Les meilleures montres GPS pour le ski (alpin, rando, fond) en 2022

Meilleures montres GPS ski

Encore plus de contenu sur les réseaux sociaux : Youtube pour les vidéos, Facebook pour les échanges, Instagram pour les tests en cours et Twitter pour les nouvelles des marques. Abonnez-vous.

Vous êtes libre de cliquer ICI pour passer commande chez mon partenaire i-Run quel que soit ce que vous voulez commander. Ca ne vous coûtera pas plus cher, c’est livré en 24h et c’est une bonne façon de supporter le blog.

Une montre GPS pour le ski en 2022, ce n’est pas fait juste pour savoir dans combien de temps ferment les remontées mécaniques, ni pour se retrouver au restaurant d’altitude pour boire un verre. On peut faire de plus en plus de choses avec une montre GPS.

Polar propose 80 profils sportifs différents avec ses montres. Chez Suunto, on en compte carrément une centaine ! Mais toutes ne sont pas adaptées à la pratique du ski. Ca parait évident que les caractéristiques d’une montre GPS pour le ski sont différentes de celles pour préparer un marathon ou un triathlon.

Je suis le premier à penser qu’à la montagne, il faut profiter du paysage, de la liberté, etc. Mais bon, chacun peut utiliser sa montre GPS comme bon lui semble, sans garder le nez scotché dessus. Aujourd’hui, de plus en plus de montres GPS sont capables de détecter automatiquement les montées et les descentes, ce qui permettra de profiter des belles descentes sans toucher à sa montre. Et à l’opposé, ceux qui veulent intégrer des séances de ski de rando ou du ski de fond dans leur programme d’entrainement annuel auront plus tendance à rechercher des données, que ce soit le dénivelé ou la fréquence cardiaque.

Les fonctionnalités intéressantes d’une montre GPS pour le ski

Avis montre GPS ski

Selon que vous pratiquez le ski de rando, le ski alpin ou le ski de fond, vous ne serez pas exactement à la recherche des mêmes fonctionnalités sur votre montre GPS.

Ski de randoSki alpinSki de fond
Suivi d’itinérairexx
Cartographiexxx
Autonomiexx
Alti baroxx
Résistance au froidxx
Météoxxx
Alerte oragexxx
SpO2x
Etanchéitéxxx
Vitesse verticalex
Ceinture cardiox
Nombre de descentesx

Navigation

La navigation, c’est plutôt pour le ski de randonnée. C’est en général assez facile de se repérer sur les domaines de ski de piste ou de ski de fond. C’est bien plus que le simple suivi du GPS. Il y a plusieurs fonctionnalités dans cette catégorie :

  • Boussole
  • Retour départ
  • Suivi d’itinéraire
  • Cartographie

Le suivi d’itinéraire, c’est la fonctionnalité de base si vous préparez votre sortie en avance sur un itinéraire donné. Une fois parti, vous n’aurez plus qu’à suivre cet itinéraire sur l’écran de votre montre GPS. Si vous voulez plus de capacité d’improvisation, alors il faudra passer à la cartographie complète, dont certaines affichent les détails des remontées mécaniques et des pistes de ski. Bien évidemment ça influe sur le prix global de la montre GPS.

Autonomie

En 2022, on peut trouver des montres GPS avec plus de 48h d’autonomie en enregistrement GPS. Même sans sortir faire du ski aussi longtemps non-stop, une grosse autonomie permettra tout de même de partir un week-end au ski sans se soucier d’emporter le câble de recharge.

Altimètre

L’utilisation d’un altimètre barométrique pour mesurer l’altitude la rend plus précise qu’avec le GPS seul lorsqu’il faut qu’elle calcule les dénivelés. En montagne, pour du ski, il vaut mieux un altimètre barométrique, même si ce n’est pas indispensable.

Résistance au froid

C’est un critère important pour le ski si vous voulez pouvoir porter votre montre GPS de manière visible par-dessus une manche de veste (peu probable en ski alpin, plus intéressant en ski de fond). La montre peut alors être exposée à des températures glaciales. Peu de chances que ça aille jusqu’à bloquer son bon fonctionnement mais ça aura à coup sûr un impact sur l’autonomie de sa batterie.

Sinon, il suffira de la porter sous la manchette d’un gant pour la protéger un minimum.

Prédictions météo

La météo peut provenir de 2 sources sur une montre connectée : une application de votre téléphone (via Bluetooth) ou le baromètre de la montre. Bien évidemment, la première solution ne donne que des prédictions peu précises, tandis que la seconde donne une évolution locale de la météo en temps réel.

Une alerte orage peut venir compléter cette panoplie. Elle tournera en tâche de fond et ne se déclenchera qu’en cas de brusque dégradation. Ca peut éviter bien des désagréments, même si en haute montagne, le fait que le temps change vite obligera à bien régler la sensibilité du seuil de déclenchement de l’alerte.

L’autre donnée d’environnement qui peut être intéressante, c’est les heures de lever et coucher du soleil. C’est par exemple intéressant en ski de randonnée si vous voulez aller voir un lever de soleil au sommet ou rentrer avant la nuit.

Cardio

Capteur cardio optique ou ceinture thoracique, le choix dépendra de l’importance que vous donnez à la fréquence cardiaque. La ceinture, plus fiable, sera préférée pour une séance dont l’objectif est l’entrainement. C’est donc plus utile en ski de fond et carrément inutile en ski de descente. La limite, pour le ski de rando, c’est une question de confort, qui fait qu’on porte rarement une ceinture cardio au cours d’une très longue sortie.

SpO2 (saturation sanguine en oxygène)

Une donnée qui peut être utile en haute montagne, pour suivre son acclimatation à l’altitude, par exemple lors d’une nuit en refuge. Inutile en dessous de 2000m.

Etanchéité

La majorité des montres GPS outdoor sont étanches à 100m, ce qui garantit une bonne résistance à l’eau et à l’humidité.

Ecran tactile ou boutons ?

Point de détail à ne pas négliger : ce n’est pas facile d’utiliser un écran tactile avec des gants. Ca fonctionne plus ou moins bien avec des gants fins de ski de fond mais carrément pas du tout avec des gants de ski de descente. Cependant, les marques spécialisées dans les montres GPS de sport (Suunto, Polar, Coros) proposent en combinaison la possibilité d’utiliser les boutons pour ce genre de situation.

Smart notifications

Ce n’est certes pas indispensable, mais ça a un côté bien pratique : pas besoin de retirer ses gants pour aller chercher son téléphone au fond d’une poche, on peut consulter les notifications directement à l’écran de la montre connectée.

Les meilleures montres GPS pour le ski de randonnée en 2022

En ski de randonnée, on a besoin de plus de fonctionnalités qu’en ski alpin ou de fond. Et ce n’est pas juste pour suivre ses performances sportives ou faire le kéké sur Strava, ça peut aussi être une question de vie ou de mort (sans exagérer, même si une montre GPS à 1000€ ne remplacera jamais l’équipement de sécurité : DVA, sonde et pelle).

Le terrain où l’on pratique le ski de randonnée est par définition sauvage, donc la navigation (au minimum une boussole ; mieux le suivi d’itinéraire et encore mieux la cartographie) peut se révéler très intéressant, surtout par jour blanc, pour éviter les coins dangereux et retrouver le chemin de retour au point de départ.

Ensuite, un suivi de la pression atmosphérique et une alerte orage peuvent aussi vous aider à prendre la décision de faire demi-tour au bon moment.

Enfin, le dénivelé étant la donnée de référence pour gérer son effort, il faut un altimètre barométrique et si éventuellement la possibilité d’afficher la vitesse verticale.

Garmin Fenix 6X Pro / 6 Pro / 6S Pro (selon la taille de boitier)

Garmin Fenix 6X Pro ski de rando

Toutes les Fenix 6 Pro, Fenix 6S Pro et Fenix 6X Pro partagent les mêmes fonctionnalités. C’est juste une question de taille de boitier et une différence d’autonomie. Mais l’important c’est bien de prendre une version ‘Pro’.

La Fenix 6X Pro coche toutes les cases pour une utilisation en ski de rando, surtout depuis que Garmin a développé un profil spécial qui permet de gérer les montées et les descentes. Le mode montée affiche la distance, la vitesse verticale et un profil d’altitude ; le mode descente affiche quant à lui la distance, la vitesse max et le profil d’altitude. On passe d’un mode à l’autre par une simple pression de bouton. On peut indifféremment commencer par une montée ou une descente (si vous partez d’un refuge pour une 2e journée par exemple).

La cartographie est incluse sur les modèles Pro et Sapphire. Néanmoins, pour une utilisation en ski de rando, je vous recommande de télécharger la carte d’Alexis (gratuite), qui affiche beaucoup plus de détails terrain (courbes de niveau, barres rocheuses) que la carte de base fournie par Garmin. Très utile pour se déplacer en toute sécurité lorsque la visibilité est faible.

La Fenix 6X Pro propose aussi tout le panel d’outils météo utiles en montagne : prévisions météo, alerte orage et éphémérides du soleil.

L’acclimatation à l’altitude est calculée à partir des données de SpO2. Vous pourrez voir son évolution au fil de votre semaine de vacances au ski.

Lire mon test complet de la Fenix 6X Pro Solar

Garmin Fenix 6X Pro Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6 Pro Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6S Pro Bouton commander i-run

Suunto 9 Peak

Test Suunto 9 Peak

La Suunto 9 Peak est une déclinaison plus compacte de la Suunto 9 Baro. L’écran est plus petit mais je la préfère pour une utilisation ski de rando car son nouveau capteur cardio intègre un capteur d’oxygénation sanguine.

Un altimètre barométrique précis, une bonne autonomie, le suivi d’itinéraire turn by turn et un écran ‘SAFE’ de SuuntoPlus qui affiche les coordonnées GPS, la distance et la direction du point de départ. La Suunto 9 Peak intègre tous les outils utiles à la pratique du ski de randonnée.

L’application Suunto est mon application préférée pour tracer des itinéraires. On peut utiliser au choix le fond de carte topo ou la carte de chaleur à laquelle on applique un filtre ‘ski de randonnée’. Avec cette dernière, on visualise les passages les plus utilisés par les skieurs. Ca permet de mieux se représenter un secteur qu’on ne connait pas et éviter les coins dangereux.

Le baromètre, l’alerte orage et l’écran SuuntoPlus SAFE constituent la panoplie d’outils de sécurité.

Lire mon test complet de la Suunto 9 Peak

Suunto 9 Peak all black Bouton commander i-run
Suunto 9 Peak moss gray Bouton commander i-run
Suunto 9 Peak titanium granite blue Bouton commander i-run
Suunto 9 Peak titanium birch white Bouton commander i-run

Coros Vertix 2

Test Coros Vertix 2

La Coros Vertix 2, c’est la montre GPS la plus tournée vers la haute altitude. L’autonomie de sa batterie a été testée par des températures très basses. Avec 140h d’autonomie en utilisation classique, c’est la montre GPS la plus performante sur ce point. Le design du bouton molette a été conçu suffisamment gros pour être utilisé avec des gants.

La Coros Vertix 2 dispose d’un profil adapté au ski de randonnée, différenciant les montée et les descentes, entièrement personnalisable (champs de donnée, graphiques). Il suffit de choisir au départ si l’on commence en mode montée ou descente. En plus de la cartographie embarquée, elle possède bien tous les outils outdoor : boussole, suivi d’itinéraire, météo, alerte orage. Mais l’application Coros ne permet pas de tracer des itinéraires, il faudra utiliser une autre application puis importer le fichier GPX.

Toujours dans l’esprit de haute montagne, c’est la montre GPS dotée du meilleur outil de suivi d’acclimatation à l’altitude. On peut activer une alerte qui se déclenchera si l’oxygénation sanguine devient trop faible et qui s’accompagnera alors d’un message conseillant de redescendre. Et puis le mode GPS double fréquence améliore la précision GPS dans les environnements difficiles.

Lire mon test complet de la Coros Vertix 2

Coros Vertix 2 orange Bouton commander i-run
Coros Vertix 2 noire Bouton commander i-run
Coros POD Bouton commander amazon

Les meilleures montres GPS pour le ski de descente en 2022

En ski de descente, on n’a pas vraiment besoin de regarder des données en direct. L’intérêt est plus dans la consultation des statistiques en fin de journée, pour savoir combien vous avez fait de descentes ou quelle a été votre vitesse de pointe. Certaines montres GPS peuvent compter automatiquement le nombre de descentes et ne pas tenir compte du temps passé sur les remontées mécaniques.

Garmin est la seule marque de montres GPS dotées d’une cartographie avec un calque qui détaille les pistes de ski et les remontées mécaniques. Ca peut servir sur un domaine que l’on ne maîtrise pas.

Garmin Fenix 6 Pro

Garmin Fenix 6 ski alpin

La Fenix 6 Pro embarque la cartographie de toute l’Europe, complétée par un calque des pistes de ski de 2000 stations dans le monde. On y trouve donc les remontées mécaniques et les pistes de ski. Vertes, bleues, rouges, noires, elles y sont toutes. Vous pourrez facilement vous déplacer sur l’ensemble d’un domaine skiable, prendre la bonne remontée mécanique pour rejoindre la piste ou le point que vous visez.

A l’usage, c’est très simple d’utiliser la Fenix 6 Pro : on lance l’enregistrement dès que qu’on est équipé et on l’arrête à la fin. La montre va s’occuper toute seule de compter les descentes en détectant automatiquement les phases de montée et en adaptant les données affichées à l’écran.

Lire mon test complet de la Fenix 6 Pro

Garmin Fenix 6X Pro Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6 Pro Bouton commander i-run
Garmin Fenix 6S Pro Bouton commander i-run

Coros Apex Pro

Coros Apex Pro ski

C’est la petite sœur de la Coros Vertix. Un format plus compact qui impose une batterie plus réduite (mais quand même 40h d’autonomie) mais avec les mêmes outils pour le ski : un bouton molette qu’on peut manipuler avec des gants, un mode ski de descente qui détecte les montées et les descentes, la cartographie et une alerte orage.

Lire mon test complet de la Coros Apex Pro

Coros Apex Pro Bouton commander i-run

Suunto 9

Suunto 9 ski

C’est la sœur jumelle de la Suunto 9 Baro. La différence, c’est l’absence de baromètre, qui fait que la Suunto 9 utilise les données du GPS pour mesurer l’altitude et qu’elle ne peut pas suivre l’évolution de la météo. Mais globalement, ça ne pose pas trop de problème pour pratiquer du ski sur les pistes, car il n’y a en principe que des grandes descentes, donc des grandes variations de dénivelé. Ca permet quand même de réduire le prix de moitié.

Ca n’empêche pas le mode ski de descente de détecter automatiquement et de compter les montées et les descentes (en même temps qu’il enregistre la trace GPS).

Lire mon test complet de la Suunto 9

Suunto 9 Bouton commander i-run

Les meilleures montres GPS pour le ski de fond en 2022

En ski de fond, les besoins sont assez similaires à ceux de la course à pied. Il faut connaitre la distance, le temps et la fréquence cardiaque pour mesurer les performances. C’est donc assez simple. Pour le cardio, oubliez les capteurs optiques des montres et optez pour une ceinture thoracique ou un brassard cardio, car le froid, les gants et les dragonnes sont autant de facteurs qui perturbent leur bon fonctionnement.

Garmin Forerunner 945 + ceinture HRM-Pro

Test Garmin Forerunner 945

Voilà une combo qui va certes alléger votre porte-monnaie mais qui va apporter une dimension supplémentaire à vos entrainements en ski de fond : la puissance. A la manière de la puissance en course à pied, l’algorithme de Garmin prend en compte de nombreux facteurs comme la vitesse, le dénivelé, votre poids. On peut alors se baser sur la puissance, avec une jauge de puissance, pour gérer son entrainement de manière plus réactive qu’en utilisant la fréquence cardiaque. Mais ce n’est pas une mesure absolue, puisque cet algo ne peut pas prendre en compte la qualité de la neige, le vent ou le fartage.

Le format plus compact de la Forerunner 945 par rapport aux Fenix 6 est un avantage pour une utilisation en ski de fond où les vêtements sont souvent plus serrés qu’en ski de descente. Ca n’empêche qu’elle dispose bien de la cartographie, plus 2 profils différents selon que vous faites du skating ou du ski de fond classique.

Lire mon test complet de la Forerunner 945

Garmin Forerunner 945 Bouton commander i-run
Garmin HRM-Pro Bouton commander amazon

Polar Grit X

Polar Grit X ski

La Grit X, c’est la montre GPS orientée trail de Polar. Elle intègre 2 profils pour le ski de fond, skating et classique. Elle dispose de tous les outils d’entrainement nécessaires, ainsi que d’excellentes fonctionnalités sportives de suivi de la charge d’entrainement et de la récupération.

HillSplitter est un écran automatique qui apportera un petit plus au cours d’une séance. La Grit X est capable de détecter si l’on évolue sur du plat, en montée ou en descente. L’affichage s’adapte alors automatiquement en affichant en direct des données spécifiques au tronçon sur lequel on évolue. Vous avez eu l’impression de galérer dans la dernière montée ? Un coup d’œil à l’écran HillSplitter vous le confirmera rapidement en affichant : la distance et le dénivelé de cette montée, ainsi que la vitesse à laquelle vous l’avez monté.

Lire mon test complet de la Polar Grit X

Polar Grit X Bouton commander i-run

Suunto 5

Suunto 5 ski

Budget un peu plus serré mais besoin d’une montre GPS pour le ski de fond avec des outils d’entrainement ? La Suunto possède un profil de ski de fond donc vous pourrez personnaliser l’affichage et un GPS précis.

Son algorithme de coach virtuel va construire chaque semaine un programme d’entrainement basé sur le cardio en fonction de vos performances. Vous pourrez tout à fait l’utiliser en ski de fond comme en course à pied.

Si vous faites sur ski de fond sur une boucle que vous répétez plusieurs fois, alors la fonction ‘LOOP’ de SuuntoPlus sera capable de détecter automatiquement lorsque vous aurez parcouru une boucle et la Suunto 5 marquera un tour automatiquement. Ca vous permettra de comparer avec précision vos chronos d’une boucle à l’autre.

Lire mon test complet de la Suunto 5

Suunto 5 Bouton commander i-run

15 commentaires

  • marc

    Bonjour
    Pour le ski de randonnée, le menu sur Coros n’est pas bien adapté.
    D’abord il faut le paramétrer en passant par le mode Alpinisme par exemple, n’étant pas très doué, j’ai mis du temps à le comprendre!
    Puis je suis obligé de rester en mode ascension pour obtenir l’intégralité du dénivelé lorsque l’on fait plusieurs montées/descentes dans une même sortie (tricotage) ce qui est très fréquent dans les pratiques actuelles….
    Donc on a des infos parcellaires, le mode descente n’étant pas pris en compte.
    J’ai peut être loupé quelque chose???
    marc

  • marc

    Avant la fin de l’hiver? 😉

  • marc

    C’est fait!!
    A tester ces jours ci en fonction de la pluie….

    • CONRARD

      Bonjour

      J’ai une 935 et la HRM-Pro. En fond j’y retrouve en effet les cadences et longueur de glisse mais pas la puissance… y aurait il une raison?
      Je suis pourtant bien connecté en Ant+

      Merci pour l’éclairage

  • Jean

    La garmin FORERUNNER 735XT est-elle adaptée pour le trackage du ski de randonnée ?

  • Bertolini

    Bonjour,

    Pratiquant le ski de fond, , j’utilisais précédemment polar Fp4 (pratique et simple), sauf qu’ avec le temps, le capteur de la ceinture est devenu difficile à supporter avec le froid, cela m’a même provoqué des problèmes stomacaux (durée des sorties : dans les 3h). J’ai fait l’achat d’un modèle polar M430. Cela fonctionne à peu près (distance, vitesse, dénivelé) , sauf la fréquence cardiaque qui est complétement fausse pendant l’effort. Cela impacte donc également la fréquence moyenne et probablement les calories. Au repos cela fonctionne.
    Cela vient.il de l’environnement de la montre: gants, dragonne, 2 ou trois épaisseurs… Ou, de fait de voulant voir ma FC de tant en tant je bouge la manche de la veste pour voir l’écran ? Ou du produit lui même…
    Je cherche de la littérature qui pourrait me renseigner sur le sujet…
    Est.ce que le modèle Suunto 5 serais plus précis ?
    Cordialement
    R BERTOLINI

    • Jérôme

      Bonjour
      Pour régler tous vos problèmes (inconfort et manque de précision), achetez un brassard cardio optique comme le Verity Sense https://www.montre-cardio-gps.fr/test-polar-verity-sense-brassard-cardio-optique-polyvalent/

      • Bertolini Robert

        Merci pour la réponse.
        Avant d’avoir lu votre mail, j’ai acheté un brassard Kalenji Hrb500, le problème est exactement le même, la Fc reste incohérente. Pour avoir une lecture facile, j’ai mis la m430 dans un brassard à scratch installé au niveau de mon coude.
        De plus la liaison M430/ kalenji, pompe sérieusement la batterie, au bout de 2h30, la batterie donne des signe de faiblesse, et le gps devient défaillant. (sortie par -10° environ)
        Je pense que la polar M430 est incompatible avec les activités hivernale (contrairement au bon vieux fp4 qui a allègrement supporté plusieurs saisons sans bronché, avec un Fc très fiables)
        Détail un peu surprenant , la Fc est de plus en plus basse au fil des sorties ?!!. La batterie va peut-être rendre l’âme ! Par contre les autre mesures : vitesse, dénivelé, distance, restent fiables.
        Bref, j’ai fait un (double) achat inutile. A priori la Suunto 5 (ou la 3, moins chère et bien adaptée à mes besoins) sont conçues pour le ski de fond, et donc, doivent supporter des températures négatives. Vous me les recommanderiez !
        Cordialement
        Robert

  • Matthieu

    Bonjour,

    Et pour la rando en raquettes, je suppose que le mieux c’est le profil « ski de rando ». Il n’y a pas de profil sportif « raquettes » chez Garmin à ma connaissance. Un avis là-dessus ?

  • CAPDEVILLE Franck

    J’ai testé la Suunto 7 en ski alpin et elle fait bien le job aussi; de plus les descentes et les remontées sont comptabilisées séparément et même avec une couleur différente dans Sport Tracker . L’autonomie est largement suffisante pour une grosse journée de ski .
    En ski de randonnée à la journée elle doit aussi bien convenir grâce au suivi d’itinéraire précis v et sa belle cartographie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.