Fenix 6 vs Suunto 7 : comparaison montres GPS trail / outdoor

Comparaison Fenix 6 Suunto 7

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Garmin domine largement le marché des montres GPS avec cartographie depuis la sortie de la Fenix 5X en 2017. Il aura fallu attendre 2020 pour voir une concurrente crédible nommée Suunto 7.

Contrairement à Garmin, Suunto n’a pas tout développé en interne pour embarquer la cartographie sur la Suunto 7. Le développement s’est fait conjointement avec Google, qui a intégré son système d’exploitation Wear OS. Sauf que du coup, l’étiquette de montre connectée lui colle à la peau depuis sa sortie. C’est sûr qu’avec son écran AMOLED qui s’éteint automatiquement et son autonomie d’une journée, elle détonne avec l’histoire de Suunto, très liée au trail.

Je restais d’ailleurs sur ma faim lors de mon test initial mais la dernière mise à jour ayant ajouté le suivi d’itinéraire et des options d’économie d’énergie, je pense qu’il est temps de faire une confrontation sérieuse entre la Suunto 7 et les Fenix 6 pour savoir quelle est la meilleure montre GPS outdoor et pour le trail. Après, je ne dis pas que la cartographie est indispensable en trail. Je crois que c’est assez clair dans mes recommandations des meilleures montres GPS de trail.

Les versions de Fenix 6

Test Fenix 6X Pro Solar

La Fenix 6, c’est actuellement la reine des montres GPS, celle qui cumule un nombre incalculable de fonctionnalités (d’où son prix), aussi bien dans le domaine sportif que connecté.

Il existe plusieurs gammes de Fenix 6. J’ai choisi les Fenix 6S Pro, Fenix 6 Pro et Fenix 6X Pro pour cette comparaison, parce que ce sont celles qui se rapprochent le plus de la Suunto 7.

Techniquement, tout le contenu de cet article s’applique aussi :

  • Aux Fenix 6S Sapphire, Fenix 6 Sapphire et Fenix 6X Sapphire, qui intègrent simplement une vitre saphir inrayable
  • Aux Fenix 6S Pro Solar, Fenix 6 Pro Solar et Fenix 6X Pro Solar, qui intègrent la recharge solaire

En revanche, ça ne s’applique pas aux Fenix 6S, Fenix 6 et Fenix 6X (ah non, c’est vrai, la Fenix 6X non Pro n’existe pas), qui n’ont pas suffisamment de mémoire pour enregistrer une carte ou de la musique.

Si ce n’est pas encore clair, allez voir cette comparaison des différentes Fenix 6.

Differences-Fenix-6

Lire mon test de la Fenix 6 Pro

Lire mon test de la Fenix 6X Pro Solar

Toutes les versions de Fenix 6 Bouton commander i-run

La Suunto 7

Présentation Suunto 7

Sur le papier, la Suunto 7 a tout d’une smartwatch :

  • Wear OS
  • Ecran AMOLED avec une résolution de 454 x 454 pixels
  • Lecteur de musique
  • Paiement sans contact
  • Assistant Google avec commandes vocales
  • Wifi

Suunto a tout spécialement développé une application pour Wear OS, afin d’apporter son expertise sportive. Et puis il y a la cartographie, qui fait qu’on a quand même envie d’étudier cette montre GPS pour les activités de trail et outdoor (alpinisme, ski de rando, etc). Alors depuis l’ajout du suivi d’itinéraire lors de la dernière mise à jour, j’ai quand même envie de dire que c’est une montre GPS outdoor, avec quelques restrictions (lisez la suite).

Lire mon test de la Suunto 7

Suunto 7 Bouton commander i-run

Design et robustesse

Comparaison Fenix 6 Suunto 7
Fenix 6 Suunto 7 hardware

Elles ont des formats similaires, même si les Fenix 6S et 6 ont un boitier plus petit. Mais à format de boitier égal, la Suunto 7 est bien plus légère. Garmin, avec ses 3 tailles de boitier, proposent une solution pour toutes les tailles de poignet.

Bon, le design, on aime ou on n’aime pas. Garmin s’appuie sur le design de la Fenix 3, parce qu’il plait. Chaque année, à chaque nouvelle version, la lunette évolue légèrement. Du côté de Suunto, la lunette est un peu plus originale. Mais attention, la lunette affleure le verre, ce qui l’expose plus aux rayures.

Niveau robustesse, la Fenix 6 est encore un cran au-dessus, puisqu’elle répond à la norme de l’armée américaine MIL-STD-810G :

  • Choc, vibrations
  • Chaud, froid et choc thermique
  • Poussière, moisissure, humidité

L’écran, c’est le principal facteur différenciant entre ces montres GPS. La Fenix 6 a un écran transréflectif, tel qu’on en trouve sur la majorité des montres de sport. Concrètement, l’écran répond bien au soleil mais reste sombre en condition de basse luminosité. Attention, la taille de l’écran varie en fonction de la version de Fenix 6 :

  • Fenix 6S : 30,5mm de diamètre, résolution 240 x 240 pixels
  • Fenix 6 : 33mm de diamètre, résolution 260 x 260 pixels
  • Fenix 6X : 35mm de diamètre, résolution 280 x 280 pixels

Ce détail n’est pas à négliger, car pour consulter la cartographie, un grand écran, c’est quand même plus pratique.

Suunto a opté pour une technologie complètement différente : un écran AMOLED genre Apple Watch de 35mm de diamètre avec une super résolution de 454 x 454 pixels. L’écran est lumineux, les couleurs sont resplendissantes. Et comme toute smartwatch qui se respecte, l’écran est tactile.

Tout ça, ça se mesure lorsqu’on consulte la cartographie. Le confort du tactile, pour commencer. Je trouve que l’interface de Garmin, avec 3 boutons, n’est pas pratique pour se déplacer sur la carte. Au contraire, le tactile, c’est top pour ça, sauf l’hiver avec des gants (avantage à Garmin dans ces conditions). En outre, la résolution de l’écran améliore aussi le rendu visuel des cartes, des inscriptions, des courbes de niveau et des watchfaces aussi (accessoirement).

Capteurs

Comparaison Fenix 6 Suunto 7 capteurs
Fenix 6 Suunto 7 capteurs

Une comparaison rapide laisserait penser que les Fenix 6 et la Suunto 7 disposent à peu près des mêmes capteurs (GPS, boussole, altimètre barométrique notamment). Mais une étude un peu plus fine fait ressortir quelques limites au détriment de la Suunto 7.

Côté géopositionnement, les Fenix 6 sont compatibles avec Galiléo. Bon, actuellement, ça ne change pas grand-chose, la précision du GPS seule étant largement suffisante d’après mon expérience.

La Suunto 7 possède une boussole (le capteur), mais pour pouvoir la regarder à l’écran, il faudra télécharger une application sur le Google PlayStore.

Quant à l’altimètre barométrique, on ne peut pas le calibrer manuellement sur la Suunto 7. Mais mon WE d’alpinisme cet été m’a rassuré sur le fait que l’algorithme FusedAlti de Suunto fonctionne très bien. Garmin propose plusieurs façons de calibrer l’altimètre (automatique avec GPS, manuel avec un modèle numérique de terrain ou encore manuellement). C’est plus compliqué et pas forcément plus efficace.

Le capteur cardio optique de Garmin intègre aussi un capteur d’oxygénation sanguine, ce que n’a pas intégré Suunto dans le sien. Surtout, c’est d’après mes tests le capteur cardio optique le plus fiable actuellement.

Outils outdoor

Comparaison Fenix 6 Suunto 7 carto 1
Comparaison Fenix 6 Suunto 7 carto 2
Fenix 6 Suunto 7 outdoor

Bon, ça y est, on entre dans le vif du sujet.

Quand on compare une Fenix 6 Pro et une Suunto 7, on a tout de suite envie de parler de cartographie. Mais avant de comparer les cartographies respectives et les outils de navigation qui y sont associés, il faut parler un peu de technique.

La Fenix 6 Pro est vendue en France avec une carte couvrant toute l’Europe. Mais je ne suis pas fan de cette carto. Il manque les courbes de niveau, des couleurs sur le terrain et les plus petits sentiers. Heureusement, Garmin tire son épingle du jeu grâce à la possibilité d’installer d’autres cartes. Si jamais vous en aviez besoin, vous pouvez acheter la cartographie IGN sur le site de Garmin, mais c’est assez cher. Heureusement, la meilleure est téléchargeable gratuitement sur le site de Frikart.

Le fonctionnement sur la Suunto 7 est un peu différent. Il faut télécharger via Wifi la portion de carte dont on a besoin (un carré de 52 x 52km). Du coup, il faut penser à le faire la veille ou quelques jours avant. Il faut un Wifi aussi (le partage de connexion de votre smartphone fera parfaitement illusion). Et puis il faut patienter. Le plus ennuyeux, sur le long terme, c’est qu’on ne peut conserver en mémoire qu’une seule portion à la fois. Mais ça veut aussi dire qu’on ne peut pas télécharger la carte pour faire la traversée des Alpes d’une seule traite.

La cartographie de la Suunto 7 rend vachement mieux que celle de Garmin. Ou plutôt la combinaison cartographie + qualité de l’écran. On y voit les chemins, les courbes de niveau et un rendu avec des ombres qui permettent de mieux visualiser le relief. Cela dit, la carto de Frikart est au même niveau de détail que celle de Suunto, avec un rendu un peu moins beau du fait d’une palette de couleurs plus réduite et de la moindre définition de l’écran des Fenix 6.

En complément des fonds de carte, les 2 marques proposent des cartes de chaleur (heatmap). Chez Garmin, il s’agit d’un calque qui vient se superposer sur le fond de carte et présente en violet plus ou moins foncé les portions d’itinéraire en fonction de leur fréquentation. Chez Suunto, ces cartes de chaleur ne représentent non pas les routes et les chemins mais les traces GPS utilisées par les porteurs de montres Suunto, sur un fond noir. Celle de Garmin est difficilement utilisable, elle manque de couleurs, de clarté. De l’autre côté, celles de Suunto sont parfaites. On en a une dizaine sur la Suunto 7 :

  • Course à pied, trail
  • Cyclisme, VTT
  • Toutes les activités de marche
  • Alpinisme
  • Natation
  • Surf
  • Toutes les activités de rame
  • Ski de fond, ski de piste, ski de rando
  • Ski/patin à roulette
  • Golf

L’intérêt de ces heatmaps, c’est de visualiser :

  • Là où les gens passent. Même s’il n’y a pas de chemin sur la carte, la présence d’une trace GPS indique que les gens passent par là, donc vous pouvez y aller. C’est comme ça que j’ai découvert un chouette parcours de trail dans ma région.
  • Là où les gens passent le plus. Utile lorsque vous voyagez pour trouver les itinéraires les plus fréquentés parce qu’ils sont agréables.
  • Là où les gens ne passent pas. Si vous n’aimez pas la foule, vous pouvez aller faire du sport là où les autres ne vont pas.

La combinaison de la cartographie et des heatmaps sur la Suunto 7 est vraiment complète. J’utilise par exemple la carte en randonnée et en course à pied, mais plutôt la carte de chaleur en alpinisme et ski de randonnée.

Mais avant de faire du suivi d’itinéraire, il faut tracer son itinéraire.

Chez Suunto, on peut le faire depuis l’application Suunto sur smartphone, sur fond de carte ou sur les cartes de chaleur. Vous préférez utiliser un ordinateur, parce que c’est plus pratique sur un grand écran ? Alors là, il faudra passer par un autre site puis le fastidieux processus d’exportation / importation de fichier GPX.

Ce problème n’existe pas chez Garmin, puisqu’on peut tracer ses itinéraires sur l’appli ou le site web indifféremment. Pour une utilisation course à pied ou vélo, on peut même laisser Garmin Connect créer automatiquement un itinéraire. En fait, on peut même le faire à l’arrache au pied de l’hôtel juste avec sa montre. En effet, les Fenix 6 Pro peuvent utiliser la carto embarquée et les données de fréquentation (Trendline routing) pour créer des itinéraires toutes seules. Il suffit de leur indiquer la distance qu’on veut faire et elles se débrouillent. Par ailleurs, Garmin a pleinement tiré profit de sa position de leader pour tisser des partenariats avec d’autres plateformes. On peut donc utiliser les outils de création d’itinéraire de Komoot et Strava, les itinéraires qui en résultent seront directement synchronisés avec Garmin. J’utilise par exemple la création automatique de Strava pour mes itinéraires de vélo de route.

Le suivi d’itinéraire a été ajouté lors de la mise à jour de septembre 2020 sur la Suunto 7. Sans ça, je ne l’aurais même pas comparé aux Fenix 6 Pro dans une confrontation pour le titre de montre GPS outdoor.

L’écran de navigation de la Suunto 7 présente :

  • La distance jusqu’à destination
  • Le dénivelé
  • L’ETE (la durée estimée pour rejoindre l’arrivée)

Par rapport à ça, la Fenix 6 Pro présente 2 avantages :

  • Possibilité de choisir 2 champs de donnée affichés sur l’écran de cartographie
  • Navigation turn by turn (avec des alertes sur le virage à venir).

Ce n’est pas indispensable mais ça ajoute du confort en utilisation. Concrètement, les indications turn by turn donnent la distance et la forme du prochain virage. Ca permet de regarder moins souvent sa montre et de ne pas stresser de rater le prochain virage.

En complément du suivi d’itinéraire, on trouve sur les Fenix 6 le profil d’altitude de l’itinéraire. Et avec ça ClimbPro, qui va découper l’itinéraire montée après montée pour afficher des données spécifiques à la montée en court. Ca aide à mieux gérer son effet en sachant, par exemple, combien de dénivelé il reste pour arriver au sommet.

Pour le reste des outils outdoor, la Fenix 6 Pro est largement mieux équipée que la Suunto 7.

Pour la base, la boussole, la Suunto 7 s’en sort grâce à l’aide du Google PlayStrore, où l’on pourra choisir parmi plusieurs applications de boussole à télécharger.

Mais je n’en ai trouvé aucune pour afficher les coordonnées GPS de l’endroit où l’on se trouve. On ne peut pas non plus :

  • Enregistrer un point GPS
  • Naviguer avec des points d’intérêt
  • Naviguer vers un point choisi sur la carte
  • Naviguer avec un azimut

Tout ça, la Fenix 6 Pro est capable de le faire.

Pas non plus d’alerte orage sur la Suunto 7.

Autonomie

Comparaison Fenix 6 Suunto 7 autonomie
Fenix 6 Suunto 7 autonomie

En enregistrement GPS normal, les Fenix 6 peuvent atteindre entre 25 et 60h en fonction des modèles.

Ce que j’apprécie particulièrement, c’est le gestionnaire de batterie, qui permet de jouer sur les paramètres de configuration pour ajuster l’autonomie d’un profil sportif. On peut même créer des profils de batterie, qu’on peut ensuite plaquer sur n’importe quel profil sportif.

On peut basculer d’un profil de batterie à un autre en cours d’enregistrement GPS. Utile pour un ultra par exemple. Il suffit d’afficher le pourcentage de batterie restante sur un des écrans de donnée et si jamais le niveau tombe bien bas, alors on change les paramètres pour réduire la consommation d’énergie.

Sinon, l’autre solution, c’est de la recharger en cours de route, sans arrêter l’enregistrement.

Côté Suunto 7, c’est une autre histoire.

En enregistrement GPS normal (1 point par seconde), l’autonomie tourne autour de 7 à 8h. Lorsque je l’ai utilisée en alpinisme, en utilisant assez souvent la carte, elle a coupé 2 jours de suite au bout de 7h.

J’ai ensuite fait d’autres tests avec le mode FusedTrack (1 point toutes les 10 secondes) introduit avec la mise à jour de septembre : 11h d’autonomie. Si on pense en plus à mettre le mode avion, alors on pourra même arriver à 13h. Et si vous vous demandez ce que donne la précision GPS avec FusedTrack, soyez rassuré. C’est pas loin d’être parfait.

Donc si vous partez en WE randonnée, vous n’aurez pas d’autre choix que de prévoir une batterie externe pour la recharger.

Fonctionnalités sportives

Comparaison Fenix 6 Suunto 7 sport

Je vais passer vite sur cette section : la Suunto 7 peut servir à enregistrer toutes vos séances de sport, à l’exception des sports combinant plusieurs disciplines (triathlon, duathlon, swimrun).

Mais les outils d’entrainement sont limités. Vous ne pourrez pas programmer une séance de fractionné, connecter un capteur externe (même une ceinture cardio), etc. Ce n’est pas une montre GPS pour rechercher la performance. Ou alors il faut être Kilian Jornet et faire des séances de dingue aux sensations.

La Fenix 6, c’est tout le contraire : beaucoup de métriques physiologiques, des algorithmes pour analyser les données collectées par les capteurs, des recommandations pour les entrainements, l’intégration des segments Strava Live, etc.

Fonctionnalités connectées

Comparaison Fenix 6 Suunto 7 smartwatch
Fenix 6 Suunto 7 smartwatch

Ca peut paraître étonnant, mais c’est bien Garmin la marque de montres connectées qui intègre le plus de solutions pour le lecteur de musique. On peut utiliser des morceaux mp3 ou synchroniser ses playlists préférées de Deezer, Spotify ou Amazon Music.

Pour la Suunto 7, tout repose sur Wear OS. Il y a bien une application Spotify, mais ce n’est qu’une télécommande de l’application Spotify de votre smartphone. Ce n’est pas un lecteur de musique autonome. Il existe bien une solution technique pour y transférer des mp3, mais il faut être concentré, c’est plutôt compliqué.

Avec Garmin, vos proches peuvent suivre votre progression grâce au LiveTrack. Il faut juste emporter son smartphone avec soi.

Au final, laquelle choisir ?

Après cette grosse comparaison, j’espère avoir cassé quelques préjugés concernant les Fenix 6 et la Suunto 7, notamment celui qui voudrait enfermer la Suunto 7 dans la catégorie des smartwatches. La Fenix 6 a quant à elle accumulé de multiples fonctionnalités sportives, dont la cartographie n’est que l’aboutissement pour les traileurs.

Choisir une Suunto 7

Je ne vois qu’un type de profil de sportif pour choisir la Suunto 7 : un traileur qui court à la cool sur les chemins, sans faire d’entrainements visant la performance. Ou alors vous n’avez pas de profil particulier. Vous faites un peu de trail, un peu de rando, un peu de ski, un peu de VTT et là, la Suunto 7 pourrait vous accompagner partout.

Si vous recherchez une belle cartographie, alors la Suunto 7 pourra être adaptée à votre pratique. Son principal atout, c’est la combinaison de la cartographie et de l’écran tactile. Mais si vous faites de l’ultra, de la grande randonnée, des entrainements pour améliorer vos performances, alors il y aura toujours une caractéristique qui sera trop limitée.

Suunto 7 noire Bouton commander i-run
Suunto 7 blanche Bouton commander i-run
Suunto 7 noire/jaune Bouton commander i-run
Protection d’écran Bouton commander amazon
Poweradd 5000mAh Bouton commander amazon

Choisir une Fenix 6 Pro / Sapphire / Solar

La force des Fenix 6, c’est en fait toutes les fonctionnalités qui viennent autour ou à côté de la cartographie : tous les outils de navigation, les multiples possibilités pour tracer des itinéraires, la programmation et l’analyse des entrainements, etc.

Après, entre les versions Pro, Sapphire ou Solar, c’est à vous de choisir en fonction de vos priorités et de votre budget.

Garmin Fenix 6S Pro/6S Sapphire/6S Pro Solar Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6 Pro/6 Sapphire/6 Pro Solar Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6X Pro/6X Sapphire/6X Pro Solar Bouton commander i-run
Protection d’écran Bouton commander amazon
Chargeur ‘plat’Bouton commander amazon

4 commentaires

  • jean-françois Liénart

    bonjour Jérôme superbe article bien complet les gens
    ne pourront plus dire “je ne sais pas quoi choisir”
    merci pour tout ton travail pour nous faciliter l’utilisation de nos montres

  • Je cite “L’écran, c’est le principal facteur différenciant entre ces montres GPS. La Fenix 6 a un écran transréflectif, tel qu’on en trouve sur la majorité des montres de sport. Concrètement, l’écran répond bien au soleil mais reste sombre en condition de basse luminosité. ”

    Sur ce point spécifique, par rapport à mon test (https://youtu.be/-9DocKakSDQ) concernant l’écran de la fenix 6 version sapphire, je confirme que l’écran de celle-ci est lamentable par rapport au prix de la montre et que le meilleur choix reste une montre avec le verre Gorilla DX, également disponible sur la fenix 6, la 6s, la toute nouvelle 745 et forcement sur les prochaines montres Garmin tant la différence de lisibilité est évidente.

    Car on ne courre pas toujours en plein soleil…

    EN tout cas merci pour ton site, tes tests et tous les dossiers qui sont une mine d’informations!

  • Jerôme

    Bonjour,
    Une Suunto 7 doit se comparer avec une Forerunner 745 .
    Une Suunto 9 quant à elle doit se comparer avec une fenix 6 ( non X, non pro).

    En prenant en considération le prix et caractéristiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.