l’absence d’alti baro, c’est l’absence de données météo et d’alerte orage.

Mon test de la Suunto 5 peak

Suunto 5 Peak Black
Bouton commander i-run
Suunto 5 Peak Ochre
Bouton commander i-run
Suunto 5 Peak Cave green
Bouton commander i-run
Suunto 5 Peak Dark heather
Bouton commander i-run
Suunto 5 Peak Ridge sand
Bouton commander i-run
Suunto 5 Peak Ridge sand multicolor
Bouton commander i-run

Garmin Forerunner 245

Forerunner 245 météo
  • Trouver son chemin : suivi d’itinéraire, coordonnées GPS
  • Anticiper la météo : prévisions météo
  • Altimètre : GPS
  • Autonomie : 24h
  • Résister aux éléments : étanchéité 50m

A la base, c’est une montre GPS running de milieu de gamme. Mais bon, elle a le suivi d’itinéraire et une bonne autonomie. Après, elle fait très ‘plastique’ et il vaudrait mieux prévoir une protection d’écran pour éviter les rayures. On peut afficher l’altitude mais pas le dénivelé ; pour de la rando en plaine, ce n’est pas grave. Et comme la Forerunner 255 vient de sortir, son prix a bien baissé.

Mon test de la Forerunner 245

Garmin Forerunner 245
Bouton commander i-run

Garmin Instinct Solar

  • Trouver son chemin : suivi d’itinéraire, turn by turn, boussole, coordonnées GPS
  • Anticiper la météo : graphique de pression atmosphérique, alerte orage
  • Altimètre : barométrique
  • Autonomie : 30h + 8h avec recharge solaire
  • Résister aux éléments : étanchéité 100m, MIL-STD-810G

Pour ceux qui ont un budget relativement restreint pour leur montre GPS de rando, l’Instinct Solar peut être une bonne solution, sans rogner sur les outils utiles : boussole, suivi d’itinéraire, coordonnées GPS, alti baro. Attention, je parle bien d’un modèle Solar et pas standard. Sur les modèles standards, l’autonomie est moitié moins bonne. Niveau robustesse, elle est au top avec la norme MIL-STD-810G. En fait, il faut juste accepter un écran qui fait un peu vieillot (noir & blanc et résolution bien pixélisée). Et côté look, certains aimeront, d’autres détesteront.

Mon test de l’Instinct

Garmin Instinct Solar noire Bouton commander i-run
Garmin Instinct Solar rouge Bouton commander i-run
Garmin Instinct Solar jaune Bouton commander i-run

Les besoins pour une montre GPS de randonnée

Je suis tout à fait à l’aise avec une carte et une boussole. J’ai déjà traversé la France du nord des Vosges à la Méditerranée (voir mon site GR5.fr). Mais je me suis déjà retrouvé 2 fois en situation difficile, l’hiver, à ski de randonnée, sans visibilité. Depuis, je pars toujours avec au moins une trace GPX importée dans ma montre GPS.

Alors, de quoi avons-nous besoin en rando ?

Trouver son chemin

C’est la base : savoir où on est et où on va. L’éventail des outils est assez large en fonction du besoin et du niveau de maîtrise de chacun :

  • Afficher les coordonnées GPS
  • Boussole
  • Suivi d’itinéraire
  • Cartographie

Pour moi, en randonnée, le suivi d’itinéraire est essentiel. C’est beaucoup plus pratique et moins contraignant de suivre son chemin au poignet qu’en sortant une carte à chaque carrefour. C’est donc le critère principal de ma sélection de montres GPS pour la randonnée.

Tout le monde n’a pas besoin de la cartographie sur sa montre GPS. Si vous randonnez dans un coin qui est couvert par la 3G, alors le smartphone sera plus pratique à utiliser grâce à son écran plus grand. L’intérêt de la carto dans une montre GPS est double : premièrement, ça aide à s’orienter pour choisir le bon chemin, deuxièmement, ça permet d’éviter les zones dangereuses (falaises). Donc c’est utile, surtout en montagne, ou l’hiver, quand le smartphone est caché sous plusieurs couches de vêtements.

Anticiper la météo

Une montre GPS avec les capteurs qui vont bien, c’est aussi la possibilité de suivre l’évolution de la météo. Là aussi, ça peut permettre d’éviter une situation difficile.

En fonction des marques et des modèles, on trouve 2 façons bien différentes de se renseigner sur la météo :

  • Avec un baromètre intégré à la montre, qui mesure la pression atmosphérique
  • En téléchargeant les prévisions météo d’une application sur smartphone via Bluetooth

La première solution est plus précise, parce qu’elle est mise à jour régulièrement et correspond au point exact où l’on se trouve. Alors que la seconde n’est peut-être rafraichie que toutes les heures et au niveau de la ville la plus proche. L’interface d’une appli météo est souvent plus facile à lire qu’une courbe de pression atmosphérique. Mais je vous rassure, c’est quand même pas très compliqué : si ça baisse, le temps se dégrade ; si ça monte, ça s’améliore.

En complément, on peut, sur certaines montres GPS outdoor, programmer une alerte orage, qui se déclenchera en cas de brusque chute de pression atmosphérique. En montagne, ça peut être une alerte cruciale pour faire demi-tour avant d’être trop engagé.

Autre information utile pour les treks de plusieurs jours : les heures de lever et de coucher du soleil, pour installer le bivouac ou rentrer au bercail avant la nuit.

L’altitude et le dénivelé en montagne

Avec un altimètre, il est possible de mesurer l’altitude (encore heureux) et le dénivelé. Certaines montres GPS vont plus loin en affichant le profil d’altitude de tout l’itinéraire de randonnée.

Bon, tout le monde n’a pas besoin d’un altimètre. Mais pour ceux qui randonnent en montagne, ça peut à la fois aider à s’orienter et aussi mieux estimer les temps de parcours dans les ascensions, en suivant la vitesse ascensionnelle (en mètre de d+/h) plutôt que la vitesse horizontale (en km/h).

On distingue les altimètres barométriques des altimètres GPS. L’altimètre GPS peut servir à mesurer une altitude mais pour le calcul précis des dénivelés, il vaut mieux un alti baro.

Autonomie

L’autonomie, c’est un critère essentiel pour tous ceux qui font plus que des randonnées à la journée. Dès qu’on parle de randonnée itinérante avec nuit en gîte, en refuge ou en bivouac, l’autonomie devient une priorité. Et il faut avouer qu’on se passerait bien d’un câble supplémentaire dans le sac à dos…

Pour comparer, il y a les chiffres. Mais la consommation dépend de l’utilisation qu’on en fait. Et certaines fonctionnalités comme les notifications (Bluetooth) et l’oxygénation sanguine (SpO2) consomment beaucoup. Alors il vaut mieux prendre un peu de marge et apprendre à bien paramétrer sa montre GPS pour optimiser l’autonomie.

Résister aux éléments

Il y a différents critères qui participent à la robustesse d’une montre GPS. La base, c’est l’étanchéité. Ensuite, la robustesse peut être certifiée par la norme MIL-STD-810 de l’armée américaine (toute une batterie de tests de résistance à la chaleur, froid, chocs thermiques, oxydation, poussière, chocs, oxydation, etc). J’ai déjà fait passer un crash test à une montre GPS Garmin MIL-STD-810.

Et puis il y a la vitre en saphir, dont la propriété de dureté le rend inrayable, ce qui pourra être utile pour résister aux assauts des cailloux qui risquent de rayer l’écran. A défaut, une protection d’écran à quelques euros fera l’affaire.

Ca n’empêchera pas de rayer la lunette. Sur cet élément, le titane ne vaut pas mieux que l’acier. Il est plus léger mais pas plus résistant aux rayures.

Suivre ses aventures

Enfin, une montre GPS, ça sert aussi tout simplement à suivre ses randos et même sa forme physique. Pour certains, c’est tout ce qu’il faut, pas besoin de plus. Il faut dire que les montres GPS peuvent maintenant tout mesurer, du nombre de pas au sommeil, en passant par la fréquence cardiaque et même l’oxygénation sanguine. Ces données sont ensuite utilisées pour calculer, par exemple, le nombre de calories dépensées.

Mais pour de la randonnée, ce sera surtout pour mesurer la distance et le dénivelé parcourus.

18 commentaires

  • Hervé

    Qu’est-ce qu’une « carte de chaleur » ?
    L’affichage des endroits de la rando où il faudra se déshabiller ou au contraire se rhabiller ?

  • Florian

    Bonjour

    Tout d’abord merci pour ce site web très instructif.
    Je pratique le vélo, la randonnée et la natation et le ski en loisir.
    Je suis à la recherche d’une montre permette d’avoir un suivi pendant ma pratique de ces sports : allure, distance, vitesse, SPO2, fréquence cardiaque sans pour autant chercher la performance.

    Je pensais acheter la Instinct 2S mais à prix équivalent la 255S me fait de l’œil.
    Cependant j’ai peur que la 255S soit trop compliqué à utiliser.

    Qu’en penses tu ?

    Merci d’avance

    • Jérôme

      Bonjour
      Pour commencer : les montres ne mesurent pas la SpO2 pendant le sport, car il faut être immobile pendant 30s. Je prendrais quand même la Forerunner 255S, notamment parce que son écran couleur sera plus agréable à utiliser à vélo.

  • François T.

    Bonjour

    Merci pour cet article très détaillé et très instructif. Je cherche une bone montre GPS de randonnée en montagne, avec cartographie pour ne pas me perdre et ne pas avoir besoin du portable en permanence. J’ai trouvé une Fenix 6S Solar en occasion pas mal du tout, mais je n’arrive pas à bien être sûr qu’elle fasse cartographie. Dans votre test, vous parlez de la 6S dans le titre, mais sur le site Garmin et i-Run, je ne trouve pas l’info explicitement.

    Pouvez me confirmer (ou non) si elle fait cartographie svp ? 🙂

    Merci beaucoup

    • Jérôme

      Bonjour
      Sur la série des Fenix 6, la carto n’est présente que sur les modèles Pro et Sapphire.

      • François T.

        Bonjour Jérôme,

        Ok, merci. C’est ce qu’il me semblait à la lecture du descriptif sur le net mais c’était pas forcément très explicite. Donc je vais plutôt regarder du côté des autres références pour la cartographie.

        Merci beaucoup d’avoir pris le temps de m’éclairer sur ce point ! 🙂

  • CAPDEVILLE Franck

    Hormis son autonomie d’une seule journée, la Suunto 7 me semble parfaitement correspondre au cahier des charges pour faire de la randonnée. Je la possède et je l’utilise essentiellement pour cet usage en montagne. J’emporte juste dans mon sac le câble de recharge et une batterie portative qui me permet 6 recharges complètes de la montre. Mais je n’ai jamais eu à m’en servir, même sur des très grosses journées avec suivi d’itinéraire en permanence.
    Elle coûte moins de 300 euros, ce qui en fait la moins chère des montres de rando avec la cartographie.

  • Bonjour et merci pour vos nombreux tests qui permettent d’y voir plus clair dans cette jungle commerciale (beaucoup trop de modèles dans chaque marque qui ont souvent des caractéristiques très proches).
    Bref, on parle souvent d’autonomie en terme d’alim, mais qu’en est il de l’autonomie en terme de données ? Je me suis fais avoir pendant un trek au Népal avec une forerunner 35 (pas du tout faite pour ça, je sais bien) qui écrasait les traces de + de 3 jours par manque de place et impossible d’envoyer les données en bt sur mon tél car pas de réseau. En résumé, combien aujourd’hui une montre genre 5peak peut elle stocker de traces ? ( Vous avez peut-être déjà fait un sujet là dessus que j’ai loupé ?) Merci encore pour vos tests et vidéos. Eric

    • Jérôme

      Bonjour
      Je suis surpris de ce que vous décrivez. Je teste chaque montre pendant 1 mois et je n’ai jamais eu d’écrasement de données.

      • Il est écrit dans le manuel de la fr35 : »Lorsque la mémoire de l’appareil est saturée, les données les plus anciennes sont écrasées. »Et j’en ai fait la malheureuse expérience (ce qui n’exclut pas , peut être, une mauvaise utilisation de ma part) Mais je vous fais pleinement confiance en ce qui concerne les tests des montres récentes et donc ferai mon choix sans tenir compte de ce critère. La 5 Peak paraît être un excellent compromis prix / fonctionnalités… Le seul bémol semble être le fait qu’il n’y a pas d’offre logicielle Suunto sur PC… Pas d’info de développement futur de la part du fabricant ? (J’ai lu beaucoup de mécontents à ce sujet) Merci encore Jérôme pour tout le temps que vous accordez à la rédaction des tests et la réponse aux utilisateurs. Bravo !

        • Jérôme

          Oui, toutes les montres fonctionnent comme ça. On sauvegarde les données à chaque synchro avec l’application ce qui permet d’écraser les plus anciennes. Si vous faites une synchro de temps en temps, vous ne devriez jamais perdre de donnée.

  • Arnaud

    Bonjour et merci pour cet article très détaillé et très instructif.
    Au vu de toutes les versions disponibles et de la polyvalence des appareils, il est hélas pas facile de faire son choix. Merci donc pour ces comparatifs.
    A quand un petit comparatif entre par exemple une montre phenix 7x, un edge 1040 et un montana 750i pour une pratique rando et VTT ?
    Le montana n’a-t-il aucun atout face au deux autres ?
    Merci encore pour les tests. Arnaud

  • Manu

    Bonjour et merci pour tous vos articles que je parcoure avec un grand intérêt.
    Je souhaiterais acquérir une montre outdoor, surtout pour de la randonnée et un peu de course à pied ainsi qu’un peu de sport en salle (tennis par exemple) et du snorkeling. Je n’ai pas un gros budget ne souhaitant pas divorcer tout de suite (entre 200 et 300 €). Je suis donc en pleine hésitation : vaut-il mieux acheter une montre d’occasion que l’on trouve dans ces prix (garmin fénix 5 plus, suunto 9 baro) ou une neuve (instinct solar, amazfit Trex 2, suunto 5 peak) ?
    Et quel modèle privilégieriez-vous dans chaque catégorie (occasion et neuve) ?
    Merci encore pour tous ces tests passionnant.
    Manu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.