Garmin Fenix 7 : fonctionnalités, capteurs, les nouveautés prévisibles

Garmin Fenix 7

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Au fil des années, la gamme Fenix est devenue la référence des montres GPS. Mais c’est aussi devenu une montre GPS très complexe. Les Fenix 1 et 2 étaient des montres GPS outdoor. Depuis, elle a évolué pour devenir la montre GPS qui rassemble tout ce que Garmin sait faire : running, ultra, triathlon, outdoor, montre connectée, cardio en salle, golf, etc. Au final, on peut se demander pourquoi un traileur irait payer aussi cher pour une montre GPS dont il ne se servira pas de la moitié de ses fonctionnalités. Cela dit, ce que j’aime avec les Fenix, c’est qu’elle peuvent nous accompagner sur toutes les activités qu’on pratique, même si on n’y a pas forcément pensé au moment de l’achat.

Je sais bien que je vous ai dit en début d’année que j’arrêtais les prédictions sur les montres GPS, parce que :

  • Les marques arrivent de toute façon à nous surprendre : qui avait vu venir FusedTrack de Suunto, PacePro de Garmin ou FuelWise de Polar ? Personne.
  • Sur le net, ce genre d’article se résume malheureusement souvent à « elle aura une meilleure autonomie, un meilleur écran et plus de fonctionnalités pour le sport ». Super. Ca sert à rien, sauf à gonfler les statistiques de visite du site en question…

Mais cette année, je trouve que c’est intéressant de le faire. En plus, je suis plutôt inspiré. Alors je me lancer, on peut en discuter dans les commentaires et on verra dans quelques mois si mon analyse était bonne.

Date de sortie de la Fenix 7

Fenix 7 date sortie 2021

Garmin, comme Apple, c’est une machine bien réglée. Depuis quelques années, on a droit à une nouvelle Fenix tous les ans. Enfin disons plutôt que le cycle de développement est de 2 ans, avec une sortie intermédiaire proposant une petite évolution.

  • 2015 : Fenix 3
  • 2016 : Fenix 3 HR, ajout du capteur cardio optique
  • 2017 : Fenix 5 (hé oui, il n’y a jamais eu de Fenix 4), apparition de la gamme à 3 tailles de boitier
  • 2018 : Fenix 5 Plus, ajout du lecteur de musique et généralisation de la carto
  • 2019 : Fenix 6, doublement de l’autonomie et PacePro
  • Et 2020 ?

Vous le savez, 2020 a été une année particulière, à cause du Covid-19. Avec le recul, je ne pense pas que ça ait eu un impact majeur sur les sorties de nouvelles montres GPS. Chaque marque a pu sortir ses nouveautés. Il y a peut-être eu des décalages de quelques mois dans les dates d’annonce, principalement dues aux difficultés d’approvisionnement, mais je ne pense pas que Garmin ait été forcé de repousser la sortie de la Fenix 7 d’un an.

Donc 2020 : Fenix 6 Solar

Et enfin 2021 : Fenix 7, oui mais quand exactement ?

Annonce en janvier au CES ? En août à l’UTMB ? Je dirais plutôt aucun des 2.

Sans avoir complètement abandonné le CES (Garmin y annonce toujours une nouvelle montre GPS), je pense qu’avec le Covid-19, ce serait risqué de miser sur un salon physique pour annoncer la nouveauté majeure de l’année. En outre, Garmin a rarement réussi à tenir le secret de la sortie imminente de sa nouvelle Fenix. Il y a toujours eu des fuites plusieurs semaines en amont. Et là, on n’a toujours rien vu. Donc je ne pense pas qu’une Fenix 7 sortira du chapeau par surprise dans 3 semaines.

Ensuite, je ne suis pas certain que l’UTMB tombe au bon moment dans l’année (fin août) pour annoncer une montre GPS orientée trail et outdoor. En effet, les gens ont plutôt tendance à renouveler leur matériel au début de la saison, en mai/juin. Donc attendre fin-août, c’est le risque de se faire couper l’herbe sous le pied par les concurrents.

D’un autre côté, Garmin n’est pas pressé. Avec les Fenix 6 et Fenix 6 Solar, ils ont une bonne longueur d’avance pour ne pas avoir besoin de rusher la sortie de la Fenix 7.

Je miserais donc pour une annonce fin mai 2021.

Mise à jour : la Fenix 7 dévoilée au salon du running 2021 ?

Un enregistrement auprès de la FCC (découvert via the5krunner) a attiré mon attention. Il m’a suffi d’une image de quelques centimètres carrés sur un document pdf pour voir mon niveau d’excitation monter. Je vous explique.

Plusieurs documents ont donc été déposés le 8 janvier auprès de la FCC pour demander une certification. La majorité de ces documents restent confidentiels. Mais sur un document public, on voit une image d’un dos de montre sur lequel seront inscrits les labels de la certification de la FCC.

OK, fini le jargon technique.

Sur ce dos de montre, on y voit les inscriptions (en plus de l’emplacement du connecteur et du capteur cardio optique) :

  • Power glass : le verre de recharge solaire de Garmin
  • Titanium : titane en anglais
  • DLC coated : un revêtement anti-rayures pour la lunette
  • 100 meters : résistance à l’eau classique des montres GPS outdoor

A quoi ça vous fait penser ?

La Fenix 6 Solar existe déjà. La Garmin tactix Solar existe déjà. Alors j’ai pensé à une MARQ Solar.

On continue l’enquête. Regardez la position des vis. Maintenant, une petite recherche sur Internet nous permet de recaler l’idée d’une MARQ Solar, car les MARQ n’ont que 4 vis au dos. Cette configuration à 5 vis se retrouve sur les Tactix et les Fenix.

Franchement, la Tactix Delta vient de sortir, donc j’imagine mal une Tactix Echo sortir en 2021. Du coup, on a peut-être là le premier indice d’une Fenix 7.

L’étude du dossier montre que les documents confidentiels seront rendus publics le 8 avril 2021. Qu’est-ce qu’il se passe le 8 avril 2021 ? Il se passe que c’était la date prévue pour le salon du running, qui devait ouvrir ses portes le mercredi 7 avril 2021, en introduction du marathon de Paris le 10.

Mais il subsiste un doute : le marathon de Paris ayant été décalé au 17 octobre 2021 à cause du Covid, le salon du running a été décalé du 14 au 16 octobre.

Du coup, que va faire Garmin ? Maintenir l’annonce de la Fenix 7 le 8 avril, juste avant les beaux jours propices à la pratique du trail ? Ou décaler le lancement en octobre, en prévision des achats de noël ?

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Design de la Fenix 7

Ecran Fenix 7

Ca fait des années que le design des Fenix n’a pas évolué. Ou presque pas, à l’exception des lunettes (le cercle de métal qui entoure l’écran). C’est un design qui plait, il y peu de chances que ça change. Apple a bien fait évoluer le design de ses iPhone, mais pas celui de l’Apple Watch.

Ce que j’aimerais voir évoluer, ce n’est pas la lunette, mais la bande noire qui se trouve entre le bord de l’écran et la lunette. Ca ne sert à rien et ce n’est pas très esthétique. J’aimerais bien qu’elle disparaisse. Parmi les montres connectées que j’ai pu tester, certaines avaient un écran borderless et il faut reconnaitre que c’est beaucoup plus beau. Ce point d’esthétisme, je l’ai retrouvé sur la Honor Watch GS Pro, où l’on ne distingue pas du tout le bord de l’écran et cette bande noire. Croyez-moi, ça rend bien.

Le seul argument technique que je vois contre la disparition de cette bande, c’est la recharge solaire. En effet, sur les Fenix 6 Solar, la bande qui entoure l’écran a un rendement 10 fois supérieur (à surface égale) que la surface placée sous l’écran en lui-même. Donc Garmin aura besoin de cette bande sur les Fenix 7 Solar.

Les Fenix 6 ont vu leur taille d’écran augmenter (jusqu’à 35mm pour la Fenix 6X), mais pas leur résolution (280 x 280 pixels max). Sur le secteur des montres GPS de sport, il n’y a que Suunto qui a opté pour une meilleure résolution. Polar et Coros utilisent encore des écrans à 240 x 240 pixels. Donc techniquement, Garmin n’est pas forcément en retard. Mais bon, si on veut avoir une belle cartographie, il faut une belle résolution. Sur ce point, la différence est bien visible sur la Suunto 7, avec son écran de 454 x 454 pixels.

Après 4 ans, est-ce que Garmin va changer son connecteur de recharge ? Les ultra runners s’en plaignent car ils ne peuvent pas garder leur montre au poignet pendant qu’ils la rechargent. Peut-être est-il temps pour Garmin de passer à un chargeur magnétique. Mais quel est le pourcentage d’utilisateurs qui ont réellement besoin de plus de 36h d’autonomie ? Bon, ça a quand même un côté pratique les chargeurs magnétiques.

Nouveaux capteurs ?

Je vois 2 nouveaux capteurs qui pourraient faire leur apparition sur les Fenix 7 : électrocardiogramme (ECG) et pression sanguine.

L’ajout d’un capteur ECG ne serait pas neutre, puisqu’il ajouterait une contrainte pour le design. En effet, il faut placer 1 plaque métallique au dos de la montre et un autre morceau métallique sur le dessus ou le côté de la montre, comme un bouton ou la lunette. Mais bon, la lunette sert déjà d’antenne GPS, pas sûr qu’elle puisse cumuler les 2 fonctions. Donc c’est peut-être pas si simple de conserver le design des Fenix avec cette nouvelle contrainte.

Ensuite, il faut réfléchir à la plus-value que ça apporte. Les Fenix 7 se destinent à un public de sportifs, donc la prise de tension serait, selon moi, plus utile qu’un ECG qu’on peut réaliser 1 fois dans sa vie chez le médecin, dans le cadre d’une visite d’aptitude avant l’inscription à une course. Donc moi je serais plus intéressé par le capteur de pression sanguine.

Mais bon, Garmin a souvent fait la course en tête sur la liste de capteurs et de fonctionnalités, donc il n’est pas impossible qu’ils cherchent à rattraper ce qui se généralise ailleurs (Appel, Samsung, Fitbit) en ajoutant l’ECG.

Autonomie de la Fenix 7

Après la révolution de la puce GPS Sony qui a permis de doubler l’autonomie de toutes les montres GPS, Garmin a subitement réorienté ses priorités vers la précision GPS avec la Forerunner 745.

Là, Garmin a tout en main pour faire un choix. Soit ils privilégient l’autonomie et limitent la consommation de la puce GPS, ce qui résulte en une précision GPS moyenne ; soit ils augmentent l’activité de la puce GPS, améliorant la précision GPS mais avec un gros impact sur l’autonomie.

Néanmoins, pour une montre GPS outdoor, je pense que Garmin se doit de conserver une certaine autonomie. Qui dit outdoor dit forcément des activités sur plusieurs jours (randonnée, alpinisme, etc) et aussi ultra trail. Et puis il y a la Polar Grit X, qui affiche 40h d’autonomie. Garmin pourrait donc tout à fait faire diverger les gammes Fenix et Forerunner. Les premières auraient une grosse autonomie avec une précision GPS moyenne, tandis que les dernières viseraient une meilleure précision GPS (important pour analyser des entrainements) avec une autonomie plus réduite.

Ou alors Garmin pourrait opter pour l’amélioration de la précision GPS, entrainant une diminution de l’autonomie qui pourrait être compensée par la recharge solaire et la recharge en course avec un chargeur aimanté. La combo parfaite ?

La grosse nouveauté des Fenix 7 : écran tactile ou LTE ?

Suunto, Polar et Coros ont tous optés pour un écran tactile sur leurs montres GPS. Garmin n’a pas suivi sur ses Fenix. Pourquoi ?

Ce qui est clair, c’est que tout le monde préfère les boutons pour un usage sportif. On est d’accord, le tactile, avec des doigts pleins de sueur, c’est pas pratique. Après, la Fenix 7 est aussi une montre connectée. Et pour un usage quotidien, on peut préférer un écran tactile.

Moi, c’est surtout pour l’utilisation de la cartographie que je trouve qu’un écran tactile est largement plus agréable que des boutons. Je l’ai déjà dit, l’interface des Fenix 6 pour le déplacement et le zoom sur les cartes est loin d’être pratique. Alors qu’avec un écran tactile, on interagit avec la cartographie exactement comme sur un smartphone.

Il y a ensuite la question du LTE. C’est la dernière brique qui manque à une montre connectée pour être complètement autonome vis-à-vis du smartphone : embarquer une carte SIM et être capable de se connecter au réseau 3G/4G/5G pour transférer des données en direct.

Mais bon, techniquement, c’est assez compliqué, car il faut monter des partenariats avec au moins un opérateur dans chaque pays du monde. Garmin domine outrageusement le marché des montres GPS pour le sport, mais ne représente que 4% du marché des montres connectées. Est-ce qu’ils ont le poids nécessaire pour ces négociations dans le monde entier ? Pas sûr quand même.

Mais n’oubliez pas qu’il y a déjà eu une fuite sur la sortie à venir d’une Forerunner 955 LTE. J’imagine mal que Garmin réserve cette capacité à la Forerunner 955, sans l’intégrer aussi à la Fenix 7. Ou du moins à une version Fenix 7 LTE de la gamme.

Qu’est-ce que ça apporterait ?

Le LTE permet par exemple de recevoir des smart notifications sans être connecté à un smartphone ou en étant hors de portée de Bluetooth. Ca pourrait permettre aussi d’écouter de la musique en streaming sur Deezer ou Spotify (sans avoir téléchargé la playlist en avance de phase).

Oui mais bon, pour une utilisation sportive, qu’est-ce qu’on pourrait imaginer avec le LTE ? Ben LiveTrack fonctionnerait sans smartphone. On pourrait aussi envoyer un message d’urgence sans smartphone (mais avec couverture réseau) en cas d’accident. Ou carrément appeler quelqu’un en cas de pépin.

Combien de versions de Fenix 7 ?

  • Fenix 7 Solar ?
  • Fenix 7 LTE ?
  • Fenix 7 tactile ?
  • Fenix 7 ECG ?
  • Fenix 7 AMOLED ?
  • Fenix 7 Sapphire ?
  • Fenix 7 Sq ?

Je crois qu’on a atteint la limite avec les Fenix 6. Sur le site de Garmin, on a le choix parmi 28 modèles de Fenix 6 ! Sauf que les gens s’y perdent et n’arrivent plus à faire seul la différence entre une Fenix 6 Pro et une Fenix 6 Sapphire.

Je pense que :

  • Les 3 tailles de boitier vont perdurer : Fenix 7S, Fenix 7 et Fenix 7X
  • Les versions Sapphire seront conservées, car Garmin arrive à les vendre 100€ plus chères. Même si, je vous l’accorde, Garmin pourrait faire un effort et généraliser le saphir sur toutes les Fenix 7. Ca serait un facteur différenciant entre les Fenix 7 taillées pour l’outdoor et les Forerunner taillées pour la performance sportive.
  • Il y aura une version Fenix 7 LTE, parce que le marché est demandeur
  • Il n’y aura pas de version avec écran AMOLED, ni écran tactile

Nouvelles fonctionnalités

Bon, cette partie, c’est plus une liste au père noël qu’une réelle analyse. Enfin, disons que c’est une analyse du marché plus qu’une analyse des capacités de développement de Garmin.

J’ai quelques idées pour développer les fonctionnalités de coaching.

La première, ce serait de s’appuyer sur les métriques physiologiques pour faire du coaching en temps réel. On connait l’écran de conditions de performances, qui nous dit au bout de 5 à 8 minutes si on est dans un bon ou un mauvais jour, par rapport à nos performances habituelles. Hé bien pourquoi est-ce qu’on ne pourrait pas avoir cet indicateur qui tourne en permanence et qui générerait un graphique. Sur une course, la Fenix 7 pourrait nous conseiller, à tout moment, d’accélérer ou de ralentir, en sa basant sur ce qu’elle connait de nous et ce qu’elle mesure en temps réel.

Ensuite, j’imagine un algorithme un peu plus intelligent pour gérer la charge d’entrainement et le statut d’entrainement dans le cadre d’une préparation à une course. Aujourd’hui, le statut d’entrainement s’utilise dans un cadre foncier, pas pour une préparation spécifique. Ce que j’aimerais, c’est pouvoir dire dans Garmin Connect que je préparer un marathon ou un Ironman pour telle date. Alors un algo pourrait s’appuyer sur l’immense base de données de Garmin Connect pour me conseiller dans la gestion de ma charge d’entrainement, en analysant ce que les athlètes qui ont terminé un marathon ou un Ironman ont fait comme sport dans les 12, 16 ou 20 semaines précédant l’objectif. Quel volume, quelle intensité et quelle répartition dans les disciplines sportives sur les 4 premières semaines ? Et sur les 2 dernières ? Quand travailler la vitesse, l’intensité, l’endurance fondamentale ?

Le turn by turn audio. C’est ça, comme dans une voiture, une petite voix qui nous indique « préparez-vous à tourner dans 100m à droite ». La Honor Watch GS Pro le fait. Et surtout, tous les GPS de voiture et tous les smartphones le font.

Autre point facile : la sauvegarde des réglages. Qui dit bug dit reset ; et qui dit reset dit effacement de tous les réglages. Garmin a déjà fait une partie du chemin pour le Edge 1030 Plus. Donc j’ai bon espoir que ça arrive sur la Fenix 7. Enfin !

Le dernier point, c’est la puissance en course à pied. Jusqu’à maintenant, Garmin n’a pas fait d’effort dans ce domaine. Il n’y a rien de natif, il faut forcément passer par Connect IQ pour télécharger une application, soit avec Garmin running power, soit avec Stryd. Néanmoins, il faut rester réaliste, le pourcentage des gens qui s’entrainent à la puissance doit certainement encore négligeable en 2021. Garmin n’a peut-être pas besoin de faire des efforts là-dessus pour vendre plus de Fenix 7.

Quelle spécificité pour la Fenix 7X ?

Garmin a toujours réservé une spécificité pour son modèle le plus cher, par rapport aux autres modèles de la gamme :

  • La cartographie pour la Fenix 5X
  • Le capteur SpO2 pour la Fenix 5X Plus
  • La recharge solaire pour la Fenix 6X Pro Solar

C’est une distinction purement artificielle, puisqu’à chaque fois, la fonctionnalité qui était distinctive a été généralisée à toutes les Fenix de la génération suivante.

Alors est-ce que Garmin pourrait réserver le LTE à la Fenix 7X LTE ? Du point de vue marketing, ça pourrait être une tactique payante (€€€). Mais alors que diraient les gens qui ont acheté une Fenix 7 non-LTE lorsque la Forerunner 955 LTE sortira ? Bref, je n’y crois pas.

Une option pas trop risquée serait alors de réserver l’ECG ou le capteur de pression sanguine à la Fenix 7X. Pourquoi pas.

40 commentaires

  • Alex

    Et une idée de la date de sortie de la Garmin Forerunner 955 ?

    Janvier 2021 ? Ou plus tard ds l’année ?

  • Pierico

    C’est un article qui fait des suppositions… Ça sert juste à faire des vues… A rien

  • Matthieu

    Si elle intègre la technologie lte je remplacerai ma vieille fenix 3 hr saphir par la fenix 7 . Quel bonheur de partir balader sans le smartphone !!!

    • Romain DN

      J’ai eu l’occasion de tester une Apple Watch (que je j’ai globalement pas aimé pour le sport) et franchement, le fait de pouvoir partir sans son smartphone procure une impression de légèretée

  • Pierre

    Oui, il est temps que garmin prenne la partie gps (précision) plus au sérieux. La fenix 6 est vraiment décevante sur ce point. Nettement moins bon que ma forerunner 935. J’attendrai donc la forerunner 955.
    Car sans gps précis la montre ne m’est personnellement d’aucune utilité.

    • Pascal

      Traces excellentes avec la version 5.0 du firmware GPS (apparue avec les beta 12.77 et 13.00, étonnement passée en 4.8 avec la finale 13.10. On garde toujours la 5.0 pour ceux passés par les deux firmware précédents). J’ai des traces de comparaison entre 4.6 et 5.0, c’est le jour et la nuit. Vraiment. Vraiment vraiment.

      La fameuse prétendue précision de la 745, je n’y crois *absolument* pas (mais j’ai peut-être tort). Les traces sont belles, on ne peut pas le nier. Mais c’est surtout un problème de conception on dirait. Regardez les fora US: ceux qui portent leur F6 sur la tranche (infaisable si on n’est pas Ricain … En gros on porte la montre là où actuellement vous avez votre bracelet et le bracelet là où actuellement vous avez votre montre …) ont une trace parfaite également. Ma conclusion perso: l’antenne est mal placée. D’ailleurs regardez ceux qui ont démonté la F6, ça colle parfaitement. Le gros de l’antenne (de mémoire) est à 12h sur la lunette. Une belle partie. Qui … regarde le sol quand on court !

      Sinon Jérôme, pour le sapphire, moi j’en veux pas. Celui de Garmin est plein de reflet dégueulasses. Leur Gorilla glass est infiniment plus lisible. Mais le sapphire ne se raye pas ? J’ai jamais rayé l’autre non plus … En revanche, sur une mauvaise chute mal placée, il se casse. Bien plus facilement.

      Puissance et LTE: je valide. Le LTE, partir dans la pampa sans téléphone en cas de coup dur, top (ça empêchera pas si on stress et selon où on part surtout d’avoir un téléphone en backup dans le sac, si on tombe et casse la montre …).

  • Dominique

    Ce qui serait bien , c’est une meilleure précision de la distance et de l’altitude . J’ai eu la fenix 6x et franchement des que tu passes en forêt , la précision n’est pas au rdv

  • Pascal

    Traces excellentes avec la version 5.0 du firmware GPS (apparue avec les beta 12.77 et 13.00, étonnement passée en 4.8 avec la finale 13.10. On garde toujours la 5.0 pour ceux passés par les deux firmware précédents). J’ai des traces de comparaison entre 4.6 et 5.0, c’est le jour et la nuit. Vraiment. Vraiment vraiment.

    La fameuse prétendue précision de la 745, je n’y crois *absolument* pas (mais j’ai peut-être tort). Les traces sont belles, on ne peut pas le nier. Mais c’est surtout un problème de conception on dirait. Regardez les fora US: ceux qui portent leur F6 sur la tranche (infaisable si on n’est pas Ricain … En gros on porte la montre là où actuellement vous avez votre bracelet et le bracelet là où actuellement vous avez votre montre …) ont une trace parfaite également. Ma conclusion perso: l’antenne est mal placée. D’ailleurs regardez ceux qui ont démonté la F6, ça colle parfaitement. Le gros de l’antenne (de mémoire) est à 12h sous la lunette. Une belle partie. Qui … regarde le sol quand on court !

    Sinon Jérôme, pour le sapphire, moi j’en veux pas. Celui de Garmin est plein de reflet dégueulasses. Leur Gorilla glass est infiniment plus lisible. Mais le sapphire ne se raye pas ? J’ai jamais rayé l’autre non plus … En revanche, sur une mauvaise chute mal placée, il se casse. Bien plus facilement.

    Puissance et LTE, je valide. Surtout le LTE pour partir dans la pampa et pouvoir donner l’alerte (si on stresse trop ou selon où on part, un téléphone en plus en backup sera judicieux en cas de chute et de casse de la montre).

  • Samuel LERAY

    Pleins de suppositions pour des montres connectées de la marque GARMIN mais la concurrence est déjà la et sans écran amoled et avec des résolutions de 240 par 240 pour des montres à plus de 500 euros la technologie GPS aussi pointu soit elle ne sert à rien…

    • Bruno

      Bonjour,
      Je trouve cet article intéressant.
      A mon avis l’ECG est une fonction plus intéressante pour les clients que ce qui est écrit. En effet, les sports d’endurance peuvent solliciter fortement le système cardiovasculaire et certaines pathologies avoir un diagnostic anticipé et prédictif lors d’un effort sub-maximal. Il ne s’agit pas là d’un matériel de qualité médicale, mais il peut aider à gagner beaucoup de temps (et de vies) de par son aspect précoce et mobile (sinon, il faut acheter un appareil dédié et le promener partout). Il permet de detecter (ou de supposer) une arythmie (qui n’est pas forcement permanente) et d’autres problèmes qui, sans cela, passeraient inaperçus avant de “s’imposer se façon radicale”. La Fenix étant la gamme qui s’intéresse aussi au bien être des porteurs, il serait inconcevable de ne pas avoir cette technologie aujourd’hui. Encore faut-il arriver à la fiabiliser et ne pas juste la proposer “pour faire comme les autres”.
      Pour info, certains cardiologues conseillent d’acheter une apple juste pour cette fonction.

  • Bbrose

    Je suis pratiquant de trilatlon et je possède une Garmin 735 XT depuis deux ans et des brouettes aucun soucis et un petit prix. Je la couple avec capteur de puissance et de cadence sans aucun soucis !

  • Buli

    L’utilité de l’écran tactile est uniquement bonne quand il s’agit de naviguer dans la carte, oui, mais il ne faut pas oublier qu’un écran tactile consomme plus, et quitte à avoir un écran lent et pas du tout fluide autant rester sur des boutons.
    Quant à savoir de combien l’autonomie sera sacrifiée, je pense qu’on pourrait s’amuser à comparer le Garmin Edge 530 et 830 histoire d’avoir un ordre d’idée, après ça ne veut peut-être rien dire. Parce qu’en course à pied on aura plus tendance à interagir avec notre montre que lors d’une sortie à vélo…

    D’ailleurs, pourquoi le Fenix 7 aurait autant de boutons que le 6 s’il devait passer en tactile?
    Possibilité 1: la montre de droite n’est pas le Fenix 7
    Possibilité 2: le Fenix 7 n’aura pas d’écran tactile
    Une autre possibilité serait que le Fenix 7 aurait 2 versions, tactile et boutons. Et enfin, on peut également se dire qu’ils ont laissé les boutons sur leur montre tactile, pour laisser le choix aux utilisateurs, ce qui à mon sens, serait complètement con.

  • Wil

    Dommage de tomber dans cette médiocrité alors que votre site est souvent très intéressant. Je veux bien que l’actualité soit morose et qu’il n’y a rien à écrire, mais de là à publier ce genre d’article aussi creux…
    Le premier semestre 2021 sera celui de la 955 et la Fenix 7 sera annoncée en fin d’année avec très peu d’évolution, Garmin ayant repoussé leur prévisionnel en raison du covid et du report des courses, les grosses évolutions seront sur la 8, croyez moi.
    Donc même si ce commentaire ne sera pas publié, je sais qu’au moins vous le lirez et que vous me semblez suffisamment cortiqué pour rectifié ça à l’avenir.

  • Frank

    Dans ma pratique professionnelle de guide, je regrette que Garmin ne développe pas un produit réellement opérationnel pour la haute montagne avec :

    – un mode Climbpro réellement opérationnel, intégrant les voies d’escalade, les options de voies alternatives, les difficultés (surplomb, dalles à traverser, ice falls, chute de séracs possibles …), les cotations des voies et/ou des tronçons de voies d’ascension, le respect ou non du programme de progression avec des alertes en cas de dépassement ,

    – une application spécifique pour les cascades de glace (déclivité, temps d’ascension, capteur de température externe qui ne gèle pas ou ne fonctionne plus en conditions hivernales),

    – une batterie qui résiste réellement plusieurs jours par – 35 degrés Celsius (pas comme ma 6x qui m’a lâchée lamentablement à 7200 m à l’arrivée au camp 2 et l’Instinct vers la côte 7600 m sur le Cho Oyu) ,

    – un mode expé qui ne soit pas une fumisterie, c’est à dire qui à défaut de trouver la constellation satellitaire ad hoc ne passe pas à l’occurrence horaire suivante, (si bien qu’on se retrouve avec une journée sans aucun enregistrement de waypoint, (très sympa lors des longues marches d’approche en himalaya, merci Garmin ! ),

    – un écran qui ne gèle pas en conditions hivernales (6x/Instinct même combat, hormis que ces deux montres m’ont lâchée en pleine dead zone et n’ont redémarré qu’au retour au camp de base… ,

    – un écran tactile qui soit utilisable avec des gants ou un système identique à la Vertix, mais dont on puisse régler la sensibilité, ce qui n’est pas le cas sur la Coros, occasionnant pas mal d’erreurs parasites dans les commandes et menus ,

    – un capteur oxymètrique qui fonctionne réellement, vous indique votre degré d’hypoxie et la nécessité de passer sous O2 ,

    – un tensiomètre avec détecteur d’arythmie cardiaque qui fonctionne réellement pour surveiller les constantes de base et décider d’une redescente et d’une évacuation sanitaire,

    – une précision GPS qui me permette de me passer du GPS militaire Rockwell que j’utilise et ajoute du poids dans le sac (à 4800 m ce n’est pas grave, à 8200 m cela devient un problème trapu, surtout quant il faut choisir entre GPS et bouteille supplémentaire d’O2 … ),

    – une montre qui ne soit pas une usine à gaz avec plein de métriques et de sous-menus, peut-être utiles pour un marathonien, un pistard, un trailer, un vttiste, un surfeur…, mais parfaitement inutiles lorsque vous emmenez une cordée.

    Autre suggestion, à l’égard de Garmin, ce serait déjà pas mal si leurs produits répondaient au cahier des charges annoncé … À par cela, la 6x est très bien pour la rando en plaine, la montagne à vaches, les sommets alpins (mais uniquement en été avec des refuges du Caf toutes les deux heures de marche et l’hélico du PGHM pour vous ramener à Cham pour l’heure du thé …).

    “Entreprenez l’impossible, l’impossible fera le reste…”.

  • Je pense que si ils veulent vendre beaucoup de Fenix 7, ils devraient intégrer la mesure de la puissance dans tous leurs modelés de génération 7. Intégrée (style Polar) ou bien avec un capteur supplémentaire a accrocher a la chaussure (style Stryd). Tout comme toi, je verrai bien une 7X LTE.
    Apres en fonctionnalité qui me plairait mais qui ne viendra pas sur la 7 c’est une mesure du niveau d’hydratation en temps reel. Une mesure de la glycemie (type Supersapiens) aussi. Sur des sorties longues (type Trek, ultra trail, …) c’est des informations pertinentes.

    • Jérôme

      Bonjour
      Je ne suis pas aussi sûr que toi de l’impact de la puissance. Je pense que ce n’est pas encore démocratisé et que peu de gens l’utilisent.

  • David

    Bonjour
    j’ai une FENIX 6 depuis 10 mois. Je l’utilise pour le trail, randonnée en montagne et quelque fois en VTT. Pour moi le plus
    important sur une FENIX 7 c’est l’amélioration de la trace GPS et du dénivelé. Les FENIXS sont destinées aux activités outdoor donc GARMIN doit se concentrer sur l’amélioration de la précision GPS. Garmin doit revenir aux fondamentaux et arrêter des améliorations “commerciales” exemple électrocardiogramme (ECG) et pression sanguine qui pour moi n’ont aucun intérêt sur ce type de montre.

    • Jérôme

      Bonsoir
      OK, mais est-ce que tu serais prêt à diviser l’autonomie par 2 pour avoir une meilleure précision GPS ?

      • didier

        si vous connaissiez un peu le monde du GPS vous ne feriez pas ce type de réponse absurde. les gps grands publics n’auront jamais une précision au mètre près contrairement au gps militaires qui sont plus gros, plus précis et plus cher. la seule différence entre les marques est logicielle de par leur algorithme.
        donc plutôt que de faire du vent avec un article aussi vide il vaudrait mieux une révision de ce que sont gps – galiléo – glonass – beidou…
        enfin je rigole sur la réponse à apporter par rapport à l’autonomie sachant que toutes les dernières montres sont équipées du chipset sony qui est moins énergivore mais pas plus précis que les autres puces.

    • didier

      si vous connaissiez un peu le monde du GPS vous ne feriez pas ce type de réponse absurde. les gps grands publics n’auront jamais une précision au mètre près contrairement au gps militaires qui sont plus gros, plus précis et plus cher. la seule différence entre les marques est logicielle de par leur algorithme.
      donc plutôt que de faire du vent avec un article aussi vide il vaudrait mieux une révision de ce que sont gps – galiléo – glonass – beidou…
      enfin je rigole sur la réponse à apporter par rapport à l’autonomie sachant que toutes les dernières montres sont équipées du chipset sony qui est moins énergivore mais pas plus précis que les autres puces.

  • Frank

    Bonjour Jérôme,

    As-tu des retours d’utilisation des montres Garmin à vocation militaire par les forces armées ? Considère-t-ils ces instruments comme fiables dans le cadre d’un usage professionnel, en opération ou même à l’entraînement ?

    Rencontrent-ils les mêmes problèmatiques que ceux que j’ai rencontré sur le 8000 le plus facile des 14 “grands” himalayens ?

    Autre chose, j’ai le sentiment à lire les commentaires sur ton blog que les pratiquants des différents sports ne sont pas tous logés à la même enseigne par les constructeurs de montres cardio GPS.

    Pour le running, le trail ou le triathlon les solutions mises en œuvre correspondent globalement assez bien aux besoins de ces activités. Inversement, pour des pratiques outdoor plus contraignantes, (comme l’alpinisme largo sensu : trek, ascension, ski-alpinisme, cascade glaciaire,… ) les solutions techniques retenues restent très approximatives et n’ont guère évoluées au fil des ans. J’en veux pour exemple la fiabilité des informations fournies par les capteurs alti-baro-compas. On en connaît tous leurs limites et leurs imperfections. Toutefois, en la matière, je n’ai pas l’impression que la technologie employée sur la 6x soit plus efficiente que celle qui existait 20 ans en arrière sur les modèles de chez Suunto.

    Plutôt que de chercher à répondre sérieusement à chaque besoin spécifique, j’ai l’impression que les constructeurs essayent plutôt de suivre les innovations ou les gadgets mis en œuvre par la concurrence, en s’appuyant sur des pseudo-arguments marketing totalement bidons, type norme de résistance militaire US, montre couvrant toutes les activités sportives possibles (y compris les plus saugrenues du type compteur de vagues pour le surf !!! ), ECG (mais avec seulement une ligne d’enregistrement, donc parfaitement inutile pour l’établissement d’un diagnostic cardiologique) … À quand celle qui fera le café ?

    Or, je suis désolé de le dire, mais pour moi ces montres ne sont pas fiables, voir dangereuses utilisées à mauvais escient et relèvent plus du gadget pour geek boutonneux se rêvant en Indiana Jones, que de l’outil professionnel sur lequel on peut compter en cas de coup dur. Je me fous royalement de savoir combien de pas j’ai pu faire dans une journée ou de marches d’escaliers, j’ai pu monter.

    Par contre, savoir où je me trouve et où je vais en toutes circonstances est essentiel. Surtout, lorsque de mes choix dépend la vie de personnes qui m’ont fait confiance en engageant un professionnel dont la compétence est reconnue et sanctionnée par l’autorité publique.

    • TITAN

      nombre de runners/trailers vs nombre de pratiquants des autres sports (alpinisme,…)?
      Tu as ta réponse… ils veulent vendre beaucoup de montres donc ils visent le nombre de pratiquants. Business is business.
      Je sais, je viens d’énoncer une banalité…

  • Nicolas

    pression sanguine comme nouveau capteur? vous voulez dire le taux de saturation en oxygene je suppose

  • Frank

    Dernière information concernant la 6x, la précision du Gnss se dégrade très sévèrement avec l’abaissement de la température extérieure en haute altitude.

    Je ne demande pas une précision métrique pour une montre GPS, mais disons qu’à 10-12 mètres près, ce serait acceptable. Or, sur le terrain, par – 35 degrés, l’erreur de positionnement varie entre 45-50 m et en-dessous de – 45 degrés, l’erreur est de l’ordre de 70 à 75 m par rapport à mon GPS étalon (militaire).

    Je ne parle même pas de l’erreur altimétrique via le Gnss de la montre, on aboutit à ces températures à des erreurs comprises entre 120 et 160 m au-delà de 7300 m, (point géodésique clairement identifié sur un topo-guide d’ascension au 1/15.000ème) et – 43 degrés Celsius avec un recalibrage toutes les 20 minutes.

    Ce type d’erreur de positionnement est particulièrement surprenant que le taux d’erreur reste nettement moindre avec un GPS Garmin 66map valant moitié moins cher que la montre…

    Le problème est que Garmin ne communique absolument pas sur ce problème (ceci dit, on les comprend ! Avouer que leurs montres ne fonctionnent pas dans des conditions extrêmes, lorsque l’on vend des montres soit-disant Outdoor…). Mais à minima, on aimerait une clause de style dans le manuel indiquant que les informations fournies par la montre sont simplement indicatives et ne doivent pas être prises en compte dans un cadre professionnel ou de secours. Or tel n’est pas le cas, lorsque l’on regarde une pub Garmin, c’est tout l’inverse.

    Il n’en demeure pas moins que 70 m d’erreur de positionnement géographique en très haute montagne, ça peut être la différence entre le cheminement sur la voie normale d’ascension et un sérac ou encore la différence entre la vie et la mort…

    (PS : Pour Didier, le premier Navstar (ancêtre du GPS) que j’ai eu entre les mains, c’était en 1984 lorsque j’opérais comme instructeur dans les forces spéciales alpines françaises à Briançon. Le GPS grand public n’est sorti lui qu’en 1995. À l’époque je travaillais au PGHM de St Gervais, avant d’être détaché au service de secours en montagne de la Sécurité Civile de Chamonix (SDIS74), puis de devenir guide de haute montagne quinze ans plus tard. Alors, les Gnss et les téléphones satellitaires, j’ai une petite idée de leur fonctionnement, merçi !).

    • Laurent

      Bonjour Frank

      Vous qui frequentez la très haute altitude avez-vous utilisé une des montres coros ?
      Car la vertix est vendue comme étant opérationnelle à des températures très basses et en haute altitude.
      Cependant il est dur de se faire une idée relle des capacités de ceux genre de montre sortie du discours marketing.
      Je cherche essentiellement une précision relativement correcte (gps et alti) en conditions difficiles en somme le contraire de ce que vous décrivez avec la fenix 6x.

      Laurent

  • Kevin

    Bonjour,
    Tout d’abord je tiens à vous remercier pour votre travail, que ce soit le blog ou la chaîne YT, vous êtes super merci.
    Question, auriez vous entendu “des bruits de coursive” sur une nouvelle Coros en 2021 ?
    Car je suis fort intéressé par l’Apex Pro, mais s’ils sortent une nouvelle, je veux attendre du coup…
    Bonne continuation

  • gui

    Bonjour,
    article intéressant je trouve!!!
    Bien sûr que de suppositions mais moi j’aimerais bien une fenix 7 avec 2 modes: tactile ou à boutons.
    Je m’explique dans certaines activités où l’eau rend difficile le tactile pour passer dans un mode seulement de commandes boutons et lorsque le temps et l’activité le permettent passer en mode tactile par exemple pour faciliter une lecture de la cartographie.

  • RedH

    Impatient de voir la nouvelle Garmin d’autant plus que Suunto ayant abandonné le site Movescount qui permet de bien analyser les sorties, j’envisage de changer ma Suunto 9 contre une Fénix 7…

  • Alex

    Bonjour,
    Je viens de passer d’une Garmin Epix a une fenix 6X Pro Solar. ( une belle affaire sinon je n’aurais pas franchis le pas et tres content de mon Apple Watch 3).
    On oublie trop souvent que l’épix a été la première a avoir l’écran tactile. C’est vraiment un plus. Ca date … A part un écran plus grand et plus agréable, une épix n’a rien a envier a une fenix 6X pro . Et pour 5x moins cher en occas. L’autonomie est un plus, mais pour finalement peu de personnes. Seul +, le cardio au poignet ( décrié par bcp mais au final pas si délirant).

  • Kev25

    La prévision n était pas fausse, le plan déposé était bien celui d une garmin et correspond en tout point à l enduro…
    Reste à savoir si la 7 sortira donc belle et bien pour l été ?

  • Bruno

    Bonjour à tous,

    Toujours aucune fuite de sa sortie ? Si effectivement mai 2021 on devrait commencer à en entendre parler, croisons les doigts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.