Garmin Instinct : montre GPS outdoor aux exigences militaires

Garmin Instinct
 

La communauté (et du contenu complémentaire) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube et Instagram.

Cliquez ici pour passer commande chez mon partenaire i-Run et soutenir ainsi le blog. Profitez-en pour utiliser le code IRUN15, qui offre 15% de réduction sur les nouveautés chaussure et textile.

Ca faisait presque longtemps que Garmin n’avait pas annoncé une nouvelle montre GPS, même si la compatibilité de ses lecteurs de musique avec Deezer et Spotify a fait beaucoup parler. La Garmin Instinct est originale à plusieurs titres. C’est une montre GPS taillée pour l’outdoor et visuellement, ça se voit.

Il est intéressant de voir comment elle se place aux côtés de la Fenix 5 Plus et de la Tactix Charlie.

Accrochez-vous bien. La grosse nouveauté, c’est qu’elle ne coûte pas le prix d’une montre GPS outdoor haut de gamme comme la Fenix 5 Plus. Elle se place en milieu de gamme, au niveau de la Vivoactive 3 !

 

Présentation de la Garmin Instinct Présentation Garmin Instinct

C’est une montre taillée pour l’aventure et ça ressort clairement dans son design. Le boitier est en composite mais la montre ne ressemble pas du tout ni à une Forerunner 935, ni à une Fenix 5. Elle fait un peu plus bodybuilée et ressemble plus à une Casio ProTreck.

Normal, puisque le but était qu’elle résiste aux chocs, au froid, au chaud, à l’eau (étanchéité à 100m) et à la poussière. Tout ça est inclus dans une norme de l’armée américaine MIL-STD-810G.

Elle embarque les mêmes capteurs que la Fenix 5 Plus : puce GPS/GLONASS/Galileo, accéléromètre, baromètre, altimètre barométrique, boussole, capteur de température, gyroscope, accéléromètre et capteur cardio optique. Notez que le capteur cardio optique n’intègre pas le capteur d’oxygénation sanguine comme sur la Fenix 5X Plus.

Mais elle père largement moins lourd : 52g seulement.

L’écran est noir et blanc. Le gros plus que ça apporte, c’est qu’il offre un meilleur contraste et une meilleure lisibilité dans la pénombre qu’un écran couleur transréflectif de Fenix 5. La forme de l’écran est pour le moins originale. Maintenant que presque tous les fabricants sont passés à des montres avec écran rond, Garmin sort un espèce d’octogone. J’ai essayé de chercher la raison et je n’en vois aucune. La surface d’affiche est un tout petit peu réduite, je ne pense pas que ça le rende plus économe en énergie.

Par contre, j’aime bien la petite inclusion ronde en haut à droite. C’est un second écran, dans lequel on peut afficher une information (la boussole, la batterie, l’altitude, etc) qu’on pourra conserver en navigant d’un écran à l’autre. Il faut confirmer en test, mais je trouve ça intéressant.

Les boutons sont plus musculeux, contribuant à l’allure de montre outdoor. L’attribution des fonctionnalités est différente par rapport à ce qu’on connait sur les Forerunner et Fenix. Au lieu de Start, Back, Down, Up et Light, on a GPS, Set, ABC (altimètre, baromètre, compass), Menu et Control. Ca me rappelle un peu ce qu’a fait Casio sur la ProTreck Smart, en adaptant l’interface de la montre pour donner un accès plus rapide aux outils utiles en outdoor.

Qui dit aventure dit navigation. Je sais me servir d’une carte et d’une boussole mais je reconnais qu’on peut gagner du temps avec un GPS et que ça peut être d’un grand secours en cas d’intempérie. La Garmin Instinct offre tout ce qu’il faut, sans toutefois proposer de cartographie. Elle intègre donc le suivi d’itinéraire, les waypoints, le retour départ (y compris en TrackBack, c’est-à-dire en suivant l’itinéraire aller pour retourner au point de départ), par coordonnées.

On peut aussi afficher le profil d’altitude d’un itinéraire. Le baromètre peut déclencher des alertes orages et on peut afficher les heures de lever/coucher du soleil. Tout ça peut se révéler utile en montagne.

Elle est compatible avec les accessoires Garmin qui peuvent accompagner l’aventurier connecté, comme l’action cam VIRB, la balise InReach Mini et les colliers GPS pour chien (ben oui, un chien aussi peut avoir envie d’aventure).

La liste complète des profils sportifs n’est pas connue, mais elle comprend : course à pied, randonnée, natation (piscine), kayak, ski. Probablement les mêmes profils sportifs que la Fenix 5, à quelques exceptions près (pas de triathlon, swimrun, golf, etc).

Garmin a ensuite inclus dans le package les widgets et fonctionnalités du suivi d’activité quotidienne : nombre de pas, de calories, FC 24h/24, suivi du sommeil et du niveau de stress, etc.

Mais on ne retrouve pas les outils d’aide à l’entrainement ou visant la performance sportive. Pas même le VO2max.

Les fonctionnalités connectées ont été réduites par rapport aux autres montres GPS Garmin sorties en 2018. Pas de lecteur de musique et pas de paiement sans contact. Très bien. Ce n’est pas la vocation de la Garmin Instinct, il y a la Vivoactive 3 Music pour ça. Pas non plus de Connect IQ, donc pas de possibilité de télécharger des applications tierces. Mais le Bluetooth peut quand même être utilisé pour recevoir les smart notifications.

On en arrive au seul point qui fâche, l’autonomie. Elle est annoncée à 16h en mode GPS 1s et 40h en UltraTrack. C’est pas énorme, hein ? Ben oui, on est dans les niveaux de la Fenix 5S et de la Forerunner 645, mais pas d’une Suunto 9.

 

Prix et date de sortieGarmin Instinct outdoor

La Garmin Instinct existe en 3 coloris : graphite, tundra et rouge feu (noir, gris et rouge grosso modo).

Avec tous les capteurs et fonctionnalités que je vous ai listés dans la présentation, on pourrait croire à une nouvelle déclinaison de Fenix 5, avec un nouveau design et un prix encore plus élevé. Mais non ! La Garmin Instinct sort au prix de 299€.

Elle est disponible dès aujourd’hui.

 

Mon avis

Bon, question look, on aime ou on n’aime pas. Les adeptes de ProTreck aimeront sûrement. Les autres peut-être moins. En tout cas, on est loin du design de la Vivoactive 3 ou la Forerunner 645. Mais elle a du caractère cette Instinct.

Mais quel dommage, voilà une énième montre GPS outdoor qu’il faut recharger tous les soirs… Et pour le coup, on ne peut pas reprocher à Garmin d’avoir mis un écran bling bling, elle est en N&B et pas tactile. Mais sérieux, 35-40h, ça aurait quand même été vachement mieux. Au moins de quoi partir faire un WE d’aventure.

Perso, je pense que Garmin aurait pu typer cette montre GPS encore plus outdoor en se passant de cardio optique par exemple. La cible de cette montre se foutent de leur cardio pendant leurs aventure. Par contre, le double d’autonomie, ça, ça les aurait intéressés. Ou alors, il aurait fallu y intégrer l’oxygénation sanguine relative à l’altitude comme sur la Fenix 5X Plus. Là, ça aurait eu tout son sens.

Cela dit, c’est la montre que j’attendais pour finaliser mes recommandations de montres GPS pour noël 2018. Jusqu’à maintenant, la catégorie « randonnée » est celle qui me posait le plus de problème. Tout simplement parce que les outils utiles en rando (alti baro, navigation, boussole) étaient des fonctionnalités réservées aux montres GPS haut de gamme. Or, pour faire un WE de rando de temps en temps, une Fenix 5 c’est surdimensionné. Vu son prix, l’Instinct sera parfaite pour cette utilisation.

 

Qui d’autre ne veut rien rater ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûr de ne pas rater les nouveaux articles et les résultats des nouveaux tests. Et recevez en bonus la checklist des 40 questions à se poser avant d’acheter une montre GPS.

* requis



 

Vous pouvez aussi suivre la page Facebook , Twitter, Youtube, Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.